₪ Académie Keimoo ₪

The Future is like a puzzle with missing pieces: difficult to read, and never, never what you think.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

  I can't lock my true heart once more [PV Koga]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: I can't lock my true heart once more [PV Koga]   Sam 11 Juin 2016 - 0:46


I can't lock my
true heart once more




Ma journée de cours venait de se terminer, le soleil tapait toujours aussi fort à l'extérieur mais il faisait plutôt beau et c'était tout ce qui comptait. Il était temps pour moi de vaquer à mes activités de club, je me dirigeai donc à mon allure vers les jardins de l'académie vêtue de ma jupe et de mon chemisier. Je pris le temps de regarder tout autour de moi pendant ma marche, l'herbe était verdoyante et les cigales chantaient, il n'y avait pas la moindre brise cependant et la chaleur me faisait un peu transpirer. Nous n'étions pas très nombreux au club de jardinage, les activités devaient sans doute se dérouler dans une ambiance calme et reposée. J'appréciais vraiment ce détail, c'était important pour moi d'avoir un minimum de silence pour apprécier le temps que je passais avec toutes ces fleurs.

Une fois arrivée aux jardins, je fus époustouflée par la beauté des lieux, les fleurs étaient organisées ensemble d'une telle manière, elles étaient de multiples variétés avec de vives couleurs. Les papillons semblaient bien apprécier l'endroit, le tout était très harmonieux et étant une profonde amoureuse des fleurs, je ne pus m'empêcher de m'approcher de plus près afin de les contempler. Elles étaient vraiment splendides, je pouvais ressentir leur joie de vivre en regardant leurs petites pétales colorées. Les fleurs étaient heureuses d'être ici sous ce magnifique soleil, je me mis à sourire, je me sentais si bien en les voyant. Si seulement je pouvais être aussi diaprée qu'elles...

Enfin, les rayons du soleil commençaient à me taper sur ma nuque dévoilée. Malgré ma crème solaire, je devais faire attention à ne pas exposer ma peau trop longtemps. Il y avait un petit coin d'ombre dans l'herbe à quelques mètres un peu plus loin que l'amas de fleurs que je regardais. Le feuillage des arbres était si dense que seuls quelques rayons de lumière arrivaient à trouver leur chemin. Je contournai le magnifique champ de fleurs pour m'y poser quelques minutes. L'endroit à l'ombre était tout de suite plus frais, il y faisait toujours un peu chaud mais beaucoup moins qu'avant, en tout cas on ne sentait plus la chaleur nous peser dessus. Je m'allongeai délicatement avec les jambes tendues dans l’herbe et me tournai vers les fleurs de tout à l'heure. Evidemment la vue était toujours aussi splendide. Je me sentais si bien ici dans cette position que je remuais légèrement mes jambes à droite à gauche, avec le mouvement, l'herbe me procurait une douce et agréable sensation de chatouillement.

Je levai la tête vers le haut avant de laisser échapper un soupir, il y avait une atmosphère si calme et paisible, c'était le genre d'endroit idéal pour un pique-nique. Mon sac était posé à côté de moi, je l'ouvris pour en sortir mon bento ainsi que mes baguettes, le coffret était d'une mignonne couleur rose avec divers motifs blancs dessinés dessus ce qui lui donnait un certain style. Je retirai le couvercle avant de plonger mes baguettes dans le tout, il y avait du riz d'une part et de la viande mélangée à de la salade d'une autre. Le tout était très présentable et me donnait l'eau à la bouche. Je commençai à déguster quand j'entendis l'herbe remuait à quelques mètres derrière moi. Je posai mes baguettes sur mon bento avant de me retourner pour voir ce qui était à l'origine du bruit.


Revenir en haut Aller en bas
Koga Yamashita
♣ Université - 1ère année
avatar

Cancer Buffle Age : 19
Adresse : RDC, Chambre 03
Compteur 11

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: I can't lock my true heart once more [PV Koga]   Sam 11 Juin 2016 - 13:20

Aujourd'hui, on avait une journée assez complète. Comme tous les jours de la semaine, on commençait par un rapide entraînement ou juste par un footing, puis nous allions en cours. Il faisait beau et chaud, ce qui n'était pas plus mal, bien que nous transpirions d'autant plus. Après cette rapide séance de sport, on prit une douche avant de nous rendre en cours. L'eau qui coulait sur notre corps était si agréable et si rafraîchissante, que nous y passâmes plus de temps que prévu.  Quand on sortit de la douche, nous étions en retard, on dut se dépêcher, du coup, nos cheveux n'eurent pas le temps de complètement sécher. On décidait alors de ne pas les attacher, pour une fois, afin de les laisser sécher plus rapidement. Pour dire vrai, nous avions une tête un peu spéciale à ce moment avec tous nos cheveux trainants de partout de manière désorganisé, ce qui nous déplaisait beaucoup.

Ainsi commençait notre journée. Ce fut un enchaînement d'une première heure d'Anglais, suivis par deux heures de psychologie, ce qui était d'ailleurs vraiment ennuyeux. On avait beau essayé de comprendre et de travailler, ça nous semblait toujours aussi flou qu'au début. À la fin de la première heure, nos cheveux avaient fini de sécher, nous les attachions alors en une queue-de-cheval et laissions le reste tomber sur nos joues.

Une fois les deux heures de psychologie passaient, qui au passage semblaient beaucoup plus longue que ce qu'elle n'était réellement, nous allions manger. Comme toujours, on se rendait à la cafèt. Après tout, quand on ne sait pas faire à manger, ou que des trucs de base, autant y aller. C'est plus rapide, plus pratique et vu notre façon de cuisiner, c'est aussi bien meilleur. Pour ne pas changer, nous mangions seul. Nous avions quelques connaissances, mais sans les mêmes horaires, alors ça n'aidait pas. Ça ne nous dérangeait pas vraiment, on aime bien manger seul, ça laisse le temps de réfléchir, on peut prendre notre temps, tout ça.

Quand on eut fini, il nous fallait recommencer les cours, mais cette fois-ci, c'était avec un grand plaisir. En effet, nos deux heures étaient des heures de spécialité, dit autrement, de basket. C'est ce qu'on aime le plus, alors forcément, on est content de le faire et on prend plaisir. On retourna rapidement à l'appart, prit nos affaires et repartit. Le reste de l'après-midi s'est donc très bien passé. De plus, après le sport, on devait aller au club d'Ikebana pour faire notre demi-heure de club obligatoire. Ce n'est pas que ça nous déplaisait ou quelque chose comme ça, c'est juste qu'on le voyait comme une obligation plus qu'autre chose. Après, quand nous y étions, nous restions concentrés, car on y apprenait des trucs et puis les trente minutes y passent vite. Aujourd'hui, il n'y avait pas grand monde au club. On fit alors ce qu'on avait à faire avec les jolies plantes mises à disposition et puis, une fois l'heure passée, nous partions.

On sortait du bâtiment et on vit une jeune, plutôt mignonne, bien qu'assez différente, assise au pied d'un arbre. Elle avait des cheveux blancs très long, ainsi qu'une peau pâle, sans oublier des yeux qui semblaient d'une couleur un peu particulière. Nous ne pouvions voir réellement sa couleur de là où nous nous situons, mais ça semblait proche du rouge, rose peut-être ? Ce qui est loin d'être normal. De plus, elle semblait appréciée la vue des plantes et le temps. Maintenant qu'on y pense, il nous semble l'avoir déjà vu auparavant. Nous pensions l'avoir déjà croisé au club de jardinage, qui se situe au même endroit que celui d'Ikebana, mais nous n'avions jamais parlé, d'ailleurs, nous ne se savions pas son nom. Nous continuons alors notre chemin pour rentrer chez nous. Cependant, son image nous revenu en tête un peu plus loin, quand nous nous rappelions que nous n'avions rien de prévu une fois rentré. On décidait alors de faire demi-tour et d'aller la voir. Peut-être que nous pourrions passer un bon moment en sa présence, autant essayé. On s'approchait alors délicatement d'elle, de toute évidence, elle avait remarqué notre approche, puisqu'elle posa ce qu'elle mangeait et se tourna vers nous. On n'avait pas remarqué qu'elle mangeait, mais bon, maintenant qu'on était là, nous n'allions pas faire demi-tour, ce serait ridicule.

T'es du club de jardinage, non ? Nous t'avons déjà vu, il nous semble. On est du club d'Ikebana, nous. On s'appelle Koga, et toi ? Puis, on se mit à lui demander si nous pouvions nous asseoir en face d'elle, et sans réellement attendre sa réponse, nous nous asseyons. On était parfois têtu, alors même si elle ne voulait pas, on ne laisserait pas tomber l'idée de faire connaissance de si vite.

Tu es au lycée ? Il ne nous semble pas t'avoir croisé en dehors du club. Ajoute t-on nous brièvement.
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forum-actif.net/t10585-koga-yamashita http://keimoo.forum-actif.net/t10593-chronologies-de-koga-yamashita#229918 http://keimoo.forum-actif.net/t10588-livret-scolaire-de-koga-yamashita
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: I can't lock my true heart once more [PV Koga]   Lun 13 Juin 2016 - 1:26


I can't lock my
true heart once more




Devant moi se tenait un homme, plutôt grand et quelque peu... charmant. Je me demandais s'il était lui aussi au lycée, je ne l'avais jamais vu auparavant. Il semblait s'approcher de moi et je le regardais faire sans cligner, mes yeux fixaient son visage. Il avait d'assez jolis yeux bruns et un visage assez fin, ses cheveux étaient noirs, attachés en queue de cheval. C'était un beau garçon, il devait sans doute avoir du succès auprès de la gente féminine. Qu'est-ce qu'il venait faire là ? Venir me parler, alors qu'il y avait tant de filles bien plus intéressantes que moi. Enfin, ce n'est pas comme s'il y avait qui que ce soit d'autre ici, il avait l'air d'être une personne aimable.


- « T'es du club de jardinage, non ? Nous t'avons déjà vu, il nous semble. On est du club d'Ikebana, nous. On s'appelle Koga, et toi ? »

- « Heu... je... »


Je n'étais pas sûre d'avoir compris l'intégralité de sa phrase, je le regardais d'un air confus. Le club d'Ikebana ? Oh, c'était le club similaire au mien, ils réalisent des sculptures et d'autres formes artistiques à l'aide de fleurs si je m'en souviens bien. Je trouvais leurs activités géniales mais je préférais de loin le simple jardinage, pour moi les fleurs étaient bien plus belles quand on les laissé à l'état naturel. Dame Nature faisait déjà relativement bien les choses, pourquoi y toucher ? J'étais curieuse de connaître les motivations qui lui ont poussé à rejoindre ce club, j'avais cependant entendu dire qu'une grande poignée d'étudiants rejoignaient certains clubs par "obligation". Peut-être en faisait-il parti. Je n'en savais rien.

Le jeune homme me demanda s'il pouvait s'asseoir à mes côtés... avant de s'asseoir sans que je ne dise quoique ce soit, devant moi. Je ne comptais pas le rejeter, au fond de moi ça me faisait plaisir d'être assise avec quelqu'un dans un endroit aussi calme et apaisant. Manger en la présence d'un inconnu ne représentait pas un problème. Je pris toutefois le temps de repenser à ses mots. Je ne m'en souvenais plus très bien, mais il avait bien dit "nous" ? Je regardai derrière lui pour voir s'il y avait d'autres personnes à ses côtés. Rien... et plus curieux encore, "On s'appelle Koga" ? Je pense que c'était ça qui m'avait le plus embrouillé. Je redirigeai mon regard vers lui, toujours un peu perdue en cherchant à comprendre ce qu'il disait. Je n'eus même pas le temps de comprendre entièrement sa première phrase qu'il enchaîna avec une deuxième.


- « Tu es au lycée ? Il ne nous semble pas t'avoir croisé en dehors du club. »


Je fis abstraction du "nous" un instant et je répondis comme si rien ne m'avait interpellé.


- « Je suis effectivement au lycée, et membre du club de jardinage. Je m'appelle Shirome Miyazaki, enchantée de faire votre connaissance... »


Je le vouvoyais par respect, il était sans doute plus âgé que moi. Ses mots me perturbaient cependant, j'avais besoin d'un petit éclaircissement de sa part... mais je ne demandai rien. Je repris mes baguettes et les plongea dans mon bento, un peu de viande, un peu de riz, je mangeai à petite bouchée. Pendant ce temps, je cherchai toujours à savoir qui étaient les autres quand il disait "nous".


Revenir en haut Aller en bas
 
I can't lock my true heart once more [PV Koga]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» JAMIE ? be a true heart, not a follower.
» Grimoire Heart n'a pas besoin d'un cookie à la myrthille ( PV Nookie Minasa )
» True Blood
» Let your love come true
» True blood.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
₪ Académie Keimoo ₪ :: ₪ Archives ₪ :: ► Disparition :: Archives Rp's :: Rp's 2016-
Sauter vers: