₪ Académie Keimoo ₪

The Future is like a puzzle with missing pieces: difficult to read, and never, never what you think.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La rançon de la célébrité... ou pas [PV Amalia Williams]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maku Morichi
♠ Lycée - Quatrième année
avatar

Genre : Masculin Taureau Chat Age : 18
Adresse : 18, rue de la Chance, Quartier Hiryuu
Compteur 79

KMO
                                   :

MessageSujet: La rançon de la célébrité... ou pas [PV Amalia Williams]   Ven 13 Mai 2016 - 11:12

Cela faisait déjà un mois que la rentrée était passée. Après un été mouvementé, j'avais repris mes études tranquillement, et réussi à passer en troisième année. Rien de spécial ne s'était finalement passé, et c'est plutôt ma jeune sœur qui m'avait paru étrangement distraite et ronchon depuis un certain temps. Mais mis à part ça, rien n'avait sorti du lot. Que ce soit scolaire ou familiale. Et je ne me plaignais pas. J'aimais bien ma vie comme elle l'était actuellement. Et après une attaque de serpent, on se dit qu'on a déjà eu pas mal d'aventures pour toute une vie.

Nous étions un week-end de mai, mon anniversaire était passé depuis quelques jours, et nous profitions du beau temps au parc du quartier. Nos parents travaillaient beaucoup, donc il n'y avait que Miyuki et moi. Nous nous baladions tranquillement. Le temps idéal avait fait que Miyuki avait sorti son appareil photo. Puis elle avait pris soudainement une photo de moi.

« Et une photo de Maku à ses 17 ans, une ! » anonnçait-elle joyeusement.
« T'en as déjà fait beaucoup le week-end dernier. Qu'est-ce qui change ?
- Le fait que tu aies vraiment 17 ans, là !
 »

Soupirant et riant en même temps, je la regardais d'un air à moitié ennuyé et moitié amusé. Elle n'avait pas tord, mais c'était à peine pour quelques jours... Laissant couler, je continuais à marcher pendant que Miyuki prenait des photos de ce qu'elle trouvait joli ou sympa. Amusé, je finissais par demander :

« Tu penses avoir assez de place dans ta chambre pour toute les photos que tu prends ? »

J'attendais sa réponse... qui ne venait pas. Surpris, je regardais derrière moi. Elle n'était plus là. Ne me dîtes pas qu'elle s'est perdue ? Je rebroussais chemin et finissais par voir ma sœur qui prenait regardait statiquement quelque chose, son appareil en main. Tentant de suivre son regard, je ne voyais pas ce qui l'intriguait autant. Je lui demandais alors.

« J'ai juste vue une belle jeune femme, j'ai pris une photo, mais elle me dit quelque chose...
- Tu prends des photos de jeunes femmes, toi ?
- Hey, la beauté féminine est un art. Vous pouvez pas comprendre, vous, les mecs.
 »

''Les mecs''... J'étais abasourdi. Et je ne comprenais pas. Je n'étais pas sûr que cela se faisait, de prendre des personnes inconnues en photo, de toute façon. Ma sœur fixait encore la personne qui l'intriguait, avant de murmurer quelque chose et de s'avancer vers elle. Elle lui disait un « Excusez-moi » afin de capter son attention et la regardait intensément. Je me sentais mal à l'aise et me demandais si je devais intervenir ou pas. Jusqu'à ce que ma sœur hurle.

« Aaah ! Vous ! »

Aîe, je n'aimais pas ça. S'il y avait quelque chose qui n'avait pas changé, c'était ça : j'étais toujours obliger d'intervenir pour freiner ma sœur. Cela me rappelait surtout la fois où elle en avait contre Hisaka. Une vraie furie. Et là, c'était reparti.

« Ohé, Miyuki, ça ne se fait pas ! » disais-je en arrivant en trotinnant.
« T'as qu'à venir voir, tu la reconnais pas ? »

J'étais ennuyé et regardais la jeune fille. Elle devait avoir environ 18 ans, soit à peu près mon âge, mais elle était plutôt jolie. Je m'inclinais cependant en guise d'excuse.

« Pardonnez ma sœur. » disais-je, désolé.
« Tu la reconnais vraiment pas ? » me questionnais Miyuki, à voix basse. «  Elle était dans le même collège que nous ! Tu sais, la fille super populaire... » Elle s'arrêta avant de cligner des yeux. «  Ah, pardon, j'oubliais à qui je parlais... »

Me voilà vexé... J'espérais que l'autre fille n'était pas trop choquée...
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forum-actif.net/t10190-fiche-eleve-de-morichi-maku http://keimoo.forum-actif.net/t10238-morichi-s-relationships http://keimoo.forum-actif.net/t10525-livret-scolaire-de-maku-morichi
Amalia Williams
♠ Lycée - Quatrième année
avatar

Genre : Féminin Bélier Chat Age : 18
Adresse : Chambre 102.
Compteur 51

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: La rançon de la célébrité... ou pas [PV Amalia Williams]   Dim 15 Mai 2016 - 12:27

La rançon de la célébrité... ou pas.


Maku Morichi


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

-----------------------------------------------


"Ca se passe comment de ton côté ? questionna Amalia, allusion à son redoublement.

-Ca va, ça va, mais franchement faut vraiment que j'me bouge, sinon j'suis bon pour m'être retapé mon année pour rien, soupira le blond. Déjà que mes parents étaient contre, t'imagine si ça produit aucune amélioration ? Argh, j'entends déjà leur discours moralisateur !

-Je pense toujours que t'as fais le bon choix. Si tu as eu la motivation de te donner au maximum tu y arriveras, le rassura-t-elle. Et je ne dis pas ça parce que tu es mon ami, tu as vraiment de bonnes capacités à exploiter.

-Tu sais que si je t'avais pas rencontré je serais sûrement déjà à l'unive' ? fit-il remarquer avec un léger sourire. Mais c'est sûrement mieux comme ça, ma dernière année de lycée a été bien trop riche en émotions pour que je puisse m'y consacrer !"


Amalia esquissa un sourire. Ils s'étaient rencontrés durant cette année et c'est durant cette même période que Len avait finit par affirmer sa vraie personnalité et son propre style. C'est vrai que ce genre de choses prend du temps et cela s'était fait au détriment de ses cours qu'il avait envoyés valser contre le mur, pour ainsi dire, afin de pouvoir faire tout ce dont il s'était toujours privé auparavant. Et puis, la brune y était aussi pour quelque chose, Len n'hésitait pas à passer ses soirées chez elle pour lui remonter le moral après une dure journée due au harcèlement dont elle était victime.
"Victime".. L'Américaine frissonna rien qu'en y repensant, elle ne voulait pas être cela, plus jamais.

Le japano-russe représentait un soutien inimaginable pour Amalia, la lycéenne avait fini par s'en rendre compte: elle avait besoin de lui, sûrement bien plus que lui n'avait besoin d'elle. Ses premiers jours à Keimoo sans voir une seule fois le beau blond ni même recevoir un seul message (Len se trouvait en voyage dans une ville qui vivait sans électricité et pour une totale immersion, les téléphones, pc, écouteurs et autre avaient été confisqués), l'avait déprimée tout comme le premier message qu'il lui avait envoyé avait fait remonter son moral en flèche. L'annonce de son passage durant le week-end encore plus. Elle était donc partie l'accueillir à la gare à 11 heures et avait été soulagé de constater qu'il ne comptait pas aborder le sujet délicat de son père pour le moment; Amalia allait pouvoir profiter de leurs retrouvailles en toute légèreté. Après que Len soit allé déposer ses affaires dans l'appartement qu'il avait loué dans le quartier Hebi, les deux jeunes gens étaient parti se promener dans la ville avant de se poser dans le parc du quartier Hiryuu étant donné le beau temps.

"N'empêche j'suis pratiquement sûr que si mon père était contre c'est parce qu'il pensait que je voulais redoubler pour rester au lycée avec toi, confia Len, songeur. T'aurais dû voir sa tête quand je lui ai dit que t'étais partie pour Keimoo, ça valait au moins mon casque !

-C'est pas si étonnant, tout le monde pense que je t'ai ensorcelé pour te détourner du droit chemin ou je ne sais quoi ! rétorqua la brune en levant les yeux au ciel en signe d'exaspération."


Evidemment, fréquenter l'héritier d'une puissante entreprise japonaise spécialisée dans l'informatique, ça avait forcément des conséquences, surtout lorsque celui-ci passait d'un style "respectable" à un style hors norme après qu'on ait commencé à le fréquenter. Et bien sûr quand on est considérée comme une mangeuse d'hommes, la responsable de ce brusque changement est toute désignée.

"Mais dis-moi, ton père a réagi comment en sachant que tu venais à Keimoo ce week-end ? demanda la lycéenne.

-Merde, je savais que j'avais oublié un truc ! s'écria le russe en se redressant tout à coup."


La belle brune ria de bon coeur devant le côté tête-en-l'air de son meilleur ami.
Assis sur un banc, ils offraient un couple assez étrange à cause du contraste qui régnait entre eux, à commencer par leur couleur de cheveux. L'élégante robe blanche que portait Amalia s'opposait au pantalon noir à chaînettes et à la veste en cuir de Len. Cependant, si on y prêtait attention, ils dégageaient une harmonie certaine ensemble.

Puis Len parut gêné et sembla hésiter avant de sortir une boîte de sa poche.

"Au fait, j'ai une surprise pour toi, lui dit-il avant d'ouvrir ce qu'il tenait dans ses mains, dévoilant une [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].

-C'est vraiment magnifique, murmura la japonaise subjuguée par la beauté et le raffinement de l'objet.

-Je l'ai vu dans une boutique lorsque j'étais en voyage, j'ai trouvé qu'elle t'irait bien.

-Merci Len, j'adore, vraiment, le remercia-t-elle sincère.

-Les émeraudes claires dessus m'ont fait penser à tes yeux, avoua-t-il en la lui mettant délicatement. Ca te va vraiment bien, constata-t-il en l'observant."


Sa main s'éloigna de la barrette pour caresser en douceur les cheveux noirs d'Amalia, qui ferma les yeux un court instant pour savourer ce contact agréable. Les deux amis s'observèrent en silence un moment, mais il s'agissait d'un silence léger et non pesant, l'un comme l'autre cela ne les dérangeait pas, ils avaient appris à tout se dire sans avoir à utiliser des mots. Leurs regards parlaient pour eux.

Un violent sursaut les saisis tous les deux lorsqu'une balle rebondit sur l'épaule de Len. Ils regardèrent vers la provenance du tir et purent voir un petit garçon, au sol, qui était visiblement tombé en jouant à la balle. Ramassant sa balle, le blond se dirigea vers l'enfant qui pleurait. Amalia s'était levée et s'apprêtait à le suivre lorsqu'une jeune fille l'interpella avant de la fixer.. Puis d'hurler.
La jeune femme conclut qu'elle devait sûrement la connaître via sa carrière de mannequin et était sur le point de s'en détourner lorsqu'un jeune homme arriva, visiblement ennuyé par le comportement de la lycéenne, qui était apparament sa soeur. Il s'excusa pour son comportement et Amalia haussa les épaules, elle avait vécu bien pire après tout. Cette Miyuki parla à voix basse à son frère mais l'ex-mannequin réussit à en saisir quelques bribes: "..même collège.. super-populaire.. pardon.. je parlais..."

Tiens ? S'était-elle trompée ? Peut-être n'était-elle pas une groupie comme elle l'avait présumée. Miyuki disait qu'ils avaient tous les trois fréquenté le même collège mais pour être honnête, Amalia ne se souvenait absolument pas d'eux.
C'est à cet instant que Len revint.

"Hey Lily, qu'est-ce que tu- ! s'exclama-t-il avant d'apercevoir les deux japonais. Tiens, tu les connais ?

-Non pas du tout, répondit la brune."


HRP:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forum-actif.net/t10453-amalia-williams-validee http://keimoo.forum-actif.net/t10530-chronologie-d-amalia-williams http://keimoo.forum-actif.net/t10458-livret-scolaire-d-amalia-williams
Maku Morichi
♠ Lycée - Quatrième année
avatar

Genre : Masculin Taureau Chat Age : 18
Adresse : 18, rue de la Chance, Quartier Hiryuu
Compteur 79

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: La rançon de la célébrité... ou pas [PV Amalia Williams]   Dim 15 Mai 2016 - 14:12

Décidément, cette sœur ne me causait que des ennuis. Enfin, une grosse partie du temps. Je connaissais son caractère, et j'étais souvent à ses côtés pour la calmer. Du fait que nous étions ensemble, beaucoup pensait que nous étions proche. Ce n'est pas faux. Après tout, même si on la qualifie parfois de furie, Miyuki avait ses bons cotés, et du fait que je m'inquiète pour elle, notamment, encore une fois, à cause de son caractère, ce n'est pas plus mal que je puisse la surveiller de près. Et elle m'oblige à sortir... d'une certaine façon. Je n'étais du genre à aimer me balader, d'habitude. Je préfère un bon livre.

Aujourd'hui, voilà qu'elle avait refait le coup. Etrangement, Miyuki semblait penser la connaître, donc c'était intriguant. Mais par rapport à ce qu'elle disait, je ne voyais pas. Une fille populaire au collège ? Je n'étais pas du genre à m'intéresser aux filles, enfin surtout à cet époque. J'étais plus un rat de bibliothèque qui travaillait aussi beaucoup pour ses études. Un rat de bibliothèque-premier de la classe. Donc je ne passais pas mon temps à chasser les filles. D'ailleurs, je traînais moins avec ma sœur, à cet époque, aussi.

Soudainement, une autre personne arriva en interpellant la jeune femme. Son ami ? Son petit-ami ? Quoiqu'il en soit, nous les dérangions en plein rendez-vous, visiblement. Ce qui était encore plus gênant. Je m'apprêtais à dire à Miyuki que nous partions... jusqu'à voir son regard. Argh, mauvais. Je serrais les dents de crainte, mes yeux s'étaient agrandis de surprise. Ceux de Miyuki... étaient plein d'étoiles. C'était... pas bon du tout. Ma sœur récupéra son appareil photo et commença à prendre des photos de différents angles, probablement photographiant le jeune homme ou peut-être même les deux.

« Mi...Miyuki... »

Inutile, elle ne m'entendait pas. Et je ne savais pas comment l'arrêter dans son élan de photographe. Elle allait faire quoi, de ses photos, sérieusement ? Elle m'inquiétait. Je regardais alors les deux jeunes gens, me grattant la tête, gêné. Je ne savais même plus comment gérer cette situation. J'avais pas envie de me prendre un coup de la part de ma sœur dans le cas où je l'arrêterais. Je n'étais pas très sportif... ni résistant. Elle pourrait même me prendre mes lunettes pour éviter que je la dérange. Elle l'avait déjà fait une fois. Une vraie furie. Parfois trop passionnée.

« Vraiment désolé... Ma sœur est une photographe passionnée. »

Je sais pas si cela servira d'excuse, mais je ne voyais pas ce que je pouvais faire... je ne pouvais juste pas laisser ma sœur comme ça. Autant rester ici et espérer qu'elle n'en fasse pas trop... si ce n'est pas déjà fait. Et du coup, moi, je fais quoi... ? Rester planter ici stupidement rendrait le tout encore plus gênant. Je soupirais intérieurement. Tant pis. Tentons d'entamer une discussion.

« Je m'appelle Maku Morichi... Euh... Je peux connaître votre nom ? »

Si elle ne veut pas, tant pis. Je la comprendrais. J'espérais juste distraire son attention. Enfin, je sais pas. Avec tout ça, j'étais perdu et je ne savais plus vraiment quoi faire. A la limite, s'ils partent, je pourrais toujours tenter de retenir ma sœur. Verbalement.
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forum-actif.net/t10190-fiche-eleve-de-morichi-maku http://keimoo.forum-actif.net/t10238-morichi-s-relationships http://keimoo.forum-actif.net/t10525-livret-scolaire-de-maku-morichi
Amalia Williams
♠ Lycée - Quatrième année
avatar

Genre : Féminin Bélier Chat Age : 18
Adresse : Chambre 102.
Compteur 51

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: La rançon de la célébrité... ou pas [PV Amalia Williams]   Mar 21 Juin 2016 - 19:34

La rançon de la célébrité... ou pas.


Maku Morichi


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

-----------------------------------------------


Après l'arrivée de Len, Miyuki récupéra son appareil photo et commença à.. Le photographier ?! Amalia resta stupéfaite quelques instants tandis que la châtaine prenait différents angles de lui, voire d'eux deux. Son frère semblait clairement embarrassé de la situation et ne savait visiblement pas comment gérer cette dernière.

"Vraiment désolé... Ma soeur est une photographe passionnée.

-Bah je peux pas lui en vouloir, je suis un modèle absolument parfait ! répliqua Len avec un sourire amusé avant d'attirer sa meilleure amie vers lui et en offrant son sourire fétiche à la photographe."


Amalia était plus sceptique elle. Qu'est-ce que cette Miyuki allait faire de ces photos ? Les publier sur internet, les revendre aux journalistes ? Dans les deux cas, la jeune femme n'avait pas envie d'en subir les conséquences alors qu'elle avait quitté le mannequinat dans ce but. Len semblait bien moins suspicieux à l'égard de cette fille et était visiblement décidé à la faire réaliser un chef-d'oeuvre en posant avec la brune comme s'ils étaient à un shooting, ne ressentant aucune gêne vis-à-vis des citadins se trouvant au parc eux aussi. La lycéenne le laissait docilement faire, étant en pleine réflexion sur ce que celle aux lunettes comptait faire de ces photos.

"Hey Lily, c'est pas censé être toi le mannequin ? questionna le blond, ayant remarqué son manque d'investissements. T'inquiète pas pour les photos, je les lui achèterais si c'est ça qui t'inquiète !"

La belle brune esquissa un sourire, c'était incroyable cette faculté que son meilleur ami avait de pouvoir lire en elle si facilement. A présent détendue, Amalia se prêta au jeu tandis que Len répondait à la question du châtain.

"Moi c'est Len et elle c'est Amalia, Lily pour les intimes ! lança-t-il dans un sourire avant de se raviser. Ouais enfin non oublie ce dernier point ! corrigea-t-il après courte réflexion dans une attitude légèrement possessive. "

Amalia tiqua et leva les yeux vers lui, étonnée. Elle n'avait jamais rencontré cette facette de Len auparavant, c'était à la fois troublant et en même temps.. agréable. Quand Miyuki eut l'air d'avoir terminé ses photos, le japano-russe l'interpella.

"Miyu-chan, j'pourrais récupérer les photos ? 18 000 yens, ça t'irait ?"

La belle brune se frappa le front de sa main en l'entendant. Len et son insouciance par rapport à l'argent.. comme quoi un gosse de riches restait un gosse de riches avant toute chose. En ce qui concernait son appellation familière et à son tutoiement, cela n'étonnait plus la lycéenne depuis qu'elle s'y était habituée: Len était comme ça avec tout le monde.. Mais cela faisait parti de son charme après tout. Et puis cela ne choquait plus vraiment une fois les premières minutes passées en sa compagnie; sa sociabilité masquait une impolitesse qu'aurait pu percevoir la plupart des japonais.

Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forum-actif.net/t10453-amalia-williams-validee http://keimoo.forum-actif.net/t10530-chronologie-d-amalia-williams http://keimoo.forum-actif.net/t10458-livret-scolaire-d-amalia-williams
Maku Morichi
♠ Lycée - Quatrième année
avatar

Genre : Masculin Taureau Chat Age : 18
Adresse : 18, rue de la Chance, Quartier Hiryuu
Compteur 79

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: La rançon de la célébrité... ou pas [PV Amalia Williams]   Lun 31 Oct 2016 - 10:47

HRP :
 

Il ne manquait plus que l’élan passionné par la photographie de ma sœur se réveille autant. Pire, la voilà à photographier un inconnu, en plein public, sous tous les angles. Pire encore, le gars ne semblait pas du tout contrarié… au contraire, il était content de se faire photographier tel un modèle. J’étais vraiment pris de court par cette situation improbable. Même mes excuses n’y faisaient rien. Et histoire d’en rajouter un peu derrière, le garçon attira son amie contre lui afin d’offrir encore plus de possibilité photographique.

Ma sœur, elle, était aux anges. Elle tentait de trouver toutes les angles possibles pour avoir différentes mais très bonnes photos. Et vu que le garçon n’avait pas dit qu’il refusait, son élan continuait. Je me questionnais sur comment ce type pouvait être aussi à l’aise ? Personnellement, je regardais autour, voyons quelques passants intrigués par cette scène inédite, me laissant de plus en plus embarrassé. Etrangement, la jeune fille se prêtait finalement aussi au jeu. J’étais désormais largué. J’avais alors tenté de contourner cette gêne en lançant une discussion.

Le jeune homme, prénommé Len, présenta son amie et lui-même. Amalia. Ce prénom ne sonne pas très japonais. Peut-être que finalement, cela me disait vaguement quelque chose. Mais c’était trop vieux pour que je m’en rappelle bien. Et puis, peu importe. Le type avait ajouté un surnom pour son amie à la fin de la présentation, mais se ravisa en me disant d’oublier. J’eus un petit rire. Pas de souci pour cela.

Finalement, Miyuki en avait fini avec ses photos au bout d’un moment. Elle admirait alors les photos prises dans son appareil. Len avait pris alors la parole, demandant à ma sœur s’il pouvait avoir les photos pour 18 milles yens… 18 000 ?!? C-C’est quoi cette somme ? Depuis quand des photos valaient autant ? Non, c’est certain, ils venaient d’un autre monde. Même Amélia s’était frappé le front en entendant cela. Mais je suspectais quelque chose, bien que je ne disais rien, car c’était hors sujet. Ma sœur, elle, le regardait aussi avec des yeux ronds avant de sourire.

« Pas de souci, je vous les donne dès qu’ils sont imprimés ! »

…Tiens, bizarre ça. Miyuki qui sourit ? Je sentais l’entourloupe. Je m’approchais de ma sœur et appuyais ma main sur sa tête, avant de regarder avec un sourire les deux jeunes gens.

« Ne vous inquiétez pas, je vérifierais qu’elle efface bien les photos après les avoir imprimés pour vous.
- Comment ça, ‘effacer’… Aïe, Aïe ! Arrête d’appuyer ! Tu me fais mal !
»

J’étais sourd aux plaintes de ma petite sœur, un sourire presque forcé sur mon visage.

« En tout cas, ravi de vous rencontrer. » disais-je de façon polie. « Sinon, il faudrait convenir d’un rendez-vous pour que nous vous donnions les photos que ma sœur a prise. Quand est-ce que cela vous arrange, et où ? »

Je sentais les mains de ma sœur sur la mienne, tentant de se tirer de cette situation. Désolé, petite sœur, mais c’est ta punition. Je regardais nos deux interlocuteurs, attendant leur réponse.
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forum-actif.net/t10190-fiche-eleve-de-morichi-maku http://keimoo.forum-actif.net/t10238-morichi-s-relationships http://keimoo.forum-actif.net/t10525-livret-scolaire-de-maku-morichi
 
La rançon de la célébrité... ou pas [PV Amalia Williams]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» -> Pas d'idée de célébrité?
» [EVENT] Demande de rançon
» Yho Sétano [voyageur]
» 1° SUPERIEUR; Les Grandes Personalités de la Numérologie
» Liste des célébrités plastifiée : femmes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
₪ Académie Keimoo ₪ :: ₪ Keimoo ville et quartiers ₪ :: ► Hiryuu :: Jardin des secrets-
Sauter vers: