₪ Académie Keimoo ₪

The Future is like a puzzle with missing pieces: difficult to read, and never, never what you think.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les petits poissons dans l'eau... [Haruhiko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aslinn Eadhra
♠ Lycée - Quatrième année
avatar

Genre : Féminin Bélier Tigre Age : 19
Adresse : Internat
Compteur 236

KMO
                                   :

MessageSujet: Les petits poissons dans l'eau... [Haruhiko]   Lun 2 Mai 2016 - 19:30

Parle-moi. J’arrive bien à discuter avec les bruns du Japon ; je vais quand même réussir en entrer en communication avec toi. Je sens dans ton regard qu’il y a quelque chose à faire. Je suis sure qui si je vais assez profondément, je peux entendre ta voix interne. Mais que dirait ta voix interne.
Je pense qu’on commencerait par avoir un problème de communication. Je ne pense pas que tu parles le japonais, l’anglais, ou le gaélique irlandais. Mais qu’elle langue alors ? Est-ce qu’il y a une seule langue en ce monde qui nous permettrais de communiquer ?

Je ferme les yeux. J’atteins un point de solitude sans nom. Ça me rend triste. J’ai envoyé un sms à Satoshi pour qu’on se voie cet après-midi, mais il n’a pas répondu. Pas encore. Mais je n’ai pas cours, et je retombe dans l’ennui d’avant la rentrée. Un après-midi sans rien faire. Je pourrais travailler un peu ; mais je trouve que je travaille déjà trop. Alors je suis retournée en ville, pour continuer à éprouver le temps. Et d’une certaine façon, j’ai fini devant lui.

Il n’est franchement pas trop mal. Dans les tons bruns ; avec des épines un peu partout. Ça fait presque dix minutes qu’il est venu se poser devant moi et que qu’il ne bouge plus. Je l’intrigue tant que ça ? Si ça se trouve, même les poissons beuggent aussi quand ils voient mes cheveux. J’ai l’habitude d’être lourdement fixée par tout ce qui porte le titre d’humain ; mais je ne pensais pas qu’un jour je me ferais dévisager par un poisson. Le pire, c’est que je trouve son regard vraiment insistant. Presque plus lourd que celui auquel j’ai droit d’habitudes, quand ceux qui observent sont terrestre. Je l’imagine très bien sortir de son aquarium, venir me voir en faisant ‘’ Hello Darling ! You know, you look cute’’ et passer ses piques dans mes cheveux, avec un geste de mec typiquement populaire ; et moi enter dans son jeu en le regardant mâchement ‘’Take that away from me.’’

Je suis en train de me perdre je pense. Mon esprit va loin. Beaucoup trop loin. Je m’imagine me faire ouvertement draguer par… un poisson.

Déjà que j’ai du mal à comprendre ce que je suis venue faire ici. Pourquoi dans un aquarium ? J’aime bien la mer ; c’est vrai, mais jamais je n’ai eu le moindre intérêt pour des poissons. Alors voilà ; je m’ennuyais, j’ai voulu aller passer le temps en ville. Et je suis arrivée ici. De l’extérieur, je me suis dit, pourquoi pas. De l’intérieur… je regrette d’avoir payé pour voir des poissons nager dans de l’eau.  C’est vraiment beaucoup trop cher pour ce que c’est. J’aurais mieux fit d’aller dans un magasin d’animaux et de revenir avec un poisson rouge dans un sac plastique. Ça m’aurait déjà plus occupé.
Alors je me suis assise sur un siège, au milieu des aquariums. Et j’observe les poissons nager. Je vais quand même essayer de rentabiliser un peu mon argent.
Et voilà ; je me suis assise, j’ai observé, et au bout de même pas trois minutes, il y a l’autre là, tout épineux, qui est venu devant moi. Et ça fait maintenant un bon dix minutes que nos regards s’affrontent. Les gens autour de moi me regardent étrangement. D’abord à cause de mes cheveux, qui orange en temps normaux, prennent des reflets verdâtres, immondes, puis parce que je suis immobile, le regard perdu dans l’aquarium.

Je referme les yeux. J’ai brisé le contact. Je suis sûre que tu es triste, mais j’en ai marre de te fixer. Tu restes un poisson. Tu ne viendras pas me parler.

Je me remets en mouvement. Une partie de mon esprit est restée dans les limbes de mon subconscient, à chercher la communication avec le poisson.

J’ai envie de garder un souvenir de ce poisson. Je verrais si je trouve un porte-clés ou une mini-peluche qui lui ressemble à la sortie. Il y a toujours des boutiques surchargées à la fin de ce genre du truc. En attendant je peux toujours aller voir son nom. Il y a le petit cartel, accroché au bord de l’aquarium.
C’est bien.
Les japonais sont petits, ils prévoient des choses à leur échelle. Je devrais pouvoir lire son nom sans me casser le coup. Si cette chose daigne se déplacer. Il a décidé d’entrer en communication avec le cartel pendant que je le faisais avec le poisson ou quoi ?  Et puis pourquoi est-ce que je tombe sur des japonais plus grands que la moyenne à chaque fois ? Non seulement Satoshi est relativement grand, mais ça passe ; mais alors l’autre la, qui est venu me chercher à la gare est immense. Et celui-là, c’est un intermédiaire entre les deux. Dire que j’aurais pu profiter du Japon pour entrer dans les normes, pourquoi est-ce qu’il faut que je tombe à chaque fois sur ceux qui ne sont pas dans ces normes ?

-Excusez-moi. Vous n’êtes pas le seul à vouloir lire ce qui est écrit.

Je le fixe intensément. J’espère qu’il va comprendre à quel point il me gêne.
Revenir en haut Aller en bas
http://bluepineapple.tumblr.com http://keimoo.forum-actif.net/t10472-aslinn-eadhra http://keimoo.forum-actif.net/t10494-bonjour-au-revoir
Haruhiko Nakamura
▼ Université - 3ème Année - Capitaine Basket
▼ Université - 3ème Année - Capitaine Basket
avatar

Genre : Masculin Capricorne Cochon Age : 21
Adresse : Résidence U. - RDC - Chambre 2
Compteur 199
Multicompte(s) : Arata Masuda | Populaire

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Les petits poissons dans l'eau... [Haruhiko]   Ven 6 Mai 2016 - 19:55



Un rêve éveillé dont la douceur et la candeur ne voulait plus le quitter. Un rêve dont il ne souhaiterait tout simplement jamais se réveiller. Comme cette indéniable part de lui-même qu’il venait de retrouver. Un vide éradiqué par une simple présence, un sourire, quelques mots. Un regard, sa voix, sa main passant dans ses cheveux… Ses yeux s’étaient éveillés à tant d’observations qu’il ne savait plus comment les classer. Qu’en faire ? Les garder ou simplement les laisser tomber dans l’oubli ? Il voulait tout garder, égoïstement. Mais l’acte était humainement impossible. Certaines choses allaient disparaître, s’atténuer. Il le savait.

- J’prends la peine de te parler, tu pourrais au moins faire semblant de m’écouter !

Un sursaut le prit de court. Son regard roula un peu plus bas pour apercevoir la source de sa douleur à la joue. Ce fut le visage de sa sœur qui lui apparu, les sourcils froncés. Oh. Il avait dû se perdre dans ses pensées, encore. Il lui sourit, innocemment.

- Je te pardonnerai que si tu m’appelles Himé avec un granité.

Il soupira, lui souriant de nouveau. Elle savait faire son enfant gâtée quand elle le désirait. Ce qui ne gênait pas du moindre le grand frère qu’il était. Elle lui donnait même au contraire une excuse parfaite pour la choyer autant qu’il le pouvait. Il l’abandonna donc quelques instants, pour se rendre jusqu’au stand de nourriture qu’ils avaient vu vers l’entrée.
En passant, il se choisit lui aussi une boisson, se laissant tenter par celle qu’il venait de recevoir pour Kaoru. Les deux gobelets en main, il retourna jusqu’au couloir ouest où ils s’étaient arrêtés. Sauf qu’il n’y avait plus personne. Ah. C’était problématique. Il avait perdu sa sœur. Il parcouru le petit coin de salle du regard, plusieurs fois. Mais rien n’y fit. Sa sœur n’y était plus. Il déposa une des boissons sur un des murets avant de ne sortir son téléphone. Bon… Aucun réseau. Après quelques instants de réflexion (intense !) il prit la décision de rester où il était. Se perdre était bien trop facile au vu de la taille de l’aquarium et il ne voulait pas passer la prochaine heure à jouer au chat et à la souris. Rattrapant la boisson dans sa main libre, il se laissa aller à observer les tréfonds de l’aquarium devant lequel il s’était posé, s’amusant à retracer du regard le passage des poissons.
Ce, jusqu’à ce qu’une voix retentisse à nouveau dans ses oreilles. Pensant retrouver Kaoru, il entrouvrit la bouche, prêt à répliquer. Mais le japonais qu’il entendait possédait un accent bien trop marqué pour que cela puisse appartenir à sa sœur. Ses yeux papillonnèrent, surprit d’avoir sous les yeux une étrangère. Des cheveux d’une couleur aussi pétante était assez rare en Asie, bien que Keimoo soit un mélange culturel florissant autour de l’Académie internationale. Rougissant légèrement, il se décida enfin à réagir.

- J-Je… Dé-désolé.

Aussi tôt dit, il se décala d’un pas sur la droite pour la laisser passer. Ce qui fit qu’il ne vit pas la personne qui se trouvait derrière lui, reculant au même temps. De plein fouet, il la percuta, secouant les boissons qu’il tenait en main.

-Oh…

Quelques secondes s’écoulèrent avant qu’il ne réalise. Sa boisson venait de s’envoler tout droit sur la jeune femme (je te laisse l’endroit au choix :’) )… Ses yeux s’écarquillèrent tandis qu’il posa aussi tôt les gobelets sur le rebords du muret, s’avançant jusqu’à elle.

- J-je… Je suis désolé ! Vraiment ! P-pardon… Ce… Ce n’était pas… Voulu…

Son air désolé et totalement paniqué ne suffirait très certainement pas à l’excuser. Bien que sincère, il s’en voulait d’avoir été si maladroit qu’il avait causé du tort à une inconnue.

- Je… Il… Y a-t-il quelque chose…. Pour réparer… Enfin, que je puisse faire…

L’air penaud au visage, il attendait sa sentence. Même si c’était jusqu’à lui repayer les dommages, il le ferait.

- D-désolé, vraiment..

Sa voix s’était faite petite. Aussi petite qu’il aurait voulu être en cet instant…


__________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Every single days.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/MichiyoPictures http://keimoo.forum-actif.net/t10287-haruhiko-nakamura-le-ballon-dans-la-peau http://keimoo.forum-actif.net/t10292-carnet-de-bord-d-haruhiko-nakamura http://keimoo.forum-actif.net/t10343-livret-scolaire-d-haruhiko-nakamura
Aslinn Eadhra
♠ Lycée - Quatrième année
avatar

Genre : Féminin Bélier Tigre Age : 19
Adresse : Internat
Compteur 236

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Les petits poissons dans l'eau... [Haruhiko]   Mer 11 Mai 2016 - 18:35

- J-Je… Dé-désolé.

Oui tu es désolé. Allez ! On bouge ses petites fesses ! Il te faut quoi ? Cinq ans avant de comprendre ? Oui, je suis étrangère ; oui, mes cheveux sont un gyrophare ; OUI. ALORS BOUGE TON CUL.
Je ne sais même pas pourquoi je m’énerve. Peux être mon rapport avec ce poisson… ça m’aurais mis de mauvaise humeur ? Ou c’est juste que la fatigue ? Ou le retour à l’inactivité qui me pèse ? Toujours est-il que j’ai extrêmement envie de râler.

Il à bientôt fini de s’excuser ? Pas que ça soit lourd, mais un peu quand même. Tout ça juste pour le nom d’un poisson. Je me sens ridicule, et surtout, ennuyée. Je pense que râler un bon coup me ferais du bien, mais je vais essayer d’être diplomate. Cet être me gêne et m’insupporte.

[Interlude : joie et bonheur : 0,09 secondes]


-Oh…

Je mets un certain temps à comprendre ce qui viens de m’arriver. C’est froid. Mon visage dégouline. Ça tombe sur mon T-shirt.

- Je… Il… Y a-t-il quelque chose…. Pour réparer… Enfin, que je puisse faire…

Je viens actuellement de me prendre de la glace pilée avec du sirop et beaucoup de colorant dans la figure. Une vague verdâtre viens de s’abattre sur moi. Du melon. Mon T-shirt est blanc. Ma veste est en jean clair.

- D-désolé, vraiment..

-WHAT THE HECK IS DAT ? ARE YOU FUCKING KIDDING ME ?

Je plante mes yeux dans les siens. Grand ouverts, un air ahuri sur ma tête. Je voulais râler. Je vais râler. Il va m’entendre. Beaucoup. Longtemps.

Je passe ma main sur ma joue pour en retirer une partie. Tentative inutile face à ce qui vient de me tomber dessus.

-FUCK FUCK FUCK FUCK FUCK FUCK FUCK FUCK FUCK FUCK……………….FUCK !!!

Je retire ma veste rapidement pour essayer de minimiser les dégats. Mais c’est trop tard. La boisson a déjà fait son œuvre. Une tache mouillée s’étant sur les épaules et sur l’avant. Si le colorant ne part pas, il m’en paye une autre. La même. Et il recoud tous mes écussons.
Je marche rapidement vers le banc au milieu de la salle et pose ma veste dessus.

Je commence maintenant à essayer d’essuyer mon visage, essorer mes cheveux. Je passe mon poignet le long de ma joue, éjectant une bonne partie du melon glacé qui continue de couler. Puis j’essore mes cheveux. Ça va être horrible. Ils vont être tout collant. Ça aurait été de l’eau, je ne dis rien. Enfin, si, j’aurais râlé de la même façon ; mais j’aurais fini par relativiser. ALORS QUE LÀ. C’est horrible. C’est truc sont hyper sucrés. Ça commence déjà à coller. Mon T-shirt aussi est dans un pitoyable état.

Puis mes yeux retournent vers lui.
Soupir d’exaspération.

-WHYYYYYYYYYYYYYYYYYY ? Just like… WHY ?

Ma voix à un ton désespéré quand je dis ces mots. Puis je me rends compte que je suis instinctivement repassée à l’anglais. Il y a des réflexes qui restent. Je ne me débarrasserais pas de ma langue maternelle aussi facilement.
Mes épaules tombent ; j’ai les bras ballant. Mes yeux toujours fixés sur lui.

-Pourquoi ? pourquoi ? POURQUOI ?

Je m’approche de lui, plante mes pieds à quatre-vingts centimètres des siens et fixe ses yeux avec appuis.

-Je voulais juste que tu t’écartes un peu. C’est tout.

J’ai encore ce ton désespéré qui transparait dans ma voix ; mais ce coup-ci, elle est surtout tintée d’agacement.
Je recule un peu.

-Comment je vais faire. Ça colle. Je sens le melon à des kilomètres à la ronde. Mon T-shirt est en train de virer vert étrange.

Mon ton est dur ; explicitement agacé.

__________________________________________________
•  ●  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ●  •

Benefit:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://bluepineapple.tumblr.com http://keimoo.forum-actif.net/t10472-aslinn-eadhra http://keimoo.forum-actif.net/t10494-bonjour-au-revoir
Haruhiko Nakamura
▼ Université - 3ème Année - Capitaine Basket
▼ Université - 3ème Année - Capitaine Basket
avatar

Genre : Masculin Capricorne Cochon Age : 21
Adresse : Résidence U. - RDC - Chambre 2
Compteur 199
Multicompte(s) : Arata Masuda | Populaire

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Les petits poissons dans l'eau... [Haruhiko]   Dim 12 Juin 2016 - 9:05



Aujourd’hui, monsieur Nakamura a l’honneur de vous présenter son guide de survie en société. Tout d’abord, assurez-vous d’être entouré d’un groupe de gens assez conséquent, pour ne pas avoir de possibilité de vous enfuir. Ensuite, trouvez votre cible. Choisissez la bien en fonction de l’effet que vous désirez aborder. Si vous visez plutôt dans l’humiliation solitaire, tentez vers l’enfant, le jeune ou une femme isolée. De préférence pas trop musclé et bien moins imposant physiquement que vous. Ainsi, vous vous délecterez de sa souffrance plus facilement et sans retour de bâton. Si vous recherchez l’effet contraire, alors visez plutôt les personnes aux allures sanguines. A coup sûr vous allez provoquer un incident diplomatique et causer une troisième guerre mondiale à échelle du périmètre dans lequel vous vous trouvez. Si vous êtes plutôt à tendance masochiste, cette technique est faite pour vous ! Vous vous assurez une altercation plutôt bruyante et qui ne passera décemment pas inaperçu. Toute l’attention sera alors braquée sur vous et vous deviendrez la star de l’instant !
Allait-il se faire soudainement attaquer ? Non. Ils étaient dans un lieu public et la sécurité n’était jamais bien loin après tout. Ce n’était pas comme s’il ne pouvait pas comprendre la jeune fille qu’il avait en face de lui. Il mériterait peut être même milles claques que ce ne serait toujours pas assez. Une nouvelle tentative d’excuse face à son absence de réaction… Il ne savait pas comment tout cela allait finir. Allait-elle exploser ? Partir en pleu…

- WHAT THE HECK IS DAT ? ARE YOU FUCKING KIDDING ME ?

Ok. Il avait à peu près compris un « fuck » dans l’histoire, mais il ne comprit pas un traitre mot de ce qu’elle pouvait bien lui cracher à la figure. Néanmoins, il n’eut pas besoin de google traduction dès lors que son regard incendiaire le transperça. Il était dans la merde là, non ?

- FUCK FUCK FUCK FUCK FUCK FUCK FUCK FUCK FUCK FUCK……………….FUCK !!!

Bon. Là au moins, il avait comprit. Ca lui apprendra à dormir pendant les cours d’anglais. Pour une fois que ça aurait pu lui être utile ! Non, c’est totalement faux. Avec la profession qu’il vise, les voyages à l’étranger vont être nombreux. Il garda dans un coin de sa tête d’un jour se mettre à apprendre l’anglais plus sérieusement. Dans la précipitation et surtout toujours scotché par la honte, il l’observa faire, retirant sa veste. Soudainement, son esprit se ralluma. Il voulait lui venir en aide, histoire d’apaiser un peu le malheur qu’il lui avait provoqué. Fouillant dans sa mémoire, il se rappela qu’avant de venir, un promoteur lui avait refilé à lui et sa sœur des mouchoirs humides dont ils faisaient la promotion en ce moment. Frénétiquement, et pendant qu’elle continuait de s’essuyer, il sortit les deux petites pochettes de son sac.

- T-tenez…

Une bien maigre consolation, il en avait conscience. Mais ses deux mains étaient tendues pour lui présenter l’objet.

- WHYYYYYYYYYYYYYYYYYY ? Just like… WHY ?

Oh, elle avait demandé « Pourquoi » ! Il ne savait pas ce que « like » signifiait, mais il avait comprit la phrase ! C’était déjà un bon début, il était plutôt fier, sur ce coup. Son esprit se mit à réfléchir à vitesse grand V. Comment allait-il lui dire qu’il ne parlait pas anglais ? Peut-être qu’elle ne comprenait rien à ce qu’il pouvait lui raconter depuis tout à l’heure… Allez, Haruhiko, rappelle-toi ! « I », pour le « je ». Pour « parler » c’était « spik » ou quelque chose du genre. Peut-être que s’il signait la négation avec un geste elle pourrait comprendre ?

- Pourquoi ? Pourquoi ? POURQUOI ?

Oh. Elle parlait Japonais ? Il se sentit stupide. Bien évidemment qu’elle parlait Japonais, elle s’était adressée très clairement à lui précédemment pour lui dire de se pousser. Demande qu’elle réitèra. Alors, en bon Japonais qu’il était, il recula de deux pas afin de lui laisser son espace vital.

- Je…

Qu’est-ce qu’il pouvait se sentir inutile en cet instant… Pour sûr qu’elle sentait fort le melon, c’était le cas de dire. Que pouvait-il faire pour l’aider ? Elle avait payé son entrée et pour se changer il fallait certainement qu’elle rentre chez elle. Pouvait-il lui dédommager financièrement ? Il repensa à son porte monnaie et au tarif d’entrée qu’il avait payé pour sa sœur, pleurant intérieurement la tristesse de son compte en banque. Et en même temps, il se devait d’assumer ses actes. Puis, il se souvint d’un détail. Refouillant dans son sac, il en sorti un petit sac plastique et le tendit légèrement à la jeune fille.

- Je… C’est… Un tshirt. Il est propre et repassé… Si ça peut dédommager, en attendant… Pour celui là, la veste… Je… S’ils ne sont pas récupérable, je peux vous rembourser leur prix d’achat.

Pitié, par pitié, qu’elle ne fasse pas parti de la jet set de Keimoo avec des sacs et des chaussures de luxe qu’il ne pourrait même pas se payer une fois dans sa vie.


__________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Every single days.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/MichiyoPictures http://keimoo.forum-actif.net/t10287-haruhiko-nakamura-le-ballon-dans-la-peau http://keimoo.forum-actif.net/t10292-carnet-de-bord-d-haruhiko-nakamura http://keimoo.forum-actif.net/t10343-livret-scolaire-d-haruhiko-nakamura
Aslinn Eadhra
♠ Lycée - Quatrième année
avatar

Genre : Féminin Bélier Tigre Age : 19
Adresse : Internat
Compteur 236

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Les petits poissons dans l'eau... [Haruhiko]   Ven 17 Juin 2016 - 18:53

Je le regarde me tendre ce qui semble être des petites serviettes humides. Vous savez, celle qu’on vous distribue après avoir mangé des huitres. Je n’aime pas les huitres, mais là n’est pas la question. Deux petits sachets devants moi, contenant deux malheureuse petites serviettes dans lesquelles un produit un peu chimique supposé nettoyer a été inséré.
Je tombe des nues.
Ce n’est même plus de l’accident là. C’est du foutage de gueule. Tous mes muscles se décontractent, laissant mes membres tomber ballants. Seuls mes sourcils tiennent le coup ; remontant sur l’avant, venant crée le masque du désespoir sur mon visage.

-C’est une blague. Une grande et immense blague.

J’ai la voix presque cassée par le désespoir que me cause ce geste ridicule.

-Tu veux quoi ? Que je m’essuie le bout des doigts ? Et qu’en plus je te remercie après ?

Ricanement.
Je crois qu’on arrive à un point de non-retour. Ça va être dur pour lui d’avoir droit à autre chose que du mépris de ma part. Je crois que je le trouve encre plus méprisable quand il recule de deux pas, suite à m’avoir entendu répéter que je voulais qu’il se pousse. J’ai parlé au passé non ? ça ne sert plus à rien maintenant. Comme si le nom de ce fichu poisson m’intéressait encore. L’avenir de mon T-shirt est bien plus important.

Je l’observe recommencer à fouiller dans son sac. Je crois que si tu ressorts les petites lingettes je ne pourrais rien faire d’autre que rire. Un grand rire aussi sarcastique, que méprisant et désespéré à la fois.
Pourtant, c’est un sachet plus grand qu’il sort.

- Je… C’est… Un t-shirt. Il est propre et repassé… Si ça peut dédommager, en attendant… Pour celui là, la veste… Je… S’ils ne sont pas récupérable, je peux vous rembourser leur prix d’achat.

Un T-shirt. Il gagne deux points dans mon estime. Bon, il a dû en perdre au moins deux cent quatre-vingt-sept de base, mais c’est déjà mieux que sa première tentative ridicule de tout à l’heure. Je continue de l’observer avec un air dur. J’ai juste envie qu’il sente bien à quel point je lui en veux actuellement.

Je passe ma main dans mes cheveux, constant une fois de plus qu’ils commencent déjà à être collants, tout en soupirant bruyamment. Essaye de relativiser. Essaye. Vraiment. Ça ne sert à rien, la toute de suite, de râler encore. Tout ce que tu vas faire, c’est faire pleurer cette perche devant toi. Enfin, il le mériterait. Pour m’avoir reversé ÇA dessus. Mais je n’ai même plus envie de continuer à crier. Il faudrait que j’essaie de faire quelque chose de constructif.
J’ai un regard vers l’aquarium. Mon poisson n’est même plus là. Ce n’est pas plus mal. J’aurais eu honte de me ridiculiser devant lui.
C’est triste. Je prends plus en considération le poisson que mon entourage. Un jour mon esprit me perdra.

Suite à ces quelques secondes d’égarement, je reporte finalement mon attention sur l’autre en face de moi. Il essaye de faire quelque chose de constructif lui au moins. Même si l’acte désespéré de me proposer des petites lingettes pour m’essuyer était pathétique, il arrive quand même à enchainer d’une certaine façon.

Re-soupir.

-Je suppose que c’est ce que j’ai de mieux à faire pour l’instant.

Je prends le sac et commence à me retourner. Finalement, je me remets face à lui.

-Et autant mon T-shirt, je m’en fiche pas mal, mais ma veste c’est une autre histoire. Elle n’a pas couté cher, mais elle a une valeur plus sentimentale.

Ça fait plus de cinq ans que je l’ai sur le dos. Je me sens nue sans elle. Alors de la voir fichue à cause d’un granité me rendrais vraiment triste. Je crois que je pleurerais si la tâche ne part pas. Elle a vraiment intérêt à partir. Je ne sais pas ce que je ferai sinon. Ça m’étonnerait que j’en trouve une similaire ici, et même si j’en trouvais une, ça ne serait pas pareil. Je l’ai depuis que je suis au collège. Je ne suis pas vraiment attachée à grand-chose, mais ce morceau de tissus là, j’y tiens.

Je tourne les talons assez brusquement, et repars récupérer ma veste que j’avais laissée sur le banc, en essayant de limiter les dégâts déjà causés.
Je vais aller aux toilettes pour changer de T-shirt au moins.

-LES TOILETTES !

Je me retourne vers lui. Mais pourquoi je n’y ai pas pensé plus tôt.

-Il y a un lavabo dans les toilettes ?

Cette question n’en était pas vraiment une ; plutôt une façon de me confirmer à moi-même ma pensée.
Je cherche du regard les toilettes. Le petit insigne vert dans un coin. Trouvé.
Je me dirige rapidement vers ce dernier. J’entre dans les toilettes des femmes et, sans trop réfléchir, appuie sur le bouton pour lancer l’eau et met la tête en dessous.
Je sens le sucre couler lentement de mes cheveux.
Pauvre petite vielle à côté de moi. J’ai dû la traumatiser. Bah. Une victime de plus ou de moins ; je n’en suis plus à ça près. J’ai encore son T-shirt dans la main. Je coince ce dernier entre mes jambes et utilise maintenant mes mains pour faire couler l’eau jusque dans mon coup.
Quand je relève la tête, mes cheveux mouillés sont un magnifique rideau entre moi et le monde. Je les essore au-dessus du lavabo. Il ne semble plus y avoir de sucre dedans. Ils n’ont plus cette texture collante qu’ils commençaient à avoir.
Par contre, j’ai encore tout le coup joyeusement collant. Juste passer de l’eau n’a apparemment pas suffit. Je reprends de l’eau entre mes mains et les fait couler de ma mâchoire à ma clavicule, laissant ruisseler jusque sur le col de mon T-shirt. Je me repenche en avant, et met carrément le col de mon T-shirt sous le jet d’eau.
Quand je me relève, c’est toutes les épaules et l’avant de mon T-shirt qui ruissèlent.

Laporte des sanitaires des femmes est encore grande ouverte. Je sens ces regards extérieurs peser sur une étrangère qui fait son cirque. Mais mine de rien, l’eau est bien plus agréable que le granité.
Je fais un sourire à mes spectateurs, puis part dans l’une des toilettes pour changer de T-shirt. JE ne vais peut-être pas non plus leur faire un strip-tease. Ils ont déjà suffisamment profité du spectacle comme ça.

Un fois cachée par les cloisons de contre-plaqué des toilettes, je retire mon T-shirt. Il est lourd à cause de l’eau. Mais l’arrière est encore sec. Je vais l’utiliser comme une serviette.
Commençant par sécher d’une façon relative le haut de mon buste, j’essaie autant que possible d’éviter le contact entre les parties sèche et humides du tissu.
Je passe aux cheveux. Haha. Séchage relatif hein. On va s’en contenter.

Je ne suis pas vraiment sèche, mais c’est mieux que rien. Et puis heureusement que je ne me maquille pas. Ça aurait été encore plus galère.

J’enfile le T-shirt qu’il m’a prêté. Il est trop grand. Mais ça c’est comme tous mes T-shirt de toute façon.
Mes cheveux ont déjà commencé à mouiller les épaules quand je ressors des toilettes.
Je passe mon T-shirt sous l’eau entièrement ce coup-ci. On va essayer de sauver ce qu’on peut.
J’observe maintenant ma veste. Il n’y a que l’épaule droite qui a été touchée. J’ai réagis assez rapidement pour qu’elle ne subisse pas trop. Je passe l’épaule sous l’eau, frottant de façon à faire partir le sucre autant que possible. Ce n’est pas le sucre qui m’inquiète le plus, mais plutôt le colorant. Il semble néanmoins s’atténuer. Ça me rassure un peu. Il devrait disparaitre complètement quand je la laverais correctement.

Je ressors, mon T-shirt essoré dans une main, ma veste dans l’autre et cherche du regard la chose qui m’a valu tous ces problèmes. Je le trouve et retourne vers lui.

-Bon. J’ai rincé comme j’ai pu. Ça devrait logiquement partir.

Soupir. Ça m’énerve encore, mais mes nerfs se sont calmé par rapport à tout à l’heure.

-Comment est-ce que je fais pour te rendre le T-shirt ?

__________________________________________________
•  ●  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ●  •

Benefit:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://bluepineapple.tumblr.com http://keimoo.forum-actif.net/t10472-aslinn-eadhra http://keimoo.forum-actif.net/t10494-bonjour-au-revoir
Haruhiko Nakamura
▼ Université - 3ème Année - Capitaine Basket
▼ Université - 3ème Année - Capitaine Basket
avatar

Genre : Masculin Capricorne Cochon Age : 21
Adresse : Résidence U. - RDC - Chambre 2
Compteur 199
Multicompte(s) : Arata Masuda | Populaire

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Les petits poissons dans l'eau... [Haruhiko]   Jeu 11 Aoû 2016 - 23:40



Son ricanement stoppa pendant quelques instants sa respiration, comme suspendu au verdict qui devait tomber. Quelle sentence allait-elle donner pour ce préjudice ? Pour une fois, le sportif se dit qu’il n’allait pas simplement l’attendre sagement, mais plutôt agir en conséquence en réfléchissant à un plan B. Ou plutôt C, à l’heure qu’il était. Il en est que ce T-shirt de rechange qu’il avait toujours dans son sac pouvait apporter une solution. Qui au pire n’aboutirait pas et il aurait à repayer pour un nouveau vêtement. Tandis qu’il s’attendait à ce que la bombe rousse explose de nouveau en de multiples jurons dont il ne comprenait rien à la traduction, il l’entendit soupirer.

- Je suppose que c’est ce que j’ai de mieux à faire pour l’instant.

Pour ce qui était du T-shirt, il fut au moins rassuré de savoir qu’elle ne faisait pas parti de la jetset de Keimoo, totalement superficielle et ne jurant que par ses biens matériels. Malheureusement pour lui, la suite ne fit qu’augmenter en flèche ses remords. La veste avait une valeur sentimentale…

- Oh… J’espère que ça partira…

Difficilement, il dégluti. Doucement, il se sentait flancher sur une pente glissante dans laquelle le remord l’aurait fait prisonnier. Son regard fut perdu dans le vide jusqu’à ce qu’elle tourne brusquement les talons, son esprit reprenant vie au monde qui l’entoure. L’électrochoc qui signa son retour complet fut son exclamation soudaine. Les toilettes ? Pourquoi diable crier les toilettes ? Si elle avait une envie pressante, il n’avait pas spécialement envie de le savoir… Enfin…

-Il y a un lavabo dans les toilettes ?

Un lavabo… OH. Bien évidemment ! Pourquoi n’avait-il pas songé au point d’eau des toilettes ? Peut-être qu’en y passant un léger coup d’eau dessus, les dégâts pourraient être amoindris. Bien plus efficace que ses stupides lingettes rince-doigts…

- O-oui, je suppose ?

La voyant repartir à toute vitesse, Haruhiko fut prit de court, ne sachant ce qu’il devait réellement faire. Puis, il leva le regard dans la direction où elle se rendait… Oh. Les toilettes, effectivement. Instinctivement, et sans vraiment savoir pourquoi il le faisait, il la suivit de quelques pas. Jusqu’à se rendre compte qu’elle avait laissé les portes des toilettes pour femme ouvertes et qu’il… Etait clairement en train de regarder dedans. Se raidissant aussi tôt, il tourna le dos à la pièce, plaquant ses épaules contre le mur voisin. Il se sentit quand même honteux d’avoir ainsi observé quelques instants, intrigué par cette étrangère lavant ses cheveux, alors qu’il s’agissait de la pièce pour les femmes.

Ces quelques minutes furent pour lui bien trop longue.

Sa sœur ne semblait toujours pas revenir, d’autant plus qu’il n’avait plus de granité et qu’il allait très certainement se faire passer un savon pour ça. Bien que rien ne soit pire que ce qu’il venait présentement. Lorsqu’il entendit la voix de l’étrangère à l’accent japonais très peu prononcé –et ce malgré que son élocution soit très bonne- il sursauta, s’étant à nouveau perdu dans ses pensées en attendant.

- J-J’espère que ça pourra partir, oui…

Elle était encore énervée, c’était certain. Néanmoins, sa question le surprit. A vrai dire, il s’était attendu à devoir repayer éventuellement un vêtement de marque. Par conséquent, le sacrifice du T-shirt lui avait paru vraiment naturel. Elle voulait donc le lui rendre.. A réfléchir, il aurait certainement fait la même chose.

- Tu habites sur Keimoo ? Je… Je suis étudiant à l’Académie. Du coup, je suis là toute la semaine et les week-ends aussi. Je peux m’arranger quand ce sera bon pour toi. Et … Je viendrais le chercher moi. C’est… C’est la moindre des choses.

Peut-être qu’un jour il arrêterait de s’en vouloir pour tout. Mais pas demain, il devait rendre compte à sa culpabilité.

__________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Every single days.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/MichiyoPictures http://keimoo.forum-actif.net/t10287-haruhiko-nakamura-le-ballon-dans-la-peau http://keimoo.forum-actif.net/t10292-carnet-de-bord-d-haruhiko-nakamura http://keimoo.forum-actif.net/t10343-livret-scolaire-d-haruhiko-nakamura
Aslinn Eadhra
♠ Lycée - Quatrième année
avatar

Genre : Féminin Bélier Tigre Age : 19
Adresse : Internat
Compteur 236

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Les petits poissons dans l'eau... [Haruhiko]   Mer 17 Aoû 2016 - 17:17

C’est un manche a balais que je retrouve quand je sors des toilettes. Son sursaut quand je lui parle n’est que trop explicite. Je suis stressante a ce point ? Je l’observe avec un air consterné chercher a me répondre. Formuler des mots, des phrases, tout ça… ça lui réussit plutôt bien pour l’instant. C’est correct va t-on dire.
Heureusement que tu espère que ça va partir. Tu m’aurais dit le contraire je t’aurais frappé.

Bref.
Le fait que je veuille lui rendre son t-shirt à l’air de le surprendre. Et oui, je fait preuve de bon sens de temps en temps. Je n’ai pas l’intention de partir comme une voleuse avec ce bout de tissus ‘’malgré’’ ce que tu viens de faire. Les granités ne te réussissent pas. Tu devrais essayer les cookies. Au moins, ça ne tache pas ; et tu ne risque pas de les renverser sur la première personne qui viens te parler. Tu as des problèmes de sociabilité ? Ça ne m’étonnerais pas franchement. Le jour ou tu veux une copine, évite vraiment les granités. Ça serais mauvais pour toi et ta vie sociale. A moins que tu ne tente ta chance avec les poissons. La communication est quelque peu compliquée -je viens d’essayer- mais au moins eux sont protégés par la vitre.
J’aurais aimé être un poisson aujourd’hui en fait. Tranquillement cachée derrière ma vitre, celui de tout à l’heure serais tranquillement venu m'a abordé. On aurais tranquillement discuté autour de nourriture pour poisson. J’aurais tranquillement tiré mon coup, puis je serais tranquillement partie dans un autre aquarium. Pas de granité sauvage et de grande perche déconnectée.
Simplement la tranquillité d’une vie de poisson.

Reprends toi Aslinn. Tu restes humaine et parfaitement terrestre pour le moment.
Alors comme ça ce type est a Keimoo.
Génial.

J’irai m’acheter un café spécialement pour le jour ou je le croiserais dans l’académie. Pour pouvoir lui reverser dessus et qu’on voit un peu si ça lui fait plaisir.

Non, en vrai il à l’air sincèrement désolé. Mais je suis tout aussi sincèrement énervée.
Relativise.

Tu as les cheveux mouillés, nous sommes en avril, tu vas avoir froid, tomber malade. En plus tu vas garder une grosse tache verte sur ta veste. Tu vas sentir le melon pour le restant de tes jours.
STOP.
Relativise j’ai dit.

Un sourire factice, complètement explicite quand à l’énervement que je retiens encore, barre mon visage. Je dois avoir une tête de félin près a égorger sa proie. Mais je souris quand même. Presque ça en serais du sadisme.

-Oh, je suis aussi à Keimoo. J’habite aussi dedans. Ma maison est de l’autre coté du monde, je ne vais peut-être pas prendre l’avions tous les soir juste pour aller dire bonne nuit à ma famille.

HAHAHA.
Comme si je disais bonne nuit a ma famille. Jamais je n’ai fait un truc du genre. La n’est pas la question. Retourne au présent.

-Enfin bon. Si tu veux tu passe le récupérer à l’internat dans la semaine. Je suis chambre 04, au rez de chaussé.

Je soupire explicitement une fois de plus. Je peux partir ? Je ne tiens pas vraiment a socialiser avec cet chose, et vu mon étant actuel, je ne garantis pas de rester diplomatique très longtemps. J’ai réussit a me calmer, mais je ne sais pas combien de temps l’accalmie va durer. C’est mieux pour sa santé a lui que je m’en aille. Et puis j’ai envie d’une douche. J’ai envie mettre mes vêtements a laver. L’odeur du melon en va bientôt commencer à m’écœurer.

Je commence à tourner les talons.

-Je vais y aller. J’ai envie de me doucher pour finir d’enlever le sucre ; et je verrais aussi ce que je peux faire pour ma veste.

Je fini de tourner les talons. Je me dirige vers la sortie de l’aquarium, faisant a peine attention à ce qui m’entoure. Je voulais perdre mon après-midi ? Je ne pouvais pas faire mieux. La population présente se densifie au fur à mesure que j’approche de la sortie, pour atteindre un niveau record quand j’arrive dans la boutique. Et oui. On ne sort pas sans passer par la boutique.
Dire que j’avais envisager de retrouver mon poisson ici. Mon argent ira ailleurs.

Je joue des coudes pour finalement réussir à accéder à l’extérieur. Je respire.
Bon, un odeur de melon, mais je respire quand même.
Je commence a me diriger vers le tram pour retourner à l’académie.

__________________________________________________
•  ●  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ●  •

Benefit:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://bluepineapple.tumblr.com http://keimoo.forum-actif.net/t10472-aslinn-eadhra http://keimoo.forum-actif.net/t10494-bonjour-au-revoir
 
Les petits poissons dans l'eau... [Haruhiko]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mort d'un nombre important de poissons dans le Lac Azuei
» Petite patrouille avec mes mentors[Pv Source aux Petits Poisson et Lac de Givre]
» 01.01/29.C.Chicago - Mettre les petits plats dans les grands...
» ULLA X CANICHE F 4 MOIS LES PETITS INNOCENTS FA 27
» La réintroduction de poissons dans le lac Azueï redonne espoir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
₪ Académie Keimoo ₪ :: ₪ Keimoo ville et quartiers ₪ :: ► Hebi :: Long Beach :: Ningyo Akoi: l'aquarium.-
Sauter vers: