₪ Académie Keimoo ₪

In a decade, will you be there ?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Convocation de Dorian Fatalys

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous


Convocation de Dorian Fatalys Empty
MessageSujet: Convocation de Dorian Fatalys   Convocation de Dorian Fatalys EmptyDim 27 Jan 2013 - 18:28


suite de "Convocations"

Les jours avaient été trop longs, puis trop courts. Et ainsi, depuis quelques heures, Dorian se sentait nerveux. Il n'avait pas peur de se retrouver en face du Directeur, non, du tout, mais il était comme dérangé par une autre nervosité. La Curiosité. Il se posait beaucoup de questions sur la raison de cet entretien. Mais... y avait-il seulement une raison ? N'était-ce pas là simplement une formalité administrative de la part de la Direction pour mettre à jour les dossiers du Personnel encadrant ?
Une sorte d'entretien individuel pour se tenir informé de ce qui se passe à l'extérieur parmi la chère populasse sans avoir à sortir de son bureau doré. Peut-être à propos des agressions ? Des différentes maladies qui circulent entre les élèves ?

Il porta la main à son front, en plein milieu de son infirmerie pour tenter de s'arracher cette oppression qu'il ressentait continuellement depuis l'affichage de cette convocation. Il aurait bien prit quelques médicaments pour se calmer mais Dorian était trop persuadé de contrôler son propre corps pour se laisser aller à s'auto-médicamenter pour se soulager. Et puis, il n'était pas malade. Il était juste anxieux.

Il s'occupa du dernier élève pour le moment avant l'heure quasi exacte de son rendez-vous et il prit congé de son local. Il se présenta une nouvelle fois à l'accueil et salua froidement la secrétaire, aujourd'hui aussi.
Il frappa lui-même à la porte, sans avoir été annoncé. Ce n'était qu'une Académie, pas un Ministère, il ne pouvait pas être si débordé ou "non-dérangeable" que ça, après tout. Et puis, il était l'heure de son rendez-vous.

Lorsqu'il entendit l'autorisation d'entrer venant de l'intérieur, il ouvrit la porte et entra. Il croisa le regard de l'énigmatique Satan, et après lui avoir envoyé le même genre de douceur, Dorian referma la porte derrière lui... Pour le pire, comme le meilleur...


Dernière édition par Dorian Fatalys le Jeu 20 Juin 2013 - 19:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
M. Ashita Shiori
HEADMASTER
M. Ashita Shiori

Bélier Chat Age : 44
Compteur 57

KMO
                                   :

Convocation de Dorian Fatalys Empty
MessageSujet: Re: Convocation de Dorian Fatalys   Convocation de Dorian Fatalys EmptyDim 27 Jan 2013 - 22:27

16h30.
On frappe à la porte du bureau du proviseur.
Pas de réponse. Il fallut attendre dix minutes pour que la porte s’ouvre.

16h40.
La porte du bureau s'ouvrit et un homme travaillant au service manutention de l’académie en sorti. Le directeur, se trouvant derrière lui le salua poliment puis porta son attention sur l’infirmier alors que l'homme s'éloignait.

‘‘Otsukaresama desu Fatalys-Isha. Ne soyez pas aussi impatient d'entrer dans mon bureau. Souhaitez-vous un thé ?’’

Le directeur ne semblait pas spécialement irrité de l’attitude de l’homme. Il regarda interrogativement sa secrétaire. Il se demandait sans doute si elle avait eu le temps de prévenir l’infirmier qu’il était en réunion ou si le jeune homme avait été trop intrépide. Il garda cette remarque pour lui-même et demanda à la femme d’apporter du thé.

Il portait une tenue simple de bureau : un veston, une chemise blanche, une cravate noire proprement nouée, un pantalon à pince ainsi que des chaussures de ville.
D’un geste, il invita Dorian Fatalys à entrer dans son bureau et se pencha en avant en signe de salut. Il tendit ensuite la main pour serrer celle de son homologue, comme le ferrait les européens. Il l'invita à s'asseoir sur un de ses sièges en cuir placés face a son bureau.

‘‘Préférez-vous que nous parlions en anglais ou en japonais ? Mes notions d’arabes étant inexistantes.’’ Comme il était de coutume au Japon de s'exprimer dans les deux langues, et qu'elles étaient inscrites toutes les deux dans le dossier de l'infirmier, le directeur n'avait pas laquelle Dorian Fatalys maniait le mieux.
16h45.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Convocation de Dorian Fatalys Empty
MessageSujet: Re: Convocation de Dorian Fatalys   Convocation de Dorian Fatalys EmptyDim 27 Jan 2013 - 23:53

Il semblerait que Dorian soit arrivé trop tôt... ou de façon trop pressée en effet. Peu importe, là n'était plus la question.
L'infirmier regarda s'éloigner le manutentionnaire qu'il n'avait d'ailleurs jamais croisé auparavant.

Il n'avait pas l'habitude de voir le Directeur et il ne se rappelait pas l'avoir croisé un jour au détour d'un couloir, l'homme était sûrement trop occupé ou trop débordé à faire semblant de l'être.

Dorian s'installa comme demandé sur le siège en cuir, il ne prit pas de thé. Non pas qu'il n'aimait pas ça mais plutôt qu'il souhaitait le préparer lui-même. Il avait ce petit quelque chose pour le faire et il y tenait.
Il ne tint pas rigueur du suffixe associé à son nom de famille, il n'avait jamais aimé ces formes de politesse ironique et ne les avait pas vraiment assez assimilé pour en créer un sujet de discussion.

Je suis venu de moi-même au Japon alors parlons japonais. Ça m'aidera à m'améliorer, qui plus est.

Il savait être modeste quand il le fallait et puis, aux dernières nouvelles, Mr Shiori n'était pas son ennemi.

Pourquoi faire un entretien individuel seulement maintenant, alors qu'il y'avait tant de choses à régler, il y'a quelques mois ? Il avait prit la parole sans chercher à interrompre qui que ce soit. Il ne manquait pas de manières mais n'aimait pas tourner autour du pot sauf quand lui le décidait, et lui seul.

Et lorsqu'il prononçait le mot "individuel", il se rendait compte que dans sa bouche, cette parole n'avait pas de signification à ses yeux. Pourquoi ne pas faire une réunion unique avec tout le monde pour s'échanger divers points de vue. La Direction avait-elle quelque chose à lui reprocher ou cherchait-elle simplement à mieux le connaître ?
Revenir en haut Aller en bas
M. Ashita Shiori
HEADMASTER
M. Ashita Shiori

Bélier Chat Age : 44
Compteur 57

KMO
                                   :

Convocation de Dorian Fatalys Empty
MessageSujet: Re: Convocation de Dorian Fatalys   Convocation de Dorian Fatalys EmptyLun 28 Jan 2013 - 1:18

‘‘Bien !’’Le directeur sourit aimablement, bien que ce soit à peine perceptible. Il laissa l'infirmier parler, se contentant de prendre son ordinateur portable gris et de noter quelques mots dessus. Il sembla hésité une seconde, appuya plusieurs fois sur la même touche, comme quand on efface un mot et recommença à écrire.

Il reporta son attention vers l’homme, se frottant l’arrête du nez. Une question lui était directement adressée.

‘’Voyez-vous, je n’ai pas pu intervenir ces dernières années, entravé entre les parents d’élèves et un conseil d’administration frileux. Je suis arrivé au cours de l’année 2010. Impossible d’intervenir dans une équipe déjà en place.
L’année 2011 fut une année d’observation. On m’a reproché ma promptitude lors des faits de février 2010 et on m’a demandé de me mettre en retrait. Il m'a fallu nouer des relations et convaincre.
En 2012, l’année dernière, donc, je me suis occupé des têtes. De la direction. Croyez-moi, il faut du temps pour pouvoir se faire entendre. Même pour quelqu’un comme moi.’’

Un autre sourire. Il semble s’amuser de la situation. Il déballe ses dernières années professionnelles de vie. Rapidement. Concis. Il ne se plaint pas. Il aime ce qu’il fait et compte bien rattraper ses deux années où il a du se battre contre les parents d’élèves et la direction.

‘‘2013, je vous ai observé. Au mois de janvier. Le personnel et les élèves. J’ai constaté des agissements que j’ai apprécié, d’autres que je regrette. Des détails comme des élèves fumant dans l’enceinte de l’école hors des lieux prévus à cet effet. Comme des plus importants.’’

Il s’arrête, il faut reprendre son souffle. Il a un japonais lent, plus lent que les citadins. Preuve des ses origines plus lointaines que la banlieue. Le directeur croise les bras, fixant Dorian avec dureté.

‘‘Il m’a semblé qu’il fallait m’entretenir avec le personnel, du directeur général adjoint jusqu’à la cantinière. J’aurais pu vous distribuer des formulaires ou vous juger par papier. Ce fut été plus rapide. Cela fait, je n’aurais pas pu apprécier votre accent japonais.’’

Le directeur se gratte à nouveau l’arrête du nez, remuant de ce fait ses lunettes.

‘‘Bien, Fatalys-Isha. Votre impatience et votre curiosité étant rassasiées, pouvons-nous commencer cet entretien ? Ka. Ou dois-je me justifier à propos d’autre chose ?’’

Le directeur sourit franchement cette fois-ci, ne souhaitant pas jeter un froid dès le début de cet entretien.

‘‘Au Japon, vous vous nommez Fatalys Dorian. Quant à choisir de venir au Japon et à changer de nom, vous auriez pu prendre un nom Japonais, mais soit ! C’est un choix qui vous est personnel. Quant à la raison de ce changement, non expliquée, je considère qu’elle m’arrange. Je ne sais pas quel était votre nom arabe, mais j’aurais sans doute exprimé des difficultés à le prononcer.’’

Et ça lui déplait au Directeur de ne pas savoir parler arabe ou de ne pas savoir prononcé des mots. Ca lui déplait que la personne en face de lui en sache plus. Ca le rend curieux aussi. Il en éprouve de l’admiration. Trois langues aussi différentes que le Japonais, l’Arabe et l’Anglais comprises par un petit infirmier scolaire.

‘‘Vous êtes arrivé à l’âge de 29 ans au Japon pour travailler directement au sein de l’académie. Depuis vous exercer en tant qu’infirmier scolaire. Commençons par ça. Pouvez-vous me décrire votre travail ? Le personnel avec qui vous travaillez le plus et votre ressenti actuel.’’
16h52.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Convocation de Dorian Fatalys Empty
MessageSujet: Re: Convocation de Dorian Fatalys   Convocation de Dorian Fatalys EmptyVen 8 Fév 2013 - 2:07

En effet, tout était au mieux. Dorian appréciait la tournure que prenait cette conversation. Il avait en face de lui un homme qui semblait savoir de quoi il parlait, et aussi ce qu'il voulait. Chacune des questions posées étaient censées même si elles pouvaient paraître anodines et les réponses qu'avait obtenu Dorian l'avait satisfait. Il se contenta donc d'un hochement de tête et d'un geste de la main qui signifiait que le Directeur pouvait continuer vers son but ultime.

Dorian appréciait de savoir que ce Directeur avait galéré pour arriver là où il en était. L'infirmier n'était pas spécialement proche de l'administration en général et il avait sûrement raté plusieurs épisodes quant aux démissions et aux licenciements mais il n'était pas non plus en reste de savoir que la direction avait changée et qu'elle avait créé des remous... Plus ou moins bien accueillis.

Les sourires allaient bon train. De là à savoir s'ils étaient sincères, Dorian émettait un doute mais il se complaisait dans cette situation tantôt relâchée, et tantôt stressante.

Lorsque Mr. Shiori lâcha sa bombe concernant son changement d'identité qui manquait clairement d'explications, Dorian se sentit soudain beaucoup moins à l'aise. Il toussa et changea de position sur le fauteuil. Il se racla la gorge. Il n'avait rien à cacher, il ne souhaitait pas non plus en parler mais tout était en règle, ainsi lorsque le sujet fut distancé, il ne chercha pas à revenir dessus, loin de là. Il se contenta de satisfaire cette petite pointe de curiosité qui brillait dans le regard de son interlocuteur -cette once de malice qu'il usait à longueur de journée- en répondant à sa question non posée :

Dayen El Mussaïm. Et ce fut tout ce qu'il prononça, ponctuant sa confidence pas si indiscrète d'un sourire assuré et confiant.

Le personnel avec qui je travaille le plus ? Je suis bien tenté de répondre aucun mais... ce serait mentir. Terrada, que j'aperçois de temps en temps, bien sûr. Nous sommes assez débordés tous les deux, alors nous ne perdons pas de temps à nous échanger les dossiers. Nous partageons le travail je suppose. Et de façon inattendue peut-être, je suis assez souvent confronté à Valentine. Les patients blessés physiquement sont parfois touchés mentalement également. Beaucoup de nos dossiers sont communs. Hélas.

Il rajouta ce dernier mot, non pas pour exprimer sa rancoeur de devoir travailler avec Valentine. Il appréciait sa façon de gérer son travail bien que la plupart des pathologies de ses "patients" étaient sûrement des caprices d'étudiants pourris gâtés, mais plutôt pour témoigner de sa rage de voir autant de gamins aller si mal. Il ne parvenait pas à mettre la main sur ce qui clochait ici. Quelque chose de malsain était né dans cette école et elle contaminait de plus en plus de monde. D'où est-ce que ça pouvait bien venir ?

Les journées sont chargées. Autant par des blessures infimes et issues d'étourderies, que par des atrocités sans nom. Il songeait ainsi à Yume bien sûr, mais aussi à Myle, et d'autres étudiants vraiment désespérés qui étaient passés entre ses mains. Ce que je ressens là tout de suite, c'est un manque de sécurité et sûrement trop de laissé aller de la part de la Direction pour tous ses étudiants. Ils sont lâchés à eux-mêmes, et forcément, il y'a des victimes et des bourreaux. Ca ne devrait pas arriver... nulle part... et surtout pas dans une Académie comme celle-çi.

C'était dit.
Que faire ? Là était la question et même Dorian aurait sûrement du mal à y répondre mais il ne lui coûterait rien d'y réfléchir et de tenter d'envisager une ou des solutions à ce genre de problèmes récurrents.
Revenir en haut Aller en bas
M. Ashita Shiori
HEADMASTER
M. Ashita Shiori

Bélier Chat Age : 44
Compteur 57

KMO
                                   :

Convocation de Dorian Fatalys Empty
MessageSujet: Re: Convocation de Dorian Fatalys   Convocation de Dorian Fatalys EmptyJeu 21 Fév 2013 - 1:33

17:00

Dayen El Mussaïm, répéta le directeur avec un sourire. C’était un nom qui convenait plus à quelqu’un d’origine arabe. C’était plus dur à prononcer également. Le directeur nota le nom, dans le dossier du jeune homme. Il hésita. Puis le supprima et le nota dans un dossier personnel. Ce n’était pas une information nécessaire, après tout ! Il n’y avait aucune raison de s’en préoccuper. L’homme posa sa main droite sur la table alors qu’avec sa main gauche il se frotta le menton d’un air songeur. Dorian était un homme surprenant. M. Ashita ne s’était pas attendu à la confession de son identité. Pour les japonais, l’identité est importante. C’est pour cette raison qu’ils peuvent attendre jusqu’à l’âge des trois ans de l’enfant avant de lui donner. Que ce soit en le nommant premier fils ou printemps, en donnant le prénom à son enfant : on lui espère aussi un caractère ou un avenir.

Le médecin, le psychologue. C’était des personnes logiques avec qui un infirmier était sensé travailler. Infirmier, c’était un bon métier dans le cadre d’un travail général. Il pouvait s’occuper des premiers maux physiques et des premiers maux mentaux, sans avoir besoin d’accéder au personnel plus spécialisés dans ces domaines. M. Fatalys était le premier confronté aux élèves et il devait les chez l’un ou l’autre si le problème était trop grave pour lui.

« Bien. Savez-vous gérer les logiciels basiques par ordinateur, monsieur Fatalys ? » Questionna l’homme, en redressant ses lunettes sur son nez. « Le nombre d’élèves à l’académie ne cesse d’augmenter. Il n’est pas toujours évident de recevoir toutes les personnes. Nous allons donc lancer une adresse email expérimentale. Les élèves souhaitant des informations, sans oser venir vous voir, pourront faire part de leurs questions sur la sexualité, la santé, le stress ou des problèmes pathologiques ou psychiatriques. Etant l’infirmier principal de l’école, vous seriez le principal destinataire. A votre charge de répondre, si vous en avez la compétence ou d’orienter l’email vers le médecin en Chef ou le psychologue de l’académie. De plus, nous allons rapidement prendre contact avec l’hôpital de la ville, afin que des psychiatres, psychothérapeutiques et médecins de tout ordre puisse recevoir nos élèves rapidement. Vous aurez une liste des numéros de ces derniers et vous servirez d’intermédiaire. »

Le directeur se tait. Il regarde l’homme qui lui fait face en attendant sa réponse, il a croisé les bras désormais. Son expression est neutre. Ni joie, ni tristesse. Ni dureté dans le regard, ni sourire. Il attend la réponse. Cette idée lui semble plus évidente pour discuter avec des élèves. Il semble évident que ceux décédés les années précédents n’étaient pas tous suivis par un médecin. Un autre sujet le préoccupe : l’augmentation des grossesses. Les élèves sont-ils bien renseignés et osent-ils venir poser les bonnes questions ? Un enfant, dans un cursus scolaire peut provoquer un grand échec. Nombreuses écoles supérieures refusent totalement d’accepter des étudiants parents. Outre les enfants, le risque de maladie est importante.
Sans compter la consommation de stupéfiants et d’alcool. Les élèves peuvent-ils trouver une aide quand ils en ont besoin ? Suicide, dépression, alcoolémique, drogue, grossesse non désirée, maladies transmissibles. La scolarité semblait être un chemin chaotique où les dangers se trouvaient dans tous les chemins.

« Concernant victime et bourreau, j’ai une tolérance zéro envers ceux qu’on nomme des racailles. Si des preuves sont apportées, il serait regrettable que de nouvelles erreurs soient commisses, des sanctions immédiates et temporaires seront prises avant qu’un conseil de discipline ne siège
Savez-vous comment fonctionne le conseil de discipline, Fatalys –Isha ? »

Terminant sa phrase sans attendre la réponse de l’infirmier scolaire, le directeur se mit à chercher dans ses dossiers. Il en tira une feuille blanche, qu’il avait en nombreux exemplaires et la posa devant son interlocuteur.
Spoiler:
 
17:07
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Convocation de Dorian Fatalys Empty
MessageSujet: Re: Convocation de Dorian Fatalys   Convocation de Dorian Fatalys EmptyJeu 21 Mar 2013 - 20:42

Lorsque le Directeur orienta la discussion sur les logiciels d'ordinateur, Dorian sut que sa manie pour les archivages papier allait en prendre un coup. Il ne détestait pas les ordinateurs, du tout, mais un dossier papier avec ses annotations personnelles et surtout manuscrites sur le patient le rendait un peu plus humain à ses yeux. Sur ordinateur, il ne sera bien vite plus qu'un simple numéro et la mémoire de Dorian risquerait fort bien de lui faire rapidement défaut.

Je ne suis pas contre l'adresse e-mail. Pourquoi pas, effectivement. Je devais sûrement réfléchir à une évidente campagne de prévention contre les MST et les moyens de contraception. Ce sont les problèmes les plus fréquents, hélas. Je vais y réfléchir, et je créerais l'adresse e-mail demain dans la journée. Je vous en enverrais un, histoire que vous ayez l'adresse officielle. Et j'attends impatiemment les adresses de mes confrères de l'hôpital qui peuvent m'aider et gérer des situations... plus difficiles.

Il était assez satisfait de cette idée. Et même s'il n'avait pas le temps, admettons, de répondre à certains mails dans la journée, il pouvait les consulter chez lui et y répondre quand même. Gros avantage professionnel. Il s'attendait à recevoir des questions anonymes surtout et songeait déjà aux réponses "préparées" qu'il pourra fournir.
Il eut à peine le temps de songer à la façon dont il s'organiserait bientôt pour le développement des brochures de prévention en "accès libre", quand le Directeur lui mit une sorte de pyramide de circonstances sous le nez. Les règles étaient assez claires.

Mmh, voyez-vous, le seul conseil de Discipline auquel j'ai assisté était celui de Taylor Donovan. Elle n'était pas présente, ni ses parents puisqu'ils sont décédés. Son "tuteur", qui est aussi son frère est difficilement joignable. L'affaire est beaucoup plus grave qu'une simple inscription sur un livret scolaire, puisque Myle knepper, l'étudiant violenté, a porté plainte. La police s'en ait mêlé, je ne sais pas vraiment où est rendue l'enquête.

Il se rendit compte en avouant qu'il ne savait pas où en étaient les choses qu'il était peut-être passé à côté de sa promesse à Myle. Son travail à lui, s'était arrêté lorsqu'il avait emmené Myle à l'hôpital mais cette enquête lui laissait comme un amer goût d'inachevé.

Peut-être devrais-je me renseigner à ce sujet, qu'en pensez-vous ? Après, au-delà de mon ressentiment négatif à propos de cette étudiante, je mets la lumière sur les conditions de vie qui ont pu l'amener à réagir de la sorte. Je crains qu'elle ne soit dans un domaine familiale, scolaire, professionnel et social absolument décadent. Je ne serais pas surpris de la retrouver à la rue, droguée ou prostituée. Même si elle a fait une erreur, elle a quand même besoin d'aide...

C'était la première fois qu'il voyait la chose de la sorte. Il s'était toujours inquiété de la victime physique mais finalement Mademoiselle Donovan n'était-elle pas une victime elle aussi ?

J'en reviens aux moyens de contraception, seriez-vous contre l'installation d'un distributeur de préservatifs, dans l'enceinte de l'Académie ? Je ne cherche pas là à inciter les jeunes à entretenir des relations sexuelles précoces, ils sont assez grands pour trouver leur chemin eux-mêmes mais ne nous voilons pas la face, il y'a un réel besoin.

17:15
Revenir en haut Aller en bas
M. Ashita Shiori
HEADMASTER
M. Ashita Shiori

Bélier Chat Age : 44
Compteur 57

KMO
                                   :

Convocation de Dorian Fatalys Empty
MessageSujet: Re: Convocation de Dorian Fatalys   Convocation de Dorian Fatalys EmptyJeu 11 Juil 2013 - 23:40


Bien que le Directeur de l’académie n’avait aucune idée du passé de Dorian Fatalys, il se doutait que ce dernier devait avoir des raisons profondes pour être venu au Japon. Une part de l’homme admirait cet infirmier à la force de conviction ; une autre part de lui-même demeurait sur sa réserve. Le Japon et les pays Arabes ne se sont pas toujours forcément bien entendu et une méfiance demeure. Monsieur Shiori n’aimait pas les stéréotypes et ne voulait pas y prêter une quelconque oreille. Toutefois, comme la plupart des gens, il avait été élevé dedans et ne pouvait empêcher l’éducation d’influer parfois sur son jugement.

L’idée du distributeur de préservatif lui fit lever un sourcil curieux. Il hocha de la tête, pensif, notant l’information sur une feuille de papier. Cette idée, il n’était ni pour, ni contre. Dans l’ensemble, il savait que bon nombre d’établissement le proposait : mais il avait aussi le sentiment que ça devait favoriser les étudiants à forniquer.

- L’idée des distributeurs nécessitent une mise à l’essai. Je vais demander un budget à cet effet et vous serez en charge de constater sur ces derniers permettent une meilleure préservation de nos étudiants ou favorisent leurs appétits sexuels, déjà trop fortement augmenté par leurs hormones.

Le directeur croisa les doigts devant lui, fronçant des sourcils.

- Vous devrez également mettre en charge une campagne de sensibilisation à la contraction afin d’éviter l’augmentation des grossesses au sein de notre établissement et de prévenir les maladies sexuellement transmissibles.

L’homme remonta ses lunettes, fixant l’heure affiché sur son ordinateur. Il était 17h20, son prochain rendez-vous arriverait dans dix minutes, et il n’était pas certain d’avoir abordé tous les sujets. Le règlement, l’aspect de travail, que manquait-il à tout cela ? Les vœux. Le Directeur se dit qu’il n’était pas assez sociable avec son personnel. Il oubliait en permanence l’aspect qui sauterait aux yeux à n’importe qui.

- Taylor Donovan ? Dites-vous ?

Le directeur soupira, retirant ses lunettes pour les poser sur son bureau.

- Sincèrement, monsieur Fatalys, je souhaite que les étudiants difficiles soient le moins possibles renvoyés. Une fois dehors, ils n’ont plus la moindre influence bénéfique et restent pour autant un danger pour nos élèves. Je suis persuadé qu’on peut sauver la plupart des mauvaises têtes. Je n’ai pas la solution, mais j’espère qu’il en existe une pour chacun d’entre eux. Concernant la jeune femme, Donovan ?

Le directeur redressa un sourcil interrogatif, voulant confirmer le nom de famille, prenant le temps de le noter.

- Si vous jugez que son conseil n’a pas été respecté, je vous invite fortement à la convoquer dans ce bureau quand vous le désirez. Je m’entretiendrais avec vous deux.

Le directeur se redressa, faisant suite à l’homme de patienter, le temps qu’il aille demander un dossier à sa secrétaire. Il revint quelques minutes plus tard, à son bureau, tendant le dossier de la jeune femme à Fatalys.

- Sa dernière adresse connue, le numéro de son frère et les informations fournies lors de son inscription se trouvent dans ce dossier. Je n’ai pas, sincèrement, pu assister à ce conseil de discipline. Les faits sont assez grave pour justifier un renvoi, mais les résultats de Donovan étaient loin d’être mauvais et, je pense qu’un bon encadrement : en l’hébergeant dans l’auberge de notre principal CPE et en l’obligeant à travailler pour rattraper son erreur, pourrait l’aider.

Un nouveau regard en direction de l’ordinateur. Le directeur redressa un sourcil. 17h43.

- Je dois malheureusement abrégé cet entretien.  Je suis navré, monsieur Fatalys. N’hésitez pas à demander un nouvel entretien auprès de ma secrétaire.

Un certain malaise était visible dans la voix du Directeur. Il n’aimait pas l’idée de mettre à la porte l’infirmier, mais il devait continuer ses entretiens.

- Vous recevrez rapidement un courrier, surveillez votre boîte émail : le temps de travailler sur toutes les demandes de chaque membre du personnel. Comptez bien six mois …

Précisa le Directeur, légèrement agacé par le temps qu’une décision pouvait mettre dans un comité directeur.

-. Je vous souhaite une bonne année, monsieur Fatalys.





Le 10 juillet 2013 à la Ville de Keimoo,
Monsieur Dorian Fatalys,

Je vous invite le 05 août 2013 à la mairie de la ville de Keimoo où se déroulera la fête de l’Académie. A cette occasion, un nouveau règlement scolaire va être présenté aux élèves et aux membres du personnel.
Concernant l’installation des distributeurs à préservatifs, le budget à été débloqué. Il vous suffira de transmettre au bureau du logiciel les emplacements où vous les souhaitez. Sachez toutefois qu’une partie des parents d’élèves a été fortement contre cette installation. Je vous suggère d’user de pincette. Les derniers débordements de nos étudiants (Nudité dans le réfectoire, règles bafouées, …) ont quelques peu inquiété nos mécènes.

Je vous informe également que le du 22 au 24 juillet, vous aurez une formation informatique. Je vous conseille vivement de la suivre afin d’obtenir de meilleurs résultats dans ce domaine et d’envisager une promotion.
De plus, à partir du 05 septembre 2013 et jusqu’au 10 décembre 2013, vous intégrez une formation psychologie approfondie afin de vous initier aux pratiques des psychologues.

Enfin, je vous informe que vous appartenez au conseil de Discipline de l’établissement. Vous serez en charge d’établir le profil de l’élève incriminé et de l’encadrer dans ses justifications. Ce rôle, qui est accompagné d’une augmentation de salaire et d’une grande charge de travail, vous permettra d’avoir un rôle plus actif auprès des conseils et de faire entendre votre voix.

Derniers points, j’aimerais que vous consultiez les étudiants suivants dont le comportement à changé ces derniers mois ou dont le comportement nous semble perturbé de manière générale. Nous aimerions savoir s’ils portent sur eux des traces de violence ou de surmenage.
• Jun Suzuki (Dont les actes de rébellion augmentent.)
• Tsu Rozen (L’article dans le journal le concernant est préoccupant.)
• Kohaku Joshua Mitsumasa (Qui semble être le générateur des problèmes dans le réfectoire.)

Vous avez le délai que vous jugerez nécessaire, vu votre emploi du temps surchargé, pour faire ces examens.

Concernant mademoiselle DONOVAN, je souhaite m’entretenir avec elle et son frère. Si vous parvenez à les contacter, je vous invite tous les trois dans mon bureau.

Je vous remercie d’appartenir aux membres du personnel et de l’attention que vous portez à nos jeunes,

M. Ashita Shiori
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Convocation de Dorian Fatalys Empty
MessageSujet: Re: Convocation de Dorian Fatalys   Convocation de Dorian Fatalys Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Convocation de Dorian Fatalys
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Convocation de Dorian Fatalys
» Mauvaise journée... [PV Dorian!]
» Convocation militaire
» I'm Back [Dorian & Enora]
» Dorian Syrdahar

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
₪ Académie Keimoo ₪ :: Archives Rp's :: Events :: Event2013~Chinoiserie :: ► Part I-
Sauter vers: