₪ Académie Keimoo ₪

The Future is like a puzzle with missing pieces: difficult to read, and never, never what you think.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ève Ogawa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ève Ogawa
♣ Université - 1ère année
avatar

Genre : Masculin Gémeaux Cochon Age : 22
Adresse : 18, boulevard Hikari, dans le building Fumiaki, apt 001, rdc.
Compteur 13
Multicompte(s) : Aucun.

MessageSujet: Ève Ogawa   Sam 23 Juil 2016 - 23:25


           
DOSSIER DE L'ÉTUDIANT

 
  || Ogawa  Ève ||
   
•• Aokamei on tumblr ••

Ichimaru

    • Sexe: Met ta main, tu verras. [ ♂ ]
    • Âge, date et lieu de naissance : 21 ans [06/07], Sapporo, Japon.
    • Nationalité : Japonais.
    • Orientation sexuelle : Paon. [Pansexuel]




    • Langue(s) parlée(s) : Japonais, Français (bases)
    • Étude(s) : Universitaires.
    • Spécialité(s) : Astrologie.
    • Groupe :  Creepies.
    • Club(s) : Photographie & Origami.
   
► Description physique



    • Apparence, expressions, allure, gestuelle :
Méfiant. Distant. Inquiet. Perdu. Ève est un peu tout ça à la fois. Au fond, il pourrait presque passer pour un chaton égaré. Mais quand on y regarde de plus près, c'est loin d'être ça. Plutôt confiant, mais méfiant des autres. Plutôt distant, mais uniquement parce que vous ne lui plaisez pas. Plutôt inquiet, mais pas tellement. Juste curieux. Plutôt perdu. Dans ses rêveries.  


Tout ce qui peut faire croire à un quelconque caractère nerveux lui vient de son regard. Ses yeux fins et perçants, d'un bleu très pâle. Pourtant, ces derniers ne lui vont pas. Si le visage d'Ève doit être défini en un mot, je dirais "blasé". Après tout, ça l'arrange bien de ne pas avoir l'air aussi calme qu'il l'est. Pâle comme un cadavre, les yeux rougis par ses longues nuits sans sommeil à observer les étoiles, son nez fin et sa mâchoire délicate auraient fait de lui une sorte d'ultra-androgyne. C'est probablement grâce à son regard qu'on reconnait chez lui une forme de caractère. Ou quelque chose comme ça. Il lui fallait bien quelque chose, il faut dire qu'il ne sort pas vraiment du lot. Ni très grand*, ni très petit, ni très mince, ni très gros, nous avons affaire à un humain plus que banal. Il possède bien quelques petites particularités, mais elles sont légères, infimes, difficiles à percevoir.  
(* 1m70)

En effet, quand il sourit, Ève possède une fossette. Une seule. Vous pourrez aussi découvrir sur lui, une fois nu, quelques cicatrices. Ce n'est pas comme si j'allais soudainement vous dire quelque chose d'incroyable : Il n'est juste pas agile, et sortir la nuit dans le noir lui a déjà valu de se cranter quelques fois.  Quand on est pas doué. Enfin, pas doué. En vérité, il n'est pas totalement mauvais en sport. Il s'agit plutôt d'une grande maladresse de sa part. C'est un côté de lui qui apparaît uniquement lorsqu'il s'agit d'étoiles, ou d'inconnu. En effet, sous l'effet de la surprise ou de l'impatience, Ève s'avère être particulièrement peu doué et ses gestes ou de sa manière d'être qui en devient complètement... Hésitante. Nous allons attribuer ça comme étant le seul côté enfantin qu'il possède, puisqu'il est déjà vieux dans sa tête.  


    • Tenues vestimentaires :
Les fringues, c'est pas le domaine de prédilection d'Ève. Néanmoins, il est très difficile et ne met jamais n'importe quoi. Pour éviter d'avoir l'air d'un clown, ce qui le choque assez vite, il porte des tenues sobres, un uniforme quand il y en a, mais un manteau fermé le plus souvent, par dessus une tenue neutre telle qu'une chemise et un pantalon droit. Son but est surtout d'avoir l'air propre sur lui. C'est l'essentiel. Il ne cherche pas à plaire, mais à être à l'aise, tout en étant présentable. L'avis des autres lui importe peu, mais sa grand-mère lui a toujours dit qu'en France, les styles étaient très libres, et qu'il était fort "coincé" pour un jeune.  
De ce fait, il tente parfois quelques folies. Une écharpe fluo, ou un pantalon multicolore. C'est aléatoire, et n'arrive que quand il repense à elle. Ne vous étonnez donc pas qu'il lui prenne l'envie de porter quelque chose de kitch avec un costume. Nous dirons que cela fait son charme.  


   
► Description psychologique



    • Mentalité, attitude envers autrui, philosophie personnelle:
Blasé, blasant, solitaire, froid, pas très encourageant... Voir même carrément flippant, en fait.  
Le véritable challenge, avec Ève, ce sera probablement de vous rendre intéressant à ses yeux. Pour lui, peu de monde l'est, et peu de chose aussi, en vérité. Son univers se résume à peu de choses : sa grand-mère, l'horoscope, les étoiles,... Nous avons déjà fait le tour.  
Dire qu'il a une philosophie précise serait complètement faux, il n'en a aucune. En tout cas, hormis le respect, il manque clairement de contact humain, et de ce fait, n'a pas vraiment de réflexion sur le sujet. Certes, on peut dire que sa pseudo-sagesse fait de lui un ermite dont la "philosophie" serait de rester loin des autres. Mais la triste réalité est qu'Ève sait parfaitement qu'il n'a aucune raison valable pour ça. Il n'y voit juste pas d'intérêt. Pourquoi? Bien, s'il le savait, probablement qu'il aurait une attitude toute autre.  
Ève s'ennuie du monde, ses parents sont de braves gens quelque peu naïfs, et l'école ne lui parait ni simple ni complexe. Lorsqu'un problème se pose, il est si détaché qu'il n'en prend pas conscience personnellement. Cela l'intrigue,mais ne le "touche" pas. C'est à la fois un défaut, mais aussi une qualité, qui sans doute plus tard pourra lui être utile. Si d'ici là il se tente à la socialisation.
En très bref, vous avez affaire à une coquille vide qui vient tout juste de se briser. Et moi-même je suis impatient d'en voir l'intérieur. Enfin, ce ne serait pas réellement la première fois. Comment sa grand-mère a-t'elle pu éveiller quelque chose en lui? Je vous le donne en mille : elle était passionnée. Les gens "vides" sont bien souvent admiratifs devant ceux qui sont chargés de savoirs. Il n'est donc pas très étonnant qu'Ève ne sorte pas du lot sur ce point.  


Il va donc de soi que ce sont les caractères même qui l'entoureront qui feront de lui ce qu'il sera. Je compte sur vous, membres de Keimoo.  


    • Signes particuliers, manies, obsessions, phobies (etc.) :


L'obssession, c'est le mot. Comment dire. L'horoscope, c'est bien plus qu'une simple passion. Ca ravive en Ève le souvenir de sa grand-mère, et l'amuse énormément. Une discussion à ce sujet peut devenir très vive, avec lui. Mais attention, comme toute obsession, d'une minute à l'autre, un extrême peut intervenir. Non seulement votre signe astrologique peut être jugé, mais surtout votre manière de les percevoir. Il ne pense pas que ce doit être une vérité absolue, mais ne supporte pas que l'on se moque de ce qu'il chérit. Il s'agit d'une science absurde, mais il est d'autant plus absurde de la nier pour le plaisir de se faire du mal. Et je pense que rien qu'avec cette phrase, mon propre protagoniste m'aurait déjà lancé une chaise sur le visage. Ou pire. Enfin, retenez l'essentiel : vos propres croyances, il s'en fiche, mais respectez les siennes.  




   
► Mémoires



    • Histoire :  


Mon ennuyeuse naissance.
Mes parents ont dû deviner à l'avance à quel point je serais une personne ennuyeuse. Alors, ils se sont dit qu'ils feraient tout pour que ce ne soit pas le cas. Ils ont commencé par mon prénom.  


Qu'on se le dise, un prénom forge une personne, mais je n'en reste pas moins un homme.  Je ne crois pas non plus qu'être la représentation même de la trahison soit réellement une idée de génie. Mais je ne jugerai pas l'humour de mes parents. Il a toujours été mauvais, et du coup le mien aussi. Je le vis bien, je n'en attends pas moins de vous.  


J'aimerai vous raconter une histoire avec de nombreux déboires, des tragédies, ou encore des passions déchaînées. Mais ce serait une bien ennuyeuse histoire, encore plus que la mienne. Pas vrai? Les vraies histoires, elles, sont simples. Et complexes. Évidentes, mais incompréhensibles. Nous voyons et vivons des drames chaque jour. Mais l'échelle de chaque chose est ce qui importe. J'existe, c'est un drame. Je respire, c'est un drame. Je suis là et je vois quelqu'un pleurer, c'est un drame. Je vois un enfant perdu, c'est un drame. Je vois un animal malade, c'est un drame. La sensibilité de chacun est différente, je ne pleure jamais, et c'est un drame malgré tout. Être fermé, statique, froid, ce n'est pas être dénué de fragilité. Être drôle, ouvert, taquin, ce n'est pas être confiant. C'est une forme de survie.  


Et qu'on en soit arrivé là, alors ça, c'est un putain de drame.  


_______________________________________________________________________

-Ève, tu dors?
-'Man.
-Oh ça va, l'avenir appartient à ceux qui se lève tôt, tu sais!  
-'Man...
-J'ai compris, j'ai compris. Le petit déj' va pas se faire tout seul. Dépêche!  



_______________________________________________________________________


Je suis peut-être Ève, mais je ne cherche pas d'Adam. La vie de couple se lie à des envies sexuelles bestiales. Je ne crois pas et ne cherche pas d'utilité à l'amour.(*) Sauf d'ordre familial. J'admire profondément ma mère. Mais pas comme une mère. C'est parce que je sais qu'elle est une femme avant tout que je la respecte. Je ne crois pas que je déteste mon père. Nous sommes justes amis. La réalité classique des mômes dans une famille divorcée, en somme. Je vous avais prévenu, je suis aussi très ennuyeux.  


C'est une forme de défaut, aujourd'hui. Les gens sont en guerre. Ils désirent tous être captivants. La soif de l'unique! Et paradoxalement, c'est tellement commun. Je mentirai en disant que je ne le souhaite pas, moi aussi. Mais à bien y réfléchir, ce sont parfois de petites batailles qui entaillent de belles lames. C'est aussi mon cas.  


Comme beaucoup de gens, j'ai perdu des êtres chers, et je me suis contenté de réussir durant mes études. Les finances ne sont pas magistrales, mais nous vivons sobrement et sans trop de craintes. Mes deux parents ne se sont pas longtemps aimés, mais m'aiment encore. Je pense que mon problème, c'est que j'aime les problèmes. Ils me font évoluer, et j'apprécie de les décortiquer. Je suis curieux, et je déteste ne pas comprendre ou maîtriser ce genre de chose.  
Pour moi, chaque chose négative peut aussi être très positive. On pourrait presque dire qu'il s'agit de sagesse. Je dirais plutôt qu'il s'agit d'ennui.  


Alors j'ai tenté de me socialiser. Entre le lycée et l'université, je suis parti durant un an en Europe. Mes parents sont tous les deux nés au Japon, mais ils adorent l'Europe. La raison est simple: ils se sont trouvés là-bas, en visitant leur familles respectives. L'entièreté de ma famille est un joyeux mélange eurasien.  
Je n'avais pas tellement de perspectives d'avenir, mais la France m'était accessible : j'y avais tout simplement un logement.  


Pendant deux mois, j'ai pour ainsi dire vécu seul. En effet, ma grand mère était une personne calme, et très indépendante. Autant dire que je ne risquais pas de me sentir oppressé. Mais l'Europe, elle, m'a oppressé. Et pas qu'un peu. Ces gens sont bruyants, désorganisés, et sales. Mais aussi. Ils sont chaleureux. Drôles. Différents. J'ai côtoyer les quelques personnes de ma classe, eu même des relations sexuelles. Détachées, certes, mais qui m'ont permis de grandir. Puis, c'est là bas que j'ai découvert la seule chose qui me plaisait vraiment.  




Les étoiles.  


_______________________________________________________________________


Une fois loin de chez moi, j'ai ressenti le mal du pays. Mais j'ai pu trouver un point d'accroche. Un moyen d'être chez moi et chez les autres, en même temps.  Partout, où que l'on soit, quelque part, dans le ciel, la lune est la même pour tous. Celle que je regarde, c'est aussi celle que vous regardez. Souvent, en France, je l'apercevais le jour. C'était la nuit de l'autre coté du globe. Nous regardons tous la même chose, à des milliers de kilomètres.  
Cette force sublime m'a définitivement charmé. Et je me suis mis à étudier les étoiles.  


Ma grand-mère, qui ne s'était jamais vraiment occupée de mes affaires, l'a assez vite remarqué. Disons que l'achat d'un télescope ne passe pas forcément inaperçu.

-Et ces choses là, tu veux en faire quoi?
-Observer les étoiles, les analyser.  
-Je m'en doute, mais je croyais que tu n'aimais rien, et que tout ce qui t'entourait ne servait à rien. Les étoiles y compris.  
-Bien sûr que si !

A l'époque, je n'y connaissais rien. Je n'avais pas d'argument. C'était gênant. Puis j'ai vu ce magazine qu'elle tenait en main.

-Tu vois, l'horoscope, c'est avec les étoiles. Par exemple. Hé bien, ça, ça peut m'intéresser. J'imagine.  

Et c'est ainsi que pendant les 10 derniers mois de ma présence en Europe, j'ai dû apprendre tout ce que je pouvais sur l'horoscope. Je ne pouvais pas prévoir que j'avais affaire à une grande passionnée. Et je me suis totalement fait enroler. Et plus nous en parlions, plus nous étions proches. Je n'ai rien vu venir.  J'ai fini par vouloir y croire, et par y croire. Pourquoi pas, après tout? Chacun se crée en fonction du signe qu'on lui attribue et pas l'inverse. Quelque part, c'est donc réel.  


Et sans m'en rendre compte, un an après, une fois au Japon, j'étais totalement passionné.  


Mes parents ont accueilli la nouvelle comme le Messie. J'avais enfin une option scolaire à tenter, et quelque chose à faire de ma vie. Mais sincèrement, en un an, je ne me suis fais qu'une seule amie. Et elle avait 80 ans.  


L'université risque d'être difficile. Car maintenant qu'elle est décédée, je suis vraiment, vraiment très ennuyeux.


Parce qu'être fermé, statique, froid, ce n'est pas être dénué de fragilité. Être drôle, ouvert, taquin, ce n'est pas être confiant. C'est une forme de survie. Et qu'on en soit arrivé là, c'est un putain de drame. Pour moi.  




_______________________________________________________________________
(*) Ève a eu quelques relations en Europe, zone plus ouverte d'esprit, mais comme il l'a dit, il n'y voit pas de sentiments actuellement. Disons donc qu'il est Pan, car lui même s'en fiche.




    • Relations proches et familiales :
Ève n'a pas vraiment grandi. Disons plutôt qu'il a vieilli. Élevé majoritairement par sa mère, il est ce genre d'adolescent qui apprend beaucoup par lui-même. Non pas que sa famille lui soit inutile, mais les parents d'Ève sont plutôt inconscients, jeunes, et libres. En tout cas, étaient. Après son retour d'Europe, ils ont décidé de s'allier pour s'entre-aider financièrement.
C'est ce qui lui a permis d'entrer dans l'école de son choix. Malgré tout, et parce qu'ils ont toujours été plus des amis que de la famille, Ève ne considère qu'une seule personne comme étant un "parent"; et il s'agit de sa grand-mère.  
A l'heure d'aujourd'hui, il aurait préféré rester en France, mais Mari Ogawa est décédée d'un arrêt cardiaque soudain. Ève vit donc chez sa mère, en sage étudiant qu'il est.  


 

 

           
CARTE DU MEMBRE

 
  ||  Phoenn ||
 
Source Inconnue

Potato

  • Âge: 24 ans
  • Localité : Belgique
  • Etudes ou profession : Infographie / Photographie.
  • Comment as-tu découvert Keimoo: Top site.


  • Ton niveau de fréquence: Variable. Plutôt en soirée.
  • Remarques, suggestions: Remarque personnelle vis à vis de cette fiche suite à ma correction : Il s'agit d'un personnage destiné à évolué au sein du RP, en effet. J'espère donc que cette fiche, bien que fort vide, vous conviendra.
  • Souhaites-tu un parrain ? Une marraine, c'est possible? HUE HUE
  • Aimes-tu les chats ?
 


Dernière édition par Ève Ogawa le Dim 24 Juil 2016 - 0:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forum-actif.net/t10677-eve-ogawa#230729
Naoko Tanaka
▼ Université - 2ème année - Vice Présidente Cuisine
▼ Université - 2ème année - Vice Présidente Cuisine
avatar

Genre : Féminin Scorpion Buffle Age : 19
Adresse : 15 Rue du Tatami, Quartier Hebi
Compteur 770

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Ève Ogawa   Dim 24 Juil 2016 - 0:20

Well, une fiche agréable à lire, même si au final on en sait peu. Et pour cause, on attend surtout de voir ce que la coquille vide va devenir.
De ce fait, dans l'optique d'un personnage qui va surtout se développer ici, je te valide !

Félicitations et bienvenue dans le meilleur groupe krkr !

Niveau administratif, il te reste quelques petites démarches :

• Demande de rang (afin d'afficher ta classe au dessus de ton avatar) : Clic !
• Inscriptions aux clubs : Clic !
• Scolarité : Clic !
• Agence immobilière pour le logement de sa mère : Clic !
• Réservation d'avatar : Clic !
• Livret scolaire de l'année précédente, à mettre à jour à chaque rentrée : Clic !


• Demandes de RP : Clic !
• Après trois RPs entamés, il te faudra faire une chronologie ici : Clic !


Oh et. Du coup, j'suis ta marraine ;)

__________________________________________________


La consécration:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forum-actif.net/t8896-pas-d-attroupement-naoko-tanaka-fait-son-entree http://keimoo.forum-actif.net/t9713-boite-a-souvenirs http://keimoo.forum-actif.net/t9675-livret-scolaire-de-naoko-tanaka
Ève Ogawa
♣ Université - 1ère année
avatar

Genre : Masculin Gémeaux Cochon Age : 22
Adresse : 18, boulevard Hikari, dans le building Fumiaki, apt 001, rdc.
Compteur 13
Multicompte(s) : Aucun.

MessageSujet: Re: Ève Ogawa   Dim 24 Juil 2016 - 0:21

Oh.

Merci.

*heavy breathing*

J'y cours j'y vole!
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forum-actif.net/t10677-eve-ogawa#230729
 
Ève Ogawa
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ogawa.
» Ogawa Asuka

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
₪ Académie Keimoo ₪ :: ₪ Administration ₪ :: ► Les personnages :: Fiches validées :: Université :: Garçons :: Fiches validées-
Sauter vers: