₪ Académie Keimoo ₪

The Future is like a puzzle with missing pieces: difficult to read, and never, never what you think.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 "Cette école n'est pas assez grande pour deux étoiles." (Leïla)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mélisandre Aliev
♠ Lycée - Troisième année
avatar

Taureau Dragon Age : 17
Compteur 37

KMO
                                   :

MessageSujet: "Cette école n'est pas assez grande pour deux étoiles." (Leïla)    Jeu 30 Juin 2016 - 16:31

Que fais-tu, cachée derrière cette chaise, Mélisandre ?
Tu te caches.
De quoi te caches-tu ?
Tu ne te caches pas, tu attends.

Depuis près d'une demie-heure, tu es accroupie derrière cette chaise, tes genoux commencent à te faire sentir qu'il serait temps que tu te relèves et ce même si le poids dont tu les encombres est moindre. Les cheveux relevés en deux couettes hautes, attachés avec deux rubans noirs, laissant énormément de petites mèches tombantes, tu secoues la tête en chantonnant, sournoisement. Mélisandre, que prépares-tu ?
Les deux mains posées sur le dossier de cette chaise en bois derrière laquelle tu es cachée, tes yeux fixant la porte de la salle dans laquelle tu t'es tapis, tu t'impatientes.
La salle dans laquelle tu es, tu ne la fréquentes habituellement pas, jamais en vérité. Que fais-tu la alors ?

Depuis un bon moment déjà, tu l'as remarqué, cette jeune fille populaire qui n'en est pas moins talentueuse. Tu entends parler d'elle, tes camarades de classe en parle, ils disent d'elle qu'elle a une belle voix, qu'elle est belle. Toi, Mélisandre, tu bouillonnes. Tu envie cette demoiselle de pouvoir accomplir son rêve comme elle le souhaite, tu envies son statut de petite star. Toi aussi, tu veux être une étoile.
Mélisandre, tu sais bien que tu n'as ni le talent ni les capacités nécéssaire pour devenir la ballerine que tu aimerais, mais dans ton esprit d'enfant, ton petit esprit étriqué qui ne peut ressentir qu'une seule émotion à la fois, tu te dis simplement que c'est parce qu'elle a volé ta place.
Elle ne t'a rien fait, pourtant. C'est à peine si elle connaît ton nom, tu penses. Tu t'es déjà placé face à elle, seulement pour lui lancer des regards qui lui expose fièrement ta jalousie. Tu la jalouse, sans même savoir pourquoi.
Elle est plus grande que toi, plus formée que toi, ses cheveux sont plus beaux, ses yeux le sont également. Non pas que tu manques de confiance en toi, petit monstre, mais tu t'es décidée à simplement la détester.  C'est naturel, certaines fois, on se met à détester des gens qui n'ont pourtant rien fait pour. C'est le cas pour elle, tu ne lui a jamais parlé, et si jamais elle avait tenté de le faire, tu te serais simplement enfuie. Le pire à tes yeux étant certainement que même si toi, tu es décidée à ne pas l'aimer, cela ne change rien à sa vie à elle. Elle ne te connais pas, tu n'es rien pour elle. Ca te fait encore plus bouillonner. Tes mains se resserrent sur le dossier de la chaise.

C'est pour cette raison qu'aujourd'hui, tu t'es décidée à te montrer face à elle, à te poster à ses devant et lui dire clairement combien tu la détestes, combien elle t’insupporte, cette petite starlette.

«Le Capitaine verra aussi, il verra pourquoi Mélisandre déteste autant la sorcière quand elle entrera.»


Bien entendu, tu avais emmené l'une de tes fabulations avec toi. Tu t'imaginais pirate à ce moment là, prête à mener un assaut afin de capturer la sorcière. L'attente se fait longue, mais tu n'en est pas moins motivée.
Tu savais qu'elle viendrait, tôt où tard. Après tout, elle est une idole, elle chante. La salle de chant est donc le meilleur moyen pour toi de la rencontrer. Tu as eu beaucoup de mal à trouver cette salle qui t'était inconnue, mais tu as finalement réussi. Tu as attendu qu'elle soit vide pour t'y faufiler comme une vipère, te glissant derrière cette chaise, toujours cette chaise. Tu grognais intérieurement, l'imaginant arrivé avec son beau visage et son sourire fière. Elle va voir ce qu'elle va voir, pensas-tu.
Tu n'es pas une fille gentille Mélisandre, inconscient sont ceux qui le pensent. Envers ton ami la rebelle rouquine, "Monsieur Jack", tu t'es montré gentille et docile. Envers ton petit prince, tu t'es montré tendre et amusante. Même envers ce garçon de l'aquarium, tu étais agaçante mais aucunement méchante. Cette fille-là, elle a le don de faire ressortir en toi toutes les mauvaises pensées que tu peux stocker dans un endroit bien plus étrange de ton esprit. Pourtant, comme il a déjà été précisé, elle n'a rien fait pour ça.
Tout vient de toi, mais tu vas l'accuser elle.
Si elle ne te répond pas, tu t'en trouveras encore plus détestable. Si elle te répond, c'est un jeux malin qui s'installera, à celle qui sera la plus mesquine.
Toujours les yeux fixés sur cette porte, tu l'attends patiemment, tes doigts tapotent maintenant la chaise. Tu ignores l'heure qu'il est, tôt sûrement. Tu n'as pas cours, sinon, tu ne serais évidemment pas ici.
Tes bras se font lourds, tu décides de déposer ton corps un peu plus lassivement, t'asseyant sur tes mollets, croisant tes bras sur le siège de la chaise, par le trou qui le sépare du dossier. Ta petite tête blanche vient s'y reposer, sur ces bras qui l'appellent. Tu commences doucement à calmer tes ardeurs.
Pourquoi t'es-tu décidée à venir la confronter aujourd'hui particulièrement ? La raison en est totalement idiote, tu en a secrètement conscience. Tu as révé d'elle, ou du moins, tu as rêvée d'un spectacle de danse ou tu étais la vedette, observée et choyée par des milliers de petite luciolles, avant  qu'une ombre noir t'entoure et te pousse de la scène, te laissant tombé dans un gouffre. En te réveillant, tu étais de mauvais humeur. Et ça a été le cas pour tout le reste du début de ta journée jusqu'à ce que, par hasard, tu viennes à poser ton regard sur la demoiselle. Quoi qu'elle fasse à ce moment là, tu l'as vu. C'est de là que tout est partit, c'est ainsi que tu as fait le lien entre ce rêve et sa popularité. C'est ainsi que tu t'es mise à la détester encore plus qu'avant.
Oh oui, c'est une colère basée sur des présomptions bien douteuse, mais il fallait bien que tu trouves un coupable, une coupable.
De toute façon, ce rêve n'a été qu'une chose en plus, la chose de trop. Tu la méprise pour bien d'autre choses, comme la manière dont elle t'ignore. Tu veux être une ennemie connue à ses yeux. Une fois, tu as même glissé un mot soigneusement gravé de "sorcière" dans son casier, tu te sentais fière, à ce moment là, enfant que tu es.

Alors que tes yeux se fermaient doucement et que tu t'imaginais être une pirate sanguinaire, ricanant presque, un bruit vint faire bouger tes oreilles. Tu relèves la tête brusquement, la cognant sur le haut de la chaise.

«Aie aie aie...encore à cause de la sorcière !»

Cette sorcière alors, elle est la cause de tout tes malheurs.
D'ailleurs, tu entends quelqu'un entrer, sans regarder si c'est  celle que tu attendais où non, tu te redresses de derrière ta cachette, les mains posés sur le haut de ta tête douloureuse, t'exclamant.

«A cause de toi sorcière, Mélisandre c'est fait mal à la tête !»

Tu as les sourcils froncés et ta voix murmurante est devenue grognante, tu te mets d'ailleurs à tousser pour évacuer le chat qui s'était lui aussi glissé dans ta gorge pendant ton silence.
Une fois ton souffle repris assez rapidement, tu t'énerves de nouveau sur la personne qui vient d'entrer. A tes yeux, tu n'étais pas concentrer pour remarquer si c'était la jolie rousse que tu convoitais où non. Il fallait de toute manière que tu passes tes nerfs excités sur quelqu'un. Tu avances ton bras pour le mettre devant toi et tappoter sur ton poignet avec ton index et ton majeur, continuant.

« La sorcière a vu l'heure ?! Elle aurait pas pû faire patienter Mélisandre encore plus longtemps ?! Méchante !»

Non, tu ne te rendais pas compte de l'aspect comique que tu avais, toi, petite chose frêle, postée derrière une chaise, accusant une personne que tu attendais en secret d'un retard. On aurait presque dit que tu étais simplement une amie qui l'attendais et qui lui reprochais de trop avoir attendu, non pas une pirate qui s'apprétait à lui en faire voir de toutes les couleurs.
Tu sors de derrière cette chaise justement pour aller te mettre devant la personne, grognant.

«Mélisandre te déteste !»

__________________________________________________
*****************************************************
Mélisandre va te manger tout cru, Invité.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

~Écoutes Mélisandre parler.


Nous, les Crêpes.:
 

Gentils cadeaux.:
 
Revenir en haut Aller en bas
Leïla Hyuga
♣ Université - 1ère année
avatar

Lion Rat Age : 21
Adresse : Appartement 05 aux Golden Floors du quartier Hebi
Compteur 48

MessageSujet: Re: "Cette école n'est pas assez grande pour deux étoiles." (Leïla)    Mar 12 Juil 2016 - 21:21



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Cette école n'est pas assez

grande pour deux étoiles.


With Mélisandre


Fatigue… Je mets ma main devant ma bouche pour cacher mon bâillement, je me lasse de plus en plus de ces cours, c’est plutôt normale puisqu’ils sont tous, sans exception, ennuyeux. Je m’appuie sur ma main et me détourne du cours auquel j’assiste pour papoter avec ma voisine. Elle est idiote et encore plus superficielle que moi mais je n’ai rien à perdre, il faut que je m’occupe avant de m’endormir complètement. La jeune fille commence à me parler, toute contente que je lui adresse la parole, mais me saoule rapidement puisqu’elle ne fait que parler d’elle et de ses problèmes. Je ne sais pas pourquoi mais quand on est populaire, on attire plus les idiots que les personnes vraiment intéressantes… Encore un point négatif de mon statut, le seul qui est positif est que je connais tout le monde mais ce qui est embêtant c’est que personne ne me connait. Je ne me plains pas, j’ai moi-même voulu de cette vie, je ne vais pas y renoncer maintenant.

La sonnerie résonne et je me dépêche de ranger mes petites affaires avant de quitter la classe à la vitesse maximale de mon fauteuil. Je n’ai cependant pas envie de rentrer tout de suite chez moi, j’ai une idée bien précise de ce que je vais faire maintenant que ma journée est enfin terminée. Je salue mes amies, elles savent que j’aime souvent rester à l’école après les cours pour profiter d’une certaine salle. J’enclenche ensuite mon fauteuil roulant et mais avant de prendre l’ascenseur  pour me rendre au sous-sol, je passe par les toilettes comme d’habitude. Je peste une énième fois contre la hauteur des miroirs qui n’est pas du tout faite pour les personnes à handicap comme moi. Je me redresse et me regarde tant bien que mal dans la glace. Je replace une mèche de cheveux sauvage dans mon serre-tête à fleurs rouges et blanches et vérifie que mon maquillage est toujours correct. Je jette ensuite un coup d’œil à ma tenue, une longue robe blanche à coutures dorées ([Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]) pour vérifier qu’elle est bien ajustée. Je sors ensuite des toilettes et rentre dans l’ascenseur quelques mètres plus loin.

J’adore l’endroit où je me rends, surtout quand je suis seule, il y a peu de chances d’y trouver quelqu’un à cette heure-là. L’ascenseur s’arrête et les portes s’ouvrent doucement, j’appuie sur la petite manette sur l’accoudoir droit de mon siège et avance dans le couloir qui va me mener à cette salle. Je fredonne une de mes récentes compositions en m’arrêtant devant la bonne porte. Je l’ouvre doucement et entre lentement dans la salle de musique. Je prends mon temps, je ne suis vraiment pas pressée et je sais que je vais rester ici quelques heures, tranquillement. Je suis à peine rentrée dans la pièce qu’une jeune fille surgit de derrière une chaise et me traite de sorcière en m’accusant d’être la cause de son mal visible à la tête. Je la regarde avec de grands yeux me demandant si c’est bien à moi qu’elle s’adresse. Elle s’étouffe un instant sans que je m’approche d’elle ou que je lui réponde, je l’observe ensuite tapoter son poignet avec son index en faisant une remarque sur mon retard. En retard pourquoi ? Qu’est-ce qu’elle me veut, cette fille ? Je me rappelle l’avoir déjà vue me faire des yeux noirs quelques fois mais je ne me souviens pas de lui avoir déjà parlé auparavant. Je la dévisage tandis qu’elle continue de me traiter de sorcière avant de venir se planter devant moi en m’informant qu’elle me déteste. En tout cas, je sais comment elle s’appelle maintenant. Je pousse un léger soupire avant de lever les yeux vers elle et de la regarder toute énervée.

-Calme-toi, je ne sais pas ce que je t’ai fait de mal mais tu n’as pas besoin de t’énerver ainsi, c’est inutile.

Je parle doucement mais ma voix est tranchante, je n’aime pas qu’on s’énerve sur moi sans que je sache pourquoi ! J’appuie sur la manette de mon fauteuil roulant pour reculer un peu, me trouvant trop proche de la jeune Mélisandre (qui a d’ailleurs une singulière façon de s’exprimer). Je me dis encore une fois que ce serait bien plus facile si je n’avais pas perdu l’usage de mes jambes mais peu importe, je continue de me demander ce que cette fille me veut.

Hrp:
 
made by pandora.



__________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

PLAY UNTIL YOU BREAK YOUR
LEGS
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forum-actif.net/t10533-leila-ex-idole-scolaire
 
"Cette école n'est pas assez grande pour deux étoiles." (Leïla)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mes devinette assez faciles pour les fortiches !
» ANTEY - c'est un bisounours-tortue-ninja et sa pote dora l'exploratrice
» [FB solo] Qui est assez fou pour voir en un autre?
» Qui sera assez courageux pour empêcher Janny de détruire la Brigade Noire
» Pas assez vieux pour être sérieux - Liam C. Moore

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
₪ Académie Keimoo ₪ :: ₪ L'académie Keimoo ₪ :: ► Lycée :: Salles :: Salles de cours-
Sauter vers: