₪ Académie Keimoo ₪

If you get tired, learn to rest, not to quit.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La selection [ pv Taku-chan ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Satoshi Sakutaro
► Université - 2ème année - Capitaine Combat Sans Armes
► Université - 2ème année - Capitaine Combat Sans Armes
avatar

Genre : Masculin Verseau Buffle Age : 20
Compteur 431

KMO
                                   :

MessageSujet: La selection [ pv Taku-chan ]   Ven 18 Aoû 2017 - 14:59

Il fut aisée de comprendre dans quelle galère je m'étais encore fourré. Nous devions être a la fin du mois d'Avril, et les cours ayant reprit, ma nouvelle responsabilité demandait également de commencer a se mettre en activité. Ce n’était pas vraiment un choix, ni même un volonté caché qui s’était soudainement révélé a mon esprit un jour de pleine lune ou je regardais les étoiles. Non, je m'étais simplement laissé entraîné la dedans, sans avoir aucune possibilité de faire marche arrière. Une fois que j'avais signé, c’était terminé, je n'avais plus d'autres choix que de faire ce qu'on m'avait dit de faire. En marchant sur le parquet du dojo, faisait des aller et retour d'un pas lent, je me remémoré comment j'avais pu en arriver la.

Cela remontait a plusieurs mois auparavant, quand Hikari m'avait dit qu'il voulait que je devienne officiellement le vice-capitaine du club de Kung-fu. Ce n’était qu'un titre, et comme il avait l'air d'avoir besoin, et comme il m'avait etait d'une grande aide pour m'adapter, je ne pouvais pas refuser, et c'est dans cette optique que j'avais fini par accepter de venir dans la zone administrative du campus.

J'etais tombé sur un garçon que je ne connaissait que de vu, nommé Shiro Kuchiki, l'actuel dirigeant de tout les clubs de combats sans armes. Il était capitaine de la section, mais, comme je venais de le comprendre au vu de la conversation, il finissait ses études et laissait son poste pour devenir manager. Ne trouvant personne pour prendre sa succession, il était venu ici pour voir si il n'y avait pas quelqu'un qui pourrait avoir le profil. J'étais passé devant lui pour remettre le papier, et il s’était tourné vers moi tout naturellement.

Devant l'air déséspéré qu'ils avaient tout les deux, lui et la secrétaire, j'avais eu du mal a avoir le cœur de les laisser la. J'avais proposé Hikari, pour prendre cette place, pensant qu'il avait toute les compétences requises, mais il semblait déjà avoir refusé, ce que je n'avais pas compris sur le moment, mais soit, je pouvais aussi voir la raison pour laquelle il ne voulait pas de cette responsabilité lourde a porter. Cependant, bien loin de ce que j'avais prévu, c’était sur moi que l'attente se retournait. Il fallait prendre une décision rapide et il n'y avait plus le temps de faire des recherches, vu que personne n’était volontaire, il m'avait demandé, comme un dernier recourt.

Aucune idée de la raison pour laquelle j'avais fini par dire oui, je ne m'en souvenait pas. Maintenant que j'y pense, c'est sans doute parce que je n'ai jamais réussit a vraiment refuser quelque chose. Je l'avais écouter, il me semble, me décrire ce que j'avais a faire. Dans sa bouche cela semblait extrêmement facile, mais c’était sur qu'il demandait beaucoup de temps a coté du reste des cours. Et moi qui n'avait pas l'habitude de dialoguer, cela serait sans doute encore plus long et dur au niveau de l'apprentissage. C'est ainsi que je me retrouvais la, a attendre quelqu'un a qui je devais parler pour une inscription.

La phase des recrutements étaient terminés, ce moment de l'année ou il fallait prospecter entre les différents clubs et avec les nouveaux pour parvenir a avoir plus de membres. Un calvaire que de devoir aller de club en club, de classes en classes, pour demander des candidatures. Heureusement, plusieurs membres d'autres clubs que je ne connaissais pas m'avaient aidés. C’était d'ailleurs amusant de voir comment ils s'adressaient a moi, avec le respect que ma nouvelle position impliquait. Ils n'auraient sans doute pas étaient comme ça si ils avaient su que j'étais dans cette position totalement par hasard et contre ma volonté. Je ne faisais pas de commentaires a ce sujet, cependant.

J'avais juste eu des bribes de l'histoire du garçon a qui je devais faire passer un genre de test, ce jour la. On m'avait dit qu'il était d'un naturel violent, et qu'il avait était viré de plusieurs club de combat avec armes. Ce n’était pas vraiment ma spécialité, même si je savais utiliser les armes que ma discipline donnait comme conseil d'apprentissage. Comme les couteaux ou le bâton. Mais je ne savais pas pourquoi c’était a moi de faire ça. Ils voulaient sans doute l'inscrire dans l'un des clubs que je dirigeais, pour avoir la paix dans le leur.

J'avais cependant des doutes sur cette histoire. Je ne voyais pas comment il était impossible de canaliser et d'aider a maîtriser la colère d'un combattant. C’était même l'un des buts fondateurs des arts martiaux. Se contrôler, se canaliser, se détendre, maîtriser sa force. Cependant, quand je finissais par voir certain membre d'autres clubs, je me doutais que ce n’était qu'une histoire de mauvaise volonté. Je leve la tete, l'horloge indique vingt heures. J'avais fais exprés de prendre une heure tardive, car je savais exactement a quel moment le dojo commençait a etre vide. Pas besoin d'un grand public pour ça, et il n'y avait plus grand monde dans le dojo.

Je vois la porte coulisser, et ouvre des yeux surprit. Je ne m'attendais pas a ça. Je le regarde un instant, puis fais un pas dans sa direction. J'avais même oublié qu'il était étudiant, c’était simplement mon sauveur du quartier Bougu, un soir de chaleur ardente. Sans savoir si c'etait mon rendez-vous, j'avançais vers lui plus directement pour lui parler. Au moins lui dire bonjour, je pense ?

- Hibari-san, bonsoir, je ne pensais pas te rencontrer une seconde fois, et encore moins dans cet endroit.

Je lui tend la main.

__________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Récompenses:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forum-actif.net/t10499-sakutaro-satoshi-en-charge-zakuro http://keimoo.forum-actif.net/t10513-le-timide-guerrier http://keimoo.forum-actif.net/t10500-livret-scolaire-de-satoshi-sakutaro
Takuya Hibari
► Université - Deuxième année
► Université - Deuxième année
avatar

Genre : Non Binaire Vierge Cochon Age : 22
Adresse : Bougu
Compteur 174

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: La selection [ pv Taku-chan ]   Dim 20 Aoû 2017 - 21:02

Le tissu synthétique frottait contre la peau de ses doigts. Désagréable, milles petites boules de plastiques semblaient lui passer entre ses jointures tandis que la coupe du vêtement lui assurait certes une bonne mobilité mais gardait surtout la chaleur de manière excessive. Le cordon intégré à la taille et ceux aux chevilles maintenaient le pantalon en place mais obstruaient toute ventilation. L'air ne passait tout simplement pas, sensation particulièrement désagréable pour quelqu'un habitué aux tenues de combats traditionnelles largement plus amples.
Keikogi et hakama, usés par le temps et l'humidité, n'étaient plus utilisables. Une année de stockage dans la vieille commode de la salle d'eau avait eu raison du tissu qui était passé de sa couleur d'origine au jaune pour finir par pourrir à moitié. Songeur, il s'était assis à même le carrelage blanc, tenant entre ses mains l'exemple des ravages du temps, son front marqué par le soucis. Il pouvait toujours porter ces deux pièces à un atelier de couture, mais vu leur état il eut fallu un certain temps. De plus, il s'imaginait mal intégrer une section du club de combats sans armes avec une tenue de kendo, c'était ainsi que le port du jogging s'était imposé. Il avait calé sa tête tout contre le meuble qui lui faisait face en soupirant, regrettant de ne pas avoir d'avantage d'argent de côté. Il allait encore devoir mendier dans un de ces magasins de second choix qui parsemaient Bougu. Il l'avait fait pour ses livres, il le faisait pour certain de ses vêtements, il allait devoir le faire pour sa nouvelle tenue. Le billet de dame Shiozaki lui avait alors paru bien tentant...

Léger chuintement d'un pas qui se hâte aux travers des vestiaires du dojo. Takuya les traversa non sans attirer quelques regards d'élèves qui le reconnaissaient. Léger grognement de sa part alors qu'il maugréa un moment dans sa barbe, ce n'était pas sa tenue qui pêchait le plus. Il avait sans cesse repoussé ce moment, chaque raisons étant assez bonne pour éviter ce qu'il redoutait, trouver un nouveau club de sport. Il aurait sans doute pu s'adresser au géant aux yeux bleus qu'on nommait Zakuro Fea pour réintégrer l'ancienne section de Kendo mais celui-ci se faisait discret à l'académie et l'idée même de quémander le révulsait. Il avait repassé la question dans sa tête chaque jour, chaque semaine, se demandant quel club aurait bien voulu de lui, hésitant entre le risque de se faire humilier une deuxième fois en essuyant un refus si il choisissait un sport de combats, ou la sécurité d'un sport moins intéressant mais qui l'accepterait à coup sûr. A ce propos, le jeune homme avait caressé l'idée de la natation juste un instant, puis l'image la vice-capitaine s'était superposée à sa vision. Idée aussitôt effacée. Elle se montrait déjà bien trop autoritaire sans avoir besoin de hiérarchie quelconque en prime.

Il s'arrêta devant la porte coulissante menant au dojo à proprement parler, il ne fit pas attention aux deux étudiants qui s'étaient poussés sur son passage, intimidés par la fusée à barbe qui avait fendu l'air d'un pas résolu en leur direction, ceux-ci chuchotaient désormais dans son dos. Il avait perdu le fil de ses pensées, absorbé qu'il était par ce qui se trouvait de l'autre côté de la cloison. Il avait finalement choisi le risque, se suffire d'un sport qu'il n'appréciait pas allait contre nombre de ses principes. Les actes qu'il avait perpétré apparaissaient maintenant clairement dans toute leur laideur dans son esprit, et si Takuya savait qu'il allait encore devoir en répondre à chaque fois que celui-ci s'adresserait à une personne au fait de cette histoire, le jeune homme appréhendait également sa nouvelle image avec plus de sérénité. Le prix à payer avait beau avoir été lourd, il ne pouvait qu'apprécier sa tranquillité nouvelle que lui imposait, au choix selon l'interlocuteur, son statut de "mangeur d'enfants" ou de "coupe-jarret".

Il prit une grande inspiration avant d'entrer. Habitude prise il y avait bien longtemps lors de ses premiers entraînements au Kobudo. Calmer ses nerfs constamment sollicités, détendre ses muscles, écouter, exercices nécessaires au bon déroulement des séances. Équilibre déjà précaire pour un homme qui redoutait le plaisir que lui procurait le combat, instabilité chronique d'un adolescent habitué à fréquenter les ruelles de Tokyo. Les "incidents" étaient alors plus fréquents, et, à son entrée à Keimoo, il avait été heureux de trouver le challenge au sein d'un sport qu'il ne maitrisait pas. Avec la difficulté, il ne se réfrénait pas, et la difficulté lui demandait un certain degrés de sérénité, aussi bien dans en son fort intérieur que dans ses mouvements. Les mois passants, il avait progressé, et aucune blessure n'avait été infligé à ses partenaires, celui-ci passant même pour un élève remarquable. Néanmoins, avec la fusion des clubs, le budget avait diminué, certains éléments, dégoutés, étaient partis en ville rejoindre les clubs environnants et l'absentéisme du capitaine n'arrangeait rien. Certains des adversaires de Takuya n'étaient pas là pour apprendre, juste pour passer le temps.

Sa main se posa sur la cloison et la fit coulisser afin d'entrer, non sans avoir imprimé l'image des deux élèves blessés par sa faute dans son crâne.

"Hibari-san, bonsoir, je ne pensais pas te rencontrer une seconde fois, et encore moins dans cet endroit."

Surprise des deux côtés. Poignets de mains franches à l'occidental des deux élèves et réponse d'un Takuya peu loquace.

"Oï Sakutori. J'ai rendez-vous, mais à priori je me suis trompé. "

Il dévisagea son interlocuteur, celui-ci se tenait comme la dernière fois, jambes légèrement écartés, le dos droit. Ainsi là au milieu du dojo, il avait une allure des plus martiale.
Un rictus vint se peigner sur le visage d'un Takuya percutant enfin.

"Ou peut-être pas ?"

__________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Satoshi Sakutaro
► Université - 2ème année - Capitaine Combat Sans Armes
► Université - 2ème année - Capitaine Combat Sans Armes
avatar

Genre : Masculin Verseau Buffle Age : 20
Compteur 431

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: La selection [ pv Taku-chan ]   Ven 25 Aoû 2017 - 17:30

J'ai un peu la sensation de voir la scène au ralentis. Un peu comme ce genre de films ou deux combattants se donnent rendez-vous a une heure et une date précise, dans un lieu secret, pour se battre jusqu'à la mort afin de régler une rivalité vieille de plusieurs dizaines d'années. Ils sont nés dans le même milieu et se sont entraînes l'un l'autre dans une progression inégalable par quiconque autre qu'eux. Mais il faut bien que cette situation trouve une fin. Et cette fin arrive au couché du soleil.

- Sakutaro, en fait....mais Satoshi sera suffisant.

Je me passe la main dans les cheveux tout en disant cela, d'un air gêné. Pret de neuf mois plus tard, je ne lui en veux pas d'avoir oublié un nom que je ne me souviens même plus lui avoir donné. Néanmoins, le fait que moi je me souvienne du sien me conforte dans l'idée que j'ai une bonne mémoire des gens. A force de les étudier, reclus dans un coin, comme a mon habitude. Une chose que je dois arrêter maintenant. Âpres tout, je peux le faire avec les gens a qui je parle. Je peux orienter mon analyse avec des réactions que je provoque, c'est assez jouissif maintenant que j'ai découvert ça. Je suppose que c'est ce qu'ils appellent les relations humaines.

- Bienvenue ici, même si je présume que tu connais sans doute aussi bien que moi l'endroit.

Je dis ça, mais je ne sais absolument pas depuis combien de temps il pratique, ni si il est étudiant a Keimoo depuis le lycée. Après tout, je ne suis la que depuis un peu plus d'un an. Je serais bien présomptueux de me présenter comme dignitaire des lieux. Je suis de plus en plus persuadé que le garçon est celui que j'attends depuis quelques dizaines de minutes. Il est la a l'heure indiqué, au lieu indiqué, et n'est pas un habitué. Et la façon dont est décrit son dossier, me rappel légèrement l'homme que j'avais croisé dans un bar du quartier Bougu. Comment ce passe la suite du film, déjà ?

Ah oui, ils se font face, prêt a tuer l'autre d'une simple erreur de son prochain. Le combat commence, fait rage, entrecoupé par de longues minutes de dialogues. Ces moments ou la vie des personnages est décrite afin de faire monter le caractère dramatique de l'action. Je pourrais presque sourire. Un long flash-back de notre aventure d'un soir, a Hibari-san et moi s'impose, alors. Mais je n'ai pas vraiment le temps de réfléchir a ce passage maintenant lointain de ma vie. Sa façon de dire qu'il ne s'est finalement pas trompé achève de me faire comprendre que c'est lui que j'attendais. Alors j'hoche la tête pour confirmer sa déduction.

- J’espère que tu n'es pas trop déçu de me trouver moi, j'imagine que les anciens capitaines, comme par exemple Kuchiki-senpai, avaient largement plus de prestance que moi, je fais de mon mieux.

C'est sur que passer de eux a moi, ca doit faire un choc pour les gens qui croyaient encore au prestige martial de l'académie. Un métisse Européen au teint bien trop clair qui est a la tête d'une école aussi honorable que de celle d'une partie des arts martiaux sans armes, dans une école prestigieux, ca devait faire bizarre. On s'imaginait plutôt un élève sérieux, assidu, extrêmement a l'aise dans les rapports sociaux, respectés de tous. C’était peut être juste moi qui me faisait une image comme ça. Il faut dire que cette image, c’était tout simplement celle d'Hikari, le garçon qui m'avait formé. Mon maître.

- Je dois t'avouer que je n'ai jamais fais ça. Enfin, je ne suis pas sensé avouer ce genre de chose a la personne que je test, mais tu n'es pas débutant. Et puis, on se connaît un peu, pas besoin de jouer a faire semblant.

Je me souviens très bien de ce coup de choppe qu'il avait porté a la tête de son agresseur, un videur patibulaire qu'il avait laissé gisant sur le sol, alors que nous prenions la fuite par les petites rues annexes. Si c’était cela, le coté violent qui était évoqué dans son dossier, etais-je mieux placer que lui, moi qui avait user de l'art que l'on m'avait enseigner pour l'aider a s'échapper de la prise qui le maintenait contre ce maudit bar. Dans tout les cas, si jamais il y avait un vrai problème, je pense avoir le niveau pour le gérer. Ce n'est pas en renvoyant un élève violent qu'on le calme, c'est en le formant pour qu'il contrôle cette colère. C’était ce qui était arrivé pour moi. Même si l'effet avait sans doute était un peu trop.....fort.

- Ton bras vas bien ? Depuis la dernière fois, je veux dire. Enfin, depuis tout ce temps je suppose, mais tu n'as pas eu de complication ?

Je n'avais même pas pensé une seconde a son bras, a sa blessure, depuis la fois ou elle était arrivée. Enfin, je suppose qu'il n'a pas beaucoup plus pensé a moi, vu qu'il ne se souvient même pas exactement de mon nom. Autant ne pas culpabiliser pour rien. Je réfléchis a comment aborder la situation. Il est évidemment un aîné pour moi, et si je suis censé avoir la même attitude avec tout le monde, je suis souvent mal a l'aise a cause du fait que je dois donner des directives a des gens plus vieux que moi. J'apprendrais avec le temps, probablement.

- Si tu es la, c'est que tu veux réintégrer un groupe ? Je serais content de t'y aider. Le but c'est qu'il soit agréable pour toi, et que tu puisses progresser et atteindre l'objectif que tu veux te fixer. Détente, compétition, dépassement de soin, simplement entraînement physique et mental....il y a de tout ici. Ca ne dépend que de toi.

Comme tout le reste. Tout ne dépend jamais que de soi même, après tout.

__________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Récompenses:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forum-actif.net/t10499-sakutaro-satoshi-en-charge-zakuro http://keimoo.forum-actif.net/t10513-le-timide-guerrier http://keimoo.forum-actif.net/t10500-livret-scolaire-de-satoshi-sakutaro
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La selection [ pv Taku-chan ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La selection [ pv Taku-chan ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» fate testarossa,vita chan et les autres.
» La philosophie du coquillage (Shiina-chan + you ! (libreuh))
» a propos de la selection des U17
» ♣ The Presentation of Karin-chan ♣
» Hebi-chan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
₪ Académie Keimoo ₪ :: ₪ L'académie Keimoo ₪ :: ► Campus :: Complexe Académique :: Secteur sportif :: Le dojo-
Sauter vers: