₪ Académie Keimoo ₪

The Future is like a puzzle with missing pieces: difficult to read, and never, never what you think.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Take a breath [Satoshi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Aslinn Eadhra
♠ Lycée - Quatrième année
avatar

Genre : Féminin Bélier Tigre Age : 19
Adresse : Internat
Compteur 236

KMO
                                   :

MessageSujet: Take a breath [Satoshi]   Mar 12 Avr 2016 - 18:14

Les cours, les cours, les cours.
Je n’en peux plus. C’est une horreur. Dire que je me considérais comme ayant un niveau de Japonais plutôt correct. Et bien je m’enfonçais le doigt dans l’œil jusqu’au coude. Jamais je n’aurais cru qu’il y avait un tel écart entre parler et écouter. J’ai dû communiquer en Japonais jusqu’aujourd’hui ; et je m’en sortais plutôt bien, si je passe au-dessus des sourire en coins de ceux qui m’entendre ouvrir la bouche, à cause de mon accent. Oui je suis étrangère. C’est écrit sur ma tête pourtant. On dirait qu’à chaque fois ils s’attendent à ce que je parle un Japonais beau et lisse avec une prononciation parfaite. Vous avez déjà vu des natifs d’ici avec des cheveux orange fluo ? Un peu de bon sens et vous n’aurez pas cet air surpris-moqueur à chaque fois que je prononce trois mots.

Les cours sont une horreur. Je veux retourner en Irlande. Je veux entendre parler une langue audible. Quelque chose de facile à comprendre.
Non en fait. Je ne veux surtout pas retourner en Irlande. Mais qu’est ce qui m’a pris d’aller au Japon ? Pourquoi j’ai fait ça ? Avec tous les pays anglophones qu’il y a dans le monde, j’ai choisi le Japon.
WHY ? Just what happened in my head when I chose it ?

Déjà qu’en temps normal, je galère pas mal en cours ; avec quatre ans à rattraper, il a fallu que je choisisse un pays comme le Japon ou la quantité de travail à fournir est monstre. J’ai entendu dire que le Japon est le pays avec le plus de suicides, et que la cause est, justement, l’overdose de travail fourni pour les cours. Parce que ces bruns, en plus d’avoir des cours hyper condensés et rapides – comme je viens de le découvrir dans la douleur- ont presque tous des cours particuliers chez eux le soir. Et moi, en plus, je dois tout traduire. Les professeurs parlent vite, beaucoup trop vite. Il y a bien trop de signes sur feuilles d’exercices ; et il y a bien trop de feuilles d’exercices tout court d‘ailleurs. J’ai peur de m’être lancée dans quelque chose d’extrêmement fatigant. Je vais devoir fournir toujours plus d’efforts et c’est une idée qui ne me plait pas. Je n’ai rien contre les cours ou le fait d’apprendre ; mais si ça devient trop envahissant je stature.

J’en suis d’ailleurs au point où mon esprit commence à saturer. Cours de maths en Japonais. Si ça avait été des calculs ça aurait été facile. Les chiffres font partie des choses que je maitrise le mieux. Sauf que ça aurait été trop simple si ça n’avait été que ça. Les maths ne se résument malheureusement pas qu’a des chiffres. Problèmes, situation, mise en application, fonctions étranges et j’en passe. Je crois que sur cette heure de maths j’ai dû plus faire fonctionner mon cerveau que sur toute mon année de lycée en Irlande. Ils sont sadiques avec moi ces Japonais.
C’est à peine si j’ai eu le temps de découvrir ma classe. Je me suis retrouvée dans ce groupe de gens avec lesquels je vais étudier toute l’année, et le seul contact que j’ai eu avec eux jusqu’alors n’a été que visuel. Eux aussi ont bien pris leur temps pour admirer le feu de mes cheveux. Vous êtes jaloux hein ?
Socialiser avec eux risque d’être difficiles. Pour la plupart, ils se connaissaient tous déjà ; ou connaissent d’autre gens dans l’académie. D’un autre coté je ne suis pas vraiment le genre qui va chercher à aller vers eux. En fait, ça ne m’intéresse même pas du tout. Je vais essayer de ne pas les dégouter de moi dès le début. On ne réédite pas l’entrée au lycée que j’ai eu en Irlande.

La sonnerie arrive comme un sauveur au milieu d’un énième exercice. Je sens mon cerveau se liquéfier. Une pause. J’en jouirais presque. En plus, je ne reprends pas les cours directement. J’ai un trou dans mon emploi du temps. Rien à faire. Du vide. C’est merveilleux.
Enfin ; rien à faire. Je ne vais rien faire. Vu comme les autres ont l’air partis, ça va être direction CDI pour trouver une table et finir ce sur quoi ils ont été interrompus. Bonne chance très chers. Je comprends que votre pays soit autant touché par le suicides. Autorisez-vous des pauses bon sang !

Je laisse donc les bruns à leur maths et me dirige vers les escaliers. J’ai passé deux semaines à errer dans les bâtiments sans but. Je les connais bien maintenant ; et je sais très bien ou mène cet escalier.
Une marche, deux marches, trois… Je monte ces escaliers qui m’emmènent au plus haut de l’académie. J’ouvre une dernière porte et arrive sur le toit.

Il fait beau dehors ; une légère brise souffle. Il ne fait pas encore chaud, mais il ne fait plus froid non plus. Avril. C’est une période de l’année que j’apprécie vraiment.

Je m’avance vers la rambarde qui borde le rectangle dessiné par le toit du bâtiment. Je monte un pied, puis l’autre sur la barre la plus basse et me penche au-dessus du vide. Je respire un coup. Ça fait vraiment du bien.

Après avoir embrassé la vue, mon regard revient vers le bâtiment. Je ne suis pas seule. Dommage.

Il y a ce blond qui dort, adossé à un mur. Il a l’air bien endormis. C’est drôle. Un blond. Pas un brun.

Je suis méchante, ou pas ?
Hésitation.
Bah. Je suis méchante.

Je m’approche du blond et m’accroupis face à lui. Il a l’air bien endormis. Sa poitrine se soulève lentement à chaque respiration ; je pense que sans ce mouvement, j’aurais eu un doute par rapport au fait qu’il soit bien vivant.  On dirait qu’il ne respire pas.

Je lui plante mon index dans la joue. On va voir s’il réagit.


Dernière édition par Aslinn Eadhra le Ven 15 Avr 2016 - 14:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://bluepineapple.tumblr.com http://keimoo.forum-actif.net/t10472-aslinn-eadhra http://keimoo.forum-actif.net/t10494-bonjour-au-revoir
Satoshi Sakutaro
► Université - 2ème année - Capitaine Combat Sans Armes
► Université - 2ème année - Capitaine Combat Sans Armes
avatar

Genre : Masculin Verseau Buffle Age : 20
Compteur 423

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Take a breath [Satoshi]   Mar 12 Avr 2016 - 18:44

Quel idiot ! Je ne peux jamais m’empêcher d'en faire trop sur le moment, puis je le regrette. Sévèrement. Ce matin, je me suis levé a l'heure habituelle, cinq heures, et je suis partis pour mon footing journalier. Arrivé a la marque des dix kilomètres, la ou je m’arrête habituellement. J'avais était plus vite que d'habitude et aussi je décidais de continuer. Qu'elle mauvaise idée.

J'ai courus deux kilomètres de plus avant d'enfin me décider a rentrer prendre une douche. Il était déjà presque sept heures, et les cours ne commencent pas tard dans cette académie, bien qu'il y en ai moins que lorsque j'étais au lycée, les avantages de la vie universitaire. J'ai du éfféctuer le reste de mes habitudes matinales au pas de course. Une douche, un petit déjeuné (habituellement je mange équilibré, mais il semble que cette fois je n'avais plus vraiment d'autre choix que deux tartines grillées recouvertes de beurre. Il me faudra passer a la supérette prêt de l'académie...).

Je m'habille plutôt rapidement par rapport a d'habitude, j'aime prendre mon temps, et après avoir enfilé un jean et ma veste noir, je sors de ma chambre et débouche au niveau du rez de chaussé de l'internat. Après encore plusieurs longues minutes, j'arrive enfin a mon cours. En retard. Ce n'est pas si étonnant de ma part, les profs ont toujours fini par baisser les bras devant cette habitude d'arriver au moins 2 minutes après le début du cours.

Je dérange le cours, je prend une place libre et....le trou noir. Il semble que cet ajout de distance plus le fait de m’être couché tard la veille ( je n'ai pas vu l'heure passer au dojo, encore une mauvaise habitude pour quelqu'un qui veux une vie saine).

Je lutte pendant plus de deux heures, les yeux mi-clos, ne comprenant rien a ce que l'enseignant raconte. Pas de soucis, je rattraperais plus tard. Lorsque enfin nous sommes libérés, je me rend compte que tout le bâtiment est bondé. Extrêmement mal a l'aise, je me dirige d'un pas vif vers l'escalier menant au toit, tout en tirant sur le col de ma veste par inadvertance, une manie que j'ai depuis longtemps. J'ouvre la porte, ouf, il n'y a absolument personne sur le toit. Je referme derriere moi et m'avance afin de pouvoir regarder l’extérieur grouillant d'étudiants, comme des fourmis, tous sur le pied de guerre, ne voulant pas perdre une seule minute alors qu'ils pourraient faire quelque chose d'autre plus important.

Je ne peux pas les distinguer d'ici, trop petits, trop loin. Je me retourne et je vais m'assoir le dos contre le mura coté de la porte qui donne sur l’intérieur du bâtiment. Bien que ce n’était pas le but, ma tête penche dangereusement, puis le trou noir, encore une fois.

Je sens soudainement quelque chose. Je suis réveillé, mais je n'ouvre pas les yeux, manœuvre de protection élémentaire. Quelque chose s'enfonce dans ma joue. Un crayon ? Non, c'est moins froid que de l'acier ou du plastique, un doigt ?

Mon cœur commence a battre un peu plus vite, qui est en ce moment a coté de moi?

J'entrouvre un œil, ayant l'impression d'avoir soudainement le soleil en face de moi. Du moins, une couleur proche. Du orange, flamboyant et vif. J'ouvre mon deuxieme œil, et descend le regard vers le visage qui m'observe. Une fille. Mon dieu, cette journée etait vraiment une galère. Je garde mon regard braqué dans le sien, ne sachant que faire. Aprés une dizaine de secondes, je parviens enfin a articuler, tout en me sentant rougir:

- Que....euh...je peux savoir ce que tu fais avec ton...ma joue ?

__________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Récompenses:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forum-actif.net/t10499-sakutaro-satoshi-en-charge-zakuro http://keimoo.forum-actif.net/t10513-le-timide-guerrier http://keimoo.forum-actif.net/t10500-livret-scolaire-de-satoshi-sakutaro
Aslinn Eadhra
♠ Lycée - Quatrième année
avatar

Genre : Féminin Bélier Tigre Age : 19
Adresse : Internat
Compteur 236

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Take a breath [Satoshi]   Mar 12 Avr 2016 - 19:35

La réaction arrive à retardement. D’abord son visage se contracte, puis comme s’il lui fallait du temps pour comprendre ce qu’il lui arrivait, ouvre un œil, puis l’autre. J’observe lesdits yeux descendre. C’est bon ? tu ma vue ? Je n’ai pas encore la capacité de devenir invisible. Enfin pas que je sache. Et de toute façon c’est une capacité qui ne m’intéresse pas. Ça ne servirai à rien.

- Que....euh...je peux savoir ce que tu fais avec ton...ma joue ?

Sa remarque m’arrache un sourire. Je ne souris pas facilement pourtant, mais je dois avouer que sur le coup, la mine déconfite qu’il affiche me fait rire intérieurement. Sa tête m’amuse. Son air désespéré m’amuse. Je suis désolé pour ce petit être blond ; mais il va devenir ma victime de la journée.

« J’en teste l’élasticité »

J’éloigne mon doigt de sa joue. Puis reviens à l’attaque. Ça serait trop dommage de ne pas profiter un peu plus de mon nouveau jouet. Je prends chacune de ses joues entre mes doigts et tire pour voir jusqu’où je peux aller.
Moi qui d’habitude n’aime pas du tout le contact humain…
Je dois vraiment être fatiguée. Trop de cours, trop de japonais, trop de maths.

Je relâche ses joues.

« Désolé, c’était beaucoup trop tentant. Tu étais la, assis, endormis. Mes doigts n’ont pas résisté. »


Dans une contraction de mes quadriceps, je me relève. La position accroupie n’était pas confortable, et la transition a la position verticale se fait difficilement. J’entends mes vertèbres craquer. Mes Dr. Martens bien plantées dans le sol, mes yeux refont le tour du toit. Personne d’autre à embêter. C’en est presque dommage. J’observe d’en haut le blond que je viens de tirer de son sommeil.

Je savoure cet instant. Ça n’est pas fréquent que je puisse regarder les gens de dessus. Mon égo a son petit instant de gloire de la journée. Je dois baisser les yeux pour le regarder. Fierté.
Mais je sais parfaitement que cette domination n’est qu’illusoire ; et il lui suffirait de se lever à son tour pour inverser les positions. Enfin, c’est toujours ça de pris.
Je continue de le fixer. Il n’a rien de particulier. A part le fait qu’il soit blond. Il n’avait pas d’accent quand il a parlé et il a les mêmes yeux que les bruns qui m’entourent depuis deux semaines. Un métisse probablement. Ce n’est pas comme si le fait qu’il soit japonais ou pas m’importais ; mais le fait d’avoir rencontré un confrère non-brun m’a fait plaisir. Peut-être ce qui m’a amené a créé un contact aussi facilement.

Ma réaction m’étonne vraiment. Je pense qu’en temps normal je l’aurais juste remarqué ; aurais soupiré du fait de ne pas être vraiment seule et serait partie à un autre bout du toit.
Mais bon. Après tout. Pourquoi pas.

« Qu’est ce qui t’a amené à venir échouer ici ? »


__________________________________________________
•  ●  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ●  •

Benefit:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://bluepineapple.tumblr.com http://keimoo.forum-actif.net/t10472-aslinn-eadhra http://keimoo.forum-actif.net/t10494-bonjour-au-revoir
Satoshi Sakutaro
► Université - 2ème année - Capitaine Combat Sans Armes
► Université - 2ème année - Capitaine Combat Sans Armes
avatar

Genre : Masculin Verseau Buffle Age : 20
Compteur 423

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Take a breath [Satoshi]   Mar 12 Avr 2016 - 20:12

Lorsque mon interlocutrice lâche un sourire devant ma réponse, je me sens fondre de honte. Quel idiot. "Qu'est ce que tu fais avec ma joue ?" C'est évident, elle enfonce son doigt dans ma joue, pourquoi je pose une question stupide dont je connais déjà la réponse ?

Il ne me semble pas l'avoir déjà vu. Je connais la plupart des filles étudiantes. J'observe beaucoup, et je suis assez observateur, j'ai l'habitude de remarquer toujours un petit quelque chose qui me fait me rappeler de la personne. Un grain de beauté apparent, une mèche légèrement différente de la normal, un nez long ou fin, bref, ce genre de truc qui pourrait facilement me faire passer pour un stalker dans n'importe quel anime qui passe sur tv Tokyo a six heure le matin quand je me prépare a aller faire mon footing.

Je me remet dans la situation présente et observe lentement son visage, oui, je ne l'ai jamais vu, impossible pour moi d'oublier un visage pareil. Elle n'est pas Japonaise, c'est évident, même moi j'ai les yeux plus bridés qu'elle. Et ces cheveux, incroyable. Si j'étais le genre de garçon populaire s'octroyant de nombreux gestes d’affections, j'aurais sans doute passer ma main dans ses cheveux. Mais je me retenais, assez facilement. Je n'aurais jamais eu le courage de faire une chose pareil. J'entend soudain une voix féminine qui sort entre ses lèvres. Cette voix me faire prendre conscience que je suis vraiment dans la situation ou je pense être.

" J'en teste l'élasticité "

Elle retire lentement son doigt et je pousse un soupire de soulagement, très court néanmoins, quand je sens ses deux mains empoigner mes jours et les tirer. Ce n'est pas douloureux, loin de la. Je me rappel le coup de pied que je m'étais prit non loin de sa main, qui m'avait cassé net une dent et qui m'a offert une petite cicatrice que je porterais a vie. Je rougis de plus belle en baissant le regard, sans rien faire. Ce n'est pas de la soumission, j’attends juste qu'elle me lâche. Ses mains sont chaudes. Le contact humain, féminin. Je le connais tellement peu que s'en est presque agréable.

Elle finit par me lâcher après ce qui m'a a la fois semblé une éternité et un instant, avant de dire:

"Désolé, c'était beaucoup trop tentant. Tu étais la, assis, endormis. Mes doigts n'ont pas résisté."

Je la regarde se relever, avec un air presque béat sur le visage. Bon sang, si je pouvais reprendre le contrôle de mon cerveau, je serais en mesure de me lever et de partir d'ici avant de me ridiculiser d'avantage. C'est pour ça que je déteste les autres humains, j'ai l'impression d’être insignifiant en face d'eux.

Elle est désormais debout devant moi. Je me rend compte qu'elle n'est pas très grande, mais pas plus petite que la moyenne par ici. Mes yeux descendent lentement le long de son corps. Son coup, sa poitrine, descendant sur ses bras puis revenant vers son ventre puis son bassin, ses jambes, ses pieds. J’espère que ce long regard était discret, sinon ça n'aiderais sans doute pas a me sortir de cette situation. Elle avait du charme, du moins de mon point de vu. Mais mon jugement était sans doute faussé étant donné que c'etait la première fille qui m'abordait en dehors de la classe depuis une dizaine d'années. Je soupira intérieurement a cette pensée lorsqu'elle m'adressa de nouveau la parole:

"Qu’est ce qui t’a amené à venir échouer ici ?"

Mon regard se redressa lentement jusqu'au visage de la demoiselle, que je braquais dans son propre regard. Au moins quand on regarde quelqu'un dans les yeux, on ne peux pas être accusé de regarder ailleurs. Je restais assis comme ça, réfléchissant a cent a l'heure a une réponse, avant de finalement bredouiller, confus et rouge de honte et d'exaspération:

- Je...je ne sais pas et toi ?
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forum-actif.net/t10499-sakutaro-satoshi-en-charge-zakuro http://keimoo.forum-actif.net/t10513-le-timide-guerrier http://keimoo.forum-actif.net/t10500-livret-scolaire-de-satoshi-sakutaro
Aslinn Eadhra
♠ Lycée - Quatrième année
avatar

Genre : Féminin Bélier Tigre Age : 19
Adresse : Internat
Compteur 236

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Take a breath [Satoshi]   Mar 12 Avr 2016 - 21:46

-Je…je ne sais pas et toi ?

Je le regarde avec effarement ; avant d’éclater de rire. Ce blond m’amuse. De toute les réponses auxquelles je m’attendais, il n’y avais certainement pas ‘’je ne sais pas’’. Tu sais ou tu vas ? Ou tu est somnambule et tu est arrivé ici sans t’en rendre compte ?
Je l’aime bien. Il à l’air gentil, et surtout naïf. Je n’arrive pas a lui donner d’âge. A chaque fois qu’il ouvre la bouche, il me fait rire un peu plus. Il est d’un naturel enfantin. Pourtant, les traits fins mais droits de son visage lui donnent un peu plus. Déjà qu’en temps normal j’ai du mal a leur donner des âge a ces asiatiques ; la situation est ambigüe. Je n’arrive pas a savoir s’il est plus jeune ou plus âgé que moi. Enfin, ça ne me posera pas problème.

Je me remet de mon rire, et replonge mes yeux dans les siens. Je lui adresse un grand sourire. Privilège dont il ne comprends surement pas l’ampleur. Moi qui ne souris jamais d’habitude. Cette tête blonde est parvenue a me faire rire et sourire tellement facilement. Il me rappelle mes amis en Irlande. Il me parle avec le même naturel que celui que j’avais quand je les ai rencontrer pour la première fois. Un naturel un peu coincé a vrai dire…. Ewen m’a avoué un jour, qu’au début je lui faisait peur. Ce qui est tout a fait compréhensible, vu mon sale caractère.

Je me sent à l’aise. J’ai complètement laissé tomber mes défenses face à des réactions aussi innocentes.

-C’est tes pieds qui ton menés ici ?

Je me remet doucement de mon éclat de rire.
Finalement, c’est perturbant de le voir de haut. Je m’assois en face de lui, en tailleur, pour être à sa hauteur. C’est plus simple de le fixer comme ça.

-Je me suis échappée d’une classe trop motivée par des maths impossibles.

Des maths impossible. J’ai dit ça sans réellement y réfléchir, mais je doit avouer que ça défini tout à fait mon ressentis vis-à-vis de l’heure qui viens de s’écouler. J’ai bien fait de m’échapper. Cette pause est plus que bénéfique. Simplement prendre l’air m’aurais fait du bien ; mais ce blond m’amuse au plus haut point. Finalement, l’année ne commence pas si mal.

-Je suis Aslinn. Et toi ?

J’ai donné mon prénom par réflexe. Après coup, il me semble que dans les habitudes nippones, on s’appelle plutôt par son nom de famille quand on vient de se rencontrer. Bah. Ça ne change rien.

__________________________________________________
•  ●  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ●  •

Benefit:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://bluepineapple.tumblr.com http://keimoo.forum-actif.net/t10472-aslinn-eadhra http://keimoo.forum-actif.net/t10494-bonjour-au-revoir
Satoshi Sakutaro
► Université - 2ème année - Capitaine Combat Sans Armes
► Université - 2ème année - Capitaine Combat Sans Armes
avatar

Genre : Masculin Verseau Buffle Age : 20
Compteur 423

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Take a breath [Satoshi]   Mar 12 Avr 2016 - 23:00

Je la regarde lentement, se mettre a rire d'une façon claire et lumineuse. Bon sang, mais qu'est ce que je fais la avec cette fille qui semble extrêmement a l'aise dans les relations sociales. Vu sa façon d’être, c'est sans doute ce genre de fille populaire qui cherche le moindre ragot pour t'humilier publiquement. Ce ne serait pas la première fois, mais ca n'en reste pas moins douloureux.

En réfléchissant lentement, je me rendais compte qu'elle etait sans doute plus jeune que moi, sans pouvoir déterminer un age exact. 16 ou 17 ans peut être, j'avais du mal a lui en donner plus. J'entendais distraitement pendant ma réflexion qu'elle me parlait de somnambulisme. Je ne lui répond pas étant donné qu'elle rit encore, ca n'a pas l'air d'étre une vraie question, bien que je me dis que cela aurait pu, j'avais connu un camarade de classe plus jeune qui souffrait de ce genre de probleme pendant la journée. Mais je ne lui ai jamais parler a lui non plus, rien d'étonnant jusque la

Elle finit lentement de rire et cette fois c'est elle qui prend la peine de me regarder droit dans les yeux. Le fait d'avoir cette impression d’être scruter jusqu'au fond de mon être me rend a la fois attiré par cette étrange et nouvelle relation, mais également très mal a l'aise. Après tout, je n'ai jamais parlé plus de dix minutes d'affiler en dehors d'Hikari, mon senpai du collège, et de ma mère bien sur. Mon pere...ça ne compte pas. Ça ne compte plus.

Sans m'en rendre compte, je triture le col de ma veste, en gardant ma respiration silencieuse, chose habituelle quand je suis stressé, sous pression. Je ne sais pas si je psychose, mais j'ai l'impression de me tenir au creux de sa main, de faire exactement ce qu'elle veux. C'est sans doute totalement faux, je suis juste parano. Je tente de me détendre sans parvenir a sourire. Elle me fait alors:

" C'est t'es pieds qui t'ont amenés ici ?"

Je m’apprête a lui répondre que oui en effet, je ne suis pas venu sur les mains. Enfin j'aurais pu lui dire cela, mais les mots ne sortent pas. Je baisse le regard vers le sol, observant ma main toujours contre le vêtement prêt de mon cou. Elle va s'en doute bientot en avoir marre et partir. La tête dans cette direction, je ne la vois pas qui prend place en face de moi. Dommage, cela m'aurait sans doute détendu.

Je l'entend me dire "Je me suis échappée d’une classe trop motivée par des maths impossibles." Je m'esclaffe intérieurement. Au moins déjà un point que l'on a en commun. Cette matière affreuse, je ne sais pas comment j'ai toujours pu me maintenir a un niveau correct. Je suis tellement nul en math, je déteste tellement cela...

Je vois vraiment la journée d'un œil noir a présent, les catastrophes s'accumulent. Lorsqu'elle me donne son prénom, Aslinn, je trouve ça étrange et très jolie, un prénom que je ne connais pas. J'hésite au départ en croyant que c'est son nom, mais c'est une étrangère, et je sais qu'ils donnent souvent leurs noms en premier. Prenant mon courage a demain, je répond:

- Je...je suis Satoshi...

Puis, ne sachant pas ce qui me prend de dire cela, je rajoute:

- Je...je suis venu ici....comment dire...je ne suis pas très a l'aise avec les...les gens.

J'avais failli dire les filles. Heureusement je me suis contenu a temps, pas besoin de lui faire peur, je ressemble déjà assez au profil type du psychopathe solitaire en puissance.

__________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Récompenses:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forum-actif.net/t10499-sakutaro-satoshi-en-charge-zakuro http://keimoo.forum-actif.net/t10513-le-timide-guerrier http://keimoo.forum-actif.net/t10500-livret-scolaire-de-satoshi-sakutaro
Aslinn Eadhra
♠ Lycée - Quatrième année
avatar

Genre : Féminin Bélier Tigre Age : 19
Adresse : Internat
Compteur 236

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Take a breath [Satoshi]   Mar 12 Avr 2016 - 23:57

Pas de réponse à ma question. Je soit lui faire peur à lui aussi… Il paraît que je prends trop de place, que je suis trop imposante. C’est dans ma nature. Désolé chère petite victime, mais je n’ai pas l’intention de diminuer mon ego pour te mettre à l’aise.

Le blond est clairement embarrassé. Il triture le col de ses vêtements de façon frénétique. Je le fixe encore. Il m’intrigue.

Il fini par me donner son nom. Il est rouge écarlate et j’ai l’impression que ça lui a coûté énormément.
Satoshi. Un nom qui sonne bien asiatique.

- Je… je suis venu ici… comment dire… je ne suis pas très a l’aise avec les… les gens.

Je… c’est direct comme aveu. On viens de commencer à parler, et surtout je suis celle qui est venue l’embêter. Je ne pensait pas qu’il se livre rais aussi facilement. Il a l’air d’être timide à un tel degré… Sauf qu’il à réussit à le dire. Je n’arrive pas a cerner ce blond là. Et ce que je lui fait peur, ou est ce que j’arrive tout doucement, à le mettre à l’aise ?

Et si dans ma lancée, j’essayais de me faire un ami ? Ça ne me fera pas de mal, perdue comme je suis au Japon… commencer à socialiser un peu me paraît une bonne idée. Une idée pas trop mauvaise va – ton dire. Il a commencer à accepter de parler de lui. Est-ce que si je m’ouvre un peu il va arrêter de ruiner son col ?

-À l’aise avec les gens.

Je marque une pause.

-je trouve que c’est dur d’être à l’aise directement.

Mes yeux qui étaient allés se perdre dans le paysage reviennes se planter dans ceux du blond.

-Tu doit t’en douter, mais je ne suis pas d’ici. Je suis arriver il y a deux semaines au Japon. Je doit étudier ici maintenant. Je ne connais personne, tout est nouveau pour moi.

Il y a comme une vague qui passe devant mes yeux. Comme si tout devenait flou. Le fait d’avoir eu à prononcer cette vérité à haute voix me fait prendre conscience de son ampleur.

Je le regarde et me reprend. Ça ne me ressemble telement pas d’être nostalgique. Si on continue, c’est moi qui vais me refermer. Cet élan de sociabilité. Ça serait vraiment domage qu’il touche déjà une fin. Je me reprends et lui adresse un grand sourire.

__________________________________________________
•  ●  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ●  •

Benefit:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://bluepineapple.tumblr.com http://keimoo.forum-actif.net/t10472-aslinn-eadhra http://keimoo.forum-actif.net/t10494-bonjour-au-revoir
Satoshi Sakutaro
► Université - 2ème année - Capitaine Combat Sans Armes
► Université - 2ème année - Capitaine Combat Sans Armes
avatar

Genre : Masculin Verseau Buffle Age : 20
Compteur 423

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Take a breath [Satoshi]   Mer 13 Avr 2016 - 0:37

J'ai soudainement envie d’être dans le dojo, seul avec moi même, pour m'entrainer, pour méditer, pour me relaxer, être loin d'ici et enlever ce poids qui me broie l'estomac. Je n'ai pas connu ça depuis longtemps et ca m’effraie énormément. Mais pourtant cette phrase que je trouve absolument ridicule m'a soulagé. Comment quelqu'un d'aussi renfermé que moi, avait pu lâcher ça a une inconnue. Bon, ce n’était pas vraiment un secret, elle l'avait sans doute comprit en dix secondes, le temps de m'entendre bégayer comme un idiot.

J'avais vraiment envie de me lever, ce qui était totalement idiot, elle s’était assise en face de moi, c'est qu'elle ne me prenait pas pour un fou asocial. Je ne pouvais pas me retenir et commençait a me lever quand j'entendis sa voix me dire:

" je trouve que c’est dur d’être à l’aise directement."

J’arrêtais mon mouvement, la regardant avec de grands yeux. Oui, c'est ça, c'est exactement ça, c'est dur d'étre a l'aise avec quelqu'un dés la première rencontre. Il me faut un temps de compréhension, d'adaptation, du calme. Mais ce pays n'a pas ce temps a disposition. Je suis condamné a devoir m'adapter ou a vire seul, je ne veux pas m'adapter, je déteste ce pays pour ç, et pour plein d'autres choses. J'avais l'impression qu'elle avait posé le doigt sur quelque chose d'important, et j’eus un faible rictus, qui pouvait sur mon visage s’apparenter a un sourire. J'ouvrais lentement la bouche pour parler d'une voix plus douce qui me convenait mieux, mais voyant qu'elle reprenait la parole, je me tut et l'écouta:

"-Tu doit t’en douter, mais je ne suis pas d’ici. Je suis arriver il y a deux semaines au Japon. Je doit étudier ici maintenant. Je ne connais personne, tout est nouveau pour moi."

Une complète étrangère donc. Encore pire que moi, dans ce pays ou les moqueries et les brimades avaient étaient incessantes contre moi, je respirais de soulagement en espérant qu'elle n'avait pas connu ça, c'etait dur pour moi, c'etait le genre de chose que je souhaitais pas aux autres.

Je remarquais le moment d'égarement qui passait dans ses yeux que je fixais intensément depuis que j'avais stoppé mon envie de partir.
C'est dingue première rencontre avec une fille que je n'avais jamais vu, oui, une première rencontre donc, je m’emmêle les pinceaux...et je suis sous le charme, littéralement. C’était elle ? Ou juste que je découvrais ce qu’était une conversation non obligatoire avec une autre personne de mon espèce, qui plus est du sexe opposé !

- Je....je comprend...un peu. Je suis Français en fait, enfin, mi Français mi-Japonais. Meme si j'ai vécu toute ma vie ici, je comprend cette impression de n’être pas totalement a sa place....

Je levais les bras en bredouillant plus vite:

- Mais ce n'est pas ce que tu as dis, je suis désolé, je ne voulais pas parler a ta place sur un sujet important comme celui ci, je m'excuse c'etait extrêmement impoli, Aslinn-san !

Je baissais la tête en signe d'excuse, préférant ne pas observer son sourire qui me donnait une impression étrange.

__________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Récompenses:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forum-actif.net/t10499-sakutaro-satoshi-en-charge-zakuro http://keimoo.forum-actif.net/t10513-le-timide-guerrier http://keimoo.forum-actif.net/t10500-livret-scolaire-de-satoshi-sakutaro
Aslinn Eadhra
♠ Lycée - Quatrième année
avatar

Genre : Féminin Bélier Tigre Age : 19
Adresse : Internat
Compteur 236

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Take a breath [Satoshi]   Mer 13 Avr 2016 - 2:13

Je ne sais pas vraiment quoi penser de sa réaction. Il a l'air agité, puis calme, puis agité. Stabilise toi un peu mec. Enfin. Je ne suis pas celle qui devrait parler de stabilité. Depuis quand je parle de moi aux inconnus que je rencontre sur les toits ? Je me surprend moi même. C'est bien la première fois que je m'ouvre aussi facilement.

D'un autre coté, le fait que je soit Irlandaise est loin d'être un secret. C'est écrit sur mon front : "Je suis rousse. Je ne suis pas Asiatique".

Je continue d'observer avec amusement mon petit blond qui cherche à se dépêtrer avec des mots. Timide, aucun doute la dessus; mais je dirait presque qu'il est fier de l'être. Après tout, ne vient-il pas d'assumer lui même ce fait auprès de la parfaite inconnue que je suis ?

Alors il est français. A moitié français. D'où le blond je suppose. Je savais qu'il était métisse. Bravo Sherlock. Il faut dire que c'était complexe de deviner que ça n'était pas un petit asiatique à cent pour cent. Ces cheveux ne m'avaient pas du tout mis sur la piste. C'est chouette d'être Français. Je ne suis jamais allée en France, mais ça a l'air d'être un beau pays. Il paraît qu'ils font du bon pain. Un jour j'irais goûter au pain en France.
...
C'est triste comme projet d'avenir; aller manger du pain. Je me méprise moi même. En plus il a dit ne jamais être partis du Japon. Ça n'est pas lui qui va me confirmer les rumeurs que j'ai pu entendre.


- Mais ce n'est pas ce que tu as dis, je suis désolé, je ne voulais pas parler a ta place sur un sujet important comme celui ci, je m'excuse c'etait extrêmement impoli, Aslinn-san !

Un sujet important ? Qui a dit que mes origines étaient un sujet important ? Je suis heureuse d'être arrivée au Japon. J'ai l'impression de pouvoir tout recommencer. C'est la liberté. Et pour rien au monde je ne retournerai en Irlande. Sauf peu être revoir mes amis. Mais je préférais que ce soit eux qui viennent. L'idée de retourner mettre les pieds dans le pays de ma famille suffit à tenir loin l'envie d'y retourner.

Le sourire que j'arborais disparaît de mon visage.

-Pourquoi tu t'excuses ?

Mon sourcil droit remonte pour former de masque de la surprise. Vraiment. Je trouve ça intéressant, au contraire, de savoir que d'autres personnes peuvent avoir le même ressentis que moi. J'avais réussi à le mettre un peu plus à l'aise, mais comme s'il en avait trop dit sur lui même, il c'est refermé directement après; s'excusant platement, comme savent si bien le faire les bruns du Japon. Constatations à l'appui.

Je commence à en avoir mare de ces Japonais d'ailleurs. Toujours trop réservés, à s'excuser pour tout et n'importe quoi. Je comprend que ça ne soit pas agréable de savoir que quelqu'un vous ressente, mais ça n'est pas une raison. Affirmez-vous un peu !

Calme toi. Satoshi ne pensait pas à mal, c'est certain. Remet toi dans la bonne humeur qui était tienne il y a quelques instants.

- Tu est franco - Japonais donc ! C'est de la que tu tiens ton blond ?

Je lui laisse le temps de répondre avant d'enchaîner.

- Je viens d'Irlande. Ça fait de nous deux des européens.

Je me laisse aller à sourire une fois de plus. Le blond dégage de la naïveté qui me pousse à sourire avec tout autant d'insouciance. Je n'avais pas souris comme ça une seule fois depuis que je suis au Japon. Ça fait presque du bien. Comme si je retrouvais des repères petit à petit.

-Tu es en qu'elle classe ?

Voyons voir si est plus âgé que moi ou non. Peut être j'arriverai à situer un peu mieux sa personne.

__________________________________________________
•  ●  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ●  •

Benefit:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://bluepineapple.tumblr.com http://keimoo.forum-actif.net/t10472-aslinn-eadhra http://keimoo.forum-actif.net/t10494-bonjour-au-revoir
Satoshi Sakutaro
► Université - 2ème année - Capitaine Combat Sans Armes
► Université - 2ème année - Capitaine Combat Sans Armes
avatar

Genre : Masculin Verseau Buffle Age : 20
Compteur 423

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Take a breath [Satoshi]   Mer 13 Avr 2016 - 13:06

Calmes toi. S'il te plait, fais un effort. Je respire lentement, une fois, deux fois. Je suis un peu amusé finalement, je n'avais jamais entendu mon cœur battre comme ça, le stresse sans doute. C'est nouveau comme sensation, désagréable, mais intéressant. Dans mon lycée, en trois ans de temps, personne n’était jamais venu me déranger. J'étais le mec asocial du fond de la classe, et cela était rentré dans les mœurs. Alors j'arrive ici et en quelque jours, me voila dans cette situation. Je ne sais pas vraiment quoi en penser.

Calmes toi, ça y est. La surprise est passé, je sais maintenant qu'elle veux juste discuter, la preuve, elle est toujours la a me parler, si elle l'avait voulu, elle serait repartit depuis longtemps.

Calmes toi, respire lentement, voila, c'est bon, je reprend mon calme habituel, ma contenance. Ce n'est pas plus difficile que de parler a ma mere ou a Hikari-senpai. J’ouvre la bouche, j'articule des mots, j’émets des sons, et ça devrait bien se passer.

Mais je la vois perdre son sourire, et je me sens un peu triste de ce changement d'attitude. J'aurais aimais le voir encore un peu.

" Pourquoi tu t'excuses?"

Trés bonne question, pourquoi je me suis excusé. Je déteste les excuses. Les mots que disent les quatre garçons qui te persécutent, et doivent après sous la menace d'un professeur venir redevenir ami avec toi. Ils te regardent avec de grands yeux, et d'une voix typiquement japonaise, totalement neutre et robotisé, te sorte deux ou trois mots qu'ils ne pensent pas une seule seconde.
Je m’apprête a m'excuser de ça. Mais je me retient, je ne vais pas m'excuser de m’être excusé, c'est stupide. Je commence a être fatigué je crois, je m'embrouille tout seul.

Elle ouvre alors a nouveau la bouche avant que j'ai pu dire quoi que ce soit, dommage, j'aurais voulu prendre un peu le contrôle de la conversation. Je me redresse totalement, assis bien droit en face d'elle, ayant totalement repris ma contenance:

"- Tu est franco - Japonais donc ! C'est de la que tu tiens ton blond ?"

Question compliqué....mon père était blond, mais je n'aimais pas parler de lui. Si je répondais juste "oui", elle penserait que j'avais juste envie d'écourter la conversation, ce qui n’était pas le cas, mais je n'avais pas non plus envie de parler de ça, je répondais donc:

- "En effet, c'est de mon coté Français", dis-je dans un Français impeccable, avant de continuer de nouveau en Japonais, "Mes cheveux, ma taille, tout ça ce sont plus des moyennes occidentales je crois".

J'ai réussis, ouf, j'ai fais une phrase sans bredouiller, sans rougir, enfin. Bon, je ne sais pas pourquoi j'ai parlé Français, pour faire mon intéressant sans doute, mais peu importe, c'est fait maintenant. Lorsqu'elle me dit qu'elle vient d'Irlande, je souris cette fois, c'est pas très loin de la France, on a peux être d'autre points communs.

Elle retrouve alors son sourire. J'en suis heureux, j'avais peur qu'elle l'ai perdu a cause de moi. C'est aussi agréable de voir quelqu'un sourire ? Je n'en avais aucune idée, après tout, les gens ici ne passent pas leurs journées a s’esclaffer, et vu mon nombres de relations, je suppose que si ils le font, je ne suis pas la pour le voir. Elle me demande alors dans quelle classe je suis. Je répond sans vraiment y réfléchir:

- Je suis en première année de Droit international, c'est pour ça que j'ai le temps de venir ici, il y a moins de cours qu'avant, au lycée.

Je parle encore trop, pourquoi je fais des phrases a rallonges ? Elle me pose une question, j'y répond, point. C'est pas plus compliqué que ça, non, il faut toujours que j'en fasse trop. Je décide de retenter de prendre la parole sans que cela soit pour répondre a une question:

- Et toi ? Tu fais quoi dans cette école comme étude ?

Et toi. Ridicule. Bon, je suppose que je ne deviendrais pas un grand parleur en dix minutes. Je prefere attendre qu'elle me réponde en me concentrant sur ses levres souriantes et sur son regard.

__________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Récompenses:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forum-actif.net/t10499-sakutaro-satoshi-en-charge-zakuro http://keimoo.forum-actif.net/t10513-le-timide-guerrier http://keimoo.forum-actif.net/t10500-livret-scolaire-de-satoshi-sakutaro
Aslinn Eadhra
♠ Lycée - Quatrième année
avatar

Genre : Féminin Bélier Tigre Age : 19
Adresse : Internat
Compteur 236

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Take a breath [Satoshi]   Mer 13 Avr 2016 - 14:51

Il a commencé à parler dans une autre langue. Français je suppose du coup. Je suis désolée très cher, mais je ne parle pas français. Par contre il est vrai que c’est une langue qui sonne bien à mes oreilles. Ça lui donne un joli accent.
Sa taille. Ses cheveux. Autant pour ces cheveux je suis d’accord. Autant par rapport à sa taille… peut-être qu’il est un peu grand par rapport aux normes asiatiques. Peut-être. Je dois avouer qu’après le géant qui est venu me chercher à l’aéroport, il ne me paraît pas si grand. Mon jugement a du être altéré par cet être trop immense.

- Je suis en première année de Droit international, c'est pour ça que j'ai le temps de venir ici, il y a moins de cours qu'avant, au lycée.

Il a l’air de s’être ressaisi. Les mots sortent plus facilement de sa bouche ; il ne butte pas toute les six secondes. C’est plus agréable à entendre ; mais il perd un peu le côté enfantin qui m’amusait.

Le pire c’est qu’il est plus âgé que moi en fait. Je ne lui donnait pas autant. Preuve que je galère quand même pas mal vis-à-vis de l’aspect extérieur asiatique. Toujours est-il que le fait qu’il soit étudiant lui confère un petit aspect mâture. Je continue de le trouver naïf et extrêmement amusant ; mais je lui accorde un peu plus de mon respect. Enfin. Quand ont est timide à ce point à cet âge, est-ce qu’on est digne de respect ? Je jugerai sa valeur avec le temps. Si je décide de prolonger cette relation. Je n’ai pas encore choisi. Est-ce qu’il restera l’inconnu à qui j’ai été parler sur le toit ; ou je le prend en considération et décide de débuter ma socialisation au Japon ? J’hésite. Mais j’aime bien ma victime quand même. J’en profiterai bien un peu plus. Je ne sait pas. Je verrais au moment venu.
C’est réflexion me rappelle le fait, que je n’ai qu’une heure de pause, et que même si ces instants sont très agréables, la traite réalité des cours me rattrapera toujours. Enfin, positive un peu. Le cours suivant est anglais. Une matière dans laquelle je devrais être capable de suivre sans trop de difficultés. Logiquement. Je me méfie quand même des Japonais. Ils sont tout à fait capable d’avoir un cours tellement foireux ; que même moi -pour qui l’anglais est quand même la langue maternelle- risque d’avoir du mal à comprendre ce qu’ils attendent.

Il me demande à sont tour ce que je fait comme étude. Je n’ai pas commencer mes études à proprement parlé -d’ailleurs je n’ai pas la moindre idée de ce que je voudrais faire en tant que tel- mais je suppose que cette question attend plutôt pour réponse mon niveau scolaire. Comme ce que je viens de lui demander en fait. D’où le ‘’et toi ?’’. Pourquoi Est-ce que je me créé des nœuds au cerveau pour rien. Juste répond lui.

- Je suis en quatrième, encore au lycée.

Je ponctue ma remarque d’un léger sourire. Je ne suis plus en train de rire à gorge déployée comme tout à l’heure -ce qui m’arrive d’ailleurs très rarement- mais je reste de bonne humeur.
Comment faire durer la discussion un peu plus ? Ça n’est tellement pas naturel chez moi d’être celle qui commence à parler. J’ai peur de laisser durer les blancs trop longtemps. Quelque chose à dire… vite… Je le fixe avec ce même sourire en coin. Trouve de quoi meubler cette discussion. Il est timide, ça n’est pas lui qui va lancer. Trouve. Trouve. Trouve.

-Droit international… tu veux voyager plus tard ?

Mais tu es stupide stupide stupide. C’est du droit. Ça n’est parce que il y a international après que ça signifie tout de suite grand voyage dans le monde. Enfin. Ce qui est dit est dit. Au pire si je me plante complètement il me reprendra.

__________________________________________________
•  ●  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ●  •

Benefit:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://bluepineapple.tumblr.com http://keimoo.forum-actif.net/t10472-aslinn-eadhra http://keimoo.forum-actif.net/t10494-bonjour-au-revoir
Satoshi Sakutaro
► Université - 2ème année - Capitaine Combat Sans Armes
► Université - 2ème année - Capitaine Combat Sans Armes
avatar

Genre : Masculin Verseau Buffle Age : 20
Compteur 423

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Take a breath [Satoshi]   Mer 13 Avr 2016 - 22:19

"- Je suis en quatrième, encore au lycée."

Elle est plus jeune donc. D'un an a priori, ce n'est pas énorme, pourtant cela me rassure encore un peu plus, je ne sais pas pourquoi, j'ai toujours pensé qu’être plus vieux que mon interlocuteur me donnait un petit avantage. C’était stupide, vraiment, mais ça me rassurait.
Le lycée me manquait, mon senpai également, bien que au final ce n'etait pas vraiment un ami. Juste quelqu'un qui m'avait apprit les rudiments de mon art. Ce qui me manquait vraiment, c'etait les combats, les tournois. Je me rappel encore de la finale départementale, l'adrénaline, la foule impressionné par ce que j'avais montré. Je m'étais sentis puissant. J'avais honte un peu d'avoir eu cette sensation, frapper quelqu'un, se sentir puissant, c'etait tout ce que je détéstais. Mais on a les gènes qu'on a...

Je reportais de nouveau mon attention sur ma désormais jeune interlocutrice dont je sentais le regard peser. Je me demandais ce qu'elle pouvait bien penser. Peut être qu'elle attendait toute invitation de ma part pour achever la conversation et s'enfuir. Ok, c'etait elle qui m'avait abordé, mais on ne peux pas dire que j'ai le dialogue facile. Et j'ai étais ridicule dans quasiment toute mes phrases, toute mes répliques. Et cette façon hautaine de changer de langue, ce n'est tellement pas mon genre.

Elle arbore un sourire en coin a présent, elle se demande sans doute comment s’éclipser. Je la regarde d'une façon un peu suppliante, comme si je voulais qu'elle reste encore un peu. De toute façon qu'est ce que je vais faire ensuite ? Entrainement ? Il est beaucoup trop tot, je préfère le faire plus tard quand je suis seul. Je suis assez étonné qu'elle relance la conversation d'elle meme. Elle ne souhaite pas partir alors ?

"Droit international… tu veux voyager plus tard ?"

Encore une bonne question. J'ai l'impression qu'elle me connait par cœur et que toutes ses remarques ne sont la que pour s'assurer que son jugement est bon. Je réfléchis un peu laissant un blanc d'une bonne minute, avant de répondre d'une voix basse mais maintenant sans la retenir ou la pousser contrairement a avant, ma vrai voix:

- Hum...je ne sais pas. Voyager seul ce n'est pas ce qu'il y a de mieux je pense. Et puis je ne peux pas vraiment partir, il y a...hum...comment dire ça.

Comment dire ça sans paraitre ridicule. Ma mère est la, je ne peux pas l'abandonner. C'est simple a dire, c'est censé, mais pourtant je sais que je ne pourrais pas prononcer ces mots, parce que au final, ce n'est pas la vrai raison.

- J'aime bien etre ici, je n'ai pas forcément envie d'aller loin.

Bon sang, je reve de partir loin, pourquoi je dis encore l'opposé total de ce que je pense. Je ne sais plus quoi faire de moi meme, alors je prefere ne pas en rajouter, et l'observer tant que je le peux, avant qu'elle ne reparte en cours.

__________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Récompenses:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forum-actif.net/t10499-sakutaro-satoshi-en-charge-zakuro http://keimoo.forum-actif.net/t10513-le-timide-guerrier http://keimoo.forum-actif.net/t10500-livret-scolaire-de-satoshi-sakutaro
Aslinn Eadhra
♠ Lycée - Quatrième année
avatar

Genre : Féminin Bélier Tigre Age : 19
Adresse : Internat
Compteur 236

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Take a breath [Satoshi]   Mer 13 Avr 2016 - 23:19

Voyager seule. C'est ce que je fait non ? C'est vrai qu'avant de partir ça me faisait un peu peur. Mais j'avais de trop nombreuses raisons de partir. Je préfère de loi être au Japon. Et puis voyager, voir le monde, découvrir d'autres gens... Je dois avouer que ce n'étais pas du tout mon objectif quand j'ai décidé de quitter l'Irlande, mais ça me plait. Ce décalage entre les différents pays vécus. C'est amusant à vivre. Enfin; tant que ça ne deviens pas galère. Parce que le coup des baguettes pour manger... ça m'a vraiment scié. Je maîtrise passablement maintenant. Mais quand même. Le coup des deux bouts de bois ou de plastique pour manger tout un repas. Ils sont dur avec moi. Mais je les vaincrais. Les baguettes ont été ma première victoire. Je compte bien réussir à m'intégrer au Japon. Bon. Je ne passerai jamais pour une locale. Mais au moins pour une touriste habituée; et pas une touriste qui débarque.

Il parle plus naturellement que tout a l'heure. Je ne sais pas si c'est la surprise qui lui a vraiment fait perdre tout ses moyens au début, mais c'est plus facile de communiquer comme ça. Je me détend moi aussi. Les maths sont loin de moi désormais.
Le soleil tape sur mon dos; et même s'il ne fait pas chaud, j'enlève ma veste. J'ai tendance à cumuler les épaisseurs en ce moment. Je porte un gros swet, ouvert sur mon T-shirt Led Zeppelin. Ma veste posée sur mes genoux je continue à écouter mon blond parler.

Attaché à ton pays hein ? Well, je suppose que je n'aurais jamais quité l'Irlande si je n'avais pas eu autant envie de m'éloigner de ma famille. Et encore. Je ne suis pas sure des raisons qui m'ont poussée à partir en fait... Je pense que ma décision est vraiment faite sur un coup de tête.
Les aléas de la vie. Je me demande ce que ça aurais changé que je soit restée en Irlande.

-Tu sais. Je pense qu'aller prendre l'air dans un autre pays; ça fait du bien des fois.

Oui... c'est la situation que je vis. Prendre l'air. Faire une pause....
...
Je suis en train de faire une pause dans une pause en fait. Le Japon est ma pause après l'Irlande. Mais le Japon est éreintant, alors je fait une pause sur le toit de l'académie. Trop de pause en moi. Je ne fait rien en fait.
Non.
Ce n'est pas vrai.
Les maths sont une réelle fatigue. Ils sont épuisant.
C'est réflexion sur la fatigue me fatigue elle même. Je baille. Puis je m'étire, relatant mon dos droit, tendent les bras vers le ciel. Puis retour à la position de départ; dos relâché, bras ballants appuyés sur mes genoux.

-désolée. Les maths ont un effet soporifique insoupçonné...

__________________________________________________
•  ●  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ●  •

Benefit:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://bluepineapple.tumblr.com http://keimoo.forum-actif.net/t10472-aslinn-eadhra http://keimoo.forum-actif.net/t10494-bonjour-au-revoir
Satoshi Sakutaro
► Université - 2ème année - Capitaine Combat Sans Armes
► Université - 2ème année - Capitaine Combat Sans Armes
avatar

Genre : Masculin Verseau Buffle Age : 20
Compteur 423

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Take a breath [Satoshi]   Mer 13 Avr 2016 - 23:52

Si seulement je pouvais partir, même pas très loin, la Corée, la Chine, tant de chose que je voudrais faire, visiter. Mais c'est totalement impossible pour moi, il me faudrait quelqu'un qui me pousse a l'accompagner pour me convaincre de quitter ma ville. Je me demandais comment cette fille etait parvenue a prendre son courage a deux mains et quitter l'endroit ou elle était née. En fait, c'etait peut être facile pour elle, et rien que pour ça, je la trouvais incroyable. Elle avait fait une chose qui m'effrayer, et pour ça, je la respectais a présent. Je me demande si ca changerait quelque chose que j'aille ailleurs. Serais-je moins fermé, plus heureux ? Aurais-je plus de relation ou de conversation comme celle que je vis actuellement sur ce toit a cette heure avancé de la journée, alors qu'il fait déja chaud pour un mois d'Avril ?

Beaucoup, beaucoup trop de questions se bousculent dans ma tête. Je crois que cette conversation m'a plus retourné que je ne le croyais a la base. C'est cette fille, depuis le début de notre conversation, j'ai l'impression de retrouver des émotions enfouis depuis longtemps. hum, sans doute mon imagination.

"-Tu sais. Je pense qu'aller prendre l'air dans un autre pays; ça fait du bien des fois."

Bon sang, c'etait ça. Encore. Ce que je voulais faire, c'etait pour changer d'air, de quitter cet endroit qui me rappelait trop de mauvais souvenirs, pour enfin avoir l'impression que ma vie était ma vie, et pas celle d'un autre. Sortir le matin en respirant l'air pur d'un autre endroit. Rien que d'y penser j'en pleurerai. Mais je n'allais pas pleurer ici, et maintenant. Je voudrais aller sur un autre continent, un endroit ou il fait chaud mais ou il y a de l'air pur qui te fouette le visage. Un endroit ou tu peux rester seul devant un grand panorama en méditant pendant des heures sans rien avoir pour me sortir de ce calme et cette tranquillité.

J’interromps ma pensée quand je la voix bailler. Ca y est, elle arrive a bout de sa patience, notre relation va prendre fin ici meme. Elle s'étire alors, et je suis des yeux ses bras se lever, puis redescendant, s'appuyant doucement sur ses genoux. Je trouve cette position qu'elle prend amusante, mignonne. Je détourne un peu le regard quelques secondes, pendant qu'elle rajoute:


"-désolée. Les maths ont un effet soporifique insoupçonné..."

Je souris enfin, et répond du tac au tac pour la première fois:

- Je veux bien te croire, je déteste cette matière, c'est juste horrible de passer des heures, pour ne rien comprendre. Des calculs avec des lettres, je n'ai jamais compris l’intérêt.

Vraiment étrange cette journée, je crois que je n'avais pas fais de phrase aussi longue depuis longtemps. Mu par une volonté de faire vivre la discussion, je rajoute plutôt maladroitement:

- Et alors...tu habites ici, a l'internat ?

C'est un début, totalement en dehors de la discussion précédente, beaucoup trop intime comme question, autant dire directement "je peux venir chez toi", alors que ce n'est pas mon but. Mais je n'avais pas trop d'idée et je n'ai vraiment plus envie qu'elle parte a présent. C'est mieux que rien.

__________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Récompenses:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forum-actif.net/t10499-sakutaro-satoshi-en-charge-zakuro http://keimoo.forum-actif.net/t10513-le-timide-guerrier http://keimoo.forum-actif.net/t10500-livret-scolaire-de-satoshi-sakutaro
Aslinn Eadhra
♠ Lycée - Quatrième année
avatar

Genre : Féminin Bélier Tigre Age : 19
Adresse : Internat
Compteur 236

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Take a breath [Satoshi]   Jeu 14 Avr 2016 - 1:04

Le sourire sur son visage est magnifique. Un sourire naturel. Il sourit comme un enfant à qui on offrirait un bonbon. Ma remarque à fini pas le mettre à l'aise. J'ai réussit à faire sourire quelqu'un. J'en suis presque émue. Qui aurais cru qu'un jour là sadique égocentrique de je suis serait à l'origine des contraction des muscles du visage qui provoquent le sourire ? Pas moi en tout cas. Je me surprends. Rien que le fait d'engager une discussion de mon propre chef me paraît être un exploit. Mais de là à réussir à provoquer un sourire. J'aurais presque envie de me méfier. Si ça se trouve le blond n'est pas du tout timide et tout ce qu'il fait n'est autre que s'amuser avec moi.
Non.
Je ne pense pas. Quand même pas.
Non. Définitivement non. La situation est trop naturelle pour ça.

Il répond sans balbutier, ni prendre un an à trouver quoi dire. La conversation deviens naturelle.
Il a vraiment l'air de détester les maths. Personnellement je n'ai rien contre. Quand ils ne sont pas aussi étranges que les maths japonais que je viens de découvrir. J'ai vraiment le sentiments que les maths en Irlande étaient moins tirés par les cheveux. Si c'est tout le temps comme ça; je comprend qu'il ne supporte pas les maths.

Il semble enfin motivé à faire avancer le dialogue et pose pour la première fois une question qui ne se résume pas par un "et toi ? ". Même si le sujet n'a rien à voir avec les maths ou les voyages, ça reste un moyen de continuer à parler. Ou est-ce que je réside. Et bien oui... tu as deviné. L'internat. Ma nouvelle maison. Mon nouveau domaine. J'ai de la chance; au moins j'ai ma chambre pour moi toute seule. J'imagine à peine l'horreur que ça aurais été d'avoir une petite asiatique avec laquelle j'irais été contrainte de vivre jours après jours. Quelqu'un qui m'entendais dormir. Quelqu'un avec qui je me lèverais tous les matins. Qui aurais mis sont réveil. Qui ferait du bruit. Qui prendrais sa douche dans ma douche. Horrible.

Mine de rien; je commence à être une habituée de l'internat. Depuis le collège, onze ans donc, je ne dors plus chez moi. Sept ans je suis en internat. Ça me paraît tellement long d'un coup. D'un autre coté; je n'aurais pas supporté de vivre chez mes parents plus longtemps; et eux n'aurais pas supporté de me voir non plus. Finalement, l'internat arrangeait tout le monde.

Je fixe le blond avec un peu plus d'attention. Si tu commence à répondre ça va devenir intéressant.

-Oui je suis à l'internat. Un chambre au rez de chaussé. C'est un peu fatiguant des fois; mais je commence à avoir l'habitude. J'étais déjà en internat en Irlande.

Pause.
Je le fixe; mes sourcils se froncent.

-Tu es ou toi ? Il me semble qu'il n'y a pas d'internat pour les étudiants...

Également un futur problème à résoudre si je décide de rester au Japon l'année prochaine. Mais ce futur esg bien trop lointain. Je préférés me confronter au problèmes d'aujourd'hui avant de voir ceux de l'année prochaine.

__________________________________________________
•  ●  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ●  •

Benefit:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://bluepineapple.tumblr.com http://keimoo.forum-actif.net/t10472-aslinn-eadhra http://keimoo.forum-actif.net/t10494-bonjour-au-revoir
Satoshi Sakutaro
► Université - 2ème année - Capitaine Combat Sans Armes
► Université - 2ème année - Capitaine Combat Sans Armes
avatar

Genre : Masculin Verseau Buffle Age : 20
Compteur 423

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Take a breath [Satoshi]   Jeu 14 Avr 2016 - 2:23

J'attend la réponse avec excitation. Pas pour la réponse en elle même, juste pour qu'elle me réponde. Je dois avoir l'air étrange avec mon sourire qui ne me correspond pas vraiment. Depuis combien de temps n'ai je pas souris ? Il ne vaux mieux pas y penser.

"-Oui je suis à l'internat. Un chambre au rez de chaussé. C'est un peu fatiguant des fois; mais je commence à avoir l'habitude. J'étais déjà en internat en Irlande. "

Exactement comme moi, encore, décidément. Alors comme ça elle était déjà en internat dans son propre pays ? Elle habitait peut être loin de son école. Ou peux être qu’elle préfère être indépendante. Après tout venir au Japon c'est quand même un sacré voyage, surtout quand on ne parle pas la langue et qu'on est jamais venu avant. Cela m'intrigue vraiment, savoir ce qui l'a décidé a faire ça. Peut être que ça répondrait a mes propres interrogations. Mais j'en doute, ce probleme que j'ai ne se résoudra pas d'une baguette magique. Surtout que je ne sais pas ce que c'est, le probleme.

Elle me fixe, je fais de même, puis elle fronce les sourcils. Je ne peux m’empêcher de rougir, je sens ma peau chauffer involontairement. Je me demande a quoi elle ressemblerait avec les cheveux longs, si ca changerait quelque chose a son charme naturel. Il n'y a pas beaucoup de filles aux cheveux court par ici, bien que cela soit de plus en plus rependu, les normes sont tenaces. Je n'ai pas vraiment l'habitude. Et cet orange, je le trouve vraiment hypnotisant.

Concentre toi, vite, elle reparle:

"-Tu es ou toi ? Il me semble qu'il n'y a pas d'internat pour les étudiants..."

C'est vraiment intriguant, elle me pose des questions comme si elle s’intéressait vraiment a moi. Ou alors juste parce que je viens de lui poser cette question, elle fait de même, pure politesse. C'est sans doute ça. Ne te fais pas trop d'illusion Sato-Sato. Pourquoi je me donne le même surnom que ma mère, j'ai un vrai probleme. Je reprend la parole:

- Il y a un internat en fait, j'ai une chambre au rez de chaussé, seul, ça vaux mieux pour tout le monde je crois.

Je ne dis rien de plus, j'ai vraiment de plus en plus la désagréable sensation que ce n'est qu'un rêve, que l'habituel moi va se réveiller et comprendre que je suis toujours dans la meme situation. Enfin ce n'est pas possible de faire un reve aussi long. A moins que ce ne soit que depuis le moment ou je suis sur le toit. Je ne sais pas. Je la regarde étrangement, comme si je me questionnais sur son existence ou pas.

__________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Récompenses:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forum-actif.net/t10499-sakutaro-satoshi-en-charge-zakuro http://keimoo.forum-actif.net/t10513-le-timide-guerrier http://keimoo.forum-actif.net/t10500-livret-scolaire-de-satoshi-sakutaro
Aslinn Eadhra
♠ Lycée - Quatrième année
avatar

Genre : Féminin Bélier Tigre Age : 19
Adresse : Internat
Compteur 236

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Take a breath [Satoshi]   Jeu 14 Avr 2016 - 12:46

Seul. Il est bien comme moi lui. L’appui sur ce mot m’arrache un autre sourire.

-Clairement. C’est bien plus tranquille d’avoir une chambre pour soit. C’est aussi mon cas.

Tous ces gens avec de colocataire… Comment faisaient-ils ? Jamais je n’aurais tenu le coup. Enfin. Je suppose qu’on finit par devenir ami avec ledit colocataire. Par défaut en quelques sortes. Pour parvenir à une sorte d’entente qui permet de vivre dans les conditions correctes. Sauf que vu ma capacité à mes faire des amis… l’ambiance dans la chambre aurais été lourde je pense.
C’est amusant qu’il pense comme moi de ce point de vue. Peut-être pas pour les mêmes raisons. Mais je dois avouer que l’idée que l’idée d’un intrus dans mon domaine ne me plait pas du tout.

Une rumeur s’échappe d’en bas. J’avais presque oublier que oui, j’ai bel et bien cours aujourd’hui encore. Et ce, bien avant de pouvoir rejoindre mon nid. Mon lit. Ma chambre. A moi ; juste à moi. L’envie de m’allonger dans mes draps me prend. Je ne vais pas aller très loin si je commencer déjà à avoir envie de dormir. La journée est loin d’être finie. Allez. Un peu de courage. Tu dormiras ce soir. Pas maintenant. Et encore. Si je recommence comme hier et que je passe ma soirée sur Skype parce que c’est le seul moment où je peux communiquer avec mes Irlandais, je risque de ne pas vraiment me reposer. Je devrais faire la sieste en fait. En tant que loque professionnelle, c’est ce que je vais finir par faire…

Un rapide coup d’œil sur mon portable m’indique qu’il me reste encore un bon quart d’heure avant d’être contrainte de partir si je ne veux pas être en retard. On va éviter d’être en retard dès le début de l’année. Mes cheveux suffisent amplement à me faire remarquer.

Le blond continue à me fixer. J’ai l’habitude ; à cause de mes cheveux ; mais je dois avouer que depuis que j’ai commencé à parler, j’ai le sentiment d’être analysée sous tous les points de vue. Généralement, le regard reste attaché à la tache orange que sont mes cheveux. C’est perturbant. Surtout que je ne me suis jamais donné l’impression d’être jolie. Tant que je me conviens à moi-même ça suffit. Pas besoin de plaire aux autres.

Je soupire. Mon dos est trop lourd. Ma tête est trop lourde. Autre bâillement.

-Je vais finir par faire comme toi si ça continue. Je reprends bientôt avec anglais. Je dormirais bien a la place.

Pour confirmer mes propos, j’allonge mon dos a même le sol et étant mes jambes. Pourquoi est-ce que je fini toujours allongée par terre à observer le ciel ? ça doit être maladif chez moi. Le sol m’appelle.




__________________________________________________
•  ●  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ●  •

Benefit:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://bluepineapple.tumblr.com http://keimoo.forum-actif.net/t10472-aslinn-eadhra http://keimoo.forum-actif.net/t10494-bonjour-au-revoir
Satoshi Sakutaro
► Université - 2ème année - Capitaine Combat Sans Armes
► Université - 2ème année - Capitaine Combat Sans Armes
avatar

Genre : Masculin Verseau Buffle Age : 20
Compteur 423

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Take a breath [Satoshi]   Jeu 14 Avr 2016 - 14:34


"-Clairement. C’est bien plus tranquille d’avoir une chambre pour soit. C’est aussi mon cas."

Incroyable, on pourrait croire qu'on a étaient façonné dans le même moule. Meme réflexion, même réaction a chaque point de la conversation, je continus a croire que c'est un coup monté ! Sans doute est elle la sur les ordres d'un de ses senpai qui m'a vu venir ici et pour s'amuser me l'ont envoyé. Ils sont derriere la porte et écoutent la conversation, l'enregistrent pour la ressortir au meilleur moment. Bon sang, je suis complétement parano.

Elle a l'air très naturelle, est venu faire le première pas et a daigné, a désiré me parler, je ne dois pas faire comme avec tout les autres et la repoussé. De toute façon si c'est un jeu, c'est déjà trop tard pour m'en sortir, autant continuer jusqu'au bout.

Je repense a sa dernière phrase. Et je souris de nouveau involontairement. J'imagine comment ca ce passera si quelqu'un vient habiter avec moi. Il me demandera pleins de choses, et je dirais oui a chaque fois. Je ne dis jamais non, je n'ai aucune envie de me froisser avec quelqu'un. Du coup au lycée je dormais toujours sur le lit du bas, j'étais toujours le dernier a avoir accès a la salle de bain, et encore plus après je devais forcément arriver en retard sous les rires de mes camarades.

C'est peut être de la que je tiens mon habitude a ne jamais arriver a l'heure, au moins ça me rassurerais en me disant que ce n'est pas exactement ma faute.

J'entend alors du bruit en bas. L'heure de la pause doit approcher de son terme. Enfin, pas encore, ils arrivent très souvent en avance pour être sur de ne pas être en retard. Je dirais qu'il reste encore une bonne dizaine de minutes.

Elle a l'air d'avoir remarqué que je la fixe beaucoup trop. Sans doute beaucoup trop a son gout. Très bien, je détourne le regard, je ne veux pas la mettre mal a l'aise. Mais mes yeux reviennent inexorablement sur elle, comme attiré. C'est vraiment étrange comme attitude, j’espère que cela ne recommencera pas.

Elle bâille, et cela me fait rire doucement, ici quelqu'un qui bâille est regardé étrangement. Pas de faiblesses, jamais, les forts mangent les faibles, si bien que voir quelqu'un agir aussi naturellement me fait juste rire.

"-Je vais finir par faire comme toi si ça continue. Je reprends bientôt avec anglais. Je dormirais bien a la place."

Je lève la tête pour de nouveau la regarder, après avoir encore une fois essayé de détourner le regard. Anglais, cela ne doit pas être trop dure pour elle, c'est sans doute sa langue d'origine. Elle pourrait rester en fait, sans doute, on pourrait parler pendant tout le reste de l’après midi, s'endormir la, ou regarder le ciel, comme des amis, comme ce qu'ils font dans les romances qui passe a la télé, dans les drama, dans les shojo.

Très mauvaise idée, Sato-Sato. Pour éviter qu'elle ne se lasse trop vite de toi, il faut écourter la conversation, c'est le plus sage et le plus sur. Elle s'allonge soudainement en face de moi, comme pour confirmer ce qu'elle vient de dire, son envie de dormir ici pendant quelque temps. Je regarde ses jambes étalés devant moi. Pas très grandes, mais elles sont mignonnes, comme elle. Logique, c'est elle, je suis idiot.

- Tu pourrais rester la, ce n'est pas vraiment un probleme de rater une heure d'un cours que tu maitrises, je pense.

Mon dieu. Je l'ai dis. Je tente d'observer sa réaction, en rajoutant instinctivement en balbutiant de nouveau:

- Je...je te laisse la place si tu veux pour que tu sois tranquille.

Quel idiot. Enfin, elle a dit qu'elle aimait être seule, je suppose que si elle venait a s'endormir, elle préférerait être seule. Sans doute.

__________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Récompenses:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forum-actif.net/t10499-sakutaro-satoshi-en-charge-zakuro http://keimoo.forum-actif.net/t10513-le-timide-guerrier http://keimoo.forum-actif.net/t10500-livret-scolaire-de-satoshi-sakutaro
Aslinn Eadhra
♠ Lycée - Quatrième année
avatar

Genre : Féminin Bélier Tigre Age : 19
Adresse : Internat
Compteur 236

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Take a breath [Satoshi]   Jeu 14 Avr 2016 - 15:12

- Tu pourrais rester la, ce n'est pas vraiment un problème de rater une heure d'un cours que tu maitrises, je pense.

Ça me prends un peu ai dépourvu qu'il le propose de rester. Je ne m'attendais pas à ce que ce petit être timide veuille prolonger le moment. Un léger sourire s'affiche sur mon visage. Je reste allongée. Je ferme les yeux en expirant, je les réouvre en inspirant.

- Je...je te laisse la place si tu veux pour que tu sois tranquille.


- Ça serait avec plaisir, surtout qu'il fait vraiment bon. Mais je ne peux pas commencer à sécher dès les début de l'année. Déjà qu'on me regarde de travers à cause de mes cheveux orange fluo...

Je laisse deux secondes de silence passer.

- Et garde ta place, dis - je avec un petit rire, tu a l'air bien calé et le sol est confortable aussi.

Oui... je serait bien tentée de rester avec ce blond, mais le devoir m'appelle. Si je prouve à ma classe des le début que je suis une mauvaise élève ça va être fini. Déjà que la moitié ne sont pas sûr du fait que mes cheveux ne soient pas une teinture, si je commence à sécher je vais devenir la racaille de service. J'aimerais éviter ça pour l'instant. Vu comme ça à fini au collège, oui, il vaut mieux éviter. Si je retombe en échec scolaire, mes parents vont me chuter dessus et ça va faire mal. Je redoute les cours particuliers qu'ils pourraient essayer de m'imposer.

Je ferme les yeux. Une petite brise emporte avec elle quelques une de mes mèches. Cours d'anglais. C'est ridicule quand même. Je vais probablement passer une heure à somnoler en attendant la fin du cours. A moins que... pire ! Le prof profite du fait que je soit la pour me faire parler anglais devant tout le monde et leur montrer un vrai accent. Sauf que j'ai un accent Irlandais quand je parle. A moins d'être très bons, ils risquent d'avoir du mal à me comprendre.

- Je vais probablement passer une heure à m'ennuyer ferme, parce que oui, comme ma langue maternelle est l'anglais, je le parle plutôt bien...

Soupir.

- Mais si tu veux on remet ça un jour. On fera sieste commune.

Mes yeux sont revenus vers les siens, je continue à sourire. Je sais que mes joues remontent et créent de légères stries le long de mes yeux. Ça me donne probablement l'air encore plus fatiguée.

__________________________________________________
•  ●  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ●  •

Benefit:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://bluepineapple.tumblr.com http://keimoo.forum-actif.net/t10472-aslinn-eadhra http://keimoo.forum-actif.net/t10494-bonjour-au-revoir
Satoshi Sakutaro
► Université - 2ème année - Capitaine Combat Sans Armes
► Université - 2ème année - Capitaine Combat Sans Armes
avatar

Genre : Masculin Verseau Buffle Age : 20
Compteur 423

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Take a breath [Satoshi]   Jeu 14 Avr 2016 - 15:42

J'attend la réponse presque avec impatience, suspendu a ses lèvres, le cœur battant la chamade. J'ai fais une erreur. Tu as fais une erreur Sato-Sato. Elle semble réfléchir avant de dire, en souriant, ce qui me rassure et me redonne du baume au cœur:

"- Ça serait avec plaisir, surtout qu'il fait vraiment bon. Mais je ne peux pas commencer à sécher dès les début de l'année. Déjà qu'on me regarde de travers à cause de mes cheveux orange fluo... "

Puis elle rajoute en ayant un petit rire qui me fait fondre:

"- Et garde ta place, tu a l'air bien calé et le sol est confortable aussi. "

Incroyable, elle pense a moi, vraiment. Je suis perdu, je n'arrive pas a la cerné, au départ il était évident qu'elle ne m'avait prit que comme une distraction, mais désormais elle pensait vraiment a moi. Je crois que je suis ému, c'est peut être le début d'une vraie amitié, enfin c'est ce que je me serais dis dans un shojo, la ce n'est pas le cas, je préfère être prudent.

Elle reprend alors la parole et je me re-concentre sur ce qu'elle dit:

é- Je vais probablement passer une heure à m'ennuyer ferme, parce que oui, comme ma langue maternelle est l'anglais, je le parle plutôt bien..."

Puis elle soupir avant de rajouter:

"- Mais si tu veux on remet ça un jour. On fera sieste commune."

Je crois que ma tête explose. Je dois devenir rouge pivoine. Je ne peux pas parler, juste pas parler, si j'ouvre la bouche, ce sera pour dire quelque chose de totalement incompréhensible. Je suis sur que je n'arriverais pas a ne serais ce que bafouiller une réponse claire. J'ai trop peur de tout gâcher en disant quelque chose qui pourrait modifier la situation. Je me dis qu'il vaux mieux me taire, mais en même temps, je dois dire quelque chose, aller, quelque chose d'intelligent surtout, c'est le moment de briller.

Quand son regard revient vers le miens, je cligne involontairement des yeux, comme éblouis, et je ne peux m’empêcher de sourire en voyant les petites stries sur les cotés de son visage. J'ouvre la bouche mais aucun son ne sort, je la referme. Mais merde tu peux pas me faire ce coup la, pas maintenant ! Je prend sur moi, prend une bouffée d'air de façon discrète et parvient enfin a dire:

- Ca me ferait vraiment plaisir de reparler avec toi. Vraiment.

Tellement niait. Ca ne veux rien dire. Si je ne voulais pas lui parler je serais partis, hors je suis resté, ca sert a rien de dire quelque chose d'évident. Je baisse la tête comme résigné. Aussi rouge qu'un crayon pastel...rouge. Oui, encore une comparaison étrange.


__________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Récompenses:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forum-actif.net/t10499-sakutaro-satoshi-en-charge-zakuro http://keimoo.forum-actif.net/t10513-le-timide-guerrier http://keimoo.forum-actif.net/t10500-livret-scolaire-de-satoshi-sakutaro
Aslinn Eadhra
♠ Lycée - Quatrième année
avatar

Genre : Féminin Bélier Tigre Age : 19
Adresse : Internat
Compteur 236

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Take a breath [Satoshi]   Jeu 14 Avr 2016 - 16:42

Rouge. On retombe dans le rouge. Son visage était presque de retour à une couleur normale; mais je viens clairement de le faire rechuter. Je savais qu'être aussi directe avec quelqu'un de timide n'étais pas vraiment une bonne idée. Pas vraiment du tout même. D'un autre coté, je vais devoir bientôt partir, et si je ne lui propose pas de se revoir; il faudra s'en remettre aux aléas de la vie. Je n'aime pas dépendre du hasard. Sauf que je me rends bien compte que la situation est tendue pour lui. J'ai proposé ça sans arrière pensée. D'un autre coté c'est le premier Japonais avec qui j'entame une relation qui dépasse le dérangement mutuel. Non parce que j'ai quand même réussi à mettre un poing à l'un des pauvres petit asiatiques qui a eu le malheur de se retrouve dans mon espace proche. Bon. C'était involontaire. Mais je ne l'ai pas loupé quand même.

- Ca me ferait vraiment plaisir de reparler avec toi. Vraiment


Parler ? C'est tout. C'est limité un dialogue. Enfin. D'un autre point de vue il faut réussir à le meubler ce dialogue. Et c'est pas forcément gagné d'avance ça... Mais bon. De toute façon je m'attache à ce petit blond.
... qui est plus âgé que moi. Et plus grand quoi qu'il arrive. Mais ça c'est pas très dur.
Mais ça reste un petit blond. Il a vraiment l'air tout gentil. Juste quelque difficultés avec les relations sociales, mais ça fait partie de son charme. Je pense qu'il m'aurais beaucoup moins amusée s'il avait été à l'aise direct. Le genre de mec un peu populaire, qui s'autorise tout. Je pense que s'il avait été comme ça j'aurais tout simplement envoyé une remarque cinglantes et serait allée voir à un autre endroit sur le toit. Mais la façon dont j'ai agis me surprend toujours. Et j'ai quand même réussit à le faire sourire. C'est ma petite prouesse de la journée.

Le regard perdu dans le ciel, je prends mon temps avant de répondre. Par contre je retourne ma tête vers lui est sourit une fois de plus, en approbation.

-Je ne sais pas trop quand est ce que j'aurais du temps à perdre. Je suis assez chargée avec les cours. Enfin.... je dit ça mais je suis quand même étalée sur le toit.

Hm

Ça te va si je te laisse mon numéro ? Tu m'enverras un message pour que j'ai le tien et je te dis la prochaine fois que j'ai du temps ?


Je ne sais vraiment pas quoi dire. Je n’ai pas l’habitude d’avoir à socialiser comme ça. Ça me fait vraiment bizarre de donner mon numéro.

__________________________________________________
•  ●  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ●  •

Benefit:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://bluepineapple.tumblr.com http://keimoo.forum-actif.net/t10472-aslinn-eadhra http://keimoo.forum-actif.net/t10494-bonjour-au-revoir
Satoshi Sakutaro
► Université - 2ème année - Capitaine Combat Sans Armes
► Université - 2ème année - Capitaine Combat Sans Armes
avatar

Genre : Masculin Verseau Buffle Age : 20
Compteur 423

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Take a breath [Satoshi]   Jeu 14 Avr 2016 - 18:10

Parler. Je suis tellement pas doué, mon dieu. J'ai envie de faire pleins de choses autre que parler, enfin aussi, enfin, je ne sais pas je suis un peu perdu en fait. Je me demande ce que font les amis ensembles. A part discuter et se réunir sur un toit. Je ne fais jamais rien a part m'entrainer, méditer, manger, dormir, les cours. Voila ma vie. Je suis sur qu'elle doit faire pleins de choses plus intéressante. Comme quoi, aucune idée...

Je n'ai pas envie qu'elle me prenne pour un nul. Je suis plus âgé, je devrais être le mec cool qui mène la conversation, pas qui attende une question ou une invitation a parler, j'ai vraiment des progrès a faire. Si on peux appeler ça des progrès, vu que je pars de zero. J'ai envie de lui dire que ce n'est vraiment pas intéressant d’être avec moi, qu'elle ferait mieux de se trouver un groupe d'amis "cool", mais je ne le dis pas, je n'y parvient pas. Je reste silencieux, attendant une réponse. Peut etre qu'elle va juste dire "ok, pas de soucis, a plus", et partir comme ça. Ca m'arrangerais, j'aurais moins de regret.

Pourtant elle me sourit une nouvelle fois. J'en peux plus de ses sourires, a chaque fois j'ai l'impression d’être déconnecté de la réalité pendant un certain temps.Je n'ai aucune idée de pourquoi, c'est elle et spécialement elle ? Cette Irlandaise que je ne connaissais pas il y a quarante cinq minutes, et qui m'a torturé pendant que je dormais ? Ou alors c'est les femmes en générale. Ou encore les gens en général. J'aurais sans doute la réponse bien assez tot.

Elle m'adresse de nouveau la parole, parle d'une façon clair et qui me fait me dire qu'elle est du meme avis que moi:

"-Je ne sais pas trop quand est ce que j'aurais du temps à perdre. Je suis assez chargée avec les cours. Enfin.... je dit ça mais je suis quand même étalée sur le toit.

Hm

Ça te va si je te laisse mon numéro ? Tu m'enverras un message pour que j'ai le tien et je te dis la prochaine fois que j'ai du temps ?
"

Hein ? Son numéro ? Hein ??? Je la regarde la bouche légèrement entrouverte. Je n'ai que quelques numéros dans mon téléphone, et je ne l'utilise jamais, a tel point qu'il me faut réfléchir a chaque fois que j'entre mon mot de passe pour le débloquer.

- Je...oui, j'en serais très heureux, mais si tu n'as pas de temps ce n'est pas grave !

Je préfère répéter ça, je ne veux pas passer pour quelqu'un de chiant. Je sors mon téléphone et l'allume, voyant que j'ai un message en absence:

"Sakutaro, tu as oublié de me rendre les clés, je t'attend devant l'académie"

Quel idiot. Je me leve rapidement et fonce d'une démarche souple et athlétique jusqu'a la barriere pour regarder dans la cours. Il est bien en bas, ses cheveux quasi rasé et son air sévére ne peuvent pas me tromper.

- Bon sang, j'ai oublié de lui rendre les clés du dojo, dis-je surtout pour moi meme, a voix haute.

Il releve la, tete je crois qu'il m'a vu, malheur. Il va me détruire avec ses sermons sur la droiture et le fait de toujours devoir accomplir les missions qui nous sont confiés. Je retourne vers ma désormais amie, je pense que je peux le dire, m'accroupis devant elle:

- Oui, j'en serais trés heureux.

__________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Récompenses:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forum-actif.net/t10499-sakutaro-satoshi-en-charge-zakuro http://keimoo.forum-actif.net/t10513-le-timide-guerrier http://keimoo.forum-actif.net/t10500-livret-scolaire-de-satoshi-sakutaro
Aslinn Eadhra
♠ Lycée - Quatrième année
avatar

Genre : Féminin Bélier Tigre Age : 19
Adresse : Internat
Compteur 236

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Take a breath [Satoshi]   Jeu 14 Avr 2016 - 19:07

Ça à l'air de l'avoir perturbé aussi que je propose mon numéro. Il sort quand même sont portable de sa poche.

Il se lève d'un bond. Un problème ?
Je contracte mes abdominaux et relève le dos. Je le vois ce précipiter vers la rambarde. Eh ne te suicide pas... je vais êtres accusée de meurtre après...

- Bon sang, j'ai oublié de lui rendre les clés du dojo

Dojo... Dojo. .. il fait des arts martiaux ? C'est carrément cool ! D'un coup l'énergie qui la mit à se lever me paraît plus calculée. Je me demande quel type d'art martial il pratique. Peut-être un jour on se croisera au gymnase, vu que je suis dans l'un des club de sport de combat... l'idée qu'il soit martialiste me plaît énormément. Je trouve les arts martiaux fascinants. Bon... je n'ai encore jamais mis les pieds sur un tatami; mais il n'empêche que je trouve que c'est un genre de sport qui est beau à voir. Il cachait bien son jeu jusque maintenant.
...
On peut être timide et pratiquer les arts martiaux je pense. Ça n'a rien à voir avec le fait de cacher. C'est juste que le sport n'est pas arrivé dans notre petite discussion. Il n'empêche que je trouve ça surprenant. Ça le rend bien plus intéressant. J'ai envie de le connaître mieux du coup. Si ça se trouve il va me surprendre encore. Satoshi hein ? Je retiendrais ton nom.

Il reviens vers moi et s'accroupir devant moi. J'ai presque le sentiment que ça timidité à disparue sur ce coup. Je suis celle qui est assise. Contrainte à lever les yeux pour le regarder. Ceci dit, c'est l'ordre normal des choses qui se rétablit.

- Oui, j'en serais très heureux.

C'est très formel comme façon d'acquiescer. Mais je ne dirait rien dessus. Il a l'air d'avoir réussit à reprendre sa contenance.

- tu enregistre alors ?

Sans vraiment attendre de le voir sortir son portable; j'enchaîne avec mon numéro.

- 081 398 431 24

Je suis un peu fière de le donner à vrai dire. C'est mon nouveau numéro; celui du Japon. Comme c'était plus simple de carrément prendre un opérateur téléphonique au Japon, j'ai un nouveau numéro. C'est la première fois que je le donne de façon orale. De toute façon ; qui aurais besoin de mon numéro ? C'est bien plus pratique pour tout ceux que je connaissait en Irlande de me contacter par internet.

- C'est bon ? Tu l'as ?

Je lui laisse le temps de répondre avant d'enchaîner.

- Je ne vais pas tarder à y aller. Avec ma classe on est en retard quand on arrive à l'heure tellement ils sont en avance...

Je me lève et réenfile ma veste avant de reculer mon sac qui étais à même le sol.

- Tu parlais de dojo il y a cinq secondes; tu fait des arts martiaux ?

__________________________________________________
•  ●  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ●  •

Benefit:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://bluepineapple.tumblr.com http://keimoo.forum-actif.net/t10472-aslinn-eadhra http://keimoo.forum-actif.net/t10494-bonjour-au-revoir
Satoshi Sakutaro
► Université - 2ème année - Capitaine Combat Sans Armes
► Université - 2ème année - Capitaine Combat Sans Armes
avatar

Genre : Masculin Verseau Buffle Age : 20
Compteur 423

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Take a breath [Satoshi]   Jeu 14 Avr 2016 - 20:24

"- Tu enregistre alors ? "

J'hoche de la tête en souriant et en commençant a noté, ou plutôt, a pianoté sur les touches de mon téléphone d'une façon un peu gauche, je ne suis pas habitué a l'utiliser, c'est évident. Je la regarde d'un oeil pendant qu'elle me donne son numéro. Elle a l'air satisfaite d'elle même pour une raison que j'ignore, je préfère ne pas trop en rajouter et juste l'observer tranquillement. Quand elle finit de me le dire, je détourne les yeux pour faire comme çi je ne la regardait pas, aucune idée de savoir si elle a remarqué ou non.

"- C'est bon ? Tu l'as ? "

Je lui souris de la meilleure façon que je pouvais. C’était pas facile de faire quelque chose que je ne fais absolument jamais, elle devait vraiment me trouver ridicule. Non, Sato, arrêtes de te prendre la tête, tout se passe bien, ne te met pas la pression:

- Oui, c'est bon, je t’envoie un message tout de suite.

Je m’exécute avec un simple "c'est moi Satoshi", je n'ai aucune idée de quoi mettre d'autre dans un message de ce type. Je veux dire, elle est en face de moi, je vais pas faire comme si c'etait pas le cas. Je ramasse mon sac et vérifie que mon vêtement est bien la. Ouf, au moins un truc que je n'ai pas oublié. Je le sors légèrement pour vérifier de son état avant de le ranger lentement.

Je me relève et m’étire, la position accroupis n'est pas la plus agréable, et me prépare a l’inéluctable. On va devoir se séparer malheureusement. Surtout quand elle me dit que son cours va reprendre. Je la regarde d'un air légérement neutre, avec peut etre une lueur de tristesse imperceptible dans le regard. Elle remet sa veste et prend son sac, puis se tourne vers moi et me demande soudainement:

"- Tu parlais de dojo il y a cinq secondes; tu fait des arts martiaux ?"

Je la regarde sans rien dire, puis une petite flamme remplace la tristesse dans mes yeux. Elle me parle d'arts martiaux, elle aime peut etre ? Peut être même qu'elle pratique, ça serait totalement génial ! Je lui souris en répondant avec entrain, oubliant totalement ma timidité:

- En effet, j'en fais depuis quelque temps, je trouve ça incroyable, ce contrôle sur soi même...tu aimes ça, Aslinn-chan ?

J'avais vraiment parlé sans y penser, rajouter la terminaison plus intime a son prénom. A vrai dire, il semblait que je n'avais même pas remarqué ce que je venais de dire, attendant une réponse avec intérêt.

__________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Récompenses:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forum-actif.net/t10499-sakutaro-satoshi-en-charge-zakuro http://keimoo.forum-actif.net/t10513-le-timide-guerrier http://keimoo.forum-actif.net/t10500-livret-scolaire-de-satoshi-sakutaro
Aslinn Eadhra
♠ Lycée - Quatrième année
avatar

Genre : Féminin Bélier Tigre Age : 19
Adresse : Internat
Compteur 236

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Take a breath [Satoshi]   Jeu 14 Avr 2016 - 21:41

Je sens mon portable vibrer dans ma poche. Je le sort, constate le message "c'est Satoshi" que je viens de recevoir. Rapidement je crée le contact puis rengaine mon portable.

Il répond à ma question sur les arts martiaux. Oui. Il l'air d'en faire et d'aimer ça. Intéressant.

C'est amusant de voir la capacité des japonais à modifier mon nom. J'ai l'impressions qu'ils me rajoutent un suffixe différent à chaque fois. Quand ils ne changent pas le nom entier. Il faudra qu'un jour je cherche sur internet la différence entre chacun d'entre eux. Je suppose qu'il y a une signification derrière. Sauf que je n'ai pas la moindre idée de ce que ça peut être pour l'instant; aussi, je ne tilte pas lorsqu'il ajoute à son tour une autre particule à mon nom.


- Je trouve ça vraiment beau. C'est généralement des sports qui ont la classe.

Je laisse une pause passer, met mon sac sur mes deux épaules et secoue mon buste pour qu'il se mette bien.

- Je n'en ai jamais fait. Mais je me suis inscrite aux club cette année. On va voir ce que ça donne.

Je ponctue ma remarque d'un sourire. Oui, je vais commencer les arts martiaux cette année. Je dois avouer que l'idée des clubs obligatoire me paraissait bien sombre. J'ai choisi photographie parce que je ça n'avait pas l'air trop encombrant. Je ne pense pas que j'aurais fait les clubs si ça n'avait pas été obligatoire; mais quitte à faire un club, autant faire quelque chose que je trouve classe. Alors j'ai choisi les sport de combats.
J'ai beaucoup hésité entre avec et sans armes. Puis finalement, sans c'est plus simple. Non je n'ai pas de meilleurs arguments par rapport à mon choix. Je fonctionne beaucoup au feeling sur des trucs importants quand même.... c'est comme le Japon ça. Soit, je voulais m'éloigner de ma famille, mes partir en Angleterre aurais été plus que suffisant. Mais non. Je suis partie au Japon. Je ris intérieurement.

- Bon. Je vais devoir y aller. Tu descends aussi ?

Je le dévisage en attend une réponse. Le cours d'anglais va me paraître bien long. Ça me déprime rien que d'y penser. Je profite un dernier instant des rayons de soleil qui effleurent mon visage.
Je passe ma main dans mes cheveux, tentative désespérée pour leur donner une contenance. Ça fait trop longtemps que j'ai abandonné mes cheveux. Ils défient les lois de la gravité. Je pense que je vais les recouper bientôt. Il commencent à devenir trop long.

__________________________________________________
•  ●  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ●  •

Benefit:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://bluepineapple.tumblr.com http://keimoo.forum-actif.net/t10472-aslinn-eadhra http://keimoo.forum-actif.net/t10494-bonjour-au-revoir
 
Take a breath [Satoshi]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Breath Lynas
» Take a breath, take it deep (05/07 à 22h34)
» [Le Terrier] One breath x MINERVA
» « i'll take your last breath and carry you home. » — pandore nyx epheridge's links.
» Kenneth » i can feel my every breath unfold, right down to the second

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
₪ Académie Keimoo ₪ :: ₪ L'académie Keimoo ₪ :: ► Campus :: En plein air ! :: Toits des bâtiments-
Sauter vers: