₪ Académie Keimoo ₪

In a decade, will you be there ?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 always be a little kinder than necessary. [Chrissy]

Aller en bas 
AuteurMessage
Kaede Himura
♣ Université - 4ème année
avatar

Genre : Masculin Poissons Chien Age : 24
Compteur 25

KMO
                                   :

MessageSujet: always be a little kinder than necessary. [Chrissy]   Lun 18 Juin 2018 - 16:46


La porte côté conducteur de la Toyota dernière génération claqua alors que Kaede descendait et faisait le tour de sa voiture pour atteindre le coffre. Il l’ouvrit et récupéra plusieurs pots d’enduit séchage rapide et de peinture d’une couleur pêche clair de bonne qualité. Au creux du coude, il récupéra les anses d’un sac qui contenait du papier de verre, des pinceaux et des bacs pour mettre la peinture. Il huma l’air et se dirigea vers l’académie qui n’était qu’à une vingtaine de mètres, humant l’air chargé de pollen et de pétales de cette fin de printemps 2028. Il faisait bon, et il n’avait pas plu depuis plusieurs jours. Les pétales de cerisiers jonchaient le sol mais il n’y en avait plus aucun sur les arbres depuis quelques jours déjà.

Il arriva à l’intérieur de l’académie où, comme toujours, régnait un joyeux brouhaha de cris d’enfants, de rires et de musique. C’était le milieu d’après midi, et le soleil était haut dans le ciel. Kaede se prit à regretter d’avoir gardé son hoodie sur lui, mais il était presque arrivé de toute façon. Il commença par aller déposer le matériel dans la salle qui allait être repeinte à neuf, et retira sa veste à ce moment là. Dessous, il portait un simple t-shirt en coton. Il avait aussi un jean gris foncé et des tongs avec une semelle de paille. Il faisait trop chaud pour porter des chaussures normales, et il s’était retrouvé à conduire pieds nus. Il valait toujours mieux faire ça qu’en tongs, alors bon. Et puis, personne ne l’avait arrêté. Il sortit un foulard blanc de la poche de son pantalon et s’épongea le front. Il faudrait sûrement qu’il l’attache sur sa tête s’il ne voulait pas tremper ses cheveux dans la peinture.

Il ressortir de la pièce et jeta un œil dans le bureau de Chrissy. La jeune femme semblait occupée, aussi il décida d’attendre un moment et sortit sur le perron fumer une cigarette au soleil. Une fois cela fait, il retourna à l’intérieur, atteignant la salle principale de l’orphelinat où il passa un moment à jouer avec les enfants. Certes, il était un peu bourru et certains avaient eu peur de lui lorsqu’il était d’abord arrivé, mais maintenant, ils s’étaient habitués à lui et n’hésitaient pas à lui grimper dessus, lui tirer les cheveux et serrer ses doigts dans leurs petites mains, ce qui faisait toujours fondre Kaede de l’intérieur. L'une des petites filles, avec des cheveux particulièrement blonds et un visage poupin, Kisa, était notamment toujours à vouloir lui monter sur le dos et toucher ses cheveux qu'elle comparait à toutes sortes de choses. Il avait toujours voulu des enfants, depuis que lui même était un enfant, alors il n’aurait pas pu trouver de meilleur endroit pour venir s’échouer. Une trentaine de minutes, dix briquettes de jus de fruit et une application de pansement plus tard, il décida d’aller toquer à la porte du bureau de Chrissy. Même si elle avait vue sur la salle principale depuis la pièce, elle n’avait peut être pas fait attention. Il salua Tori au passage et la jeune femme lui rendit son sourire. Elle devait être de bonne humeur, car normalement la nonchalance du trentenaire pouvait l’agacer légèrement.

Il toqua à la porte, l’ouvrit et passa sa tête dans l’espace entre la porte et le mur. « Madame la directrice, votre peinture est avancée. Ainsi que votre peintre. » Il fit un grand sourire avant de finir d’entrer dans la pièce. « J’ai pris pêche comme tu m’avais demandé. Mais j’ai pris de l’enduit au cas où. Même si la pièce est blanche, on pourrait avoir besoin de repasser à certains endroits. » Il ne précisa pas qu’il n’avait pas encore amené les outils pour fixer les barres et les miroirs, tâches auxquelles il ne comptait s’adonner qu’une fois la peinture faite et sèche, et resta planté là avec un sourire idiot sur son visage. « C’est quand tu veux, du coup, tout le matériel est déjà dans la nouvelle salle. » À vrai dire, passer du temps seul avec la jeune femme lui faisait plus plaisir qu’il n’aurait bien voulu l’avouer.  

Don't pointless things have a place, too, in this far-from-perfect world?

__________________________________________________
that's a crazy idea. insane. it doesn't make sense. "You'll do it?"
"of course."


Dernière édition par Kaede Himura le Lun 25 Juin 2018 - 16:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Chrissy O'Connor
♣ Université - 2ème année
avatar

Genre : Féminin Taureau Tigre Age : 20
Compteur 48

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: always be a little kinder than necessary. [Chrissy]   Mar 19 Juin 2018 - 14:11

Ce jour-là était une journée tranquille en somme. Pas de mauvaises nouvelles. Pas d'autre enfant à intégrer à l'orphelinat. Juste quelques dossiers à régulariser et quelques inscriptions à l'école de danse. Chrissy regrettait parfois d'avoir autant de paperasse à traiter. Cela empiétait sur le temps qu'elle voulait passer avec les enfants, et avec sa fille. Mais c'était son travail et elle ne voulait pas faillir à la tâche. Il n'y avait plus de contrôle de rien dans cette ville, mais l'écossaise tenait à ce que tout soit en ordre. Autant sur le plan de la paperasse, que sur l'éducation des petits. Finalement, chassez le naturel, il revient au galop ! Et pourtant, non, elle ne recherchait plus la perfection. Elle voulait juste que l'établissement aux deux couvertures soit à l'abri de tout reproche, de tout scandale venant de l'extérieur. Jusque maintenant, cela fonctionnait plutôt bien apparemment. Puisque les rares à vouloir faire le siège de l'école de danse/orphelinat n'étaient que des brutes ivres morts qui ne se souvenaient de rien le lendemain, selon les dires de Satoshi. Elle avait presque fini, quand elle entendit frapper à la porte de son bureau.

Elle n'eut pas le temps de dire "entrez" qu'elle voyait déjà la tête de Kaede faire son apparition dans le cadre de la porte. Un sourire éclaira son visage lorsqu'il s'annonça à sa façon, faisant exprès de l'appeler Madame la directrice à la fois pour l'embêter et pour lui signifier qu'elle travaillait trop. Chrissy venait de finir le dernier dossier dont elle devait s'occuper. Elle se leva quand il se faufila à l'intérieur de la pièce. Il lui fit savoir que tout était prêt pour commencer à peindre la nouvelle salle de danse de l'école et qu'il ne manquait plus qu'elle.

Cet homme était un rayon de soleil dans la vie de Chrissy. L'appeler pour lui demander de l'aider à l'école de danse il y a 2 ans, était peut-être une des meilleures idées qu'elle ait pu avoir. Il n'avait pas hésité et ils s'étaient finalement retrouvés après toutes ces années sans vraiment de nouvelles. Leur complicité d'antan n'avait pas mis longtemps avant de refaire surface. Kaede s'avéra être un soutien des plus précieux et l'écossaise avait fini par lui révéler la partie de l'orphelinat. Depuis il travaillait à la fois à l'école et à l'orphelinat. Ce qui n'était pas plus mal, les enfants l'adoraient. Il faut dire qu'au début il les intimidait plus qu'autre chose du fait de sa grande taille. Puis les petits avaient fini par comprendre que Kaede était un nounours adorable. Kisa, elle-même, parlait souvent du danseur à sa mère et Chrissy était contente de voir que le courant passait bien, même si Kaede ignorait qu'elle avait une fille. Elle ne lui avait pas dit. Elle lui faisait confiance mais il lui semblait que ce n'était pas encore le moment de lui dévoiler. Une intuition, comme ça.

_ Cesses donc de m'appeler Madame, c'est une maladie ici décidément, lui répondit-elle en plaisantant.

Chrissy rangea les derniers papiers qui trainaient sur le bureau et s'approcha de Kaede.

_ Parfait. Merci beaucoup. Je vais me changer et j'arrive !

La danseuse le planta ici, se mettant sur la pointe des pieds pour déposer un baiser sur sa joue au passage. La présence de Kaede la mettait vraiment de bonne humeur. Elle alla se changer rapidement, troquant son allure de femme d'affaire pour une allure de femme en vieux vêtements blancs presque gris à force d'être utilisés pour les tâches salissantes. Un t-shirt et un jogging devraient faire l'affaire. Elle fit en sorte de relever sa longue chevelure blonde en un chignon rapide. Puis elle gagna la salle où Kaede l'attendait pour commencer y mettre de la vie et de la couleur.

_ On s'y met ? lança Chrissy d'un ton enjoué.
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forumactif.com/t11019-chrissy-o-connor-de-la-perfection-a-l-ame-mei http://keimoo.forumactif.com/t11024-livret-de-chrissy
Kaede Himura
♣ Université - 4ème année
avatar

Genre : Masculin Poissons Chien Age : 24
Compteur 25

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: always be a little kinder than necessary. [Chrissy]   Mer 20 Juin 2018 - 12:53


Le sourire de Chrissy illumina la journée déjà plutôt bien partie de Kaede lorsqu’il entra dans son bureau. Elle plaisanta sur le fait qu’il l’appelait Madame, et il ne put s’empêcher de répondre tout de suite « Tu sais bien que c’est pour t’embêter ! » avec un sourire. Néanmoins, à force de la voir collée derrière ce bureau, l’envi de l’appeler comme ça pour la taquiner grandissait forcément. Evidemment, elle avait beaucoup de travail. Ce n’était pas étonnant. Mais Kaede aurait préféré qu’elle délègue et passe plus de temps avec les enfants comme ça semblait lui manquer. Elle rangea quelques documents et s’approcha, le remerciant et précisant qu’elle allait se changer. Il allait faire une blague mais n’en eut pas le temps. Elle se mis sur la pointe des pieds et malgré leur différence de taille parvint à lui faire un bisou sur la joue. Kaede resta planté là, silencieux, la bouche ouverte et les joues vaguement rouges. C’était nouveau, ça. Pas que ça lui déplaise, mais c’était nouveau. Il passa le bout de ses doigts sur sa joue à l’endroit où les lèvres de la jeune femme l’avaient effleuré avant de reprendre ses esprits comme s’il se réveillait d’un songe. « Woh. » ne parvint-il pas à taire. Bon, elle était sortie de la pièce. Peut être devrait il en faire autant. Et c’est ce qui fit, se rendant de nouveau dans la nouvelle salle.

Une fois arrivé, il ressortit le foulard qu’il avait gardé dans sa poche et le noua sur sa tête, retenant ses cheveux en arrière et en couvrant la majeure partie. S’agenouillant, il ouvrit un premier pot de peinture à l’aide d’un tournevis, et se saisit d’une mince baguette de bois pour mélanger l’intérieur du pot afin que tous les pigments soient  bien répartis et que la texture soit homogène. Puis il en versa une partie dans un bac, puis dans un autre, et sortit les rouleaux. Entre temps Chrissy était arrivée. Même comme ça, elle était adorable. Ça lui donnait un côté simple et Kaede lui jeta un regard éberlué avant de détourner les yeux, puis de la regarder de nouveau mais cette fois avec une expression normale sur le visage et un sourire. « On s’y met. » Confirma-t-il. Il lui désigna l’un des deux bacs à peinture et se releva souplement. « On devrait commencer par réchampir je pense. Je vais faire le haut, saut si tu veux que je te porte sur mes épaules pour que tu puisses le faire. » Il eut un sourire taquin, les yeux légèrement plissés, et sortit deux pinceaux de largeur moyenne, en passant un à Chrissy.

Il récupéra le bac de peinture, marcha vers le mur le plus proche et trempa son pinceau dans la couleur avant de longer le plafond avec précision. « Ça va être bien cette couleur. Chaleureux, » dit il en reprenant de la peinture. Une fois les barres et les peintures fixées, la salle serait parfaite. Peut être que quelques mois plus tard, il prendrait un jour ou deux pour poncer le sol. Il n’était pas en mauvais état, mais il aurait pu être mieux. Et tant qu’à faire, autant qu’il aille au bout. La salle étant assez grande, il devrait sûrement louer une ponceuse, et une cireuse aussi, mais ça lui importait peu. Il n’avait pas de problèmes d’argent. Il se tourna légèrement vers Chrissy sans arrêter de peindre. « Tiens, tu sais que j’avais amené les tatami et les fusuma que j’avais chez moi à restaurer… Je les ai récupérés hier, je suis en train de tout réinstaller… Ben ça change tout, c’est dingue. En plus le type était super sympa et m’a montré deux trois trucs, par exemple tu savais qu’on écrivait à l’intérieur du papier qui couvre les fusuma parce que l’encre repousse les insectes ? » Il fit une légère pause pour passer à un endroit plus compliqué, et repris. « En fait, c’est une encre rouge spécifique. Et pour les tatamis, ils ne remplacent que l’igusa qui est sur le dessus et le tissus sur le côté quoi. » Il n’était pas sûr de la raison pour laquelle il déblatérait toute ces informations plutôt inutiles, mais il supposait que c’était juste par pure envie de discuter avec elle sans avoir à parler de travail. Pas qu’il ait en général du mal à trouver des sujets de discussions, il restait un vrai moulin à paroles.

Il avait légèrement perdu son accent au fil des années mais en avait gardé une partie  et parlait surtout toujours aussi vite, heureusement Chrissy n’avait plus aucun problème de japonais à présent, pas comme lorsqu’ils s’étaient rencontrés et qu’il avait un peu de mal à se faire comprendre. « Si t’as des trucs à faire chez toi, aussi, je serai ravi de t’aider. J’aime bien passer du temps à bricoler ou ce genre de choses, et je commence à ne plus rien avoir à faire chez moi. » Ce n’était pas vraiment une manière de s’inviter chez elle mais plutôt de lui rappeler qu’il était là pour elle s’il y avait besoin. Il passa au mur qui faisait l’angle et commença à réchampir le haut de celui là aussi.  
Don't pointless things have a place, too, in this far-from-perfect world?

__________________________________________________
that's a crazy idea. insane. it doesn't make sense. "You'll do it?"
"of course."
Revenir en haut Aller en bas
Chrissy O'Connor
♣ Université - 2ème année
avatar

Genre : Féminin Taureau Tigre Age : 20
Compteur 48

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: always be a little kinder than necessary. [Chrissy]   Dim 24 Juin 2018 - 15:04

Lorsqu'elle avait rejoint Kaede dans la nouvelle salle de danse, Chrissy l'avait trouvé accroupit sur le sol en train d'ouvrir les pots de peinture et d'en verser le contenu dans les bacs. Puis il s'était retourné vers elle et s'était figé et elle en avait fait de même instantanément. L'écossaise avait soudain sentit son coeur battre plus fort, sa respiration se ralentir. Il avait l'air profondément surpris et autre chose aussi que la danseuse n'eut pas le temps de déchiffrer puisqu'il détourna la tête, rompant le contact visuel avant de la regarder à nouveau en souriant et de lancer "l'atelier peinture".

Chrissy lui rendit son sourire et prit un air consterné lorsqu'il se moqua ouvertement de sa petite taille en lui proposant de la porter pour pouvoir peindre le haut du mur. Elle prit le pinceau qu'il lui tendait sèchement, faisant mine d'être vexée.

_ Cette blague est de très mauvais goût ! lança-t-elle alors que le grand sourire qu'elle arborait la discréditait complètement. C'est toi que je vais repeindre si tu continues comme ça et je n'aurais pas besoin d'être grande pour y arriver !

L'écossaise tira la langue à Kaede et prit elle aussi un bac pour se mettre sur le même mur que lui mais de l'autre côté pour qu'elle puisse commencer à peindre en bas sans risquer de recevoir des gouttes de peinture sur la tête.

_ Tu aimes cette couleur ? Je voulais que la salle soit motivante. Chaleureuse mais pas étouffante.Je trouve les couleurs froides un peu triste en ce moment, je ne sais pas pourquoi. Bref, j'avais envie de changement.

Chrissy était pensive alors qu'elle peignait. Elle réfléchissait à tout et avait la tête vide à la fois. La danseuse peignait doucement mais avec précision. Bien que Chrissy ne soit pas quelqu'un de très manuelle, elle avait pris l'habitude de peindre. Entre les différentes salles de danse, les dortoirs de l'orphelinat, les salles communes, les vestiaires etc...Elle était rodée à présent. Et ça ne la dérangeait pas le moins du monde de faire ça, au contraire, malgré la charge de travail que cela représentait, Chrissy avait plutôt l'impression de se poser un peu.

Perdue dans ses pensées, Chrissy sursauta légèrement quand Kaede reprit la parole. Elle tourna la tête vers lui pour l'écouter, jetant juste de temps en temps un regard à ce qu'elle faisait pour ne pas en mettre partout et pour que le tout reste homogène.

Kaede avait un don pour faire la conversation. Chrissy n'avait aucune idée de comment il choisissait ses sujets de conversation. Sûrement au fil du hasard. Il pouvait alors raconter des choses passionnantes et très sérieuses parfois. Comme ça pouvait être très léger et parfois même inutile. Cependant, dans un cas comme dans l'autre Chrissy aimait l'entendre parler. Kaede était comme cette pièce le serait une fois peinte. Chaleureux et frais à la fois. Un rayon de soleil qui réchauffait les coeurs et une brise légère pour laisser respirer quand tout devenait trop lourd à porter.

Kaede lui parlait à ce moment là de ses tatamis et ses fusumas qu'il avait donnés à restaurer. Il venait de les récupérer et lui expliquait ce qu'il avait appris auprès de l'homme qui lui avait fait. Chrissy n'y connaissait pas grand chose dans ce domaine et fut alors étonnée d'apprendre cette histoire d'encre qui servait à repousser les insectes.

_ Non je ne savais pas ! Mais ça n'abîme pas le papier ? Enfin je veux dire, souvent tu as des motifs sur les fusumas, l'encre rouge ne transperce pas ?

Ils continuèrent à peindre, Kaede s'occupant des plaintes du haut et Chrissy du bas. Il lui proposa alors un coup de main si jamais elle avait des travaux à faire chez elle, ce que Chrissy apprécia grandement. L'annexe n'était pas en piteux état mais un petit coup de neuf pourrait lui faire du bien.

_ C'est gentil merci Kaede. C'est vrai que l'annexe mériterait quelques retouches, mais ce n'est pas urgent. Faisons d'abord cette salle et nous nous occuperons de chez moi plus tard. L'école de danse et l'orphelinat sont prioritaires en matière de travaux.

Chrissy s'arrêta de peindre un instant et regarda Kaede en souriant. Elle se passa l'avant bras sur le front et le haut du crâne pour repousser les quelques mèches rebelles qui s'échappaient de son chignon.

_ En tout cas heureusement que tu es là. C'est bien plus agréable à deux et ça va beaucoup plus vite. Sans compter que tu m'évites de monter sur une échelle pour atteindre le plafond !




Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forumactif.com/t11019-chrissy-o-connor-de-la-perfection-a-l-ame-mei http://keimoo.forumactif.com/t11024-livret-de-chrissy
Kaede Himura
♣ Université - 4ème année
avatar

Genre : Masculin Poissons Chien Age : 24
Compteur 25

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: always be a little kinder than necessary. [Chrissy]   Lun 25 Juin 2018 - 16:18

Comme il s’y attendait, elle réagit à sa taquinerie en prenant un air faussement blessé puis lui tira la langue, ce à quoi il répondit en riant et en faisant semblant d’être apeuré. « Oh non, ne me faites pas de mal, je suis désolé de m’être moqué madame ! Je ne le referai pas ! »  Alors qu’ils commençaient à peindre, elle lui demanda ce qu’il pensait de la couleur qu’elle avait choisi, en expliquant ses intentions. Il sourit tout en continuant à peindre. « Je trouve la teinte très bien. C’est comme tout le reste de cet endroit, ça te ressemble. C’est doux et énergique à la fois. » Il se concentra pour ne pas mettre de peinture là où il n’en fallait pas, et repris. « Je trouve que tout le bâtiment est très chaleureux. Mais bon, je me répète. La vieillesse commence à faire effet on dirait. » Il sourit et les deux jeunes gens continuèrent à peindre en silence pendant un moment, Kaede jetant quelques coups d’oeils à Chrissy qui semblait perdue dans ses pensées. Il finit par relancer la conversation, en parlant de choses qui n’avaient pas tellement d’intérêt. C’était juste question de discuter avec elle, en fait. Peu importait le sujet. Néanmoins, elle fit mine de s’intéresser à ce qu’il disait et ça lui fit sincèrement plaisir. Elle faisait souvent ça, même quand il parlait de choses complètement stupides ou inutiles. Elle le questionna donc, et il sourit en plissant les yeux, ceux ci ne devenant que deux fentes brillantes dans son visage. Il avait posé exactement les mêmes questions à l’artisan. « En fait, comme le papier est épais et qu’il y a plusieurs couches, on ne voit pas. C’est sur la première qu’il y a l’encre. J’étais aussi étonné que toi quand il m’a expliqué. Finalement, j’ai passé presque tout l’après midi avec lui à le regarder faire. » Kaede faisait souvent ça. Il n’avait pas tellement de cours de danse à donner et n’avait pas besoin  d’un autre métier.

À vrai dire, quand Chrissy n’avait pas besoin de lui à l’académie ou à l’orphelinat, il passait le temps en se baladant, en bricolant ou retapant des choses. Il venait seulement de finir tous les travaux qu’il avait fait dans la maison qu’il avait acheté depuis qu’il était revenu à Keimoo. Il aurait pu tout faire faire, mais ce n’était pas son souhait. Ce n’était pas un problème d’argent, il était plutôt tranquille de ce côté là, et sûrement encore pour quelques années voire plus s’il gardait un rythme à peu près normal comme il avait à l’heure actuel. Sa plus grosse dépense était sûrement sa mère, en fait. Il voulait la gâter et lui offrir des choses comme on ne lui avait jamais offertes, lui rendre la pareille. Elle s’était occupée de lui malgré la difficulté d’élever un enfant seule. Il lui devait bien ça. Peut être qu’un jour il la présenterait à Chrissy, mais Misako était quelqu’un qui pouvait parfois être un peu effrayant. Elle avait grandi dans la rue et exercé toutes sortes de métiers, et n’avait pas de temps à perdre en politesse ou en petites attentions. Il ne voulait pas qu’elle fasse peur à l’écossaise. Depuis qu’elle avait dépassé la cinquantaine, cependant,  quelques années auparavant, elle s’était un peu adoucie. Peut être que le fait de moins galérer financièrement l’avait aidée aussi. Mais elle était toujours sèche et distante, et même si Kaede mesurait pas loin de trente centimètres de plus qu’elle, il se pliait à tous ses ordres sans discuter.

Il proposa à Chrissy de l’aide pour chez elle, si elle en avait besoin, et elle dit, en gros, qu’ils verraient plus tard. Il hocha la tête, toujours en plissant les yeux, et ajusta légèrement le tissu qu’il avait sur la tête du dos de la main. « Bien sûr, » répondit-il, « ça vaut aussi pour l’orphelinat et l’académie. » Il fit une pause pendant un instant. « Mais j’ai pas mal de temps, » reprit-il, « alors je dois pouvoir rentrer tout ce qu’il faut faire dans mon agenda de ministre. » Il eut un sourire taquin. « Dis moi juste ce qu’il y a à faire, et je m’organiserai. Ça me fait plaisir de te rendre service. » Il rougit légèrement et se concentra sur le mur qu’il avait presque fini de réchampir, avant de jeter un nouveau regard à la jeune femme blonde. Elle lui sourit et il lui rendit son sourire sans même réfléchir. Elle replaça quelques mèches de cheveux avec son avant bras, et il sut déjà qu’elles allaient retomber dans les minutes qui suivaient. Elle le remercia et il haussa les épaules. « Toute façon j’ai pas pris d’échelle, alors tu aurais dû te débrouiller autrement. En sautant peut être ? » Il eut un petit rire de gorge en jetant un œil aux deux murs qu’il avait déjà réchampi. Il serait sûrement plus malin de passer maintenant le rouleau sur ceux là et de réchampir les autres ensuite, non ?

Il revint donc vers Chrissy et s’accroupit pour poser son bac à peinture et attraper un rouleau. Il se rapprocha d’elle un instant, et replaça l’une des mèches qui s’était déjà échappées derrière l’oreille de la jeune femme. « Tu devrais mettre un bandeau ou des barrettes, si tu veux pas que tes cheveux fous finissent par tremper dans la peinture, » dit il gentiment. Il fouilla les poches de son pantalon de jogging, mais n’y trouva rien. « J’en ai pas sur moi, désolé. Normalement j’en trimballe partout pour les gamines, mais pas cette fois. » Il avait pris l’habitude d’arranger les coiffures des diverses petites filles qui étaient à l’orphelinat, et parfois même des garçons quand ils le voulaient. Après tout, lui même portait parfois des barrettes, parfois volontairement, et parfois parce que les enfants lui avaient grimpé dessus et en avaient fait une tête à coiffer, ce qui ne pouvait pas être facile étant donné le fait que ses cheveux étaient complètement fous et indomptables. À vrai dire, juste pour ce genre de moments il était content d’avoir répondu à l’appel de Chrissy deux ans auparavant. Lui qui avait toujours voulu des enfants, il n’aurait pas pu mieux tomber.

Il dévisagea un instant la jeune femme en silence, puis se redressa, prenant avec lui le bac de peinture et le rouleau, et se mit en devoir de peindre le mur blanc, non sans glisser de temps en temps un regard de côté à la danseuse. « Tu sais que si tu as besoin de quoi que ce soit, je serai content de t’aider. » Elle savait déjà tout ça, mais il le lui rappelait de temps en temps. Avec les années, il avait développé un besoin d’être utile, de venir en aide aux gens qu’il appréciait. Ce n’était pas pour rien qu’il rendait encore service à Naoko dès qu’elle en avait besoin, alors même qu’ils n’avaient passé que quelques nuits ensemble. Si, dix ans plus tôt, il aurait déguerpi sans demander son reste, à l’heure actuelle il était content de pouvoir dire qu’il était quelqu’un sur qui on pouvait compter.
Don't pointless things have a place, too, in this far-from-perfect world?

__________________________________________________
that's a crazy idea. insane. it doesn't make sense. "You'll do it?"
"of course."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: always be a little kinder than necessary. [Chrissy]   

Revenir en haut Aller en bas
 
always be a little kinder than necessary. [Chrissy]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
₪ Académie Keimoo ₪ :: ₪ Event ₪ :: ► See you in ten years :: Dans 10 ans-
Sauter vers: