₪ Académie Keimoo ₪

The Future is like a puzzle with missing pieces: difficult to read, and never, never what you think.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Cool ? Dommage ? -Pv Hisaka

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Koga Yamashita
♣ Université - 1ère année
avatar

Cancer Buffle Age : 20
Adresse : RDC, Chambre 03
Compteur 11

KMO
                                   :

MessageSujet: Cool ? Dommage ? -Pv Hisaka   Sam 11 Juin 2016 - 0:41

La défaite a un goût amer. Il y a seulement deux mois, on entrait dans une nouvelle université et un nouveau club. Ce club semblait posséder une bonne équipe, et nous en étions bien heureux, cependant, notre premier match fut très différent de ce à quoi on aurait pu s'attendre. En effet, nous qui pensions partir sur une victoire, nous sommes pris une bonne grosse défaite comme on n'en fait pas deux. Mais bon, bien qu'une grosse défaite, on était bien obligé de l'accepter et nous ne reprochions rien aux joueurs qui avaient fait de leurs mieux. On faisait d'ailleurs partie des titulaires dès le premier match, bien qu'on n'fût pas encore très intégré au club, loin de là. Après tout, aux entraînements, on avait montré ce que nous valions, alors c'était logique d'être sélectionné. La seule chose que nous n'arrivions pas à comprendre, c'est pourquoi certain joueur étaient sur le terrain et non d'autres. En deux mois, nous avions pu voir qu'il y avait certains joueurs talentueux dans cette équipe, comme par exemple le capitaine, mais il y avait aussi des débutants que nous ne blâmerons pas. Cependant l'un d'entre eux fut choisit, ce qui nous paru risqué. Cette crainte fut d'ailleurs justifiée puisqu'il ne put apporté grande aide à l'équipe. Il parait d'ailleurs que ce joueur avait décidé de quitter l'équipe à la suite du match. Ce n'était pourtant que des rumeurs qui étaient arrivées jusqu'à nous.

En tout cas, ça faisait déjà deux trois jours après ce match. La défaite nous avait donnés d'autant plus envie de nous entraîner pour nous améliorer et nous redoublions alors d'efforts lors des entraînements, mais aussi en dehors. C'est ainsi qu'on décidait de nous rendre au gymnase, vers 10h, alors qu'il n'y avait encore personne, pour nous entraîner à faire quelques dribbles et quelques shoots à 3 points. Malheureusement, avant de nous y rendre, nous avions une heure de cours, et d'Anglais en plus. Ce fut long et ennuyeux, comme d'habitude, de plus on ne comprenait qu'un mot sur trois, alors ça ne donnait pas vraiment envie de suivre, mais bon, si nous voulons continuer à jouer, nous sommes obligés de continuer à bosser pour avoir des notes suffisantes, car si on tombe sous la moyenne, nous serons mal.

En sortant de cours, nous furent interrompu par plusieurs élèves. Comme nous n'avions rien à faire avant quelques heures, enfin, pas de cours, et bien, ils voulaient qu'on les accompagne, mais comment leurs dire gentiment que nous avions d'autres projets ? Et bien, ce fut simple, nous oublions la gentillesse, le savoir vivre, l'envie de se faire des amis et bien d'autres sentiments et leur laissons un simple "Non merci, je préfère m'entraîner" avant de déguerpir rapidement. En effet, depuis que nous sommes ici, on ne sait pas fait beaucoup d'amis, voir presque aucun, mais bon, ce n'est pas comme si on avait quelque chose à faire, après tout, on était habitué puisque même parmi notre équipe, nous n'étions pas aimés par beaucoup, et ce serait surement pareil cette fois encore. Tant qu'on nous laissait jouer et nous donnait la balle, nous n'avions aucune raison de vouloir que ça change. En y pensant, nous n'avions même pas encore retenu le nom d'un de nos coéquipiers, c'est dire, pas même celui du capitaine. Cette fois-ci, c'était peut-être réellement un manque de volonté, mais bon, nous sommes comme ça.

Alors qu'on se rendait au gymnase, on se rendit compte que nous n'avions pas pensé à prendre nos affaires de sport. Après tout, quand nous sommes partis, nous étions fatigués, alors un oubli et tout naturel. On retournait alors à la "chambre", ou du moins, ce qui devait en être une, à la base, afin de récupérer tout le barda, et au passage, nous y laissions nos affaires de cours, histoire d'être plus léger, même si ça nous obligerions à repasser par là plus tard.

On arrivait enfin au gymnase, plus tard que prévu, il était 10h20, et non 10h pile. Sans surprise, il n'y avait pas grand monde, les seules élèves qui y étaient furent des lycéens qui se préparer pour le cours de sport, mais il ne semblait pas utiliser le terrain de basket, alors c'était notre chance. On se rendait, sans porter attention plus longtemps au monde qui nous entoure, au vestiaire du club afin de se changer. De plus, on y avait laissé une balle dans notre casier, ainsi que nos baskets d'intérieur. Nous enlevions en premier notre chemise, puis notre pantalon et finissions alors en caleçon. Lorsqu'on prit notre short pour l'enfiler, un homme entra dans le vestiaire. C'était ... on sait plus son nom, mais il avait joué le match. C'était un des débutants du club, ou du moins, c'est ce à quoi il ressemble. Nous étions surpris de le voir là, lui qui semblait ne pas se présenter à beaucoup d'entraînement venait faire du sport durant ses heures de temps libres ? Est-ce qu'il était juste timide et impressionné par le club et préférait alors jouer seul ? Dans ce cas, les rumeurs que nous avions entendues devaient être fausses. On se rendit cependant très rapidement compte que ce qu'il venait faire, ce n'était pas du sport. Lorsqu'il ouvra son casier, ce n'était pas pour se préparer, c'était pour tout ranger et partir. Alors il partait comme ça ? On aurait bien aimé dire quelque chose, mais bon, on ne le connaissait même pas, pas même son nom, alors que pourrait-on lui dire ? On enfilait alors notre tee-shirt sans rien dire et le regardait déblayer ses vêtements. Cependant, nous ne purent nous taire plus longtemps et on décidait de parler, même si nous connaissions rien de l'histoire après tout.

Alors c'est vrai ? Tu quittes réellement le club ? On pensait que ce n'était que des rumeurs, mais faut croire que non. Tout en continuant de rester calme, nous continuons. On espère au moins que tu ne quittes pas l'équipe seulement pour une défaite, mais pour une vraie raison, ça serait assez pitoyable sinon. Nous étions peut-être trop critiques, alors qu'on était totalement ignorant de la situation, mais après tout, on le pensait réellement. Arrêter un sport qu'on aime juste pour une défaite, c'est ridicule. Pendant ce temps, on avait eu le temps de mettre la basket gauche et la laçait, puis nous commencions la suivante.
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forum-actif.net/t10585-koga-yamashita http://keimoo.forum-actif.net/t10593-chronologies-de-koga-yamashita#229918 http://keimoo.forum-actif.net/t10588-livret-scolaire-de-koga-yamashita
Hisaka Rika
♣ Université - 2ème année
avatar

Genre : Masculin Poissons Rat Age : 21
Adresse : 15 Rue du Tatami, Quartier Hebi
Compteur 543
Multicompte(s) : Hayden Yoshida

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Cool ? Dommage ? -Pv Hisaka   Sam 11 Juin 2016 - 12:58

Merde ! Je me hâte dans les couloirs du bâtiment, bousculant au passage quelques personnes dont je viens de découvrir l’existence. Pourquoi est-ce que ça avait dû se finir comme ça, à Hokkaido ? Je secoue la tête, ce n’est vraiment pas le moment d’y penser, il y a une préoccupation bien plus urgente. Vieille du match, je me revois passer une dernière fois au gymnase pour l’entraînement du soir que j’ai suivi sans grand intérêt. Pensant revenir le lendemain, j’ai laissé mes affaires au casier dans le vestiaire. Enfin, disons plutôt que j’ai vidé mon sac pour rentrer chez moi avec un bagage plus léger, mes classeurs de cours pouvaient bien attendre une journée ici. Cependant un événement en entraînant un autre…je ne suis pas retourné sur les terrains de sport pour le débriefing sur le match que nous venions de jouer. J’ai quitté le club le week-end dernier après tout. Me voilà plus libre que jamais de faire ce que je veux. Tout ça pour devoir encore remettre les pieds dans ce bâtiment moisi ! Je fulmine, je bous de rage. En plus je ne dois pas m’attarder trop longtemps car mon prochain cours commence dans quarante-cinq minutes. Ce n’est que ce matin, en préparant mes affaires pour aller en classe, que j’ai remarqué l’absence de mes classeurs.

Bien sûr, il était déjà trop tard pour que je parte en avance et les récupère avant le début des cours à sept heures et cinquante minutes. J’ai donc passé le CM de neuropsychologie à prendre des notes sur des feuilles à part, sans avoir le cours précédent. Toutefois, je serais bien embêté de ne pas pouvoir travailler en TD s’il me manque les polycopiés qu’on nous a distribué. Ca craint vraiment ! Le club de basket aura eu ma peau jusqu’au bout, me dis-je en rejoignant enfin la cour après avoir couru comme un forcené dans les escaliers. Quelle heure est-il maintenant ? 10h15. Il ne devrait pas y avoir trop de monde dans les vestiaires. Je ne connais pas l’emploi du temps des sections sportives, mais ils devraient avoir commencé leur cours le temps que j’arrive. Ainsi, la course contre la montre continue et je me vois trottiner au milieu de plusieurs groupuscules d’élèves. N’avez-vous rien d’autre à faire, au lieu de flâner au soleil ?

La persévérance me permet de tenir le rythme jusqu’à la porte métallique du gymnase numéro un du campus. Essoufflé, je pose ma main sur la poignée sans encore la faire tourner. Je dois vérifier quelque chose avant. Regard à droite, puis à gauche, personne ne semble être dans les parages. Sans plus attendre, je colle mon oreille droite contre la porte, je ne perçois aucun son provenant de l’intérieur. Les vestiaires doivent être vides, c’est le moment de tenter ma chance et de filer aussi vite que possible. La fuite a toujours été mon domaine après tout, je devrais avoir une mention spéciale « lâcheté » écrite quelque part sur mes bulletins. Je prends une grande inspiration avant de pénétrer dans l’ouverture en faisant le moins de bruit possible. C’est sans compter sur les gonds qui se mettent à grincer après mon passage, il faudrait que quelqu’un songe à les graisser. Si par leur faute, je me retrouve nez à nez avec Nakamura je…

Pas le temps de finir mon raisonnement. Quelque chose ou plutôt quelqu’un vient d’entrer dans mon viseur. Mes iris se posent sur lui pour l’analyser, grand soulagement. Ce n’est pas le capitaine qui se tient debout devant moi, mais un autre type qui ne me dit pas grand-chose. Un brun, grand et musclé comme il y en a des dizaines au club de basket. Je détourne le regard, ce n’est pas la peine d’y prêter attention. Je suis venu ici pour reprendre mes affaires et partir. Mon casier n’est pas très loin, je m’avance vers lui et compose le code pour l’ouvrir. Entre mes cahiers, un T-shirt de sport que j’ai dû oublier ici après un entraînement. Je le déplie et constate qu’il y a mon numéro, ainsi que le logo de l’académie. Aussitôt, il finit au fond du casier. Il peut bien y rester jusqu’à la fin de temps. Je prends mes deux classeurs et les serre contre mon torse, mon cœur bat la chamade…puis rate un battement lorsqu’une voix s’élève.

C’est le garçon que j’ai vu en entrant. Je fronce les sourcils, est-ce qu’on se connait ? Il me demande confirmation sur mon départ du club, je me mords la lèvre inférieure. Ainsi, Nakamura les a déjà mis au courant, je vois. Mais au fait, de qui parle-t-il en utilisant le pronom « On » ? Je scrute les alentours et ne voit pas la moindre trace d’un autre être vivant. D’un ton calme, il reprend, enfonçant le couteau dans la plaie. Quitter l’équipe pour une défaite ? Un sourire mauvais se dessine sur mes lèvres. Pour qui est-ce qu’il se prend pour dire ce genre de choses ? Mieux vaut ne pas perdre mon sang froid, me dis-je en analysant la situation. Il a l’air parfaitement serein, élever la voix sur lui serait une grossière erreur. Cela pourrait amener les joueurs actuellement sur le terrain. Si altercation il doit y avoir, je dois veiller à ce qu’elle fasse le moins de bruit possible.

« Pas tes affaires. »

Je réponds sur le même ton que lui. Devrais-je lui expliquer ma situation, c’est-à-dire comment j’ai dû intégrer le club de basket ? Je ne crois pas lui devoir quelque chose alors il se contentera de ça. J'ai passé le reste du week-end à méditer sur mes actes, et crois-moi, il n'y a pas eu un seul moment où j'ai regretté de rendre mon maillot. Prêt à tourner les talons, je tiens quand même à ajouter quelque chose.

« D’ailleurs je ne sais pas qui est le ‘On’ que tu cites, mais si vous n’avez que ça à parler avec tes potes, vous devriez penser à rejoindre le club des commères au lieu de vous attarder ici. »

Sous la colère, ma timidité disparaît comme par magie. Ainsi, toute trace de bégaiement est effacée, aucune hésitation n’est perceptible dans la voix. C’est un peu comme si j’étais une autre personne. Seuls les cris provenant du terrain, ainsi que le crissement des semelles sur le parquet, entrecoupent ma réplique. Sur ces mots, je m’efforce de faire tenir mes deux classeur en équilibre sur mes avant-bras, ils commencent à peser mine de rien.

__________________________________________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forum-actif.net/t9008-hisaka-rika http://keimoo.forum-actif.net/t9035-journal-de-bord http://keimoo.forumactif.com/t9679-livret-scolaire-d-hisaka-rika
Koga Yamashita
♣ Université - 1ère année
avatar

Cancer Buffle Age : 20
Adresse : RDC, Chambre 03
Compteur 11

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Cool ? Dommage ? -Pv Hisaka   Sam 11 Juin 2016 - 15:27

À notre question, il répondit de manière très claire et surtout très brève. Nous faisons, ou plutôt faisions, partis du même club, de la même équipe, alors on était légèrement, très peu, intéressé par les autres joueurs. Ce qui nous intéressait, c'était de savoir s'ils étaient en forme et s'ils pouvaient nous aider à gagner. Pour quelqu'un sans réel talent comme lui, et qui ne semble pas non plus attiré par ce sport, dans ce cas, c'est vrai, on n'était peut-être pas partisans de ses histoires, et c'est possible que ça ne nous regarde pas. On voulait juste s'informer sur le club, pour au moins faire semblant d'être intégré, puisqu'on nous l'avait déjà reproché plusieurs fois dans notre ancienne équipe. On était alors prêt à partir, tout était ok, on pouvait aller s'entraîner, mais il rajouta un petit quelque chose en trop qui vient nous saouler.

Soit il décidait de se moquer de notre façon de parler, qui nous avait déjà été reproché pleins de fois dans le passé, et qui nous avait causé quelque problème, auquel cas, on ne serait pas d'accord pour laisser passer ça. Soit-il nous prenait pour quelqu'un d'autre, quelqu'un qui aime discuter avec ses potes des autres, et pour quelle raison ? On se demande bien. Surtout discuter de lui, on ne voit pas ce qu'il y aurait à dire sur lui. On ne savait pas vraiment lequel c'était, mais ce dont on était sûr, c'est du calme qu'il gardait tout en cherchant à nous provoquer. Peut-être avions-nous toucher quelque chose ? Nous décidions alors de rester calmes tout en lui répondant, même si nous perdions du temps que nous aurions pu rentabiliser en nous entraînant.

Désolé de te décevoir, mais on doute que grand monde s'intéresse à quelqu'un comme toi. Que quelqu'un s'intéresse à un perdant. Et surtout pas à un peureux qui n'ose assumer son incompétence. On n'était peut-être pas ce qu'il y a de plus sympathique, et on jugeait surement à tort sans tout connaître des raisons, du pourquoi et surtout de qui il est, mais il avait décidé de se moquer de notre façon de faire, alors on ne comptait pas rester sans rien faire.

Pendant que l'on parlait, je le voyais essayer de garder ses deux classeurs dans ses bras. Il était plutôt dans une position désagréable, alors que nous, on était assis et bien installé. On pouvait rester longtemps, on ne se fatiguerait pas, tandis que lui, il finirait surement avec les bras ankylosés. Ça nous donnait une raison de plus de faire durer la discussion. D'ailleurs, en regardant plus attentivement, son casier était vide, hormis ses deux classeurs et son maillot, il n'y avait rien. Est-ce ses classeurs étaient la seule attache qu'il avait encore avec ce club ? Si c'est le cas, c'est bien triste. Après tout, il n'était pas là depuis cette année lui, mais la précédente, n'avait-il pas des amis qui lui donnaient envie de rester ? Auxquels cas, on ne serait pas si différent que ça, en fin de compte, sans compter le talent en moins pour lui, bien sûr.
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forum-actif.net/t10585-koga-yamashita http://keimoo.forum-actif.net/t10593-chronologies-de-koga-yamashita#229918 http://keimoo.forum-actif.net/t10588-livret-scolaire-de-koga-yamashita
Hisaka Rika
♣ Université - 2ème année
avatar

Genre : Masculin Poissons Rat Age : 21
Adresse : 15 Rue du Tatami, Quartier Hebi
Compteur 543
Multicompte(s) : Hayden Yoshida

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Cool ? Dommage ? -Pv Hisaka   Sam 11 Juin 2016 - 22:46

A quoi est-ce que je joue ? Pourquoi est-ce que j’ai répondu à sa provocation au lieu de me faire la malle comme je l’avais prévu ? Je suis juste venu pour récupérer mes classeurs, je dois retourner en classe. Un rapide coup d’œil sur ma montre m’indique qu’il est dix heures et vingt minutes, je devrais retourner sur mes pas et l’abandonner dans ce vestiaire. Quand je fais un pas en arrière avec l’intention de m’en aller, sa voix me rattrape. Il continue sur sa lancée, toujours en utilisant le pronom « On ». Je ne sais toujours pas de qui il parle, mais son arrogance me met en rogne. Mes iris s’assombrissent. Il répond complètement à côté de la plaque. Où ai-je mentionné que je voulais que l’on s’intéresse à moi ? Je préférerais qu’on m’oublie, si j’en avais le choix. Et il ne s’arrête pas là, il me traite de perdant, de froussard qui n’assume pas son incompétence. Il croit me blesser en disant cela ? Je lui réponds en haussant les épaules.

« Ce n’est pas de ma faute si tu interprètes tout de travers. »

D’ailleurs je ne sais même pas d’où sort ce type avec son tic de langage insupportable. Je me demande s’il parle aussi comme ça dans sa tête ? Je l’analyse de la tête aux pieds. De longs cheveux noirs entourent son visage anguleux, ses yeux sont identiques aux miens. C’est sans difficulté apparente que je peux conclure qu’il s’agit d’un japonais. Actuellement, il se trouve en position assise et je le domine aisément du haut de mon mètre quatre-vingt. Cependant, à en juger la taille de ses jambes, je pense qu’il doit me dépasser de quelques centimètres s’il se lève. Bah, il ne fait pas non plus 2.11m, si j’ai survécu à Zakuro, je pense que je peux m’en sortir avec un type comme lui, qui ne répond même pas correctement aux questions qu’on lui pose. Quand je suis sur le point de me battre, je me remémore souvent les scènes de combat d’une certaine nuit de Juin 2015. Mon acharnement contre une personne innocente, le sang qui a coulé sur mes paumes. Ce n’est pas quelque chose que je souhaite reproduire, mais si c’est la seule issue de cette discussion, je ne me laisserai pas faire.

« Je n’ai jamais dit que je voulais qu’on s’intéresse à moi, d’une part. »

Pause pour reprendre mon souffle. Il ne me donne vraiment pas envie de lui raconter toute l’histoire qui me rattache au club et je déteste devoir me justifier auprès des gens aussi présomptueux que lui. Enfin, peut-être que je me trompe sur son compte sur le coup de la colère.

« D’autre part, si tu as tant de mal avec moi, tu ne devrais pas être déçu, j’insiste bien sur ce mot, que mon départ ne soit qu’une rumeur. »

Je fronce les sourcils et lui lance un regard dédaigneux. Vraiment, je ne sais pas pour qui se type se prend. Oh. Attendez. Je le fixe et cligne des yeux. Sa tête me dit quelque chose finalement. Ah, oui. Je me rappelle. C’est le dernier nouveau qui a intégré l’équipe titulaire. Lui aussi était sur le terrain le week-end dernier. Je l’avais presque oublié car il ne s’était jamais montré très coopératif avec moi lors des entraînements. Je suppose qu’il est le genre de personne à utiliser ses coéquipiers en tant qu’éléments de jeu plutôt qu’être humain. Je ferme les yeux en serrant mes classeurs contre moi un peu plus fort. Jusque là, je ne l’avais vu presque que de dos, ce doit être pour ça que son visage ne m’a pas interpelé tout à l’heure. Maintenant que j’y pense, il doit sans doute être déçu d’avoir perdu le premier match du tournoi alors qu’il vient à peine d’intégrer le club. Je soupire, l’air las. Même s’il ne me semble pas avoir été vache avec lui, je sais reconnaître quand je suis injuste.

« D-désolé pour ça. »

La tension chute d’un coup, la colère que je portais en moi semble se dissiper peu à peu et je recommence à bredouiller comme un enfant qui s’adresse pour la première fois à un adulte qu’il ne connait pas. Je pose mes affaires sur le banc du vestiaire, la douleur dans les avant-bras devant trop pesante pour le moment. Les mains dans les poches, je baisse le regard vers le sol.

« Ecoute, je ne sais pas non plus pourquoi j’ai été sélectionné pour ce match et je trouve regrettable que l’on ait perdu…à cause de moi. »

Cinq joueurs, c’est peu bien que le terrain ne soit pas grand. Quand on compare une équipe de basketball à une de football par exemple, on comprend la nécessité du choix rigoureux de chaque membre. A onze sur le terrain, on peut plus facilement se reposer sur d’autres coéquipiers quand l’un des maillons cède, à cinq…c’est plus difficile de jouer de manière fluide, les choix de stratégies sont réduits.

« Je vous souhaite de remporter le tournoi malgré le mauvais départ qu’on a pris, mais j’ai vraiment besoin de quitter cet endroit. »

Si je reste plus longtemps, je crois que je vais être malade. Le regard des autres va peser sur moi si la rumeur s’est déjà répandue jusqu’aux oreilles du nouveau titulaire. Tiens d'ailleurs, c’est drôle, nous avons été dans la même équipe et je ne connais même pas son nom.

__________________________________________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forum-actif.net/t9008-hisaka-rika http://keimoo.forum-actif.net/t9035-journal-de-bord http://keimoo.forumactif.com/t9679-livret-scolaire-d-hisaka-rika
 
Cool ? Dommage ? -Pv Hisaka
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PAS DE WYCLEF? QUEL DOMMAGE!
» Holly Holliday ~ You don't have to be cool to rule my world
» Bug avec les helms Casting up 30% Decrease Skill Cool down
» AU DANEMARK C'EST COOL, ON PEUT S'METTRE TOUT NU ? HELL.
» Pour une infos cool mais inutile cliquez ici

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
₪ Académie Keimoo ₪ :: ₪ L'académie Keimoo ₪ :: ► Campus :: Complexe Académique :: Secteur sportif :: Le Gymnase-
Sauter vers: