₪ Académie Keimoo ₪

The Future is like a puzzle with missing pieces: difficult to read, and never, never what you think.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Let's be friends [Bianca]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Miya Chanteclair
▼ Civil - Fleuriste
▼ Civil - Fleuriste
avatar

Genre : Féminin Taureau Singe Age : 25
Compteur 741
Multicompte(s) : Chaque chose en son temps, mon petit chou. ♥

KMO
                                   :

MessageSujet: Let's be friends [Bianca]   Lun 5 Aoû 2013 - 20:33

Roulant machinalement, encore et encore, le morceau de papier entre ses doigts, Miya, assise en tailleur sur son lit, semblait en proie à un grand dilemme. En peignoir de soie, le nez et les sourcils froncés, ses cheveux retenus en arrière par une queue de cheval en vrac d'un air de dire « je sors de la douche et si t'es pas content c'est la même chose », accompagnée d'un serre-tête qu'elle ne mettait que rarement lorsqu'elle voulait garder son front totalement dégagé, elle fixait ce morceau de matière biodégradable, sur lequel étaient griffonnés quelques chiffres qui, à la suite, formaient un numéro de téléphone. Soupirant bruyamment, elle se laissa tomber, mollement, sur son dessus de lit, le défaisant parfaitement par la même occasion, avant de venir prendre son crâne sur les deux côtés entre ses poings à semi-repliés, pour mieux pouvoir taper des pieds sur son matelas, en râlant ostensiblement.
Puis, elle se releva, impeccablement, pour se remettre dans la même position, recommençant ainsi son manège pendant dix bonnes minutes, jusqu'à finalement bondir de son lit comme une puce excitée d'avoir trouvé un meilleur pelage canin que celui qu'elle habitait jusqu'alors, pour tourner en rond dans sa chambre comme un ours en cage. Portant mécaniquement son ongle de pouce à sa bouche, elle eut à peine le temps de poser ses dents dessus qu'elle réalisa son geste et retira vivement la victime du bourreau pour le sauver du massacre. Ouuuuf. Juste à temps ! De quoi aurait-elle eu l’air, avec son cuticule blanc machouillé à mort, hmmm ?
 
Un bruit de frappe légère contre sa porte la fit sursauter et lui faire monter par la même occasion le rouge aux joues d’avoir eu si peur pour rien. D’un raclement de gorge, elle reprit ses esprits et répondit un simple :
 
« Entrez. »
 
Andrew passa la tête dans l’embrasure de l’entrée, la détailla de haut en bas, esquissa un sourire narquois qu’il dissimula trop tard pour que Miya ne le remarque pas et lui assène un regard noir suivi d’un air boudeur en croisant les bras et en tapotant la plante de son pied sur le parquet recouvert d’un épais tapis couleur crème.
 
« Bella, tu ne vas jamais arriver à quoi que ce soit d’autre que de finir vieille et aigrie si tu restes coincée avant de faire le pas. En plus, tu en as fait trembler le plafond ! Tu n’aurais pas grossi un peu, d’ailleurs… ? »
 
Le regard choqué de Miya lui fit savoir qu’il venait d’engager une bataille où il était sûr de perdre, mais la taquiner lui plaisait trop pour s’en priver. Attrapant sa taille fine pour faire semblant de pincer le bourrelet imaginaire, il se récolta un coup de coude dans les côtes, suivi d’une lapidation au polochon, propre et nette, en duo avec une pluie d’insultes plus fleuries et bienséantes les unes que les autres. Finissant par le traiter de mufle, la demoiselle rengaina son arme et lui pinça la joue en la tirant vers l’extérieur avant de lâcher pour la faire claquer contre sa mâchoire, narquoise.
 
« N’oublie pas ta place, Andrew. Ne sois pas méchant ! »
 
Lui répondant d’un sourire, il hocha la tête, amusé, et quitta la pièce, content de lui. Miya, quant à elle, soupira de plus belle, attrapa son téléphone et retourna s’affaler sur son lit, son écran face à elle, au bout de son bras tendu. Chassant son hésitation d’un dernier grognement, elle composa rapidement le numéro écrit sur le papier désormais superbement chiffonné, et porta son portable à son oreille, son cœur battant la chamade. Il était désormais temps de sauter le pas… Déglutissant difficilement, elle retint un gémissement de désespoir lorsque la voix fraiche à l’autre bout du combiné décrocha d’un « allô ? ». Elle s’apprêtait à lui demander la pire des folies, mais, ma foi, le pire qu’elle pourrait récupérer serait un « non »…
 
« B-Bianca ? C’est Miya. Ehm. Excuse-moi de te déranger, mais. Je… Je voulais savoir si tu pouvais passer chez moi, cet après-midi ? Pour voir les photos prises de toi. S-si tu veux bien, bien sûr… »
 
Qu’elle dise oui, par pitié qu’elle dise oui. Qu’elle dise « oui » et Miya pourrait enfin lâcher un énorme soupir de soulagement pour se détendre immédiatement. S’échapper de ce poids pesant sur son estomac et chasser la boule dans sa gorge. A la voir, on aurait presque pu penser qu’elle venait de la demander en mariage, alors qu’elle n’avait simplement fait que l’inviter à passer goûter pour détailler les clichés qu’elle avait fait avec son accord. Enfin, pour la jeune Française, proposer à du monde de passer chez elle, c’était tout un parcours commando, tant elle recevait peu d’elle-même. La seule personne qu’elle se soit rappelée avoir invitée chez elle était Lucy, après 5 mois de relations amicales.
Là, c’était autre. Elles ne se connaissaient ni d’Adam ni d’Eve, et voilà que Miya espérait faire venir sa compatriote chez elle pour espérer lui demander… CA. Les photos n’étaient qu’un prétexte. Mais si Bianca disait oui, il y aurait une chance pour qu’elle ose sauter à l’eau et le lui proposer. Elle ne voulait pas devoir y aller seule. Oooh, ça non. Alors, si la jeune femme acceptait, ce serait merveilleux.
 
« Bien sûr, si tu ne peux pas, je comprendrai tout à fait… »
 
Non, elle ne comprendrait pas. Elle se laisserait aller à déprimer en chouinant dans son oreiller à l’idée de devoir faire ce qu’elle avait à faire seule. Mais, cela ne concernait pas Bianca, n’est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forum-actif.net/t10636-miya-chanteclair-v2 http://keimoo.forum-actif.net/t8285-playing-is-life
Bianca Even
♦ Civil - Apprentie Tatoueuse
avatar

Lion Coq Age : 24
Adresse : 3 rue de la Chance, Quartier Hiryuu
Compteur 76

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Let's be friends [Bianca]   Sam 10 Aoû 2013 - 15:34

Bianca était dans la cuisine lorsque son portable se mit à vibrer sur la table. Elle le saisit entre ses doigts et décrocha sans même regarder le prénom ou le numéro qui s’affichait. Elle cala son portable entre son épaule et son oreille tout en articulant un léger « allo ». La jeune femme se dirigea jusqu’au réfrigérateur, elle ouvrit la porte de ce dernier. En entendant son prénom, elle releva la tête du frigo, concentrée sur la voix à l’autre bout du fil. Son interlocutrice se présenta ensuite. Il s’agissait de Miya. Elle semblait hésiter mais finalement Miya lui demanda si elle voulait passer chez elle. C’est vrai que Bianca n’avait pas encore vu les photos. Elle était ravie de cette proposition, elle avait hâte de voir les clichés mais aussi de revoir Miya. Elle n’eut pas le temps de lui répondre que la photographe reprit la parole. La Française n’avait rien de prévu cette après-midi, enfin dans ses souvenirs. Elle avança dans la cuisine, elle passa dans le couloir de l’entrée et chercha du regard sa mère dans l’autre pièce. Elle s’adressa à Miya :

" Je veux bien, oui, il faut juste que je demande si on n’a pas besoin de moi à la maison. Attends, ne raccroches pas je demande ! "

Elle posa son portable sur le haut de son buste pour couvrir le combiné, histoire de ne pas exploser les tympans de son interlocutrice. Elle s’écria :

" MAMAN ! "

Pas de réponse, en même temps elle n’avait pas attendu de signe de vie de la part de sa mère qu’elle reprit après quelques secondes :

" MAMAN, EST-CE QUE JE PEUX SORTIR, T’AS PAS BESOIN DE MOI CETTE APREM ? "

La voix de sa mère lui répondit négativement.

" EUH NON… JE NE PEUX PAS SORTIR OU NON T’AS PAS BESOIN DE MOI…"

La silhouette de sa mère se dessina dans le cadre d’une des portes, plus doucement la conversation s’achevait…

" Bianca tu le fais exprès ou quoi… Tu peux sortir, oui, vas-y. "

Peut être que Miya avait entendu quelques brides de leur discussion, mais rapidement Bianca lui annonça la bonne nouvelle :

" C’est bon, je peux venir. "

Elle était prête à partir sur le champ mais ses yeux se posèrent sur ses chaussettes. Ah oui, c’est vrai… Bianca n’était pas vraiment habillée pour sortir, tout du moins pour rendre visite à l’autre Française. Elle lui demanda :

" Hm…Je passe vers quelle heure ? "

Elle devrait aussi penser à lui demander son adresser…
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forum-actif.net/t8527-bianca-even http://keimoo.forum-actif.net/t8566-bianca-even
Miya Chanteclair
▼ Civil - Fleuriste
▼ Civil - Fleuriste
avatar

Genre : Féminin Taureau Singe Age : 25
Compteur 741
Multicompte(s) : Chaque chose en son temps, mon petit chou. ♥

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Let's be friends [Bianca]   Jeu 22 Aoû 2013 - 11:15

" Attends, ne raccroche pas je demande ! "

Un éclair d'incompréhension passa dans les yeux de Miya, alors qu'elle battit frénétiquement des paupières, son visage reflétant l'expression d'un poisson-lune face à un couteau en plastique. Ra... Ccrocher ? Comment pourrait-elle POSSIBLEMENT raccrocher, sans même avoir obtenu sa réponse ?! Le destin se jouait-il d'elle, pour la torturer psychologiquement à ce point ? Elle, la princesse inaccessible, venait de faire un pas vers quelqu'un d'autre, de son plein gré, et on lui demandait poliment, comme si de rien était, de ne pas raccrocher... ?! C'en était trop pour la demoiselle, qui, abasourdie, resta muette de ne savoir que répondre. Il était temps que Miya réapprenne la vie, et celle dite « normale », pas celle qu'elle menait depuis sa naissance, protégée par un cocon si solide qu'elle ne pouvait pas s'en défaire.
Un léger soupir s'échappa d'entre ses lèvres pour s'échouer contre le combiné, y apportant par la même occasion une légère touche de buée qui disparut presque instantanément, avant qu'un petit rire frais prenne le dessus, alors que la Française s'échouait à nouveau sur son lit en gracieuse otarie retrouvant avec joie sa banquise chérie après s'être gavée de poisson. Bianca et sa mère étaient drôles. Elle ne se rappelait pas avoir déjà vécu un tel instant avec sa propre mère, à son grand désarroi. M'enfin. Il n'était pas question d'elle, mais de sa compatriote. Nouveau changement, elle ne regardait pas que son nombril, mais bel et bien la jeune Française en face - enfin, autant que faire se peut au travers d'un téléphone... - avec un sourire timide de jeune fille embarrassée à l'idée d'inviter sa peut-être nouvelle amie à prendre le goûter chez elle.

Son coeur ratta un battement à la réponse positive de Bianca, et elle enfouit son visage dans son oreiller pour étouffer son cri perçant de victoire, afin de s'assurer de ne pas être entendue de la demoiselle. Oui ! Elle avait dit « oui » !! Aaaaaaaaaaaaahahahaha !! Sa seule envie était de se dresser sur son matelas pour sauter dessus et émiettant son coussin de plumes d'oies tout en hurlant à la joie, telle une démente ayant réussi un coup de maitre. Décidément, elle restait, malgré tout, une petite fille se sentant toute-puissante au moindre mouvement allant dans son sens après un effort de sa part...
Se reprenant subitement, se rappelant être au téléphone, elle se racla légèrement la voix et remit de l'ordre dans ses cheveux - comme si c'était nécessaire, oui oui - pour se focaliser de plus belle sur la conversation, avec une voix posée, à peine voilée par l'excitation qu'elle ressentait à cet instant précis.

«Ehm. Eh bien... Quand tu le souhaites. Dans une heure, ça t'irait ? »

Un sourire naquit sur ses lèvres à mesure que ses épaules se détendaient du poids imaginaires qu'elle avaient enduré jusqu'alors. Bianca avait dit « oui », il y avait des chances pour que tout se passe finalement comme elle l'avait espéré.

« Si j'envoie mon chauffeur te chercher, ça t'irait ? »

Pour la Française, il n'y avait pas d'autres options possibles. Venir à pied ? Boarf. Tant qu'à venir chez elle, autant le faire bien conduite !
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forum-actif.net/t10636-miya-chanteclair-v2 http://keimoo.forum-actif.net/t8285-playing-is-life
Bianca Even
♦ Civil - Apprentie Tatoueuse
avatar

Lion Coq Age : 24
Adresse : 3 rue de la Chance, Quartier Hiryuu
Compteur 76

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Let's be friends [Bianca]   Mer 25 Sep 2013 - 15:54

"D’accord, va pour dans une heure. Un chauffeur ?"

Miya avait surement descellé un peu de surprise dans sa voix. Peut-être parce qu’on ne lui avait jamais proposé de lui envoyer une personne pour venir la chercher. En y réfléchissant bien elle n’en n’avait pas croiser souvent, des chauffeurs privés… Mais ceci n’était qu’un détail, et elle passa rapidement à autre chose, elle hocha la tête de haut en bas, machinalement, pour exprimer une réponse positive. C’était un peu idiot puisque son interlocutrice ne pouvait pas la voir à cet instant précis, elle ajouta donc :

Mais faut pas que ça dérange surtout…Au pire je peux venir en vélo, c'est pas grave.

En même temps si Miya lui proposait c’est que cela ne devait pas lui poser de problèmes. Elle reprit alors le fil de la conversation :

J’habite rue de la chance, le numéro un. C’est dans le quartier…euh…Bah…Mince, je me souviens plus du nom… Bon, c’est pas important de toute façon, si ?

Miya la rassura, son adresse telle qu’elle lui avait donnée ferait l’affaire. Tant mieux, elle lui décrivait ensuite la voiture et la personne qui viendrait à sa rencontre.

" A tout à l’heure Miya. "

La jeune fille raccrocha et alla se préparer. Elle s’habilla simplement, un jean et une petite marinière classique. Ses cheveux étaient détachés et ondulaient doucement de part et d’autre de son visage, terminant leur course dans le bas de son dos. L’heure passa assez rapidement, après avoir aider sa mère à faire quelques petites choses dans la maison, elle l’embrassa. La Française se dirigea dans l’entrée où elle enfila ses chaussures avant de sortir et se poster devant la maison. Elle attendait, sagement la venue d’une voiture noire. Qui arriva pile à l’heure, elle ferma le petit portail derrière elle et laissa son regard glisser dans toute la longueur de la limousine noire et dieu sait qu’elle était excessivement longue… C’était assez impressionnant, la vérité c’est qu’elle n’en avait jamais vu en vrai…

Un homme sortit du véhicule et se présenta, comme Miya lui avait dit, ça la rassura. Elle monta donc sans crainte. Ses yeux ne savaient pas trop où se poser, elle ne pouvait s’empêcher de garder un sourire sur ses lèvres. Elle fit la discussion avec Ren, le chauffeur. En faite c’est elle qui parlait, beaucoup, trop même et il l’écoutait poli et attentionné, professionnel surtout il lui répondait ponctuellement. Bianca ne faisait absolument pas attention au chemin qu’ils empruntaient, elle aurait été incapable de revenir jusqu’ici. Et lorsqu’elle lui demanda s’ils étaient bientôt arrivés, il lui fit un simple signe de la tête pour amener son regard sur la demeure qui se dessinait alors devant eux…
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forum-actif.net/t8527-bianca-even http://keimoo.forum-actif.net/t8566-bianca-even
Miya Chanteclair
▼ Civil - Fleuriste
▼ Civil - Fleuriste
avatar

Genre : Féminin Taureau Singe Age : 25
Compteur 741
Multicompte(s) : Chaque chose en son temps, mon petit chou. ♥

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Let's be friends [Bianca]   Dim 13 Oct 2013 - 22:04

Ce fut un regard rond qui accueillit la réplique de Bianca, laissant la Française coite au bout du fil. L'index enroulé dans ses cheveux ne bougeait plus, pendu par la mèche prise en otage, alors qu'elle clignait bêtement des yeux face au miroir de sa coiffeuse; lui renvoyant l'image d'une jeune femme à la moue de poisson-Lune, comme si elle venait d'apprendre la nouvelle la plus improbable de la Terre. L'information mit plusieurs secondes à monter jusqu'à son cerveau pour être analysée et assimilée, la laissant dans cette position somme toute assez ridicule, avant qu'elle ne finisse par éclater d'un rire clair, la rejetant en arrière pour finir écroulée sur son lit, sa main libre venant tenir ses abdominaux contractés de douleur par la fréquence des spasmes la prenant, alors que quelques petites larmes perlaient au coin de ses yeux, frénétiquement essuyées pour ne pas laisser de trace sur sa peau. Il n'y avait plus qu'à espérer que Bianca ne le prendrait pas pour elle. Miya avait tendance à fréquemment oublier - de manière assez paradoxale, d'ailleurs - qu'elle n'évoluait pas dans le même monde que la grande majorité de la population. Non, vraiment, sa connaissance était des plus amusantes, laissant la demoiselle tantôt abasourdie, tantôt riant aux larmes. Il y avait fort à parier qu'elles allaient très bien s'entendre, c'était plus que certain...

« Hahaha. Tu plaisantes, n'est-ce pas ? Bien sûr que ça ne dérange pas ! Ren est là pour ça, aussi ! »

Sans compter le fait que récupérer Bianca en voiture restait une mesure de sécurité. Miya savait très bien que sa maison restait surveillée et que les rares allées et venues des personnes extérieures ayant droit de pénétrer en son sein étaient étroitement épiées pour analyser le cercles « d'amis » de la Française. Chose qu'elle souhaitait éviter, autant pour Bianca que pour elle. Déjà qu'il était compliqué de se faire des amis, alors, s'ils finissaient étalés dans la presse... Non merci. Fixant son plafond, elle sourit doucement en hochant négativement la tête. Bien sûr, son interlocutrice ne pouvait pas la voir, mais ce n'était que la suite logique de la conversation, pour elle.

« Non, ne t'en fais pas. Il connait bien Keimoo, il saura où tu habites. »

Courtement, elle lui décrivit la limousine noire qui s'arrêterait devant chez elle, ajoutant quelques mots sur le physique de Ren. En même temps, des limousines avec chauffeur en pleine journée, ça ne courait pas vraiment les rues, dans Keimoo - quoique, c'était une ville de friqués... Donc autant faire attention. 

« A tout à l'heure, Bianca ! »

Son doigt eut à peine le temps d'exercer une pression sur le clavier de son smartphone pour raccrocher que la pointe de ses pieds heurtaient déjà le sol pour se précipiter dans sa salle de bains pour sécher sa tignasse, se maquiller et hurler, entre deux coups de sèche cheveux léchant sa joue à chaque fois qu'elle l'agitait un peu trop fort, le faisant dévier de sa trajectoire capillaire :

« Andreeeeew. J'ai rien à me meeeettre ! »

Cri de détresse féminin typique. En la voyant, les joues rosies de plaisir à l'idée de revoir cette jeune femme si jolie, on aurait presque pu croire à un rendez-vous amoureux, la demoiselle se préparant pour plaire à son coup de coeur pour en faire son chéri.
Ce fut un rire qui répondit à son signal d'alarme, tandis qu'Andrew, appuyé contre le battant de la porte, la détaillait narquoisement, jambes et bras croisés, un sourire moqueur plissant malicieusement ses lèvres.

« Aurais-je entendu un appel au secours d'une princesse en danger ? »

Ce fut la face inquiète de sa jeune maitresse qu'il reçut de plein fouet. La ride du lion se dessinait entre ses sourcils et la base de son nez, l'ongle de son pouce ayant finalement succombé sous les coups de dents rageurs pratiqués implacablement. Se rendant compte de son meurtre sauvage, elle ouvrit la bouche d'horreur, détaillant l'ampleur des dégâts, avant de soupirer de désespoir, un léger gémissement filtrant de sa gorge alors qu'elle finissait par rejeter la tête en arrière, son talon droit tapant frénétiquement le carrelage avant d'être rejoint par la pointe de ce même pied. L'angoisse se décelait dans chacun de ses mouvements entravés par son épais peignoir.

« Il faut que tout soit parfait, Andrew. Je ne peux pas louper mon coup ! »

Attrapée par les épaules, elle fut happée contre son torse, avant d'être retournée, une main venant tendrement tapoter sa tête pour glisser dans ses cheveux et descendre sur sa joue, le regard brun de son majordome-ami fouillant le sien avec douceur.

« Hey. Hey. Calme-toi un peu, Bella. Sois naturelle, au contraire. Tu ne reçois pas l'ambassadeur d'une multinationale collaboratrice de celle de ton père, là ! »

Légèrement rassérénée, elle hocha légèrement la tête, posa un délicat baiser sur sa joue en l'effleurant à peine, lui sourit pour le remercier et sortit de la salle d'ablutions pour ouvrir en grand son armoire, et chercha à en dénicher un simple jean bleu foncé, un t-shirt blanc dont le devant était recouvert de petites franges de couleur assortie, qu'elle finit par recouvrir par un pull d'intérieur d'un vert foncé renforçant la couleur de ses prunelles.

Prête, elle descendit en cuisine pour préparer une collation - elle tenait à la faire elle-même -, se brûla une fois; la maison retentit de ses jurons de charretier alors qu'elle glissait son annulaire sous l'eau froide, avant de le plonger dans un petit bac empli de glaçons. Il ne manquait plus que ça... ! Attrapant la trousse de pharmacie de secours, elle y farfouilla quelques secondes avant de pousser un cri de victoire, exhibant le petit morceau de plastique étirable collant dont elle enroula son membre après l'avoir badigeonné de crème apaisante, poussant un soupir satisfait. 
Miya jeta un oeil à l'heure. Bianca serait là dans 10 minutes. Cela lui laissait tout juste le temps d'aller récupérer les photos qu'elle avait traitées et développées. Chose dite, chose faite : la jeune lady grimpa les escaliers quatre à quatre, jetant ses leçons de grâce et de maitien à la poubelle le temps de quelques temps, pour arriver plus vite au 1er étage. Ses doigts caressèrent amoureusement le cuir tâcheté de son album, lui arrachant un petit sourire de satisfaction.

Un klaxon retentit, l'arrachant à sa contemplation rêveuse. Serré contre sa poitrine, l'album l'accompagna sur le balcon, alors que Miya agitait la main dans un sourire de joie en direction de la voiture revenant avec son invité.
Rentrant précipitamment, elle redescendit au rez-de-chaussée, abandonna ses clichés au salon, et fila à la porte d'entrée pour accueillir Bianca, préalablement saluée par Andrew et son salut réglementaire de « Bienvenue, mademoiselle. »

« Bianca ! Ca me fait plaisir que tu sois venue. Bienvenue ! »

Un sourire éclatant accompagna ses mots. On sentait légèrement le stress nerveux poindre dans sa voix. Faites que tout se passe bien, faites que tout se passe bien...
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forum-actif.net/t10636-miya-chanteclair-v2 http://keimoo.forum-actif.net/t8285-playing-is-life
Bianca Even
♦ Civil - Apprentie Tatoueuse
avatar

Lion Coq Age : 24
Adresse : 3 rue de la Chance, Quartier Hiryuu
Compteur 76

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Let's be friends [Bianca]   Mer 7 Jan 2015 - 16:45

Ren était vraiment un homme charmant. Il s’adressait à elle avec parcimonie marquant au bon moment des touches d’intérêt pour sa personne. Bien que ce qu’elle lui racontait n’était pas spécialement fascinant. Pas de chance pour lui quand elle se sentait en confiance et à l’aise, elle ne s’arrêtait plus de parler. Jusqu’au moment bien sur où ses yeux se posaient sur la demeure qui leur faisait face. Il klaxonna brièvement, sûrement pour annoncer leur venue, c’est ce qu’elle en déduisait en tous cas. Elle resta silencieuse en regardant à travers la vitre du véhicule, elle essayait d’observer sagement tout ce qui se retrouvait sur le chemin de ses grandes prunelles. La voiture s’arrêta doucement, Ren lui annonça officiellement qu’ils étaient arrivés. Elle hocha légèrement la tête avant de la relever en direction d’un petit balcon. Un détail avait curieusement attiré son attention. C’était les traits de Miya qui s’agitaient en sa direction pour la saluer. Elle lui répondit par un sourire, mais elle n’était pas certaine qu’elle puisse le voir d’ici. Ainsi qu’un petit signe de la main. Bianca n’était pas du genre à être intimider mais c’est vrai qu’elle semblait captiver par ce nouveau lieu qu’elle découvrait.

D’autant plus qu’on lui ouvrit sa portière et qu’on l’invita poliment à sortir. Elle s’exécuta rapidement et remercia Ren de l’avoir accompagner jusqu’ici. Elle s’inclina respectueusement vers lui avant de se redresser et de se diriger vers l’entrée. La porte était ouverte et dans son cadre une autre personne semblait l’attendre. Ce n’était pas Miya mais un homme qui la salua et lui souhaita la bienvenue. Une nouvelle fois elle s’inclina poliment, elle avait vite prit le plis des traditions japonaises. Et alors qu’elle allait pour le remercier lui aussi, la voix de Miya l’interpella. Elle la chercha du regard et rapidement la française se trouva dans son champ de vision, tout sourire. Bianca ne put s’empêcher de sourire joyeusement tout en s’avançant vers son hôte à pas de loup. Assez pour qu’on puisse fermer la porte derrière elle mais pas trop non plus, elle se stoppa tranquillement en ajoutant délicatement :

" Bonjour Miya ! Merci, moi aussi je suis contente d’être là. "

C’était sincère, réellement, ses yeux quittaient Miya pour explorer l’intérieur de la pièce dans laquelle elles se trouvaient mais bien vite son attention se reporta sur sa compatriote.

" C’est vraiment joli ici. Tu vas bien ? "

Elle marqua une petite pause car une question la frappa et spontanément elle relança une interrogation à Miya :

" Oh, dis moi, est-ce que je dois enlever mes chaussures ? "

Avant même d’habiter au Japon, c’était quelque chose qu’on faisait dans sa famille. Elle trainait toujours en chaussette et profitait de l’été pour se promener pieds nus chez elle. Mais elle ne savait pas si Miya faisait la même chose dans sa maison. Et ça ne lui vint pas à l’idée de regarder ces pieds. Bianca avait hâte de passer son après-midi ici et de voir ces fameuses photos. Elle se demandait si elle avait été un bon modèle, ne doutant absolument pas du talent de Miya, elle était curieuse de voir le résultat final…

Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forum-actif.net/t8527-bianca-even http://keimoo.forum-actif.net/t8566-bianca-even
Miya Chanteclair
▼ Civil - Fleuriste
▼ Civil - Fleuriste
avatar

Genre : Féminin Taureau Singe Age : 25
Compteur 741
Multicompte(s) : Chaque chose en son temps, mon petit chou. ♥

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Let's be friends [Bianca]   Dim 1 Fév 2015 - 19:38

Cent fois, elle avait imaginé un jour pareil. Cent fois, le scénario avait tourné dans sa tête. Cent fois, elle avait rêvé au moindre détail, s'imaginant une vision d'une perfection et d'une netteté telle qu'on aurait sans aucun problème pu prendre en photo cette création de l'esprit et se laisser prendre à l'illusion en pensant qu'il s'agissait d'un très beau souvenir de jeunesse.
Se rapprochant un peu plus de Bianca, restant toujours légèrement nerveuse, elle hésita avant de tendre sa main vers elle pour effleurer la sienne, attraper le bout de ses doigts et les serrer avec cette douce fermeté lui indiquant qu'elle voulait l'emmener à l'étage, dans sa chambre, sans pour autant la brusquer. Après tout, elle avait l'air littéralement absorbée par l'intérieur de chez elle. Ce qui pouvait tout à fait se comprendre, vu que la jeune métisse avait absolument tenu à avoir du meuble occidental de luxe, et quiconque pénétrant chez elle pouvait croire être tombé chez un mini Louis XIV. C'était selon ses goûts, et elle adorait sa maison telle quelle. Les meubles en vieux chêne juste laqués pour garder leur teinte naturelle, les sièges ciselés aux sculptures dans lesquelles elle adorait passer ses doigts pour sillonner leur chemin du bout de son index avec un air concentré, comme s'il s'agissait d'un tortueux labyrinthe dont elle devait trouver la sortie sous peine d'y mourir, la grande horloge au balancier en bronze faisant de lents va-et-vient de gauche à droite, la cheminée allumée, dont la danse sensuelle pouvait ensorceler le regard tout une soirée. Le tapis, également, sur lequel on pouvait s'amuser à marcher pieds nus, les poils venant chatouiller la plante des petons pour donner une agréable sensation de flottement.

« Merci, c'est gentil ! Je vais bien, merci. Et toi ? »

L'entrainant doucement vers l'escalier, elle posa son pied sur la première marche, appréciant de sentir la douceur du bois sous son pied enveloppé dans un bas fin couleur chair, puis commença à grimper les premières marches. Elle se serait presque prise à chantonner doucement pour donner une ambiance musicale à l'instant, histoire de le faire passer pour un morceau de ces films à l'eau de rose qui ferait pleurer un insensible alors que l'actrice serait juste en train de manger un bon steak-frites. Malheureusement pour elle, la rêverie fut de courte durée, puisque la voix de Bianca la ramena sur la terre ferme; posant une question qui semblait paraître existentielle au son du trémolo inquiet qui marqua la Française. Miya ramena son regard sur la jeune femme, ouvrant des yeux étonnés et prouvant surtout que, dans son élan de rêve américain, elle avait été totalement prise de court.

« ... Euh. Eeeeeeeuhm. Eh bien. C'est comme tu sens. La maison est pensée à l'occidentale, donc ce n'est pas une obligation ? »

Tentant une approche plus sereine avec un léger sourire en coin, elle baissa le regard vers les chaussures ornant les pieds de Bianca.

« C'est-à-dire que le but... Enfin, j'aimerais que tu te sentes à l'aise, donc si tu es bien avec, garde-les, mais... Si ça te gêne, enlève-les. Quoique il ne faut pas que tu te sens mal à l'aise puisque c'est comme tu veux. »

Okay, donc pour l'approche décontractée, on repassera. Complètement grillée, la Miya. Sentant le rouge teinter fâcheusement ses pommettes, elle lâcha les doigts de la Française et vint poser ses deux mains pour venir cacher ses joues, et tenter de les refroidir au vu de la poussée de chaleur qu'elle venait de ressentir.

« Oh my, je suis désolée... Je n'ai jamais reçu quelqu'un chez moi, comme ça, avant, alors... Je suis un peu nerveuse... »

Furieuse envers elle-même de gâcher ce moment qu'elle avait tant imaginé, elle leva vers Bianca un petit regard d'animal apeuré à l'idée d'avoir fait une bêtise, et quémandant tacitement le pardon qui lui permettrait de reprendre sa vie normale. Avec ses mains sur les joues, elle devait sûrement avoir l'air d'un hamster, à cet instant. Ce qui lui aurait hautement déplu, si elle s'était vue. Elle ne voulait pas se tenir en position de faiblesse. Comment pourrait-elle se faire de Bianca une amie si elle ressemblait à ça ?

« Hm. On... On monte ? Que je te montre les clichés. Andrew nous apportera une collation. Nee ? »

Cherchant fébrilement Andrew du regard pour trouver un soutien dans son regard, elle fut soulagée en le voyant acquiescer avec un petit sourire aux lèvres. Elle l'aurait volontiers tué en cet instant, pour qu'il cesse de se moquer d'elle - elle le connaissait trop bien pour savoir que c'était ce qu'il faisait - mais le sentir présent et actif lui suffit pour retrouver en contenance. Il suffisait donc d'attendre la réaction de la jolie blonde, en priant très très fort une entité quelconque (elle était athée) pour qu'elle accepte et ne lui tienne pas rigueur de ces bégaiements et de sa nervosité ambiante.
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forum-actif.net/t10636-miya-chanteclair-v2 http://keimoo.forum-actif.net/t8285-playing-is-life
 
Let's be friends [Bianca]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Friends, we need your feedback
» 08. That's what friends are for
» [THEME] Just friends ? [TERMINE]
» After the show between friends [Rachel]
» Résumé partie 172 : Happy Tree Friends

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
₪ Académie Keimoo ₪ :: ₪ Keimoo ville et quartiers ₪ :: ► Hebi :: Quartier bourgeois-
Sauter vers: