₪ Académie Keimoo ₪

The Future is like a puzzle with missing pieces: difficult to read, and never, never what you think.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Little do you know

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ethel Dawkins
♣ Université - 1ère année
avatar

Genre : Féminin Verseau Coq Age : 23
Adresse : Quartier Hiryuu, Immeuble Sakura, Appt 33
Compteur 433
Multicompte(s) : Seiko Ashita

KMO
                                   :

MessageSujet: Little do you know   Sam 24 Sep 2016 - 10:56

Elle posa ses valises dans le couloir de l'entrée, allant jusqu'au canapé pour déposer son fils qui s'était endormi dans le taxi. Soufflant un instant, ses yeux parcourent les lieux, elle esquissa un sourire. Cet appartement, elle ne le connaissait que trop bien, puisqu'elle y avait passé un nombre impressionnant d'heures lorsqu'il y a un peine un an, elle cherchait encore Loïs désespéramment. Le voir dormir aussi innocemment sur le canapé où elle avait passé des après-midi en panique, à se demander s'il n'était ne serait-ce qu'encore en vie. En vie, il l'était, et l'année qu'elle venait de passer à ses côtés avait tout effacé, les peurs, les déceptions, les angoisses et le manque de confiance. Maintenant il fallait reconstruire, le rêve Argentin était terminé et sa vie devait reprendre. Des idées elle en avait à la pelle. Pour commencer, remeubler cet endroit selon ses besoins. Le bureau allait devoir être transformé en chambre pour la petite tête blonde, qui n'allait pas dormir sur le canapé très longtemps. Pour ce qui est de la troisième chambre, qui pour l'instant faisait office de bibliothèque, elle y réfléchirait. Elle ne pouvait pas jeter les livres de Seth, s'aurait été lui manquer de respect, mais elle se demandait ce qu'elle pouvait bien faire d'une pièce à moitié remplie de livres juridiques dont elle ne comprenait rien. Un don à la bibliothèque de l'Académie peut-être ? Le temps ne lui manquait pas.

Restait un projet encore plus grand, mais qui prendrait du temps. Elle rentrait d'Argentine avec un savoir nouveau, celui des vins et de leurs secrets. Une envie de créer un bar à son image, pour faire connaître aux Japonais la douce subtilité de ce breuvage lui plairait énormément. Il lui restait de sa mère à peine assez pour monter cette entreprise, elle n'aurait à faire qu'un petit prêt, il fallait après prier pour que cela marche. Mais grâce à Seth, ou plutôt à cause de mort, elle avait un endroit ou faire grandir Loïs, ou vivre, quoi qu'il arrive, et personne ne pourrait l'en déloger.

Prenant une feuille et un stylo, elle commença une liste des meubles qu'elle allait devoir acheter. Seth avait très bon goût, et le salon et la cuisine n'avaient pas besoin d'être touchés. Pour la chambre, une touche féminine pouvait cependant être apportée. Le plus important était le bureau, elle devait le transformer totalement. Acheter un lit, une armoire, un petit bureau, peut-être à des dimensions plus adaptées pour un enfant de deux ans. Tout ce dont Loïs pourrait avoir besoin. La plupart de ses affaires et de ses jouets allaient arriver dans les jours à venir, Ethel n'ayant pas pu s'encombrer d'autant de choses dans l'avion. Mais François avait promit de les faire parvenir au plus tôt, ainsi que la collection de vin qu'Ethel avait commencé à se construire, des cadeaux de François et de ses clients argentins. Voilà un autre achat à faire, une cave à vin, il était impensable qu'elle les laisse à l'air libre, où ils seraient à la merci du moindre changement de température.

Pendant une heure, elle lista, notant chaque chose dont elle pourrait avoir besoin. N'ayant ni voiture ni permis, elle aurait besoin de commander tout cela, mais il faudrait qu'elle aille au cyber-café, cette dernière ne possédant pas d'ordinateur et encore moins de téléphone. Deux achats qu'elle devrait peut-être faire à l'avenir si elle voulait monter son propre établissement. Elle avait la sensation qu'un téléphone pourrait se révéler utile dans un tel cas. Elle nota donc en bas de la liste « Ordinateur et téléphone ». Ethel découvrant la technologie allait être sûrement assez drôle. Lorsqu'elle eut fini cela, elle réveilla Loïs, il ne fallait pas qu'il dorme trop longtemps en plein milieu de l'après-midi, même si il était épuisé par le décalage horaire. Pour le motiver, elle lui proposa une petite promenade au parc en face de l'immeuble, elle pourrait en profiter pour faire quelques courses. L'idée d'aller s'amuser l'emporta sur la fatigue et il suivit sa mère, courant même au devant pour ouvrir la porte.

En arrivant au parc, Ethel frissonna. Le temps était d'une douceur remarquable pour un mois de septembre, mais les souvenirs remontaient en elle. Juste à droite se trouvait l'appartement où elle avait vécu pendant un an avec Zakuro et Lawrence, la jeune fille se demandait si ils vivaient toujours là bas, et qui pouvait bien être le troisième colocataire. Lorsqu'elle serait installée il faudrait qu'elle aille leur faire une petite visite, peut-être que Zakuro serait content de rencontrer Loïs, même si elle se demandait bien comment il réagirait face à un enfant. Mais Loïs gagnait le cœur de tout le monde, il avait même gagné le cœur d'une ancienne toxicomane qui n'avait jamais tenu de bébé dans ses bras, qui ne savait même pas se gérer elle-même. Et puis Loïs adorait les animaux, si l'appartement était la même ménagerie qu'elle avait laissé en partant, il semblait évident que son fils allait adorer passer du temps là bas.

Elle resta un bonne heure à jouer avec Loïs, jusqu'à ce que la fatigue prenne le dessus sur l'envie de s'amuser et qu'il ne manque de s'endormir la tête la première dans le sable. Le récupérant doucement, elle décida qu'il était temps de rentrer. Elle s'arrêta juste à la petite supérette à quelques mètres de là, achetant de quoi manger pour le soir. Remontant l'escalier, elle inséra la clef dans la serrure, fronçant les sourcils. La porte n'était pas fermée à clef. Elle se souvenait parfaitement d'avoir effectué deux tours avant de descendre. Poussant la porte, elle vit toutes les lumières allumées.

« … Il y a quelqu'un ? »

Attrapant la bombe au poivre qui jonchait au fond de son sac à main elle serra Loïs un peu plus fort dans ses bras, prenant garde de ne surtout pas le réveiller. Entrant dans la cuisine elle ne vit personne, mais un paquet de nouilles instantanées entamé qui traînait sur le comptoir. Dans le salon une valise ouverte ou des vêtements débordaient. Un peu plus loin dans un coin, les valises d'Ethel étaient toujours là où elle les avaient laissées, n'ayant pas prit le temps de les déballer. Continuant dans le couloir, elle ouvrit le bureau, la bibliothèque et le bureau, tous les trois vides également. Il ne restait qu'une seule pièce, ce qui acheva d'inquiéter Ethel. Elle allait ouvrir la porte de la chambre avec Loïs dans les bras mais après une seconde de réflexion elle alla le poser dans le salon, pour ne pas le réveiller ou l'inquiéter. Faisant un détour vers la cuisine elle saisit le plus grand couteau qu'elle pu trouver et ouvrit la porte de la chambre à la volée. Pour trouver un jeune homme endormi dans le lit.

Décontenancée, elle eut un mouvement de recul. Il n'avait pas vraiment l'air d'un voleur ou d'un meurtrier, il semblait même très innocent endormi la tête dans l'oreiller, ses cheveux blond en bataille. Sauf que ce n'était pas son lit, et Ethel était décidée à lui faire savoir. Inspirant un grand coup, elle dit d'une voix qu'elle voulut assurée et franche.

« Je ne vous dérange pas ? Vous pouvez m'expliquer ce que vous faites dans mon lit ? »

__________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Si je t'ai blessé, c'est que ta blessure est aussi la mienne.
Alors, ne m'en veux pas.
Je suis un être inachevé.
Bien plus que tu ne le crois.

Haruki Murakami
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forum-actif.net/t7827-ethel-dawkins-termine http://keimoo.forum-actif.net/t10127-when-i-look-outside-v2#225544
Aaron Darnel

avatar

Genre : Masculin Cancer Rat Age : 21
Compteur 5

MessageSujet: Re: Little do you know   Dim 25 Sep 2016 - 14:17

Après un voyage bien trop long depuis l'Angleterre, Aaron arrivait enfin au Japon. Habitué des voyages en avion, il ne se faisait pourtant toujours pas au décalage horaire. À l'aéroport ne cherchant même pas à s'orienter il commanda un taxi pour se rendre directement à l'appartement de son frère. Une fois dans le taxi il souffla fortement, ayant oublié de prendre quelque chose à manger. Espérant sans grand espoir que son frère avait encore des plats à réchauffer.

Aaron sans être parti dans la précipitation n'avait qu'avec lui une petite valise mais dont le nombre de vêtements au centimètre carré étaient ahurissant. Il pouvait tenir au moins 1 mois, ce qui était sans doute suffisant pour les quelques démarches à faire. Il se promit dés le lendemain d'essayer de faire la liste de tout ce qu'il devait faire, à commencer par reprendre contact avec le notaire. Malgré les nombreuses heures d'avion il n'avait pas vraiment réussi à savoir ce qu'il allait pouvoir faire cette année. Néanmoins à mesure qu'il s'était rapproché du Japon, les questions se multipliaient sur Seth et sa mort. Ne serait-ce que pour savoir pourquoi il avait décidé de travailler au Japon. Mais qui pouvait bien lui apporter des réponses à ses questions ?

Il n'avait pas réussi à dormir en voiture, bien trop occupé à regarder autour de lui. Une fois devant l'immeuble, il ne croisa personne et put se dépêcher d'aller rejoindre l'appartement. Jetant la valise dans l'entrée il se dirigea vers la cuisine pour vite manger quelque chose, son choix se porta sur des nouilles instantanées. Il sourit intérieurement, comme quoi son frère pouvait le surprendre. Plutôt ironique néanmoins de manger ce plat alors qu'il se trouvait au Japon. Le temps de faire chauffer l'eau, il regarda le salon un peu trop vide pour lui, mais au moins pratique pour y faire n'importe quoi. Ce que le fit réfléchir sur l'éventuelle problématique d'être un peu seul ici, n'ayant pas pour l'instant d'idée sur la manière d' aller vers le gens. Il devait quand même y avoir des bars. Il ne vit d'ailleurs que quelques bonnes bouteilles de whisky. Il s'attabla dans la cuisine mais finalement ne put manger que quelques cuillères de son plat préparé à la hâte. Le plus simple était encore d'aller dormir bien que la nuit ne soit pas encore tombée.

Il avança dans le couloir et vit un lit, et se jeta tout simplement dedans la tête dans les cousins.
Il n'était pas habituel pour lui de dormir ainsi et aussi profondément. Ainsi il n'entendit strictement rien de ce qui pouvait se passer dans l'appartement, à savoir la présence de deux autres personnes. Le fait d'avoir la tête dans les oreillers n'aidait pas non plus à entendre la voix d'une jeune femme qui se demandait bien ce qu'il était entrain de se tramer dans cet appartement.

Néanmoins il sentit un regard sur lui, il ouvrit les yeux et ne vit pas grand chose. Il se retourna lentement et aperçu une silhouette dans l'encadrement de la porte. Il se frotta les yeux, passa la main dans ses cheveux et vit un peu plus nettement un petit bout de femme, rousse et un couteau.

Voilà qui était sans doute problématique, ne doutant pas qu'il eut le temps d'esquiver ou de s'emparer du couteau il dû se résoudre à entamer quelques secondes de réflexion, le regard dans le vide, sur l'aspect grotesque de la situation. À qui avait-il affaire ? Pourquoi un couteau ? Comment était-elle rentrée ? Et que devait-il faire ?

La première chose fut de se redresser, de se mettre en tailleur sur le lit, regardant à droit et à gauche pour venir ensuite fixer ses yeux sur la jeune femme qui lui faisait face et lui dire franchement :

« Désolé chérie tu es pas équipée pour me faire quoi que ce soit »

Si elle sembla resserrer sa main sur le manche du couteau, celui-ci devait être un peu lourd car elle le baissa légèrement. C'était l'occasion pour lui de se lever les deux pieds sur le lit et de s'étirer jusqu'à toucher le plafond, puis de sauter au pied du lit pour se planter devant la rouquine qui sembla cette fois totalement sidérée par ce qu'elle voyait.

Elle devait avoir oublié le couteau puisqu'elle recula face à Aaron qui devait faire trois têtes de plus qu'elle. Celui-ci prit une mine blasé.  Il se baissa largement vers elle et lui tendit sa main un peu recourbé et lui dit joyeusement :

« Enchanté, Aaron Darnel pour vous servir !»
Revenir en haut Aller en bas
 
Little do you know
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
₪ Académie Keimoo ₪ :: ₪ Keimoo ville et quartiers ₪ :: ► Hiryuu :: Village des traditions-
Sauter vers: