₪ Académie Keimoo ₪

The Future is like a puzzle with missing pieces: difficult to read, and never, never what you think.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Intruder [Aëlynn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aslinn Eadhra
♠ Lycée - Quatrième année
avatar

Genre : Féminin Bélier Tigre Age : 19
Adresse : Internat
Compteur 236

KMO
                                   :

MessageSujet: Intruder [Aëlynn]   Ven 3 Juin 2016 - 0:02

Une autre journée. Encore une de passée au Japon. J’en suis à un point ou je n’arrive pas me situer. J’ai l’impression d’avoir vécu des années au Japon, d’être devenue une grande habituée. Pourtant, concrètement, ça fait un mois. Non, presque deux en fait. Mais j’ai quand même l’impression que deux mois, c’est vraiment peu. Je suis toujours catégoriquement fichée comme étrangère. Mais bon… Je suppose que c’est une chose à laquelle je n’échapperais pas. Avec l’équivalent d’un gyrophare sur la tête, je sais pertinemment que je ne me fondrais jamais dans la foule. Je pourrais les teindre en noir. Je serais tellement plus discrète. Mais j’aurais l’impression de me renier moi-même à vouloir me cacher. J’ai trop l’habitude de ce regard lent sur le feu de mes cheveux pour les cacher. J’assume totalement le fait d’être la tache fluorescente au milieu d’une mer sombre.
Enfin quoique… Keimoo est vraiment à vraiment de la diversité au niveau des élèves. C’est international, c’est logique. On reste quand même sur une base d’asiatiques, mais les traits sont plus variés que ce que je pensais. Et au fur à mesure j’apprends à voir les subtilités de chaque visage. Quand je suis arrivée, ils étaient tous les mêmes de mon point de vue d’étrangère. Maintenant, je sais les voir différemment. Tous. Comme des visages d’européens. Ils se ressemblent, tout en étant très différents.

Toujours est-il que ; c’est la fin de la journée pour moi. J’ai terminé tôt aujourd’hui. Enfin. ‘’Tôt’’. Une heure plus tôt que l’heure à laquelle j’étais supposée finir. Seize heures au lieu de dix-sept. Ça n’est pas énorme, mais c’est déjà ça de gagné. Et c’est donc mon avant-dernière heure qui viens de s’achever. Japonais. Je suis en retard au plus haut point dans cette matière. J’ai l’impression de devoir tout réapprendre. C’est une langue bien trop complexe pour moi. Je continue de me demander pourquoi est-ce que je suis venue au Japon. Franchement. Je pouvais aller partout dans le monde. Il y a plein de pays anglophones un peu partout ; et moi je choisi d’aller au Japon. Si j’avais un mur à portée de main et un petit peu moins de gens autour de moi, je serais allée me taper la tête contre ledit mur.

Aller. Aie-courage ma petite. Cette heure de Japonais était l’avant dernière la semaine d’avant, et le sera probablement la semaine prochaine ; mais aujourd’hui, exceptionnellement, tu bénéficie d’une heure de plus à glander.
Je devrais bosser. Je sais. Masi j’ai juste la flemme de m’y mettre. Enfin, je sais que j’aurais la flemme de m’y mettre dès que je serais de retour dans ma chambre.
Enfin. Pour l’instant, je vais juste y retourner à cette chambre. Je suis fatiguée. J’ai juste envie de ne rien faire.
Je me redirige donc vers l’internat. Chemin trop parcouru depuis que je suis ici. Je vais finir par me lasser d’ouvrir toujours les mêmes portes.

Je suis déçue.
J’avais mis un short et un collant aujourd’hui. Comme je n’arrive pas à savoir s’il fera beau ou pas en ce moment quand je me lève le matin, je trouvais que c’était un bon compromis. Sauf que mes collants ne m’aiment pas. Il était tout neuf. Une journée passée avec, et il est déjà effilé. En plus, je crois que c’était déjà mon dernier sans trou. Je dois vraiment avoir un problème avec les collants. Il suffirait que j’arrête d’en mettre. Assumer d’être soit en pantalon, soit en short. Ne pas chercher à être à la croisée entre les deux. Mais j’aime bien moi. Je trouve que les collant offrent une bonne liberté. Bon, mes pantalons et short aussi. Mais j’aime bien être en collants. Autant, mettre des jupes ou des robes ne me donne pas du tout envie ; autant j’aime bien mettre mes shorts avec des collant.

Ma petite réflexion m’amène devant ma chambre d’internat. J’entre.

Toujours la même. Telle que je l’ai organisée depuis que je suis ici. C’est vraiment bien d’avoir ma chambre pour moi toute seule. Je sais que normalement on peut avoir jusqu’à trois personnes par chambres, mais c’est tellement plus simple d’être seule. J’ai complètement envahi tout l’espace. Celui qui était pour moi dès le départ, mais aussi celui que je ne suis pas censé occuper. Il n’y a personne. Je ne vais pas me gêner.

La chambre en elle-même n’est pas immense ; mais pour une personne, c’est plus que suffisant. J’appris le lit en face de la fenêtre. Ils sont répartis dans la chambre de façon à ce que chacun est un minimum d’espace. Un lit superposé sur le mur à droite de la fenêtre, et le mien. Le lit d’en haut me sert à stoker ma valise, et les cartons que je devrais aller jeter depuis deux mois. Mais une fois de plus, j’ai la flemme. Un jour, je le ferai. Un jour.
Le lit du dessous ne me sert pas à grand-chose la plupart du temps par contrer. Je ne l’aime pas. Je me sens oppressée dedans, avec un autre lit juste au-dessus. J’ai l’impression d’être emprisonnée quand je me mets dedans. C’est un peu ce qui fait que j’ai pris le lit simple. C’est beaucoup plus pratique. Pas de planches au-dessus. Pas besoin de se baisser pour éviter l’autre lit. Pas besoin d’esquiver l’échelle quand je veux m’affaler dessus.

Sur le mur au-dessus de mon lit, j’ai accroché les poster que j’ai ramené et des photos. Parmi les poster, il y a les affiches de quelques films que j’ai beaucoup aimé. Trainspotting, inglorious basterd, into the wild. Il y a aussi les poster de groupes de musique que j’écoute. Celui que je préfère, c’est le poster avec des dos de femmes nues, au bord d’une piscine, sur lesquelles ont été peintes les images des pochettes d’albums des Pink Floyd. Mais il y en a d’autres aussi. Puis, mes photos. En soit même, j’ai vraiment hésité à ramener des photos. Je n’ai pas envie de me souvenir de l’Irlande. Mais j’aime mes amis de là-bas, et je ne veux pas les oublier. Alors j’en ai pris. Pas beaucoup, mais ça reste de précieux souvenir de moments passé avec eux.

Par rapport au reste de la chambre. Il y a un coin avec une grande table, que je me suis entièrement accaparée. Et le bazar dessus atteint un niveau sans nom. Mais c’est un bazar organiser. Quelqu’un y toucherait, je perdrais tous mes repères. Et d’un point de vue plus général, c’est le bazar dans ma chambre toute entière. Il faudrait que je nettoie mes tasses un jour. Elles s’accumulent sur le bord gauche de la table. Un jour elles vont tomber, et je vais être triste.
Dans les éléments importants de ma chambre, il y a ma bouilloire aussi. Je ne sais toujours pas si j’ai le droit d’en avoir une ; mais je bois beaucoup trop de thé et de café pour ne pas en avoir une. SI je devais aller au distributeur à chaque fois, je perdrais beaucoup trop de temps et d’argent. Déjà qu’une petite fortune y passe sur long terme pendant la journée, on va essayer de minimiser les dégâts.

D’ailleurs, je vais faire chauffer de l’eau. J’ai besoin de thé. J’ai envie de thé. Je sens la flemme qui s’émane de moi. Je suis fatiguée. Hier soir j’ai encore Skypé trop tard avec Ishya, Ewen et Yanae. Autant pour eux c’était facile, autant, il a fallu que je finisse par leur dire bonne nuit. Il y bien trop de décalage entre l’Irlande et le Japon. Je ne pense pas que je vais les appeler ce soir. Je n’ai rien d’autre à leur raconter. Je leur ai déjà tout dis sur mon voyage avec Satoshi. Enfin, ce qui est racontable. Ils savent globalement à quel point j’en suis par rapport au japon. Pas besoin non plus que je leur fasse un détaillé de ma vie heure après heure. Je ne supporterais pas, et ça les ennuierais.

Je regarde l’heure. Seize heures trente-deux. L’eau pour mon thé est chaude. Je mets un sachet dans une tasse et verse de l’eau dessus. La vapeur s’élève. J’apprécie.
Je pourrais regarder un film. Je n’ai rien d’autres à faire avant d’aller manger.
Enfin. Je pourrais travailler. Mais je n’aimai envie présentement.
Alors je vais regarder un film. Lequel. Je ne sais pas. Qu’est-ce que j’ai envie de voir ? Je n’en sais rien. Partons sur…. Quelque chose que je n’ai pas vu. Pas encore, mais que j’ai envie de voir. Partons sur ‘’Charlie’s World’’. C’en est un que j’ai pris au hasard sur ma liste de film à voir. Le ne sais même plus de quoi ça parle, mais si je l’ai mis dans ma liste, c’est qu’on me l’avait conseillé et qu’il avait l’air pas trop mal. Je le recherche, je le trouve. Vive le streaming. Je commence à le regarder.

__________________________________________________
•  ●  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ●  •

Benefit:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://bluepineapple.tumblr.com http://keimoo.forum-actif.net/t10472-aslinn-eadhra http://keimoo.forum-actif.net/t10494-bonjour-au-revoir
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Intruder [Aëlynn]   Ven 3 Juin 2016 - 21:11

Mon réveil n’a pas sonné ce matin. J’étais pourtant persuadée de l’avoir enclenché hier soir. Comme quoi nous ne sommes jamais sûr de rien dans la vie, les imprévus arrivent.
Mais c’est bien la première fois que je risque d’arriver en retard quelque part. Il faut un début à tout.
La prochaine fois je vérifierai au minimum 2 fois, ça m’évitera d’avoir à renouveler l’expérience.

Je suis sortie en vitesse de la maison de ma tante à 10h pour prendre mon train à 10h47 précises, en n’ayant pas le temps de manger. Je me suis dépêchée pour rendre mon retard le plus minime possible. Mais comment faire lorsqu’on a tendance à être maladroit ?
Je me suis mise à courir, le plus vite que je peux. Mais ce n’est pas suffisant pour atteindre la gare avant le départ de mon train. Par chance, il avait un sacré retard d’une heure, ça m’a permis de ne pas le rater… Quatre heures plus tard, j’arrive à Keimoo à 15h, et j’essaye de demander la route de l’académie à des passants.

Je suis enfin arrivée dans l’enceinte du lycée. Mais les couloirs me paraissent être des labyrinthes! J’avance doucement pour essayer de trouver ma route. Je suis passée par le bureau d’administration où quelques mots d’anglais ce sont glissés dans mes phrases lorsque j’ai demandé dans quelle chambre je dormirai… En sortant je regarde l’horloge, il est  16h18 et me rends compte que le temps file bien trop rapidement et je reprends ma course effrénée dans ces longs corridors.
Chambre 04, rez-de-chaussée, chambre 04, rez-de-chaussée, chambre 04, rez-de-chaussée…
Je me répète ces mots tout le long du trajet jusqu’au dortoir. On m’a dit que je serai avec une autre élève. Elle s’appelle Aslinn, je crois…
Enfin bref, ça n’a pas d’importance. Une chose est sûre, c’est que j’espère vraiment qu’elle est organisée comme moi, qu’elle travaille…

J’arrive donc dans le bâtiment en traînant ma grosse valise, et je trouve rapidement ma chambre, mais je n’entre pas tout de suite… Pourquoi ? Allez savoir, je ne sais pas moi-même !
Je regarde le mur en face, je m’assois contre l’espace dépourvu de portes ou d’armoires. Je me met à réfléchir... J'ai l'impression d'être une étrangère. Ce n’est pas totalement faux aussi. Même si cela va faire bientôt deux ans que je vis au Japon. Mais aujourd’hui, en arrivant à Keimoo, j’ai vraiment cette impression d’avoir remonté le temps de deux années…

Je ne connais personne, et mon cerveau se remet à penser directement en anglais… Mais par chance, personne ne me prête de l’attention.
J’observe les filles qui vont et viennent dans le couloir. Certaines me dévisagent, me sourient ou m’ignorent. Je dois avouer que j’ai peur des regards, et à cet instant, j’ai une grosse boule dans la gorge et j’aimerai vraiment me cacher…
J’essaye de rendre un sourire aux filles qui m’en donnent. C’est fou comme j’ai peur de redevenir cette proie que j’étais au collège. Je baisse les yeux et j’essaye de penser à autre chose.
Je commence à jouer avec les fils qui dépassent des trous que j’ai faits à mon jean.
Je pense à ma famille, elle me manque, et l’Australie me manque… Je n’ai pas eu beaucoup de nouvelles ces temps-ci… Mais c’est vrai que je passais les trois quarts de mon temps à me concentrer sur mon inscription à Keimoo, aux préparatifs et je ne leur parlais pas beaucoup…
Je sors mon téléphone, et j’échange quelques messages avec ma tante pour la rassurer, lui dire que j’ai bien trouvé ma chambre et que je lui enverrai des nouvelles souvent…

Après une dizaines de minutes, je regarde l’heure sur mon téléphone : 16h34… Il faudrait peut-être que je dépose mes affaires pour partir explorer tranquillement l’académie pour visualiser mes salles de cours… Je me relève difficilement, tire ma valise jusque la porte n°04 du couloir… Je baisse la poignée, la porte n’était pas fermée… Je la pousse est entre… Je referme la porte et je suis surprise par la bonne odeur du thé… Aslinn me plaît déjà !
Mais je déchante assez vite que je me retourne pour faire face à la chambre... Il y a trois lits… Sur le lit simple, j’y découvre une jeune femme à la chevelure enflammée, elle ne m’a pas remarquée, elle regarde sûrement un film car ses yeux ne se décroche pas de son ordinateur… Je m'attarde un peu sur elle... Elle a un beau visage fin, finement maquillé. Elle porte un short avec des collants troués... Sur se point là, nous sommes pareilles je suppose! Nous ne savons pas garder nos vêtements intacts...
La "boule" que j'avais dans la gorge s'intensifie et un sentiment de malaise m’envahi lorsque je remarque le concentré de feuilles, de cahiers et de je-ne-sais-quoi empilés sur le bureau… On ne le voit presque plus… Mes yeux se baladent sur le mur et observent la déco’ qui n’est pas vraiment mon style…
Bon… Et maintenant ? Je ne sais pas quoi faire, ni comment prévenir la fille que je suis là…
Revenir en haut Aller en bas
Aslinn Eadhra
♠ Lycée - Quatrième année
avatar

Genre : Féminin Bélier Tigre Age : 19
Adresse : Internat
Compteur 236

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Intruder [Aëlynn]   Sam 4 Juin 2016 - 14:52

Mon casque vissé sur mes oreilles, allongée à plat ventre devant mon ordinateur ; ma tête repose sur mon oreiller, calé entre mon ventre et mes bras au-dessus. J’hésite entre faire avancer le générique ou le regarder en entier. Finalement, je le regarde. Il n’a pas l’air trop mal et il faudrait que je bouge mon bras pour accéder au pavé tactile et aller cliquer un peu plus loin sur la bande de temps. Mais j’ai la flemme.

Finalement, le générique termine et le film commence.

Je soupire. Je ne sais pas quoi penser de ces quelques premières secondes. D’un autre côté, il faudrait que j’arrête de commencer à juger avant d’avoir vu jusqu’au bout.

Il y un bruit étrange. Je ne tique pas. Je suppose que mes voisines viennent de rentrer. D’habitudes elles sont même là plus tôt que moi. Il faut dire que je suis vraiment rentrée en avance aujourd’hui.

Un courant d’air. Pourquoi.
Ma fenêtre n’est pas ouverte. Je décroche un œil de l’écran pour le laisser faire un tour dans ma chambre en général. Puis il revient au film.

WAIT.

C’est ma tête entière qui pivote ce coup-ci.
Il y a quelqu’un dans ma chambre. ‘’Quelqu’un’’ dans MA chambre.
Un intrus. Pourquoi ?
Qu’est-ce que cette chose fait ici ?
Je la fixe avec effarement.
Il y a actuellement une petite blonde, au milieu de ma chambre, avec une énorme valise à la main, qui me regarde.

Lentement, ma main se relève. Avec l’index, j’appuie sur la barre d’espace de mon ordinateur, mettant ainsi mon film en pause. Puis, prenant appuis d’abord sur mes coudes, puis sur mes paumes, je redresse mon dos ; passant ainsi de la position allongée à la position assise. Je remonte mes jambes en tailleurs, continuant de la fixer avec un air désespéré.  Je retire mon casque de mes oreilles, le laissant reposer sur mes épaules.

-Mais qu’est-ce que tu fou la ?

Je parle avec un calme presque cadavérique. Mais je sens aussi ma voix qui déraille presque. J’ai peur que mon accent n’en soit que plus fort. Bah. Elle me comprendra de toute façon, et je ne pense pas qu’il faille vraiment des mots pour décrire ce que je pense du fait qu’elle soit ici.    

-Tu as dû te tromper de chambre. Il n’y a personne avec moi.

Mon ton est sec, brutal presque. Mais je n’ai même pas envie de penser qu’elle puisse s’installer dans ma chambre. Ça représente le pire scénario d’horreur que je puisse imaginer.
Ne plus avoir ma chambre pour moi toute seule. Devoir reprendre toutes mes habitudes. Dépendre du rythme de vie de quelqu’un d’autre.
Ça serait horrible.
Alors là, actuellement, j’ai juste envie que ce soit une fille d’une autre chambre qui rentre de vacances et qui, un peu fatiguée à cause du voyage, c’est malencontreusement trompé de chambre.
Sauf que je n’ai jamais vu cette fille avant. Je ne cherche absolument pas socialiser avec mes voisines ; mais je fini par les connaitre de vue pour la plupart quand même. A force de les croiser dans les couloirs. Je ne sais pas ce qu’elles pensent de moi, mais je m’en fiche éperdument.
Oui. Ça serait vraiment plus simple qu’elle se soit juste trompée de chambre. Je râle un coup, je l’insulte un peu, elle ressort et point barre.
Par contre ; si elle vient vraiment s’installer avec moi…
J’ai peur. Je n’ai même pas envie d’imaginer la vie à deux.

__________________________________________________
•  ●  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ●  •

Benefit:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://bluepineapple.tumblr.com http://keimoo.forum-actif.net/t10472-aslinn-eadhra http://keimoo.forum-actif.net/t10494-bonjour-au-revoir
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Intruder [Aëlynn]   Ven 24 Juin 2016 - 16:22

Que dire ? Que dire ? Que dire ? La fille me déstabilise franchement… J’ai peur d’elle. Oui, elle me fait peur… Je suis pourtant sûre de ne pas m’être tromper de chambre, c’est bien ce que m’a dit l’homme au bureau. Je ne comprends pas pourquoi elle réagit comme ça… Mais il faut avouer que ça doit quand même l’énerver qu’une autre fille vienne s’installer avec elle alors qu’elle était toute seule… Il faut que je lui réponde quelque chose, mais je suis pétrifiée. Tout ce que j’aimerai lui répondre sort en anglais et je n’arrive pas à trouver l’équivalent en japonais… Le rouge me monte aux joues.
- Heu… C’est-à-dire que… Non… Je… Je ne me suis pas trompée de chambre. Je suis nouvelle et… Heu… On m’a dit de venir ici… Mais je me suis peut-être trompée.
Mon accent Australien me trahi, j’ai vraiment envie de parler anglais, mais je ne peux pas… Je regarde autour de moi, par terre, dehors mais je n’arrive pas à poser mes yeux sur cette fille étendue sur son lit…
Je ne sais pas où me mettre, ni quoi dire à cette fille qui, apparemment, n’est pas trop d’accord que je devienne sa coloc…
Je joue nerveusement avec le bas de mon débardeur, remet en place quelques mèches de cheveux.
Mes joues me brûlent d’avantages, je ressemble à une petite gamine de 6 ans qui vient de se faire gronder, j’ai horreur de ce sentiment là…
Je regarde alors autour de moi mais mes yeux ne veulent pas quitter ce bureau qui est en réalité un dépotoir… Si je dors vraiment ici, il faudra qu’il disparaisse… Je ne le supporterais pas longtemps je pense ! Allez savoir pourquoi je bloque sur ce fichu bureau!
Mais bref, il faudrait vraiment que je lui parle, ce silence devient lourd…
- Hum… Si tu veux, je peux retourner au bureau administratif… Tu n’as… Pas vraiment l’air… Emballée.
Je ne sais pas ce que j’ai, mais ma voix n’est pas comme d’habitude et ça me perturbe vraiment… Je passe pour une cruche ! J’ai honte, je ne suis même plus capable de faire une simple et petite phrase sans buter sur chaque mot…
Une boule se forme dans ma gorge… Ce que je redoutais le plus en arrivant à Keimoo se produit finalement… Je regarde mes pieds, décidemment, personne ne veut de moi où que j’aille.
Je renifle un petit coup en essayant d’être discrète et j’attrape la poignée de ma valise.
Je regarde une dernière fois la fille, toujours étendue sur son lit, je n’arrive pas à lire l’expression de son regard. Peut-être qu’on aurait pu s’entendre. Je soupire et je me tourne vers la porte pour sortir.
- Bon… Eh bien, je retourne au bureau administratif dans ce cas.
Je lui jette un coup d’œil, elle n’a toujours pas bougée d’un poil. J’attrape la poignée de la porte, les larmes aux yeux mais je sens du mouvement derrière moi, alors je stoppe mon mouvement pour me retourner.
Revenir en haut Aller en bas
Aslinn Eadhra
♠ Lycée - Quatrième année
avatar

Genre : Féminin Bélier Tigre Age : 19
Adresse : Internat
Compteur 236

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Intruder [Aëlynn]   Sam 25 Juin 2016 - 18:44

Toujours assise sur le lit, ce même regard effaré posé sur elle, mon esprit fonctionne à toute vitesse. Avoir une colocataire signifie beaucoup de choses. Beaucoup trop de choses. Partager la douche, partager l’espace. Quelqu’un qui pourrais possiblement bouger mon bazar organisé. Des affaires qui ne sont pas les miennes un peu partout. Ou pas ? Si ça se trouve, elle est hyper organisée. Ça serait pire. Et si elle voulait absolument se mettre à tout ranger ? Vivre toute la semaine dans une chambre digne de Ikea. Je tombe de plus en plus bas en enfer.
Je ne pourrais plus me balader en sous-vêtements dans ma chambre sans avoir besoin de considérer qui que ce soit ; je ne pourrais plus occuper les trois lits.
Soupir.
Je ne veux pas de colocataire.

Alors l’entendre dire qu’elle ne s’est pas trompée de chambre me fait rater un battement. Mon cœur ne va pas tenir.
Alors quoi ? Oui mais non ? décide-toi. Que je sache si ma vie est finie ou pas. Un coup tu dis que tu ne t’es pas trompée ; un coup tu dis que peut-être que si. Tu es stupide ? Ton cerveau refuse de se connecter ?
Elle continuer de se dépêtrer avec ses mots. C’est si dur que ça de parler Japonais ? Je suis l’étrangère ici je te ferai remarquer ; donc s’il te plait.

Hm.
Cette réflexion me fait remarquer qu’elle pourrait tout à fait être étrangère aussi. Elle n’est même pas brune. Ceci-dit, Satoshi aussi est blond, pourtant c’est un local. Je ne sais pas. Elle n’aurait pas un accent ?
Ça serait drôle. Bon, je ne veux toujours pas d’elle dans ma chambre ; mais ça pourrait être drôle qu’elle soit aussi japonaise que moi.

Mais là n’est pas la question. Je n’ai absolument pas envie que cette blonde élise domicile chez moi.
Ma chambre est mon domaine. Ma propriété. Pas celle d’une autre.

Puis elle dit aller demander à l’administration.

C’est ça. Vas-y. Je serai tranquille. Va te plaindre à l’administration, dire qu’une furie a pris possession de la chambre qu’ils t’ont assignée. Va leur dire que tu ne peux pas t’installer car tout à brulé. Un incendie à tout dévasté. Valeur dire que la chambre est inondée. Va leur dire que des rats s’y sont installés.
Je n’en sais rien. Va leur dire que tu ne veux pas de cette chambre.

Elle commence à se diriger vers la porte. C’est ça. Part.

Attends. Si elle va voir l’administration, ça n’est pas forcément bon pour moi. Déjà qu’ils ne me portent pas forcément dans leur cœur. Je suis loin d’être une gentille élève model. Ils ne m’ont pas forcément repérée pour l’instant. Ça arrivera forcément un jour je pense ; Masi si on pouvait retarder…

Hm…
Est-ce que je suis prêtre à sacrifier mon confort pour ça.
JE NE SAIS PAS.



ET ELLE EST VRAIMENT EN TRAIN DE PARTIR.

Je me lève d’un bond. Mon casque était encore accroché à mon ordi.

-OW SHIT

J’ai tiré un coup sec. J’espère que je n’ai pas abimé la prise Jack.

-ATTENDS.

Mes cheveux me tombent dans les yeux. Le trou dans mon collant c’est encore agrandi. Il faudrait que je l’enlève.

-Arf. I dunno…

Je soupire d’exaspération.
Qu’est-ce que je fais dans cette situation ?

-Peut-être pas l’administration ? Attends, on peut… en parler ? Tu es certaine que c’est cette chambre ?

__________________________________________________
•  ●  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ●  •

Benefit:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://bluepineapple.tumblr.com http://keimoo.forum-actif.net/t10472-aslinn-eadhra http://keimoo.forum-actif.net/t10494-bonjour-au-revoir
 
Intruder [Aëlynn]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lynn Scarlett Sawyer - Selena Gomez.
» Kim Smith vs Brea Lynn
» Anna Lynn
» Siloë-Lynn ? àlarecherched'untitre
» Lynn Withaker ~ The light behin' your eyes. |terminé|

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
₪ Académie Keimoo ₪ :: ₪ L'académie Keimoo ₪ :: ► Campus :: Pensionnat :: Dortoirs des Lycéens-
Sauter vers: