₪ Académie Keimoo ₪

If you want the rainbow, you gotta put up with the rain.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un Baby-sitting pas comme les autres [ Loan Arai ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Akio Kimura
♣ Université - 2ème année
avatar

Genre : Masculin Taureau Buffle Age : 21
Adresse : chambre 02 RDC
Compteur 402

KMO
                                   :

MessageSujet: Un Baby-sitting pas comme les autres [ Loan Arai ]   Ven 12 Jan 2018 - 23:01

Un Baby-sitting pas comme les autres
En plein milieu d’après-midi, alors qu’Akio travaillait sur ses cours, un étrange numéro appela le téléphone du blondinet.
Personne n’était censé le contacter, il avait déjà eu sa conversation du jour avec ses parents et sa sœur était dans sa chambre en train de procrastiner sur son ordinateur.
Akio n’aimait pas trop être dérangé pendant ses révisions, ça couper sa concentration. Il regarda l’écran de son smartphone. C’était un de ses contacts qu'il appelait, son nom apparaissait. Il l’avait reconnu dès qu’il lut les premiers caractères. Il décrocha curieux de savoir ce qu’ils voulaient.

« Allô ? »

Il écouta ce que l’interlocuteur avait à lui dire. C’était une entreprise dans laquelle Akio travaillait comme baby-sitter. Il passait par elle pour trouver des gardes d'enfants et ils lui en donnait par rapport à son emploi du temps. Il avait mis en suspension son baby-sitting pour se consacrer uniquement à l’université, réussir son année demandait beaucoup d’énergies. Ce fut la surprise pour Akio de recevoir un coup de fil de leur part.
Il avait commencé par lui proposer de revenir travailler cette année, le blond avait répondu qu’il pourrait en faire quelques-uns, mais que dans des occasions spéciales. Ça pourrait lui donner un semblant d’argent de poche.

Suite à cette question, il savait qu’il allait forcément lui donner une tâche ou une garde. Une fois qu’il lui expliqua le poste, Akio était septique, garder un lycéen pour ne pas qu’il sort dans la nuit ? Le prix proposait par les parents était assez important, il devait être assez rebelle pour que les parents mettent une somme pareil, il l’avait choisis spécifiquement, car il avait la force de se mesurer au lycée contrairement au autre baby-sitter. Il avait hésité quelques instants, mais avait fini par accepter.
La conversation était terminée après qu’Akio est reçu toutes les informations nécessaires pour ce soir. La famille habitait dans le quartier Hebi dans une petite maison. L’étudiant connaissait bien ce quartier, réputé pour ses logements luxueux où de nombreuse familles aisé vivaient. Il comprenait pourquoi la famille pouvait se permettre de payer la somme proposée qui était élevée. Il ne connaissait pas encore la famille, mais il savait déjà que leur nom était Arai. Ça lui disait quelque chose, mais sans plus.

Une fois, le téléphone raccrochait, il retourna à ses occupations. La journée passa vite. Une fois la nuit tombait, il se rendit au domicile et arriva pile à l’heure devant la demeure de ses employées du soir, la maison était assez joli et s'accordait bien avec celle du voisinage. Il sonna pour prévenir qu’il était là.
Une femme qui semblait Européenne ouvra la porte et le salua.

« Bonsoir Madame, je suis Akio Kimura »

Elle le fit entrer, il en profita pour regarder la jolie décoration de la maison. Elle lui expliqua deux ou trois trucs sur la maison, ou la salle de bain se situait par exemple puis continua d'un ton assez froid pour Akio.

« Mon fils ne doit pas sortir, vous devez faire en sorte qu’il reste bien ici. Faites le dîner et surveillez le, c’est tout ce que vous avez à faire. »


Le blond ne pouvait que dire oui, la jeune femme semblait presser d’ailleurs. Une fois qu’elle termina ses instructions, elle salua Akio puis elle partit. L’accueil fut rapide, il se demandait comment était l’ambiance dans ce foyer. Le programme pour cette soirée était dans un premier temps, rencontrer le lycéen et dans un second temps commencer à préparer son repas du soir, il avait fait un petit tour dans la cuisine et il avait vu qu’il y avait de quoi faire un bon dîner.

Son premier objectif était d’établir le contacte avec l’adolescent rebelle. Il se dirigea alors devant la porte de sa chambre, que la femme avait décrite toute à l’heure, et de simplement toquer. Il était un peu stressé, il ne savait pas comment cette nuit aller se passer. Il espérait que le jeune homme coopère et ne lui donne pas trop de fil à retordre

Codage par Libella sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

__________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forum-actif.net/t8853-akio-kimura-lun#210731 http://keimoo.forum-actif.net/t9557-come-with-me-in-the-magique-world#217932 http://keimoo.forum-actif.net/t9674-livret-scolaire-d-akio-kimura#225327
Loan Arai
♠ Lycée - Quatrième année
avatar

Genre : Masculin Vierge Dragon Age : 17
Adresse : 07 rue Akaiberry, dans le quartier Hebi
Compteur 72
Multicompte(s) : Non

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Un Baby-sitting pas comme les autres [ Loan Arai ]   Sam 13 Jan 2018 - 0:57

Un Baby-sitting pas comme les autres
La journée avait été barbante. Rien de spécial n'était arrivé, pas même une engueulade avec ses parents, le néant. Loan n'avait strictement rien fait à part relire pour la centième fois un livre sur la seconde guerre mondiale qu'il connaissait par coeur. Il était juste là, couché sur son lit en attendant que la journée passe, à moitié endormi.

C'est à ce moment précis que Loan entendit la voix de sa mère l'appeler à travers la maison. Il resta couché pendant quelques secondes avant de sortir à contre-coeur de sa chambre. Kelly était dans la salle de bain, visiblement en train de se maquiller et de se préparer, pour sortir. Le fils s'adossa contre la porte, les mains dans les poches, le regard rivé sur le couloir comme s'il s'apprêtait à voir quelqu'un passer à tout moment.

- "Mon chéri, ton père et moi fêtons notre anniversaire de rencontre ce soir et nous allons au restaurant pour la soirée." Elle se mit du rouge à lèvre avant de continuer. "Tu te doutes bien que nous allons rentrer tard. Et comme nous ne voulons pas te retrouver à l'autre bout de la ville comme l'année dernière, nous avons appelé un baby-sitter pour te garder ce soir."

Loan tourna le regard en direction de sa mère. Un baby-sitter ?! Vraiment ?! Lui qui avait 17 ans, qui se promenait des heures et des heures seul dans Bougu, lui qui aimait être libre de ses mouvements ... Allait devoir passer une soirée entière avec un baby-sitter ? Le jeune rebelle resta silencieux pendant de longues secondes. Cela n'avait aucun sens. Rien n'avait de sens. Il s'approcha de sa mère, légèrement sur les nerfs, et lui répondit.

- "Attends. T'es en train de me dire que j'vais passer une soirée de merde avec une personne que je connais pas car j'avais envie de prendre l'air l'année dernière, juste pour que toi et l'autre vieux puissiez faire la fête ? Alors ouais mais non ça va pas le faire ce genre de tr--" Sa mère se tourna vers lui, le fusillant du regard, furieuse.

- "Loan ! Pour une fois ne voudrais-tu pas arrêter d'en faire qu'à ta tête ?! Ton père et moi aimerions juste profiter d'une seule soirée ensemble, sans que cela se transforme en dispute ! Peux-tu juste arrêter ton égoïsme juste une fois par an ? Pour ta mère ?"

Il resta silencieux. Il n'avait ni la foi ni l'envie de se battre avec sa mère. Loan soupira avant d'accepter, d'un petit hochement de tête. Il allait essayer, juste pour cette fois, de ne pas causer trop de problèmes à ses parents. Ennuyé, fatigué et saoulé, il retourna alors dans sa chambre, ferma la porte à clé, mit ses écouteurs et se vautra dans son lit la musique au maximum en attendant le soir, n'aillant plus rien à faire à part laisser son esprit vagabonder.

Le jeune rebelle se réveilla, à sa grande surprise, environ une heure plus tard lors du refrain de "Ricochet". Il se leva assez maladroitement et jeta un coup d'oeil dehors. Il faisait nuit. Le moment fatidique allait bientôt arriver, mais il avait promis de ne pas faire trop de conneries, il n'allait donc pas rendre la vie difficile à la personne qui devait s'occuper de lui. Au moins il mangerait un repas chaud. Probablement. Après quelques minutes de réflexion, il entendit la sonnette de sa maison retentir et une porte claquer. Super. Le jeune rebelle n'avait pas envie de descendre, il aurait largement préféré continuer à fermer les yeux pendant des heures car il s'endormait très rarement avec autant de facilité. Au loin il entendait sa mère et un jeune homme, d'après la voix, discuter. Enfin, la voix de sa mère primait, elle devait surement lui expliquer à quel point il était important que "son fils rebelle" ne sorte pas. Peu de temps après la porte se mit à claquer une seconde fois et un silence de mort s'installa dans la maison. Seuls des pas raisonnaient, se rapprochant peu à peu de lui. Loan entendit quelqu'un frapper à sa porte et il prit un légère inspiration. Habituellement il n'aurait pas répondu juste pour ennuyer la personne derrière la porte mais il avait promis.

Il prit le temps de se lever et se dirigea vers la porte de sa chambre pour la déverrouiller. Après avoir fait ceci il ouvrit lentement la porte et vit avec stupéfaction un visage étonnement familier. Il s'agissait d'un jeune homme, blond aux yeux bleus qu'il avait déjà vu au club de Découvertes Culinaires mais dont il ne se souvenait plus du prénom. Loan recula comme s'il avait vu un fantôme avec un léger sourire en coin dessiné sur son visage. Finalement la soirée n'allait pas être si nulle.

-  "Oh euhm ... Salut je suppose ? C'est ... Toi qui doit me garder prisonnier ? On s'est déjà vu quelque part n'est-ce pas ? Welcome here I guess ... ?"

Disait-il ironiquement, toujours avec un sourire en coin.

AKIO:
 
Codage par Libella sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Loan Arai le Sam 13 Jan 2018 - 12:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forumactif.com/t11052-loan-arai-just-get-it-over-with#233992 http://keimoo.forumactif.com/t11061-loan-arai-chronologie http://keimoo.forumactif.com/t11055-livret-scolaire-de-loan-arai#233999
Akio Kimura
♣ Université - 2ème année
avatar

Genre : Masculin Taureau Buffle Age : 21
Adresse : chambre 02 RDC
Compteur 402

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Un Baby-sitting pas comme les autres [ Loan Arai ]   Sam 13 Jan 2018 - 11:28

Un Baby-sitting pas comme les autres
Le suspense est à son comble, est ce que le jeune homme allait lui ouvrir ? Est ce qu’il était vraiment là ou il avait profité du temps qu’il était en bas pour s’enfuir par la fenêtre ? Akio n'était pas vraiment serein pour l’instant, tout pouvait arriver et c’était sa réputation de baby-sitter qui était en jeu.
Mais quelques instants après, il entendit venant de la porte, un bruit de serrure, signalant le déverrouillage de celle-ci. Elle s’ouvrit et donna sur un adolescent qu’Akio connaissait.

 "Oh euhm ... Salut je suppose ? C'est ... Toi qui doit me garder prisonnier ? On s'est déjà vu quelque part n'est-ce pas ? Welcome here I guess ... ?"

Il ne savait plus son nom, mais il l'avait aperçu au Club de Cuisine. Lui ? C’était un adolescent rebelle qui n’en faisait qu’à sa tête ? Lorsqu’il est au Club, il est assez discret et calme voire presque solitaire, il écoutait les Senpai, l’Intello ne comprenait pas comment il pouvait changer de comportement une fois chez lui. Peut-être qu’il avait un souci avec ses parents ? Akio relativisait, ça n’allait pas être si compliqué que ça finalement. Cette pensée le rassura et il devient d’un coup plus à l’aise.

« Salut ! Ouais, je dois te surveiller. Tu n’es pas un membre du Club de Découverte culinaire ? Quel est ton nom déjà ? »

Akio prit le temps pour observait sa posture et sa tenue. Il avait quelques souvenirs de lui devant sa table de travail, mais sinon il ne savait pas grand-chose de lui. Ils profiteront de cette soirée ensemble de se connaître un peu. C’était amusant pour Akio, sur tout les lycéens de l’académie, il était tombé sur un qu’il connaissait. Un sourire se dessina sur les lèvres et il continua sur le ton de l’humour.

« Alors c’est toi l’adolescent fugueur et rebelle dont j’ai entendu parler ? Hum… En tout cas, j’espère que tu seras « sage » hein ? »

Le blond avait envie de jouer avec la situation, ce n’était pas commun de se faire garder par quelqu’un quand on a 17 ans, c’était réservé au plus jeune en général, ceux qui n’avaient pas l’expérience nécessaire pour être indépendant. Akio n’était pas à sa place, mais il se doutait bien que le lycéen n’apprécier sûrement pas qu’on le traite comme un enfant, personne n’aimerait être encore considéré comme ça. Même si ça ne se faisait pas, il allait quand même remplir les tâches qu’on lui avait confié, car il était payé pour ça. L’appel de l’argent avant tout non ?

« Ah moi, je suis Akio Kimura, tu peux m’appeler Akio »

Il autorisait toujours les enfants à l’appeler par son prénom, c’était plus facile pour développer une complicité ensuite, il exigeait bien sûr le respect, mais parfois, il se rendait compte que la politesse à outrance pouvait mettre des barrières entre eux. Le travail devient plus agréable quand on s’entendait bien. Lui aussi avait le droit à cette habitude même s'il n’a pas 7 ans.

« Maintenant qu’on a fait connaissance, je vais te faire le dîner, qu’est ce que tu veux manger ? »

En temps normal, il ne demandait pas, mais a 17 ans, il devrait être capable de choisir.

Codage par Libella sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

__________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forum-actif.net/t8853-akio-kimura-lun#210731 http://keimoo.forum-actif.net/t9557-come-with-me-in-the-magique-world#217932 http://keimoo.forum-actif.net/t9674-livret-scolaire-d-akio-kimura#225327
Loan Arai
♠ Lycée - Quatrième année
avatar

Genre : Masculin Vierge Dragon Age : 17
Adresse : 07 rue Akaiberry, dans le quartier Hebi
Compteur 72
Multicompte(s) : Non

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Un Baby-sitting pas comme les autres [ Loan Arai ]   Sam 13 Jan 2018 - 16:10

Un Baby-sitting pas comme les autres
C'était assez étrange de voir quelqu'un qu'il connaissait le garder le temps d'une soirée. Enfin, ils ne se connaissaient pas réellement. Loan l'avait déjà aperçu au club de de cuisine et de ce qu'il avait retenu, il était plutôt bon cuisinier, bien meilleur que lui en tout cas. Mais il semblait assez mal à l'aise d'être ici, peut-être à cause de sa mère qui n'était pas la plus agréable avec des inconnus.

« Salut ! Ouais, je dois te surveiller. Tu n’es pas un membre du Club de Découverte culinaire ? Quel est ton nom déjà ? »

Loan regarda par la fenêtre quelques secondes. "Surveiller". Il n'avait pourtant besoin de personne pour se surveiller, il était assez grand et assez intelligent pour pouvoir se gérer seul. Mais bon. Aujourd'hui il allait être sage et puis, son baby-sitter avait l'air plutôt sympa et jeune, pour une fois.

"Euhm, ouais j'fais parti du club de Découverte Culinaire mais j'suis plutôt discret donc c'est normal que tu te rappelles pas vraiment de moi ... J'm'appelle Loan."

Il avait dit ça d'un ton neutre, qu'on se souvienne de lui ou non il s'en fichait un peu, ce n'était ni important ni grave. La personne en face de lui avait l'air plus décontractée désormais, il n'était surement pas très bien à l'idée de garder un gosse de 17 ans qui n'en faisait qu'à sa tête, mais maintenant qu'il l'avait reconnu il avait l'air de mieux se porter.

« Alors c’est toi l’adolescent fugueur et rebelle dont j’ai entendu parler ? Hum… En tout cas, j’espère que tu seras « sage » hein ? »

Loan souffla du nez. Ses parents n'exagéraient en rien son comportement, mais comme son baby-sitter ne connaissait que sa personnalité lorsqu'il était au club en train de cuisiner, il ne pouvait se douter de qui il était réellement. Tant mieux, au moins la soirée se passerait sans l'ombre d'un problème.

" 'Parait que c'est moi ouais. Mais bon, les parents tu connais, toujours à exagérer sur tout. Mais si tu veux que je ne sois pas « sage » dis-le moi et j'partirai et tu auras du mal à me rattraper. D'ailleurs ... Tu m'as pas dis ton prénom ..."

L'adolescent avait dit ça tout en rigolant, vu l'ironie de la situation. C'était à la fois ridicule et grotesque mais il avait hâte de voir ce qui allait se passer. What could go wrong after all ?

« Ah moi, je suis Akio Kimura, tu peux m’appeler Akio »

Un frisson parcourut son échine et un léger malaise se fit sentir. Le jeune homme resta silencieux quelques secondes tout en le fuyant du regard, il n'osait pas le regarder en face de peur de voir autre chose. Mais ce n'était pas mauvais, au contraire. C'était comme si le temps s'était arrêté. Il ressentait une sensation étrange mais apaisante, comme s'il venait de retrouver quelqu'un qu'il avait toujours connu. Après avoir pris une respiration profonde et être revenu à lui, il se remit à sourire, pleinement cette fois. Mais il ne put répondre, il avait passé trop de temps à ... Penser. Peut-être qu'après tout ils pourraient devenir amis ?

« Maintenant qu’on a fait connaissance, je vais te faire le dîner, qu’est ce que tu veux manger ? »

Le jeune rebelle n'avait pas vraiment faim cependant une petite voix dans sa tête lui disait de ne pas manquer de respect à Aiko. Après tout il ne voulait faire que son travail. Loan haussa les épaules et répondit, un peu gêné.

"Et bien ... Je sais pas vraiment. Mais je me disais .. Vu qu'on est dans le même club de cuisine et que t'es bon d'après ce que j'ai vu, est-ce que j'pourrai pas t'aider pour que tu m'apprennes deux trois choses ? Enfin si t'es d'accord ... Après tout c'est toi l'adulte. Mais si on pouvait éviter de faire des pâtes ... S't'euplait ? J'te montre où est la cuisine, c'est par là suis moi, dois y avoir pas mal de trucs dans le frigo. 'Fin j'espère."

L'adolescent sortit alors de sa chambre et se dirigea vers la cuisine. Peut-être qu'Akio avait déjà visité la maison, mais il s'en fichait, il voulait juste être sympa avec lui.
Codage par Libella sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forumactif.com/t11052-loan-arai-just-get-it-over-with#233992 http://keimoo.forumactif.com/t11061-loan-arai-chronologie http://keimoo.forumactif.com/t11055-livret-scolaire-de-loan-arai#233999
Akio Kimura
♣ Université - 2ème année
avatar

Genre : Masculin Taureau Buffle Age : 21
Adresse : chambre 02 RDC
Compteur 402

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Un Baby-sitting pas comme les autres [ Loan Arai ]   Dim 14 Jan 2018 - 12:42

Un Baby-sitting pas comme les autres
Il avait remarqué, quand il avait prononcé son nom, l’adolescent avait réagi d’une manière étrange. Un silence s’était installé entre eux et ses yeux ne le regardait plus. Le blond ne comprenait pas cette réaction… Avait-il dit quelque chose de mal ? Est ce que son prénom lui rappeler de mauvais souvenir ? Peut-être qu’il avait croisé un jour dans sa vie un Akio horrible et méchant, ou un Kimura trop sévère avec lui ? Il ne pouvait pas vraiment savoir, a part l’apprendre de lui-même. Peut-être qu’au fil du temps, il le connaîtra assez pour un jour répondre aux interrogations d’aujourd’hui.
Mais après quelques instants, la pensée qui brouillait l’esprit de Loan s’était dissipé. Il le regarda à nouveau et lui sourit. Il avait changé d’un coup, ce qui était une bonne chose, Akio n’aimait pas voir les gens tristes.

"Et bien ... Je sais pas vraiment. Mais je me disais .. Vu qu'on est dans le même club de cuisine et que t'es bon d'après ce que j'ai vu, est-ce que j'pourrai pas t'aider pour que tu m'apprennes deux trois choses ? Enfin si t'es d'accord ... Après tout c'est toi l'adulte. Mais si on pouvait éviter de faire des pâtes ... S't'euplait ? J'te montre où est la cuisine, c'est par là suis moi, dois y avoir pas mal de trucs dans le frigo. 'Fin j'espère."

C’était toujours un plaisir pour Akio de recevoir des compliments sur sa cuisine. Il fait toujours les repas pour les enfants qu’il garde et ça lui fait plaisir de ce dire qu’ils ont bien mangé. Au club, il a l’habitude d’expérimenter de nouvelle recette pour ensuite les refaire au enfant. Mais il n’a jamais eu l’idée de faire participé les enfants.

« Tu veux m’aider à cuisiner ? Pourquoi pas ! Je devrais peut-être plus le faire d’ailleurs »

Il suivit Loan dans sa cuisine. Elle était grande et belle. Il espérait en avoir une pareille quand il aurait son propre appartement. Il regardait dans les placards ce qu’il y avait pendant qu’il répond au rebelle.

« Des pâtes ? Tu en manges si souvent que ça ? Je veux dire, tes parents ont l’air d’avoir les moyens de te nourrir d’autre chose que des pâtes. »


Il sortit tout ce qu’il y avait et le posa sur la table. Il avait l’air d’avoir fait les courses il n’y a pas longtemps. Il n'avait pas décidé encore de ce qu’il allait faire. Déjà, est ce qu’il partait sur du traditionnel Japonais ou est ce qu’il faisait un plat étranger.

« Est ce que tu as un plat en tête ? Je pourrais faire ton repas préféré par exemple ? »

Il va pouvoir apprendre les goûts de Loan. Ça pourrait servir de savoir ça dans l’avenir. Pour les prochains cours au club ou même si il revient le garder. Si il travaille bien ce soir, ses parents vont probablement le rappelait si ils veulent l’enfermer chez lui à nouveau.

Codage par Libella sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

__________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forum-actif.net/t8853-akio-kimura-lun#210731 http://keimoo.forum-actif.net/t9557-come-with-me-in-the-magique-world#217932 http://keimoo.forum-actif.net/t9674-livret-scolaire-d-akio-kimura#225327
Loan Arai
♠ Lycée - Quatrième année
avatar

Genre : Masculin Vierge Dragon Age : 17
Adresse : 07 rue Akaiberry, dans le quartier Hebi
Compteur 72
Multicompte(s) : Non

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Un Baby-sitting pas comme les autres [ Loan Arai ]   Lun 15 Jan 2018 - 18:23

Un Baby-sitting pas comme les autres
Alors qu'Akio fouillait les placards à la recherche de quoi cuisiner, le rebelle s'assit sur l'un des plans de travail, pensif. Habituellement, lorsque ses parents étaient à la maison il ne pouvait pas faire le repas, son père refusait tout simplement car déjà il ne voulait pas le voir devenir cuisinier, ce qui attristait beaucoup l'adolescent. Il se sentait comme un paria dans cette famille, jamais libre, toujours enfermé. Mais bien heureusement, il était tombé sur un baby-sitter très gentil avec qui il pourrait nouer des liens positifs. Le sortant de ses pensées, il répondit.

« Des pâtes ? Tu en manges si souvent que ça ? Je veux dire, tes parents ont l’air d’avoir les moyens de te nourrir d’autre chose que des pâtes. »

Loan détourna alors le regard. Non, au contraire il n'en mangeait jamais. Il n'en était pas vraiment fan, du moins lorsqu'elles étaient natures. Sinon il les mangeait sans problème mais, faire des pâtes alors qu'il pouvait apprendre d'une personne compétente des plats plus difficiles, non merci c'était juste stupide.

"Non ... C'est pas ça. Les pâtes natures c'est pas vraiment ce que j'préfère, y'a pas de goût c'est aussi fade qu'une vie sans musique. Et puis c'pas parce que mes "parent"..." Il fit le signe des guillemets en même temps de le dire "... Ont de quoi acheter des conneries de riche que j'aime ça, c'est eux qui ont des goûts de luxe. J'suis pas comme eux. Moi j'aime les trucs gras et dégueu' pour la santé comme tous les ados. Tu oublierais pas que j'ai 17 ans et non 7 ans par hasard ? J'suis comme ... Les autres."

Le rebelle se sentit légèrement vexé lorsqu'Akio avait parlé de ses parents. Il détestait être mis dans le même panier qu'eux. Cependant il avait quelques remords sur sa façon de parler. Après tout, son baby-sitter voulait seulement connaître ses habitudes alimentaires et il avait haussé le ton comme il le faisait avec ses parents. Légèrement rouge de honte, il finit.

"... Pardon j'voulais pas dire ça comme ça. S'cuse moi."

Il toussa pour combler le blanc qu'il avait laissé. Tout ce qu'il espérait, c'est que son surveillant d'un soir ne lui en tienne pas compte. Le fait qu'il s'excuse était déjà rare en soi, même ses professeurs n'étaient pas aussi bien "traité". Comme pour changer de sujet, le baby-sitter lui posa une question.

« Est ce que tu as un plat en tête ? Je pourrais faire ton repas préféré par exemple ? »

Loan fut légèrement touché par l'attention d'Akio. Il faisait certainement ça pour tous les enfants qu'il devait garder mais ce n'était pas grave. C'était quand même très gentil de sa part. L'adolescent racla sa gorge et lui répondit alors.

"Plat préféré ? J'en ai pas vraiment. 'Fin, j'adore tout ce qui est américain, style hamburger et les trucs du genre. J'trouve ça trop cool, j'ai vraiment hâte de me casser d'ici pour en manger un vrai, chez eux. Mais j'ai regardé, y'a pas de quoi en faire. Sinon y'a ... Les sushis et les makis, c'est fucking délicieux. Je sais pas en faire mais si toi ouais tu pourrais m'apprendre. 'Fin si t'es d'accord et si y'a de quoi, j'suis pas sûr. Mais sinon on pourrait aller au magasin d'à côté j'crois qu'il est ouvert à cette heure si. Mais si on doit y aller, on y va tout les deux, j'pourrai prendre l'air et fumer un peu ..."

Après avoir parlé, le rebelle descendit du plan de travail pour se placer à côté d'Akio, les yeux rivés sur les aliments qu'il avait déposé précédemment sur la table. Au fond de lui il voulait que quelque chose manque pour aller se dégourdir les jambes. Cependant, dans l'excitation, il lui avait dit qu'il fumait. Et ses parents n'étaient pas au courant.
Codage par Libella sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forumactif.com/t11052-loan-arai-just-get-it-over-with#233992 http://keimoo.forumactif.com/t11061-loan-arai-chronologie http://keimoo.forumactif.com/t11055-livret-scolaire-de-loan-arai#233999
Akio Kimura
♣ Université - 2ème année
avatar

Genre : Masculin Taureau Buffle Age : 21
Adresse : chambre 02 RDC
Compteur 402

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Un Baby-sitting pas comme les autres [ Loan Arai ]   Sam 20 Jan 2018 - 16:38

Un Baby-sitting pas comme les autres
Il écoutait tout ce qu’il disait sur ses parents. Il avait l’impression d’entendre sa sœur, elle avait à peu près la même façon de penser vis-à-vis des habitudes alimentaires de sa famille. Mais Akio ne comprenait pas pourquoi il ne profitait pas de la richesse pour bien se nourrir. Il aurait bien aimé manger autant de bonnes choses. Lui qui a souvent manger que du riz à la fin du mois. Pourquoi rejeter la possibilité d’être dans une santé parfaite ? L’académie lui avait permis d’apprendre plein de recettes qui n’aurait jamais pu expérimenter en restant chez lui.

Ces minis monologues permettaient au blond de pouvoir connaître un peu plus l’adolescent, sa manière de voir les choses et sa relation qu’il entretient avec ses parents. Ça l’amusait dans un sens, il était déjà assez à l’aise pour se livrer de la sorte. Il allait quand même lui faire part de son avis, c’était son Senpai et il devait lui donner de bon conseil

« Non ne t’inquiète pas, je ne te prends pas pour un enfant de 7 ans… Bien manger n’est pas qu’une question de luxe… Pour être en bonne santé, il faut manger équilibré. Tu peux aller au Macdo de temps en temps, mais il ne faut pas en faire une habitude… Tu es jeune et tu grandis donc faut donner à ton corps ce qu’il a besoin et ne pas manger trop gras »

Il ne savait pas vraiment ce qu’il le poussait à faire autant attention à ça, il avait depuis plus jeune à étudier la science et le corps humain à travers des livres ou des documentaires. Maintenant qu’il étudie la médecine, il est encore plus à cheval dessus, étant donné qu’il apprend le corps humain plus en détail.

« Plat préféré ? J'en ai pas vraiment. 'Fin, j'adore tout ce qui est américain, style hamburger et les trucs du genre. J'trouve ça trop cool, j'ai vraiment hâte de me casser d'ici pour en manger un vrai, chez eux. Mais j'ai regardé, y'a pas de quoi en faire. »


Les États-Unis… Pour en revenir au sujet de toute à l’heure, les État unis ont une réputation plutôt négative au niveau de sa gastronomie. Comment est-ce qu’il a pu développer une passion pour ce genre de repas… Les goûts d'Akio étaient tournés vers une cuisine traditionnel japonaise, mais il apprécié aussi la cuisine française et surtout les pâtisseries, probablement à cause de sa mère d’ailleurs. Un souvenir de janvier où sa mère lui préparer une Galette des Rois. Ces moments étaient rares, vu le prix que coûtaient les ingrédients dans les magasins d’expatriés au Japon.

« Sinon y'a ... Les sushis et les makis, c'est fucking délicieux. Je sais pas en faire mais si toi ouais tu pourrais m'apprendre. 'Fin si t'es d'accord et si y'a de quoi, j'suis pas sûr. Mais sinon on pourrait aller au magasin d'à côté j'crois qu'il est ouvert à cette heure si. Mais si on doit y aller, on y va tout les deux, j'pourrai prendre l'air et fumer un peu ..."

Akio bloqua un moment sur la mention de la cigarette… Il était trop jeune pour fumer… De plus, la cigarette détruit plus le corps qu’un hamburger… Pourquoi est ce qu’il fait tant de mal à son corps comme ça. Ce lycéen a besoin d’une leçon de prévention et il ne se généra pas pour la faire.

« Très bien, on fera des sushis et des Maki, il faudrait trouver du poisson alors ! Mais je ne sais pas si sortir faire une course avec toi est considéré comme une violation de ma mission ce soir… Je n'ai pas envie de me faire virer… Quoique je pourrais toujours leur dire que si je sors faire une course sans toi, tu profiterais de mon absence pour t’éclipsais de la chambre. »

D’un coup, Akio changea de ton, il était plus autoritaire et moins joyeux que celui qu’il employait depuis tout à l’heure.

« Par contre… Pas de cigarette avec moi… Moi ici avec toi, tu ne fumeras pas ! Est ce que tu es au courant de tout les mauvais effet de cette merde sur ton corps ? En plus, tu es mineur, tu n’es même pas censé pouvoir t’en procurer ! »

Codage par Libella sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

__________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forum-actif.net/t8853-akio-kimura-lun#210731 http://keimoo.forum-actif.net/t9557-come-with-me-in-the-magique-world#217932 http://keimoo.forum-actif.net/t9674-livret-scolaire-d-akio-kimura#225327
Loan Arai
♠ Lycée - Quatrième année
avatar

Genre : Masculin Vierge Dragon Age : 17
Adresse : 07 rue Akaiberry, dans le quartier Hebi
Compteur 72
Multicompte(s) : Non

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Un Baby-sitting pas comme les autres [ Loan Arai ]   Mar 23 Jan 2018 - 13:44

Un Baby-sitting pas comme les autres
Loan s'arrêta quelques secondes et se rendit compte de ce qu'il venait de dire grâce au regard d'Akio. Personne ne savait qu'il fumait, et il avait toujours fait en sorte de rester discret notamment en aillant toujours une excuse de secours à disposition si ses vêtements sentaient le tabac. Par exemple, il disait être allé avec des amis majeurs dans des endroits pour fumeurs juste pour les accompagner alors que c'était faux puisqu'il n'avait ni amis fumeurs à accompagner ni d'amis en général. Cependant, maintenant qu'il avait avoué par inadvertance son activité "illégale" à son baby-sitter, il ne pouvait pas se permettre de le laisser le dire à ses parents, les conséquences seraient beaucoup trop lourdes. Mais de toutes façons il ne savait pas encore si Akio avait tilté, n'aillant pas encore répondu, ce qu'il fit sans tarder.

« Très bien, on fera des sushis et des Maki, il faudrait trouver du poisson alors ! Mais je ne sais pas si sortir faire une course avec toi est considéré comme une violation de ma mission ce soir… Je n'ai pas envie de me faire virer… Quoique je pourrais toujours leur dire que si je sors faire une course sans toi, tu profiterais de mon absence pour t’éclipsais de la chambre. »

L'adolescent fit mine d'être surpris en posant ses deux mains sur son torse, les yeux écarquillés comme si son baby-sitter avait dit une énorme bêtise. Sauf que c'était totalement vrai, mais il devait attirer l'attention d'Akio sur autre chose pour ne pas qu'il se souvienne de son tabagisme actif. Mais c'était en vain, le blondinet était loin d'avoir oublié, il avait même changé de ton. Son visage d'ange ne collait pas vraiment à la voix plus autoritaire qu'il avait pris mais Loan passa outre, il ne voulait ni le mettre en rogne ni même se moquer de lui. Il ne le connaissait pas plus que ça mais pourtant, il ressentait toujours cette impression, comme s'il l'avait perdu de vue depuis des années. Le sortant de ses pensées, le baby-sitter continua.

« Par contre… Pas de cigarette avec moi… Moi ici avec toi, tu ne fumeras pas ! Est ce que tu es au courant de tout les mauvais effet de cette merde sur ton corps ? En plus, tu es mineur, tu n’es même pas censé pouvoir t’en procurer ! »

Loan détourna le regard vers la fenêtre. Il se doutait bien qu'il n'allait pas avoir le droit de fumer en sa présence et il ne comptait de toutes façons pas le faire car il n'était pas censé être au courant. L'adolescent soupira légèrement en levant les bras vers le ciel jusqu'au niveau de sa tête comme s'il allait se faire fouiller par la police et se retournant vers Akio, l'air déterminé, comme s'il le défiait du regard mais sans paraître méchant.

"T'as l'air de déjà bien connaitre ma manière de fonctionner à ce que j'vois. Bien sûr que je m'enfuirais la seconde où tu passeras la porte, c'est surtout pour toi que je te dis de m'emmener avec toi. C'est presque contradictoire mais bon. Et je sais bien ce que cette connerie me fait, je tousse, j'ai mal à la gorge mais que veux-tu ? J'y peux rien maintenant. Et tous les magiciens ont leurs secrets, moi j'fais apparaître comme par magie des paquets grâce au porte-monnaie de Papa Maman. Mais Aiko ..."

L'adolescent s'arrêta une seconde, surpris de lui même. Il n'avait pas prononcé ce prénom depuis longtemps mais il ne ressentait plus rien mais la surprise restait entière. Un sourire nerveux se dessina sur son visage et il continua.

"Mais A K I O, j'espère que tu resteras muet à propos de ça hein ? Mes parents ont pas besoins de savoir ça. J'sais pas vraiment quoi dire pour te convaincre mais genre imagine, ton frère, ta soeur, ton cousin peu importe, s'ils avaient besoin de quelque chose certainement pourri pour leur santé, est-ce que tu les priverais de la seule chose qui arrive à les faire tenir tous les jours sans péter les plombs ? Fin j'veux dire,
entre être un connard qui veut les priver et une personne qui veut les aider y'a un fossé. You know what I'm sayin' ?"


L'adolescent fit une mine à la fois désespérée et saoulée, le regard dans le vide. Il ne savait pas si ça allait fonctionner, mais l'échec n'était pas une option. Il tendit alors le bras vers la porte et dit, d'une petite voix, fatigué.

"On peut y aller ? S't'euplait ?"

Il le regarda dans les yeux une nouvelle fois, priant intérieurement que tout se passe bien.

Codage par Libella sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forumactif.com/t11052-loan-arai-just-get-it-over-with#233992 http://keimoo.forumactif.com/t11061-loan-arai-chronologie http://keimoo.forumactif.com/t11055-livret-scolaire-de-loan-arai#233999
Akio Kimura
♣ Université - 2ème année
avatar

Genre : Masculin Taureau Buffle Age : 21
Adresse : chambre 02 RDC
Compteur 402

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Un Baby-sitting pas comme les autres [ Loan Arai ]   Jeu 1 Fév 2018 - 20:37

Un Baby-sitting pas comme les autres
Il écoutait attentivement ce que disait l’adolescent. Il ne disait rien pour l’instant, son cerveau réfléchissait, il devait faire une réponse structurée et ne pas être influencé par ses émotions. Être trop spontané n’était pas bon dans une situation comme celle-ci. Il resta silencieux et le laissa parler et se dévoiler un peu plus. La première question qui vient à l’esprit du blond était juste pourquoi ? Pourquoi fais-tu ça ? Pourquoi penses-tu ça ? Pourquoi réagis tu comme ça ?
Il essayait de l’analysé, le comprendre. Il ne le connaissait pas encore assez. Comment faire un bilan sur quelqu’un quand tu ne connais pas son histoire. Il avait senti sa colère contre ses parents, mais qu’est ce qui provoque cette colère ? Akio était à la fois curieux et pas content. Curieux de savoir tout ce qu’il cachait, mais en vouloir à ses parents n’était pas possible chez l’étudiant. Lui qui a toujours eu du respect pour les siens, c’était si différent de sa propre vision des choses. Le regard du rebelle le défiait, il allait peut-être répéter ce que tout le monde lui avait dit, mais il s’en foutait, il devait dire ce qu’il avait sur le cœur. Évoquer la famille n’était pas une bonne chose, jamais il ne laisserait sa sœur toucher à se truc, parce qu’il l’aime et il y a toujours d’autre solution que succomber à des drogues qui te détruisent la santé.

"On peut y aller ? S't'euplait ?"

Il ne fit rien d'autre que fixait le lycéens. Il lui fallu quelques secondes pour mettre sa pensée au clair. Il voulait faire quelque chose pour lui, il n’avait pas envie de le laisser comme ça. Il attrapa son bras tendu et se dirigea vers la sortie.

« Pourquoi as-tu commençais si tu savais ce que ça te ferais… ? Je sais que tu vas penser que je suis lourd avec ça, mais j’ai besoin d’exprimer mon opposition. Si ma sœur souffrait de quelque chose et qu’elle se tournerai vers une connerie comme ça, je l’empêcherai de continuer. Pas en lui privant ou en lui criant dessus. Parce que pour arrêter, il faut en avoir la volonté. Mais en l’accompagnant tout les jours et être le soutient qu’elle a besoin. Quand on aime quelqu’un, on ne la laisse pas tomber. C’est probablement cliché pour toi ce que je suis en train de dire, mais je le pense sincèrement. »

Il remit ses chaussures et ouvrit la porte.

« Allons-y ! »

Il se positionna devant la maison, il attendait Loan, regardant une nouvelle fois la façade de l'habitation.

« Tu crois vraiment que je vais en parler à tes parents ? Ça changera rien qu’il le sache, à part t’engueuler… Vu comment tu as l’air de bien t’entendre avec eux, ça risque de te donner encore plus envie… Ce n'est pas le but recherché. »

Il lui sourit, il ne voulait pas rester sous cette tension. Profitons de cette soirée pour s’amuser, non ?

« Si je fais un bon travail, je serais sûrement appelé de nouveau pour te garder. Si ça t’intéresse, je peux t’aider à arrêter et ainsi t’éviter de mourir d’un cancer à 30 ans. Ce n'est pas très cool pour toi… Mais aussi pour tes proches. Je serais triste s'il t’arrivait quelque chose de mal. »


Même s'ils venaient de se rencontraient, Akio commençait déjà à bien aimer ce garçon. Il s’attachait au gens facilement donc c’était tout à fait normal pour lui, mais c’était vu différemment par les autres. Ils pensaient souvent que c’était des paroles en l’air alors qu’il est toujours sérieux dans ses propos. Il posa ses yeux à nouveau sur l’adolescent et se mit à marcher en arrière vers la rue.

« J’ai vu un supermarché ouvert en venant, allons voir ce qu’ils vendent. »

Codage par Libella sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

__________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forum-actif.net/t8853-akio-kimura-lun#210731 http://keimoo.forum-actif.net/t9557-come-with-me-in-the-magique-world#217932 http://keimoo.forum-actif.net/t9674-livret-scolaire-d-akio-kimura#225327
Loan Arai
♠ Lycée - Quatrième année
avatar

Genre : Masculin Vierge Dragon Age : 17
Adresse : 07 rue Akaiberry, dans le quartier Hebi
Compteur 72
Multicompte(s) : Non

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Un Baby-sitting pas comme les autres [ Loan Arai ]   Sam 3 Fév 2018 - 0:20

Un Baby-sitting pas comme les autres
Loan resta immobile pendant quelques instants le temps que son baby-sitter réagisse, le bras tendu vers la porte. Le jeune rebelle voulait absolument partir d'ici et respirer l'air frais de la liberté, mais cependant cela n'allait pas d'être de tout repos car il pouvait voir dans les yeux de l'adulte, ce regard curieux et fouineur qu'il détestait tant. Mais il allait devoir prendre sur lui pour ne pas tout foutre en l'air et l'empêcher de cafter à ses parents. A la seconde où l'adolescent perdit espoir, il sentit le bras d'Akio le tirer vers la porte. Soulagé et libéré de son stress, il écouta d'une oreille attentive ce que son baby-sitter avait à dire.

« Pourquoi as-tu commencé si tu savais ce que ça te ferais… ? Je sais que tu vas penser que je suis lourd avec ça, mais j’ai besoin d’exprimer mon opposition. Si ma sœur souffrait de quelque chose et qu’elle se tournerai vers une connerie comme ça je l’empêcherai de continuer. Pas en lui privant ou en lui criant dessus. Parce que pour arrêter, il faut en avoir la volonté. Mais en l’accompagnant tout les jours et être le soutient qu’elle a besoin. Quand on aime quelqu’un, on ne la laisse pas tomber. C’est probablement cliché pour toi ce que je suis en train de dire, mais je le pense sincèrement. »

"Cliché", il venait exactement de résumer son monologue en un seul mot. L'adolescent se fichait un peu de ce que l'adulte pensait. Tant mieux s'il voulait protéger sa soeur, s'il l'aimait, s'il voudrait la sortir de cette merde si jamais elle en était victime, mais cela ne le concernait pas. Ils n'étaient pas frères et n'avait littéralement aucun lien, c'était pratiquement hors sujet d'après lui. Mais le rebelle ne montra rien en extérieur pour ne pas le vexer alors qu'il ouvrit la porte et dit assez joyeusement « Allons-y ! ». L'adolescent s'assit alors sur le sol et commença à mettre ses chaussures alors qu'Akio était déjà dehors en train de lui parler depuis le palier.

« Tu crois vraiment que je vais en parler à tes parents ? Ça changera rien qu’il le sache, à part t’engueuler… Vu comment tu as l’air de bien t’entendre avec eux, ça risque de te donner encore plus envie… Ce n'est pas le but recherché. »

L'adolescent sortit alors de la maison et la ferma à clé avant de se retourner vers son baby-sitter qui lui souriait gentiment. Loan resta silencieux, le regard parcourant les maisons aux alentours en prenant bien soin de fuir celui d'Akio qui continua alors la pseudo discussion.

« Si je fais un bon travail, je serais sûrement appelé de nouveau pour te garder. Si ça t’intéresse, je peux t’aider à arrêter et ainsi t’éviter de mourir d’un cancer à 30 ans. Ce n'est pas très cool pour toi… Mais aussi pour tes proches. Je serais triste s'il t’arrivait quelque chose de mal. »

Loan était resté inerte face aux mots de son babysitter. Aucuns des deux garçons ne se connaissaient mais pourtant l'adulte s'inquiétait pour lui. Un léger sourire se dessina sur le visage de l'adolescent mais il resta muet, encore une fois. Il commença alors à suivre Akio dans une direction.

« J’ai vu un supermarché ouvert en venant, allons voir ce qu’ils vendent. »

L'adolescent hocha doucement la tête et le suivit alors tout en répondant enfin.

"Ouais d'accord, si on parle du même c'pas loin."

Le rebelle se rapprocha d'Akio et marcha à ses côtés, toujours déstabilisé par ce qu'il avait dit. Cependant il ne comptait tout de même pas arrêter la cigarette, du moins pas de suite. Sans sa drogue il deviendrait totalement dérangé et sa vie serait fichue en l'air et non uniquement sa santé. De plus il n'avait pas la motivation, certes savoir que quelqu'un ne s'en fichait pas l'encourageait à essayer, mais d'une vraie raison, d'une chose à laquelle il tenait et voulait se battre pour. Après quelques longues secondes de marche en silence, le rebelle décida de le briser en continuant la conversation.

"Euhm ... Ouais c'est cool que ça t'inquiète mais ... Tranquille ça va aller. Heureusement que tu vas rien dire à mes parents, t'es plutôt compréhensif c'est cool. Mais dis pas de conneries, ça te ferait rien si un truc m'arrivait. J'suis juste un job d'un soir pour toi. On ment pas à un menteur ..."

Il baissa légèrement la tête avant d'entrer dans le magasin. Au fond de lui il espérait qu'il dise la vérité à ce propos mais il ne pouvait tout simplement pas l'admettre, ce n'était pas dans sa nature. Il avait besoin d'aide mais refusait de se faire aider. Une fois à l'intérieur, pour changer de sujet il se tourna vers l'adulte, toujours en l'évitant du regard avant de demander.

"Du coup j'ai zappé, on fait des sushis et des makis à quoi ? Perso' j'aime beaucoup quand c'est au saumon ... Mais toi t'aimes un truc spécial ? Car bon tu me gardes ok mais faut pas non plus que tu crèves de faim quoi. Fin' je dis ça après ... C'est toi l'adulte."

Le rebelle s'enfonça alors dans l'un des nombreux rayons du magasin tout en restant à proximité d'Akio pour l'entendre.

Codage par Libella sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forumactif.com/t11052-loan-arai-just-get-it-over-with#233992 http://keimoo.forumactif.com/t11061-loan-arai-chronologie http://keimoo.forumactif.com/t11055-livret-scolaire-de-loan-arai#233999
Akio Kimura
♣ Université - 2ème année
avatar

Genre : Masculin Taureau Buffle Age : 21
Adresse : chambre 02 RDC
Compteur 402

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Un Baby-sitting pas comme les autres [ Loan Arai ]   Sam 24 Fév 2018 - 18:21

Un Baby-sitting pas comme les autres
"Ouais d'accord, si on parle du même c'pas loin."

Les deux hommes se mirent en chemin vers le magasin. Un petit blanc s’installa entre eux. Le blond réfléchissait, il n’arrivait pas à savoir ce que penser le lycéen. Il essayé d’être naturel, mais il ne voulait pas paraître trop insistant. Il ne devait pas gêner les autres, mais au fond, il avait envie d’exprimer son désaccord, son avis et ce qu’il pensait. Il attendit que le brun fasse le premier pas en interrompant le silence

"Euhm ... Ouais c'est cool que ça t'inquiète mais ... Tranquille ça va aller. Heureusement que tu vas rien dire à mes parents, t'es plutôt compréhensif c'est cool. Mais dis pas de conneries, ça te ferait rien si un truc m'arrivait. J'suis juste un job d'un soir pour toi. On ment pas à un menteur ..."

Serait-il prêt à se faire aider par Akio ? Est ce qu’il y aura un après cette nuit. Le blond était d’accord, mais on ne pouvait pas être sûr que ça soit réciproque. Il n’avait pas vraiment de meilleurs amis ou quoi dans cette ville, quelques camarades de classe et sa sœur. Il s’était habitué à vivre seul, tout les Japonais sont habitué à vivre seul. Mais il avait envie d’avoir une amitié comme on peut voir dans les animes, ça avait l’air amusant.

Même s'il ne connaît pas la personne, Akio pouvait s’inquiéter pour quelqu’un. Il savait faire preuve d’empathie.

« Peut être qu’il est encore tôt pour le dire mais une fois que j’ai dis quelque chose, je le fais, je tiens mes promesses Le travail de baby-sitter est différent des autres job qu’on peut faire quand on est étudiant. Je trouve ça plus humain que servir de la malbouffe. Quand je croise un ancien enfant que j’ai surveillé dans la rue, il me reconnaît. Parfois, je peux rester en contacte sur les réseaux sociaux avec eux. Je ne suis pas un menteur, chaque garde est différente et me marque d’une certaine façon. »

Après tous, si tu ne travailles que pour l’argent, ce n’est pas baby-sitter qu’il faut faire. Il y a forcément de meilleurs boulots qui rapporte plus. Il était peut-être encore trop tôt pour parler de tous ça, les deux hommes venaient à peine de se connaître. Peut-être qu’Akio était allé un peu trop vite. Quelques minutes plus tard, ils arrivèrent au magasin. Il ferait mieux de se concentrer que le repas de ce soir, non ? Il avait tout le temps pour en reparler. Il rentra et se dirigea directement vers le rayon du poisson frais.

"Du coup j'ai zappé, on fait des sushis et des makis à quoi ? Perso' j'aime beaucoup quand c'est au saumon ... Mais toi t'aimes un truc spécial ? Car bon tu me gardes ok mais faut pas non plus que tu crèves de faim quoi. Fin' je dis ça après ... C'est toi l'adulte. »

Il y avait du choix, tout pouvait convenir pour les sushis et les maki, et pas seulement du poisson. Il pourrait aussi en faire à la viande, à l’omelette, et même aux légumes. Mais apparemment, l’adolescent aimait le saumon. Il aimait bien aussi.

« Si tu aimes le saumon, partons sur ça alors. Après, on pourrait soit en faire qu’aux saumons, soit varié les plaisirs et choisir d’autres poissons en plus. Dorade, thon, crevette, poulpe, il y a du choix dans ce magasin »

Le blondinet observait l’état des aliments, c’était important pour lui de prendre de la bonne qualité. Une bonne odeur de poisson se dégager et il avait faim rien qu’en pensant au repas qu’il allait préparer.

« Tu sais, moi tout me va donc ne t’inquiète pas pour ça »
Codage par Libella sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

__________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forum-actif.net/t8853-akio-kimura-lun#210731 http://keimoo.forum-actif.net/t9557-come-with-me-in-the-magique-world#217932 http://keimoo.forum-actif.net/t9674-livret-scolaire-d-akio-kimura#225327
Loan Arai
♠ Lycée - Quatrième année
avatar

Genre : Masculin Vierge Dragon Age : 17
Adresse : 07 rue Akaiberry, dans le quartier Hebi
Compteur 72
Multicompte(s) : Non

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Un Baby-sitting pas comme les autres [ Loan Arai ]   Mar 27 Fév 2018 - 15:53

Un Baby-sitting pas comme les autres

Loan parcourait du regard les différents produits sans vraiment savoir ce qu'il cherchait. Au fond de lui il espérait qu'Akio apprécie le saumon même si faire des makis et des sushis avec d'autres poissons l'intéressait tout autant. Après tout, il fallait bien varier les plaisir pour ne pas faire une overdose.

« Si tu aimes le saumon, partons sur ça alors. Après, on pourrait soit en faire qu’aux saumons, soit varié les plaisirs et choisir d’autres poissons en plus. Dorade, thon, crevette, poulpe, il y a du choix dans ce magasin »

L'adolescent observait les produits un à un sans les toucher, vérifiant à la fois leur texture et leurs couleurs pour avoir une idée de la qualité. Il ne voulait surtout pas tomber malade à cause de poisson avarié, ce serait un comble pour eux. Les propositions d'Akio lui plaisait, plus particulièrement le thon et la crevette qui, pour le rebelle, était délicieux. Malheureusement sa mère n'était pas du même avis car elle n'aimait pas ces goûts là donc il n'en mangeait pratiquement jamais à la maison, c'était donc une occasion rarissime que Loan allait saisir.

« Tu sais, moi tout me va donc ne t’inquiète pas pour ça »

Bien heureusement pour l'adolescent, son baby-sitter n'était pas difficile contrairement à lui. Un léger sourire éclaircit son visage car, étrangement, plus Akio était à ses côtés mieux il se sentait. L'adolescent n'avait pas ressenti de si bonnes émotions en la compagnie de quelqu'un depuis beaucoup trop longtemps, depuis une éternité. C'était comme si un déclic venait de s'enclencher dans son esprit. Et si s'ouvrir aux autres étaient réellement la bonne solution ? Pouvait-il enfin recommencer à vivre correctement ? Se refaire des amis ? Ces questions restèrent dans son esprit pendant de longues minutes, alors qu'il continuait à observer les poissons. Il répondit alors enfin à Akio, pointant du doigt un thon.

«Et bien ... Puisque tu aimes à peu près tout, est-ce qu'on pourrait faire des makis et des sushis au thon, aux crevettes et au saumon ? Ma mère aime pas ces trucs du goût j'en mange pratiquement jamais ... J'pensais que t'sais ... C'était le bon moment pour en manger à nouveau ?»

L'adolescent haussa les épaules et fit un petit sourire envers son baby-sitter.

«Oh d'ailleurs, j'ai de l'argent pour payer les courses, celui de mes parents. On pourrait même acheter des gâteaux si tu veux vu que c'est pas notre argent !» L'adolescent marqua une pause et continua, d'un ton légèrement plus triste «Si seulement tu savais à quel point mes géniteurs sont à cheval sur la malbouffe ... Y'a jamais un seul soda à la maison, heureusement que j'en bois dehors sinon je deviendrais taré !»

Le rebelle se mit à rire nerveusement, il en disait surement un peu trop à Akio mais il ne pouvait se résoudre à ne rien dire, c'était plus fort que lui. Il se racla la gorge, comme pour passer à autre chose, et prit le thon, le saumon et les crevettes qui semblaient les plus fraîches avant de se retourner vers l'adulte, les bras chargés de poissons.

«On aurait dû prendre un sac ça va pas forcement être pratique ... Mais bon tant pis. Du coup tu as encore des choses à prendre ici ? Et on peut prendre des gâteaux au chocolat please Aiko ?» Après une demi-seconde il s'auto-corrigea. «Euh ! Akio. S'cuse.»

L'adolescent sentit un frisson lui parcourir l'échine et il se mit à tousser dans une autre direction pour combler le blanc, fuyant du regard son baby-sitter. Il devait le trouver ridicule mais les habitudes étaient très durs à faire partir.
Codage par Libella sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

__________________________________________________
Merci Naoo  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] :
 
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forumactif.com/t11052-loan-arai-just-get-it-over-with#233992 http://keimoo.forumactif.com/t11061-loan-arai-chronologie http://keimoo.forumactif.com/t11055-livret-scolaire-de-loan-arai#233999
Akio Kimura
♣ Université - 2ème année
avatar

Genre : Masculin Taureau Buffle Age : 21
Adresse : chambre 02 RDC
Compteur 402

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Un Baby-sitting pas comme les autres [ Loan Arai ]   Dim 29 Avr 2018 - 19:03

Un Baby-sitting pas comme les autres
«Et bien ... Puisque tu aimes à peu près tout, est-ce qu'on pourrait faire des makis et des sushis au thon, aux crevettes et au saumon ? Ma mère aime pas ces trucs du goût j'en mange pratiquement jamais ... J'pensais que t'sais ... C'était le bon moment pour en manger à nouveau ?»

Akio connais ça, ne pas pouvoir manger ce que tu aimes beaucoup. Ce n’était pas pour les mêmes raisons, mais il connaissait ce sentiment. Ses parents n’avaient pas forcément les moyens de lui payaient certain produit, mais il était sûr que s'ils pouvaient lui offrir, ses parents n’auraient pas hésité à lui acheter. Plus il écoutait l’adolescent parler, plus il avait une mauvaise image de ses parents… Maintenant, il apprend que sa mère n’achète pas d’aliment qu’elle n’aime pas même si son fils aime ça. Il ne devrait pas juger ses employeurs comme ça, mais s'il garde ça pour lui, tout ira bien.

« En effet, c’est le meilleur moment. Ce n’est pas quelque chose de mauvais pourquoi je refuserai ? »

Le blond se dirigea vers les poissons, il commença par choisir le thon. Le prix de ce poisson est plus important que pour le saumon, car il est plus rare que l'autre poisson. Rareté produit par la pêche intensive probablement. Il compara les poissons et prit ceux de meilleures qualités. Après s’être occupé du thon et du saumon, il se dirigea vers les crevettes. Il hésitait entre les prendre toute entière ou déjà libéré de leurs têtes et de leurs peaux orange. Est ce qu’il avait envie de passer du temps à les décortiquer ? Tout en réfléchissant sur quelle crevette prendre, il écoutait attentivement Loan.

«Oh d'ailleurs, j'ai de l'argent pour payer les courses, celui de mes parents. On pourrait même acheter des gâteaux si tu veux vu que c'est pas notre argent ! »  

Il se tourna vers lui, ses crevettes en mains, il avait décidé de les prendre déjà prête. Il s’interrogeait sur Loan, il était sûr que ces parents ne remarqueraient pas leur achat ?

« Comment tu fais pour ne pas que tes parents voient que tu te sers librement de leurs argents ? »

Il était vachement débrouillard pour oser prendre l’argent de cette manière là.

«Si seulement tu savais à quel point mes géniteurs sont à cheval sur la malbouffe ... Y'a jamais un seul soda à la maison, heureusement que j'en bois dehors sinon je deviendrais taré !»

Il était d’accord sur le fait que ce n’était pas bon de trop consommer de malbouffe. Mais priver quelqu’un de quelque chose lui donne juste plus envie d’en consommer. Loan est un exemple.

«On aurait dû prendre un sac ça va pas forcement être pratique ... Mais bon tant pis. Du coup tu as encore des choses à prendre ici ? Et on peut prendre des gâteaux au chocolat please Aiko ? Euh ! Akio. S'cuse »


Au lieu de se diriger directement vers les caisses, il alla vers le rayon des boissons. Il voulait passer un bon temps avec lui donc pourquoi ne pas se faire plaisir un peu ? Tant que ses parents ne sont pas au courant, ça ira.
D’ailleurs, il se demandait s'il connaissait quelqu’un qui se nomme Aiko, c’était la deuxième fois qu’il se trompait.

« Ne t’inquiète pas pour le sac, on en demandera un à la caisse. Prends la boisson que tu veux. »

Il lui sourit, le laisser faire ce qu’il voulait était une marque de confiance. Il espère ne pas le regretter.

« Il faut rester discret donc il ne faudra pas laisser une trace de ce qu’on achète. Si tu veux un gâteau, on peut aller l’acheter dans la boulangerie d’en face. Les gâteaux sont de meilleurs qualité là-bas. Je suis stricte que dans une seule chose, la discrétion, je ne veux pas me faire renvoyer par tes parents. »
Codage par Libella sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

__________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forum-actif.net/t8853-akio-kimura-lun#210731 http://keimoo.forum-actif.net/t9557-come-with-me-in-the-magique-world#217932 http://keimoo.forum-actif.net/t9674-livret-scolaire-d-akio-kimura#225327
Loan Arai
♠ Lycée - Quatrième année
avatar

Genre : Masculin Vierge Dragon Age : 17
Adresse : 07 rue Akaiberry, dans le quartier Hebi
Compteur 72
Multicompte(s) : Non

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Un Baby-sitting pas comme les autres [ Loan Arai ]   Jeu 3 Mai 2018 - 21:54

Un Baby-sitting pas comme les autres

Les bonnes choses et la chance devenaient une véritable denrée rare dans la vie de l'adolescent qui était malheureusement enfermé dans un cercle de vie si restreint que la moindre liberté prise par ce dernier représentait une désobéissance aux yeux de ses parents. Et pourtant lors des quelques fois où il avait essayé de rester à sa place, écouter ses géniteurs et faire ce qu'ils demandaient, ses droits n'étaient pas pour autant augmenté. C'était juste intenable comme façon d'exister. Ne jamais pouvoir se faire plaisir et juste se relaxer sans pour autant devoir faire attention à ci ou à ça. C'était donc l'une des raisons pour laquelle il avait décider d'en faire qu'à sa tête et de profiter de chaque secondes où il pouvait détourner les règles, tout comme à cet instant présent. Le rebelle suivit son baby-sitter vers le rayon des boissons, des étoiles dans les yeux et l'eau à la bouche, totalement ravi.

Lorsqu'il arriva devant le présentoir où se tenait les différentes canettes et autres boissons, il répondit à une ancienne question d'Akio.

« Comment je fais pour piquer de l'argent à mes parents ? Facile, ça fait 3 ans que lorsque je vais faire des courses lorsqu'ils me passent des Yens j'en garde un petit quart et je jette la facture comme ça ils ne voient pas qu'il en manque. Puis bon, ils sont pas du genre à faire attention à quelques billets laissés par-ci ou par-là dans la maison donc j'fais juste le ménage. Et puis lorsqu'il y a des sorties scolaires où il faut par exemple payer ben je leur dis un prix supérieur. Faut bien trouver un moyen de se faire son argent de poche tu sais ... Et puis quand j'achète des trucs je les cache et ... Je sors les poubelles quand y'a des trucs compromettants à cacher c'est tout.»

L'adolescent observa attentivement les étiquettes collées sur les différentes canettes et autres bouteilles pour trouver son Graal, ou plutôt ses. Malheureusement quelque chose le faisait douter d'avance, il n'allait pas être capable de choisir rapidement entre deux produits sans l'aide de l'adulte. C'était le seul doute qui pouvait subsister en lui à ce moment précis.

« Il faut rester discret donc il ne faudra pas laisser une trace de ce qu’on achète. Si tu veux un gâteau, on peut aller l’acheter dans la boulangerie d’en face. Les gâteaux sont de meilleurs qualité là-bas. Je suis stricte que dans une seule chose, la discrétion, je ne veux pas me faire renvoyer par tes parents. »

Le rebelle rendit alors le sourire d'Akio avant de prendre dans une main une canette de thé à la pêche et l'autre au Yuzu. Le dilemme était impossible à résoudre pour l'adolescent. Dans l'une de ses pattes il y avait le côté doux, sucré et si délicieux de l'arôme de pêche, et de l'autre, le goût acide, rafraîchissant et pétillant de l'agrume de citron.

« T'inquiète pas pour la discrétion ça va passer tranquille. De plus, tu risques pas de te faire renvoyer car tu seras bien la seule personne qui aura réussi à me tenir en laisse jusqu'au retour des parents donc j'pense que ça va bien aller mais ouais, autant être en mode ninja. » Il tourna alors la tête vers lui avant de lui présenter les deux contenants juste devant le visage. « A ton avis lequel est le mieux ? Et toi d'ailleurs tu prends rien ? Prends un truc pour m'accompagner sinon ce sera moins drôle ! »

Codage par Libella sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

__________________________________________________
Merci Naoo  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] :
 
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forumactif.com/t11052-loan-arai-just-get-it-over-with#233992 http://keimoo.forumactif.com/t11061-loan-arai-chronologie http://keimoo.forumactif.com/t11055-livret-scolaire-de-loan-arai#233999
Akio Kimura
♣ Université - 2ème année
avatar

Genre : Masculin Taureau Buffle Age : 21
Adresse : chambre 02 RDC
Compteur 402

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Un Baby-sitting pas comme les autres [ Loan Arai ]   Ven 4 Mai 2018 - 21:52

Un Baby-sitting pas comme les autres
Akio était impressionné par sa stratégie pour piquer de l’argent en douce à ses parents. Il avait monté plein de plans farfelu et ses géniteurs ne voyaient rien. À ce stade-là, il pourra tenter de s’orienter vers une carrière d’agent secret. À cette pensée, le blond rigola intérieurement. Ce garçon était bien trop rebelle pour suivre les instructions d’un supérieur. À moins que son coté rebelle est seulement créer par l’éducation stricte qu’il a reçu. De plus, il était en pleine période de rébellion, peut être que dans quelques années, il se calmera et deviendra la personne la plus modèle du monde. Il espérait en tout cas, il l’aimait bien finalement et il n’avait pas envie qu’il finisse mal.

« T'inquiète pas pour la discrétion ça va passer tranquille. De plus, tu risques pas de te faire renvoyer car tu seras bien la seule personne qui aura réussi à me tenir en laisse jusqu'au retour des parents donc j'pense que ça va bien aller mais ouais, autant être en mode ninja. »

Il était sûr qu’il se ferait virer s'ils apprennent ce qu’il était en train de faire à cet instant. Après tout, s'ils interdisent quelque chose, ce n’est pas pour que le baby-sitter lui cède tout ce qu’il veut pour qu’il ne s’échappe pas. Au contraire, ils s’attendent à ce qu’Akio lui tienne tête, lui refuse tout, mais arrive à le garder en laisse jusqu’à leurs retours. Il n’y aura de toute façon pas de problème à ce niveau-là étant donné que l’adolescent est d’accord avec l’idée du mode ninja. Il connaissait l’heure de retours des parents, alors il aurait le temps de nettoyer avant leur arriver. Loan le ramena à la réalité en lui présentant deux cannettes différentes.

« A ton avis lequel est le mieux ? Et toi d'ailleurs tu prends rien ? Prends un truc pour m'accompagner sinon ce sera moins drôle ! »

Il tourna la tête vers le rayon des boissons, il y avait beaucoup de choix, mais Akio en boit de temps en temps, il n’a pas l’impression de prendre un choix aussi importe que Loan. Son envie se porta sur une bouteille d’Orangina. Le petit drapeau de la France sur la bouteille lui rappeler un peu sa mère. Il n'est pas un très grand consommateur de soda, mais il aimait bien de temps en boire, surtout pendant certaines occupations, comme quand il sort avec un ami ou quand il est avec sa sœur. Aujourd'hui est un jour spécial. 

« Si tu n’arrives pas à choisir, prends les deux ? On n’est plus à une canette près tu sais »

C’était une réponse facile. S'il ne savait pas laquelle choisir, il n'avait qu'à prendre les deux et les boire à des intervalles différents. Ce n'était pas la peine de se casser la tête pour si peu. Pour lui, ce genre de petit dilemme n’existe pas, soit il décide facilement soit il cherche par n’importe quel moyen d’avoir les deux choix.
Maintenant qu’ils avaient récupéré les boissons, il était presque arrivé à la fin de leur quête.

«Est ce que tu aimerais prendre autre chose pour ce soir ? Tu avais dit un gâteau toute à l’heure non ? Qu’est-ce que ça signifie pour toi ? De petits biscuits qu’on achète pour grignoter ou le beau gâteau qu’on peut trouver en boulangerie ? En général, je les cuisine, mais on n’a pas vraiment le temps d’en faire un non ? »
Codage par Libella sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

__________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forum-actif.net/t8853-akio-kimura-lun#210731 http://keimoo.forum-actif.net/t9557-come-with-me-in-the-magique-world#217932 http://keimoo.forum-actif.net/t9674-livret-scolaire-d-akio-kimura#225327
Loan Arai
♠ Lycée - Quatrième année
avatar

Genre : Masculin Vierge Dragon Age : 17
Adresse : 07 rue Akaiberry, dans le quartier Hebi
Compteur 72
Multicompte(s) : Non

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Un Baby-sitting pas comme les autres [ Loan Arai ]   Dim 6 Mai 2018 - 1:09

Un Baby-sitting pas comme les autres

Le rebelle continuait d'observer tour à tour les deux canettes qui tenait entre ses mains, ses yeux parcourant leur tableaux des valeurs nutritionnelles en espérant trouver une sorte d'argument pour faire son choix. Malheureusement les deux boissons se valaient en calories et de plus il n'était pas du genre à faire attention à sa ligne puisqu'il n'en avait tout simplement pas besoin. Il pouvait ingérer autant de nourriture qu'il souhaitait et le lendemain son poids serait resté le même donc vérifier ceci n'était pas du tout utile pour lui. Il leva les yeux vers l'adulte et le sentit se faire attirer par une petite bouteille d'Orangina, boisson qu'il n'avait jamais goûté par manque de curiosité même si le drapeau de la France situé sur le plastique de celle-ci ravivait en lui cette envie de voyage et de découverte. Peut-être qu'un jour il y goûterait lorsqu'il visiterait le pays de la baguette, qui sait ?

« Si tu n’arrives pas à choisir, prends les deux ? On n’est plus à une canette près tu sais »

Le rebelle eut une demi-seconde d'hésitation, c'était la première fois qu'il avait la permission d'un adulte de pouvoir se laisser aller à ce point. Son regard parcourut rapidement les deux boissons avant de se poser sur Akio, un petit sourire se dessinant sur son visage. Puisqu'il était d'accord, l'adolescent n'avait pas à se décider et s'empêcher un petit plaisir supplémentaire. Cet adulte était une sorte d'alien pour Loan car il était le premier à être gentil avec lui et à plutôt s'occuper de son bien-être que de ses notes. C'était une sorte de révolution dans la tête de l'adolescent qui n'avait jamais pensé jusqu'à maintenant qu'une chose pareille n'était possible et que tout les adultes du monde n'étaient que des connards. Il avait tord et cela lui avait permi de s'ouvrir un peu plus au monde extérieur.

« Est ce que tu aimerais prendre autre chose pour ce soir ? Tu avais dit un gâteau toute à l’heure non ? Qu’est-ce que ça signifie pour toi ? De petits biscuits qu’on achète pour grignoter ou le beau gâteau qu’on peut trouver en boulangerie ? En général, je les cuisine, mais on n’a pas vraiment le temps d’en faire un non ? »

Cette fois-ci, le rebelle avait la réponse à la question et ne doutait point sur ce qu'il souhaitait réellement. C'est alors qu'ili prit le chemin de la caisse en reculons, pour continuer à faire fasse à Akio.

« Oui j'avais parlé de gâteau au chocolat ! C'est tellement bon ces trucs ! Et euh ben je pensais plutôt aux gâteaux en boulagerie car ils sont vraiment délicieux ... Enfin, si tu préfères qu'on rentre rapidement on peut prendre des cookies, c'est presque aussi bon ! Mais pas les deux car faudra tout terminer pour ne pas se faire repérer et probablement faire un peu de ménage pour qu'aucune miette ne puisse être utilisée contre nous. Et non, on a vraiment pas le temps de le faire nous-même, même si c'est franchement tentant tu me diras ... »

Une fois arrivé au niveau de la caisse il attendit son baby-sitter avant de poser ses deux boissons sur le tapis roulant, de sortir l'argent de ses parents et le passer à Akio pour qu'il s'occupe du paiement. Loan n'avait pas vraiment envie de parler à un inconnu.
Codage par Libella sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

__________________________________________________
Merci Naoo  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] :
 
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forumactif.com/t11052-loan-arai-just-get-it-over-with#233992 http://keimoo.forumactif.com/t11061-loan-arai-chronologie http://keimoo.forumactif.com/t11055-livret-scolaire-de-loan-arai#233999
Akio Kimura
♣ Université - 2ème année
avatar

Genre : Masculin Taureau Buffle Age : 21
Adresse : chambre 02 RDC
Compteur 402

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Un Baby-sitting pas comme les autres [ Loan Arai ]   Lun 7 Mai 2018 - 22:10

Un Baby-sitting pas comme les autres

Akio observe les mouvements de l’adolescent, il avait l’air joyeux après de lui avoir proposé de prendre les deux canettes. Il trouve ça mignon. Il n’avait pas fait grand-chose encore, mais il avait l’impression que Loan l’accepter comme figure d’autorité, comme un adulte. Le blond avait 20 ans maintenant, il était passé à l’âge adulte. Il avait du mal à s’en rendre compte, il va passer en 3e année de médecine, il va commencer à aller sur le terrain, à côtoyer des patients. Ce genre de pensée est plutôt présent chez les personnes plus âgées, mais le temps était vite passé pour lui. Il regrette en aucun cas tout ce qu’il a pu faire dans sa vie, mais cette situation lui donner un petit coup de vieux.

« Oui j'avais parlé de gâteau au chocolat ! C'est tellement bon ces trucs ! Et euh ben je pensais plutôt aux gâteaux en boulangerie car ils sont vraiment délicieux ... Enfin, si tu préfères qu'on rentre rapidement on peut prendre des cookies, c'est presque aussi bon ! Mais pas les deux car faudra tout terminer pour ne pas se faire repérer et probablement faire un peu de ménage pour qu'aucune miette ne puisse être utilisée contre nous. Et non, on a vraiment pas le temps de le faire nous-même, même si c'est franchement tentant tu me diras ... »

Akio sourit, il avait compris le message. Il se dirigea vers la caisse, le jeune rebelle lui passa l’argent de ses parents, ça représenter une belle somme, il n'en avait pas autant à son âge. Il posa les articles sur le tapis roulant, et laissa la caissière faire son travail. Le prix affichait sur la caisse enregistreuse augmenta beaucoup après le passage des poissons frais. Loan lui avait confié assez d’argent pour tout régler, il compta la monnaie et il avait largement assez pour passer à la boulangerie d’à côté.

« Prions pour qu’il est gardé du gâteau au chocolat pour nous »

Il était aussi content de ce gâteau que lui, il n’en mangeait quasiment pas venant d’une boulangerie, car Akio n’avait pas les moyens de gaspiller son argent dans un plaisir éphémère comme ce genre de sucrerie. Il était gêné d’avouer qu’il avait autant envie que Loan, il ne voulait pas qu’ils croient qu’il profite de sa richesse. En général, il essayait de rester neutre. Les deux hommes sortirent du supermarché et se dirigèrent directement vers la boulangerie. En entrant, une forte bonne odeur de pâtisserie vient leur chatouiller le nez. Il chercha du regard les produits au chocolat.

« On est chanceux, ils en ont encore ~ »

Il s’adressa ensuite à la vendeuse qui lui lança un sourire amicale. Il lui commanda deux parts du beau gâteau au chocolat derrière la vitrine. Ils étaient dans les prix du jeune rebelle, mais surcote pour Akio. Il récupéra le paquet et se tourna vers Loan

« Voilà ! Nous avons tout ce qu’il faut ! On devrait vite rentrer si tu veux qu’on est le temps de profiter de la créations de sushi et de cette soirée avant le retour de tes chers parents »

Il se sentait bien en ce moment, il avait envie de passer un bon moment. Ça lui faisait du bien après tout ces jours remplis de stress et de révisions intensives. Après cette parenthèse shopping, ils n’avait plus qu’à faire le chemin inverse.

Codage par Libella sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

__________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forum-actif.net/t8853-akio-kimura-lun#210731 http://keimoo.forum-actif.net/t9557-come-with-me-in-the-magique-world#217932 http://keimoo.forum-actif.net/t9674-livret-scolaire-d-akio-kimura#225327
Loan Arai
♠ Lycée - Quatrième année
avatar

Genre : Masculin Vierge Dragon Age : 17
Adresse : 07 rue Akaiberry, dans le quartier Hebi
Compteur 72
Multicompte(s) : Non

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Un Baby-sitting pas comme les autres [ Loan Arai ]   Mer 9 Mai 2018 - 13:50

Un Baby-sitting pas comme les autres
Le rebelle attendit observait la rue à l'extérieur du magasin pendant qu'Akio payait les courses. Généralement, lorsque ses parents l'envoyaient acheter ce dont ils avaient besoins, le moment qu'il redoutait le plus était lorsqu'il devait passer en caisse pour régler ses articles car il détestait sociabiliser avec des inconnus. Il jouait donc le muet à chaque fois cependant ça ne l'empêchait pas de remercier d'un mouvement de tête la personne qui travaillait, il se devait d'au moins être poli c'était la moindre des choses. Une fois le sac emballé il le prit de la main droite et sortit du magasin en compagnie d'Akio.

« Prions pour qu’il est gardé du gâteau au chocolat pour nous »

L'adolescent hocha la tête de haut en bas, priant intérieurement qu'il y en ait en effet. Au pire des cas tant pis, ils avaient déjà pas mal de choses à manger et à boire mais il fallait un délicieux dessert pour terminer en beauté cette soirée n'est-ce pas ? Les deux garçons entrèrent alors dans la boulangerie où régnait un parfum de pâtisserie particulièrement alléchant. Cet endroit était tout simplement le paradis pour toutes les personnes qui aimaient les gâteaux et autres bêtises aussi délicieuses les unes que les autres.

« On est chanceux, ils en ont encore ~ »

Loan approuva d'un « Cool ! » avant de le suivre à la caisse, le laissant cette fois-ci encore faire la parlote, il était beaucoup plus amical que lui de toutes façons. Son regard navigua alors entre les belles créations de la boulangerie, du gâteau au citron en passant par la tarte aux myrtilles jusqu'aux Yôkans. Une fois les parts commandées et récupérées par le baby-sitter, il se tourna vers le rebelle.

« Voilà ! Nous avons tout ce qu’il faut ! On devrait vite rentrer si tu veux qu’on est le temps de profiter de la créations de sushi et de cette soirée avant le retour de tes chers parents »

Les deux hommes sortirent de la boulangerie et Loan répondit à l'adulte alors qu'ils s'en allaient en direction de la maison.

« Ahah ouais, vaudrait mieux qu'on se presse t'as raison. Ce serait dommage que mes chers parents reviennent trop tôt et nous empêche de passer une soirée cool. »

Les étoiles étaient déjà visibles dans le ciel et l'air frais de la nuit renforçait le côté positif de cette soirée qui s'annonçait toujours plus prometteuse. Ils avaient de quoi faire à manger, de quoi boire et de quoi se régaler donc absolument rien n'allait ni ne devait compromettre leurs plans. Ce serait extrêmement dommage sinon. Ils regagnèrent rapidement la maison et Loan sortit ses clés avant d'ouvrir la porte et la tenir pour qu'Akio rentre en premier.

« Du coup on s'attaque direct aux sushis ? Ou on se pose pour boire ? Si tu veux on pourra même mettre de la musique dans la cuisine, peut-être si ça peut aider à se concentrer ou quoi ça peut-être cool. Bref, home sweet home. »
Codage par Libella sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

__________________________________________________
Merci Naoo  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] :
 
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forumactif.com/t11052-loan-arai-just-get-it-over-with#233992 http://keimoo.forumactif.com/t11061-loan-arai-chronologie http://keimoo.forumactif.com/t11055-livret-scolaire-de-loan-arai#233999
Akio Kimura
♣ Université - 2ème année
avatar

Genre : Masculin Taureau Buffle Age : 21
Adresse : chambre 02 RDC
Compteur 402

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Un Baby-sitting pas comme les autres [ Loan Arai ]   Jeu 17 Mai 2018 - 0:07

Un Baby-sitting pas comme les autres
Une fois le précieux gâteau obtenu, il sortit de la boulangerie et se dirigèrent vers le lieu où vit l’adolescent.

« Ahah ouais, vaudrait mieux qu'on se presse t'as raison. Ce serait dommage que mes chers parents reviennent trop tôt et nous empêche de passer une soirée cool. »

Ils leur avaient donné une heure approximative de leur retour, il espérait qu’il ne se fasse pas surprendre en train de faire des choses interdites pour eux. Peut-être allaient ils prévenir avant de rentrer ? Akio en doutait beaucoup, même si ça serait plutôt poli de le faire. Ça sera plus facile pour les parents de débarquer de manière aléatoire. Premièrement pour éviter d’être en retard et deuxièmement pour éventuellement prendre en flagrant délit leur baby-sitter.

«Il faudrait mieux mettre une sorte de couvre-feu… Je suppose qu’il devrait revenir vers 23 heures, donc il faut qu’avant ce délai, on n’est pu faire tout ce qu’on voulait et que tu sois endormi dans ton lit à leur arriver. Tu penses que c’est faisable ? »

Il le regarda en souriant, c’était comme s'il venait de lancer une quête dans un jeu vidéo qu’on doit accomplir dans un temps imparti. Malheureusement, dans la vraie vie, on ne peut avoir qu’un seul game over et pas de possibilité de recommencer le niveau. En rentrant dans la maison de Loan, il venait de valider leur première étape. Akio a eu le privilège de rentrer le premier, il enleva ses chaussures et fonça dans la cuisine pour poser toutes les courses sur le comptoir.

« Du coup on s'attaque direct aux sushis ? Ou on se pose pour boire ? Si tu veux on pourra même mettre de la musique dans la cuisine, peut-être si ça peut aider à se concentrer ou quoi ça peut-être cool. Bref, home sweet home. »

Il sortit le cuiseur de riz de la famille et l’installa sur le plan de travail. Il était prêt à les faire maintenant. Il en oubliait presque qu’il devait apprendre à Loan à les préparer.

« On devrait les faire maintenant pour qu’ensuite, on puisse être tranquille et faire autre chose. Tu peux mettre de la musique si ça te détend. »

Il met le riz à cuire, ça prend quelque temps donc en attendant il prépare le reste. Il sort les ustensiles et commence à préparé les poissons pour les découper correctement. Il les nettoie et les allonge sur le plan de travail pour les découper.

« Tu veux découper le poisson avec moi ou tu veux seulement participer à la création des sushis ? »

Une idée survient d’un coup dans la tête du blond, il pourrait proposer des cours particuliers de cuisine, en complémentaire de ses heures de baby-sitting. Il trouvera sans doute plus de travail comme ça. Il faut juste espérait que quelqu’un cherche ce genre de service. Il a vraiment besoin d’argent pour avoir ce genre de penser.

«  Tu es dans le club de découverte culinaire non ? Si tu as envie que je t’apprenne d’autres recettes, tu peux me demander pendant les activités du club. Je t’apprendrais avec plaisir plein d’autre plats à faire. Bon, c’est vrai qu’avec les cours de la fac, je n’ai plus trop le temps de m’attarder comme avant au club, mais je suis toujours partant quand c’est pour cuisiner avec quelqu’un »

Codage par Libella sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

__________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forum-actif.net/t8853-akio-kimura-lun#210731 http://keimoo.forum-actif.net/t9557-come-with-me-in-the-magique-world#217932 http://keimoo.forum-actif.net/t9674-livret-scolaire-d-akio-kimura#225327
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un Baby-sitting pas comme les autres [ Loan Arai ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un Baby-sitting pas comme les autres [ Loan Arai ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
₪ Académie Keimoo ₪ :: ₪ Keimoo ville et quartiers ₪ :: ► Hebi :: Quartier bourgeois-
Sauter vers: