₪ Académie Keimoo ₪

In a decade, will you be there ?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rencontre au hasard d'un couloir [Aaron] [Terminé]

Aller en bas 
AuteurMessage
Lily Andersan

avatar

Genre : Féminin Taureau Cheval Age : 16
Adresse : Internat de Keimoo
Compteur 34

KMO
                                   :

MessageSujet: Rencontre au hasard d'un couloir [Aaron] [Terminé]   Jeu 31 Mai 2018 - 1:27

Une journée de terminée en cette lourde fin de Mai. La température était légèrement étouffante, mais restait supportable. Toujours est-il que Lily avait terminé sa journée de cours. Et cela n’avait pas été de tout repos : si le cours de maths de ce matin avais été particulièrement intéressant, le cours de français s’était révélé plus… compliqué diront nous.

Apprendre le Japonais en autodidacte avais été rude, mais la passion et l’envie avait beaucoup participé. Mais le français ? Tous ces temps et autres conjugaisons ne semblaient avoir juste aucun sens pour le cerveau scientifique de la petite écossaise. Cela et son état de fatigue relativement avancé eu raison d’elle au point qu’elle s’endormit durant ce cours… Occasionnant le « léger » mécontentement de son professeur, doux euphémisme. Inutile de dire que Lily hérita d’un devoir-punition suffisamment violent pour, en théorie, la décourager de recommencer.

Ce n’était pourtant pas vraiment de sa faute si elle s’était laissée absorbée par la pratique du koto jusqu’à quatre heure ce matin, si ? Enfin bon, le passé c’est le passé, dans tous les cas, elle avait passé un bon moment et ne le regrettait en rien. Cela était dommage que ce fameux Sensei, comme on disait ici, ne soit pas de son avis.

Toujours est-il que pour rédiger un court essai, en français, sur les bienfaits d’écouter en cours, Lily allait avoir besoin de silence, temps, dictionnaires, ainsi que d’une solide connexion internet. Et seule la bibliothèque pouvait proposer tout cela à la fois ! Mais une question se posait : ou était-elle située déjà ? Arrivée seulement depuis un mois, tous ces couloirs se ressemblaient énormément et déjà que la jeune lycéenne était pas bien grande, le sentiment d’immensité de cette école accentuait cela !

Prenant une direction sur la seule base de l’aléatoire le plus absolu, Lily repris son sourire le plus grand, se mit à chantonner quelques paroles entrainante venant d’un vieil anime et laissa ses pas la guider. La bibliothèque était dans ce bâtiment, aussi elle finirait bien par tomber dessus à un moment ou à un autre.
Tout en marchant, elle attrapa son manuel de français et le potassa, continuant sa playlist vocale.
Quand soudain, sans vraiment comprendre pourquoi, la jeune fille se sentie tomber.


« Aie », lâcha-elle, le visage collé au sol


Elle ne se serait quand même pas entravée toute seule dans ses propres pieds ? Lily en doutait, mais cela n’aurais pas été la première fois. Cependant, la petite blonde n’avait clairement pas le temps de s’interroger : le monde autour d’elle était devenu complètement flou, une véritable marée de couleurs sans vraiment de formes précises.

Tâtonnant autour d’elle, elle déclara à voix basse mais suffisamment audible pour ceux qui passerait près d’elle :


« Nice little glasses, where are you? You miss me a lot you know… »


Par pur reflexe, elle venait de s’exprimer dans sa langue maternelle, et elle n’avait visiblement pas le cœur à s’en rendre compte.



Dernière édition par Lily Andersan le Mar 12 Juin 2018 - 16:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forumactif.com/t11122-euuuh-b-bonjour-a-tous-je-m-appelle-lily-andersan-ravis-de-vous-rencontrer-mei http://keimoo.forumactif.com/t11123-livret-scolaire-de-lily-andersan
Aaron Evans
♠ Lycée - Quatrième année
avatar

Genre : Masculin Verseau Dragon Age : 18
Adresse : 5 rue des nuages , Amani
Compteur 47

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Rencontre au hasard d'un couloir [Aaron] [Terminé]   Jeu 31 Mai 2018 - 15:21

Rencontre au hasard d'un couloir



10h30...


Mes yeux se concentraient sur le cour de japonais que j'avais , pourtant le cœur et l'envie n'était pas présent. J'étais un élève appliqué , surtout en japonais car j'ai toujours aimé cette langue mais aujourd'hui je me trouvais fort pensif , je n'avais pas la tête au cours du tout. Beaucoup de nouvelles choses été intervenu dans ma vie: mon arrivé à Keimoo , mes retrouvailles avec Sobo , mes premiers jours ici , mes nouvelles rencontres...Je crois que c'est ce dernier point qui me perturbait le plus mais je tentais de mettre toutes ces pensées sur le côté et de me concentrer sur le cours. Je jouais avec mon stylo , prenant en note au maximum mon cours. Etant quelqu'un d'assez organisé , j'avais su acquérir une certaine méthodologie de travail qui m'allais très bien. Mes cours été aéré et compréhensible , je n'avais jamais eu trop de lacune en japonais et j'avais déjà obtenu des notes plus que correctes. J'étais plutôt fier de mon entrée en matière mais j'avais peur que mes notes diminues dû au fait que j'étais beaucoup dans mes pensées en ce moment . Je ne voulais , dans aucun cas , réduire ma cadence de travail dû à certains événements. Il en était hors de question. Je me forçais à me remettre au travail sans ménage. Je savais que le japonais n'était pas forcément la matière qui en pâtirai le plus mais , ayant plus de mal en sport ou encore en français où j'avais un niveau assez novice , je ne voulais pas faire une erreur inutile dû à ma vie privée.


En sortant du cours je lâcha un long soupire. J'avais l'esprit trop ailleurs , je devais mettre les bouchées doubles avant d'être complètement perdu en cours. Je remis correctement le col de ma chemise à carreau et regarda autour de moi. J'avais un moment de libre , je me dirigeais naturellement vers la bibliothèque. J'avais un devoir assez important à préparer et je ne voulais pas perdre de temps sur ce travail-ci. Je savais que j'avais les capacité de rendre quelque chose de brillant si je passais quelques heures dans cette bibliothèques . J'avais déjà repéré des livres qui parlait du sujet qui m'intéressais pour ce devoir. Comme j'étais à l'autre bout du bâtiment pour aller à la bibliothèque , j'enfilais mes écouteurs le temps d'arriver jusqu'à la bibliothèque. Un morceau de Milky Chance se jouait dans mes écouteurs ,ce qui eut le don de me donner le sourire et de me rappeler des souvenirs. Même si j'étais très attaché à cette nouvelle vie , à Keimoo , certains aspects de Liverpool me manquait. Surtout les concerts , dans lesquels j'adorais me rendre. J'étais allé voir Milky Chance un soir à l'improviste , sur un coup de tête. Je n'étais pas un fanatique de la musique mais j'aimais l'ambiance des concerts , les gens chantant en cœur , les rires , l'insouciance. C'était ce genre de chose qui me manquais cruellement au Japon mais je finirais par m'y habituer , je suppose. Les accords de guitare s’enchaînaient dans mes écouteurs et je marchais distraitement , mon sac sur l'épaule. J'avais tendance parfois à rester dans ma bulle , surtout dans mes moments de nostalgies. Je continuais de marcher quand je sentis un obstacle . Je releva la tête brusquement , me sortant de mes pensées pour voir ce qui me barrait le chemin.


Une jeune fille était tombé par terre , je m'abaissais pour pouvoir l'aider et vu qu'une paire de lunette était parterre. Je ramassa l'objet , faisant glisser un de mes écouteurs de mon oreille. Je me tournais vers la jeune fille pour lui redonner ses lunettes quand je l'a vis toucher le sol pour essayer de trouver l'emplacement de ses lunettes. Je lui remis délicatement sa paire de lunette sur le nez avec un large sourire et je l'aida à ce lever. J'avais entendu qu'elle avait parlé anglais , ça me faisais un peu bizarre d'entendre de l'anglais ici. J'avais pris l'habitude de parler japonais tout le temps même si j'avais encore des tics de langage. Je lui posais la question la plus banale du monde pour savais si elle ne c'était pas fait mal durant sa chute


" Ça va ? Tu ne t'ai pas fait mal ? Si ça ne va pas dit le moi , je t'emmènerais à l'infirmerie."



C'était probablement mon côté empathique qui parlait. Je n'aimais pas laisser les gens dans leurs problèmes , surtout ici devant tout le monde. De plus , vu la tête qu'affichais cette fille , je supposais qu'elle était nouvelle. Elle n'avait pas l'air d'être très vieille mais elle avait l'air complètement perdu , je le voyais à son regard. C'était le genre de chose que je sentais , j'étais moi-même passé par là les premiers jours dans cette académie : le nouveau rythme scolaire , le bâtiment plus immense , les salles à perte de vue. Sans personne c'était plutôt difficile de ce repérer. Je me présentais poliment , je ne voulais pas la laisser ainsi , elle n'avait pas l'air de savoir où aller


" Je m'appelle Aaron , Aaron Evans. Je suppose que tu es nouvelle. Si tu as besoin d'aide je suis là ."


Je rajouta avec ma touche d'humour personnelle


"De plus , j'ai remarqué que tu parlais anglais . Je viens d'Angleterre , si tu as un peu de mal à t'intégrer ici à cause de la frontière de la langue je pourrais t'aider un peu. Ce n'est pas grand chose mais je ne sais pas que ce n'est pas forcément sympa d'être alone and lost , surtout dans un autre pays. if you need help, I'm here !"


Je lui fis un signe sympathique avec un petit sourire . Je ne connaissais pas cette jeune fille mais je pouvais comprendre qu'elle soit autant perdu. Vu son accent prononcé , elle devait avoir quelques difficultés avec le japonais et s'installer dans un pays sans connaitre parfaitement la langue de celui-ci pouvait faire peur. Moi-même , étant bilingue , j'avais eu beaucoup d'appréhension. Ce n'étais pas mon rôle d'aider les nouveaux mais je trouvais cela naturel d'aider quelqu'un de perdu , surtout si on partageait la même langue natale. Et il fallait se l'avouer , cela me faisais plaisir de reparler un peu anglais . J'avais passé mon temps à parler japonais et cela était un peu fatiguant par moment . Même si j'aimais cette langue , j'avais tellement eu l'habitude de l'anglais que j'avais envie parfois de reparler un peu dans ma langue natale. J'offrais donc à cette jeune fille la chance de pouvoir avoir une visite guidé , et si il le fallait, dans sa langue natale. Je pouvais faire un peu attendre mon devoir , de toute façon il me restait qu'un cours aujourd'hui et celui-ci n'était que cette après-midi , j'avais donc du temps devant moi .    
       


Codage par Libella sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

__________________________________________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forumactif.com/t11112-aaron-evans http://keimoo.forumactif.com/t11135-time-of-curiosity-9788#234823
Lily Andersan

avatar

Genre : Féminin Taureau Cheval Age : 16
Adresse : Internat de Keimoo
Compteur 34

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Rencontre au hasard d'un couloir [Aaron] [Terminé]   Jeu 31 Mai 2018 - 23:11

Des bruits de pas parvenaient aux oreilles de Lily qui, prise d’une légère panique, n’y fit pas attention. Il fallait qu’elle retrouve ses lunettes : sans ces dernières, elle serait coincée dans ce monde tournoyant de couleurs informes, qu’elle ne connaissait que trop bien. Commençant à devenir frénétique dans ses mouvements, la jeune fille vit sa panique s’intensifier lorsqu’une masse de couleurs interverties s’approcher toujours plus près d’elle. Quelqu’un approchait, mais que souhaiterait-il ? Qu’allait-elle pouvoir lui dire, elle qui tombaient sans raisons apparentes ? Etait-il énervé ?
Soudain, tout devin net, d’un seul coup. Sentant comme un poids sur son visage et retrouvant sa netteté de vision, une main saisissait la sienne et l’aida à se relever. Tout allait si vite, bien trop vite pour que la petite écossaise comprenne véritablement ce qu’il lui arrivait. Cependant, elle se fit une réflexion simple, juste après avoir été remise sur pied : Trop proche ! Ce visage inconnu était définitivement bien trop proche !
Rougissante vivement, Lily pris quelques secondes pour faire le point sur la situation avant que son interlocuteur ne prenne la parole : un jeune homme avait trouvé ses lunettes, les avait posés doucement sur son nez et, pour terminer, la relevait avec un grand sourire emplis de gentillesse.
Visiblement nerveuse, la lycéenne se replaça en face de son nouvel interlocuteur, tirant légèrement sur ses manches, répondant au sourire de ce dernier par un sourire plus grand encore. Il voulait savoir si elle allait bien, étant prêt à l’accompagner à l’infirmerie. Décidément, ce garçon devait vraiment gentil, pour se préoccuper d’une parfaite inconnue croisée seulement une minute plus tôt.


« Euuh, N-Non, ç-ça ira monsieur… J’ai j-juste une petite bosse, c-c’est pas bien grave. Mais Merci beaucoup monsieur, ç-ç’est vraiment super gentil ! »


Tandis qu’elle répondait, la petite nouvelle se perdit à regarder autour d’elle… il est vrai que l’infirmerie non plus était à un emplacement complètement inconnu, et elle aurait bien souhaitée changer ce x en donnée quantifiable. Perdue dans cette pensée, Lily fut ramenée au présent par une présentation, suivi d’un trait d’humour. Ainsi donc, il s’appelait Aaran Evans ? C’était plutôt joli. De plus, le voilà en train de lui proposer un peu d’aide pour s’habituer aux lieux. Une sacrée aubaine.
Qu’il était agréable d’entendre un peu d’anglais. Adorer une langue étrangère est un fait, mais elle n’avait pas forcément pris en compte le fait que vivre au Japon ne lui ferait quasiment plus entendre sa langue natale. De tout le monde ici, la petite écossaise était, presque littéralement, tombée sur un voisin. Enchantée, son sourire se fit encore plus grand que précédemment, et le dénommé Aaron pouvais désormais voir que son interlocutrice était plus détendue.


« C-Coucou Aaron-sempai, Je m’appelle Lily ! Lily Andersan… Et je viens d’Ecosse. C’est super gentil de  votre part de me proposer votre aide comme ça ! E-Et oui, je suis toute nouvelle ici donc, c’est pas toujours facile et je me perd énormément dans tous ces super grands couloirs.


Se baissant pour ramasser son livre de français tombé au sol en même temps qu’elle, elle reprit :


« Je.. gladly accept your help Aaron-sempai ! Je suis vraiment désolée, j’ai appris le japonais toute seule et j’ai parfois encore du mal à faire des jolies phrases, d’autant que j’oublie parfois des mots en plus… Vous savez ou c’est que je peux trouver la bibliothèque ? »


Lily semblait vraiment heureuse d’avoir trouvé une personne aussi gentille et formidable…

Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forumactif.com/t11122-euuuh-b-bonjour-a-tous-je-m-appelle-lily-andersan-ravis-de-vous-rencontrer-mei http://keimoo.forumactif.com/t11123-livret-scolaire-de-lily-andersan
Aaron Evans
♠ Lycée - Quatrième année
avatar

Genre : Masculin Verseau Dragon Age : 18
Adresse : 5 rue des nuages , Amani
Compteur 47

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Rencontre au hasard d'un couloir [Aaron] [Terminé]   Dim 3 Juin 2018 - 21:15

Rencontre au hasard d'un couloir



La jeune fille que je venais de relever me semblait bien perdu. Malgré un devoir qui m'attendait et mes pensées qui étaient ailleurs , je décida de venir en aide à cette inconnue. Il est dans ma nature de venir en aide aux gens dans des situations de difficultés et , à son regard, je sentais qu'elle avait besoin d'aide. Je n'étais pas arrivé dans cet établissement depuis longtemps mais, si je pouvais épauler quelqu'un avec le peu de chose que je savais, je ne refuserais jamais. De plus, je ne connaissais pas grand monde dans cet établissement : faire une nouvelle rencontre me ferait le plus grand bien. Malgré d'excellentes notes et un bon investissement dans les clubs dont je faisais partie depuis peu, je ne me m'étais pas en avant. Je n'étais ni timide , ni excentrique. J'étais un élève lambda avec pas mal de capacités et beaucoup de volonté. Typiquement, même si j'étais social, je n'avais jamais eu d'amie proche , juste de très bonne connaissance. Je me fondais dans la masse sans rien demander à personne. Je n'aimais pas m'imposer ,alors comme je n'avais rien de spécifique, je ne m'intégrais pas dans des groupes spéciaux. Je vagabondais juste de personne en personne sans rien demander de plus. En soi, cela devrait me suffire mais je pense que j'avais envie de changer de mode de vie au Japon. Après tout , c'était un nouveau départ , je pouvais donc m'accorder certains changements.


Je l'observais pendant qu'elle reprenait ses esprits. Elle avait l'air égaré même dans ses propres paroles, je sentais une sorte d'appréhension dans chacun de ses mots ou une sorte de confusion. Il est vrai qu'il n'est pas simple de se faire des connaissances dans un autre pays du jour au lendemain. Malgré son accent , elle essayait de parler le plus parfaitement japonais mais je comprenais ce qu'elle voulait dire. Suite à des paroles rassurantes par rapport à mes origines et à ma proposition d'aide , je sentis qu'elle était plus à l'aise car elle m'offrit un large sourire qui reflétait sa joie. Voyant qu'elle se présentait , je repris la parole à la suite :


" Enchanté de même , Lily. Tu n'as pas besoin de me vouvoyer , en plus cela me gêne un peu !"



Je ponctuais la fin de ma phrase avec un léger rire. Je n'avais moi-même pas utilisé de formulation de politesse, j'avais bien vu que Lily était plus jeune que moi mais peu importe, je n'aimais pas vraiment le vouvoiement sauf dans des situations plus professionnelles ou quand je veux mettre un écart avec une personne. Je notai donc qu'elle venait d'Ecosse... J'avais remarqué que son accent était différent du mien mais je n'avais pas marqué la nuance. Ici , rencontrer quelqu'un qui parle la même langue que vous est déjà une aubaine. Je n'étais jamais vraiment été en Ecosse ... Je ne me privai point de lui poser une question qui me démangeais , par simple curiosité


"L'Ecosse ce n'est pas tout près... Que viens-tu faire ici? Simple envie de changement de pays ou tu as une grande quête dans tes études?"


La question ne me paraissait pas déplacée malgré que je ne la connaissais pas. J'étais simplement curieux de savoir les raisons de son départ, même si je privilégiais la piste de ses études. Les étrangers venant à l'académie de Keimoo n'étaient pas justes là pour apprendre le japonais, c'était souvent parce que cette académie proposait des études très intéressantes . Même si j'étais venu ici en majeur parti pour ma grand-mère, j'avais choisi aussi Keimoo pour son académie très réputée qui me donnait des chances de m'épanouir dans la voie que j'avais privilégiée. Je ne me serais pas avancé aveuglement vers n'importe quelle académie japonaise, même pour des raisons familiales.


Lily me coupa dans mes pensées en me déclarant qu'elle acceptait mon aide. Elle s'excusait pour son japonais plutôt approximatif dans certaines formulations de phrase. Pour une étrangère, je trouvais que Lily s'en sortait vraiment bien , même son accent n'était pas gênant à la compréhension de ses phrases. Je sentais que Lily avait dû travailler dur pour apprendre le japonais car elle le parlait de façon assez fluide . Elle me demandait de l'aide pour la diriger jusqu'à la bibliothèque , ceux à quoi je répondis avec un hochement de tête favorable:


" Bien sûr que je sais où se trouve la bibliothèque , si tu aimes lire ou faire des recherches tu vas adorer cet endroit. C'est une grande bibliothèque , enfin plus grande que dans mon ancienne académie. Follow me !"


J'enlevais mon écouteur d'une manière distraite et rangeais mon lecteur et mes écouteurs dans ma poche. Je remarquai seulement à ce moment que Lily portait un livre de Français dans ses bras qui avait l'air bien lourd. Sans lui demander sa permission, je lui pris des mains pour le porter jusqu'à notre destination. Mes parents m'avaient éduqué à être un parfait gentleman. J'étais ce genre de personne qui tenait la porte aux autres, qui aidait une personne avec une poussette,... Mes parents ont toujours détesté les individus égoïstes qui évitaient du regard une personne qui avait besoin d'aide ou qui contournait une personne en détresse. Je partageais cette philosophie que m'avaient transmit mes parents. Tenir un bouquin , ce n'était pas grand-chose mais c'était une attention de marque pour montrer ma politesse. Je me tournais dans la direction opposé et pris le pas vers la bibliothèque. Elle n'était pas toute près mais je profitais du chemin pour faire connaissance avec Lily.


" Par simple questionnement , quel âge a tu Lily? Je sais que c'est très malpoli de demander l'âge d'une lady mais je serais fort curieux d'en savoir plus sur toi."


En fait ma curiosité était sûrement motivé par ses origines. C'était fâcheux mais les gens ont tendance à se réunir par communautarisme , et même moi qui adorais m'ouvrir au monde je n'échappais pas à la règle...Enfin pas grand monde n'échappait à cette règle. Le fait de trouver quelqu'un qui partageait quelque peu mes origines me faisait plaisir.  J'adorais ma nouvelle vie, mais parler anglais réveillais une certaine nostalgie et un mal du pays en moi...Je n'étais pas parti depuis si longtemps que ça et cela se faisait sentir. Cruellement même. Parler avec Lily réveillait donc de doux souvenirs de mon pays de naissance et me donnait envie de partager cette nostalgie avec elle, en quelque sorte...  

 

Codage par Libella sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

__________________________________________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forumactif.com/t11112-aaron-evans http://keimoo.forumactif.com/t11135-time-of-curiosity-9788#234823
Lily Andersan

avatar

Genre : Féminin Taureau Cheval Age : 16
Adresse : Internat de Keimoo
Compteur 34

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Rencontre au hasard d'un couloir [Aaron] [Terminé]   Lun 4 Juin 2018 - 12:03

Aaron était curieux et parlait beaucoup, ce qui ne fut pas pour déplaire à son interlocutrice : elle aimait parler, échanger. En réalité, ce n’est pas le sujet mais bien l’acte qui importait. Par la parole, il est possible d’exprimer ses joies, doutes, envies… ou même rien au final. Mais force est de constater que cela était le meilleur moyen de transmettre une idée, un état d’esprit, ainsi que de faire connaissance dans le cas présent. Et dieu que l’écossaise aimait ça !

L’homme était joyeux, il riait légèrement sur quelques phrases qu’il prononçait, cela était fort agréable aux oreilles de Lily, qui souriait de plus belle à chaque phrase. Dans la vie, il faut savoir apprécier sa chance, car oui, il s’agissait bien de chance ici !

Tandis que les deux compagnons commençaient  à avancer vers la bibliothèque, la jeune fille se fit un résumé mental de tout ce que lui avait dit ce dénommé Aaron : il n’aimait pas qu’on le vouvoie, cela le gênait. Pour être parfaitement honnête, la lycéenne n’appréciait cela que très moyennement également, préférant se sentir proche de son interlocuteur. Il était à noter qu’il savait ou se trouvait la bibliothèque, ce qui était très appréciable. Par cela, il indiquait qu’il connaissait les lieux ! Bien, très bien même !

Curieux, pourquoi lui prenait il son livre ? Avait-elle fait quelque chose de mal ? Sans doute s’intéressait lui aussi au Français, mais, aussi délicatement soit-il, il aurait pu lui demander avant de le lui prendre.

Il prit le temps de poser une simple question supplémentaire, à propos de l’âge de sa nouvelle connaissance. Justifiant ceci par l’envie d’en savoir plus sur elle, quelque chose d’étrange sonnait dans sa voix… Etait-il triste ? Non, ce n’était pas cela, pourtant cela y ressemblait ! Que pouvais t’il bien ressentir ? Ils étaient désormais entre amis, quel mal avait-il à poser directement la question se dit Lily.

Prenant une légère inspiration, elle prit la parole, d’un ton enjoué, rassurée, limite rieur :


« D’accord, tu sais quoi, je préfère aussi te tutoyer Aaron-sempai ! Mais je voulais être polie avec toi, c’est pour ça ! Il faut toujours être poli avec les gens qu’on connaît pas, c’est normal, tu ne penses pas ? Ah ! Euuuuh, ben je suis venue ici parce que je voulais découvrir le Japon… mais avec mes parents on avait vraiment pas trop de sous, donc j’ai voulu venir ici pour étudier. J’ai travaillé super dur et, à la fin, j’ai eu une bourse ! Je suis tellement contente !!! Tout le monde est si gentil ici »


Clairement heureuse, la jeune fille ne tarissait pas d’éloges quant à sa nouvelle école, elle en était encore à l’étape de découverte et il était clair que cela l’enchantait ! Il était parfaitement évident que sa nouvelle vie lui plaisait énormément !


« Tu es la depuis longtemps Aaron-sempai ? On dirait que tu connais tout ici ! Oh oui, j’adore étudier et lire, il y a toujours quelque chose à apprendre de sympa ! Mais là je devais y aller pour écrire un devoir de français, j’ai un peu dormi ce matin et ma Sensei a pas appréciée du tout ! Mais c’est pas grave, je le ferait plus tard, c’est pour la fin de la semaine. »


Marquant une pause pour laisser à son nouvel ami le temps de digérer toutes ces nouvelles informations, la jeune fille repris son discours, les joues rougissantes légèrement :


« M-M-Me ? A Lady ? Oh non, je suis pas toute élégante ou jolie comme les vraies… mais c’est vraiment super gentil de ta part. E-Et pour répondre à ta question, j’ai seize ans depuis pas longtemps. Et toi ? Tu as quel âge ? Tu sais, moi aussi je suis toute curieuse d’en savoir plus sur toi, je suis contente d’avoir rencontré quelqu’un d’aussi gentil que toi ! Et du coup, pourquoi tu es ici toi ? »


Le sourire de Lily était à son paroxysme, sautillante légèrement tandis qu’ils avançaient dans ce couloir : sa tête était emplie de questions et elle avait du mal à les structurer de la bonne manière pour ne pas perdre son interlocuteur ! C’était toujours ainsi, le bonheur l’aidait à réfléchir, mais trop de réflexions étaient perturbant pour beaucoup.


« Au fait, pourquoi tu m’as pris mon livre Aaron-sempai ? Tu aimes le français ? Et, tu es sur que tu vas bien ? J’ai l’impression que ta voix est un peu triste par moment… »

Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forumactif.com/t11122-euuuh-b-bonjour-a-tous-je-m-appelle-lily-andersan-ravis-de-vous-rencontrer-mei http://keimoo.forumactif.com/t11123-livret-scolaire-de-lily-andersan
Aaron Evans
♠ Lycée - Quatrième année
avatar

Genre : Masculin Verseau Dragon Age : 18
Adresse : 5 rue des nuages , Amani
Compteur 47

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Rencontre au hasard d'un couloir [Aaron] [Terminé]   Mar 5 Juin 2018 - 18:47

Rencontre au hasard d'un couloir



Lily avait l'air d'être une jeune fille pleine de vie et de joie. Elle semblait s'intéresser à la discussion que nous avions et son sourire ponctuait ses phrases. C'était ce qui m'avait marqué chez elle , cette joie de vivre certaine qui sautait aux yeux. Ce n'était pas tant de l'insouciance mais plutôt du bonheur qu'elle arrivait à transmettre par ses paroles. Je pensais discerner quelqu'un d'optimiste et d'aimable. Ce n'était pas tous les jours qu'on tombait sur une personne autant remplie d'épanouissement , surtout pour une rencontre hasardeuse. Cela me faisait plaisir de croiser une personne enthousiaste et qui ne rechignait pas à discuter de tout et de rien. Les gens étaient souvent pessimistes, acrimonieux ou encore mélancoliques. Parler de voix vive avec quelqu'un sans rechercher à se morfondre de ses petits problèmes quotidiens était un plaisir pour moi. J'aimais partager ma joie de tous les jours quand j'étais de bonne humeur. Même si j'étais de bonne humeur , ma nostalgie se faisait peut-être ressentir. Je n'étais pas triste ni affligé par ce changement de décors mais j'avais parfois le mal du pays , c'était normal après tout. Rencontrer quelqu'un qui venait , un peu près, du même lieu que moi me faisaient revenir quelques souvenirs. Et je ne pouvais pas le nier, quelques petites choses me manquaient comme ma famille , l'odeur des œufs brouillés et du bacon le matin ou encore la cheminée chez mes parents qui donnaient sur un canapé rempli de plaides et de coussins . Je me demandais si j'appréciais ma nouvelle vie à sa juste valeur. Pourtant , j'avais tellement de choses à découvrir ici. Et puis je m'étais rapproché de la personne qui comptais le plus à mes yeux , beaucoup plus que mes propres parents : ma grand-mère. J'étais heureux de ma situation actuelle mais je n'arrivais pas encore à m'habituer à se changement radical de mode de vie. Je ne savais pas combien de temps je resterais ici, j'étais presque sûr de rester tout le long de mes études. Après, je ne savais pas où me mènerait la vie.


Je tenais toujours le livre de la jeune fille sous le bras en l'écoutant me parler. Elle m'expliquait pourquoi elle était venue vivre ici un certain temps . C'était donc pour ces études et pour découvrir le Japon. Si elle avait appris si hardiment une langue étrangère , c'est qu'elle devait être éprise de ce pays. Je pouvais le concevoir , tout était diffèrent ici : l'architecture était merveilleuse , les gens étaient tous polis , c'était un pays très agréable. A la différence de mon interlocutrice, je n'étais pas venue au Japon par intérêts culturels ou autres mais plus parce que ce pays représentait une deuxième maison pour moi. C'était assez bizarre de penser la chose ainsi mais d'un côté, je me sentais à mon aise ici. En faite , j'étais déchiré entre mon pays natal et mon pays d'âme , je savais que mes souvenirs étaient en Angleterre mais que mon être et mon futur se trouvaient ici.
Elle enchaîna en me demandant si j'étais ici depuis longtemps. Elle me dévoila sa passion pour l'apprentissage et pour la lecture , j'esquissai un sourire à cette nouvelle. Je comprenais cette passion pour la lecture ou même pour les études. Apprendre était quelque chose de tellement intéressant, il y avait des puits de connaissances folles que j'aimerais exploiter un jour , j'adorais apprendre , en savoir plus et me cultiver. Et il est vrai que ce lieu était propice à l'apprentissage avec un peu de volonté. Je voulus prendre la parole mais elle reprit la parole bien plus rapidement que moi. Elle était tellement vive dans ses mots que je la laissais parler, je sentais qu'elle était contente de pouvoir parler d'elle et de trouver un ami dans ce lieu immense. Elle me posa un tas de questions en vrac auquel je n'avais pas le temps de répondre. Elle était enthousiaste et remplit de vie à chacune de ses paroles , je la laissais terminer ses questionnements avant de prendre enfin la parole:


"Je ne suis pas là depuis si longtemps. A vrai dire, cela doit faire un mois à peine... Mais j'ai l'habitude du Japon ,je venais à Keimoo tous les ans avant donc je me repère assez facilement même si je n'ai pas un bon sens de l'orientation !"


Je rigolais à la fin de ma phrase. Il m'arrivait de me perdre en prenant un chemin dont j'avais la connaissance , mon sens de l'orientation était catastrophique. Combien de fois m'était-t'il arrivé de me perdre en promenade ? Ou de ne pas retrouver mon chemin ? Il m'était déjà arrivé de me perdre en plein centre-ville, carrément... J'espère que je n'aurais pas à subir des courses d'orientations ici, sinon cela allait être catastrophique. Mais , contrairement à mes craintes , je me retrouvais assez facilement dans le lycée et dans l'académie en général. Je ne m'étais pas encore perdu. Je repris ma respiration pour continuer à répondre à ses questions:


" J'ai 18 ans , je suis en quatrième année . J'ai vécu à Liverpool durant 17 ans mais je venais souvent à Keimoo car ma grand-mère y habite. Je suis venu habiter au Japon pour rejoindre ma grand-mère et pour continuer mes études. Comme toi, j'ai eu des bourses et de plus je trouve que c'était une bonne opportunité de venir étudier à Keimoo , je pense que ce n'est pas une chance qui se présente deux fois."



Je marchais tranquillement, nous venions de faire la moitié du chemin. Beaucoup d'élèves vagabondaient autour de nous, c'était sûrement une heure où beaucoup de personnes n'avaient pas cours. J'étais plutôt étonné , d'habitude il n'y avait pas beaucoup de gens dans les couloirs. Lily me bombarda de questions. Je crois que j'étais tombé sur quelqu'un de plus curieux que moi, c'était possible, ça? Elle semblait avide de savoir plein d'informations sur moi , j'avais quelque peu l'impression de passer un interrogatoire ce qui me fit rire légèrement. Je repris la parole en marchant plus lentement :


" Je t'ai pris ton bouquin pour que tu ne le portes pas, il m'avait l'air drôlement lourd. Je n'aime pas forcément le français , je suis vraiment novice dans cette langue mais je trouve que c'est une belle langue !"



Je marquais un temps d'arrêt, sa dernière question me surpris un peu. Je passai une main dans mes cheveux. Je n'étais pas triste , enfin j'avais du mal à voir ce dont elle voulait parler. A moins qu'elle ait repéré une petite nostalgie dans certaines de mes paroles? C'était possible, j'avais du mal à cacher mes sentiments et quand quelque chose me pesais ou que je ressentais quelque chose, cela se voyait très rapidement. Je ne savais pas vraiment comment lui dire, c'était un peu étrange de dire à quelqu'un que je venais de rencontrer qu'elle me rendait nostalgique? Enfin elle n'aurait peut-être pas compris cela comme je voyais la chose. Je pris la parole en formulant ma pensée autrement :


" Je ne suis pas spécialement triste , c'est juste que parler à quelqu'un qui vient du même coin que moi , ça m'a mis le baume au cœur et ça m'a rappelé plein de souvenirs. Tu sais le mal du pays, tout ça , tout ça."



Je prenais la chose avec légèreté. Je savais que ce ressenti allait rapidement partir avec le temps. Le temps s'occupe de tous les maux, des petits aux grands. Je lui adressais un grand sourire en continuant


"Ce n'est pas forcément simple de changer de pays du jour au lendemain, il y a des choses qui me manques et d'autres pas du tout. Mais c'est une nouvelle expérience qui débute et c'est le principal."



Qu'avais-je pensé il n'y avaient que quelques minutes? Que j'appréciais les conversations quand les gens n'étaient pas moroses? J'étais ironique. Je faisais tout le contraire de ce que je pensais. J'allais ennuyer mon interlocutrice avec ma petite nostalgie passagère. Voulant changer de sujet au plus rapidement, je pris la parole pour changer d'ambiance. Je n'aimais pas trop parler uniquement de moi ou de me plaindre. Et je ne voulais pas assombrir la journée de Lily avec mon humeur temporaire, elle avait l'air si heureuse d'être là, je tenais à conserver cette ambiance.


" Tu y arrive en cours même si c'est en japonais? Et tu es dans quel club? Il y en a tellement de proposé ici, si tu as déjà choisi..."



Je laissai ma phrase en suspend pour pouvoir lui laisser le temps de répondre. J'avais totalement changé de sujet pour ne pas lui imposer le sujet précédent , qui n'était pas des plus intéressants pour elle. Je ne voulais pas donner une première image de moi négative, comme quelqu'un qui voyait souvent les choses en gris alors que ce n'était pas moi. J'avais plus tendance à être ensoleillé , à être toujours de bonne humeur, le sourire sur les lèvres mais je ne pouvais pas toujours être comme ça malgré ma volonté d'être positif dans toutes les situations.
         

Codage par Libella sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

__________________________________________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forumactif.com/t11112-aaron-evans http://keimoo.forumactif.com/t11135-time-of-curiosity-9788#234823
Lily Andersan

avatar

Genre : Féminin Taureau Cheval Age : 16
Adresse : Internat de Keimoo
Compteur 34

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Rencontre au hasard d'un couloir [Aaron] [Terminé]   Jeu 7 Juin 2018 - 0:58

Lily avait beaucoup parlé, presque monopolisé la parole. Qui aurait pu deviner que sous ce masque de timidité se cachait un véritable moulin à parole ? En tout cas, son nouvel ami apprenait cela, et pas de la manière la moins abrupte. Cependant, cela ne semblait pas le déranger, au contraire. Ce dernier prenait clairement plaisir à discuter avec cette fille qu’il ne connaissait pas il y a seulement quelques minutes.

Cependant, Aaron paraissait troublé par quelque chose, cela était évident, et bien qu’il faisait de son mieux pour le cacher, la jeune fille n’était pas dupe. Malgré cela, elle ne souhaitait pas l’embêter, chacun a le droit de garder certaines choses pour soit, les révélant au moment où lui, et lui seul, le trouverait opportun. C’était principalement pour cela qu’elle lui avait demandé s’il était triste, non pas que Lily exigeait une réponse. Par cela, elle indiquait à son interlocuteur qu’elle s’intéressait à lui, et que s’il le souhaitait, il pouvait se confier.

Tandis que les deux marchaient, Aaron répondit à la véritable marée de questions que lui avait posée l’écossaise plus tôt. Il venait ici tous les ans ? Quelle chance ! Il y a quelques années, le simple fait de penser pouvoir un jour fouler du pied cette terre relevait plus du rêve que du concret… et il y allait tous les ans. Lily en était heureuse pour lui… et déclencha également un rire complice quand Aaron fit mention de son manque de sens de l’orientation : qu’il était rassurant de voir qu’elle n’était pas la seule avec ce soucis.

Liverpool était une jolie ville, pour ce que Lily en avait entendu, mais mis à part cette information, et le fait que le football y était une véritable institution, force était de constater qu’elle ne connaissait presque rien d’un lieu aussi proche de son Ecosse natale. Ce qui était dommage, la jeune fille aurait vraiment apprécié de pouvoir discuter de cet endroit avec lui. Hormis cela, Aaron parlât de sa grand-mère qui vivant dans le coin, ce qui expliquait pourquoi et comment il venait tous les ans dans cette ville, pourtant si loin de l’Angleterre.

Il est vrai que c’était une chance à ne point rater, la réputation de l’établissement parlait pour lui et pour ce que Lily en avait vu, c’était largement justifié. Les cours étaient de qualité, les professeurs semblaient compétents et tout le monde semblait gentil. A cette dernière pensée, la jeune fille laissa éclater un léger rire tandis qu’Aaron continuait de se débattre dans le torrent de questions. Précisant que s’il avait pris le livre de la lycéenne, c’était par pure gentillesse : il est vrai qu’elle possédait un sacré morceau de livre ! Ne connaissant  rien au français, elle avait acheté en début d’année le livre le plus complet qu’elle pouvait trouver… pour un résultat s’apparentant plus au dictionnaire que du livre de cour pur.

L’homme marqua une pause, il semblait réfléchir intensément sur un point précis… Que se passait-il ? Lily avait elle dit quelque chose qui avait déplut à son nouvel ami ? C’est en tout cas ce qui lui traversait l’esprit à ce moment précis. Au moment où elle ouvrit la bouche pour prononcer une excuse, il reprit son discours. Si le discours se voulait rassurant, plein d’espoir vis-à-vis d’une nouvelle vie, la voix en elle-même ne partageait pas cela. Il y avait quelque chose dedans, il regrettait son pays, et cela était compréhensible, en effet, changer de cadre aussi brusquement était quelque peu déroutant.

Cependant, il gardait le sourire, et quel sourire ! Il était littéralement éclatant, ce qui était vraiment agréable, une certaine chaleur en émanait, créant ainsi un léger sentiment de bien-être. Lily lui rendit son sourire tandis qu’il changeait de sujet, abordant ainsi quelques questions sur comment elle s’en sortait en cours, ou sur les différents clubs qu’elle avait rejoint. La jeune fille n’était pas totalement dupe et sentait le léger malaise chez son nouvel ami, cependant, s’il avait choisi de ne pas en parler, alors elle allait jouer le jeu, se réservant juste une petite phrase :


« Tu sais Aaron-sempai, Dundee me manque un peu aussi, j’ai tout pleins de chouettes souvenir là-bas. Mais j’écris souvent des lettres à mon papa et ma maman, et aussi à ma copine Jenny. Et j’adore aussi recevoir de leurs nouvelles. Et tu sais quoi, ici je viens pour me faire aussi tout pleins de jolis souvenirs, et j’ai tellement de choses à explorer, apprendre, voir que j’ai pas le temps d’être toute triste. Ma vie ici est différente, mais je l’aime beaucoup beaucoup aussi ! « ♫ C’est toujours lorsque l’on perd le bonheur que l’on réalise que l’on était heureux ♫ » J’adore ce refrain !  »


Lily avait pris son plus grand et beau sourire, tandis qu’elle expliquait son point de vue, en en profitant pour chanter quelques paroles qui lui venait à l’esprit. Sautillante de joie, elle ne laissa même pas le temps de répondre à son interlocuteur, voulant dire par là que « l’incident » était clôt, et qu’elle faisait juste un commentaire, sans appeler à plus de sa part.


« C’est pas toujours facile ici Aaron-sempai, les Senseis sont parfois très rapides et je dois souvent leurs demander des notes de cours sur ce que j’ai pas pu écrire ou autre. D’ailleurs, ça va souvent trop vite pour que j’écrive en Japonais… Mais j’arrive à m’en sortir, surtout en Maths, vu que c’est que des chiffres et des symboles ! J’adore ça les maths. Le soucis c’est que je dors pas beaucoup beaucoup et que parfois je m’endors sur ma table, alors mes Sensei sont parfois pas content du tout, mais je travaille beaucoup quand même donc ils sont contents. »


Lily parlait relativement vite, point trop quand même, mais cela marquait pour elle le changement total de sujet et, comme à son habitude, elle aimait parler. Laissant un peu de temps à son ami pour retrouver ses esprits et emmagasiner les informations, elle reprit avec un rythme moins soutenu :


« Je suis dans le club de Musique et de Cuisine Aaron-sempai ! Il y avait tellement de choix en début d’année que je ne savais pas trop où partir. Je jouais beaucoup de Violon avec ma maman et je voulais apprendre le Koto parce que j’aime beaucoup le son de cet instrument. Je suis pas très douée, mais j’aimerais te monter un de ces jours. Et pour la cuisine… beeennn, en fait c’était surtout parce que je voulais apprendre la cérémonie du thé. J’aime bien faire à manger mais je suis pas très douée, et un peu maladroite. Sinon, il y avait le club de littérature, mais je savais pas trop ce que ça consistait alors je me suis dit que je verrais l’année prochaine. »


Ponctuant la fin de sa longue tirade par un léger rire un peu gêné, elle souriait, heureuse de partager cela avec lui. Elle ne remarqua même pas le nombre croissant de gens dans les couloirs à cette heure pourtant peu propice aux rassemblements en tout genre, les élèves étant censés avoir cours. Ils étaient presque en face de la bibliotheque quand la petite écossaise ajouta en riant legerement :


« Je suis désolée Aaron-sempai, je parle vraiment beaucoup trop ! Tu fais quoi comme clubs toi ? Je suis tellement contente d’avoir trouvé quelqu’un d’aussi gentil que toi ! »


Arrivé devant l’objet de la visite, elle prit une voix plus petite, affichant une certaine timidité, montrant clairement qu’elle ne savait pas trop où elle mettait les pieds.


« M-M-Merci beaucoup de m’avoir montré le chemin, je pense que je pourrais y arriver je crois. T-Tu pense que tu pourrais me montrer d’autres endroits sympas ? J-Je suis vite perdue, et j’aime bien être avec toi Aaron-sempai… M-Mais si tu veux pas, je comprendrais tout a fait hein... »

Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forumactif.com/t11122-euuuh-b-bonjour-a-tous-je-m-appelle-lily-andersan-ravis-de-vous-rencontrer-mei http://keimoo.forumactif.com/t11123-livret-scolaire-de-lily-andersan
Aaron Evans
♠ Lycée - Quatrième année
avatar

Genre : Masculin Verseau Dragon Age : 18
Adresse : 5 rue des nuages , Amani
Compteur 47

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Rencontre au hasard d'un couloir [Aaron] [Terminé]   Sam 9 Juin 2018 - 10:39

Rencontre au hasard d'un couloir



La jeune fille que j'avais accompagné jusqu'à la bibliothèque ce montrait compréhensive à mon propos précédent. Elle n'insistait pas autour du sujet, ne me posais pas pleins de questions dessus ou quelque chose de ce goût-là. Pourtant, je me doutais qu'elle avait des questionnements , je le voyais dans ses yeux. Enfin peut-être qu'elle voulait aborder le sujet, mais je préférais ne pas l'embêter avec cette futilité qui me passerait. Tout le monde à des petits coups de moues par moment ; des instants un peu plus moroses que l'on ne l'aurait souhaité. Mais c'était un sentiment envahissant qui grimpait et s'accrochait à votre cœur tel un lierre . Je n'aimais pas ce sentiment car je n'aimais pas me morfondre dans la tristesse , ce n'était pas mon style. Après tout , en venant ici, des souvenirs tristes me sont revenu en venant dans la maison de Sobo mais j'ai pris sur moi. Même si nous avons tous notre limite, je savais que prendre des choses sur moi et ne pas en parler ne me dérangeais pas si c'était pour la bonne cause. Dans la situation actuelle, je trouvais ça déplacé de parler d'un ressentie triste comme ça alors que nous rigolions il y a quelques secondes auparavant. Je ne voulais pas tout gâcher à cause d'un sentiment accablant qui était venu aussi rapidement qu'il était venu. Mais je connaissais la solution à ce émotion négative , je savais qu'il y avait un moyen de lutté contre ça. Rigoler, c'était le seul moyen de penser à autre chose et de me changer les idées. Avant tout propos de ma part, Lily me répondait par rapport à ma petite nostalgie passagère. Elle semblait rassurance dans ses paroles , elle riait et essayait d'apaiser mon ressenti. Lily semblait être sensible à ce genre de chose, elle ne me connaissait pas mais elle avait su comment adoucir ma soudaine douleur sans être trop intrusive. Tout le monde n'aurait pas mis des gants comme elle pour revenir sur ce sujet. J'étais content d'avoir rencontré quelqu'un qui avait pu comprendre que certaine chose pouvait rapidement me blesser ou me heurter , elle avait tout fait à l'inverse pour me montrer le positif de la situation. J'attaquais une nouvelle vie, beaucoup de chose m'attendait, plus que je ne l'imaginais encore. Lui en parler m'avait , au final, rassuré. Je me sentais apaiser. Je soupirais comme si un poids venait de partir et je lui adressais un sourire en lui disant:


"Merci. Tu es tellement optimiste Lily, ça fait du bien de rencontrer quelqu'un comme toi."


Elle chantonnait à la fin de sa phrase en fermant le sujet qu'on venait d'entamé. Tout était dit, il n'y avait plus rien à ajouter sur ceci. Tant mieux, je connaissais Lily depuis moins d'une heure, je n'avais pas envie que notre rencontre s'achève dans un sentiment de tristesse mais plutôt dans les rires et dans le bonheur. Je pense que nous étions tout les deux d'accord sur le sujet et que nous n'en avions même pas besoin de débattre ou d'en soumettre le moindre mot. Lily semblait être quelqu'un qui s'accrochait autant à la vie d'un point de vue positif que je pouvais le faire, nous devions avoir la même vision des choses sur ce point précis. Elle passa rapidement à un autre sujet en abordant la thématique des cours. Elle venait juste d'arriver alors le rythme devait être très soutenue surtout que tout les cours étaient en japonais alors...C'est vrais que cela pouvait un peu effrayer au début mais avec un peu de persévérance, tout est possible même l'impensable. Elle m'expliquait là où elle avait plus de difficulté et là où elle était plus à l'aise. C'est vrais que les maths ne demandait pas un approfondissement aussi important de la langue que en littérature japonaise ou dans d'autre matière de ce goût qui demandait une concentration sans borne et une précision assez importante dans chaque mot utilisé. J'avais eu un peu de mal dans ses matières au début mais en m'y mettant correctement , j'ai vu que c'était possible en préparant une trame en japonais avant chaque cours. Cela me permettait de prendre de l'avance sur le cours et de pouvoir suivre correctement celui-ci sans devoir redemander des choses toutes les 5 minutes au professeur. Je pris un petit temps pour lui répondre en revenant sur chaque point


" Si tu as des difficultés dans une matière , n'hésite pas à me demander. Je t'aiderais dans la mesure du possible, tu as l'air motivé à réussir alors tu mérite bien un peu d'aide !"


Je riais à la fin de ma phrase avant de reprendre


" Mais si vraiment tu éprouve des trop grande difficulté quelque part, n'hésite pas à venir me réclamer de l'aide. Je sais que les cours totalement en japonais, ça peut être déstabilisant au début. Tu prendras le rythme au bout d'un moment mais ça demande beaucoup de concentration et d'implication hors du cours. Je suis sûr que tu y arriveras. Mais c'est normal que tu t'endors autant? Tu as des problèmes de sommeil?"


Je me montrais trop curieux mais bon, après tout, tout à l'heure elle m'avait questionné sur ma petite tristesse passagère alors je ne voyais pas le mal à la questionner sur ce point précis. C'était simplement un moyen de vouloir l'aider. Je ne savais pas d'où me venait cette volonté de lui tendre autant la main. Je pense que je retrouvais une part de ma personne en elle , ce côté assez studieux, cet optimisme, cette joie de vivre, c'était tant de fait qui me permettait de me dire que je me devais de l'aider. C'est comme ci beaucoup de trait de mon caractère se superposait sur elle. En soit, je me sentais rassuré d'avoir trouvé quelqu'un qui était semblable à moi et qui avait un peu près les même occupation. D'un autre côté, je me demandais si je ne devenais pas étouffant avec elle. A trop vouloir en faire, on peut être dans l'excès et ce le nier soi-même.


Même si Lily parlait très rapidement , j'arrivais à suivre ce qu'elle disait et je l'écoutais attentivement même si je marchais en regardant autour de moi. Elle m'expliquait les choix de club qu'elle avait fait cette année. Elle semblait prise dans son monologue et ajoutait plein de détails en parlant de plus en plus vite, comme égayée de m'expliquer quelque chose qui lui tenait à cœur ou qui avait de l'importance pour elle. Elle semblait vraiment animé quand elle parlait de ce dont elle avait le goût. Je pouvais presque la voir jouer de la musique à travers ses paroles, comme si ses mots m'invitais à être illustré par des images. Elle avait un monde de créativité et de passion autour d'elle qui la distrayait et qui devait lui rendre ses journées plus douces et plus animées. J'adorais parler aux gens qui avait des passions ou qui semblait pris par une quelconque activité, j'aimais voir la lueur d'adoration dans les yeux des gens quand ils parlaient de ce qu'ils leurs tenaient à cœur. Je trouvais que cela avait quelque chose de magique, de mystique même. Je ponctuais sa phrase pour lui montrer mon véritable intérêt pour ses domaines :


" J'aimerais beaucoup de voir jouer du violon ou même un autre instrument, je trouve ça si harmonieux. C'est un instrument si complexe mais les sons qu'il produit sont mélodieux. Je te suis à 100% pour venir t'écouter. Tu as du mal avec quel chose en cuisine ? Je peux comprendre, certaines recettes demandent beaucoup de précision et ça peut sembler décourageant. Mais , un petit secret: pense toujours à l'odeur de ton plat quand il sera bien chaud et prêt à être mangé , c'est ça la meilleure motivation pour cuisiner!"


Je souriais à la fin de ma phrase. La vrai motivation de la cuisine ce n'est pas réellement ça : c'est de faire plaisir à ses proches en leurs cuisinant des bons petits plats. Mais vu que je ne fais pas parti de ce club, je ne pouvais pas juger ce qu'il faisait là-bas. La motivation personnelle est aussi importante que l'investissement que l'on peut se donner pour les autres. C'est important de faire quelque chose que l'on aime et dans lequel on peut ce créer notre propre univers. Elle me retournait ma question. Décidément, on était semblable sur plus de points que je ne croyais: elle était aussi bavarde que moi et plus curieuse que je ne pouvais l'être. Nous nous connaissions pourtant que depuis quelque minute mais j'avais l'impression de parler à une amie de longue date. Je trouvais cette sensation agréable, tout était fluide et naturelle entre nous et il n'y avait pas de fausses manières. Je pris donc la parole pour lui répondre:


"Oh, merci beaucoup mais c'est juste que l'on a une bonne entente! Je suis dans le club de littérature , ça consiste en plein de petits points différents. Il y a par exemple des cafés  philosophiques avec des débats autour de sujet, il y a des réunions sur des nouveautés littéraires, il y a aussi des soirées lectures et plein d'autre truc de ce genre-là! J'aime vraiment ce club, il est agréable et je mis sens comme chez moi. Après tout, les livres sont ma deuxième maison. Je suis aussi dans le club jardinage. J'adore la nature , ce n'est pas une passion mais si ça peut me servir pour rendre le jardin de ma grand-mère plus beau alors... Pourquoi pas! En plus c'est un endroit silencieux, j'adore ce lieu."


Je m'étais enfuit dans mes pensées sans faire attention à tout ce qu'il y avait autour de moi. J'avais bien choisi mes clubs, je m'y sentais à l'aise et je prenais du plaisir à y aller. Je pense que c'était le plus important... A force de parler, je n'avais pas vu que nous étions arrivé devant la bibliothèque. Je sentais que Lily était déconfite , son visage changeait de ton et elle n'était plus aussi à l'aise que tout à l'heure. Je ne comprenais pas dans un premier temps pourquoi mais je compris bien vite que c'est parce qu'elle voulait me revoir mais qu'elle avait peur de me gêner . Je pris la parole d'une voix jovial et amical :


"Promis on se reverra ! J'ai tout mon temps. Je peux te montrer des coins sympa de l'académie mais même de la ville si tu veux. Tiens si tu veux me contacter, je te donne mon numéro de téléphone."


Je pris un papier dans mon sac que j'arrachais et je notais rapidement mon numéro avant de lui donner:


"N'hésite pas à me contacter, tu ne me gênera jamais! J'aurais voulu passer plus de temps avec toi pour qu'on fasse connaissance mais un devoir t'attend, et je n'ai pas envie que tu te mette en retard à cause de moi."


Je lui offris un sourire amiable rayonnant. Je voulais être rassurant et sympathique à la fois. Je ne m'étais pas encore fait de vrai ami(e) ici, juste de bonne connaissance avec qui je riais ou je partageais des informations , mais pas plus. Je supposais que cette rencontre avec Lily pouvait déboucher sur une belle amitié, où nous nous soutenions chacun mutuellement et où nous rigolerions de tout et de rien. J'espérais vraiment que nous allions nous revoir, sincèrement. J'avais toujours du mal à construire un vrai amitié car j'étais trop fourré dans mes bouquins mais je sentais que cette fois, j'avais trouver quelqu'un de confiance.

                     

Codage par Libella sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

__________________________________________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forumactif.com/t11112-aaron-evans http://keimoo.forumactif.com/t11135-time-of-curiosity-9788#234823
Lily Andersan

avatar

Genre : Féminin Taureau Cheval Age : 16
Adresse : Internat de Keimoo
Compteur 34

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Rencontre au hasard d'un couloir [Aaron] [Terminé]   Dim 10 Juin 2018 - 0:25

Visiblement, les quelques paroles rassurantes de Lily concernant le mal du pays de son interlocuteur avaient fait mouche : il s’était remis à sourire sincèrement, ne se forçant plus. De plus, il semblait avoir perdu cet élan de tristesse qui avait envahi son regard. En un mot, Aaron semblait rassuré et il s’exprimait en ce sens, remerciant la jeune fille. Cette dernière rougis légèrement suite à cela, tandis que son sourire s’agrandissait grandement, avant d’enchainer sur le reste de son discours, afin de répondre aux différentes questions de ce nouvel ami.

Il était vrai que l’écossaise parlait vite, trop vite même, elle s’en excuserait probablement plus tard, mais cela lui procurait tellement de plaisir. Pouvoir discuter comme cela, de tout et de rien, sans se retenir, avec quelqu’un d’aussi curieux qu’elle… Cela faisait bien longtemps que cela n’était pas arrivé. Quelque part, cela lui manquait terriblement. Ce qui pouvait très aisément expliquer pourquoi elle semblait prendre autant de plaisir dans la situation immédiate.

Profitant d’une pause de la part de la jeune fille, son interlocuteur lui proposa son aide, dans le cas où les cours seraient difficiles… insistant même sur le mot « réclamer ». Aaron était rassurant, gentil et aidant visiblement, n’hésitant pas à prononcer quelques paroles positives et encourageantes qui firent extrêmement plaisir à Lily. Réclamer… voilà un mot que notre timide de service n’appréciait pas, elle qui mettait un point d’honneur à tout faire par elle-même de peur de déranger quelqu’un, avait-elle seulement le droit de « réclamer » de l’aide ? Secouant légèrement la tête, l’écossaise réfutait cette question, cependant, elle ne pouvait pas ignorer cette gentille proposition. Aussi elle se fit quelques conclusions, qu’elle partagerait plus tard, sans nuls doutes.

L’homme s’interrogeait sur le sommeil de son interlocutrice, souhaitant savoir si elle avait un quelconque souci. Sur le coup, Lily se sentie un peu bête : elle n’avait jamais été une grosse dormeuse, mais elle avait toujours dormit suffisamment. Depuis qu’elle était au Japon, c’était devenu plus compliqué. En effet en rentrant de cours elle se détendait aux différents clubs, travaillait ses cours et se détendait avant d’aller se coucher… hélas, quand on se détend la notion d’heure est vite oubliée. La jeune fille s’endormait régulièrement en vrac, la tête sur son Koto ou son clavier d’ordinateur. Mais, comment l’expliquer ? Pour sur elle ne souhaitait pas passer pour une idiote aux yeux de son nouvel ami.


« Merci beaucoup Aaron-sempai, je serais super heureuse de te demander de l’aide si j’ai besoin. Apres, j’essaye toujours de me débrouiller toute seule parce que je suis jamais sure que je dérange pas les gens. Mais si je te demande avant, je suppose que cela ira, non ? En tout cas ça me rendrait super heureuse. En fait, je dors tres tres bien… mais c’est juste que j’ai tendance à complètement oublier l’heure quand je fais quelque chose, ce qui fait que je me réveille souvent avec la marque du clavier, des cordes ou du papier sur ma joue, c’est un peu ridicule Aaron-sempai, je sais… Mais j’arrive pas vraiment à faire autrement en fait. »


Lily ponctuait son discours d’un petit rire exprimant autant sa légère gêne que son réel bonheur dans la situation : en un sens, elle aimait ce train de vie. Il était juste dommage que cela n’était pas partagé par ses professeurs.

Oh ! Ainsi donc, Aaron aimait le violon et apprécierait d’en entendre. Il semblait si animé, si intéressé par cela que son interlocutrice s’enjoua encore d’avantage. Elle se demanda si les mélodies qu’elle savait jouer, fortement inspiré des rythmes irlandais, seraient à son gout. Oui, très probablement. Et puis, il semblait suffisamment aimer le japon pour pouvoir lui donner un avis objectif sur sa maitrise du Koto, pour le moment elle s’entrainait surtout avec des musiques traditionnelles, mais qui sait ? Peut-être qu’un jour elle serait capable d’y mettre un peu plus de personnalité. Rien que de l’envisager, son visage exprimait clairement que l’idée lui plaisait beaucoup !

Qu’est ce qui effrayait Lily en cuisine ? Cette question stoppa net la jeune fille durant une seconde, figeant son sourire, mais ses yeux se vidaient. Affichant cette expression de malaise, elle reprit, pensive, la marche, secouant doucement la tête pour ne pas inquiéter son ami. Cependant, il pourrait facilement voir qu’elle tirait fortement sur ses manches longues. Non, elle ne souhaitait pas vraiment y penser. La vue du feu l’effrayait plus que tout et elle faisait bien attention à ne jamais regarder vers les plaques de cuissons au gaz de la salle du club. Pourquoi avait il fallut que cette belle tradition japonaise soit rattachée à ce club ? Tremblante légèrement, elle se mit une discrète claque, comme pour se remettre les esprits en place : elle venait de rencontrer quelqu’un de formidable, hors de question de l’inquiéter ou autre avec ses peurs et autre. Aussi, l’écossaise pensa à leur conversation depuis tout à l’heure, des choses très positives en somme, et son visage repris une expression normale : grand sourire et yeux pétillants d’intérêt !

Fort heureusement, il avait directement enchainé sur ses propres clubs et loisirs, presque comme s’il avait senti le malaise de son amie et souhaitait le dissiper. Peut-être se posait-il des questions, Aaron avait l’œil et l’esprit très vifs, mais il était également très respectueux. Décidément, plus ils avançaient et plus il était agréable de discuter, Lily l’avait d’ores et déjà considéré comme un ami. Quelqu’un de sincère, droit et avec qui il est possible de parler de beaucoup de choses. En plus de cela, il était calme et partageait énormément de point commun avec elle, ce qui était extrêmement appréciable. Au fond, la jeune fille espérait vivre plein de moment futurs avec ce garçon, qui seraient de grand moment de joie, a n’en point douter.

L’anglais semblait véritablement aimer ses clubs, cela était certain. Il était littéralement absorbé à les décrire et c’était vraiment beau à voir. Présenté de la sorte, le club de littérature semblait vraiment intéressant, calme, posé et peuplé de passionnés : en un mot, tout ce que pouvais adorer la jeune fille ! Peut-être pourrait-elle rejoindre ce club si cela était possible ? Lily fit la réflexion de se renseigner à ce sujet.


« Ca a vraiment l’air super super chouette tes clubs Aaron-sempai. J’aimerais bien voir à quoi ça ressemble ton club de littérature, si tout le monde aime les livres comme tu les aimes, ça doit vraiment être bien ! J’ai juste un peu peur de pas tout comprendre si on commence à faire des gros débats, mais c’est pas grave, ça va me demander d’apprendre pleins de mots ! J’ai jamais eu de jardin, avec mon papa et ma maman on vivait dans un petit appartement, c’était génial, mais je suis pas sure qu’arroser une unique plante verte sur le balcon compte comme du jardinage. Du coup, ça doit être tout joli chez ta grand-mère ! »


A peine eu-t-elle dit cela que la bibliothèque était littéralement à deux mètres d’eux. D’ordinaire adorant ce lieu, cette fois ci ce fut plutôt la sensation d’une douche froide : ça voulait dire qu’elle allait devoir quitter ce nouvel ami ? En un sens, la jeune fille souhaitait rester auprès d’Aaron et l’idée de le quitter ne lui plaisait pas du tout. Et c’est pour cela qu’elle lui demanda de lui montrer autre lieu.

Voyant le malaise de la lycéenne il se fit rassurant, chaleureux, lui faisant une promesse de la revoir pour lui faire visiter autre mesure. Dieu qu’il pouvait être gentil et prévenant ! Il lui donna même son numéro de téléphone, précisant que Lily pouvait le contacter quand elle le souhaitait, que cela ne serait jamais dérangeant. Cependant, c’était l’heure de se dire au-revoir. L’homme plaçait les études avant le reste, et cela tombait bien, c’était généralement comme cela que fonctionnait la jeune fille.

Attrapant le précieux morceau de papier, Lily en profitât pour enlacer gentiment son nouvel ami, non pas qu’elle ressentait le moindre sentiment amoureux, mais elle aimait énormément ce geste car il montrait toute l’affection qu’elle pouvait ressentir pour quelqu’un.


« Merci vraiment pour tout Aaron-sempai. Tu as raison, je vais travailler sur mon devoir. M-Mais c’était vraiment un super moment et je t’enverrais un message tout à l’heure, comme ça tu auras le mieux aussi ! Je suis super contente d’avoir trouvé un ami comme toi aussi… si gentil et aimable. Tu es vraiment super ! »


Relâchant alors son étreinte, Lily repris son livre de français et regarda une dernière fois l’anglais, rayonnante de tout son sourire et s’inclina légèrement. Lily était heureuse et cela se sentait.

Tandis que les deux amis se séparaient, la jeune fille lui fit de grands signes de la main en disant à voix modérée, bibliothèque oblige :


« Au revoir Aaron-sempai ! »


Enfin, elle s’assise sur une table libre, sortie son téléphone et commença à pianoter un message qu’elle envoya avant de commencer son devoir de Français, le sourire jusqu’aux oreilles.


Coucou Aaron-sempai, c’est Lily (^_^).

J’ai vraiment été super super heureuse de te rencontrer et j’ai vraiment hâte de te revoir (*-*). I can’t wait !!!!!!

J’espère que pour toi ça a été tout pareil, et que tu as passé toi aussi un super moment. (^_^)

Je te dis à une prochaine fois !  \o/

xoxo

Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forumactif.com/t11122-euuuh-b-bonjour-a-tous-je-m-appelle-lily-andersan-ravis-de-vous-rencontrer-mei http://keimoo.forumactif.com/t11123-livret-scolaire-de-lily-andersan
Aaron Evans
♠ Lycée - Quatrième année
avatar

Genre : Masculin Verseau Dragon Age : 18
Adresse : 5 rue des nuages , Amani
Compteur 47

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Rencontre au hasard d'un couloir [Aaron] [Terminé]   Mar 12 Juin 2018 - 15:22

Rencontre au hasard d'un couloir


J'étais vraiment heureux d'avoir rencontré quelqu'un comme Lily. Notre discussion au fil du couloir c'était faite naturellement , comme si nous avions eu besoin de parler l'un à l'autre , comme si les mots avaient été plus rapide que nos pensées. Mais cela fait du bien , parfois , de trouver quelqu'un qui vous ressemble et avec qui vous pouvez rire de tout et de rien. Lily me procurait se sentiment d'apaisement et de joie ,elle avait réussi à me faire sortir de mes mauvaises pensées et nous avions ri de quelques petites choses. Une sorte de complicité simple et amicale c'était immiscé entre nous. J'appréciais d'avoir enfin trouvé une amie , une vraie. Disons qu'il est agréable de savoir que l'on peu compté sur quelqu'un, surtout dans un pays où l'on vient de s'installer. De plus , Lily était quelqu'un de très optimiste et avec beaucoup d'énergie et voir quelqu'un d'aussi joyeux rendait une journée plus ensoleillé qu'elle ne l'était. Je comptais bien revoir Lily , peut-être hors des heures de cours , pour discuté et rire à nouveau ensemble. Je ne voulais pas empiété dans ses révisions, elle avait beaucoup de travail à faire au niveau de l'adaptation de son travail avec le japonais. De plus, elle venait seulement d'arrivé, il lui restait plein de dossier administratif à régler je pense ,je préférais donc ne pas la contraindre à ce revoir ici et surtout ne pas la déranger si elle avait du travail.


Je vis dans son regard qu'elle avait l'air triste d'abréger ce moment , mais toute bonne chose ont une fin. De plus je lui assurais que l'on se reverrait, que ce n'était que le début d'une bonne amitié. Nous le savions tout les deux. Je lui avais donné mon numéro de téléphone pour que nous nous recontactions par la suite. Cela permettrait de garder contacte plus facilement. Après tout, ce n'était qu'un numéro de téléphone , cela ne me dérangeais pas de lui donner, je supposais qu'elle allait en faire bonne utilisation. Elle avait l'air déjà gêné que je l'autorise à me déranger quand elle voulait pour que je l'aide dans ses devoirs. Pourtant, cela me semblait logique : j'étais plus âgé qu'elle et j'avais une meilleur compréhension du japonais, naturellement je lui proposais de l'aide. J'avais du temps libre devant moi et si je l'aidait en japonais, cela me ferais réviser en même temps mes bases ce qui n'était jamais mauvais !


Lily prit le papier que je lui tendit avant de m'enlacer ,ce qui me surpris sur le moment. Je n'étais pas forcément très tactile mais j’acceptai son geste , même si je ne savais pas trop quoi faire. Je lui tapotais simplement la tête , signe assez affectif pour moi et recula d'un pas suite à cette accolade. Elle m'expliquait qu'elle était vraiment contente d'avoir rencontrée quelqu'un comme moi et qu'elle n'hésitera pas à me joindre dès qu'elle le pourrait , je lui répondit avec un léger sourire sur mes lèvres :


« Bon courage pour ton devoir, même si je ne peux pas forcément t'aider pour le Français rappelle toi que je peux t'aider!J'insiste. Hé bien, je suis content aussi de t'avoir rencontré, je suis sûr que tu auras plein de chose à me raconter la prochaine fois que nous nous verrons ! »


C'était une façon de lui confirmer qu'il y aurait bien une suite à notre discussion. Après tout, nous n'avions pas eu le temps de parler de beaucoup de chose. De plus , je n'étais pas dans mon assiette quand nous nous sommes adressé la parole, j'aurais pu très bien donner une mauvaise première impression mais elle ne l'a pas prit en compte et nous avions réussi à discuter naturellement comme ci rien ne c'était passé. Beaucoup de gens auraient tout simplement clos la discussion à ce moment-là mais Lily n'était pas ce genre de personne-là. Elle avait l'air patiente et à l'écoute des autres. C'était assez rare aujourd'hui. Lily était une personne attentionné et joyeuse, quelqu'un avec qui je m'entendrais sûrement très bien en prime. Elle s'inclina puis partie vers la bibliothèque en me disant au revoir , je lui fis un signe de main et parti de mon côté. Après tout, un exposé et d'autres devoirs m’attendaient. Je décidais de me mettre au travail dans un lieu calme de l'académie , je reviendrais à la bibliothèque plus tard, je n'étais pas d'humeur à me sentir surveiller par la bibliothécaire. Je commençais à ouvrir un de mes cahier en m'asseyant sur un banc quand je reçus un SMS. Le numéro indiquait que mon cellulaire ne connaissait pas la personne qui m'adressait le message. Je l'ouvris et vis que celui-ci était de la part de Lily. Son message était ponctué de plein de smiley ce qui me fit sourire. Je lui répondit en posant mon cahier sur mes genoux



> Hey Lily o/


J'ai aussi passé un super moment ! Mais vu que tu es si pressé que ça de me revoir, je propose qu'on se revoit très rapidement !^_^


Tu es déjà allé au centre commercial de Keimoo ? Il est vraiment sympa ! Je suis sûr que tu l'aimerais bien ! Si tu as du temps ce week-end, je te propose qu'on se rejoigne samedi à 15 heure près de l'entré du centre commercial !


En te souhaitant une bonne fin de journée ^_^
<

A la fin de mon SMS j'appuyais sur la touche envoyé puis je ferma celui-ci. Je n'avais rien prévu de spécifique pour le centre commercial mais je savais que c'était un lieu conviviale et qu'il y avait plein de chose à y faire. J'avais plutôt hâte d'y aller, je n'avais pas posé les pieds là-bas depuis un bon bout de temps... J'espérais ne pas me perdre dans ce lieu, car c'est moi qui doit présenter des lieux à Lily , je dois un minimum bien reconnaître le lieu. Mais, sans mentir, je ne me rappelle plus vraiment de tout ce qu'il y avait au centre commercial...Cela promettait une drôle d'histoire !

[to be continued]

                 

Codage par Libella sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

__________________________________________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forumactif.com/t11112-aaron-evans http://keimoo.forumactif.com/t11135-time-of-curiosity-9788#234823
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre au hasard d'un couloir [Aaron] [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre au hasard d'un couloir [Aaron] [Terminé]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Rien dans ce monde n’arrive par hasard || Anubis
» The third temptation [Aaron]
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» Un ti termi que j'ai trouvé sur internet par hasard
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
₪ Académie Keimoo ₪ :: ₪ L'académie Keimoo ₪ :: ► Lycée :: Hall et corridors-
Sauter vers: