₪ Académie Keimoo ₪

An invisible red thread connects those who are destined to meet.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pennyroyal Tea

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ivory Lancaster

avatar

Poissons Coq Age : 36
Compteur 172
Multicompte(s) : Yun-Jin

KMO
                                   :

MessageSujet: Pennyroyal Tea   Mer 31 Déc 2014 - 19:06



Ça a mis un peu de temps. D'abord parce que j'ai déjà un travail qui m'en prend beaucoup. Ensuite parce que l'impression que Yui Valentine m'a laissé n'était pas suffisamment engageante pour que je m'y précipite. Il me stresse.

Je ne suis pas très philosophe. Rêveur oui, mais réfléchir sur la quintessence des choses ou sur le but existant ou non de l'humanité, non. C'est cette impression que dégage ce type, j'ai l'impression que son regard décortique, que son cerveau analyse. Ou pense à des choses complexes en permanence. D'où mon sentiment de malaise. "Someone for whom time is only an excuse". Je me torture l'esprit avec ce souvenir très régulièrement.
Je n'ai pas l'habitude de côtoyer ce genre de personne. Je ne sais pas pourquoi je réagis de la sorte. Pourquoi je ne laisse pas couler. Peut-être parce que ce type devait être mon cobaye, à la base. Qu'il ne devait être qu'un inconnu ponctuellement utile, prêt à retourner dans l'anonymat sitôt ma besogne achevée. Et que ça s'est transformé en quelque chose d'étrange, d'inattendu ... D'imprévisible. Et donc d'effrayant.

J'ai décidé de ne pas en parler à mon psy, il serait capable d'avoir l'idée de m'y envoyer pour réaliser mon envie première. Pourtant, ça m'aurait peut-être aidé à saisir les intentions et les fonctionnements de cet être humain.

J'ai finalement pris la route du salon de thé un jeudi. Je ne sais pas combien de temps s'est écoulé depuis l'invitation. Une quantité non négligeable. Et si je me suis décidé aujourd'hui, c'est un peu par dépit.
Ma vie ne me convient pas du tout, je n'arrive à rien. Je n'avance pas d'un pouce. Je suis toujours silencieux. Il avait parlé de changement. Il avait parlé de discussion, d'un art de la conversation. Mon psy me fatigue, me pompe le peu d'énergie qui me reste après mon boulot. Et Lloyd est loin de moi. J'ai besoin de changer d'air.

Non, allons, soyons honnête, ce type s'est intéressé à moi et j'ai cette envie honteuse qu'on s'intéresse à moi. Je me sens délaissé et c'est pas des galipettes avec un inconnu - aussi beau et doué soit-il - qui comblera ce manque d'attention, cette négligence de ma personne que le monde ose m'infliger.


Je dépose trois starlettes au studio d'enregistrement et je les laisse aux bons soins des techniciens. J'en ai ma claque aujourd'hui.
Vingt minutes plus tard, je pénètre dans le salon de thé. L'espace d'un instant, je suis presque déçu que ça transpire le Nippon. Comme il était européen, je me figurais quelque chose de plus occidental. Des tapisseries rose pâle, motifs fleuris. Des services en porcelaine aux théières ventrues with charming tea cups and silver spoons. Ça sentirait la rose fanée et un vieux ragdoll blanc siègerait sur le fauteuil. Je retiens un soupir. Aurais-je le mal du pays ?
Ah oui mais, il est français. Enfin je crois. Pas de chez moi. Pas de thé. Pays du café. Hm. Je n'aurais sûrement pas de lait avec mon thé.

Whatever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keimoo.forum-actif.net/fiches-validees-f111/ivory-lancaster-completeen-charge-ellen-t6005.htm#176339 http://keimoo.forum-actif.net/t9095-playlist#213637
Yui Valentine
♦ Civil - Mirage | Directeur Adjoint
avatar

Genre : Masculin Capricorne Cochon Age : 33
Adresse : Quartiers Hebi
Compteur 1132
Multicompte(s) : Lei

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Pennyroyal Tea   Dim 1 Mar 2015 - 21:18

Spoiler:
 


Du temps passe.

Pennyroyal Tea


-Monsieur Valentine…, ?
hèle discrètement son employé, passant la tête entre les  paravents. Ils sont en effectif réduit aujourd’hui. Yui lève un regard entendu puis le laisse repartir sur son service. Passant le seuil de la pièce réservée aux employés, il manque d’écraser un truc, cette chose blanche un peut trop minuscule mais bien visible et perceptible qui s’accroche à son pied en miaulant joyeusement, lui arrachant presque un sourire. Un beau matin, Yui Valentine a cessé de s’exaspérer dessus. Il s’accroupit pour repousser Le Chat plus loin, se relevant pour voir le nouvel arrivant… qu’il reconnait instantanément, alors qu’un grand sourire fend son visage.

Ivory Lancaster. C’est vrai.

-Good evening Ivory. J’ai failli attendre… je plaisante.


Ce n’est comme si ça avait pu être drôle, non plus.

-Comment allez-vous ?

Il lui propose de le débarrasser de sa veste et se dirige vers une des tables basses à l’angle de la pièce voisine. Cette visite de son voisin matinal du métro a le mérite de remuer à nouveau son intérêt, tout simplement parce qu’il sait que ce dernier est prêt à tout sauf à venir travailler avec lui. En même temps… c’est compréhensible, tente de soupeser une arrière-pensée raisonnée. Un jour, Yui Valentine a déraillé de la notion de logique dite commune.

-C’est étrange quand je pense qu’en installant l’enseigne hier matin, le Pennyroyal Tea, je me suis dit qu’il serait opportun que vous passiez un jour par ici.

Oui le nom de l’enseigne tend à changer de temps à autre
, s’abstient-il de développer, en rajoutant pourtant, …une manière de casser la routine, n’est ce pas.

Le salon de thé reste relativement silencieux peu importe le nombre de fréquentation et l’heure. Un peu comme s’il s’était imprégné avant même que l’activité ne s’installe… bien que l’entrée de Naoko Tanaka remue ce calme avec la suite de ses maladresses pourtant bien intentionnées, alignée les unes après les autres. Et même ça, faisait désormais partie intégrante du cadre. Un nouveau bruit de verre explosé de l’autre côté et des bruits de pas qui s’agitent sur le parquet… Valentine a eu un air amusé.

-Dites-moi Ivory. Vous parlez japonais ?


C’est ainsi. Pour Yui Valentine, c’est comme si la dernière conversation qu’ils avaient eu n’avait jamais été entrecoupée pour continuer ici même. Il y fera pourtant référence.

-Je ne vous ai pas demandé la dernière fois… mais que faites vous dans votre boîte de production?


Une carte, ça veut tout et rien dire. C’est comme les sites de réseaux professionnels, certains intitulés de poste veulent tout et rien représenter à la fois : le stagiaire dans le marketing a été Marketing Manager, celui qui bosse dans la stratégie de finance en arrive à Business Finance Process Architect… Architecte, réellement ? Bref, tout ça pour dire que l’art de vouloir dire est devenu assez phénoménal. Valentine secoue imperceptiblement la tête.

-Enfin. Ne vous en faites pas, vous n'êtes pas obligé de répondre, a-t-il fini par dire après un instant de réflexion. Mais vous voudrez certainement quelque chose; un thé en particulier... ou alors me laisserez-vous choisir ?

Valentine a souri.

Il n’y a pas de carte et il n’y en a jamais eu.

__________________________________________________
"Je suis l'Empereur, l'empereur de rien mais Empereur quand même."

Avatar: Yui vu par Tanaka
Carte de visite du Salon par Naoko Tanaka

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keimoo.forum-actif.net/t9308-yui-valentine http://keimoo.forum-actif.net/t10362-valentine
Ivory Lancaster

avatar

Poissons Coq Age : 36
Compteur 172
Multicompte(s) : Yun-Jin

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Pennyroyal Tea   Mar 24 Mar 2015 - 13:08

Spoiler:
 


Mes yeux cherchent dans la grande pièce. Il n'y a pas grand monde ou plutôt, le silence fait illusion. Un serveur, je fais un pas vers lui mais il fuit, appelant Mister Valentine de sa voix japonaise. Est-ce qu'il m'a vu ou pas ? Je reste donc à l'entrée, détaillant le salon des yeux. Un miaulement me fait immédiatement tourner la tête, surtout parce que cela fait écho à ce que j'ai pu penser il y a quelques minutes à peine. Mon regard trouve tout de suite la source d'eternal cuteness qui ne souhaite que l'attention de la personne contre qui il se frotte et qui le repousse. Aww... J'aurais sans doute craqué et pris cinq minutes pour le caresser et lui parler. Enfin presque. Je me surprends moi-même d'avoir pensé ça. C'est venu tout seul.

Je ne détache mes yeux de la boule de poil que lorsqu'on m'apostrophe.

-Good evening Ivory. J’ai failli attendre… je plaisante.

Son sourire en me voyant me choque une seconde. Je le lui rend, beaucoup plus faible.

-Comment allez-vous ?

Hochant la tête en guise de réponse, je récupère mon Blackberry avant qu'il ne s'empare de ma veste, le gardant dans ma main, mes doigts ouvrant l'application bloc-note machinalement, sans même que j'ai à regarder l'appareil. Je le suis, m'installant à une table

-C’est étrange quand je pense qu’en installant l’enseigne hier matin, le Pennyroyal Tea, je me suis dit qu’il serait opportun que vous passiez un jour par ici.

Pennyroyal Tea .... Ce salon ne devait pas s'appeler autrement ? Je n'ai même pas fait attention en pénétrant l'établissement. Je laisse échapper un soupir amusé. L’appellation possède son propre style un peu distingué pour qui n'a pas porté des pulls usés et les cheveux blonds et gras.

- …une manière de casser la routine, n’est ce pas.

Je lui sers un sourire un peu crispé. Ok. Je ne suis toujours pas à l'aise face à lui. Quelque chose casse, attirant mon regard un instant même si je ne vois pas d'où vient le bruit. Le chat est toujours là.

-Dites-moi Ivory. Vous parlez japonais ?

A nouveau, je hoche la tête, croisant les bras devant mon buste.

-Je ne vous ai pas demandé la dernière fois… mais que faites vous dans votre boîte de production?

Je sors mon Blackberry et commence à taper ma réponse, mes doigts rapides de l'habitude qu'ils ont depuis des années à écourter l'attente de mon interlocuteur.

-Enfin. Ne vous en faites pas, vous n'êtes pas obligé de répondre. Mais vous voudrez certainement quelque chose; un thé en particulier... ou alors me laisserez-vous choisir ?

Je relève la tête, me stoppant dans mon écriture et acquiesce à sa proposition. Ça sera plus simple ainsi. Je finis ma phrase. En japonais.

" Je manage plusieurs idols en devenir, parfois des groupes. Je m'occupe de les trouver, de développer leur carrière et de les rentabiliser pour la société. "

Je glisse l'appareil sur la table, pour qu'il puisse lire.
M. Valentine ne s'adapte pas encore à moi. Je ne sais pas si c'est volontaire ou si cela prendra juste un peu plus de temps. L'idéal serait qu'il puisse lire sur mes lèvres. Mais faut pas rêver. Il n'y a bien qu'Akim pour avoir la patience de faire ça avec moi.
Pour autant, il est tout sourire avec moi. Je me sens gêné de ne pouvoir les lui rendre aussi francs et brillants. Je fais mon maximum pour ne pas paraître crispé. Peut-être qu'un thé réussira à me détendre un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keimoo.forum-actif.net/fiches-validees-f111/ivory-lancaster-completeen-charge-ellen-t6005.htm#176339 http://keimoo.forum-actif.net/t9095-playlist#213637
Yui Valentine
♦ Civil - Mirage | Directeur Adjoint
avatar

Genre : Masculin Capricorne Cochon Age : 33
Adresse : Quartiers Hebi
Compteur 1132
Multicompte(s) : Lei

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Pennyroyal Tea   Jeu 13 Aoû 2015 - 8:46

-Earl Grey, propose Yui en posant à côté la petite théière à lait.

Les salons de thé japonais vendent du thé japonais. Le salon de thé de Valentine vend de la métaphysique et dans quelques temps, il vendrait des arômes inexistants composés de saveur du monde pour quelques instants en dehors du train train routinier, une rêverie le temps d'un thé, un oubli le temps d'un service. Derrière les carillons à l'entrée, un échappatoire au quotidien, le personnel pour tisser l'ambiance, une personnalité à revendre le temps d'une conversation. Or, Ivory Lancaster et ses manières discrètes l'intriguait -ou plutôt, avait décidé Yui de l'avoir dans son équipe. Tout du moins d'essayer; parce que de manière injustifiée, il lui semblait qu'à chaque parole, il aurait pu le casser en morceaux.
C'est qu'il lui donnait l'impression d'être un homme un peu brisé, derrière cette façade mal assurée.

- Et ça vous plait ?, demande posément Valentine en japonais dans la continuité de la conversation, versant le thé dans la tasse de l'homme.

Ce n'est pas la première fois qu'Ivory utilise ce bout de portable noir pour communiquer. Ça se voit. Et Valentine se demande un instant ce qui se passe lorsque la machine lâche. En guise de réponse, seul un énorme coup -le bruit typique de quelqu'un qui tombe se fait entendre. Aille.

-C'est Naoko. Elle a sa propre notion d'adresse, souffle Valentine habitué. Il jette un œil sur le côté pour voir Féa s'affairer autour de la Princesse. À côté, ils font un binôme comique et Tanaka paraît minuscule à côté du rônin. Ou alors c'est le rônin qui paraît colossal à côté d'elle...

-Et Féa.

Les présentations sont faites. Valentine reporte son attention sur son invité.

-Est ce que ça vous est indispensable?

Ce téléphone.

Yui a l'impression de jouer quitte ou double et qu'à un moment donné, Ivory va partir en courant. Remarque, les choses à côtés de la plaque ne sont peut être pas de son goût, c'est un fait. Mais c'est sans doute le charme d'une vie, la vie vue des yeux de Yui Valentine. Et ce n'est sans doute pas pour rien que Lancaster se terre dans son quotidien discret, un peu comme la souris; en tout cas c'est l'impression qu'il dégage.

Yui a jeté un œil au chat en train de se mêler à la scène où Zakuro aide Naoko à se relever. Entre celle qui tombe et qui s'affole, muré dans son calme, celui qui aimerait bien s'amuser ou avoir l'attention des deux autres, quelle pourrait être la place de Lancaster dans une scène pareille? Et qu'est ce qui fait en fin de compte, que le client s'adapte à chaque personnalité du service au point de quémander untel ou une telle. Yui a presque l'impression de le savoir. Au final, la parole n'est qu'un prétexte.

Une assiette de cookies arrive délicatement sur toutes les tables. Naoko s'excusera éternellement pour ses maladresses à la chaîne... Comme si quelqu'un aurait pu ne pas l'excuser. Tu t'es fait mal Tanaka? Un simple échange de regard auquel elle ne répondra pas, préférant reprendre comme si de rien n'était.
Les cookies de la princesse, étrangement à l'opposé de ce qu'on pourrait croire, sont quelques secondes de bonheur papillaire. Il avait un jour plaisanté en lui demandant qu'elle s'occupe des cookies et elle l'avait pris au mot au point qu'ils en ait la côte auprès de ceux qui se les tentent. Tout comme Féa avait installé des aquariums à l'entrée contre l'écosphère de déposé sous le sapin à Noel.
Oui, la résultante de ce salon était un mystérieux assemblage d'un peu tout le monde derrière son mobilier à la japonaise.

-Dans l'idéal j'aimerais que vous apportiez votre personnalité.

Mais effectivement rien n'oblige.




HJ: je suis en retard, en retard. Mais fallait continuer.

__________________________________________________
"Je suis l'Empereur, l'empereur de rien mais Empereur quand même."

Avatar: Yui vu par Tanaka
Carte de visite du Salon par Naoko Tanaka

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keimoo.forum-actif.net/t9308-yui-valentine http://keimoo.forum-actif.net/t10362-valentine
Ivory Lancaster

avatar

Poissons Coq Age : 36
Compteur 172
Multicompte(s) : Yun-Jin

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Pennyroyal Tea   Lun 19 Oct 2015 - 16:58

-Earl Grey.

Cette fois le sourire est moins crispé. Un Earl Grey et ... serait-ce du lait qu'il me présente ? Je me redresse contre le dossier. C'est encourageant.

- Et ça vous plait ?

Je regarde le liquide fumant remplir ma tasse, lui signifiant quand arrêter de servir.
Mes gestes habitués me préparent mon thé comme je l'aime, pendant que j'hausse les épaules. Si ça me plaît ... Il faudrait plutôt me demander si je me suis déjà posé la question. En toute relativité, ce n'est pas le pire emploi que j'ai eu à tenir. C'est intéressant. Et ça pourrait être épanouissant si ma carrière et ma vocation n'était pas ailleurs.

Un autre bruit me fait tourner la tête. Décidemment. Est-ce toujours ainsi dans ce salon de thé ?

-C'est Naoko. Elle a sa propre notion d'adresse.

Je reste quelques secondes dans mon impolitesse totale, le temps de scruter ce géant.

-Et Féa.

Un aller-retour visuel sur ces deux girafes. Réunies dans un seul établissement ... Est-ce que Valentine l'a engagé parce qu'il rivalisait de grandeur avec sa propre taille ?

-Est ce que ça vous est indispensable?

Je ramène mon Blackberry à moi, comme un ami cher à qui on aurait dit des méchancetés. Même si ... non, il ne m'est pas indispensable, ce n'est pas vraiment comme ça qu'il faut le formuler. Je peux aisément m'en passer. Est-ce que le reste du monde peut s'en passer pour communiquer avec moi ? C'est une toute autre histoire. Mais si monsieur Valentine veut s'essayer à la performance, je l'invite volontiers.
Je pousse mon téléphone vers le coin de la table.

La jeune maladroite dépose une assiette de cookies. Je la remercie d'un geste de la tête, mes doigts désormais occupés à porter la sous-tasse et la tasse.
Ma jambe croise l'autre, en une pose familière, et je laisse le fumet me donner un peu plus de consistance. J'ai déjà oublié la moitié de ma vie. Mes contraintes, mes obsessions. Voyons combien de temps elles mettront à revenir me hanter.

-Dans l'idéal j'aimerais que vous apportiez votre personnalité.

Ah. Ah oui, il me semble me rappeler un vague "I am looking for someone to work with me and my team". Je laisse échapper un très subtil souffle amusé en reportant mon attention sur l'environnement et la faune qui y vit, mes lèvres ne touchant pas au liquide. Un gaijin, un gigantesque nippon, une maladroite ... Et quoi encore, dois-je attendre du chat qu'il sache faire quelconque tour ?

Je reporte mes yeux sur Valentine, et laisse remonter ma première impression de ce type, celle qu'il a laissé sur moi dans le métro. Quelqu'un hors de mon monde, qui pense de manière très différente et qui désormais me semble être quelqu'un de fantasque.
Quelle serait ma place, ici ? Un énième numéro pour un freak show ?

J'ébroue mon agaçement, je ne sais pas d'où il vient. Ma 'personnalité', vraiment ? Qu'en sait-il, ce grand dadais blanc ? Parce que son salon porte un nom un peu fancy, il pense pouvoir faire une différence ?
J'inspire, j'expire, je bois. Tout doux, Ivory. Range les griffes. Quoi que ce type ait en tête, ce n'est rien qui puisse te faire du mal. Autre gorgée. Tasse posée.

Soyons raisonnables, monsieur Valentine :

Points négatifs : pouce vers le bas.

1/ je ne parle pas - un doigt levé et les autres verrouillant ma bouche.
2/ je ne suis pas très souriant - deux doigts levés et les autres tirant les coins de ma bouche vers le bas.
3/ je suis pédant - trois doigts levés, qui viennent avec tous les autres, resserer ma cravate et épousseter mes épaules
4/ j'ai un train de vie élevé - quatre doigts levés, et je lui montre la qualité de mon costume avant de faire un geste universel, en frottant le bout de mes doigts ensemble : money.
5/ je me fiche des problèmes des autres - cinq doigts levés et ... hm, comment illustrer ça ... l'assiette ? C'est méchant ... Tant pis. Je sauve deux cookies et pousse l'assiette pour qu'elle tombe au sol. Ce qui m'amène à 6
6/ je suis du genre à penser à ma personne avant tout - six doigts levés qui viennent prendre un cookie et le porter à ma bouche. Hm. Pas trop mal.

Je ne vais pas continuer, cela me semble suffisant pour me faire comprendre.
La serveuse maladroite est venue ramasser mon outrage. Pardon, mademoiselle.

Points positifs : pouce vers le haut.

Le 1 ne met pas longtemps à arriver/ je suis beau - un doigt levé, et .. ai-je besoin d'illustrer, vraiment ? Soit, soit, je montre donc mon visage.
2/ fashion sense - deux doigts levés et toute ma personne qui s'empare de la maladroite sans son consentement et la tourne vers moi. Relève le menton, gamine, le temps que je t'arrange un peu cette tignasse qui te sert de cheveux ainsi que ton accoutrement, juste le temps d'appuyer mon propos.

Et enfin je me rasseois et ne bouge plus. Parce qu'il n'y a pas de 3/.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keimoo.forum-actif.net/fiches-validees-f111/ivory-lancaster-completeen-charge-ellen-t6005.htm#176339 http://keimoo.forum-actif.net/t9095-playlist#213637
Yui Valentine
♦ Civil - Mirage | Directeur Adjoint
avatar

Genre : Masculin Capricorne Cochon Age : 33
Adresse : Quartiers Hebi
Compteur 1132
Multicompte(s) : Lei

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Pennyroyal Tea   Jeu 22 Oct 2015 - 19:55

Un air amusé, Valentine regarde l'assiette se briser au sol. Le résumé se termine à 6 contre 2 ou alors 2 contre 6, deux pour contrebalancer le 6.

Yui se lève et laisse Naoko aux mains de Lancaster, se baissant pour rassembler tranquillement les morceaux à leurs pieds. Des clients ont tourné la tête, des interrogations éphémères se perdent dans le temps. Valentine va puis revient, débarrasser le plancher d'un air posé. Il laissera Naoko s'échapper en lui laissant un large sourire amusé, le chat lui collant joyeusement aux basques dans un spectacle presque absurde. Presque, parce que c'est justement la relativité qui rend à ce lieu tout son charme.
Revenu prendre place en face d'Ivory, Yui fixe cet homme dans une réflexion métaphysique et hausse des épaules en ouvrant les deux mains sur les côtés: bon alors vous voulez ou pas?

-Je maintiens mon offre.

Valentine a balayé le salon du regard avant de revenir poursuivre d'un ton parfaitement serein.

De un, j'ai compris ce que vous avez dis et de deux... je ne le suis pas non plus. Alors trois, c'est parfait moi de même, commence Valentine en énumérant au fur et à mesure qu'il compte en levant les doigts. De quatre...

Ouvre-t-on réellement un café après avoir travaillé dans une académie élitiste à un niveau où le poste de directeur adjoint a été proposé...? Cette école même qui a tendance à jeter de l'argent par les fenêtres, -se retient-il de commenter à voix haute dans la lancée de sa réflexion.

...donc l'argent vous avez dit? Ça se discute.
Cinq, vous n'avez pas trop à vous en soucier, six, et bien. Vous admettrez, qui que vous soyez et que vous pensez être, que les cookies de notre Princesse sont quelque chose.
Sept et huit sont... ma foi pourquoi pas?


Yui observe ses huit doigts levés avant de les rabaisser et revenir sur Lancaster.

-D'autres points?


Come on. Give it a try.  En français ça donnerait du -Give it euh trrrry.

Un peu plus de rationalité dans ce salon, un peu plus de pédantisme ne peut pas faire de mal. Valentine n'en aura jamais été plus que convaincu. Par certains aspects énumérés il se retrouverait presque, par d'autres, il se retrouve diamétralement opposé de ses propres caractéristiques. Suffisamment pour que ça tiraille son esprit. Et Valentine est sur le point de dire que pas de réponse équivaut à un oui.

__________________________________________________
"Je suis l'Empereur, l'empereur de rien mais Empereur quand même."

Avatar: Yui vu par Tanaka
Carte de visite du Salon par Naoko Tanaka

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keimoo.forum-actif.net/t9308-yui-valentine http://keimoo.forum-actif.net/t10362-valentine
Ivory Lancaster

avatar

Poissons Coq Age : 36
Compteur 172
Multicompte(s) : Yun-Jin

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Pennyroyal Tea   Ven 23 Oct 2015 - 9:55

- Je maintiens mon offre.

Et il passe tous mes points en revue, les validant d'une manière ou d'une autre. La chaleur du thé n'appaise pas mes doutes. Je n'ai pas l'habitude qu'on veuille de moi, pas après avoir exposé tous mes défauts ainsi. Je ne suis qu'un enfant gâté pour qui les portes s'ouvrent au nom de l'argent et du pouvoir de mon nom de famille, rarement pour mes qualités. Rarement pour ma personne. Et maintenant que je n'ai plus ce qui faisait de moi un être de valeur, je trouve ça réellement suspicieux que quelqu'un souhaite m'embaucher.

Mais encore une fois, Valentine ne pense pas comme moi. On ne vit pas sur la même planète.

- D'autres points?

Jusqu'ici, j'ai pris cela comme une blague. Comme une fantaisie du moment qui passerait ou s'évanouirai dès que la réalité viendrait frapper à sa porte. Je n'ai pas vraiment considéré la chose : travailler ici ?

Mon regard balaye l'établissement. J'essaie de me projeter. Prendre les commandes des clients, les servir. Faire connaissance avec de nouveaux collègues, apprendre à interagir avec eux. Faire face à de nouveaux clients tous les jours, aux habitués.
Je secoue légèrement la tête. Je ne sais pas. Qu'est-ce que ça va m'apporter de travailler ici ? A part, plus de stress ? Qu'en dirait Mister Kobayashi ? Est-ce qu'il m'encouragerait ? Est-ce qu'il me dissuaderait ?

Je m'empare de mon blackberry - parce qu'il y a malheureusement certaines choses que le mime ne peut pas faire comprendre.

" Je ne comprends pas votre intérêt à m'avoir dans votre équipe, ni le mien à venir travailler ici. Qu'est-ce que j'y gagne ? "

Et j'espère obtenir plus qu'un simple " ahah, parce que ça promet d'être fun ! ".

Mon œil attrape l'heure au coin du téléphone avant que je ne le lui donne pour qu'il lise.
J'ai encore du temps avant que mon job actuel ne vienne me solliciter.
Un autre nœud à démêler dans cette histoire si je dois venir travailler ici. Un nœud qui porte le même patronyme que moi. Dammit. Je n'en aurais jamais fini avec ces affrontements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keimoo.forum-actif.net/fiches-validees-f111/ivory-lancaster-completeen-charge-ellen-t6005.htm#176339 http://keimoo.forum-actif.net/t9095-playlist#213637
Yui Valentine
♦ Civil - Mirage | Directeur Adjoint
avatar

Genre : Masculin Capricorne Cochon Age : 33
Adresse : Quartiers Hebi
Compteur 1132
Multicompte(s) : Lei

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Pennyroyal Tea   Sam 24 Oct 2015 - 13:10

-A vous de voir ce que vous y gagnez, a lentement répondu Valentine en réfléchissant.

Il hausse des épaules. Yui a décidé de ne plus se consacrer aux adolescents envoyés à son bureau de force par l'administration pour des raisons qu'il est censé élucider. Il a décidé que leur inventer des raisons ne lui suffisait plut et il a cherché un schéma inverse, ou les autres aient à venir à lui pour leurs propres raisons.

-Hm. J'ai ouvert cette affaire pour pouvoir rester moi-même sans être sans cesse réglementé par les codes de l'académie. Trop de cadres, trop d'habitudes. Trop d'usages. Trop de routine. Et le silence a parfois ses côtés frustrants n'est ce pas.

C'etait pour voir autre chose.

Des clients s'en vont tandis que d'autres rentrent paisiblement, dans cette ambiance mi feutrée. Des tintements discrets, des efforts redoublés d'une Naoko qui tente de ne pas tout casser. Un miaulement, un rônin de tous les temps qui sert adroitement le thé à une jeune femme en répondant poliment à ses questions. Une semi discussion, car Zakuro Féa n'est pas bavard ces derniers temps.  

Le spectacle de ce décor dans son ensemble prend des allures soudain fantasques, à la seule exception près que ça semble grosso modo tenir la route avec des assemblages de ci et de ça, telle une composition d'éléments qui n'étaient pas forcément censés finir ensemble.

Au final, le client vient pour le cadre et le personnel. Pour l'authenticité étrange qui en découle.

Valentine a oublié de demander à Féa et Tanaka ce qui les ont fait accepter de venir travailler avec lui. Au final ils sont restés et Yui ne leur a toujours pas demandé pourquoi. -L'argent n'étant généralement pas le soucis des étudiants de l'école. Un jour il faudrait qu'il songe à leur poser la question. Pour autant, Yui ne peut pas dire qu'il a choisi n'importe qui.

-Il vous est déjà arrivé de parler, n'est ce pas? , demande-t-il, en lui rendant son BlackBerry.

C'est alors une question directe qui franchit les pensées de Valentine. Une question, parmi toutes les autres, se frayant une place quelque part dans ses réflexions.

Quel intérêt de vouloir embaucher Lancaster, pourquoi Féa, pourquoi Naoko? Comme ça, assez rapidement, Naoko, très certainement pour ce qu'elle cache derrière son côté renfermé et maladroit. Féa, pour son côté imprévisible derrière un air loyal et égal à lui même. Alors Ivory, ... Ivory pourquoi? Il trouverait certainement une explication avec le temps, si ce temps il lui laissait. Yui Valentine avait tendance à analyser et cibler les personnalités au bout de quelques conversations et à les apprécier un peu trop vite. Ainsi il avait déjà décidé que ce dernier serait un bon élément; pour son côté raffiné et pseudo timide, ou alors plus vraisemblablement, pour le dialogue interne qu'il semble mener en permanence. Un quelque chose dans le genre. C'est un premier diagnostic rapide qu'il s'est dressé de Lancaster.

-Ce n'est qu'une question de feeling en fin de compte, je dirai.

Ivory Lancaster lui semble facile à brusquer, attaché à la zone de confort qu'il s'est créé. Il pourrait à tout moment sortir outré de ce salon, Valentine en a bien conscience. Leurs univers sont sans doute tout sauf convergents et c'est sans doute ce qui réveil autant sa curiosité.

-Que voulez-vous; tout est relativement nouveau, tout se met en place, alors tout peut arriver. Et peut être un peu de renouveau.

Il mise sur les personnalités. C'est dans doute ce facteur inconnu qui lui plait le plus, pour sa part, loin de faire l'unanimité. Les thés fument, et Valentine a eut un rire bref. Il ne s'était pas imaginé passer un entretien tout court alors un entretien de motivation pour recruter lui paraît franchement drôle, vu de ce point. Déclarer naturellement qu'il a rencontré Féa au cimetière dans une attaque de chocolat (??!), Naoko dans l'aile abandonnée de l'académie derrière un carton, (...) avant de les recruter tour à tour... De grâce, il ne le raconterait pas encore pour éviter de rendre leur discussion plus traumatisante. Alors avoir décidé de porter ses choix sur Lancaster au métro lui paraît, de son point de vue, complètement acceptable et presque conforme.

__________________________________________________
"Je suis l'Empereur, l'empereur de rien mais Empereur quand même."

Avatar: Yui vu par Tanaka
Carte de visite du Salon par Naoko Tanaka

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keimoo.forum-actif.net/t9308-yui-valentine http://keimoo.forum-actif.net/t10362-valentine
Ivory Lancaster

avatar

Poissons Coq Age : 36
Compteur 172
Multicompte(s) : Yun-Jin

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Pennyroyal Tea   Sam 7 Nov 2015 - 16:30

Il réfléchit, et l'espace d'un instant, je me dis qu'il va me sortir de vraies raisons, que tout ceci a un but précis ...

-A vous de voir ce que vous y gagnez, a lentement répondu Valentine en réfléchissant.

Ou pas. Il hausse les épaules.

-Hm. J'ai ouvert cette affaire pour pouvoir rester moi-même sans être sans cesse réglementé par les codes de l'académie. Trop de cadres, trop d'habitudes. Trop d'usages. Trop de routine. Et le silence a parfois ses côtés frustrants n'est ce pas.

Etranger dans ce contexte nippon étouffé de codes, ça ne me surprend pas. Je porte encore mon regard sur le salon. Ce business lui permet de respirer ? S'il voulait s'éloigner du lourd carcan japonais, il y avait sans doute mieux qu'ouvrir un salon qui tourne autour de la boisson nationale. Mais ce n'est pas à moi de juger ce choix.
Trop de cadres, trop d'habitudes, trop de routine : qu'est-ce qui casse la routine ici ? Les clients ne développent-ils pas leurs habitudes ? A moins que ce ne soient d'autres habitudes et une autre routine que vous cherchez à leur proposer, Mister Valentine.

Certainement, l'équipe n'est pas ordinaire, ça ne fait pas très nippon. Ça manque cruellement de coordination et ... d'un but. Tout semble être là par hasard. Tout comme moi. Le hasard de notre rencontre dans ce métro, Valentine n'aurait pas eu besoin de plus pour m'inviter à travailler avec lui ? Est-ce que ce fut comme ça pour ces deux autres personnes ? Est-ce que Valentine les a croisé dans la rue et les a invité à son salon de thé ?

Qu'en sais-je, peut-être même que le chat a été amené à être ici par le même processus.

-Il vous est déjà arrivé de parler, n'est ce pas?

Il me rend mon téléphone, et la question ne provoque pas plus d'émois que ça. J'ai l'habitude qu'on me la pose, directement, ou indirectement. Je hoche la tête positivement : et donc, vous souhaiteriez que ça revienne ?

- Ce n'est qu'une question de feeling en fin de compte, je dirai.

Je pense que je n'aurais pas mieux. Un hasard, du feeling. Un "je ne sais quoi" comme diraient mes chers voisins à béret.

-Que voulez-vous; tout est relativement nouveau, tout se met en place, alors tout peut arriver. Et peut être un peu de renouveau.

Mon compas personnel ne sait pas où est le nord. Oui, non, faire, pas faire ... Ce que je gagnerais à travailler ici, à m'adapter à de nouvelles personnes, à forcer de nouvelles personnes à s'adapter à moi ...
Les vagues raisons rationnelles pour objecter un refus ne rentrent pas en compte. J'aimerais que quelqu'un me dise, m'écrive une liste des pour et des contre, que quelqu'un défriche ce brouillard pour moi.

Mais si tout peut arriver, vraiment .... Alors ....

" Un jour par semaine pour commencer. "

Et on verra surtout combien de temps de je peux tenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keimoo.forum-actif.net/fiches-validees-f111/ivory-lancaster-completeen-charge-ellen-t6005.htm#176339 http://keimoo.forum-actif.net/t9095-playlist#213637
Yui Valentine
♦ Civil - Mirage | Directeur Adjoint
avatar

Genre : Masculin Capricorne Cochon Age : 33
Adresse : Quartiers Hebi
Compteur 1132
Multicompte(s) : Lei

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Pennyroyal Tea   Sam 21 Nov 2015 - 19:31

Yui est en train de penser que la suspicion et le scepticisme de Lancaster prennent de telles proportions que ce dernier va (peut être) le remercier mais surtout, sortir de ce salon de thé. Il réfléchit alors à ce qui pourrait bien faire office d'argument par la suite et alors qu'il l'envisage sérieusement, il revoit ses plans contrecarrés contre toute attente. Ah. Le BlackBerry d'Ivory Lancaster.

Un, un jour par semaine, lit-il.

-Parfait! , enchaine-t-il d'emblée avant même avoir eu le temps d'avoir entièrement assimilé l'information. Parfait.

Absolument parfait.

Il aurait eu de quoi faire un appel qu'il l'aurait fait; une cuillère tapotée contre le rebord d'un verre, n'importe quoi pour laisser filtrer la nouvelle. Ne trouvant rien d'approprié, Valentine a simplement attrapé la princesse et le rônin au passage.

-Tanaka, Féa, nous avons un nouveau membre dans l'équipe !,
avant de les congédier à leurs affaires. Il levé le regard sur Lancaster, d'un air interrogateur. -Les modalités c'est pour après... à moins que vous ayez une question?

Dans le fond, Valentine s'est retourné sa question dans tous les sens. Quitter un boulot confortable ancré dans la stabilité quotidienne sur un coup de tête ne se fait pas tous les jours; pire, ça fait parfois peur. Aux yeux de Yui pourtant, devoir le justifier pour démontrer un parcours cohérent relève de la bêtise humaine à ne pas savoir faire face à l'imprévu. Hm. Il est revenu vers son nouvel employé. Combien de temps pour lui laisser le temps de se convaincre qu'il a fait le bon choix ?

-Par dessus tout, vous avez un côté rationnel que je n'ai pas. C'est un bon équilibre !

...non?

Le laissant avec le fond de cette pensée, Valentine lui a rendu le portable et l'a enjoint de le suivre.

-Vous choisissez votre moyen de communication et le monde s'y adaptera.

Après tout il avait bien passé quelques mois à échanger avec une jeune patiente via une ardoise. Ça lui allait.

Ivory Lancaster est sans doute en tout et pour tout son opposé et ne réfléchit absolument pas comme il le fait. Le faire sortir des chantiers battus tout en retenant ses élans fantasques, c'est de son point de vue, pas si mal, non?

-C'est ici, la salle du personnel.

Il a vaguement indiqué la pièce d'un geste de la main. Le temps n'empêcherait personne d'aller voir de plus près, peu importe le jour de la semaine où Lancaster viendrait travailler. Une bibliothèque modeste, comblée de manuels ayant pour préfixe -psy ou -neuro et quelque notes traînant sur une autre pile ouverte sur la table basse au coin de cet espace soigneusement rangée par le rônin. Quelques affaires de la princesse dans un autre coin.

Yui s'est dirigé vers la baie vitrée donnant accès sur la terrasse. L'an prochain, il laisserait un décor japonais habiter cette cour intérieure trop vide et trop marquée par la grisaille décrépie de Bougu. Il avait déjà songé que le quartier n'était pas vraiment fréquentable mais se complaisait à entretenir un coin plus reluisant entre ces bâtiments douteux.

-Vous êtes sur quel poste dans votre boîte de production?

Une autre tasse cassée.
Aille.

__________________________________________________
"Je suis l'Empereur, l'empereur de rien mais Empereur quand même."

Avatar: Yui vu par Tanaka
Carte de visite du Salon par Naoko Tanaka

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keimoo.forum-actif.net/t9308-yui-valentine http://keimoo.forum-actif.net/t10362-valentine
Ivory Lancaster

avatar

Poissons Coq Age : 36
Compteur 172
Multicompte(s) : Yun-Jin

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Pennyroyal Tea   Sam 6 Fév 2016 - 2:18

-Parfait! Parfait.

Je suis à deux doigts de regretter ma décision.
L'intemporelle imagination de Carrol ne m'avait-elle pas mis en garde ? Ne pas faire confiance à un énergumène qui veut te faire boire du thé et qui a pour confrère un autre énergumène qui CASSE tasses et théières ? Pardonnez-moi, Sir and Lord, illustres ayeux brittaniques.

- Tanaka, Féa, nous avons un nouveau membre dans l'équipe !

J'essaye de ne pas les dévisager, de leur sourire un temps soit peu. Mais toute cette situation est tellement bizarre, je suis à mille lieux de ma zone de confort.

- Les modalités c'est pour après... à moins que vous ayez une question?

Très sincèrement, il y en a déjà auxquelles vous n'avez pas répondu Mr Valentine, alors autant ne pas gonfler le compte.

- Par dessus tout, vous avez un côté rationnel que je n'ai pas. C'est un bon équilibre !

Rationnel, c'est bien la première fois qu'on m'attribue une telle qualité. Mais j'imagine que comparé à Valentine, ça n'est pas difficile.

- Vous choisissez votre moyen de communication et le monde s'y adaptera.

Ah tiens, je n'y avais presque pas pensé. Mais réfléchir à ça m'amène à me demander : en fait, il m'embauche ... mais il m'embauche pour quoi faire ?

- C'est ici, la salle du personnel.

Le thé ? Le service ? Combien de personnes travaillent pour lui ? Je le suis mécaniquement, posant mes yeux sur ce décor qui visiblement allait devenir familier.

- Vous êtes sur quel poste dans votre boîte de production?

Occupé à repousser le tourbillon de question qui menace de me submerger, je mets quelques secondes à me rendre compte qu'il attend une réponse. Blackberry.
Un bruit de casse se fait entendre pendant que je rédige. C'est impossible. Non, vraiment. Ne serait-il pas plus judicieux de lui ôter la possibilité de détruire le matériel ? Je ne comprends pas.
Le chat entre dans mon champ de vision alors que je tends le téléphone à Valentine.

" Manager. J'accompagne les artistes fraîchement repérés pour leur construire leur image et leur carrière. "


Il n'a pas l'air très farouche. J'attire son attention, deux petits claquements de langue .... Il m'entend mais me snobe. Hm. Avec un peu plus de poils, tu pourrais prétendre au titre d'aristo dédaigneux. Est-ce le chat de Valentine ? Est-ce qu'il sort ? Où fait-il ses besoins ?
Je reprends l'appareil pour écrire autre chose.

" Dites-m'en plus sur vous. "


Pas quelque chose que je demanderais à mon futur boss, mais notre échange n'a jamais été très professionnel. Je me permets cette liberté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keimoo.forum-actif.net/fiches-validees-f111/ivory-lancaster-completeen-charge-ellen-t6005.htm#176339 http://keimoo.forum-actif.net/t9095-playlist#213637
Yui Valentine
♦ Civil - Mirage | Directeur Adjoint
avatar

Genre : Masculin Capricorne Cochon Age : 33
Adresse : Quartiers Hebi
Compteur 1132
Multicompte(s) : Lei

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Pennyroyal Tea   Mar 10 Mai 2016 - 19:25

-Vous accompagnez les artistes fraîchement repérés pour leur construire leur image et leur carrière... lit Valentine avant de rajouter, distrait, -Et qui s'occupe de la vôtre ?

Éloquence vient lorgner ce nouvel arrivant d'un œil attentif sans toutefois s'aventurer plus loin que nécessaire. Les claquements de doigts d'Ivory n'y font pas grand chose, et de toute façon c'est un chat qui n'a pour maître que Féa. Les quelques tentatives de Valentine pour se l'apprivoiser n'ont pas vraiment eu de succès jusque là. Il réceptionne le Blackberry de nouveau et arrête un instant son entreprise de vouloir faire visiter les locaux à Lancaster comme s'il y avait réellement plusieurs dizaines de pièces.

En apprendre ? Plus ? Sur lui ?

Il décide que la question lui plait relativement bien. Il n'y avait pas de fin à la question de Lancaster. Dites moi en plus, combien plus, dites moi en plus, jusqu'à quand.

-Vous le saurez au fil du temps je suppose. Vous voyez ces imageries de cerveau là?

Le gérant balaye les airs d'un geste de la main indiquant la salle de personnel.

- Le cerveau et sa dimension psychologique. La psychanalyse. La neurosciences. J'ai toujours eu un penchant pour ce genre de disciplines.

Des feuilles et des schémas annotés recouvrent la table basse là bas dans le coin. Des manuels ouverts empilés les uns sur les autres, des critériums par ci des post it par là. Le bordel réunit un bureau improvisé. Des cerveaux et toujours des cerveaux. Est ce qu'un jour le fruit de ses recherches parviendrait à faire retrouver la mémoire d'Eliane sa jumelle, il ne le savait pas encore. Il ne lui restait qu'à creuser jusqu'à espérer trouver. Il voudrait un jour pouvoir visualiser les pensées d'un autre, les imager pour pouvoir mieux comprendre le fonctionnement des cellules et en apercevoir quelque reflet de la conscience. Yui décide de poursuivre, paisiblement tout en revenant vers la table. Lancaster se ferait très vite aux divers espaces de ce salon, ce ne pouvait pas être si compliqué. Féa ou Tanaka s'en chargeraient à défaut. 


-Ce salon est ouvert depuis un peu moins d'un an. Féa est mon premier employé puis il y a eu quelques autres personnels pour quelques mois. Naoko est arrivé peu après. Vous serez sans doute ma dernière recrue pour un moment. Je nous organiserai un team event dans quelques temps d'ailleurs.

Il y avait un bocal à poissons que fixait indubitablement Le Chat, tous les plans soigneusement calculés pour un jour parvenir à chiper un de ces animaux mouvant avec trop d'insouciance dans cette boîte qui lui est interdit d'accès. Un jour peu après noël ou son anniversaire, Féa avait décidé de meubler ce salon avec cet aquarium. Yui ramasse une écharpe tombée pour la reposer sur le dossier d'un jeune homme, sillonne  lentement entre les tables, plongées dans de discrètes conversations parfois ponctués de gloussements.

Il n'y avait jamais vraiment de règles dans ce salon, ses employés avaient fini par y trouver d'eux-mêmes leur place. 


-Je suis à Keimoo depuis plusieurs années maintenant, dont plusieurs passées à l'académie. Autrement, j'habite du côté de Hiryuu.

Avec la femme la plus sensationnelle du monde, se retient-il de rajouter. Bon ce n'était pas tout à fait vrai pas avec, mais à l'étage en dessous. Ce n'était pas simple à expliquer. Ni le moment.

-Vous êtes ici depuis quand, vous ? Tiens voilà, vous aussi dites m'en plus. Votre background, votre famille -ah ce sujet est sans doute privé me direz vous, enfin. Dites m'en plus.

Le monde à l'envers.

__________________________________________________
"Je suis l'Empereur, l'empereur de rien mais Empereur quand même."

Avatar: Yui vu par Tanaka
Carte de visite du Salon par Naoko Tanaka

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keimoo.forum-actif.net/t9308-yui-valentine http://keimoo.forum-actif.net/t10362-valentine
Ivory Lancaster

avatar

Poissons Coq Age : 36
Compteur 172
Multicompte(s) : Yun-Jin

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Pennyroyal Tea   Jeu 28 Juil 2016 - 15:56

-Vous accompagnez les artistes fraîchement repérés pour leur construire leur image et leur carrière... Et qui s'occupe de la vôtre ? 


Ahah, petit rigolo. Le jour où j’aurais de nouveau une carrière n’est pas encore arrivé. Dans la musique j’entends. Mon poste actuel est ce qui se rapproche le plus de mon ancienne position. Je ne peux espérer plus. Et d’ailleurs je ne veux pas plus. Je ne sais pas si je serais un jour de nouveau prêt à faire face aux yeux du monde.

-Vous le saurez au fil du temps je suppose. Vous voyez ces imageries de cerveau là? 


Je suis son geste du regard et observe poliment les dites imageries en attendant l’explication.

- Le cerveau et sa dimension psychologique. La psychanalyse. La neuroscience. J'ai toujours eu un penchant pour ce genre de disciplines.

Pourquoi ça ne m’étonne pas. Je détaille un peu mieux cette salle du personnel. Qui ressemble plus à un bureau de savant fou que de gérant de salon de thé. Je grimace à l’idée de trouver un jour un cerveau entier ou non dans du formol, quelque part entre le frigo et l’étagère, ou sous une pile de notes. Je réprime le frisson et suit Valentine. Dans quoi je m’embarque, sincèrement …

-Ce salon est ouvert depuis un peu moins d'un an. Féa est mon premier employé puis il y a eu quelques autres personnels pour quelques mois. Naoko est arrivé peu après. Vous serez sans doute ma dernière recrue pour un moment. Je nous organiserai un team event dans quelques temps d'ailleurs. 


Féa. Naoko. Des noms qui me sont encore inconnus, je ne leur associe encore personne. J’ai un souffle amusé. Je ne sais plus comment s’appelle la demoiselle, mais comme première impression, il y a mieux. Il faudra que j’aille lui présenter mes excuses. Ça ne se fait pas de s’approprier le corps de quelqu’un d’autre comme ça. J’espère qu’elle ne m’en tiendra pas rigueur.
Un an seulement, c'est très jeune, je suis étonné, je lui en aurais donné beaucoup plus.
Alors qu’on slalome entre les tables et les clients, j’observe un peu ces derniers et je me laisse imaginer ma place ici. Je ne pense pas que cela sera difficile. Mais ce qui m’inquiète le plus, c’est mon mental. Je me sens fragile et j’ai peur que cette expérience ne m’enfonce plus qu’autre chose. 


-Je suis à Keimoo depuis plusieurs années maintenant, dont plusieurs passées à l'académie. Autrement, j'habite du côté de Hiryuu.

J'ai enfin des réponses sur lui. Ainsi donc, il est au Japon depuis plusieurs années et est un citoyen actif de cette communauté. Plutôt étrange. Il m'apparaît comme quelqu'un ne s'intégrant pas parfaitement dans quelconque culture, que ce soit la sienne ou une autre.
Que faisait-il à l'académie ? Prof ? Je ricane en mon sein. Lui, prof', ça serait quelque chose. Du genre à faire déplacer les chaises pour les mettre en rond, ou amener des choses et des gens pas très convenables … Le genre de prof' qui marque, assurément. Est-ce que sa passion des cerveaux a de près ou de loin rapport avec sa présence à l'académie ? Qui découpe les cerveaux ? Médecine, neuro-je-ne-sais-quoi. Légiste. Urgh.

-Vous êtes ici depuis quand, vous ? Tiens voilà, vous aussi dites m'en plus. Votre background, votre famille -ah ce sujet est sans doute privé me direz vous, enfin. Dites m'en plus.

C'est de bonne guerre, je m'attendais à ce que la question me soit retournée. Comme nous sommes revenus à la table, je me rassois. Je sors mon portable à nouveau. Il n'y a pas grand-chose à dire de toutes façons, il connaît déjà le principal via ma carte de visite.

Je suis au Japon depuis 1999. Né au Royaume-Uni, parents mégalomanes avec trop d'argent dans les mains. J'ai un frère qui a fait sa scolarité à l'académie.


Je ne sais pas quoi rajouter.
D’habitude, j’explique mon mutisme, sommairement, pour jouer cartes sur table dès le début et qu’aucun malentendu ne puisse naître : je ne parle pas, je n’ai pas de défaut d’audition, je ne connais pas le langage des signes. C’est la meilleure façon pour moi d’adapter mon nouvel entourage pour que je puisse rester derrière ma forteresse de silence tranquille. Sauf que voilà. Je suis en train de détruire cette forteresse, pierre par pierre. Et vais-je pouvoir faire des progrès en ce sens si je continue à me présenter ainsi ? Probablement pas.

Il y a longtemps, j’ai fait le choix de ne plus parler.

Le curseur clignote, attendant mon bon vouloir. Je ne sais pas comment tourner ça. Je le regarde, dans l’espoir d’un signe, d’un détail qui me pousserait à renoncer à cette explication, et puis je me reconcentre sur mon téléphone : non, il le faut. Valentine ou un autre, peu importe, mais il fait commencer quelque part. Sinon ça ne se fera jamais.

Ça m’a protégé pendant des années. Mais maintenant, ça m’empêche de vivre.

J’efface la dernière phrase.

Ça m’a protégé pendant des années. Mais maintenant il faut que j’en sorte. A mon rythme.

Et je lui donne le téléphone. VOILA. Oh dear.
Un souffle immense veut sortir de mon corps, celui que j’ai retenu durant la rédaction de ces simples phrases qui veulent dire beaucoup. Je m’autorise un petit soupir seulement.

J’attends qu’il lise, qu’il réagisse.
Ou qu’il ne réagisse pas, à la limite ; ça ne doit lui paraître une montagne, à lui.
Ah ah.
Oui.
Je suis nerveux.
Encore plus qu’en rentrant.
Je ressens mon estomac commencer à faire un caprice. Un caprice sur du thé, on a pas idée. Je me mords la langue le plus discrètement possible pour refouler cette envie de déverser le maigre contenu de l’organe sur la table, sur mon interlocuteur. Parce que vraiment, comme entretien d’embauche, ça ne ressemblerait plus à rien.
L’angoisse me monte à la gorge. La chaleur sale se loge et j’ai toute la peine du monde à ne pas grimacer à l’idée que bientôt, elle va vouloir sortir. Il va falloir que je prenne congé, que je sorte, que je mette de la distance entre lui et moi, entre le monde et moi. Ma langue est comprimée entre mes dents, mes ongles pénètrent dans mes cuisses, sous la table, je m’impose une discipline de respiration.

La Forteresse ne souffre aucune tentative d’évasion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keimoo.forum-actif.net/fiches-validees-f111/ivory-lancaster-completeen-charge-ellen-t6005.htm#176339 http://keimoo.forum-actif.net/t9095-playlist#213637
Yui Valentine
♦ Civil - Mirage | Directeur Adjoint
avatar

Genre : Masculin Capricorne Cochon Age : 33
Adresse : Quartiers Hebi
Compteur 1132
Multicompte(s) : Lei

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Pennyroyal Tea   Mer 10 Aoû 2016 - 8:21

Valentine reçoit le Blackberry tendu à son attention, prend le temps de lire et s'habitue à cette méthode de communication. Sur le dernier échange, il lit encore et lève un œil vers Lancaster, surpris. Un choix ? À vrai dire Yui ne s'est pas vraiment demandé le pourquoi du comment; après tout il aurait fini par le savoir, à force de le côtoyer un jour par semaine... Non ? En réalité il l'aurait même soudoyé pour l'avoir quelques jours de plus au vue de la clientèle grandissante.  Un silence s'installe un court instant, le temps que Yui remette la logique derrière le message qui lui est envoyé. Ça lui prend un moment d'ailleurs. Après tout il s'était dit que Lancaster se débrouillerait pour que le monde s'adapte à son téléphone, il n'y avait pas vu un problème, en soi.

-Et bien c'est déjà un pas en avant, de le vouloir. Qu'auriez vous à y perdre si cette décision d'il y a justement longtemps est passée ? ...Lancaster vous vous sentez bien?

Il se penche en avant, hèle un verre d'eau frais à la dite Princesse, et se rapproche de son employé -déjà employé car le sort de ce dernier semble déjà scellé.

- Vous savez vous pouvez toujours commencer à parler dans certains lieux où moment pour commencer. Dans le salon par exemple. Après tout ce n'est pas comme si vous alliez recroiser tout ce beau monde dans tous les coins de la rue... Lancaster ?

Valentine se dit à un moment qu'il est en train de le perdre définitivement.
Il n'avait pas forcément prévu que Lancaster retrouve sa voix dans le salon -non pas qu'il l'ait pas souhaité ni forcément son inverse. En le mentionnant, c'est comme si Ivory Lancaster venait de lui même changer les paramètres d'un jeu censé être pré établi. Voir la vie comme un jeu, c'était sans doute plus du Mitsumasa plutôt qu'Ivory; et d'ailleurs, ce dernier n'avait vraiment plus l'air d'être dans son assiette. Tandis que des pensées de toutes sortes affluent -un peu trop aisément- dans la tête de Valentine, il lui tend un verre d'eau. Ce faisant, il regarde le duo infernal que forment Tanaka et Féa, se disant qu'eux aussi contribueraient sans doute à la résolution de Lancaster.

-Ne vous mettez pas dans cet état, ça reviendra.

Il le lui avait dit calmement, en repensant à ce que Ivory Lancaster avait déjà précisé, ce calvaire qu'il s'infligeait ainsi depuis des années. Ce serait sans doute pas une chose aisée de retravailler sur un blocage aussi solide. Dans son élan, Valentine se voit déjà décortiquer la problématique. Il se demande l'effet que pourrait produire le son de une voix, d'une part non utilisée depuis des années et d'autre part, réentendre le son de cette dernière. Est qu'une voix existe encore après autant de temps inutilisée? Sans compter l'énergie consumée à se priver de la parole pendant ces années. Yui a conscience de ne pas avoir, ni de réponse ni de solutions à toutes ces questions. Il ne sait pas non plus comment forcer un homme à parler tout court. Des questions par tonnes s'agglutinent dans sa tête.

-Vous voulez prendre l'air ?

__________________________________________________
"Je suis l'Empereur, l'empereur de rien mais Empereur quand même."

Avatar: Yui vu par Tanaka
Carte de visite du Salon par Naoko Tanaka

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keimoo.forum-actif.net/t9308-yui-valentine http://keimoo.forum-actif.net/t10362-valentine
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pennyroyal Tea   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pennyroyal Tea
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
₪ Académie Keimoo ₪ :: ₪ La ville ₪ :: ► Quartier Bougu-
Sauter vers: