₪ Académie Keimoo ₪

If you want the rainbow, you gotta put up with the rain.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le théâtre de la mauvaise foi [PV Chrissy]

Aller en bas 
AuteurMessage
Amalia Williams
♣ Université - 1ère année
avatar

Genre : Féminin Scorpion Chat Age : 18
Adresse : Chambre 102.
Compteur 78

KMO
                                   :

MessageSujet: Le théâtre de la mauvaise foi [PV Chrissy]   Dim 4 Mar 2018 - 17:17

Amalia avait bien du mal à se reconnaître. Elle était si habituée à ses longs cheveux, que sa soudaine courte cheveulure asymétrique lui donnait la sensation d'être une personne tout à fait différente.
Non.. elle était elle-même, c'était tout.
Repensant à la promesse qu'elle s'était faite, elle serra le poing avec conviction. Elle pensait sérieusement à quitter le club de musique, non pas pour s'en éloigner mais car cela la bloquait. Elle le comprenait à présent; elle devait renouer avec le chant et la musique seule, sans une quelconque pression académique. Exactement comme lorsque sa mère était encore en vie..

Terminant de peindre ses lèvres charnues en rouge, Amalia observa son visage, si ressemblant à sa génitrice. Elle les avait toujours teintes en corail jusqu'à présent, mais après s'être coupée les cheveux sur un coup de tête pour moins lui ressembler, elle avait décidé de se mettre au rouge, comme Madame Williams le faisait. Un petit hommage en quelque sorte.
L'image renvoyée était exquise, évidemment. La jeune femme avait conscience de cette apparence avantageuse, qu'elle ne pouvait nier ou détester, elle était le portrait de sa mère après tout. Il n'était plus question pour elle de détester son apparence, même si cela avait été source de souffrances, ou d'exposer sa beauté à tout prix par pur esprit de provocation. Il s'agissait d'une partie d'elle, qu'elle se devait d'assumer.  
Avec délicatesse elle vint accrocher la [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]offerte par Len dans le dos de sa chevelure.
"Because I'm in love with Len.."
Ce cadeau, il ne quitterait plus ses cheveux, il représentait une personne extrêmement importante pour elle. Quelqu'un qui lui avait appris à sourire de nouveau.

Encore perdue entre qui elle était et ce qu'elle voulait être, Amalia avait décidé d'abandonner sa stricte garde robe qui, après réflexion, la restreignait. Plus que tout, celle-ci lui rappelait son père. Elle ne voulait plus de vêtements si chics, elle recherchait quelque chose de plus décontracté, plus Taylor.. et peut-être, plus elle-même. La belle brune faisait probablement une crise existentielle. Elle avait juste ce besoin d'essayer des choses complètement différentes, en espérant se trouver, et cela passait par son apparence pour le moment.

Pour la première fois depuis longtemps, elle portait un jean bleu ciel, soulignant ses longues jambes, ainsi qu'un haut blanc à manches courtes laissant ses épaules dénudées et une paire de baskets, la seule qu'elle possédait à vrai dire et qui était bien plus chic qu'une paire lambda, puisqu'elle provenait de sa garde robe. Sa tenue contrastait presque avec son visage, valorisé par la simplicité de ce qui ornait sa silhouette. Sans surprise, ces vêtements des plus basiques la mettait parfaitement en valeur et inversement.
Amalia avait un peu l'impression de s'être déguisée mais cela n'était sûrement que temporaire, le temps qu'elle s'habitue à ce nouveau look. Il lui correspondait plus. Bien que toujours soignée, l'apparence n'avait pas grande importance pour elle, tant qu'elle avait sa musique et ses livres elle se sentait bien. Et cet état d'esprit devait se répercuter sur elle. De cette manière, le rôle qu'elle se jouait finirait bien par se dissiper,  non ?

L'étudiante attrapa son sac, contenant ses cours, auquel était accroché plusieurs attrape-rêves et autres gris-gris. Elle ne croyait pas spécialement à leurs effets, mais trouvait cela joli. Et puis, elle y était habituée, puisque sa mère adorait ce genre de choses.
La brune sortit finalement de sa chambre, traversant les couloirs pour se rendre à son cours en amphithéâtre. La cloche se mis à sonner et les classes commencèrent à se vider lentement des élèves ayant commencé plus tôt qu'elle. Pressant légèrement le pas pour arriver à l'heure, sa matinée passa plutôt vite étant donné qu'elle avait peu de cours ce jour-là.
Finissant à 11 heures, elle réfléchissait à ce qu'elle allait faire pour s'occuper. Peut-être pouvait-elle en profiter pour jouer un peu de violon ? Il ne lui était pas obligatoire de continuer à s'acharner sur La Sicilienne, elle pouvait improviser quelque chose d'autre, juste jouer un peu pour le plaisir.

Les classes continuaient d'affluer dans les couloirs, de manière assez décourageante, aussi Amalia profita de la première ouverture pour pénétrer dans la cafétéria, bien plus vide que les couloirs. Elle n'avait pas l'intention d'y manger mais puisqu'elle y était, elle profita de ce fait pour se prendre un thé à un distributeur. Des rires féminins lui parvint aux oreilles, ainsi que le bruit des pas d'un groupe de filles quittant la file où les élèves s'agglutinaient généralement pour se servir leur déjeuner. Elle n'y aurait pas prêté plus d'attention que ça si un bruit sourd n'avait pas retentit peu de temps après, faisant redoubler les rires. La violoniste tourna finalement la tête vers l'origine du grabuge, découvrant une jeune blonde au sol et un attroupement autour d'elle. Il ne lui fallut pas longtemps pour comprendre que l'une d'elle lui avait fait un croche pied, ce qui avait entraîné le plateau de l'étudiante dans sa chute, ainsi que l'attention d'une bonne partie des élèves présents. Ils n'étaient pas très nombreux mais assez pour que cela soit gênant.
Amalia observe la blonde se relever, la même expression que Yuka avait si souvent au visage.
"Depuis combien de temps cela dure ? songea-t-elle sans la quitter des yeux."
Cette ambiance, elle ne la connaissait que trop bien. Elle l'avait vu, elle l'avait vécu. Il lui était impossible de ne pas la repérer.
Un coup bas, puis la fausse innocence et la victime qui faisait semblant d'ignorer ce qu'il venait de se passer. Tout dans son attitude lui rappelait Yuka ; s'écrasant constamment face à son groupe de "camarades".
Quelques secondes à l'observer suffit à le lui faire comprendre: elle n'avait pas l'intention de se défendre. Le bip sonore de la machine la rappela à l'ordre et elle saisit son thé.

La jolie jeune femme s'avança silencieusement vers le petit attroupement qui n'avait toujours pas bougé. Et elle renversa le contenu de sa tasse sur une grande brune. Enfin, par rapport au groupe, en ce qui la concernait elle n'avait aucun mal à la regarder de haut. Un cri strident ne tarda pas à raisonner dans ses oreilles, accompagné des cris d'indignation des amies de la "victime". C'était sûrement par intuition qu'elle avait viser cette "Tori", visiblement la leader. Les autres filles agissant comme les parfaits moutons de ce genre de groupe.
"Pourquoi tu fais tout ce cirque ?"
La froideur de ses paroles et de son regard coupa vite court à leurs piaillements. Elle pu lire la surprise dans le regard de son interlocutrice. Cette dernière n'était clairement pas de celles qui s'écrasaient mais, sa question était tellement hors de contexte que cela lui avait fait perdre ses moyens. De toute manière, s'engager dans un duel verbal avec Amalia aurait été peine perdue, il ne faisait aucun doute qu'elle possédait plus de charisme que tout l'attroupement réuni.
"Tu es celle qui t'es renversé mon café dessus à ce que je sache. Je ne faisais que marcher pacifiquement dans le réfectoire."
Les protestations ne tardèrent pas à fuser après ce qu'elle déclara calmement, le regard toujours acéré. Ses accusations étaient si objectivement fausses qu'elles n'avaient bien sûr aucun mal à la contredire et à se défendre face à ça, faisant fi des regards posés sur elles. Elles avaient le beau rôle pour l'instant.

"..c'est ce que ça donne quand vous lui faites un croche pied si peu discret, termina-t-elle en désignant la blonde."
Le silence revint. Elles étaient bien gênées tout à coup. Même si elles ne considéraient pas qu'elles harcelaient cette fille, elles n'avaient pas besoin d'être des lumières pour se rendre compte que leur comportement serait mal vu d'un point de vue extérieur. L'expression décontenancée de Tori finit cependant par disparaître, pour laisser place à un regard hautain. Sa majesté avait visiblement repris son attitude originelle. Sans ciller, Amalia continua de la fixer froidement. Elle n'avait pas encore adresser le moindre regard à la petite blonde, tout comme celle-ci n'était pas encore intervenue.
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forumactif.com/t11067-amalia-aka-nebuleuse-d-ira-v-2#234117 http://keimoo.forum-actif.net/t10530-chronologie-d-amalia-williams http://keimoo.forum-actif.net/t10458-livret-scolaire-d-amalia-williams
Chrissy O'Connor
♣ Université - 2ème année
avatar

Genre : Féminin Taureau Tigre Age : 19
Compteur 31

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Le théâtre de la mauvaise foi [PV Chrissy]   Sam 24 Mar 2018 - 12:54

Levée aux aurores pour ne croiser personne aux sanitaires, Chrissy avait prit le temps de se débarbouiller à l’eau claire pour achever son réveil. Vêtue d’une simple serviette blanche, ses cheveux relevés un peu à l’arrache à l’aide d’une pince, elle se regarda un instant dans le miroir. Elle s’était plongée dans son propre regard, cherchant sans doute quelque chose, une aide, une réponse. La jeune femme soupira et baissa les yeux. Elle voulait rentrer dans son Écosse natale. Elle n’avait rien à faire ici. Pourquoi n’était-elle pas encore partie ? Après tout, elle avait l’argent que ses parents lui avait laissé et auquel elle touchait le moins possible. Il lui serait aisé de prendre un billet d’avion et de partir, loin d’ici. Pourquoi restait-elle ici ? Quelles attaches y avait-elle ? Pas grand-chose ne la retenait au Japon, et pourtant rien ne l’attendait vraiment en Écosse non plus.

Pas même mes parents, songea-t-elle amèrement en faisant à nouveau face à son reflet.

Quelle ironie ! Ses cheveux couleur d’or et d’ambre, ses yeux bleu-vert, son visage fin et poupin, elle tenait tout cela du parfait mélange de ses parents et pourtant elle avait l’impression de ne pas les connaître, d’être une étrangère à leurs yeux. Et si elle arrêtait de vouloir les impressionner, de faire attention à ce qu’ils pourraient penser ? Elle n’a jamais réussi à les impressionner, à attirer leur attention… Elle pourrait juste faire ce dont elle a envie elle ? Comme le club de découvertes culinaires. Et si elle arrêtait cette vaste mascarade qu’était la perfection qu’elle incarnait. Chrissy se sentit un instant perdue à se regarder ainsi dans la glace, c’était la première fois que ces pensées l’effleuraient.

Elle se souvint de sa rencontre avec le musicien kitsune, ce soir-là elle avait fait ce que son instinct, son cœur, ses envies lui disaient de faire. Elle n’avait cherché à impressionner personne. Elle s’était introduite dans l’espace musical du jeune homme en dépit de ses réticences premières. Ils avaient fini par valser sous les flocons, à la seule lumière de la lune. Elle avait été elle-même sans chercher la perfection. Et elle avait adoré ce moment.

Chrissy sourit légèrement puis tressa ses cheveux sans plus penser à tout ça. Ces interrogations l’avaient au fond un peu plus perdue dans ce qu’elle devait faire, mais elles lui avaient aussi remonter un peu le moral. Peut-être que finalement rester ici lui apporterait plus de choses qu’elle ne l’imaginait. Elle aurait le temps d’y réfléchir plus tard. Elle enfila ses collants, son justaucorps blanc et revêtit sa tenue de ville par dessus, un pull couleur crème et un simple jean. Elle retourna à sa chambre, déposa ses affaires et attrapa son sac en polochon rose.

Elle avait encore pas mal de temps avant le début des cours. Elle se décida alors à aller prendre son petit déjeuner à la cafétéria, ce qu’elle ne faisait que rarement, sautant souvent le petit déjeuner et parfois même les autres repas. Elle prit un jus de fruit et opta pour un petit déjeuner japonais plus ou moins traditionnel, un bol de riz avec des algues séchées, des œufs pochés, du bacon frit, le tout accompagné d’un thé au jasmin. Une sorte de mélange entre petit déjeuner écossais/britannique et japonais.

Je devrais peut-être faire ça plus souvent, pensa la demoiselle alors qu’elle entamait un œuf poché et regardait le jaune s’écouler lentement dans l’assiette.

Elle profita pleinement de son petit déjeuner se disant que de toute façon ce matin là elle n’avait que des cours théoriques donc ça ne la rendrait pas malade.

Une fois qu’elle eut fini, Chrissy débarrassa son plateau et se rendit en cours. La matinée passa plutôt rapidement contre toute attente. Malgré son envie de danser grandissante en en parlant en long en large et en travers, la jeune danseuse réussi à rester concentrée sur ce que disaient ses professeurs.

Avant que les cours de l’après-midi ne commencent, Chrissy était décidée à avoir une journée qu’on pouvait qualifier de saine, ce qui signifie ne sauter aucun repas. Elle n’avait pas autant d’appétit que le matin même mais elle se rendit tout de même à la cafétéria où elle se composa un plateau exclusivement végétal, des légumes légèrement marinés dans la sauce soja et des fruits, tout simplement. Elle passa près de ses camarades de promotion sans vraiment faire attention à elles, d’une part parce qu’elles n’étaient pas en très bons termes et d’autre part parce qu’elle ne voulait pas les déranger dans leur discussion.

Alors qu’elle les dépassait pour trouver un endroit où s’asseoir, la jeune écossaise sentit un coup dans sa cheville et trébucha, lâchant son plateau dont le contenu s’éparpilla au sol et tombant elle-même sur le carrelage en plein sur son repas. Elle fut surprise sur l’instant et ne réagit pas de suite, comment avait-elle fait son compte ? Puis elle entendit les rires de ses voisines et elle comprit qu’elles l’avaient fait exprès. Elle ne mit sur les genoux et ne se releva pas de suite, elle essayait de nettoyer et de ramasser les dégâts, rouge de honte. A nouveau elle ne comprenait pas, une semaine plus tôt elle avait discuté avec le capitaine du club de combat sans armes et il lui avait dis que les choses de ce genre de la part de Tori ne se reproduiraient plus...Il n’avait peut-être pas eu le temps de lui parler. Peut-être l’avait-il fait et peut-être qu’elle s’en fichait après tout. Chrissy soupira et se redressa, essayant de faire comme si de rien était malgré les regards braqués sur elle, son plateau à moitié vide et son pull couleur crème tout tâché. Elle allait aller s’asseoir quelque part tête baissée quand elle entendit le cri strident de Tori. La jeune écossaise se retourna et vit sa « rivale » couverte de thé.

_ Pourquoi tu fais tout ce cirque ? 

Chrissy remarqua alors la personne à l’origine de l’état de Tori, une jeune femme plutôt grande, aux cheveux de jais. La demoiselle ne se souvenait pas l’avoir déjà vue. Le thé était-il à elle ?

_ Tu es celle qui t'es renversé mon café dessus à ce que je sache. Je ne faisais que marcher pacifiquement dans le réfectoire… c'est ce que ça donne quand vous lui faites un croche pied si peu discret.

Le groupe de filles n’osa pas dire grand-chose face à la force de caractère de la jeune femme. Chrissy elle-même avait observé la scène sans rien dire. Elle avait donc fait ça pour donner une leçon à Tori ? Elles ne se connaissaient pourtant pas…Ne voulant pas que la situation ne dégénère plus que ça, la jeune écossaise intervint timidement.

_ Je… Ce n’est pas grave...C’était un accident je suppose…

Elle-même n’était pas convaincue par ce qu’elle disait, elle regardait son pull maculé de sauce et le sol. Elle n’avait qu’une envie, c’était de disparaître.
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forumactif.com/t11019-chrissy-o-connor-de-la-perfection-a-l-ame-mei http://keimoo.forumactif.com/t11024-livret-de-chrissy
 
Le théâtre de la mauvaise foi [PV Chrissy]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sidney est une mauvaise fréquentation.
» Mauvaise journée... [PV Dorian!]
» [abandonné]En bien mauvaise posture [PV : Ezekiel]
» Une très mauvaise journée...
» Mauvaise matinée [Taylor D.]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
₪ Académie Keimoo ₪ :: ₪ L'académie Keimoo ₪ :: ► Campus :: Les restaurants :: La caféteria-
Sauter vers: