₪ Académie Keimoo ₪

The Future is like a puzzle with missing pieces: difficult to read, and never, never what you think.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Emménagement | Hayden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Emménagement | Hayden   Dim 21 Fév 2016 - 23:28

Non vraiment, dans la vie, rien n'était plus horrible que le stress du déménagement. Non que ce fusse le premier pour la jeune fille ; à maintes reprises déjà, elle avait changé complètement de lieu de vie pour son travail qu'elle aimait tant. Le vrai problème dans tout ça, c'est qu'elle avait énormément de choses fragiles à trimballer partout avec elle. Ses plantes, la prunelle de ses yeux et ses seules amies dans ce lieu inconnu et légèrement effrayant, bien sûr, mais aussi tout un tas d'objets plus ou moins inutiles (et donc, obligatoirement, indispensables).
Sachant que ses précieux vases, bonsaïs, cactus, orchidées, ficus, lierres et autres se baladaient dans le petit camion de déménagement qu'elle avait loué lui donnait des sueurs froides. Son petit cœur battait la chamade dans sa poitrine et s'arrêtait de battre une micro-seconde à chaque virage, à chaque arrêt ou accélération un peu brusque.

Le voyage, dans de telles conditions, fut bien entendu éprouvant, et elle n'en fut que plus heureuse lorsqu'elle vit enfin l'immeuble dans lequel elle allait désormais vivre. Une fois le petit camion garé non loin, elle poussa un soupir de soulagement avant de se reprendre, lançant des regards autour d'elle. Hanako ne souhaitait pas vraiment se faire remarquer le premier jour. Ne souhaitant pas perdre de temps, elle se lança dans une inspection minutieuse du contenu du camion. Une fois satisfaite de voir que tout avait plutôt bien tenu le choc, elle pris le temps d'attacher ses cheveux avant de s'atteler à la tâche.

La jeune femme commença par empiler plusieurs gros sacs d'engrais ; bien qu'elle sache qu'il était tout à fait possible de trouver de l'engrais de qualité dans sa nouvelle région, elle n'avait rien voulu laisser au hasard et avait fait des stocks avant de partir, se retrouvant maintenant à porter une bonne dizaine de kilos de sacs de terre. C'était dans ces moments-là qu'elle remerciait son travail d'être aussi physique ; bien que monter les escaliers fut une tâche ardue, elle se débrouilla magnifiquement bien pour une jeune demoiselle seule.

Le réel problème commença pour elle alors qu'elle dut commencer à courir entre son appartement et le camion pour déplacer les plantes. Laisser les portes ouvertes était bien plus pratique bien sûr, mais son naturel légèrement anxieux prenait le pas ; et si des voleurs venaient pendant qu'elle était loin pour voler un de ses magnifiques bonsaïs ? Et si quelqu'un essayait de se garer près de son camion et parvenait à faire tomber un pot de fleur ?

C'est ainsi que la jeune fille se retrouva à porter plusieurs pots de plantes à la fois dans ses bras, en trimballant même un bon-grès mal-grès avec les dents, courant aussi vite que possible dans les escaliers pour ne surtout pas perdre de temps. Surtout que ses pauvres plantes avaient sûrement soif après avoir passé la journée dans un petit camion, sans lumière, seules. Pauvres petites.

Hanako commençait à craindre de devoir demander de l'aide. Seule, elle risquait d'avoir énormément de mal à finir avant que la nuit ne tombe, et elle aussi avait souffert du long trajet, se sentant fatiguer rapidement. Fourbue, elle craignait de devoir laisser ses plantes dans le camion plus longtemps, et se résigna à errer un peu dans la rue, un pot de fleur toujours serré dans ses bras comme un mère tiendrait son enfant, alors qu'elle cherchait quelqu'un à aborder. Après de nombreuses hésitations, et ce qui passerait probablement pour un comportement suspect, elle se décida à s'approcher d'un jeune homme qui, lui semblait-il, venait de sortir de l'immeuble.

« Je euh, Bonjour. Est-ce-que vous habitez ici ? »


Bon, ce n'était pas très concluant, mais elle ne savait vraiment pas comment s'y prendre là. Elle avait l'impression que simplement sortir un ''Bonjour, Déménagez mes plantes super lourdes pour moi, je suis fatiguée !'' aurait été une très mauvaise idée, après tout. Elle prit bien soin d'éviter le regard du pauvre homme qu'elle avait décidé d'embêter, regrettant presque déjà sa décision. Surtout qu'en y repensant, elle sentait probablement la sueur après tout ce temps dans un petit camion, à paniquer pour ses plantes. En plus de ça un peu de terre de ses pots de fleurs avait fini par se déposer partout sur elle, formant de belles grosses taches sur sa poitrine. Demander un service en étant sale n'était absolument pas sa conception d'une rencontre idéale avec un potentiel voisin.
Revenir en haut Aller en bas
Hayden Yoshida
♥ Professeur de Mathématiques {Lycée}
♥ Professeur de Mathématiques {Lycée}
avatar

Vierge Dragon Age : 28
Adresse : 3 rue de la chance - Apt 22
Compteur 99
Multicompte(s) : Hisaka Rika

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Emménagement | Hayden   Mer 24 Fév 2016 - 23:39

La journée n’avait pas été très agitée pour le jeune professeur de mathématiques qui s’était levé de bonne heure pour finir de corriger les dernières copies qui trônaient sur son bureau depuis le début de la semaine dernière. Une nouvelle année scolaire touchait bientôt à sa fin et l’heure des examens de fin de semestre – pour la plupart des élèves du lycée – approchait à grands pas, tandis que les plus âgés étaient en pleines révisions pour les concours d’entrée à l’université. Ainsi, pour diverses raisons, c’était une période assez stressante pour les étudiants tout comme pour les enseignants qui s’efforçaient de rester à la disposition de ceux qui le souhaitaient, quitte à se faire bombarder de mails la veille d’un examen blanc. D’autre part, Hayden avait ses propres soucis, notamment la gestion du club de natation qu’il avait demandé après le départ de Yoite. Plusieurs mois étaient passés depuis que le nageur aux reflets bleutés s’était en allé sans jamais lui avoir donné signe de vie. S’il avait été assez chagriné d’apprendre que le jeune homme avait plaqué toute sa vie à Keimoo, il s’était plutôt bien remis de cette déception depuis.

Il se souvenait encore de leur discussion dans le vestiaire, leur course qu’il avait difficilement gagné, leur promesse et puis leurs quelques rendez-vous à l’extérieur de l’académie. Le temps passé ensemble avait été court, ce qui lui avait évité de se sentir abandonné. Et puis, ce n’est pas comme s’il n’avait pas d’autres amis sur qui compter. Il avait presque toujours habité à cet endroit, depuis sa première année au lycée en fait. Yoshida-senseï avait toujours été du genre sociable. Parfois jugé ennuyant ou hypocrite par ceux qui voient ça d’un œil extérieur, l’américano-japonais avait pourtant fait beaucoup d’efforts pour paraître aussi sincère que possible avec les autres. Il était désirable socialement, voilà tout.

La machine à café fait un drôle de bruit…


Songea-t-il en daignant à se lever de sa chaise pour aller voir ce qu’il se passait dans la cuisine de son appartement. A peine arriva-t-il dans le salon qu’une silhouette se dessinait lentement derrière le bar. Hayden ne fut par surpris de retrouver son cadet émerveillé devant la cafetière qu’il avait acheté la veille, après avoir constaté que la précédente présentait quelques failles du fait de l’usage régulier de la machine. En tout cas, on dirait bien que Chris s’était déjà familiarisé avec le nouvel appareil électroménager. La faculté des jeunes à s’adapter rapidement à la technologie n’est peut-être donc pas un mythe. Le plus jeune des deux frères se retourna alors vers son aîné, il lui lança un regard interrogateur lorsqu’il remarqua que ce dernier le fixait avec insistance.

« Tu as fait des devoirs ? »

Le lycéen lui répondit par un simple sourire qui voulait en dire long sur la situation. Comme d’habitude, il avait préféré jouer en réseau tout le week-end plutôt que de se pencher sur son travail. Hayden ne pouvait pas lui en vouloir d’être désintéressé par les cours, mais en tant que frère et surtout enseignant, il ne pouvait pas se permettre de le laisser passer ça.  

« Et toi, tu as fini de corriger les copies ? »

Chris n’avait pas l’intention de se laisser faire par son aîné même s’il savait très bien qu’il ne gagnait jamais à jouer les provocateurs. Dans tous les cas, le professeur finissait par le convaincre de se mettre au travail. Il avait conscience de l’importance que ça avait pour lui, mais il prenait ça comme un défi, une sorte de jeu entre eux.

« Non, mais je vais faire une pause. Je descends fumer et je continuerai plus tard. »

L’adolescent hocha la tête en signe d’approbation alors que l’autre homme enfilait déjà sa veste. Le capitaine du club de natation saisit ensuite un paquet de cigarettes et un briquet, tous deux posés sur un petit meuble à l’entrée, avant de refermer la porte derrière lui. Il descendit les marches d’escalier quatre à quatre, les mains dans les poches, clope au bec. C’est quand il s’engouffra vers l’extérieur qu’il réalisa que le décor avait quelque peu changé depuis la dernière fois qu’il était sorti – à savoir la veille. Hayden concentra son attention sur le sol, qui présentait quelques trace de boue ou de terre – en tout cas une texture semblable. Il remarqua ensuite la présence d’un petit camion de déménagement non loin de l’immeuble. C’est alors qu’une jeune femme l’aborda. Il lâcha presque sa cigarette sur le coup. Les yeux verts de l’enseignant s’illuminèrent, curieux de savoir ce qu’elle avait à lui dire. En vue de son état, elle était probablement une future résidente de l’immeuble. Ses mots étaient maladroits, comme si elle n’était pas très à l’aise avec lui, ce qu’il était bien déterminé à changer.

« Bonjour. Effectivement, j’habite dans cet immeuble, il pointa la porte d’entrée commune du doigt, vous devez être une future locataire j’imagine. »

Il n’avait pas pu s’en empêcher, il l’avait déjà examinée de la tête aux pieds. Il faut dire que lorsqu’on a un travail qui nécessite d’être en contact avec les autres, on apprend vite à se faire une première impression des gens qui nous entourent. Sueur due à l’effort, odeur de transpiration, vêtements sales, tous ces éléments firent un tout et Hayden comprit qu’elle devait être seule à devoir s’occuper de son emménagement. Malgré l’urgence des copies à corriger pour le lendemain, il ne put empêcher son côté altruiste de prendre le dessus.

« Je peux vous aidez à faire quelque chose ? »

Comme monter vos cartons et toutes les autres choses que vous avez dans ce camion, ou peut-être vous donner quelques adresses de restaurants, pensa-t-il en esquissant un sourire. Si Yoshida-senseï avait bien un défaut, c’était sa curiosité, sa soif d’en apprendre sur autrui qui pouvait parfois s’avérer…gênante si vous n’en n’avez pas l’habitude. Et c’est ainsi qu’une fois de plus, les mots sortirent de sa bouche presque aussitôt les avoir pensés.

« Vous faites ça toute seule ? »

A l'aise, peut-être même un peu trop, Hayden commença à poser les questions qui lui passaient par la tête, ce qui n'était pas forcément au goût de son interlocutrice.

__________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Emménagement | Hayden   Jeu 25 Fév 2016 - 22:42

Bon au moins elle avait fait le bon choix en s'adressant à ce jeune homme en particulier, puisqu'elle avait trouvé un voisin immédiatement. Elle avait vraiment eu de la chance pour le coup. Soulagée, mais faisant de son mieux pour ne pas trop le montrer, toujours soucieuse de son image après tout, la jeune femme tenta de s'incliner sans renverser la terre de son pot de fleur, histoire de rester polie en rencontrant son nouveau voisin. Ce n'était pas tout à fait au point, mais elle décida que ça ferait l'affaire pour le moment au moins.

Alors qu'elle s'apprêtait à prendre le temps de se présenter, afin de bien suivre les règles de bienséance, le jeune homme commença à poser des questions. Elle ne savait absolument pas par où commencer, le fixant un petit moment, se demandant pourquoi cette curiosité soudaine. Se reprenant, elle décida de se concentrer sur le contenu des questions plutôt que leurs nombre et la surprise qu'elles avaient causé. Ce qui se résumait à une chose toute simple pour elle; il voulait l'aider. Ce qui était exactement son but. Après avoir essayé d'organiser ses pensées en une phrase cohérente, ce qui prit quelque secondes, elle décida de hocher la tête pour bien faire passer le message.

"Oui, je suis votre nouvelle voisine, je déménage seule et j'avais effectivement besoin d'aide."

Une autre tentative pathétique de courbette, ou il était tout à fait visible qu'elle se souciait légèrement plus du bien-être de sa plante que des bonnes manières, et elle reprit ce qu'elle avait tenté de faire auparavant.

"Matsuoka Hanako, enchantée de faire votre connaissance."

En attendant, elle avait parlé avec son visage dans ladite plante; un joli petit plan de lavande, qui avait légèrement occulté ce qu'elle avait tenté de dire. Mais qui sentait très bon et était très agréable à porter si proche de son visage, vraiment. Si elle n'avait pas été en présence d'un inconnu, elle en aurait probablement profité pour rester comme ça, mais elle avait l'impression que renifler ses plantes avec un air béat ne refléterait pas le genre d'image d'elle que la jeune femme aimait montrer.

Maintenant qu'elle avait enfin réussi à se présenter de manière plus ou moins réussie, elle se devait d'être efficace. Prenant une petite seconde pour bien regarder le jeune homme, tentant de déterminer s'il avait les épaules pour vraiment bien l'aider, elle décida qu'il ferait l'affaire. Après tout, il était grand et bien qu'il ait l'air assez fin, elle supposait que si elle, une femme de petit gabarit, parvenait à porter plusieurs kilos de sacs de terre sur ses épaules tous les jours, il était tout à fait capable de porter quelques pots de fleurs pendant une ou deux heures.

"Si cela ne vous dérange pas, j'ai un peu de mal à transporter toutes mes affaires jusqu'à chez moi..."

Elle se rendait compte à présent qu'elle faisait peut-être une très grosse erreur. Elle voulait faire bonne impression, avoir l'air d'être une jeune fille équilibrée et polie, normale sans histoire. Bref, une fille bien, pas une sorte de recluse obsédée par ses plantes. Or son camion était digne du camion d'un fleuriste ayant à fournir trois mariages et deux enterrements le jour de la saint-valentin. Il débordait de fleurs en tout genre, ainsi que de nombreux pots et vases décoratifs pour mettre en valeurs bonsaïs et autres cactées, palmiers et fougères.

En même temps, il avait déjà proposé son aide et elle avait déjà demandé, il était trop tard pour revenir en arrière. Elle se retourna vers son camion, raidissant son dos un peu plus, se sentant devenir légèrement anxieuse et honteuse; il allait vraiment penser d'elle qu'elle était une illuminée, et il aurait absolument raison. Elle poussa la porte du camion, qui s'était légèrement refermé, sans aucune peine, avant de poser délicatement le pot qu'elle avait entre les bras à côté d'elle et de tirer un autre pot, un peu plus petit et contenant une magnifique orchidée. Hanako avait supposé qu'elle ferait mieux de commencer en donnant au jeune homme des tâches simples, ne voulant pas le surcharger même s'il avait gentiment proposé de l'aider.

Elle jeta un œil vers lui à nouveau avant d'hésiter un peu, se demandant quelle était la meilleure marche à suivre. Décidant que la sûreté de ses plantes était après tout le plus important dans ce déménagement, la jeune femme fit bien attention de lui tendre le pot.

"C'est très fragile, c'est pour ça que j'avais un peu de mal, je ne voulais pas risquer de les abîmer en me précipitant. Il faut le tenir comme ça..."

Après une petite démonstration, elle lui lança un regard légèrement inquiet, toujours pas sûre de pouvoir vraiment lui faire confiance même s'il avait l'air sympathique. Être sympathique ne prouvait en rien qu'il était incapable de maladresse après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Hayden Yoshida
♥ Professeur de Mathématiques {Lycée}
♥ Professeur de Mathématiques {Lycée}
avatar

Vierge Dragon Age : 28
Adresse : 3 rue de la chance - Apt 22
Compteur 99
Multicompte(s) : Hisaka Rika

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Emménagement | Hayden   Mar 1 Mar 2016 - 22:05

Une nouvelle voisine ! Le visage d’Hayden s’illumina à l’instant où ces mots franchirent la barrière des lèvres de la jeune femme. Il s’y attendait un peu en voyant le camion garé un peu plus loin, mais il ne pouvait être à 100% sûr que ce soit dans son immeuble qu’elle emménageait. Il ne restait plus qu’à savoir à quel étage elle allait s’installer. L’enseignant arbora un sourire radieux alors qu’elle lui demanda son aide, sans aucun détour. Enfin, ce bâtiment allait être un peu plus vivant. Il y avait bien cette bande de jeunes qu’il croisait parfois le matin, mais il n’avait jamais encore eu l’opportunité de leur parler. Avec un peu de chance, ils deviendront amis et prendront le thé ensemble le week-end, songea le jeune adulte alors que la nouvelle résidente se présentait poliment. Rapidement, il fit de même tout en s’inclinant légèrement devant elle…ou plutôt devant la plante qui recouvrait une partie de son visage. Loin d’être calé sur la flore locale comme étrangère, bien qu’il eut un jour habité à la campagne, Yoshida-senseï aurait eu bien du mal à mettre un nom sur ce qui lui faisait face.

« Yoshida Hayden, ravi de vous rencontrer. »

Les présentations s’arrêtèrent là, laissant le professeur de mathématiques sur sa faim. Plus elle lui parlait, plus la curiosité grandissait en son for intérieur. Pourquoi avait-elle déménagé ? Avait-elle de la famille en ville ? Pourquoi avoir choisi Keimoo comme lieu de résidence ? Avait-elle déjà trouvé un emploi avant de s’installer ? Hayden rongea son frein pour ne pas la bombarder de questions qui pourtant, le démangeaient. Il aura tout son temps pour le faire une fois le camion déchargé, il en était convaincu. Ainsi, il hocha simplement la tête lorsqu’elle lui indiqua le type d’aide qu’elle désirait. Bien évidemment, il ne s’attendait pas à faire autre chose que du bricolage et du transport de cartons puisqu’il s’agissait d’un déménagement. Durant une fraction de seconde, il s’interrogea sur la nécessité de faire appel à son cadet pour les aider à terminer ce travail laborieux aussi vite que possible.

Il se rappela ensuite qu’il l’avait invité à faire ses devoirs, et qu’il préférait qu’il travaille sérieusement ses sujets d’examen blanc plutôt que de le faire porter les affaires d’une inconnue. Si Hayden était d’un naturel curieux et avenant, Chris était beaucoup plus réservé et indifférent – surtout lorsqu’il était face à des individus appartenant à une autre catégorie d’âge que la sienne. Yoshida-senseï tomba d’accord avec lui-même, il aidera cette femme seul dans un premier temps. Après tout, il était plutôt sportif du temps où il était sur les bancs de l’école, sa musculature ne devrait pas le trahir…Pas aujourd’hui. Il suivit son interlocutrice jusqu’au camion stationné à quelques pas de l’entrée. Il ne put s’empêcher de balayer l’intérieur du véhicule d’un coup d’œil lorsqu’elle ouvrit la porte, mais il se ravisa au moment où elle se retourna vers lui. Un peu gêné d’être pris sur le fait, il tira légèrement sur le col de sa veste.

De ce qu’il avait vu le temps qu’elle décharge deux pots, il y avait…beaucoup de plantes. Hayden était très impressionné par cette collection, loin de trouver ça étrange pour le moment. L’enseignant ne pouvait qu’encourager les gens à vivre leur passion tant qu’elle ne devenait pas dangereuse pour la vie de l’individu lui-même…mais peut-être changera-t-il d’avis quand il aura porté des pots de fleurs plus d’une heure. Avec délicatesse, la jeune femme saisit le pot contenant l’orchidée entre ses doigts. Au premier coup d’œil, ils semblaient sales et rugueux, et Hayden ne doutait pas du fait qu’ils l’étaient vraiment mais n’avait toutefois aucune envie de les toucher pour en faire l’expérience. Les avant-bras d’Hanako s’étendirent alors, jusqu’à positionner le pot face à l’enseignant qui l’attrapa aussi bien qu’il le put après avoir reçu une courte démonstration. Jamais encore, on ne lui avait fait un cours sur « comment tenir une plante sans l’abîmer ». Il comprit alors que les plantes étaient très spéciales pour elle. Il finit par se demander si cette passion ne virait pas par hasard à l’obsession, mais il décida de garder cette question pour lui-même, ne voulant pas la renfrogner alors qu’ils venaient tout juste de faire connaissance.

« On peut dire que vous aimez vos …euh…plantes. »

Il marqua une pause, ne sachant pas trop où aller avec l’orchidée sur les bras. Bien sûr, il savait qu’il devait revenir vers l’entrée, mais après…il n’avait aucune idée de la localisation exacte de l’appartement de la jeune femme au sein de l’immeuble. Il aurait pu simplement suivre les traces au sol, mais il se doutait que ce n’était pas un comportement à avoir face à une inconnue. De plus, il la sentait anxieuse depuis qu’il avait le pot entre les mains, ne lui faisait-elle pas confiance ? Il tenta de la rassurer en lui souriant de plus belle, mais cela ne sembla pas fonctionner. A mi-chemin, il finit par demander.

« Pouvez-vous passer devant ? Histoire de me montrer le chemin vers votre appartement. »

Parce que même senseï ne sait pas tout.

__________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Emménagement | Hayden   Dim 6 Mar 2016 - 20:21

Elle ressentait comme un léger malaise, une boule se formant dans son ventre alors qu'elle sentait une petite anxiété monter ; vu sa posture et l'expression sur son visage, il avait vu dans son camion et avait déjà commencé à comprendre qu'elle avait une obsession sévère avec ses chères petites plantes adorées. Sa question ne fit rien pour la rassurer.

Entre laisser ses plantes à un inconnu qui pouvait tout à fait être très maladroit et cette impression de passer pour une folle, elle commençait vraiment à se sentir mal. Heureusement qu'il était très souriant et assez sympathique pour le moment. Bien qu'elle faisait toujours de son mieux pour garder un air neutre et calme, elle se sentit aussi obligée de lui rendre un petit sourire timide pour faire bonne impression quand il lui posait des questions.

« C'est pour le travail. »

Son excuse préférée quand il s'agissait d'expliquer sa passion dévorante pour la flore. Pas complètement vraie,  mais pas complètement fausse, cette affirmation lui permettait généralement d'esquiver avec élégance trop de questions sur sa façon de vivre ; elle lui permettait aussi d'éviter de se culpabiliser encore plus. Elle avait même réussi à garder un ton poli et léger, au lieu de son habituel ton un peu plus sec qui montrait un début de panique. Elle s'était un peu améliorée.

Après sa demande tout à fait censée, la jeune femme passa devant lui, marchant d'un pas assez rapide pour quelqu'un qui se disait fatigué. Après avoir passé plusieurs années à arpenter des jardins en long et en large, elle avait une certaine endurance et en était plutôt heureuse en ce moment même. En arrivant devant sa porte, elle prit le temps de la pousser et de la tenir pour son voisin, poliment, premièrement parce que c'était la bonne chose à faire selon elle, mais aussi parce qu'elle avait légèrement peur d'abîmer sa plante ainsi que l'homme qui la tenait si elle laissait la porte claquer derrière elle.

Tout en posant délicatement sa magnifique fougère dans un coin non-occupé de son salon déjà à moitié rempli de plantes en tout genre, elle décida qu'il était grand temps de commencer une conversation polie et très éloignée du sujet des plantes. Après avoir imité une carpe de manière spectaculaire en ouvrant et fermant sa bouche à plusieurs reprises, elle finit par enfin trouver un sujet de conversation.

« Merci de votre aide,Monsieur Yoshida, c'est vraiment très gentil à vous. »

C'était une façon comme une autre de commencer, et c'était bien parti, alors qu'elle lui montrait rapidement un endroit où poser son propre pot de plante avant de commencer à se diriger vers son camion une fois de plus.

« Est-ce que le quartier est sympathique ? Il avait l'air bien mais je pense que comme vous y vivez, vous pourriez me donner plus d'informations. »

Avec de la chance, son voisin était du genre bavard et allait faire la conversation tout seul ; elle n'était vraiment, vraiment pas douée elle-même. Elle avait eu le temps alors qu'elle montait les escaliers de se questionner un peu sur son nom ; il n'était pas complètement japonais, probablement à moitié anglais ou un truc du genre. Enfin son nom avait des consonances anglo-saxonnes, qui le rendait donc assez exotique à ses yeux. Elle se rappelait de son envie de se faire une vie sociale ce coup-ci, espérant rester un peu plus longtemps dans cette ville avec son nouvel emploi ; avec de la chance, ce jeune homme, Monsieur Yoshida donc, pourrait être un de ses premiers amis. S'il ne fuyait pas devant la montagne de plantes qu'elle semblait amasser dans son appartement, avec son aide. Pour le moment tout se passait bien, mais sachant à quel point elle était douée en interactions sociales, elle avait légèrement peur pour la suite. En attendant, elle continuait son déménagement de  manière très consciencieuse, commençant à se sentir légèrement plus à l'aise.
Revenir en haut Aller en bas
Hayden Yoshida
♥ Professeur de Mathématiques {Lycée}
♥ Professeur de Mathématiques {Lycée}
avatar

Vierge Dragon Age : 28
Adresse : 3 rue de la chance - Apt 22
Compteur 99
Multicompte(s) : Hisaka Rika

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Emménagement | Hayden   Jeu 14 Avr 2016 - 1:03

C’est pour le travail (*) , se justifia-t-elle lorsqu’il constata qu’elle possédait beaucoup de plantes. Peut-être même un peu trop à son goût, mais qui était-il pour juger ? Sans doute était-elle fleuriste de métier, ou quelque chose du genre, pensa Hayden en arrivant au niveau de la porte d’entrée de l’immeuble. La jeune femme était passée devant comme il le lui avait demandé un peu plus tôt. Sa gestuelle était légèrement maladroite. On aurait dit qu’elle n’avait pas l’habitude d’être en présence d’un homme. Ou alors c’est peut-être moi qui lui fait cet effet-la, gloussa intérieurement la professeur en franchissant le petit hall pour rejoindre les escaliers. Il la remercia de lui avoir tenu la porte en lui adressant un sourire bienveillant. Il espérait qu’elle arrive à se détendre un peu plus au fur et à mesure qu’ils grimperaient ces marches ensemble. Même si sa voix ne trahissait pas son manque de confiance quant à son éloquence, Hayden pouvait ressentir l’hésitation, l’inquiétude dans ses gestes. Cela faisait partie de sa formation de prof après tout.

Les deux jeunes adultes arrivèrent rapidement au premier étage où Hanako prit son temps avant de pousser la porte de son appartement. Curieux de nature, Yoshida ne put s’empêcher de parcourir rapidement l’espace du regard, essayant d’engranger un maximum de détails sur les pièces. La répartition des pièces est un peu différente ici, songea-t-il en lui suivant  jusqu’à ce qui semblait être son salon où elle posa la fougère qu’elle avait en main, à moins que ce soit l'absence de repères - meubles et cie - qui lui fasse cette impression. Hayden dut attendre une bonne dizaine de secondes – l’orchidée toujours sur les bras – avant de récolter la première réaction de la nouvelle locataire. Des remerciements, un compliment tout droit sorti des manuels de bonne conduite. L’enseignant avait l’habitude de ce genre de choses. C’est pourquoi il lui répondit exactement ce que n’importe qui voudrait entendre. Se réfugier derrière des phrases-types pour éviter l’embarras. C’était sur ce modèle qu’étaient basées les conversations entre deux japonais qui ne se connaissent pas trop encore.

« De rien, c’est un plaisir d’aider une nouvelle voisine. »

S’en suivit un petit clin d’œil visant à détendre l’atmosphère. Elle lui indiqua ensuite un endroit où déposer la plante qui occupait ses bras depuis un moment – trop longtemps déjà ! – ce que l’américano-japonais s’empressa de faire avant de la rattraper, au niveau de l’entrée de son appartement. Hanako lui demanda alors son avis sur le quartier, en restant vague sur le type de réponse qu’elle attendait. Que voulait-elle en réalité ? Qu’il lui dise que c’était un endroit plutôt calme ? Qu’il y avait des commerces pour tous les budgets ? Ne sachant pas trop par où commencer, Hayden opta pour la sûreté.

« Eh bien…C’est un endroit plutôt sympathique en effet. Niveau commerces, on a un peu de tout. Il y a un centre commercial à quelques minutes d’ici et la ligne de tramway n’est pas très loin non plus. »

Les transports, les magasins, quelle autre information avait-on besoin de connaître lorsque l’on emménageait dans une ville ? Yoshida ne savait pas trop. Il avait vécu à Keimoo depuis ses quinze ans, presque sans interruption. C’était dans cette même ville qu’il était entré au lycée, puis à l’université et maintenant, il y travaillait.

« …Mais je crois qu’on manquait justement d’un fleuriste dans le quartier ! »

L’enseignant émit un petit rire en espérant que sa blague ne la gênerait pas. D’habitude les gens réagissaient plutôt bien à ce genre de perches. Ils arrivèrent une nouvelle fois devant son camion. Ne voulant pas trop prendre les devants, Hayden resta silencieux le temps que la femme aux fleurs lui tende une nouvelle plante qu’ils apporteraient dans son appartement. Que devait-il faire pour la mettre plus à l’aise ? Parler de plantes ? Il ne connaissait le nom d’aucune espèce ou presque. Même s’il voulait paraître sympathique, il n’avait pas non plus envie de se ridiculiser à cause de son manque de culture.

« Vous avez déjà trouvé du travail ? »

Demanda-t-il calmement sur le ton de la conversation. Ils étaient des adultes entre vingt et trente ans – à vue d’œil – et le travail était un sujet assez banal et habituel pour des individus de cette catégorie d’âge. En attendant sa réponde, il enchaîna sur sa propre présentation.

« Personnellement, je suis enseignant. »
HRPG : (*) Ah bah si c'est pour le travail....What The Cut?!

__________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
 
Emménagement | Hayden
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Emménagement {Emilia
» [X] A morning in autumn [PV Hayden]
» [Gryfffondor] Hayden Smith
» Déménagement
» [terminé] La belle et... le bête. [PV : Hayden Mayuli]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
₪ Académie Keimoo ₪ :: ₪ Archives ₪ :: ► Disparition :: Archives Rp's :: Rp's 2016-
Sauter vers: