₪ Académie Keimoo ₪

The Future is like a puzzle with missing pieces: difficult to read, and never, never what you think.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 "A travers tes yeux, je vois ton histoire." [PV Natsu Nakagawa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amalia Williams
♠ Lycée - Quatrième année
avatar

Genre : Féminin Bélier Chat Age : 18
Adresse : Chambre 102.
Compteur 48

KMO
                                   :

MessageSujet: "A travers tes yeux, je vois ton histoire." [PV Natsu Nakagawa]   Ven 6 Mai 2016 - 13:27

"À travers tes yeux, je vois ton histoire."


Natsu Nakagawa


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

-----------------------------------------------


Amalia Williams marchait dans les couloirs, ces derniers étaient envahis par les lycéens se rendant à leur premier cours de la journée. Le ciel était nuageux aujourd'hui, empêchant le soleil de transmettre ses rayons lumineux et laissant ainsi une atmosphère orageuse, déprimant encore plus les élèves. Les couloirs habituellement clairs semblaient refléter le gris nuageux du ciel et paraissaient bien plus ternes qu'à l'accoutumé. La foule dense de lycéens se bousculaient sans ménagement pour se rendre à leur cours ou par simple amusement, on aurait pû se croire en pleine rue de Tôkyo tant ils étaient nombreux. Pourtant, malgré cette foule, cela n'empêchaient pas la plupart des jeunes japonais de se retourner sur le passage d'Amalia, les occidentaux ne passant que peu inaperçus ici, surtout lorsqu'il s'agit d'une lycéenne bien plus grande que la moyenne japonaise et malgré ses cheveux noirs et sa peau pâle qui lui permettaient de ne pas trop détonner non plus, ses deux paires d'iris semblables à deux tourmalines bleu-verte illuminaient si bien cette atmosphère terne qu'il aurait été difficile de ne pas la remarquer. Encore plus lorsqu'il s'agissait d'une ex icône de la mode connue au-delà des frontières du pays. En voyant tous ces regards tournés vers elle, la jeune femme songea qu'elle aurait mieux fait de remettre à plus tard son escapade nocturne qui lui avait provoqué des cernes. Certes, elle avait à peu près réussi à camoufler les dégâts avec la merveilleuse invention que l'on norme anti-cernes, mais cela n'effaçait pas ces dernières qui restaient tout de même un peu visibles.

Amalia était vétue d'une élégante robe noire avec un col en V et aux manches longues lui arrivant au-dessus des genoux, complétée par une ceinture tressée brillante de couleur jade provenant de l'une de ses nombreuses séances photo, ainsi que c'une paire de collants noirs. Sa tenue était uniquement agrémentée d'un simple collier de perles véritables ainsi que d'un bracelet semblable à un attrape-rêve. Ses pieds étaient chaussés de bottines courtes à talons aiguilles d'un vert sombre avec un noeud de chaque côté. Comme toujours, l'ex mannequin semblait tout droit sortir d'un magazine de mode.

Soudainement, des cris retentirent et Amalia vit un lycéen se mettre à courir, poursuivi par un autre lycéen. Si la belle brune manqua de peu de se faire bousculer par le premier, elle ne réussit pas à esquiver un autre lycéen qui avait été bousculé par le second, l'entrainant avec lui dans sa chute.
Etant donné que le japonais était tombé sur elle, ce fut cette dernière qui se prit le choc de la chute, entraînant peut-être une tierce personne avec elle.

Amalia cligna des yeux, abasourdie par le choc avant qu'elle ne percute le sol. Durant cet infime moment, entre la bousculade et la chute, elle remarqua que le lycéen qui l'avait accidentellement bousculé avait les yeux bleus. Pourtant, le reste indiquait un japonais pur souche, c'était assez rare comme couleur. Etait-il étranger ? C'était un bleu plutôt clair, assez joli. Les yeux de ce genre reflétaient bien les émotions pour ceux qui savaient les déceler, tout comme les siens. De belles iris cyans aux reflets verts, un vert très pur et limpide. Et ils restèrent là, durant ce court moment, à fixer leur reflet dans le regard de l'autre, capturant leur expression, leurs cheveux suspendus dans le vide par la chute. Du coin de l'oeil la jeune femme pû voir que son collier de perles avait été arraché suite à l'impact, quelques perles commençant par conséquant à s'échapper dans l'air.

Puis, le temps reprit son cours normal et l'instant magique fut dissout. La belle japonaise aux origines américaines et italiennes percuta le sol de plein fouet et le bruit que causa leurs deux corps tombés fut suivit de celui de la chute de la multitude de perles qui composait le collier d'Amalia; ainsi que le bruit de leur roulement sur le sol.



Dernière édition par Amalia Williams le Sam 7 Mai 2016 - 15:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forum-actif.net/t10453-amalia-williams-validee http://keimoo.forum-actif.net/t10530-chronologie-d-amalia-williams http://keimoo.forum-actif.net/t10458-livret-scolaire-d-amalia-williams
Natsu Nakagawa
♠ Lycée - Quatrième année
avatar

Gémeaux Tigre Age : 19
Compteur 21

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: "A travers tes yeux, je vois ton histoire." [PV Natsu Nakagawa]   Ven 6 Mai 2016 - 14:37

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


「 A travers tes yeux, je vois ton histoire」

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Natsu & Amalia
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

l s’agissait d’une journée des plus banale. Natsu s’était levé comme chaque matin et avait participé à ses cours en essayant de disparaître au maximum. Le fond de la salle était parfait pour cela. Quelques remarques avaient fusé au cours des heures. Notamment sur sa chemise mal boutonnée et ses mèches qui cachaient ses yeux. Beaucoup de ses camarades de cours le prenaient pour un pervers à cause de cela. Un de ceux qui observe les filles à travers sa tignasse et qui en profite pour prendre des photos de leurs sous-vêtements. Ils riaient, mais cela ne dérangeait guère le jeune Nakagawa. Il n’y avait rien à faire contre la bêtise humaine, c’était ce que lui répétait sans cesse sa sœur aînée.
Une fois le cours terminé, le brun s’était échappé sans un mot, son sac sur une épaule. Effectivement, il n’avait pas le look du parfait étudiant. Le boutonnement de sa chemise était décalé d’un cran, sans parler de sa ceinture qui pendait mollement dans le vide. Voyez-vous, Natsu avait tout connement eu la flemme de la ranger convenablement. L’important était qu’elle était attachée et que son pantalon ne tombait pas, n’est-ce pas ? Ses cernes profonds témoignaient de sa nuit d’insomnie à lire encore et encore les mêmes choses, à la recherche d’un savoir plus important encore que celui qu’il ne possédait. Car sans le vanter, le fils Nakagawa avait une culture relativement impressionnante dû à de longues heures enfermées dans la bibliothèque familiale. Mais qu’importe. Personne ne remarquait cela. Les autres ne voyaient que sa peau pâle et ses cheveux en batailles, loin d’être sale, mais loin d’être ordonné.

Soudainement un cri retentit. Encore un de ces jeunes qui s’amusaient à en poursuivre un autre… Sa réflexion lui donna trente ans de plus dans la figure et Natsu se sentit une nouvelle fois à part. Comme si ce monde d’amusement de ces poursuites enfantines ne lui étaient pas permises. Les autres n’osaient même pas le frapper car le brun était bien trop poli et bien trop docile. Ce n’était pas amusant d’avoir une victime qui donner le bâton pour qu’on la frappe. Ne regardant que le sol, le fils Nakagawa ne vit pas l’étudiant s’approcher de lui. Il ne sentit que le coup qui le fit basculer sur une pauvre jeune femme. La chute parut longue. Très longue.
Les yeux du jeune homme, semblable à l’exactitude au ciel d’été, rencontre ceux de sa pauvre victime. Il peut s’en passer des choses en l’espace de quelques secondes, surtout lorsque le temps vous paraît ralentir à l’extrême. Il eut le temps d’observer les traits parfaits de son visage, la courbe délicate de ses lèvres, la droiture de son nez et la longueur de ses cils. Du coin de l’œil, Natsu pu discerner les perles voler en éclat, comme dans un songe. Mais cela ne l’importait guère. Sur le moment, il ne pouvait détacher ses yeux des iris clairs de la jeune femme. Aussi profond que les siens, recelant une honte semblable à celle qui le hantait jour après jour, le dévorant un peu plus chaque seconde. S’ils s’étaient retrouvés dans un roman à l’eau de rose, surement auraient-ils été entourés d’une douce lueur rose, de paillettes et de pétales de roses tombantes. Mais là, il n’y avait que ces perles et la chute.
De retour dans la réalité, le temps s’écoula bien vite et Natsu se retrouva, les mains posées de part et d’autre de la tête de sa victime, elle-même sur le sol. Son cœur rata un battement et le jeune adolescent sentit ses joues rosirent. Le pire dans tout ça, c’était qu’il sentait encore le regard de l’inconnue plongé dans le sien. Prit d’une soudainement gêne, Natsu baissa la tête, arrangeant d’une main hésitante sa frange pour qu’elle puisse une nouvelle fois cacher l’objet de sa honte. Pas une seule fois il aurait pensé à se lever, enfin… Ce n’était pas du tout sa priorité. Pour le moment, il ne voulait qu’une chose : Que cette inconnue arrête de le fixer. Elle était la belle, il était la bête. Une telle personne ne devait pas poser le regard sur lui.

« …J…Je suis désolé. Vous allez bien ? J’espère que je ne vous ai pas fait mal.. »

Se rendant compte qu’il était toujours sur elle et que les regards commençaient à se concentrer sur eux, Natsu se redressa brusquement et releva avec le plus de délicatesse possible la princesse qu’il avait renversée. C’était tellement gênant.  Désormais, il faisait tout pour ne plus croiser les iris si pur de la demoiselle.
Natsu Nakagawa, A votre service !

__________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forum-actif.net/t10267-9827-nakagawa-natsu-9827
Amalia Williams
♠ Lycée - Quatrième année
avatar

Genre : Féminin Bélier Chat Age : 18
Adresse : Chambre 102.
Compteur 48

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: "A travers tes yeux, je vois ton histoire." [PV Natsu Nakagawa]   Ven 6 Mai 2016 - 16:23

"A travers tes yeux, je vois ton histoire."


Natsu Nakagawa


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

-----------------------------------------------


Les mains de l'inconnu attérirent de par et d'autre de sa tête, ce qui lui évita un coup qui aurait été très douloureux. Amalia continuait de fixer le jeune japonais, dont les joues prirent une teinte rosée, probablement de la gêne causée par la situation dans laquelle ils se trouvaient tous les deux. Elle l'observa baisser la tête, comme intimidé, puis arranger sa frange afin qu'elle recouvre ses yeux, ce qui attira son attention. Certes, une personne timide qui baisse la tête ce n'est pas très étonnant, ce qui l'est en revanche, c'est la manière qu'il a eu de cacher immédiatement ses yeux.

Pourtant ils étaient beaux, ils contrastaient particulièrement avec le ciel ombragé de ce jour, en plus d'être une incroyable rareté dans ce pays. La belle avait elle aussi une paire d'iris rare et qui faisait sa fierté. C'est pourquoi elle ne comprenait pas que l'on puisse cacher de telles iris.

"…J…Je suis désolé. Vous allez bien ? J’espère que je ne vous ai pas fait mal.."

Amalia levales yeux au ciel, les détournant ainsi de lui, à son grand soulagement.
Il l'avait juste projectée au sol mais mise à part cela elle n'avait aucune raison d'avoir mal. La jeune femme ne comprenait pas ce genre de phrases types complètement stupides. Néanmoins, après vérification, à part une légère douleur dans le dos, elle se sentait à peu près bien. Dieu merci, malgré ses chaussures, elle ne s'était pas tordu la cheville ou un truc du genre.
Le japonais se releva puis l'aida à se relever elle. Il pensait qu'elle ne pouvait pas le faire toute seule ou quoi ? Blessée dans son amour-propre, son indépendance et son potentiel féminisme, elle fusilla le lycéen du regard et s'apprétait à répliquer lorsqu'elle remarqua qu'il évitait soigneusement son regard. Amalia fut coupé dans son élan pour parler en remarquant qu'une personne venait de marcher sur l'une des nombreuses perles qui s'étaient éparpillées sur le sol et qui autrefois constituait un collier.

"Non mais tu ne peux pas regarder où tu vas ? lança-t-elle en fusillant du regard ladite personne qui préféra s'enfuir en marmonnant un semblant d'excuse devant l'assurance et l'aplomb incontestable de son interlocutrice."

La belle brune soupira et se baissa avant d'entreprendre de ramasser ses perles et de les rassembler dans ses mains, après quoi elle les "rangea" dans son sac et se releva. Elle pût constater que le brun n'avait pas l'air d'avoir bouger. L'ancienne mannequin en profita pour le détailler et si elle ne se maitrisait pas si bien, la perfectionniste qui sommeillait en elle aurait déjà hurler à la mort en voyant les vêtements négligés du brun. Naturellement, ses mains vinrent trouver sa chemise et entreprirent de la reboutonner convenablement tandis que certains vautours avides de scoops immortalisaient ce moment. Peut-être allaient-ils l'envoyer à Hana, peut-être allaient-ils chercher à la vendre auprès de personne peu recommandables et qui devaient avoir un sérieux problème pathologique ou bien allaient-ils la garder pour eux, qui sait ? Aucun des deux protagonistes n'étaient en mesure de répondre, l'une trop concentrée sur sa tâche et cherchant en même temps à capter le regard du jeune homme afin d'apercevoir à nouveau ses yeux, l'autre certainement trop gêné pour réfléchir ou agir dans l'immédiat.
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forum-actif.net/t10453-amalia-williams-validee http://keimoo.forum-actif.net/t10530-chronologie-d-amalia-williams http://keimoo.forum-actif.net/t10458-livret-scolaire-d-amalia-williams
 
"A travers tes yeux, je vois ton histoire." [PV Natsu Nakagawa]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "A travers tes yeux, je vois ton histoire." [PV Natsu Nakagawa]
» Dans un couple, l'ennui engendre l'infidélité. (théo)
» Tremblez, mécréants.
» Les étoiles brillent, mais pas autant que mes yeux quand je te vois.
» (#19) - C'est quoi Dieu ? - Tu vois quand tu fermes les yeux et que tu désires un truc très fort. Et bah Dieu c’est le mec qui en a rien à foutre. [ feat. Savannah ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
₪ Académie Keimoo ₪ :: ₪ L'académie Keimoo ₪ :: ► Université :: Hall et couloirs-
Sauter vers: