₪ Académie Keimoo ₪

The Future is like a puzzle with missing pieces: difficult to read, and never, never what you think.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bière-pong [Arata]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aslinn Eadhra
♠ Lycée - Quatrième année
avatar

Genre : Féminin Bélier Tigre Age : 19
Adresse : Internat
Compteur 236

KMO
                                   :

MessageSujet: Bière-pong [Arata]   Mar 23 Aoû 2016 - 11:21

Je le regarde lentement finir sa chute dans la mer. Je suis venue ici sans vraiment y réfléchir ; je voulais juste profiter du moment. Il fait beau, je voulais voir le couché du soleil. Je voulais être tranquille surtout. Juste, n’avoir personne pour me parler, et apprécier la descente de l’astre solaire. Ça aurais pu être un moment amusant si j’avais amené Satoshi, mais je voulais apprécier ce moment seule. Il y en a tous les soir des couchés de soleil ; j’aurais d’autres occasions de vivre ce genre de moments avec mon blond. Je soupire d’aise. Les derniers rayons du soleil me caressent les joues. Il a fait chaud aujourd’hui, une vraie journée de mois d’août, mais elle touche à sa fin.
Peut être je réussiras à voir le rayon vers ce soir ? L’horizon est dégagé, le soleil sombre lentement, devenant un peu plus écarlate chaque seconde. Bientôt, il ne reste plus grand-chose du soleil ; il a été dévoré par la mer. C’est toujours trop rapide un couché  de soleil. Et le rayon vert ne sera pas pour ce soir ; mais je n’abandonne pas de le voir un jour.
Ça y est. Le ciel n’est éclairé plus que par le souvenir du soleil. Plus qu’à rentrer à l’académie.  

Je n’ai pas envie.
Ce moment juste pour moi m’a fait du bien. Réfléchir à tout ce qui m’est arrivé m’a fait du bien aussi. Profiter du couché de soleil était tout aussi agréable, et était une belle façon de clôturer mes pensée à propos des événements les plus récents. J’ai l’impression d’avoir plongé dans la violence trop souvent depuis quelque semaines, et le calme de ce soir m’a définitivement fait du bien.

C’est à ces pensées que je me relève, secouant mon short pour en faire tomber le sable. Je m’étire les bras en les faisant passer derrière ma tête, mes épaules craquent. Je ne sais pas ce que je vais faire. Je n’ai absolument pas envie de retourner à l’internat. Vivement le moment où je pourrais prendre un appartement.
Je commence à marcher le long de la mer, avant de remonter sur la digue et de me diriger vers la ville. La dernière fois que je le suis baladée seule un soir, ça c’est relativement mal terminé. Enfin. Ça c’est quand même fini d’une certaine façon. Mais ce soir là était différent. J’étais dans Bougu, et il faisait nuit. Là, le soleil n’est plus qu’un souvenir, mais c’est à peine si les premières étoiles commencent à se montrer.
Le quartier qui longe la plage est un quartier de riches. Je ne prends pas trop de risques par ici, par rapport à Bougu. Je quitte la plage, mes pieds me guident à travers les ruelles. Les lumières commencent à s’allumer aux fenêtres des maison.  Je suis loin d’être seule, il fait beau, les gens sortent. Je suis de bonne humeur. L’effet mer je suppose.  Je devrais y aller plus souvent.
Je soupire pour moi-même. Qu’est ce que je peux faire ? Lentement, mes pas retournent vers l’académie, car je n’ai pas vraiment d’autre destination en tête ; mais je n’ai pas envie de retourner m’enfermer dans ma chambre et continuer de supporter l’autre blonde. Avoir une colocataire, après avoir goûté à quelque mois de tranquillité, est probablement l’une de pire choses que m’aie faite l’académie.

Je donc de suivre mes pieds sans réel but. Je n’ai pas à les suivre très longtemps cependant. En quelques minutes, j’arrive à côté d’une immense maison, ouverte en grand. Aux bruits qui s’en échappent, il y a une soirée la dedans. C’est le fils a papa qui faite son anniversaire et à invité toutes ses groupies. Je soupire avec mépris. Je n’ai vraiment pas de respect pour ces gens.
Mais….
Ça peut être amusant.
Une idée germe dans ma tête. Une idée que je ne met pas longtemps à rendre réelle.  Je vais aller m’incruster la dedans. Je ne veux pas rentrer ? Soit, alors restons ici. Il y a l’air d’y avoir tellement de gens qu'on ne me remarquera pas.
Enfin si, une rousse comme moi ça ce remarque forcément ; mais disons que le fait que je n’aie absolument pas été invitée ne se saura probablement pas. Je souris pour moi-même. Il y a de la musique, il y a à boire. Que demande le peuple ? Je ne peux pas aller dans les bar comme je suis mineure ; ou du moins ils ne me serviront pas, et ce n’est pas faute d’avoir essayé. Ici on ne me posera pas de questions , et en plus je ne vais rien payer. C’est tous bénéfices.  En plus, si j’y mets un peu du miens je suis sûre que je peux trouver un moyens de m’amuser. Je suis de bonne humeur, et avec le quantité de gens là dedans, je vais bien en trouver quelques uns à ridiculiser ?
Bon, sans se faire trop remarquer non plus. Le but n’étant pas de finir dehors.

Je rentre dans le jardin. Toutes les portes et fenêtres sont ouvertes en grand, la moitié de la fête se passe dehors. Il fait beau après tout, autant profiter du jardin puisqu’il y en a un et qu’il est grand.
Je me dirige vers la table ou sont posés toutes les boissons. Je décapsule une bière, avant d’aller m’adosser contre le mur de la maison. Je ne vais peut être pas non plus commencer trop fort sur l’alcool, alors y tranquillement. J’ai toute la nuit.
Je ricane en observant les gens se dandiner timidement sur la musique. La soirée commence à peine, il n’y en a pas encore qui soient vraiment bourrés ; mais ça reste drôle à voir. A moi de faire en sorte de m’amuser.

__________________________________________________
•  ●  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ●  •

Benefit:
 


Dernière édition par Aslinn Eadhra le Dim 11 Sep 2016 - 14:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://bluepineapple.tumblr.com http://keimoo.forum-actif.net/t10472-aslinn-eadhra http://keimoo.forum-actif.net/t10494-bonjour-au-revoir
Arata Masuda
♣ Université - 3ème année
avatar

Genre : Masculin Capricorne Cochon Age : 21
Adresse : Hiryuu - 3 rue de la chance - Immeuble Legends - App. 14
Compteur 40
Multicompte(s) : Haruhiko Nakamura | Sportif

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Bière-pong [Arata]   Mer 24 Aoû 2016 - 17:57


The temperature is risin’ up.


Être entouré d’une foule, s’y mêler, ne faire plus qu’un avec la masse. C’est un avantage que je me tiens d’apprécier dans les soirées où la maison semblait soudainement trop petite. L’on peut se cacher où l’on souhaite, simplement en se fondant dans un groupe. En disparaissant derrière un coin d’obscurité. De la boisson à foison, des gens prêts à faire n’importe quoi sous prétexte de ne pas tenir l’alcool. Un bon divertissement d’une coupe d’idiots simplement là pour faire jouer les apparences. Cherchez à deviner qui est le plus riche, le plus populaire auprès des filles… Un jeu auquel je ne me pencherai pas tout simplement car je me contre-fiche de leurs petits égos de merde.  
Le soleil était encore présent lorsque l’anniversaire débuta. Elle aurait dû débuter sur la plage, mais la copine de Keisuke avait « peur » d’attraper une insolation et de gâcher son teint avant le début de ses vacances. Ramassis de conneries. Enfin, quoi qu’il advienne, j’avais au moins la chance de pouvoir profiter de nourriture et boissons pas si mauvaises que ça. Et d’éventuellement trouver quelques divertissements lors de la soirée… Ou simplement les regarder se disputer et se déchirer les uns avec les autres, tel un spectateur derrière son écran télévisé.

Tandis que je décidai d’aller me rafraîchir un peu au bar improvisé, je vis la jeune fille avec qui j’avais parlé en arrivant m’emboiter le pas, me souriant en disant qu’elle avait soif elle aussi. Bon. Si tu veux. Je pris donc deux verres, servant quelques louches dans ce qui semblait être de l’alcool aux fruits dont je ne me souviens jamais du nom, avant de lui tendre le sien. S’en suivit la quête d’un endroit tranquille ou d’un poste d’observation, le temps de sireauter le breuvage magique au goût sucré. Après quelques temps de marche, je constatais que la fille de tout à l’heure me suivait au pas…

- Tu comptes me suivre longtemps ?
- Bah… Tu as dis que tu m’appréciais bien non ? Tu as même dit que tu me trouvais jolie. Du coup je me suis dit qu’on pouvait passer un peu de temps ensemble…
- Oui. Mais je ne supporte pas que l’on me colle.

Un soupir lâché et je partais dans une autre direction, bien ravi qu’elle ait comprit que me coller n’allait pas arranger son cas. Elle m’avait pourtant eu l’air intéressante, au premier abord. Ne jamais se fier aux premières impressions. Je repartais donc dans ma quête d’un endroit potentiellement intéressant ou je puisse boire en toute tranquillité. Juste cinq minutes de répit sans avoir à supporter un imbécile, ce n’était pourtant pas trop demandé ?

Lorsque je fus dans le jardin, mes pas se stoppèrent soudainement. Finalement, ma demande fut exaucée beaucoup plus rapidement que je ne l’aurai pensé... Mon regard accrocha encore quelques instants cette chevelure flamboyante que l’on pouvait distinguer à des kilomètres à la ronde dans une foule de Japonais. Keimoo était plutôt du genre cosmopolite, quelques étrangers présents à la soirée pouvant le démontrer. Mais clairement, du roux… M’approchant d’elle, tout en l’ayant désignée comme ma nouvelle source de distraction, je vins me placer le plus naturellement du monde à côté d’elle.

- Hey Ginger. Pas trop gênée sur l’incruste ?

Un sourire malicieux vint habiller mes lèvres tandis que je m’adossais au même mur qu’elle, les bras croisés sur ma poitrine. Je trouvais ça à la fois osé et tellement entreprenant. Ce n’est pas comme si sa chevelure allait la faire passer discrètement parmi les invités. Mais je dois avouer qu’il faut beaucoup d’audace pour s’essayer quand même. Cette fille me plait. Clairement.


__________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« En plus d'être cons; ils ont l'esprit de compétition. »  
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forum-actif.net/t10712-arata-masuda http://keimoo.forum-actif.net/t10758-carnet-de-bord-d-arata-masuda-u-c http://keimoo.forum-actif.net/t10715-livret-scolaire-d-arata-masuda
Aslinn Eadhra
♠ Lycée - Quatrième année
avatar

Genre : Féminin Bélier Tigre Age : 19
Adresse : Internat
Compteur 236

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Bière-pong [Arata]   Jeu 25 Aoû 2016 - 16:54

Je porte la bouteille à ma bouche, en avale quelques gorgée. Elle est bonne. C’est une bière de luxe que nous avons là. Loin d’être les bières premier prix auxquelles j’étais habituée, le fils à papa a du mettre de l’argent dans ce qu’il offrait a ses invités. Enfin, l’argent des ses parents évidemment hein ; puisque ce sont eux qui lui offrent tout. Moi ça me va. J’ai bien fait de m’incruster ici. Je continue de toiser avec amusement la scène qui se déroule devant mes yeux. Je sens bien des regard intrigés poser sur moi ; mais ce sont juste les même que d’habitudes. Ce sont juste les regards que posent les bruns sur une rousse un peu trop voyante. Je ne sais pas s’il y en as qui ont captés le fait que l’étrange créature que je suis n’est absolument pas supposée être ici. Ils n’ont pas l’air pour l’instant, ou du moins n’ont pas encore décidé de me sortir.
J’observe encore ce condensé de chair humaine devant moi. Tout doucement, les rires deviennent de plus en plus forts, les joues rougissent, la soirée avance lentement. J’avale une autre gorgée de ma bière. Déjà a moitié vide ? Bah, j’irais en prendre une autre. Ou autre chose qu’une simple bière. Selon ce qui me plaira. C’est la belle vie ici. Open-bar, avec en plus la distraction de représente à mes yeux ceux qui étaient invités à la base. C’est amusant de les mépriser.

Les gens se servent, se resservent, et servent leurs amis, avant de retourner se fondre dans la masse.
Je suis encore plongée dans l’observation de cette masse brune, quand l’un deux se détache pour venir s’adosser à mon mur. Sans bouger le tête, je le suis des yeux. Mon visage n’exprime rien pour l’instant ; seul mon regard en coin traduit éventuellement ma suspicion.

Il s’adresse à moi avec un sourire malicieux sur le visage.
Ginger. On ne m’avais plus appelée comme ça depuis l’Irlande. Ce qui commence à faire un certain temps. Je n’ai toujours pas tourné la tête vers lui, mais je continue de le toiser explicitement du coin de l’oeil. Un sourire en coin étire mon visage, me donnant cet air de renard que je sais si bien faire.
Tu veux jouer ? Jouons.

-Tsk...come on Mo Rùn… Ne gâche pas ma couverture alors que je profite tranquillement de la fête. Personne ne m’a remarquée tellement je suis discrète.

Le ton est ironique ; clairement amusée. Pas dit qu’il comprenne mon mélange anglo-irlandais, mais ne pas jouer la dessus serais dommage.
Je sais pertinemment que je ne suis pas discrète. Même en ne faisant rien, mes cheveux sont plus que suffisant pour faire de moi une attraction. C’est d’ailleurs pour ça que je me fait aborder par ce brun. J’aurais très probablement été parfaitement tranquille si j’avais eu le physique d’un petite asiatique brune classique. Sauf que ce n’est pas drôle si je me fond dans la masse ; la preuve, les attractions viennent d’elles mêmes à moi.
Je me décide finalement à me tourner vers lui, appuyant mon épaule plus que mon dos contre le mur. Je plante mes yeux dans les siens, comme je sais si bien le faire, dans le but explicite de le déstabiliser. J’affiche toujours ce demi-sourire malicieux. Plus que mon sourire, ce sont mes yeux qui traduisent mon amusement ; mes pommettes sont remontées, venant créer un petit sillon le long de mes yeux ; les rendant plus effilées que ce qu’il ne sont déjà. Un regard de renard, l’air taquin ; je bois quelques gorgées de ma bière. Je ne vais quand même pas laisser le jouet qui est venu s’offrir de lui même repartir.

-Mo rùn s’ennuie alors il est venu voir si la rousse s’ennuyais aussi ?

Toujours avec cet air malicieux sur le visage, je m’amuse. Ce petit brun ne sais pas dans quoi il c’est lancé avec moi.
Je me détourne, reposant mon dos contre le mur, avant d’avaler une autre gorgée de bière. Je laisse mes yeux retourner se perdre sur les autres bruns devant nous.

__________________________________________________
•  ●  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ●  •

Benefit:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://bluepineapple.tumblr.com http://keimoo.forum-actif.net/t10472-aslinn-eadhra http://keimoo.forum-actif.net/t10494-bonjour-au-revoir
Arata Masuda
♣ Université - 3ème année
avatar

Genre : Masculin Capricorne Cochon Age : 21
Adresse : Hiryuu - 3 rue de la chance - Immeuble Legends - App. 14
Compteur 40
Multicompte(s) : Haruhiko Nakamura | Sportif

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Bière-pong [Arata]   Lun 29 Aoû 2016 - 6:07



Etais-je là pour assigner la rousse d’une morale visant le respect et l’intégrité ? Certainement pas. A vrai dire, j’enviais son audace. C’était une idée à noter dans ma longue liste de choses à accomplir avant ma mort. Elle était bien longue et je comptais y inscrire encore un millier de choses. Cette liste, bien qu’existante dans les métaphores de mon esprit, était à elle seule la représentation que je pouvais me faire de ma vie. Tant qu’elle contiendrait des pages, je serai en vie. Comme si le feu qui m’animait dépendait de ces quelques choses qui rendaient la vie intéressante. Chaque goutte qui remplissait ce vase insignifiant avait son importance.
Et là, il y avait cette fille qui avait le goût de l’inspiration. Comme si quelque chose criait en elle que l’aventure ne faisait que commencer. Ou peut-être était-ce simplement le vent d’exotisme que sa nativité étrangère lui donnait. Son accent japonais était clairement à couper au couteau, mais les accents étrangers avaient toujours ce petit charme que je ne saurai expliquer. Je me demande quelle peut être sa nationalité… Un pays anglophone, sûrement. Il s’agissait de sonorités beaucoup plus douces que celles de l’accent allemand de ma mère. Ou peut-être était-ce simplement parce que ça venait d’elle, que cet accent m’insupporte.

- Une couverture aussi voyante qu’une sirène de police. Tu m’impressionnes.

Un temps s’écoula, tandis que je toisai sommairement les personnes se trouvant face à nous. Pas de grandes surprises, un amas de têtes brunes aux yeux bridés se confondant les uns avec les autres. Les mêmes dictâtes, les mêmes règles pour une unique société bonne à gerber. Comment pouvaient-ils  tous être autant aveugle et centré sur leur monde illusoire ? Ah, c’est vrai. Il est bien plus facile de se mentir que d’avoir à affronter la vérité.

- Et les autres sont bien trop occupés par leurs petites personnes pour remarquer qu’un gyrophare s’est incrusté à la fête.

Un nouveau sourire habilla mes lèvres tandis qu’elles rejoignaient le rebord de mon verre à l’odeur de plastique. Fort heureusement le liquide me réchauffa les lèvres et la gorge, me faisant vite oublier cet arrière goût du contenant. Mon regard se détacha de la foule, déjà ennuyé. Il se raccrocha à cette nouvelle source d’intérêt. Mes yeux se délectaient de voir un certain changement. La couleur n’était pas désagréable, en plus. Puis, mon regard fixa longuement cette bouteille qu’elle dégustait depuis tout à l’heure. Je n’étais pas un coureur de bière mais je voyais régulièrement dans leurs nombreuses soirées. Une pointe de curiosité me prit au même temps qu’une très forte envie de la titiller. Les étrangers sont souvent bien plus sanguins, après tout. Alors, sans même prendre la peine de lui demander, j’attrapais sa bouteille de bière avant de ne porter le goulot à mes lèvres, changeant l’arrière goût du plastique pour le froid du verre. La gorgée passa difficilement. Très difficilement.

- Erf. Le goût est aussi pédant que ceux qui la consomme.

Trop… Parfait. Juste assez piquant en bouche, pas trop amère et sucré à la bonne dose. Tout ce qui me débecte dans un cul de bouteille.

- T’as bien résumé. Je manque de divertissement et je me suis dit que partager l’ennui pouvait faire passer le temps plus vite.

Bras tendu en sa direction, je lui redonnais son dû, une gorgée de bière en moins. Les choses auraient pu être pire, mais il me restait la moitié de mon verre de punch pour faire passer le goût âcre de la bière.

- Et toi ? Tu as vu la lumière et t’es rentrée ?


__________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« En plus d'être cons; ils ont l'esprit de compétition. »  
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forum-actif.net/t10712-arata-masuda http://keimoo.forum-actif.net/t10758-carnet-de-bord-d-arata-masuda-u-c http://keimoo.forum-actif.net/t10715-livret-scolaire-d-arata-masuda
Aslinn Eadhra
♠ Lycée - Quatrième année
avatar

Genre : Féminin Bélier Tigre Age : 19
Adresse : Internat
Compteur 236

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Bière-pong [Arata]   Mer 31 Aoû 2016 - 16:48

Gyrophare
Tsk.
Un coin de ma bouche remonte, en même temps que j’arque un sourcil, dans une expression faussement consternée. Pour qui est-ce qu’il se prends ce brun ; à me comparer au petites lumières des véhicules d’urgences ; hein ? Je suis la seule à avoir le droit de comparer mes cheveux à un gyrophare. Ou du moins, je pensais être la seule à faire un rapprochement entre les deux. J’aime bien mon roux, grâce à lui, je suis toujours sure d’attirer de l’attention ; et c’est d’une certaine façon, le rôle principal d’un gyrophare. Que ce brun soit franchement venu me faire la remarque pour ça m’amuse. Ils ne sont pas nombreux a venir directement me voir pour me dire que je suis rousse. J’intimide, la plupart du temps.
Je continue de fixer ce brun en biais. Il n’a rien d’original pourtant. Un parfait petit asiatique. Petit, plus grand que moi, mais ça ne compte pas. Brun, yeux effilés, teint jaune. Non, je ne fonctionne pas du tout sur des clichés. Mais qu’est ce qu’ils ont a tous aussi bien rentrer dans les clichés aussi ? Ça devient lassant. Puis ce n’es pas le seul cliché dans lequel ils rentrent. Timides à outrance, toujours à regarder leurs pieds. Heureusement, de temps en temps, je tombe sur une exception. Ou l’exception viens a moi.
Ce brun là est suffisamment décoincé pour être venu me parler de lui même. Je devrais pouvoir en faire quelque chose. Je ricane intérieurement.

Sa petite remarque sur la foule devant nous me fait tourner les yeux, pour aller à mon tour les poser sur la soupe d’hommes qui nous fait face.

-Ne t’inquiète pas, ils ont remarqué le orange. Il n’ont juste pas calculé ce qu’il y a en dessous.

Je ricane.

-Discrétion je te dis.

Je porte ma bouteille à ma bouche, avalant une autre gorgée, le regard perdu sur les bruns devant moi. J’ai beau prétendre être discrète, j’ai parfaitement remarqué les regards surpris qui passent régulièrement sur mes boucles. Rien de bien déstabilisant, c’est les mêmes que d’habitude.
Puis je fait une fois de plus pivoter mes yeux sur le brun à côté de moi, toujours sans tourner la tête. Je croise son regard. Je t’ai vu, et tu ne fait pas exception sur ce coup-ci ; toi aussi tu regardes mes cheveux. Je n’avais pas remarqué qu’il avait les yeux bleu tout à l’heure. Pas complètement japonnais je suppose ; c’est peut-être de la qu’il tient son assurance.
Enfin. Ce n’est pas comme si je n’avais jamais vu de métissages ; surtout à Keimoo. A commencer par Satoshi. Ceci-dit, même avec sa partie française, le blond reste timide à outrance ; mais, ça c’est amélioré depuis que je le connais.

En parlant d’assurance. Il n’est pas gêné quand même. Ma bière. MA bière. Je n’était pas spécialement accrochée dessus, aussi, elle glisse d’entre mes doigts relativement facilement quand il ma la prends des mains. Il aurais pu demander au moins. Enfin, je sais que j’aurais été la dernière à ‘’demander’’, dans cette situation, mais ce n’est pas pareil. Quand c’est moi qui fait au autres, ça ne compte pas.

-Tsss.

Un autre regard en coin, un air faussement désobligé. A voir sa tête, il n’aime pas. Je souris plus franchement, avec un peu de sadisme. A vouloir me piquer ma boisson, tu bois des choses que tu n’aime pas. C’est une petite victoire pour moi. Sa remarque me le confirme.
Je ricane en récupérant ma bouteille, pour la finir d’une traite, puis lui répondre.

-Haha pédant. Ça corresponds bien.

Une bière qui a du coûter quatre fois le prix de ce qu’on bois habituellement, assortie à celui qui organise la soirée et prête sa maison. De l’argent, beaucoup d’argent. Et dire que je me suis partie d’Irlande pour échapper à ça.

-Le fils à papa qui organise son anniversaire a même mis de l’argent dans l’alcool.

Concrètement, je n’ai pas la moindre idée de si c’est un anniversaire, un célébration de quelque chose, ou simplement une soirée pour passer le temps ; mais le ton sarcastique utilisé devrait faire passé mon amour pour ce genre de personnes. Riches depuis toujours, qui ont l’intention de le rester ; et surtout, qui le montrent explicitement. Du mépris, rien que du mépris. Ceci-dit, c’est bien pour ça que je suis rentrée. Pour pouvoir poser un regard méprisant sur une foule en profitant de tout ce qu’ils ont mit à disposition.
Je me retourne vers lui, plantant mes yeux dans les siens. Bleu, décidément. Mais il n’est pas le seul a avoir du bleu ici. Même si le miens reste un croisement indéterminée entre le bleu et le vert, on y trouve des deux. Je tends la mains vers lui, d’un air désobligé ; sans pour autant retirer ce sourire en coin de mon visage.

-C’est donnant-donnant Mo Rùn. Ma bouteille est vide maintenant.

J’attends bien évidemment qu’il me donne son verre à son tour. S’il ne me le donne pas, je le prendrais quand même de toute façon. En attendant qu’il me le tende, je pose une question, a laquelle il réponds par l’affirmative. Et oui, c’est souvent ennuyeux une soirée, quand on n’a pas envie de se mêler à ceux qui la composent.

La lumière était allumée et je suis entrée?
Oui, complètement. Je ricane.

-Oui, le portail était grand ouvert. C’est une invitation non ? Je n’allait quand même pas cracher sur tout ça alors que c’est gratuit.

Je désigne les tables sur lesquelles sont disposée les boissons et tout le reste d’un mouvement du menton. C’est gratuit, et j’y ai accès. Parce que la dernière fois que je suis allée dans un bar, il fallu que ce soit Hisaka qui me donne son verre. Et puis ça a entraîné quelques histoire. Il n’empêche que je m’était bien amusée ce soir là.

-Et puis quand on ajoute une colocataire que je ne veux plus voir et de l’ennui, ça n’était pas très difficile de décider d’entrer ici plutôt que de retourner dans ma chambre.

Cette blonde qui m’insupporte. J’ai sacrifié ma tranquillité pour elle. Enfin non, ce n’était pas un sacrifice, parce que je ne l’ai pas voulu. On m’a juste imposé la blonde, sans me demander mon avis. Et je l’ai très mal vécu.

- Ici, au moins, les animations viennent d’elle même pour m’occuper. Tu as vu ? En même pas un dix minutes on est venu m’aborder. Pratique le gyrophare hein ?

Je lui fait un clin d’œil, et quitte son regard pour m’adosser à nouveau contre le mur. Je le charrie ouvertement ; mais il est venu me parler, il assume. Et puis, ça va, je suis de bonne humeur ce soir ; j’ai déjà fait bien pire.

__________________________________________________
•  ●  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ●  •

Benefit:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://bluepineapple.tumblr.com http://keimoo.forum-actif.net/t10472-aslinn-eadhra http://keimoo.forum-actif.net/t10494-bonjour-au-revoir
Arata Masuda
♣ Université - 3ème année
avatar

Genre : Masculin Capricorne Cochon Age : 21
Adresse : Hiryuu - 3 rue de la chance - Immeuble Legends - App. 14
Compteur 40
Multicompte(s) : Haruhiko Nakamura | Sportif

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Bière-pong [Arata]   Mar 6 Sep 2016 - 6:58



Discrétion totale et assurée. J’en étais assuré. Heureusement qu’elle jugeait  bon de me le rappeler. Au vu des nombreux regards nous toisant de temps à autre, sur leur passage jusqu’au buffet, je ne pus qu’acquiescer. Elle se faisait remarquer, c’est sûr. La question qui restait en suspend… Pourquoi personne ne semble avoir simplement remarqué qu’elle n’était à la base pas prévue ? Oh. Oui. Ils étaient tellement omnibulé par la chance immense qu’ils avaient d’être ici qu’ils ne chercheraient certainement pas à discuter sur le nombre d’invités qui était prévu initialement.

Se fondre dans la masse, c’est mieux.
Abrutis.

Je relève ma main, levant mon pouce d’approbation tandis que je lui exprime de mon visage à quel point son plan est intelligent et infaillible. Quoi qu’il en était, elle était peinarde, profitant d’une soirée tout fais payé, simplement parce que ça lui tentait. Bon sang que ses cheveux étaient voyants. Je n’arrivais pas à décrocher mon regard de cette contemplation. Son regard finit par accrocher le mien. Et oui, tu n’es pas la seule à avoir un attribut physique qui laisse pendu les regards des curieux. A la seule différence que je n’avais qu’à fermer les yeux pour être tranquille. Tandis que toi… Cette pensée me fit ricaner légèrement. Un lampadaire au milieu d’une nuit de japonais.
Tiens, pour la peine j’allais lui taxer de sa bière. Histoire de m’assurer que cette chose est bien aussi immonde que dans mes souvenirs. Et elle l’est, me faisant grimacer. Je ne sais pourquoi je m’entête à regoûter à chaque occasion, le goût de cette chose ne change pas. Et les miens non plus. Eux et leur parfaite fichue fête qu’ils pouvaient se fourrer bien là où je songeais. Le monde est un endroit merveilleux, dommage qu’ils y aient mit des êtres humains dedans.

- De l’argent mis dedans, tu dis ? Fiouu. C’est peu dire. C’est bien la seule chose qui rende les gens intéressant ici.

Mon regard glissa jusqu’à elle. Sourire aux lèvres.

- Enfin, presque. Certains gagnent des points d’intérêts uniquement parce qu’ils sont aussi voyant qu’un feu en pleine nuit. Et qu’ils ont l’air de posséder un toupet aussi gros que l’égo de notre hôte du soir.

Mes lèvres allèrent à la rencontre du liquide sucré, réchauffant ma gorge. Mes yeux captèrent l’attention qu’elle me quémandait, main tendue. Oh. Bien évidemment, donnant-donnant.

- Tiens, Ginger. Tu as le mérite que je t’apprécie déjà.

D’une main nonchalante, je lui tendis le breuvage. Elle pouvait bien le finir, les réserves n’étaient pas ce qu’il manquait ici après tout. Un éclat de rire vint résonner dans l’arrière cours, faisant détourner tous les regards dans la même direction, perturbés par le bruit. La femme qui fut  ciblée se confondit en excuse d’avoir rit trop fort, sûrement gênée par le surplus d’attention soudain. Je n’avais qu’à peine bougé le regard, alerté par ce haussement de voix. Rien d’intéressant. Juste des gens dansant. Buvant. Mangeant. Pas de challenge, pas de défit. Pas de mise en spectacle ou d’animation. C’était… Trop rangé. Alors, je profitais d’avoir un divertissement roux pour chasser l’aspect trop lisse de cette soirée.

- Une invitation, non. Mais clairement une tentation.

Je me mis à rire. Je n’arrivais même pas à m’imaginer dans une telle situation. Passant devant un quartier résidentiel, et voyant une porte ouverte, des gens d’à peu près mon âge et une soirée… Certainement que j’aurai été tenté.

- Une colocataire… Internat ?

Le fait qu’elle s’exprime de manière très claire en japonais, qu’elle n’ait pas l’air en jetlag et l’existence d’une colocataire qu’elle ne voulait pas voir au présent lui donnèrent assez d’indices pour déduire qu’elle résidait dans la ville de Keimoo, certainement à l’internat. Ce n’était pas la meilleure des déductions étant donné ma propre colocation en ville avec mes sœurs, mais bon. L’internat… Ce lieu ne me manquait en rien du tout. Par obligation, j’y étais resté jusqu’à ma majorité. Seul échappatoire familial que j’avais à disposition. Pour ne plus vivre sous une pluie de reproches incessants, parce que je n’étais jamais assez parfait pour eux.

- Ici, au moins, les animations viennent d’elle même pour m’occuper. Tu as vu ? En même pas un dix minutes on est venu m’aborder. Pratique le gyrophare hein ?
- Comme les mouches attirées indéniablement par tout ce qui brille, il faut croire.

J’haussais les épaules. Je m’étais fait avoir comme un misérable insecte. Attiré par la lumière. Tch. Je pourrai me vexer, mais je trouvais ça relativement drôle.

- Quelque chose à proposer pour rendre cette soirée divertissante enfin ~ ?

Les dés lancés. La partie venait tout juste de commencer.


__________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« En plus d'être cons; ils ont l'esprit de compétition. »  
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forum-actif.net/t10712-arata-masuda http://keimoo.forum-actif.net/t10758-carnet-de-bord-d-arata-masuda-u-c http://keimoo.forum-actif.net/t10715-livret-scolaire-d-arata-masuda
Aslinn Eadhra
♠ Lycée - Quatrième année
avatar

Genre : Féminin Bélier Tigre Age : 19
Adresse : Internat
Compteur 236

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Bière-pong [Arata]   Dim 11 Sep 2016 - 16:03

La seule chose qui rende les gens intéressants…. Je ne suis pas d’accord. Pas du tout même. C’est au contraire, ce qui les rends méprisants. A avoir trop des ressources matérielles à disposition, ils finissent pas ne même plus exploiter les leurs et devenir tristement ennuyeux. Je lui envoie un regard explicitement désobligé face a cette remarque. J’avais presque oublié que toi aussi tu faisait partie des invités de la fête. Toi aussi tu est riche et méprisable. Simplement, tu as un peu plus de cran qu’eux. Je ricane pour moi même. Je sais parfaitement dans quel type d’endroit je me suis incrustée, et si je suis entrée ici, c’est justement pour profiter de cette richesse que je méprise. Alors je me satisferais de ce spectacle. Et le brun venu m’aborder -bien que faisant également partie de ladite population- à l’air d’avoir a peu près autant d’estime que moi pour les gens qui nous entourent, alors on devrait pouvoir aboutir a quelque chose intéressant.
Un sourire en coin étire mon visage quand il fait la remarque à propos de mon toupet. Oui, je suis sans gènes. Et je crois que tu ne te rends pas encore compte que mon ego est probablement pire que celui de ’'l’hôte’’ ; mais ça c’est un détail que je garderais pour moi. Je me contente de ricaner avec amusement tout en continuant de toiser la foule devant nous. Me faire remarquer ce genre de chose me donne l’impression l’impression d’être un chat qu’on gratte derrière les oreilles. Je ronronne. Oui, un feu en pleine nuit avec un ego surdimensionné ; ça me plaît.

-Qu’est ce qui te dit que mon ego n’est pas encore plus grand que celui chez qui je me suis incrustée ?

Je me tourne vers lui en disant ça, laissant le bleu indéterminé de mon regard plonger dans l’azur des siens ; continuant à sourire en coin avec un air malicieux.
Ma bière est vide et j’ai encore soif. Continuant sur cet élan de provocation, je lui ’'demande’’ sa boisson. La ’'demande’’ n’en est pas vraiment une, étant donnée que je me servirais même s’il me répondait non. Il me la tend d’un air désobligé. C’est bien Mo Rùn, tu sais comment faire pour rester en vie.
Alors comme ça tu m’apprécie déjà hein ? Je ricane tout en prenant son verre.

-han. Je me sens honorée. J’ai le privilège de déjà me faire ma place dans votre petite communauté de gens friqués.

Le ton ironique employé est explicite. Je te charrie ouvertement.
Je porte le verre à ma bouche pour boire, inclinant la tête avec l’intention de vider d’une traite ce qu’il reste, j’arrête de boire quand un rire raisonne non loin de nous. Je me retourne pour voir. Je n’avais même pas remarqué qu’il y avais une cours ici. Il faut dire que globalement, ma présence ici à marqué ce mur et éventuellement les tables ou sont disposée les boissons. Je ne suis même pas encore entrée pour visiter l’intérieur. Je crois que je n’ai pas spécialement envie de le faire. Visiter la maison de riche pompeux ne m’apportera pas grand-chose. La fille, assise sur une table de ping-pong installée dans cette arrière cours, s’excuse déjà de s’être fait remarquée. Je tique à propos de cette table. Il y a tout ici. Je suis sur que derrière la maison il y a aussi la piscine. C’est triste quand même ; d’en être rendu au point de s’excuser pour avoir rit en soirée. Lâche toi, laisse le rire s’échapper de ta gorge, et donne moi un prétexte pour me foutre de ta gueule.
Là, c’est tristement inintéressant.

Je me retourne vers le brun, avalant rapidement la dernière gorgée que je n’avais pas bu, tout en l’écoutant me demander ce que je fait ici. C’était ouvert, c’était gratuit. Je suis entrée ; c’est tout.
Considère ça plus comme de la tentation qu’une invitation si tu veux ; ça ne change rien au fait que je me soit incrustée sans le moindre scrupule avec pour seule intention de profiter de tout ce qui est mis à ma disposition.
Il tique quand je fait la remarque à propose d’Aëlynn. Oui, internat.
Joie, bonheur et désespoir.

-Oui. Ma maison est de l’autre coté du monde ; l’internat est une solution plus simple que prendre l’avion tous les soirs pour aller dormir dans ma chambre.

Je soupire. Un an et demi, c’est tout, et après je pourrais me prendre un appartement.

Sa réaction face à ma petite remarque sur le fait qu’il soit venu m’aborder parce que je suis rousse m’arrache un sourire. J’ai eu l’effet que j’attendais. Je ricane quand il me répond. Je ne pensait pas que l’autodérision était un sport de riche ; et un sport de brun surtout. Je les pensait plus susceptibles. Ça doit être les yeux bleu. Définitivement. Asiat, mais pas trop. Suffisamment étranger pour m’amuser ce soir.
Je lui envoie mon grand sourire satisfait.

-Exactement.

Puis il me demande comment faire l’animation. C’est toi qui est venu ; je pensait que tu avais déjà prévu le planning de la soirée pour jusque demain matin moi. Je ricane. Non en fait, et heureusement que ça n’est pas le cas ; ça m’énerverais au plus haut point. Je soupire tout en considérant son verre que je tiens encore en main.

-Reremplir nos verres déjà

J’incline la tête pour faire craquer mon coup d’un air désinvolte avant de décoller mon dos du mur et faire quelques pas vers les tables. J’ai trouvé un partenaire de beuverie, mais ça serais dommage qu’on ne fasse que boire en parlant avec mépris de ce qui se trouve devant nous. Ça finira par m’ennuyer, et ça sera retour a la case départ.
Arrivant devant les tables où sont posées les boissons ; je les considère un instant. Il y a de la variété quand même.
Un sourire amusé prend place sur mon visage en même temps que je me retourne vers le brun.

-Vous jouez au bière-pong au Japon ?

Ça fait longtemps, très longtemps que je n’y ai pas joué. La dernière fois, j’étais encore en Irlande.

-Il y avais une table de ping-pong là bas non ? Et si tu n’aime pas la bière, on peut toujours remplacer…

Je souris d’un air explicitement amusé. Si en plus on remplace la bière par quelque chose de plus fort, ça peu être très drôle. J’espère qu’il ne tiens pas l’alcool. Ou au moins, qu’il tient moins bien que moi. Ça sera bien plus drôle pour moi dans ce sens.

__________________________________________________
•  ●  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ●  •

Benefit:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://bluepineapple.tumblr.com http://keimoo.forum-actif.net/t10472-aslinn-eadhra http://keimoo.forum-actif.net/t10494-bonjour-au-revoir
 
Bière-pong [Arata]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un pub anglais offre bière et tatouages à ses clients...
» En Norvège, de la bière coule des robinets...
» "Ne lui jetez pas la première bière..." [The Simpsons]
» [Jeu] Ping Pong !
» Reflexions autour d'un bock de Bière

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
₪ Académie Keimoo ₪ :: ₪ Keimoo ville et quartiers ₪ :: ► Hebi :: Ailleurs dans Hebi-
Sauter vers: