₪ Académie Keimoo ₪

The Future is like a puzzle with missing pieces: difficult to read, and never, never what you think.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bonjour mademoiselle Carmin [Lyn Aeris]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joshua Coda
♥ Professeur d'Anglais et Français {Lycée}
♥ Professeur d'Anglais et Français {Lycée}
avatar

Genre : Masculin Gémeaux Chat Age : 30
Adresse : Chez Kami Otagame
Compteur 159

KMO
                                   :

MessageSujet: Bonjour mademoiselle Carmin [Lyn Aeris]   Jeu 24 Déc 2015 - 16:09

J'étais dans un état second, ces derniers jours. Il y avait la maison, Japon, le café, la rue, la nuit, Yui et surtout la nuit. Toutes ces choses que je n'avais pas, ou que je voyais différemment depuis mon renvoi du lycée et de sa prestigieuse académie. Les regards, les non-dits, le silence, surtout le silence, c'était tout ce qui semblait m'attendre à Keimoo. Je regardais chaque chose avec le sentiment que c'était la dernière fois. La dernière fois que toutes ces choses-là apparaîtraient à moi, et que ce profond sentiment de vie qui commençait déjà à s'éteindre, je devrais l'abandonner à jamais une fois le portail franchi. Je ne comprenais même pas comment étais-je, avant. Qui était cette Judikaël, ce prénom fantôme qui pourtant m'était attribué. Quel était son rôle ? Je ne la connais même pas. Ce n'est qu'une vague inconnue que je devrais incarner dans moins d'un mois, dans à peine plus d'une semaine, et la pièce de théâtre reprendra. L'entracte était terminée.

C'est dans ce contexte là qu'une lettre me parvint. C'est toujours annonciateur de quelque chose, une lettre, surtout quand elle porte le parfum d'une femme. La première pensée que j'ai eu était toute bête, j'étais surpris bien sûr, et je me disais : « Tiens. Quelqu'un penses à moi. ». C'était plus que suffisant. Quelqu'un quelque part m'avait envoyer une lettre, et j'aurais pu la laisser là sur une table. Mais ça aurait été cruellement impoli de ma part, n'est-ce pas ? Pas vraiment digne d'un gentleman en tout cas, et quitte à devoir abandonner ce rôle, autant le jouer jusqu'au bout.

De Lyn Aeris, ne restait dans mon esprit que de très vagues vestiges, des cheveux carmins et un regard de jeune fille. Quelques détails de trop, je crois, c'est de ce regard que je devais me souvenir. Elle me proposait un rendez-vous, de l'aide, une compréhension et une épaule. Je ne répondais qu'à la première, et l'invitait à nous rencontrer dans un salon de thé. Celui près du centre commercial, où j'avais accompagné Daniel, peu après mon arrivé dans l'académie. De ça, le souvenir était étrangement plus précis. Une gêne sans nom devant un gâteau à la fraise bien innocent. Et c'était trop. Le temps avait passé depuis.

Le matin même, je me préparais du mieux que je pouvais. Devant le dilemme du soutien gorge, je ne répondis pas et aplatissais ma poitrine une nouvelle fois. Les choses se feraient progressivement, et c'était une chose dont je n'étais pas encore capable. Puis, en m'habillant, je repensais au rôle que j'allais devoir endosser dans moins de deux semaines, cette personne que je devais devenir. En faisant dos au miroir, je ré-enlevais mes bandages et remettais le vêtement, sans l'ajuster, que je camouflais immédiatement d'un gros pull. Quel homme chanceux je suis, je rencontre deux femmes aujourd'hui. Mlle Coda et Lyn Aeris, et il y en a au moins une des deux avec laquelle je devrais passer le restant de mes jours.

J'arrivais en avance au café, et m'installais rapidement. L'étudiante n'allait pas tarder à arriver. Dans la vitrine, je me regardais rapidement. J'étais le même, de dehors, et pourtant, comme les choses avaient changées. On me voyait différemment, peut-être. Moi, je ne voyais pas la différence. J'osais espérer que le monde entier avait changé, que la terre s'était retournée. Que Lyn arriverait, que je ne la reconnaîtrais pas, qu'elle ne me reconnaîtra pas. Là elle repartira, se dira qu'elle s'est trompée, que ce n'est pas monsieur Joshua Coda, le serveur du café de la cour des miracles, qu'elle est venue rencontrer. Elle repartira à ses affaires, reprendra en main le club de littérature, et personne ne se souviendra de cette étrange professeur de français sur laquelle tant de rumeurs couraient, qui aurait frapper un surveillant lors d'un concours de nouvelles, devant ses élèves.

Mais rien ne se passera ainsi. Rien a changer, c'est moi qui ai changer. Parce que ce n'est pas monsieur Joshua Coda qu'elle viendra voir, mais Mademoiselle Judikaël Coda, la bonne femme, prof de français par passion. Et elle sourira. Elle sourira parce que Joshua Coda est mort aujourd'hui.

Et elle n'en est même pas triste.

__________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Avatar par Cammy Logan
Signature par Narcisse de Lioncourt  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Récompenses:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.revedemay.canalblog.com http://keimoo.forum-actif.net/t9710-judikael-coda-professeur-de-francais-anglais#220309 http://keimoo.forum-actif.net/t9722-melancholic-language-teacher
 
Bonjour mademoiselle Carmin [Lyn Aeris]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» bonjour mademoiselle sa vous direr un liens avec moi?
» bonjour a tous
» Bonjour, c'est Fangerounet. ^^
» Je serais votre serveur ce soir
» Bonjour à tous ! :)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
₪ Académie Keimoo ₪ :: ₪ Keimoo ville et quartiers ₪ :: ► Centre ville: Tsukuyomi Place et Palais impérial :: Les centres commerciaux-
Sauter vers: