₪ Académie Keimoo ₪

The Future is like a puzzle with missing pieces: difficult to read, and never, never what you think.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Montaro Adkins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Montaro Adkins

avatar

Genre : Masculin Vierge Dragon Age : 17
Compteur 17
Multicompte(s) : Jun Aoki

KMO
                                   :

MessageSujet: Montaro Adkins   Mer 13 Sep 2017 - 3:15



I. IDENTITÉ


• NOM : Adkins
• PRÉNOM : Montaro
• GENRE :
• ÂGE, DATE ET LIEU DE NAISSANCE : 7 septembre 2000 (17 ans), Japon.
• GROUPE : Creepies (?)

• ANNÉE D'ÉTUDES OU PROFESSION : 4ème année de lycée
• CLUBS (2 obligatoires pour les étudiants) : Club du paranormal et club de Basket
• ÉTAT CIVIL (pour les citoyens et collaborateurs) :
• LANGUE MATERNELLE : Japonais
• AUTRES LANGUES :(précisez le niveau) Anglais (scolaire)


• PERSONNAGE DE VOTRE AVATAR (la réservation se fera automatiquement si pas encore effectuée):


II. DESCRIPTIONS.


◊ PHYSIQUE

• Anatomie, marques, expressions, allure, gestuelle : (soyez le plus précis possible! )

Montaro est assez petit pour un garçon. Il mesure environs un mètre soixante-et-onze. C'est un jeune homme à la carrure plutôt sportive, mais il n’a pas toujours été comme ça! En effet, pendant longtemps, ce dernier eut des soucis vis-à-vis de son poids, qui se révélait être assez conséquent pour un jeune garçon. Cela lui avait bien évidemment valu quelques moqueries de la part de ses camarades, qui l’avaient figé dans cette image du « bon vivant ». Cependant, arrivé au collège, cela n’amusait guère Montaro, qui décida de se prendre en main, et de se mettre au sport. Vivant en pleine campagne depuis sa plus tendre enfance, il profitait donc du paysage désert pour courir, des terrains communautaires pour s’entraîner…
Mais ce passé n’a pas que provoqué cette métamorphose. Il a aussi laissé quelques séquelles, qui font que le jeune homme essaie de ne pas trop se faire remarquer. Il regarde rarement dans les yeux au premier abord, et marche souvent d’un pas lent, très calme, typique de son environnement campagnard. Ses cheveux, la plupart du temps ébouriffés, sont auburn, c’est sans doute le seul trait qu’il détient de son père anglais, ses yeux sont typiquement japonais, et foncés. Ses traits sont plutôt fins, et lorsqu’il sourit, ses joues sont creusées de fossettes. Sa peau est pâle et sensible. C’est un peu un comble pour lui qui aime tant se prélasser au soleil (malgré le désenchantement de ses parents, qui préféreraient le voir s’activer, pour les aider dans leur tâches quotidiennes).
Le jeune garçon est souvent très cerné, c’est certainement parce qu’il préfère les nuits blanches aux aventures manquées. Il ronge souvent ses ongles, qui sont donc très courts, mais cela ne le dérange aucunement. Ce n’est pas comme s’il voulait les laisser pousser afin de pouvoir se les vernir. Il tient à essayer de paraitre viril, même si au fond c’est un garçon sensible. Il a par ailleurs une fâcheuse tendance à rougir très vite.


• Tenue vestimentaire, accessoires, tatouages,  etc.

Montaro est loin d’être branché. En fait, il ne s’intéresse pas du tout à la mode, quand bien même il sait apprécier les belles fringues, il n’a de toute évidence pas les moyens de s’en offrir, et se contente donc de ne pas y prêter attention. Il achète la plupart de ses habits dans des brocantes et friperies, ou alors, ce sont ses voisins, un peu plus âgés, qui lui refilent des vêtements, que lui-même donne à sa petite sœur. Il privilégie donc le confort, et se plait à porter de grand tee-shirt blanc, tout simples, même s’il préfère largement se promener torse nu. Ses goûts peuvent également s’avérer être quelques fois particulier, comme par exemple par rapport à son vêtement préféré, qui n’est autre qu’un anorak jaune de pêcheur.
Il porte toujours un bracelet en cuir tressé que son meilleur ami lui a offert. Il est également toujours muni d’une petite fiole, qu’il accroche à son jean, c’est sa « réserve personnelle ». C’est d’ailleurs aussi un accessoire plutôt esthétique en soit, faite en céramique, elle est en forme de tête de mort, ce qui peut venir donner un aspect « rebelle » au look de l’adolescent.


◊ PSYCHOLOGIQUE

• Mentalité, attitude envers autrui, philosophie personnelle: (Soyez le plus précis possible ! )

Le jeune campagnard répond au cliché qu’on pourrait s’en faire, dans le sens où c’est un être plutôt accueillant, et amical. En effet, étant donné qu’il a toujours passé sa vie dans un petit village, il a tendance à se croire chez lui un peu partout, et à faire confiance aux gens très rapidement. Cela lui a bien évidemment valu quelques mauvaises expériences, mais il reste plutôt optimiste, et continue d’avoir foi, d’un point de vue social.
C’est une personne assez modeste. Depuis sa plus tendre enfance, sa famille n’a jamais eu de moyens financiers conséquents, ce qui l’a poussé à être plus débrouillard. Cependant, cela a également souvent créer en lui certaines frustrations, voir hontes, qu’il n’a jamais osé exprimé.
Montaro est un garçon sensible, qui intériorise énormément les choses. Il répondra toujours aux remarques avec dérision, mais il n’en sera pas moins affecté. C’est sans doute pourquoi il se réfugie dans l’alcool. Par ailleurs, une fois après avoir consommé, ce n’est plus la même personne. Il peut s’avérer être imbuvable, voir violent.
Souvent considéré comme incompris, il provoque les sensations fortes, l’extrême, pour échapper à son monde, et s’échapper lui-même. Il est aussi très attaché à certaines valeurs assez larges, telles que l’égalité, il se sent très touché par les conditions de vie de ses paires, qu’il considère quelques fois comme écœurantes. Il est donc végétarien, car il a toujours vécu près des animaux, et juge intolérable les exploitations dont il a été quelques fois témoin.
Malgré le fait que le jeune homme paraisse renfermé, il est plutôt extraverti, notamment lorsqu’il est entouré d’amis. Ses amis sont d’ailleurs plutôt nombreux, et il est assez apprécié en règle générale. Ce n’est pas un garçon à problème. C’est une personne de confiance, qui aime faire la fête. Côté fille, c’est une autre histoire. Il a bien entendu déjà éprouvé des attirances pour quelques-unes de ses camarades, mais ce n’est jamais allé plus loin. Sauf lors de soirées, où quelques baisers ont pu être échangés, il n’a jamais connu de relation. Il a aussi cru éprouver par moments quelques sentiments pour son meilleur ami, ce qui l’a troublé, et qu’il ne lui a jamais avoué que par un baiser furtif lors d’un après-midi pluvieux.
Pourtant, plutôt charismatique, il est aussi doté de talents artistiques : ce dernier joue de la basse depuis son plus jeune âge. Mais en tant que procrastinateur exemplaire, il ne s’entraîne à jouer que sous pulsions, et non pas régulièrement.

• Signes particuliers, manies, obsessions, phobies (etc.) :

Très indécis, il a un mal fou à prendre des décisions. Il est donc assez impulsif, et impossible à prévoir dans le sens où il peut passer des nuits à cogiter puis par agir spontanément, car trop encombré de pensées. Assez superstitieux, il serait capable de se gâcher la journée parce que la ficelle de ses getas se serait cassée. Par ailleurs, durant une longue période, ce dernier parsemait toujours du sel à l’entrée de sa maison, avant de dormir, afin de la protéger des esprits potentiels. Il croit d’ailleurs en toute sortes de créatures (yokai) : jubokko, kyokotsu, tout le paranormal y passe. Cela lui vaut très souvent l’incompréhension générale de son village. « Tu es fou! » « Arrête donc ces idioties » sont des phrases courantes que les villageois lui lancent lorsqu’il exprime ses phobies. Mais en règle générale, on peut considérer que Montaro est « inadapté », dans le sens où il a toujours été un peu bizarre, sans ne jamais parvenir à rentrer dans le « moule », malgré lui. Loin d’être maniaque, c’est une personne assez bordélique, avec qui vous ne voudriez pas partager moins de 10 mètres carrés.


III. MÉMOIRES.




• Histoire : (Soyez le plus précis possible ! )


Gling, gling, scrrrrtch… Fais chier! Je viens de m’enfoncer un bout de verre dans la plante du pied. Ce n’est pas la première fois que ça m’arrive. Ô combien de matin me suis-je réveillé dans cette marrée de verre vide… J’en suis conscient, tout comme le reste de mon village. Par ailleurs, tout comme je leur inflige de se sentir mal pour certaines des réactions que mon esprit troublé peut provoquer, ils me le rendent plutôt bien. Les silences qui pèsent sur mon entourage, les lendemains, me font bien comprendre que je suis jugé, ou plaint. Et cela m’insupporte au plus haut point.
 Quoiqu’il en soit, il ne s’est pas enfoncé trop profondément. J’ai eu de la chance qu’il soit gros, je n’aurais pas été chez le médecin pour un truc pareil. Déjà, parce que je ne voudrais pas affoler mes pauvres parents qui se sont retrouvés bien impuissants quand à ma consommation excessive de boisson, et puis parce que ça aurait couté de l’argent. On n’a pas les moyens. Je crois que je le connais par cœur ce refrain. C’est lui qui m’a fait grandir, qui m’a privé de mon enfance, parce que les responsabilités, vous savez. Mes parents ont beau avoir fait du mieux qu’ils pouvaient, c’était insuffisant. Des fois je me demandais pourquoi j’étais né. S’ils n’avaient pas les moyens de s’occuper de moi, pourquoi est-ce qu’ils m’ont fait? J’ai toujours eu l’impression d’être leur boulet. Pour deux, ça l’aurait fait. Mais pour trois…
Pendant longtemps, nous n’étions que trois. J’ai encore moins compris à l’arrivée de Sakura, puis de Ren. Mais ça a apporté un peu de gaieté dans la maison. Puis moi, je me débrouillais, avec des petits boulots, par-ci par-là, après les cours au collège, pour pas qu’ils se rendent compte comme moi des problèmes que nos parents pouvaient avoir.
« Laisses moi t’aider! »
C’est Daiki. Il a beau être tout décoiffé, de venir à peine de se réveiller, il vient de voir que je saigne, et puis il s’est jeté sur mon pied. De l’aide. S’il n’avait pas été là, je sais pas si je le serais aujourd’hui. Et je parle évidemment pas de mon écharde de bière.
Depuis qu’on m’a fait cette proposition, il a l’air vachement triste. En fait, moi aussi je suis triste, mais je suis impatient en même temps, de quitter notre petite campagne, j’ai jamais vu que ça moi, et j’ai soif de nouveauté. Mais, je me sens tellement mal de penser ça. En fait, je me sens coupable. Ça a toujours été la même : à chaque sensation de joie, d’excitation, le regret me rattrape, ce sentiment infernal qui se noue dans mon estomac, celui qui prive de tout. T’as pas le droit d’être heureux.
En fait, je crois que ce que je vis le plus mal, c’est que je suis seul. Personne ne me tend la main. Bien sûr, il y a Daiki, mais, vis-à-vis de mes problèmes d’alcools, y’a jamais personne qui m’a arraché une bouteille des mains, qui a eu le courage de me demander d’arrêter, de m’obliger à le faire. Ils sont tellement impuissants qu’ils me regardent couler… Je crois que je suis en colère.
Je regarde mon ami, alors qu’il applique un pansement sur ma plaie.
J’aimerais bien te mettre dans ma valise.
Il me regarde, comme s’il m’avait entendu. Je crois que je suis tellement proche de lui, que quelques fois, il a accès à mes pensées. Ça m’excite mais ça me fait aussi un peu flipper, vu le nombre de choses ambigües qui me traversent l’esprit au cours d’une journée…
Je ne comprends pas pourquoi il n’a pas eu de bourse, lui. Sûrement parce que ses parents ne sont pas vraiment dans le besoin. Je ne pense pas qu’on m’ai offert l’opportunité de passer ma dernière année de lycée à Keimoo juste parce que j’étais un « élève exemplaire, au comportement brillant ». De toute manière, tout le monde savait que c’était faux. Quoique cette année, je réussissais à ne céder à la tentation qu’après les cours, mais quand j’y cédais, c’était dévastateur. J’espère que l’accès à l’alcool ne sera pas trop compliqué à Keimoo. Ce n’est pas un caprice, mais un véritable besoin. Et ça a beau peut être modifier un peu mon comportement, si je n’y ai pas accès, je peux vous promettre que c’est bien pire. C’est peut être pour ça que l’épicier du coin me file toujours une bouteille, sans poser de question, depuis que j’ai 16 ans. Que mes amis, plus âgé, m’en revendent à chaque fois que je leur en demande. Au départ c’était occasionnel, puis, il y eut beaucoup d’occasions.
Je passe ma main dans les cheveux de mon camarade, qui est toujours agenouillé, à mes pieds. Je lui souris, tristement. Décidemment, y’a que lui qui me fait hésiter. Je ne pense pas que mes parents vont me manquer. Bien sûr que je les aime, mon frère et ma sœur aussi, et puis notre village également, mais je reviendrais après mon année, et puis, ça ne pourra que me faire du bien, de m’aérer. J’ai déjà préparé ma valise, elle n’est pas bien lourde, du coup j’ai pris ma basse aussi. J’ai longuement hésiter à la laisser à Ren, mais ça me permettra toujours d’avoir un souvenir des soirées chaudes d’étés que j’ai pu passer au village. Même si pour rien au monde ces derniers ne s’effaceraient.
J’ai un pincement au cœur. Je pars dans six heures, et j’ai pas la tête à penser aux nouveaux amis que je pourrais me faire, aux nombreuses activités que l’établissement propose, à la ville que je pourrais visiter. C’est comme si peu à peu, je me vidais, comme si j’avais plus d’énergie, alors que je viens de me réveiller.

• Relations proches et familiales : (qui vous a élevé / avec qui vous vivez, etc.):

Miki Watanabe : Mère. Née en 1967 à Ise, au Japon. Elle a toujours vécu dans la campagne, mais a passé 4 ans en Angleterre, pour étudier l’anglais, où elle a rencontré son mari, Spencer Akdkins, avec qui elle s’est installée dans la campagne japonaise, où elle est institutrice. Spencer Adkins parlait déjà japonais avant de la rencontrer, et se plait beaucoup au Japon, même s’il est sans emploi, si bien qu’il n’a jamais partagé sa culture anglaise avec sa famille, et n’a donc jamais parlé anglais à ses enfants. À part son nom, et son visage européen, on ne penserait pas qu’il ne soit pas japonais. Par ailleurs, c’est quelques choses que Montaro a toujours trouvé étrange, car, vivant au japon, il a souvent eu l’habitude de se faire appeler par son nom, qui lui semble totalement étranger.
Sakura et Ren Adkins sont les frères et sœurs de Montaro. Ils sont tous deux plus jeunes que lui, Sakura a 14 ans et Ren en a 10. Ils s’entendent tout de même bien avec lui, malgré leur grande différence d’âge, parce qu’il est plus apte à comprendre leurs moments de colère, et qu’ils ne se chamaillent pas vraiment (il faut dire que Montaro a passé l’âge).
Daiki Makishima : c’est le meilleur ami de Montaro, ils se connaissent depuis qu’ils ont 3 ans, et ont toujours vécu dans la même campagne, ont toujours été dans le même établissement. Ça a été très dur pour Montaro d’avoir à le quitter pour rejoindre l’Académie Keimoo, car il considère Daiki comme son frère, et l’aime peut-être d’avantage encore. Ils n’ont jamais été ensemble, il y eut certes, un baiser furtif, mais cela est passé sur le compte de l’alcoolisme de Montaro, même s’il n’était pas complètement saoul ce jour-là. Son ami semblait bien gêné, et Montaro n’a jamais su si ce dernier éprouvait de quelconques sentiments susceptible de transcender leur amitié, mais il n’a jamais cherché à le savoir, car Daiki est un véritable pilier dont il ne saurait se passer.


IV. DERRIÈRE L'ECRAN.

TON PSEUDO ?
QUEL ÂGE ? 18 ans
COMMENT NOUS AS-TU DECOUVERT ? En cherchant un forum rpg
TES IMPRESSIONS ? ♥
SOUHAITES-TU ÊTRE ACCOMPAGNÉ ? (cf. parrainage) Non merci (:
QUELLE HEURE EST-IL CHEZ TOI ?



FICHE PAR FALLEN SWALLOW



Dernière édition par Montaro Adkins le Mer 13 Sep 2017 - 23:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forumactif.com/t10964-montaro-adkins http://keimoo.forumactif.com/t10965-bulletin-scolaire-de-montaro-adkins#233448
Naoko Tanaka
▼ Université - 2ème année - Vice Présidente Cuisine
▼ Université - 2ème année - Vice Présidente Cuisine
avatar

Genre : Féminin Scorpion Buffle Age : 19
Adresse : 15 Rue du Tatami, Quartier Hebi
Compteur 764

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Montaro Adkins   Mer 13 Sep 2017 - 17:40

Hello !

Je vais me charger de la correction de ta fiche, qui je pense sera plutôt rapide car je n'ai que deux petites remarques à faire dessus :

-> La superstition de Montaro :
C'est un point intéressant, attention cependant à ne pas l'occidentaliser. Montaro est japonais, ayant toujours vécu à la campagne, où l'accès à internet, et aux cultures différentes est parfois difficile, d'autant plus si sa famille n'est pas aisée. De ce fait, sans justification, ça ne semble pas trop logique qu'il soit superstitieux des mêmes choses que les européens (passer sous une échelle), ou qu'il croit en les créatures du folklore occidental. A moins que ce soit quelque chose qu'il ait partagé avec son père, mais tu précise qu'il n'a pas vraiment partagé sa culture avec sa famille.
Si tu décide de garder cela, ce peut être intéressant de creuser la réaction et le point de vue de ses proches/voisins par rapport à ses croyances, sachant que même si lui en a connaissance, il y a peu de chance pour que ce soit le cas de son entourage à la campagne.
Si tu souhaites l'adapter au contexte japonais, tu peux aller voir ICI pour ce qui est des superstitions, et pour les créatures, tu peux faire des recherches sur les oni, les yokais ou encore les fantômes japonais.


-> Histoire :
De manière générale elle est assez brouillon, mais c'est le style à la première personne qui veut cela, c'est assez intéressant puisque ça reflète pas mal le bazar qui se passe dans sa tête. Cependant, tu passes vite sur son histoire et on en sait finalement assez peu.

Tu parles de son alcoolisme sans expliquer vraiment quand et comment cela a commencé. D'autant que Montaro, comme tu l'écris, semble assez conscient de lucide de son problème de boisson. Mais cela ne semble pas le déranger, le gêner, le rendre honteux. Même ses "écarts de conduite" qu'il reconnaît. A toi de rendre cela cohérent. Est-il résigné face à son problème ? Le cache-t-il ? Ou est-ce qu'il n'en a finalement pas conscience et est dans le déni de la gravité de sa pathologie.
A noter qu'au Japon, les mineurs sont strictement prohibé de consommer de l'alcool (et que la majorité est à 20 ans).

De même pour sa relation avec Daiki. On ne sait finalement rien d'eux, ce qu'il s'est passé, quand des sentiments plus qu'amicaux ont fait surface et comment cela a été vécu ? Qu'est-ce qui a été fait par la suite ? Tu mentionne un baiser dans la partie Psychologie mais tu ne donne aucun détail. Ou en sont-il officiellement au moment au Montaro part pour Keimoo ? Leur relation semble ambigue.
A savoir que l'homosexualité est encore un sujet très tabou au Japon, encore plus en campagne ou les mentalités sont encore très ancrées dans la tradition. C'est forcément quelque chose qui a été important dans sa vie et qui a eu un impact sur lui.

__________________________________________________


La consécration:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forum-actif.net/t8896-pas-d-attroupement-naoko-tanaka-fait-son-entree http://keimoo.forum-actif.net/t9713-boite-a-souvenirs http://keimoo.forum-actif.net/t9675-livret-scolaire-de-naoko-tanaka
Naoko Tanaka
▼ Université - 2ème année - Vice Présidente Cuisine
▼ Université - 2ème année - Vice Présidente Cuisine
avatar

Genre : Féminin Scorpion Buffle Age : 19
Adresse : 15 Rue du Tatami, Quartier Hebi
Compteur 764

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Montaro Adkins   Jeu 14 Sep 2017 - 0:55

Vu que toutes les modifications ont été apportées, j'ai le plaisir de t'annoncer que je te valides !
Félicitations !

En effet, je pense que le groupe des Creepies lui colle mieux désormais, apprête toi à recevoir ton joli mauve.
Comme toujours avant de commencer à rp tu dois te charger de quelques démarches administratives :

• Demande de rang, de classe et de logement : Clic !
• Inscriptions aux clubs : Clic ! à savoir que le club de paranormal n'est plus actif donc tu n'as pas d'inscription à faire, mais tu peux considérer en rp que Montaro en est membre d'office.
• Réservation d'avatar : Clic ! (Ton avatar provient de Mystic Messenger, le personnage étant 707, si tu ne savais pas  B05 )
• Livret scolaire de l'année précédente: Clic !

• N'oublie pas d'aller te recenser en tant que Double-Compte : Clic !

Et voilà, en te souhaitant plein d'aventure avec Montaro, qui promet d'être intéressant !

__________________________________________________


La consécration:
 


Dernière édition par Naoko Tanaka le Jeu 14 Sep 2017 - 15:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forum-actif.net/t8896-pas-d-attroupement-naoko-tanaka-fait-son-entree http://keimoo.forum-actif.net/t9713-boite-a-souvenirs http://keimoo.forum-actif.net/t9675-livret-scolaire-de-naoko-tanaka
Montaro Adkins

avatar

Genre : Masculin Vierge Dragon Age : 17
Compteur 17
Multicompte(s) : Jun Aoki

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Montaro Adkins   Jeu 14 Sep 2017 - 2:05

Ahah merci! et je savais pas pour l'avatar x]

__________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forumactif.com/t10964-montaro-adkins http://keimoo.forumactif.com/t10965-bulletin-scolaire-de-montaro-adkins#233448
 
Montaro Adkins
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Scott Adkins
» Angie C. Adkins | Now you're just somebody that i used to know...
» Lydia ? Quand mille personnes prennent la route, il en faut une pour prendre la tête.
» Tiens, ça me rappelle quelque chose
» NJ. OLIE NEWELL-ADKINS † melissa benoist

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
₪ Académie Keimoo ₪ :: ₪ Administration ₪ :: ► Les personnages :: [ Inscrivez-vous ICI ]-
Sauter vers: