₪ Académie Keimoo ₪

In a decade, will you be there ?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Veille de fête [ pv Chess ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Ayame Masuda
♠ Lycée - Quatrième année
avatar

Genre : Féminin Sagittaire Dragon Age : 17
Adresse : Hiryuu - 3 rue de la chance - Immeuble Legends - App. 14
Compteur 212
Multicompte(s) : Satoshi Sakutaro/Sportif

MessageSujet: Veille de fête [ pv Chess ]    Ven 29 Déc 2017 - 15:35

La rue était affreusement bondée. Il était difficile d'avancer tant cette période de fêtes semblait avoir galvaniser la population, qui passait ses journées a faire du shopping divers et variés, allant de l'achat de nourriture et de boisson en abondance, a l'achat de cadeaux plus ou moins onéreux. Noël étant passé, la petite brune songea que ce devait être plus des préparations pour les repas du nouvel an que les gens préparaient a présent. Cela avait du sens, surtout que la date approchait. Le col remonté jusqu'au dessus de son nez, elle observait les passants aller et venir, appuyée contre la façade d'une boutique dont elle ne connaissait même pas l'utilité, vu qu'elle avait reculée en marche arrière pour venir s'appuyer ici.

Elle avait récupéré sa guitare de son dos pour ne pas l'appuyer contre le mur, et tenait la sacoche contenant l'instrument dans ses bras, négligemment, sans avoir l'air de savoir ce qu'elle faisait ici. Quand la pression de la foule était devenu trop importante, elle s’était simplement décalée ici pour respirer un peu plus aisément, et petit a petit, elle s’était plut a écouter le son des bruits de pas contre les pavés, et avait simplement fermés les yeux, profitant de cet instant. Il etait sans doute étrange de penser qu'elle pouvait apprécier d’être immobile au milieu du froid, les sens obnubilés par l'écoute d'un son aussi basique que celui ci, mais pour elle, elle avait presque l'impression que tout les autres bruits avaient disparut. Plus de brouhaha, plus de dialogues, juste des bruits de pas.

Elle sursauta en ouvrant les yeux, sans savoir depuis combien de temps elle était la. Mais elle savait que le soleil qui n'avait pas était très présent ces derniers jours, était en train de se coucher. Il devait être dix sept ou dix huit heures, et elle n'avait toujours pas atteint l'objectif qu'elle s’était fixé. Elle avait tout d'abord promis a sa deuxième sœur, Léa, de lui trouver tout un tas de tissus que l'on pouvait acheter au gros dans une boutique spécialisée de Keimoo. Elle voulait absolument lui faire une robe, et lui avait fait une liste ressemblant plus a une recette de cuisine qu'autre chose.

Elle n'avait pas non plus finit son morceau pour son frère, et avait songé pendant un moment que jouer au piano qui se trouvait au centre-ville a la disposition de tous, mais avec cette température, la pluie, la neige potentielle, il avait du être retiré pour ne pas qu'il soit abîmé. Ou alors placé ailleurs sous un abris, mais elle ne savait de toute manière pas du tout ou il pouvait se trouver si c’était le cas.

Elle soupira a cette pensée en se redressant du mur, sur ses pieds, et enfilant a nouveau sa guitare sur le dos. Elle reprit son chemin dans la rue en s'étirant, gardant la tête légèrement baissé ensuite. Il était fréquent qu'on vienne la voir pour simplement lui parler de sa musique. Surtout depuis ses premiers concerts a Keimoo. Elle se demanda si ce serait la même chose partout au Japon si elle continuait a gagner en popularité. Rien que ces petites rencontres dans le centre ville la fatiguait déjà.

Elle s’arrêta devant une boutique d'instrument, qu'elle n'avait pas le souvenir d'avoir déjà vue. Et son regard se braqua sur une guitare dans la vitrine. Le bois était d'un bleu sombre qui frappa directement sa rétine, et fit gonfler son cœur d'envie. Sa vieille Washburn avait fait son temps, et elle l'avait récupérée de Reira. Elle devait avoir au moins dix ans, et n'etait pas de la meilleure qualité. Elle aurait largement pu s'en payer une. En fait, elle pouvait en acheter dix en rentrant dans la boutique, si elle le désirait. Mais elle n'avait jamais eu le cœur de se séparé de la guitare de son amie. Elle observa l'epiphone dans la vitrine, avant de s'en détourner.

Peut etre que les gens commençaient a quitter l'avenue, soit pour rejoindre des cafés, soit pour rentrer chez eux. Elle se mit a chantonner en marchant, a voix basse, en observant les boutiques, jusqu'à atteindre la fameuse boutique de tissus. Qui etait.....fermée. Elle ne fit pas de commentaires mais son visage se fendit d'une grimace a l'idée de la réaction de sa sœur. Elle sortit son téléphone, et lui envoya lentement un sms. La technologie était loin d’être son point fort, contrairement a la plupart des jeunes de sa génération. Elle avait besoin de ses deux mains pour taper, et n'etait pas du genre a pouvoir le faire sans regarder le clavier. Une fois fait, elle l'enfouit dans sa poche en soupirant.

Elle ne savait plus trop quoi faire, et retourna vers le centre de la ville, dans l'espoir que le piano soit toujours la. Elle accéléra le pas, le froid de plus en plus pénétrant, et s’emmêla les pieds, quand la pointe de sa chaussure se prit dans un pavé dépassant légèrement du reste du chemin. Elle s’étala de tout son long en retenant un grognement. Une classique Ayame, se dit elle en se redressant sur les genoux, et en songeant a la sortie avec Haruki ou elle etait tombée plusieurs fois.

Ce n’était vraiment pas une journée qui resterait dans sa mémoire.
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forum-actif.net/t10720-ayame-masuda http://keimoo.forum-actif.net/t10728-livret-scolaire-de-ayame-masuda
Lawrence E. Swanster
● Université - 4ème année - Président Cuisine/Thé - Vice Président Jardinage/Ikebana
● Université - 4ème année - Président Cuisine/Thé - Vice Président Jardinage/Ikebana
avatar

Genre : Masculin Balance Coq Age : 24
Adresse : Hiryuu : 03 rue de la Chance, app: 11.
Compteur 177
Multicompte(s) : Kohaku J. Mitsumasa | Creepy

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Veille de fête [ pv Chess ]    Mer 11 Juil 2018 - 18:50

FESTIVE EVENING
&& BOURBON SHOTS



. . .


Nez pressé contre le textile épais de son foulard, Lawrence considérait avec un agacement crépitant les vitrines illuminées du centre ville de Keimoo. Vêtements et babioles diverses s’exposaient à ses yeux en une surcharge d’informations et de stimuli dont l’afflux commençait à se faire sentir, contre ses épaules, contre sa nuque, contre sa rétine. Il arpentait les rues bondées de la ville depuis midi, départagé entre des requêtes lui semblant émaner des quatre coins de son petit monde. Il lui avait fallu récupérer de nouvelles denrées, ainsi que du matériel pour les locaux du club de découvertes culinaires et ses proches, profitant de sa sortie, s’étaient vraisemblablement tous passés le mot pour lui refiler leurs courses. Du thé pour Zakuro, du caramel pour Joshua, des sous-verres pour le bar, des élastiques à cheveux pour Subaru et de la lotion à massage pour Masae. Il travaillait, plus tard, et rechignait devoir distribuer ses courses aux divers demandeurs venus polluer sa boîte mail. Au minimum, il se départirait des sous-verres et des élastiques à cheveux lorsqu'il retrouverait le Daily Dose, au maximum, ses amis daigneraient se bouger pour venir récupérer leurs effets durant son quart de travail. Il pinça les lèvres, autant rêver.

Il avançait promptement entre les individus qui populaient les aires marchandes, désireux de quitter l'effervescence locale pour gagner son commerce. Le Daily Dose se trouvait plus loin dans le centre ville, assez près de l'Académie pour attirer les populations étudiantes, et brillait de son succès depuis son ouverture deux mois auparavant. Un bar, ouvert par deux jeunes entrepreneurs barbouillé de chance. Lawrence n'en était pas le propriétaire officiel, faute de citoyenneté japonaise, mais avait fourni les fonds destinés à la mise en place du projet, un rêve discret qu'il n'avait jamais envisagé concrétiser avant le retour de William. Une fois son cousin de retour des limbes dans lesquelles il avait cru bon se planquer rien ne lui avait apparu l'empêcher d'aller de l'avant, de fuir les griffes de la compagnie familiale. Il avait harponné un pote, armé de miel métaphorique, ainsi que de motivation et, dans l'apposition d'un travail d'équipe inattendu, avaient donné naissance au Daily Dose.

Tout s'était passé au mieux, bien que ses parents, dans l'idéal, ne savaient toujours pas qu'il était copropriétaire d'un bar. Après tout, c'était le nom de Subaru qui figurait sur toute la paperasse officielle et non le sien. Avec un peu de chance, ses géniteurs ne lui relèveraient pas sa traitrise fraternelle avant longtemps.

Subaru et lui, formaient, à eux deux, un duo éclectique, un gaijin archetypé, trop blanc, trop blond et un japonais déconnecté des normes, trop coloré, trop éclaté. Subaru friand d'alcool, ayant adhéré à un cours de bar maintenance pour son propre plaisir, s'était désigné comme le bouc émissaire parfait pour lui permettre de parvenir à ses fins. L'autre n'avait pas rechigné, avait sourit et, ensembles, ils s'étaient engagés dans la tortueuse aventure qu'était la gestion d'une entreprise. Ils s'entendaient bien. Amitié, quand tu nous tiens.

Le froid balayait la rue et Lawrence, malgré le verglas qui avait rendu les trottoirs glissants, s'égosillait à presser le pas. L'heure tardive, soirée naissante qui marquait la moitié de sa journée, laissaient les passants diminuer en nombre. Il en avait marre du froid, marre des courses et ne désirait qu'une chose, atteindre son fichu bar pour se préparer un café auquel il ajouterait une touche d'amaretto. Puis, idéalement, il attendrait l'arrivée de ses collègues, de Subaru et d'Hanabi, cette jeune mère célibataire qu'ils avaient engagé suite à un élan de compassion, en se lovant contre les touches du piano qu'il avait fait installer dans les locaux du Daily Dose. Un Bösendorfer destiné à l'usage de la clientèle et disponible pour des représentations sporadiques si l'opportunité se présentait. Jusqu'à maintenant, il n'avait trouvé personne pour embaumer l'espace au moyen d'une prestation de piano, personne d'autre que lui-même, mais il ne perdait point espoir.

On s'étala à sa droite et il contempla la scène en cillant, pris de cours dans un déboulement rendu presque comique de par sa simplicité. Lui qui courait pratiquement le long de la rue s'en sortait indemne et elle, petite inconnue qui s'était contentée de progresser à un rythme moins effréné sur les trottoirs se rétamait contre la glace.

Lawrence se retînt d'éclater de rire, mesquin, approchant la jeune femme, une main gantée tendue à son intention.

« Ça va ? »

Elle se redressa sur le genoux et, apercevant son visage, Lawrence fut assailli d'un élan de familiarité vague. Il ne s'attarda, toutefois, pas trop longtemps sur cette sensation de déjà vu, supposant avoir croisé la jeune femme dans les couloirs de l'Académie, dans le cadre de son ancien rôle au comité des élèves ou dans l'enceinte du Daily Dose. Il voyait un nombre croissant d'individus différents au fil des jours et n'avait pas la prétention d'être en mesure de se souvenir de la totalité des identités qu'il était amené à côtoyer. Celle-ci lui paraissait jeune, appartenant à cet entre-deux où la majorité est une donnée incertaine qu'on ne peut deviner d'un simple coup d'œil. Plutôt jolie, dans l'agencement de traits qui laissaient indubitablement les regards couler avec facilité sur sa silhouette. Dans tous les cas, elle était tombée et il ne l'ignorerait pas.

Une mèche de cheveux dorés vint glisser contre son front et il se retint de la souffler.

« Tu ne t'es pas fait mal ? »

Il lui offrit sourire ravissant. Et ce malgré le fait qu'il emmerdait le froid, qu'il emmerdait les courses et ... qu'il emmerdait à peu près tout ce qui se trouvait dans un rayon de cent mètre de lui à l'instant.  

La journée continuait de s'annoncer longue.

__________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Remember.:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forum-actif.net/t7886-lawrence-e-swanster-100 http://keimoo.forum-actif.net/t8299-swan-s-lake
Ayame Masuda
♠ Lycée - Quatrième année
avatar

Genre : Féminin Sagittaire Dragon Age : 17
Adresse : Hiryuu - 3 rue de la chance - Immeuble Legends - App. 14
Compteur 212
Multicompte(s) : Satoshi Sakutaro/Sportif

MessageSujet: Re: Veille de fête [ pv Chess ]    Hier à 15:04

Elle resta planté a genoux sur le sol solidifié par le froid ambiant, a observer les petites craquelures qui se formait sur le sol de glace, l'air presque hypnotisée. Elle avança même son visage, comme pour regarder de plus prêt, avant de revenir a la réalité. Son genoux déjà douloureux avant la chute lui rappela qu'elle ne venait pas de changer de dimension. Revenant a la réalité, la douleur et le froid l'assaillirent et elle eu un bref tremblement, qui se chargea d'achever de la rappeler dans le monde réel.

Le poids de sa guitare sur ses épaules n'aidant pas, elle fit glisser les bretelles de la house de son instrument, bien trop lourd pour n’être qu'une guitare d'ailleurs, sur le sol. Mais avant d'avoir pu se relever, une main ganté apparut dans son champ de vision, accompagné de la chaleur humaine d'une personne qui avait prit deux secondes de son existence pour lui proposer de l'aide. Elle avait l'habitude de se relever toute seule, mais n’était pas vraiment contre un peu d'aide. Elle lui prit directement la main, et se redressa dans un petit « hop ».

- Merci, non ca va, on va dire que j'ai l'habitude. Sans doute.


Elle sourit en songeant que c’était étrange de dire ça. « J'ai l'habitude de me faire mal en tombant a droite ou a gauche parce que je suis tête en l'air et que je ne regarde pas ou je vais ». Elle ne regarda pas vraiment qui venait de l'aider, se retournant directement vers son « bébé », sa guitare, pour la ramasser avant qu'elle ne reste trop longtemps dans la neige. Il ne fallait surtout pas qu'elle attrape froid, après tout. Elle la souleva dans un effort qui parut bien réel, sommes de bric a brac qui faisait bien plus de poids qu'un simple instrument a cordes, et elle le ramena avec l'agilité de l'habitude sur ses épaules.

- C'est gentil de vous être arrêté. Peu de gens le font.

Ça l'étonnait un peu d'ailleurs, maintenant qu'elle y pensait. Les gens étaient si aptes a venir lui parler dans la rue, a vouloir une photo, une petite phrase et un sourire. Mais quand elle tombait, souvent, elle était bien seule. Elle évacua cette pensée d'un revers de main, n'ayant pas vraiment besoin de s'attarder sur le sujet. Elle fit bouger un peu ses épaules, puis leva une jambe après l'autre, l'agitant un peu devant elle, pour essayer de visualiser si elle avait mal ou pas, afin de répondre a la question. Elle leva finalement la tête vers son interlocuteur, constatant que c’était un étudiant de l'académie. Quel etait son nom déjà.....

- Non c'est bon, juste des petites douleurs, mais c'est le choc qui veux, je suppose.

Dans ses souvenirs, il était président d'un club. Elle avait une incroyable mémoire des noms et des visages, mémoire sans doute développé par la musique. Elle avait toujours eu ce talent, et son frère parlait même régulièrement de « don ». Il avait une couleur de cheveux facile a pointer du doigt. Elle se souvenait de ce garçon, Satoshi, qui était blond. Akio aussi, mais lui, elle ne lui avait jamais parlé. Elle se concentra plutôt sur son nom de famille, car son prénom serait sans doute impossible de s'en souvenir. Oh, le club de cuisine, non ? Lawrence quelque chose. Ce n’était pas son nom de famille en fait.

- Merci pour le coup de mains, encore une fois, Lawrence. Enfin c'est votre nom je crois ?

Elle s'inclina très légèrement, oubliant les formules de politesses comme a son habitude. Elle faisait partie de la catégorie de personne qui s'en moquait totalement. Une année de naissance d'écart ou deux n'était absolument pas, de son point de vu, matière a donner une forme de respect différente de celle que l'on donnait a quelqu'un de plus jeune. Ou alors c’était juste qu'elle était totalement dans son monde, et parlait a tout le monde comme si c’était des amis de naissance.

Son attention s'échappa quelque instant, quand son regard se figea sur un oiseau sur un banc, a quelques dizaines de mètres, qu'elle détailla fixement comme si il n'y avait plus rien d'autre dans son esprit. Chacun de ses mouvements faisait écho a une note de musique dans sa tête, et une petite composition s'improvisait ainsi jusqu'à ce qu'une fausse note vienne la ramener a la réalité, et qu'elle ramène son attention sur le garçon qui lui avait apporté son aide.

- Je peux faire quelque chose pour vous aider ? Pour vous remercier en fait ? Enfin, j'étais censé trouvé un magasin de tissu pour ma sœur, mais je suppose que tout vas commencer a fermer alors bon....Elle bosse la dedans...Oh, mais vous la connaissez peut etre ? Léa Masuda ? Ou pas, bref.

Elle s'étira, et sautilla sur ses deux jambes pour se réchauffer, en se frottant les mains l'une contre l'autre. La rue commençait vraiment a se désertifier, et elle songea un instant qu'elle devait trouver un bar pour jouer le soir même. Son planning n'avait rien prévu pour aujourd'hui, elle pouvait choisir. Elle sentit quelque chose de froid sur son visage et leva la tete. La neige commençait a rejoindre la substance froide qui recouvrait déjà le sol. Elle observa les premiers flocons avant de sourire et d'ajouter :

- Oh, je suis Ayame, au fait. J'aurais du le dire dés le début, non ?
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forum-actif.net/t10720-ayame-masuda http://keimoo.forum-actif.net/t10728-livret-scolaire-de-ayame-masuda
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Veille de fête [ pv Chess ]    

Revenir en haut Aller en bas
 
Veille de fête [ pv Chess ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "La vidéo qui réveille^^"
» Pour pourfendre une veille bedaine, et lui vider ses pleines gibernes. [PV]
» [Manoir Kuroichi] Ô lune, astre céleste, veille sur nous...[PV Murasaki Kuroichi & Rindo]
» philip ? on ne force pas la curiosité ; on l'éveille.
» Lendemain de veille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
₪ Académie Keimoo ₪ :: ₪ Keimoo ville et quartiers ₪ :: ► Centre ville: Tsukuyomi Place et Palais impérial :: Ailleurs dans le centre-
Sauter vers: