₪ Académie Keimoo ₪

In a decade, will you be there ?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Loan Arai | Just get it over with.

Aller en bas 
AuteurMessage
Loan Arai
♠ Lycée - Quatrième année
avatar

Genre : Masculin Vierge Dragon Age : 18
Adresse : 07 rue Akaiberry, dans le quartier Hebi
Compteur 123
Multicompte(s) : Donovan Turner

KMO
                                   :

MessageSujet: Loan Arai | Just get it over with.   Lun 8 Jan 2018 - 22:24



I. IDENTITÉ


• NOM : Arai
• PRÉNOM : Loan
• GENRE :
• ÂGE, DATE ET LIEU DE NAISSANCE : 22 septembre 2000 à Keimoo
• GROUPE : Rebelle

• ANNÉE D'ÉTUDES OU PROFESSION : Troisième année de lycée
• CLUBS (2 obligatoires pour les étudiants) : Club de natation et de Passion Culinaire
• ÉTAT CIVIL (pour les citoyens et collaborateurs) : //
• LANGUE MATERNELLE : Anglais et Japonais
• AUTRES LANGUES : Espagnol - Très mauvais (En apprentissage)


• PERSONNAGE DE VOTRE AVATAR (la réservation se fera automatiquement si pas encore effectuée): Fait !


II. DESCRIPTIONS.


◊ PHYSIQUE

• Anatomie, marques, expressions, allure, gestuelle : (soyez le plus précis possible! )

Loan est un jeune homme assez petit et très légèrement musclé au teint pâle. Ses cheveux sont couleurs de jais et ses yeux, légèrement en amande, marrons foncés comme son père. Il lui ressemble beaucoup à son grand regret. Il a un visage eurasien, à la fois asiatique et occidental, montrant l'héritage Anglais et Japonais dont il est le fruit lui et sa sœur aînée. Derrière son épaule droite  se trouve une tâche de naissance en forme de demi-lune et sur sa joue gauche une fine cicatrice qu'il s'est fait en se bagarrant avec sa sœur. Il possède d'ailleurs toujours quelques boutons sur son front, souvenir éternel de sa puberté maintenant achevée. Généralement, Loan est toujours avachi que ce soit contre un mur, sur sa table de cours ou lorsqu'il marche montrant qu'il ne fait ni attention à sa façon de se tenir ni même à lui, il s'en fiche quelque part. Cependant, concernant sa petite barbe, sa moustache naissante et ses cheveux, il en prend minimum soin pour ne pas à avoir de remarque désobligeante de la part du lycée ou des gens en général. Il a d'ailleurs constamment une mine fatiguée et une expression impassible, donnant l'impression qu'il n'a aucun sentiment, du moins, pour ceux qui ne le connaissent pas réellement. Malgré tout, Loan se tente au sport, notamment la natation même s'il est assez mauvais,  en espérant se muscler un peu plus et être plus présentable. Il a toujours quelque chose à la main, que ce soit son téléphone, un stylo ou une cigarette, car il fume, pour s'occuper l'esprit. En cours ou devant les écrans, il porte des lunettes de repos noires même s'il déteste les mettre car il n'a pas l'habitude d'en avoir sur le nez et qu'il se trouve moche avec.


• Tenue vestimentaire, accessoires, tatouages,  etc.

En termes de vêtement, Loan n'est pas difficile du tout. Pour faire simple, il n'aime pas les marques. Pourquoi acheter des bouts de tissus à des centaines de milliers de yen importé d'autres pays alors qu'en allant au magasin du coin il peut s'habiller convenablement ? C'est plus rapide, moins cher et cela pollue moins. Habituellement, il préfère s'habiller avec des couleurs sobre comme le noir, le gris et le bleu foncé. Sa tenue préférée reste néanmoins une veste et un jean noirs, un tee-shirt à manche courte blanc et ses baskets grises, tout ce qu'il y de plus discret. Même en hiver, ses tenues restent assez légères, il tombe rarement malade et puis il n'a pas du tout envie de s'embêter avec des pulls inutiles, il n'a pas envie de porter des centaines de kilos sur son dos pour se réchauffer de quelques degrés supplémentaires. Malgré le fait que les tatouages soient mal vus au Japon et qu'il soit mineur, il en possède un depuis environ un an. Le jeune homme a, depuis toujours, voulu se faire tatouer, cependant depuis le décès de sa sœur il voulait garder une trace d'elle pour l'empêcher de l'oublier et quoi de mieux que de l'encre sous la peau ? C'est à Bougu qu'il rencontra, grâce aux rumeurs, un homme prêt à le tatouer pour le double du prix normal. Loan accepta sans hésiter et revint le lendemain soir avec de l'argent volé à son père. Le procédé lui fit un mal de chien mais il était content d'avoir enfin sauté le pas malgré les interdictions. Depuis il porte sur son avant-bras droit deux ailes d'ange suivit des chiffres 07/03 car il a hâte de s'envoler et partir loin, loin de sa famille et de ses problèmes.


◊ PSYCHOLOGIQUE

• Mentalité, attitude envers autrui, philosophie personnelle: (Soyez le plus précis possible ! )

Loan est un garçon qui n'est pas très sociable. En général, lorsque quelqu'un lui adresse la parole ce qui est déjà rare en soit, il ne fait pas la conversation et n'arrive pas à en tenir une seule même en y mettant tout son cœur. Il fait quand même des efforts pour essayer de se faire de vrais amis mais n'y arrive pas. Mais attention, il n'est pas seul. Il traîne avec un groupe d'amis « 6h-18h » pour ne pas que la journée soit trop longue mais il n'a aucun confident, personne avec qui réellement parler ce qui l'attriste beaucoup. Ses seuls vrais amis sont ses écouteurs qu'il porte pratiquement tout le temps, sauf en cours. Pour lui le lycée est synonyme de prison et de privation. Pourquoi passer toute sa jeunesse à étudier, travailler et ne plus vivre pour finir au chômage quelques années plus tard et mourir sous les ponts ? Il passe donc la plus part du temps à rêver pendant les cours, faire autre chose ou même sécher. Il n'en a plus rien à faire, il se fiche de l'avis de ses parents et de sa famille, s'il se fait virer tant mieux cela lui fera un problème en moins dans sa vie. Ses parents l'ont forcé à suivre les traces de la sœur qu’ils ont délaissé lorsqu'elle a échoué, tant pis pour eux, tant pis pour lui, il terminera ses années au lycée et à l'université le temps d'avoir 20 ans et disparaîtra dans un autre pays si possible loin de cet enfer. Il a tout fait pour devenir ce que sa sœur aurait dû être, une bonne élève sans trop de difficultés pour rendre "fiers" ses parents, il voulait juste terminer son combat inachevé. Avant cette tragédie, il était un garçon très curieux qui aimait énormément apprendre l'histoire de son pays et celui du monde, il était très ouvert et rigolait beaucoup. Mais ça, c'était avant que sa soeur ne l'abandonne. Et si depuis ce triste jour il a arrêté de travailler, il apprécie toujours autant lire des récits historiques et comprendre les choses qui l'entourent. Il le fait juste lorsqu'il a du temps à perdre et non quand ses professeurs lui demandent. Il est aussi très pessimiste et ne voit pas la vie en rose même lorsqu'il fume, il sait que c'est mal et qu'il se fait du mal. Malheureusement, à force de vouloir décompresser, il est devenu accro à la nicotine et souhaite recevoir de l'aide ne provenant PAS de sa famille. Ils ne sont même pas au courant.  Au niveau des relations amoureuses, il aimerait bien avoir une petite amie mais n'espère pas trop, ne voulant pas se voiler la face. Malgré ses nombreux défauts, il reste très à l'écoute des gens, qu'il les connaisse  ou non, et n'hésite pas à dépanner les gens dans le besoin car il a connu la solitude et la détresse, et il ne conçoit pas que les gens vivent ce genre de choses. Lorsque l'on apprend à le connaître, il devient extrêmement protecteur, parfois trop, et surtout très serviable  avec une loyauté sans faille, prêt à tout pour vous défendre. Enfin si vous arrivez à briser l'épaisse couche de glace. Il est aussi un véritable amoureux de la nature, passant son temps libre dans les parcs et autres endroits calmes où il pourrait écouter sa musique préférée, Rooftops de Lost Prophets, en toute sérénité, cigarette à la main, sans avoir à se soucier de quoi que ce soit ni de qui que ce soit.

Cependant, après 3 longues années de rébellion, Loan commence peu à peu à regretter d'avoir foutu en l'air son futur. Il espère juste retrouver une raison capable de le pousser à faire de longues études pour avoir un boulot plus tard. Des amis, une personne intime, peu importe. Il lui faut un signe, un espoir, quelqu'un, et vite.


• Signes particuliers, manies, obsessions, phobies (etc.) :

Depuis qu’il est au lycée, Loan a toujours eut ce besoin de bouger ou de faire quelque chose pour se calmer. Que ce soit sa jambe lorsqu’il est en cours, un stylo, son téléphone ou une cigarette il ne peut rester tranquille plus d’une minute, c’est impossible pour lui montrant qu’il est constamment stressé et très rarement serein. Lorsqu’il doit réviser pour des contrôles importants, il relit seulement quelques fois le cours et se débrouille pour avoir la moyenne, il ne veut plus faire d’effort et n’en fera probablement plus jusqu’à avoir une vraie raison pour consacrer son temps si précieux. Il est également obsédé par le recyclage et le respect de la nature même s’il fume, portant toujours sur lui un petit cendrier portable pour ne pas polluer davantage car depuis tout petit, sa mère l'a éduqué avec le tri sélectif et ce genre de choses. C'est donc devenu un automatisme. D'ailleurs, il n'hésite pas à sortir de sa "solitude" lorsqu'un inconnu pollue délibérément, mais n'a pas envie de perdre de l'énergie dans un groupe d'écologie. C'est donc la raison principale pour laquelle il fait du skateboard. Il se déplace rapidement, sans un bruit et sans polluer. Cependant il ne sait faire aucune figure, mais n'a pas envie d'en apprendre, il perdrait son temps. Il aimerait aussi jouer de la guitare pour pouvoir jouer ses morceaux préférés mais devinez quoi, il n'a pas envie de gâcher du temps à faire ça, ou du moins, de le faire seul. Malgré tout, écouter de la musique et se balader restent ses activités préférées car il se sent libre. Mais lorsqu'il fait froid, et qu'il est en overdose de musique, cela lui arrive de jouer à des jeux sur son ordinateurs.  De plus, il a une peur bleue des araignées et est totalement incapable de les approcher. Etrangement, il adore écouter le bruit de la pluie et de l’orage, ils sont synonymes de paix et de joie. Plutôt étrange vu son passé. Il est aussi insomniaque depuis deux années.


III. MÉMOIRES.




• Histoire : (Soyez le plus précis possible ! )

Loan est né le 22 septembre 2000 à Keimoo. Son père, Mareo Arai, est un banquier japonais vivant depuis toujours dans la ville et sa mère, Kelly Hudson est une anglaise diplomate venant de Londres. Les deux adultes se sont rencontrés lors d’une soirée et ne se sont plus jamais quittés depuis. Après plusieurs années de vies communes, les deux amants eurent une fille, Aiko Arai aux cheveux blonds et au visage occidental comme sa mère et aux yeux marrons comme son père. Deux années plus tard, le couple eut un nouvel enfant, Loan Arai. Depuis toujours lui et sa sœur étaient de vrais complices. Ils se couvraient mutuellement lorsque l’un faisait une bêtise, ils s’amusaient et restaient tout le temps ensemble. Ils étaient inséparables et surtout heureux. Malheureusement, ces années de joie et d’amusement disparurent lorsqu’Aiko arriva au lycée de Keimoo. La pauvre petite souffrait depuis toujours de dyslexie et avait beaucoup de problèmes pour apprendre. Elle ne voulait pas aller dans une école si prestigieuse à cause de ses soucis mais leurs géniteurs ne l’écoutèrent pas. Ils voulaient ce qu’il y avait de mieux pour leur fille. Ils voulaient que plus tard, elle vive bien et soit heureuse sans avoir à souffrir de la faim ou du froid. Mais malheureusement c’est à ce moment précis qu’ils causèrent sa perte. De plus, ses parents, la forçait à travailler jour et nuit pour combler ses nombreuses lacunes, seule dans sa chambre, chose qu’elle vécut très mal. Son petit frère, lui, était travailleur. Il aimait beaucoup connaître, apprendre et comprendre. Au collège il avait de bonnes notes, d’excellentes appréciations de la part de ses professeurs et surtout, une paix royale de la part de ses parents, qui se préoccupaient surtout de sa sœur aînée. Il n'avait aucun problème pour apprendre, ses parents le laissait tranquille tant qu'il travaillait en autonomie.

Après une première année catastrophique au niveau des notes, Aiko demanda à ses parents de la laisser changer de lycée. Elle n’était pas du tout à sa place. Tous ses camarades avaient de bonnes moyennes et elle était la seule à tourner autour de 7 malgré ses trop nombreux efforts. Mais Mareo et Kelly restèrent sourds aux appels de détresse de leur fille. A la place, ils optèrent pour une approche plus directe. Tous les soirs, Aiko devait travailler les mathématiques et la physique avec son père. Et tous les soirs, Loan pouvait entendre sa sœur crier et pleurer comme si elle se faisait torturer. Son père n’était pas un tendre, il avait été élevé à la dure et ses enfants devaient l’être aussi. C’est à ce moment-là que Loan commença à écouter de la musique pour oublier ce qu’il se passait chez lui. Il avait besoin de décompresser. Bien heureusement, il travaillait assez régulièrement et avait beaucoup de facilitées. Il n’avait pas besoin d’apprendre, une ou deux lectures lui suffisait à retenir les éléments importants. Mais il avait l’impression que ses parents le laissait de côté. Evidemment c'était faux, ils étaient derrière sa soeur à cause de ses lacunes et non parce qu'ils la préféraient. Mais c'est ce que Loan pensait et rien ne pouvait le faire changer d'avis, bien que l'amour de sa grande soeur suffisait à combler ce faux "vide".

Pour la seconde fois, Aiko reçu un bulletin médiocre à la fin de sa deuxième année de lycée. Malgré l’effort combiné de ses parents et d’elle-même, elle n’avait pas réussi à augmenter significativement sa moyenne. Ce fut un énorme choc pour Kelly et Mareo qui pensaient que leur fille deviendrait un véritable génie. Loan quant à lui avait réussi une nouvelle fois son année, et devait entrer à son tour au lycée de Keimoo à la rentrée prochaine. Mais un malheur se produisit, scindant définitivement la famille. Aiko se fit sermonner pendant de très longues heures sur à quel point elle décevait ses parents. Ce fut la goutte de trop. La jeune adolescente fugua en pleine nuit et personne ne la retrouva. Trois jours plus tard, alors qu’il dormait, Loan reçut un appel de sa grande sœur. Elle était totalement en pleurs et à travers les téléphones il pouvait entendre le vent souffler, la pluie tomber et le tonnerre hurler. Cependant ce n’était pas des pleurs de détresse comme il avait pu entendre durant deux longues années. Non. C’était des larmes de joies. Loan ne comprenait pas. Mais sa sœur le rassura d’une phrase qui resta encrée en lui à jamais. « Je vais être heureuse à présent. Je t’aime petit frère. »  et puis un bruit. Fin. Comme si quelque chose tombait ou s’envolait. Comme un ange. Et puis un fracas. Horrible. Douloureux. Destructeur. Et puis le silence.

Le lendemain, une nouvelle fit le tour de la ville. Le 7 Mars Aiko Aira, jeune adolescente de 16 ans, fut retrouvée inerte sur le sol, au pied d’un immeuble à côté des restes d’un téléphone. Ce fut un choc terrible pour le jeune adolescent, à peine quelques jours avant la rentrée des classes. Pourquoi avait-elle fait ça ? C’était si … Egoïste … Loan venait de perdre sa meilleure amie, sa soeur et son modèle. Pourquoi avait-il été si lent à comprendre ce qu’il se passait ? Pourquoi n’avait-il même pas essayé d’aider ? Mais surtout … Pourquoi. Pourquoi leurs parents … Leurs géniteurs avaient-ils poussé leur pauvre fille au suicide ? Ses parents étaient restés de longues heures devant la tombe de leur fille, la pleurant. Ils s'en voulaient terriblement, ils étaient totalement effondrés et étaient rongés par la culpabilité, aujourd'hui encore. Et pourtant, Loan continua de penser que tout était leur faute. Il nourrissait une haine si forte envers ses géniteurs et son lycée. Au lieu de l’écraser sous la pression, ne pouvaient-ils tout simplement pas la féliciter lorsqu’elle recevait un 10 ? Depuis ce tragique « accident » comme le disent ses géniteurs, Loan a totalement changé et ses parents aussi. Il ne travaille plus. Il ne veut plus, il ne peut plus contrairement à eux qui se réfugient dans le travail pour ne pas pleurer. De plus, le suicide de sa soeur a eu un effet néfaste sur la réputation de sa famille. Au lycée, Loan pouvait sentir les gens le regarder et le juger, comme un rebut de la société. Au travail, les collègues de ses parents ne les regardaient plus de la même façon. Loan rentre chez lui seulement lorsqu’il fait nuit, ne voulant même plus croiser du regard ces deux imbéciles et il s’est mis à fumer pour tenter d’apaiser ses démons. Tout ce qu’il attend est de pouvoir à son tour s’envoler pour un monde meilleur, vers les Etats-Unis, la France ou l’Espagne entre-autre. N’importe où, tant qu’il est loin de ces monstres qu’il est forcé d’appeler « Père » et « Mère ».

• Relations proches et familiales : (qui vous a élevé / avec qui vous vivez, etc.):

Loan n’a plus de relation avec ses géniteurs. Il les haït tous simplement. Il les ignore, ne leur parle pas, fait sa loi et ferme toujours la porte de sa chambre à clé. Il préfère sortir depuis sa fenêtre, déjà il fait du sport et en plus il est tranquille. Cependant sa haine se porte beaucoup plus sur son père que sa mère. Même si elle est tout aussi fautive dans l’histoire, il a beaucoup de remord lorsqu’il lui manque de respect. Il préfère juste laisser couler pour ne pas la blesser d’avantage. Son père, quant à lui, l’a menacé plusieurs fois de l’exclure de la maison. Mais à chaque fois Kelly le défend, créant une énorme dispute. Même si sa sœur n’est plus, il garde précieusement tous ses souvenirs. Que ce soit des photos, des dessins qu’elle a pu lui faire plus petite ou même la carte SIM de son téléphone. Il ne peut pas l’oublier. Jamais elle ne partira de sa mémoire mais il a appris à vivre avec ce fardeau. Après tout, Aiko n’aurait pas voulu que son frère vive malheureux à cause d’elle, n’est-ce pas ?

-Kelly Hudson, 46 ans diplomate, mère de Loan et Aiko. Kelly vient de Londres et travaille énormément, en oubliant presque de dormir. Elle est une femme aimante et a très mal supporté la tragédie qui a déchiré sa famille. Loan n'a que très peu d’interactions avec sa mère. D'une part car elle travaille beaucoup et passe le plus clair de son temps au travail ou dans son bureau, mais surtout depuis la mort d'Aiko. Loan la tient responsable pour la mort de sa soeur, tout comme Mareo. Cependant, il ressent beaucoup de remords lorsqu'il lui manque de respect ou l'envoie balader. Malgré tout il aime encore sa mère mais le cache au fond de lui.

-Mareo Arai, 50 ans banquier, père de Loan et Aiko. Mareo est né à Keimoo et est lui aussi un travailleur hors pair. Malgré ses très grosses colères et son manque de tact, il est un père remarquable. Cependant, Loan le tient quand même responsable pour la mort de sa soeur, tout comme Kelly. Lors du décès de sa fille chérie, il a préféré ignorer toute sa peine pour se concentrer sur le futur. Loan a interprété ça comme un signe d'irrespect envers Aiko. Les relations entre père et fils sont très tendues et ils ne s'adressent presque plus la parole.

-Aiko Arai, décédée à l'âge de 16 ans, fille de Mareo et Kelly, sœur de Loan. Depuis la naissance de son frère, Aiko n'a jamais cessée d'être une sœur aînée aimante. Elle jouait avec lui lorsqu'il s'ennuyait, elle le consolait lorsque Mareo ou Kelly l'avait puni etc. Depuis sa mort, Loan a perdu le fil. Il ne savait plus quoi faire. Mais après trois longues années, il s'est fait une raison et désormais, il lui a pardonné d'être partie sans l'avoir prévenu et il s'est pardonné de n'avoir rien fait, il ne pouvait pas contrôler le destin. Peu à peu, Loan oublie la douleur et bientôt, tout ceci ne sera plus qu'un mauvais souvenir.



IV. DERRIÈRE L'ECRAN.

TON PSEUDO ? Vous pouvez m'appeler Loan, c'est mon prénom IRL ;)
QUEL ÂGE ? Supprimons cette information :p
COMMENT NOUS AS-TU DECOUVERT ? Grâce à Chrissy O'Connor AKA Pétalou  A01
TES IMPRESSIONS ? J'me perds dans le forum mais ça me plait vraiment !
SOUHAITES-TU ÊTRE ACCOMPAGNÉ ? (cf. parrainage) Avec grand plaisir **
QUELLE HEURE EST-IL CHEZ TOI ?



FICHE PAR FALLEN SWALLOW



Dernière édition par Loan Arai le Dim 27 Mai 2018 - 1:02, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forumactif.com/t11052-loan-arai-just-get-it-over-with#233992 http://keimoo.forumactif.com/t11061-loan-arai-chronologie http://keimoo.forumactif.com/t11055-livret-scolaire-de-loan-arai#233999
Naoko Tanaka
▼ Université - 3ème année - Vice Présidente Cuisine
▼ Université - 3ème année - Vice Présidente Cuisine
avatar

Genre : Féminin Scorpion Buffle Age : 20
Adresse : 15 Rue du Tatami, Quartier Hebi
Compteur 838

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Loan Arai | Just get it over with.   Mer 10 Jan 2018 - 1:44

Hello Loan !
Je serais en charge de te fiche !
Elle est relativement complète, j’ai juste ça et là quelques remarques à te faire que tu verras en détail par la suite.

J’aimerais discuter d’un point avec toi. Je trouve ton personnage de manière générale très dramatique. Ce n’est pas une mauvaise chose en soi, mais il te faudra faire attention, en jeu, à ce que toutes tes interactions ne tournent pas qu’autour de cela. Car c’est généralement le risque avec un personnage ayant eu des événements graves dans sa vie. C’est difficile de s’en détacher pour jouer la personnalité vraie (influencée par ces événements, c’est certain, mais pas que) de son personnage. Après tout, dans la vie, une personne ne se résume pas à ses problèmes ou à ses tragédies.
Dans tous les cas, tant que tu garde cela dans un coin de ta tête, ça devrait bien se passer. Je sais que tu débute sur ce genre de forum, et on passe tous un jour par-là, et c’est aussi ce qui permet d’évoluer dans notre jeu !

Bref, passons à la correction !

Physique :
Ok rien à dire

Tenue vestimentaire :
Quand Loan a-t-il fait son tatouage ? Dans quelles circonstances, sachant qu’il n’est pas majeur et que c’est de ce fait illégal ?

Psychologie :
Citation :
Il la succession parfaite de ce que ses parents voulaient, tant mieux pour eux.
Ce n’est pas clair ?

J’aurais aimé que tu parles un peu dans cette partie de ce qui a changé dans son caractère après le décès de sa sœur. Voir l’évolution qu’il y a eu dans sa personnalité.
Dans l’histoire, tu dis que Loan aimait beaucoup apprendre. Là, tu le décris comme complètement désintéressé et ne voulant pas faire d’effort ? Est-ce que cette curiosité, cette soif d’apprentissage a complètement disparue, ou s'est-elle tarie suite au choc du suicide de sa soeur ?

De manière générale, y a-t'il des éléments de sa personnalité qui sont toujours présents, au fond de lui, mais de manière dormante suite au traumatisme et à la révolte qu'il vit avec ses parents.


Signes particuliers :
Quels sont les hobbies de Loan ? A-t-il des passions ? La sauvegarde de l’environnement est importante pour lui, fait-il des choses à ce propos ? Est-il engagé politiquement, dans des groupes d’activistes ? Comment ces intérêts ont-il fait surface ?

Histoire :
Tu parles des parents de Loan d’une manière très manichéenne, je trouve. Ce peut-être le point de vue de ton personnage, mais d’un point de vue extérieur, on ne voit que l’avis d’un ado rebelle qui en veut à ses parents.
Par exemple, tu dis au début de ton histoire que ses parents ne voulaient que le meilleur pour Aiko, et qu’ils l’ont poussé à l’extrême. Tu dis aussi à un moment que Loan sait que ses parents aiment sa sœur plus que lui. Et ensuite, qu’ils l’ont traité comme une disgrâce à la famille.
Cela manque un peu de cohérence, à mon sens.
Les parents peuvent avoir poussé leur fille sans s’en rendre compte, mais qu’est-ce qui les a motivé à avoir ce comportement ? Pourquoi n’avait-il pas le même avec Loan ? Se sont-ils rendu compte de leur comportement à un moment ?
Et puis, aussi horrible qu’ai pu être des parents, je doute qu’ils se fichent totalement du décès de leur fille. Peut-être était-ce leur moyen de se voiler la face, considérant que c’était un suicide et que c’est quelque chose de très difficile à vivre. Si c’est ce que tu voulais expliquer, c’est un peu perdu dans la narration entre ce qui est vraiment, et le point de vue de Loan.

A savoir : Le suicide, bien qu’arrivant trop souvent au Japon, est un sujet très sensible et tabou. Il est en effet fort probablement qu’après l’annonce publique du suicide de leur fille, la famille de Loan soit vu d’un mauvais œil et ait une mauvaise réputation (et la réputation ainsi que l’image est très importante au soleil levant, au point qu’il est par exemple mal vu d’exprimer ses émotions négatives en public, même en cas de grande détresse).

Relations :
J’aimerais bien ici que tu me parles un peu de tes PNJs. Tu peux le faire sous forme de liste, en quelques lignes, à savoir, un récapitulatif de leur noms, leurs âges, leur occupation, leur personnalités, et enfin la relation avec Loan. N'oublie pas sa sœur, même si celle-ci est décédée, elle a fait partie des proches de ton personnage.




Voilà !
Si tu as des questions, n'hésite pas. Tu peux effectuer les modifications dans ton texte en gras ou en couleur, afin que je les repère d'un coup d’œil, et me signaler soit ici, soit en MP, soit sur la Chatbox si j'y suis lorsque tu auras terminé !

__________________________________________________
La consécration:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forumactif.com/t8896-pas-d-attroupement-naoko-tanaka-fait-son-entree http://keimoo.forumactif.com/t9713-boite-a-souvenirs http://keimoo.forumactif.com/t9675-livret-scolaire-de-naoko-tanaka
Naoko Tanaka
▼ Université - 3ème année - Vice Présidente Cuisine
▼ Université - 3ème année - Vice Présidente Cuisine
avatar

Genre : Féminin Scorpion Buffle Age : 20
Adresse : 15 Rue du Tatami, Quartier Hebi
Compteur 838

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Loan Arai | Just get it over with.   Jeu 11 Jan 2018 - 22:45

Eh bien, avec toutes ces modifications, je t'annonce officiellement que je te valide ! Félicitations !

Avant de rp, il te reste quelques petites choses à faire :

• Demande de rang (afin d'afficher ta classe au dessus de ton avatar), de classe et de logement : Clic !
• Inscriptions aux clubs dans les sujets correspondants : Clic !
• Réservation d'avatar si tu connais le personnage dont est issu ton avatar : Clic !
• Livret scolaire de l'année précédente, à mettre à jour à chaque rentrée : Clic !


• Demandes de RP : Clic ! (N'hésite pas à consulter les demandes déjà en cours par les autres membres !)
• Après trois RPs entamés, il te faudra faire une chronologie ici : Clic !

Voilà !

__________________________________________________
La consécration:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forumactif.com/t8896-pas-d-attroupement-naoko-tanaka-fait-son-entree http://keimoo.forumactif.com/t9713-boite-a-souvenirs http://keimoo.forumactif.com/t9675-livret-scolaire-de-naoko-tanaka
Loan Arai
♠ Lycée - Quatrième année
avatar

Genre : Masculin Vierge Dragon Age : 18
Adresse : 07 rue Akaiberry, dans le quartier Hebi
Compteur 123
Multicompte(s) : Donovan Turner

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Loan Arai | Just get it over with.   Jeu 11 Jan 2018 - 23:07

Merci beaucoup Naoko ! Je fais ça ASAP ! :3

__________________________________________________
Merci Naoo  A04 :
 
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forumactif.com/t11052-loan-arai-just-get-it-over-with#233992 http://keimoo.forumactif.com/t11061-loan-arai-chronologie http://keimoo.forumactif.com/t11055-livret-scolaire-de-loan-arai#233999
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Loan Arai | Just get it over with.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Loan Arai | Just get it over with.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Annexe médicale - Arai.
» Maison d'Arai Tsumetai (et Kazoku)
» Loan et Arthur ? « Les amis sont les anges qui nous soulèvent quand nos ailes n'arrivent plus à se rappeler comment voler. ».
» A la découverte des lieux ...
» Guyana and Haiti among Caribbean nations to benefit from China/IDB US$350m loan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
₪ Académie Keimoo ₪ :: ₪ Administration ₪ :: ► Les personnages :: Fiches validées :: Lycée :: Garçons :: Fiches validées-
Sauter vers: