₪ Académie Keimoo ₪

The Future is like a puzzle with missing pieces: difficult to read, and never, never what you think.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Cammy Logan [23 ans, F, Australienne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cammy Logan
♦ Civil - {Pluri-emploi} Itinérante
♦ Civil - {Pluri-emploi} Itinérante
avatar

Genre : Féminin Poissons Cheval Age : 27
Adresse : Arms of Mother Nature
Compteur 859
Multicompte(s) : Shiki & Erik

KMO
                                   :

MessageSujet: Cammy Logan [23 ans, F, Australienne]   Sam 29 Juin 2013 - 0:15

Cammy Logan

    .Ft Aerith Gainsborough/
    Lily Evans
      • Sexe: [ ♀ ]
      • Âge & Date de naissance : 23 - 14 Mars 1990
      • Origine : Australie
      • Orientation sexuelle : Hétéro. (& Vierge, accessoirement xD)
      • Langue(s) : Anglais maternel. Maitrise du Japonais. Français courant. Bases du grec ancien & du latin. Notions d'Egyptien ancien.
      • Etat Civil : Célibataire.
      • Profession :Saisonnier à mi-temps. Employée de musée l'été / Guide touristique l'Hiver. Etudie par correspondance (Histoires - Sciences de l'Antiquité)

>>> Aspect physique
.


    • Physionomie :

    Évidemment, le premier signe distinctif chez cette jeune femme, c'est sa chevelure.
    Dans ce pays où la couleur des cheveux dominante est le noir ou le brun foncé, Cammy sort du lot presque avec insolence. Et même si le roux peut sembler ordinaire dans certaines contrées du globe, l'Australienne apporte ainsi une petite touche chaleureuse à l'Est de ce continent asiatique. Flamboyante oui, elle l'est sans aucun doute. De plus, elle a la chance d'avoir les cheveux bien lisses, brillants et relativement soyeux, mais ce n'est pas le fruit du hasard puisqu'elle met un point d'honneur à bien entretenir sa fibre capillaire, à l'aide de produits naturels, biologiques de grande qualité. Si les Japonaises d'aujourd'hui se sentent obligées d'abuser de colorations et décolorations pour se sentir uniques, pour Cammy c'est plutôt le contraire. Au final elle préfèrerait se fondre dans la foule et surtout, ne pas avoir à subir les inconvénients de cette particularité. Comme presque tous les roux, sa couleur de peau est d'un blanc laiteux, parsemée par ci, par là, de quelques tâches de rousseur. Certaines lui parsèment le visage du nez aux pommettes, toutefois de façon discrète, et en plus grande quantité sur d'autres régions, notamment le dos ou les bras. Toutefois, il est quasiment impossible de les voir car Cammy prend un intérêt particulier à les camoufler, en masquant l'ensemble de son corps par ses vêtements, été comme hiver. Elle n'agit pas ainsi par complexe, mais par prévention. La rouquine ne supporte pas les rayons du soleil. Elle se sent obligée de toujours protéger sa peau de toutes les manières possibles afin de ne pas voir sa peau rougir à l'instar d'une crevette plongée dans l'eau bouillante, voire de subir une éruption cutanée particulièrement disgracieuse.
    Pour en revenir à son minois, si un jour vous croisez son regard, vous le découvrirez non pas verdâtre comme la majorité des roux, mais noisette. "Les yeux sont le miroir de l'âme" parait-il, et avec Cammy, cette phrase prend tout son sens. Véritable livre ouvert, il est très facile de reconnaître l'expression qu'elle affiche, l'émotion qu'elle ressent. Au premier abord, elle vous paraitra distante, froide. Ses sourcils, bien dessinés par l'utilisation régulière d'une pince à épiler, se froncent facilement lorsqu'elle se retrouve face à un inconnu qui ne lui inspira pas confiance au premier regard. Ainsi, des micro ridules commencent à se former sur le haut de l'arête de son petit nez en trompette, malgré son jeune âge. Qu'à cela ne tienne, elle use aussi de crèmes anti-rides - toujours naturelles - matin et soir. Et si vous arrivez à la faire sourire, vous pourrez vous féliciter d'avoir eu l'occasion de voir ses fines lèvres rosées s'étirer, sur lesquelles elle se sera éventuellement vue poser un léger gloss irisé. Le maquillage n'est pas une option, elle en utilise tous les jours, mais avec parcimonie. Juste de quoi masquer les petites cernes qui parfois se forment lorsqu'elle oublie de surveiller le temps, pendant ses recherches. Et puis, pour ne pas faire ressortir la douceur naturelle de ses traits, au risque de se faire intimider, elle redessine au crayon brun le contour de ses yeux, et parfois, apporte un peu de couleur sur sa peau pâle en employant ombre à paupière claire, ou blush.
    Il est aisé de constater sa petite taille lorsqu'on l'approche de suffisamment près. Ne mesurant guère plus d'1m60, elle est finalement relativement proche de la moyenne dominante des Japonaises. Elle n'est pas épaisse, mais possède toutefois des formes plus visibles que la majorité de ses comparses asiatiques notamment en ce qui concerne la poitrine (bonnet B), les hanches (taille 38) ou les genoux qu'elle estime trop grossiers. Pas sportive pour deux sous, elle comble le manque d'activité par une alimentation parfaitement équilibrée et saine, qu'elle prépare toujours elle-même et par quelques promenades régulières au lever du soir.
    Ses mains sont plutôt petites et fragiles, aux ongles cassants ou souvent coupés courts. Des duretés sont apparues très tôt sur le dessous de son pouce et de son index ainsi que sur l'intérieur de son majeur, causées par l'utilisation intensive de crayons et stylos en tout genre. Enfin, il lui arrive de porter des lunettes de lecture.
    Elle est droitière et a les oreilles percées.

    • Vêtements :

    Cammy est élégante et raffinée, sans excès. Elle ne porte pas de vêtements de marque et depuis quelques temps maintenant, s'amuse à se confectionner des vêtements simples. Couture ou tricot, elle a eu l'occasion de se perfectionner lorsqu'elle était à l'Académie, sous les précieux conseils de Quinn Blackwood. Cependant, ceci reste dans le domaine de l'occasionnel. Elle préfère porter des jupes longues, amples ou droites, lui arrivant aux genoux ou plus bas. Il lui arrive de porter des pantalons plutôt classiques, et dans ce cas, il sont également relativement amples, en taille haute, en coton, lin ou de matière plus satinée. En ce qui concerne les hauts, elle raffole des chemisiers soyeux blanc ou couleur pastel dont le revers du col retombe presque au niveau des aisselles. Elle apprécie aussi les col serrés mais dans ce cas, elle y glissera obligatoirement par dessous une cravate, un ruban ou un foulard noué avec soin. Durant son adolescence, lors des deux années qu'elle a faites au lycée Keimoo, c'était la tenue indiscutable, car il n'y a pas de port d'uniforme, chose qu'elle trouve regrettable. Les couleurs qu'elle arbore dans ses tenues ne sont pas criardes:  lilas, parme, écru, corail, pêche, vieux-rose, vert-eau ou bleu pastel pour les plus claires. Chocolat, grenat, ambre, safran, or, kaki, pour les plus foncées, qu'elle peut éventuellement assortir de quelques notes grises aux multiples variantes. Elle évite le noir, mais il lui arrive toutefois d'en porter lors de soirées officielles. Ses tenues sont généralement conformes à son état d'esprit: droites, strictes, féminines et qui imposent le respect (- un petit côté classy et intimidant dont elle ne se rend pas véritablement compte -). Quant à celles souples ou décontractées, c'est chez elle qu'elle les porte.
    Malgré sa petite taille, elle peut gagner quelques centimètres par le port d'escarpins, bottes hautes ou bottines à talons, larges ou fins, pas trop hauts. Pour apporter une protection supplémentaires à sa fragile peau d'albâtre, elle se plaira à glisser de fines paires de bas le long de ses jambes, généralement opaques, parfois discrètement ornés de décors tons-sur-tons.  Et si ses tenues visibles respirent l'élégance, ses sous-vêtements en revanche sont tout ce qu'il y a de plus basique: 100% coton, sans dentelles ni fioritures, majoritairement blancs ou partiellement fleuris; confortables au maximum. De toute manière, ce n'est pas le genre de vêtements qu'elle divulgue, alors pourquoi ne pas faire dans le simplissime ?
    Côté accessoires, elle aime en utiliser. Les bijoux sont plutôt rares et se limitent à une paire de perles de culture aux oreilles ainsi une montre, dont elle positionnera le cadran sous le poignet, gauche. Elle en possède de différentes sortes. En plus des cravates et autres citées plus haut, elle aime certains couvres-chefs tel les bérets ou casquettes gavroche en hiver, chapeau de paille l'été. Enfin durant cette saison chaude, ne soyez pas surpris de voir une ombrelle orner son épaule... Quoi de plus normal pour quelqu'un qui ne supporte pas les UV ?
    Quoiqu'il en soit, c'est indéniable, Cammy Logan est devenue une femme.

>>> Aspect psychologique
.


    • Psychologie :

    Il ne faut pas se fier aux apparences. Le temps a eu le temps de faire son office sur la petite Cammy d'alors. Pourtant, l'air sévère qu'elle affiche est similaire à celui qu'elle témoignait lorsqu'elle est arrivée à Keimoo six ans plus tôt (en mars-avril 2007). Tandis qu'à l'époque, sa seule préoccupation était d'étudier comme une forcenée jusqu'à être la meilleure du lycée, depuis trois ans, d'autres soucis se sont imposés malgré elle. Victime de la bêtise des autres, aujourd'hui elle se méfie quasiment de tout ce qui l'entoure, et de tout le monde, diminuant les relations sociales à la limite de la misanthropie. Elle est quelque peu paranoïaque en ce qui concerne la saleté, est quasiment incapable de manger ce qu'elle n'a pas cuisiné et ne sort jamais sans une bombe au poivre. Elle ne supporte pas le désordre, la violence gratuite et les mauvaises odeurs.

    Elle fait rarement confiance au premier coup étant persuadé que toute personne qui l'aborde ne désire qu'une chose: lui nuire. Que ce soit par humiliation, diffamation, ou agression physique. Naturellement, elle se mettra sur la défensive jusqu'à ce qu'on lui prouve fermement ses bonnes intentions. Cela peut prendre quelques instants, quelques jours ou quelques années.
    Cependant, derrière toutes ces caractéristiques négatives, Cammy préserve sa véritable personnalité: fragile et naïve, elle rêve de douceur, de voyages dans le temps et de langage des fleurs sur un air de valse viennoise.  Un monde en paix, idéal, où la pollution n'existe pas laissant flotter dans l'air un calme relaxant aux fragrances délicates. Fairy Tale. Et c'est volontairement et régulièrement qu'elle s'y enferme dès qu'elle se retrouve esseulée dans son logement, dans un coin de parc désert que seul le chant d'un merle ou le bruissement du vent puisse venir troubler sans la déranger. Personnages mythiques, légendes et autres fictions extraordinaires sont autant de passions qui l'animent depuis qu'elle est enfant et dont elle veut en faire sa profession. Les transmettre, c'est ce qu'elle a de plus cher à offrir, enfin du moins, c'est ce qu'elle pense. C'est pourquoi elle est incapable de refuser d'apporter une aide dans ce domaine, lorsqu'on vient lui quémander. Elle s'improvise souvent professeur particulier dans le domaine de l'Histoire et est plutôt douée dans cette activité.
    Mais pas seulement. Cammy est brillante, vraiment brillante. Elle dispose d'une bonne logique, et malgré ses rêves utopiques, elle peut aussi se révéler très cartésienne. Fine observatrice, elle n'est pas du genre à révéler tous ses atouts au premier tour. Surtout face à des inconnus mais bien plus encore. Elle aime découvrir ce qui est caché tel un trésor. Une grosse part de curiosité, un peu de malice, mais aussi une bonne mémoire et elle peut découvrir ce que vous cherchez à cacher précieusement pour vous rejoindre dans votre monde. Plus le mystère en vous sera grand, plus elle éprouvera de l'intérêt pour votre personne. Et si en contrepartie vous arrivez à faire ressortir  le plus délicat d'elle-même, vous aurez tout gagné.

    Cammy est donc très fleur-bleue, romantique et pourtant... elle ne croit pas en "l'amour". Un sentiment complètement irrationnel, déchirant, provoquant plus de peine que de bien-être. Elle avait 21 ans lorsqu'elle est tombée amoureuse pour la première fois. Un amour à sens unique, pour un Ange qui ne lui était pas destiné. Elle ne s'en était rendue véritablement compte que lorsque le chagrin s'était emparé d'elle tout entière, jusqu'à la rendre inconsolable et plus esseulée que jamais, durant des mois. Sensation désagréable de se sentir transpercée de part en part juste en pensant à Lui, ou en entendant le nom de la personne qu'elle ne sera jamais et qui a la chance d'obtenir ce qui lui est défendu. L'aversion, ça oui, elle connait. La rancœur, la colère, la rancune, le regret. La mélancolie, la nostalgie. Cammy a tellement flirté avec ces sentiments qu'il lui est difficilement possible d'avoir des pensées agréables. Alors, elle épluche ses livres, se noie dans ses recherches, communique avec les fleurs et songe à son avenir en solo. Et c'est souvent à ce moment là qu'elle fait des rencontres inattendues, bouleversant son équilibre instable.

    Quoiqu'il en soit, quelle que soit l'expression qu'elle affichera, c'est indéniable: elle sera véridique. Un froncement de sourcils par ci, un piquage de fard par là, Cammy est authentique. Elle ne sait pas mentir. Elle prône d'ailleurs l'honnêteté haut et fort, méprise l'injustice et apprécie la persévérance vers ce qui tient à cœur, quelqu'en soit le domaine. Aller jusqu'au bout pour son idéal, ne jamais baisser les bras. Se dévouer corps et âme pour obtenir ce qu'on désire plus que tout, savoir faire preuve de sacrifice pour y parvenir. Voilà ce qu'elle admire et respecte chez les autres.

    • Particularités :

    Pour découvrir ce qu'il y a de particulier chez Cammy, il suffit d'ouvrir son sac à main. Tout d'abord, il faut observer le sac lui-même. En général il sera très large, en tissu avec des motifs cousus-main sur lequel pend un Norigae. A moins qu'elle ne soit en déplacement professionnel. Dans ce cas, il s'agira d'une besace étroite en cuir marron. Tout est-il qu'on y trouvera TOUJOURS ce qui suit:

      - de la crème solaire, écran total. Dès qu'elle se retrouve à l'extérieur, elle en mettra sur toute zone susceptible d'être heurtée par le soleil.
      - un spray d'auto-défense, type bombe au poivre. Elle n'a jamais eu à s'en servir depuis son agression en 2010, mais se sent plus en sécurité quand elle sait cet objet dans son sac. Cependant, elle n'aime pas qu'on sache qu'elle en transporte, chose normale.
      - un flacon de gel hydro-alcoolique, bactéricide, virucide, fongicide. Phobie des microbes oblige.
      - une petite trousse de secours:  lotion désinfectante, pommade à l'arnica, bandage, pansements. Normaux ou décorés pour les enfants.
      - un petit nécessaire à couture: (fils noir & blanc, aiguille, épingle à nourrice, bouton)... pratique pour raccommoder la lanière du sac qui cède sous son poids...
      - des couverts stériles.
      - une petite bouteille d'eau, du sucre, du menthol
      - deux paires de lunettes: une de soleil, une de lecture (dans leurs boitiers)
      - une mini-torche, un couteau suisse, une boussole, un bandana
      - trois livres de poches, selon trois thèmes récurrents : conte/fantaisie; policier; mythe/histoire
      - un smartphone bien sûr, pour tout recherche imprévue
      - de la glue
      - des allumettes
      - un petit porte-monnaie
      - un grand sac cabas en coton biologique, pliable en tout petit
      - un masque anti-microbes qu'utilisent les japonais lorsqu'ils sont contagieux
      - un paquet de mouchoirs en papier
      - un bloc note et un critérium.

    Cette liste est non exhaustive et tend à s'accroitre en fonction des aventures de Cammy.


>>> Biographie
.


    • Histoire :

    Bien qu'Australiens, Wade Keneally et Seth Logan se sont rencontrés au Japon à l'occasion d'un séminaire présidé par le neurochirurgien de renom, Yoshihito Kazuki. Seth avait été personnellement invité par le Japonais, tandis que Wade avait juste été tirée au sort. Il était donc logique que les deux étudiants se croisent. De retour en Australie, et malgré la distance qui les séparaient de leurs régions respectives, ils collaborèrent ensemble. Wade décida de changer de voie vers la dermatologie lorsque sa tante Savannah, rousse comme elle, attrapa un cancer de la peau. Le lien tissé entre Seth et Wade ne s'en retrouva pas rompu pour autant. Une banale jalousie vint ébranler leur quotidien et c'est ainsi que leur amitié se transforma en romance. Il se rapprochèrent géographiquement, puis Wade tomba enceinte. Vient ensuite le mariage, puis la naissance de Lydia, petite brune aux yeux pers comme...bah, son père. Sa venue n'était pas particulièrement voulue puisque Seth et Wade n'avaient pas encore terminé leurs études et donc, la petite Lydia n'eut pas toute l'attention nécessaire à son éveil dans le cocon familial. En revanche, lorsque Cammy vient à son tour au monde sept ans plus tard, Seth était devenu neurochirurgien, et Wade dermatologue. Cammy avait les cheveux roux et la peau laiteuse de sa grand-tante Savannah. Wade en était chagrinée, mais fit tout son possible pour que la petite dernière ne soit jamais exposée aux rayons du soleil. Wade la chouchoutait sans se rendre compte que Lydia se sentait mise à l’écart. Elle allait être responsable de la rancœur que l’aînée éprouverait à l’égard de sa cadette, puis de ses parents.

    Cammy n’avait pas le droit de sortir sans surveillance et devait se consacrer à ses études dès son plus jeune âge. A partir de 7 ans, elle faisait partie d’une petite troupe de théâtre. Son premier rôle était celui de Clio, dans la mythologie grecque, la Muse de l’Histoire. C’est à partir de là qu’elle se prit d’intérêt pour les mythes grecs, les contes et autres fééries diverses. Très ouverte aux autres, elle devint très vite appréciée de son entourage. Seth lui imposa l’apprentissage du Japonais dès son entrée au collège, en souvenir du lieu de sa première rencontre avec Wade. Bien entendu, Cammy s’y attela sans discuter alors que Lydia se rebellait de plus en plus, n’accordant jamais le moindre intérêt pour sa petite sœur. Cette dernière, attristée de ne pas avoir d’affection de la part de son aînée, décida à son tour de l’ignorer. Lorsque Lydia eut sa majorité, elle s’en alla avec son petit ami au Royaume-Uni et la petite rouquine n’eut plus jamais de nouvelles d’elle.

    A trois dans le domicile familial, la vie n’était pas monotone pour autant. Cammy faisait la fierté de ses parents par les résultats qu’elle obtenait. Pour la féliciter, les Logan organisèrent un séjour d’un mois au Japon. Elle tomba amoureuse du pays et de son histoire. Les cours, c’était bien, mais vivre le Japon était complètement différent. Elle se promit d’y vivre plus tard même si son coeur appartiendrait toujours à l'Australie. Lorsqu’elle eut à son tour la majorité (18 ans en Australie), elle demanda à ses parents d’y poursuivre ses études. Wade tiqua, mais Seth accepta. La raison était simple, il venait de se voir obtenir une promotion à une condition : accepter une mutation dans le centre hospitalier de Keimoo, à la demande de Yoshihito Kazuki. Ne pouvant refuser, c’est ainsi que les Logan débarquèrent à Keimoo. Wade se sentit perdue car parlant à peine le Japonais. Cependant, la médecine étant une langue universelle, comme l’anglais, additionné à cela une patience admirable, elle n’eut pas trop de mal à s’intégrer. Cammy, comme un poisson dans l’eau, entra directement en troisième année de lycée.


      2007-2010


    Après des débuts troublants, tant dans le mode de vie que sur un point météorologique (à savoir que les saisons sont inversées) Cammy se donna à fond pour obtenir les notes les plus hautes, malgré ses origines étrangères. Ce ne fut pas chose aisée au début, mais elle eu la chance de croiser un jeune garçon de deux ans son cadet pour l'aider dans cette tâche: Shiki Katsuragi. Elle avait remarqué que ce garçon avait un potentiel latent qui ne demandait qu'à ressortir, jusqu'à ce qu'elle comprit que ce qui était enfoui en lui n'entrait pas dans le domaine des études. Elle n'avait encore jamais rencontré de personne qui frôlait à ce point la perfection dans les relations sociales, ajoutant à cela l'intelligence, un bon niveau sportif tout en étant adulé de tous. Jusqu'à ce qu'elle mette le doigt sur sa faiblesse en la personne de son frère, Vérité. Elle ne connaissait que trop bien cette expression pour l'avoir aperçue dans les yeux de sa propre sœur, Lydia. Elle n'aborda le sujet qu'une seule fois et c'est ainsi que se scella leur amitié.

    Durant les deux années suivantes, Cammy fit son chemin avec brio, bûchant dur pour obtenir les meilleurs résultats et fut également reconnue pour sa participation active dans les clubs de théâtre, littérature et découvertes culinaires. Elle avait des prédispositions de leader dans l'ensemble de ces activités, jusqu'à devenir présidente-adjointe de celui de cuisine. Excellente dans ce domaine, elle allait jusqu'à préparer de grandes quantités de pâtisseries, deux à trois fois par semaine pour les offrir aux réfectoire et cafétéria. Les tartes à la framboise de sa grand-tante étaient les plus demandées.
    Cammy était disponible pour tout ceux qui avait besoin d'elle malgré un emploi du temps chargé. Et le week-end, elle était bénévole à l'hôpital à la crèche de l'hôpital où travaillent encore ses parents à l'heure actuelle. Elle se sentit le besoin de rattraper  les heures où elle n'étudiait pas, en cours du soir. En général, elle ne regagnait pas sa chambre avant 22h. En 2009, elle passa à l'université.



    La première année, tout se passa plutôt bien. Elle consacrait un peu moins de temps aux autres, mais avait ses habitués, notamment un jeune garçon qui avait véritablement besoin de soutien scolaire pour garder sa bourse: Jin Mashimoto. Tout les opposait. Il ne voyait que par le Taekwondo, elle par ses études, abhorrant la violence. Lui était plus grand qu'elle, tactile, 100% Japonais, tandis que Cammy gardait ses distances comme le veut l'étiquette japonaise, qu'elle n'est pas. Il y avait pourtant une chose qui les liait: la persévérance. C'est ainsi qu'il devinrent naturellement proches. Pendant quelques semaines, ils se voyaient régulièrement pour étudier l'Histoire et visiblement, Cammy s'en sortait bien puisque les notes de Jin dans cette matière remontèrent peu à peu.

    Jusqu'à ce que tout chavire au début de l'année 2010. Ça commence par un bal, la nuit de la Saint Valentin, organisé pas le Comité des Élèves. Guère friande de ce genre de soirée, elle s'est fait habilement manipuler par ses parents pour y assister. Et malgré un début de soirée plutôt réussi, tout bascula lorsqu'elle fut victime d'empoisonnement [...]. Elle absorba un verre de champagne dans lequel un inconnu y avait glissé un comprimé d'ecstasy. Aller direct à l'infirmerie, extinction des feux. Depuis ce jour, Cammy est difficilement capable d'avaler un aliment si elle n'en connait pas la provenance. Finalement, ce bal s'achèverait en hécatombe à la suite de quoi un nouveau règlement prit forme à l'arrivée du nouveau chef d'établissement, la précédente ayant été contrainte de démissionner de ses fonctions. Tout aurait pu s'en tenir là, seulement voilà, l'infortune avait décidé de coller à la peau de l'Australienne.
    Une troupe de rebelles, Le Front de Libération des Petites Culottes Blanches (FLPCB), avait décidé de manifester "à leur façon" lors d'un rassemblement [...]. Une bagarre éclata entre les rangs des élèves et Cammy décida de les séparer. Sauf que les deux belliqueux n'étaient autres que Brieg Lefloch' et... Sora Kumori. Et de ce dernier, Cammy reçut un violent coup de coude dans le ventre. Un accident, bien évidemment, la racaille n'étant pas du genre à s'en prendre aux frêles jeunes filles. L'intello s'y était tout simplement mal prise.  Elle se retrouva donc encore une fois à l'infirmerie, lieu qu'elle commençait à exécrer. Quelques jours plus tard, elle eut la désagréable surprise de recevoir une convocation par la direction de l'Académie [...]. Elle n'était pas la seule à être reçue, aussi elle pensait qu'elle allait présenter son témoignage sur les évènements de la Saint Valentin et de la révolte. Mais ce fut bien plus compliqué, et surtout plus grave, que cela. Elle fut accusée à tort d'avoir participé à la révolte en tant que leader, et d'avoir agressé Sora Kumori. Son renvoi avait même été envisagé, mais avait simplement été suspendu grâce au soutien de ses professeurs. Cependant elle eut l'obligation de présenter ses excuses à Kumori, aux élèves et à l'ensemble du personnel.  Totalement retournée par ce revirement de circonstances, l'injustice dont cette jeune demoiselle sans histoire fut la plus grande victime lui fit perdre la raison. Entre fuite et humiliation, la première option s'imposa d'elle-même sans réflexion. Et c'est ainsi que Cammy disparut pendant plusieurs mois [...].


      2011-2013


    Elle changea d'apparence, enchaina les colorations noires pour mieux se fondre dans la masse. Elle traina dans le quartier Bougu et faillit se faire agresser plusieurs fois. Sans s'en rendre compte, une personne veillait sur elle dans l'ombre sans toutefois se faire remarquer, sinon par sa silhouette, massive. Cammy, persuadée qu'il s'agissait d'un stalker, quitta Keimoo. C'est à ce moment là que ses parents engagèrent un détective privé pour la retrouver. Mais la belle était partie à des kilomètres de là, jusqu'à se faire engager dans une auberge où elle travaillera en tant que plongeuse, puis cuisinière, gagnant comme rémunération le logis et le couvert. Limite clandestine, sortant rarement, et sous le couvert d'un pseudonyme "Alice Ludwige", elle se forgea sa bulle, son monde, son conte de fée.

    Janvier 2011. Elle ouvrit les yeux lorsqu'elle découvrit dans les médias le coma dans lequel Sora Kumori avait sombré, alors qu'il avait été pourchassé par la police qui avait ouvert le feu sur lui. Le désir de vivre plutôt que survivre anima la rouquine et c'est ainsi qu'elle sortit de sa bulle. Puis retour à Keimoo.  A peine entrée en ville au milieu de la nuit, elle fit la connaissance de celui qui allait représenter une véritable douche glacée qui vous ressaisit: Dorian Fatalys. Et même s'il n'allait pas employer les meilleurs moyens, il aida Cammy à faire son come-back à l'Académie [...].
    Finalement, la rouquine aura trouvé un accord à l'amiable avec la direction. En échange de pouvoir reprendre ses études, elle leur épargna des poursuites pour diffamation qui aurait terni l'image de l'Académie. Deux mois avant la rentrée, Cammy se remit à niveau pour pouvoir passer en deuxième année d'Histoire, à la rentrée en Avril 2011.

    Pendant les trois mois de latence avant son retour à l'université, elle prit l'habitude de se rendre tous les lundi à l'hôpital pour une raison étrange, qu'elle n'explique toujours pas aujourd'hui: rester au chevet de Sora Kumori. Chose étrange quand il s'agit de la personne qu'on déteste au plus haut point, car indirectement liée à sa déchéance. Un jour, elle trouvera une explication quant à cette présence régulière. Toutefois, ce fut dans ces conditions qu'elle fit une rencontre qui la bouleversera tout entière: celle d'un "Ange" appelé Narcisse de Lioncourt [...]. Tous les deux étaient instables psychologiquement et c'est tout naturellement qu'ils se lièrent. Cammy en tomba amoureuse, ce qui fut pour elle une grande première. Elle ne le réalisa d'ailleurs pas, mais en apprécia le bien-être ressenti. La rencontre fut courte et finalement, ils ne se verraient plus avant plusieurs semaines.

    Cammy fit son retour à Keimoo [...]. Elle se fondit au mieux dans la masse, mais il semblerait que ses mésaventures lui eût offert une certaine renommée, et "le rat de bibliothèque" d'hier devint "la mignonne petite souris" d'aujourd'hui. Enfin, pour la gente masculine notamment car certaines demoiselles dans le genre Cassandra Glamour ou Elora Van Alen ne se gênèrent pas pour tenter de l'humilier dès que l'occasion se présentait. Enfin, ce n'était pas comme si elle n'avait jamais été la tête de turc du gang des Populaires.
    L'australienne évita donc toute démonstration en public, préférant se mettre à l'abri des regards indiscrets dans les rayons de la bibliothèque. Elle avait perdu la vice-présidence du club de découvertes culinaires mais ça ne l'a pas empêchée pas de s'y réinscrire. En revanche elle laissa le club de littérature et surtout celui de théâtre pour se faire plus discrète. Ainsi elle rejoignit le club de couture et celui de jardinage. De ce dernier, elle en deviendrait la présidente d'ailleurs, quelques semaines plus tard. Et puis un jour de Mai, dans les serres justement, elle recroisa Narcisse [...]. Elle comprit l'émoi qui l'animait, et la raison pour laquelle elle songeait très (trop) souvent à lui. Malheureusement, et bien qu'elle le savait, elle eut beaucoup de mal à se faire à l'idée que ça ne serait jamais réciproque. Pis encore, que le cœur de Narcisse ne battait jamais que pour Sora Kumori.

    Inconsolable, Cammy limitait le contact avec les autres préférant celle de Jin Mashimoto, qui, malgré l'échec scolaire cuisant auquel il avait du faire face par la perte pendant près d'un an de son professeur particulier d'Histoire, lui accordait toute l'attention dont elle avait besoin depuis son retour. Ce qui se résumait en peu de choses: un peu de compréhension, et surtout, le pardon.
    Finalement, le temps passa lentement mais sûrement. Malgré ses efforts pour se montrer invisible, elle fit plusieurs connaissance qui, loin de l'enchanter sur le coup, allait peu à peu lui redonner un peu de peps. Tout d'abord, un Populaire, Noahki Saigara qui se mit en tête de courtiser l'Intello [...]. Et c'est avec une facilité déconcertante pour le jeune homme que l'Australienne l'enverrait sur les roses à plusieurs reprises. Noahki arriverait pourtant à créer une brèche dans la bulle de glace de Cammy. Mais la rouquine étant têtue, à chaque fois que Saigara amorçait un pas - conquérant - en avant, même parfois troublée elle en faisait un illico en arrière, non sans une remarque cinglante [...]. Et ainsi de suite.
    Quelques jours plus tard, c'est dans un bois qu'elle croiserait Shiro Kuchiki, un véritable "Supermâle", ironiquement parlant. Un profil, une silhouette familière, mais l'étudiante abandonnerait l'idée de l'avoir déjà vu quelque part [...]. Certainement la personne la plus antagoniste de Cammy qui puisse exister. Car si cette dernière représentait de façon presque stéréotypée le groupe des Intellos, il en allait de même avec Shiro pour celui des Sportifs qu'il représente d'ailleurs au Comité des Élèves, encore aujourd'hui. Cammy serait d'ailleurs souvent invitée à rejoindre le groupe, mais elle s'y refuserait à plusieurs reprises, compte tenu de la présence de deux de leurs membres à leur tête: Akane Hirogami & Andrea Stormfield, de l'ex-FLPCB.

    Vint alors 2012, et son event. Hokkaido, onsen & déboires. Saigara le retour, après quelques semaines d'absences suite à un accident de taxi. Rencontre avec Saki Ôsen, une lycéenne avec qui Shiki semblait nouer un lien particulier. De l'animosité, un bon repas, un poil de complicité mais pas d'amitié pour autant. Cammy reste indépendante malgré sa bonne volonté à limiter les confrontations houleuses. De bons souvenirs finalement. Pourtant Stormfield avait encore fait des siennes au départ, et l'Intello ne s'était pas gêné pour lui faire comprendre sa façon de penser. Au final, elle accepterait d'entrer au Comité. Mais juste histoire d'avoir un œil sur les Rebelles et pour pouvoir mettre son grain de sel. Et si en plus, elle avait la possibilité de défendre les érudits en difficulté, c'était une bonne chose.

    Ainsi, Cammy reprit du poil de la bête et, un an après son retour à Keimoo, elle passa en troisième année d'Histoire. Les cours particuliers qu'elle offrit à Jin se firent plus récurrents et assista à ses entrainements de taekwondo [...]. Elle croisa plus souvent la route de Noahki, lui aussi membre de ce club, pour l'aider aussi en Histoire. Il ne tenta plus de la séduire de façon directe ce qui accommodait bien la demoiselle. Les romances ne la rendaient que plus nostalgique de la terrible épreuve qu'elle avait vécu un an plus tôt. Pendant cette période en ce début d'année scolaire, plus elle essayait de se montrer forte, plus dure était la chute. Et c'était ainsi que, pendant un excès de nostalgie mélancolique, elle croisa la route de Yui Valentine. En plein délire, elle lui offrira son univers sur un plateau doré, l'espace de quelques minutes. A aujourd'hui, personne ne peut se targuer d'avoir approché l'espace intime, ainsi que les profondes pensées, de Cammy de si près [...].
    Après cette rencontre, le temps passa plus vite que prévu. Vint l'Event d'Halloween qui fut un succès malgré quelques étranges retournements de situation [...]. La fin de l'année approchant, elle redevint quasi invisible. Et puis 2013 arriva.

    Cammy s'est bien sentie finalement au Comité, changeant un peu son avis sur les Populaires au contact de Lawrence E.Swanster. Deux ans après son retour, elle est moins glaciale envers Stormfield et Hirogami. Shiro Kuchiki a fini par devenir son ami. Elle donne alors une autre chance au Comité en le quittant, leur recommandant une personne qu'elle apprécie pour représenter les Intellos: Nikolaï S. Evans. Même si c'est agréable d'en faire partie, elle ne s'y sent plus à sa place. Comme elle ne se sent plus à sa place à l'Académie. Approche la fin de l'hiver, Cammy est dans le doute. Elle croise Yui dans les rues de Keimoo, alors qu'elle y fait son marché. Il lui annonce son départ de l'Académie [...]. Elle ouvre alors les yeux: il est aussi temps pour elle de voler de ses propres ailes. Indépendante, n'oublions pas. Elle a d'ailleurs dans sa manche plusieurs cartes qui vont lui permettre de ne pas vivre aux crochets de ses parents en attendant de passer - et évidemment, décrocher - les concours qui lui permettront de devenir ce qu'elle rêve d'être depuis l'adolescence: historienne, détective du passé. Elle annonce son propre départ de l'Académie à ses proches, obtient les meilleurs soutiens de la part de Dorian et Shiro, Shiki approuve, Jin bougonne dans son coin, Niko est un peu déçu...
    Elle croise Narcisse,ne se rend même pas compte qu'elle n'a plus ce pincement au cœur qu'elle supportait difficilement avant de rencontrer... Noahki, qu'elle se doit, également, de prévenir. Ce qui lui semble bien plus délicat qu'elle ne l'aurait cru [...].

    A suivre...

    • Famille :

    Seth Logan, son père, âgé de 53 ans. Neurochirurgien depuis plus de 20 ans, il travaille au Keimoo's Hospital. Il s'est fait un nom dans le pays depuis sa rencontre avec Yoshihiro Kazuki et depuis le décès de ce dernier en août 2010, Seth est reconnu comme le meilleur du Japon. Il peut aussi intervenir à l'international, selon la gravité de la maladie des patients. Jamais selon leur fortune. C'est un homme attentionné et responsable, prêt à tout pour sa famille et ses patients.

    Wade Keneally-Logan, sa mère, 51 ans. Dermatologue au Keimoo's Hospital. Souhaitait initialement travailler en neurologie mais a changé de voie lorsque sa tante a attrapé le cancer de la peau dans les années 80 (très courant chez les roux Australiens), et a plongé plus encore dans ce domaine dès qu'elle a vu que Cammy avait le même profil sensible. Très émotive dès qu'il s'agit de ses enfants, elle ne s'est jamais remise de l'éloignement de sa fille aînée, il y a une dizaine d'années. Est tombée dans une profonde dépression à la disparition de Cammy en 2010, ce qui lui a valu un arrêt maladie de plus d'un an. Sur-protectrice et mère-poule, n'arrive pas à se faire à l'idée que sa plus jeune fille puisse prendre son indépendance. A de nombreuses lacunes en japonais, mais est excellente dans son domaine, notamment dans la recherche contre le cancer.

    Lydia Logan-Cornwell, sa sœur de sept ans son aînée. A quitté le domicile familial à sa majorité (18 ans en Australie) pour vivre en Angleterre avec celui qui est devenu son époux, Frank Cornwell. Ils ont un petit garçon de 9 ans, Jessie, mais ni Cammy, ni leurs parents ne le savent. Lydia a totalement coupé les ponts avec sa famille en quittant sa terre natale. Elle est mère au foyer tandis que Frank est cadre commercial dans la filiale anglaise d'une industrie automobile australienne.


Derrière l'écran
      • Pseudo : Pandora
      • Âge : 31
      • Serez vous actif ? B12
      • Comment avez-vous connu le forum ? B12
      • Commentaires, remarques, critiques? : MAHMOONY !
      • Souhaitez-vous un parrain social ? Si oui, avez-vous une préférence particulière ? ._.

      • Avez-vous quelque chose à ajouter ?

__________________________________________________
Autres comptes
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forum-actif.net/t8967-cammy-logan-23-ans-f-australienne http://keimoo.forum-actif.net/t7927-just-a-tear-drop-away#200099
 
Cammy Logan [23 ans, F, Australienne]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour Cammy Logan
» Cammy Logan
» Présentation de Logan Echolls
» Alice Logan [validée]
» Logan Wright

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
₪ Académie Keimoo ₪ :: ₪ Administration ₪ :: ► Les personnages :: Fiches validées :: Citoyen / Collaborateur :: Civils :: Fiches validées-
Sauter vers: