₪ Académie Keimoo ₪

The Future is like a puzzle with missing pieces: difficult to read, and never, never what you think.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ' Hygge '

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Erik Thornberg
► Personnel - Concierge | Mécanicien
► Personnel - Concierge | Mécanicien
avatar

Genre : Masculin Sagittaire Tigre Age : 42
Adresse : Hiryuu
Compteur 241
Multicompte(s) : Cammy & Shiki

KMO
                                   :

MessageSujet: ' Hygge '   Sam 19 Déc 2015 - 8:27

SOURIRE
facile, même pour les imbéciles


Bienvenue, bienvenue. Etc etc. Et les verres se lèvent, les "Kanpai" retentissent une infinité de fois autour de cette longue table où divers membres du personnel de l'académie m'accueillent de façon festive (ça me surprend, je ne pensais pas trouver ça ailleurs que par chez moi) comme si j'étais le Messie ou du moins, le sauveur de ces deux dames qui m'entourent. L'une d'elle est professeure de japonais. Elle a bien remarqué que le mien n'est pas top et me le fait remarquer sobrement avant de rougir. Eh oh, relax mémé, je ne vais pas te manger parce que tu me reprends. Au contraire, c’est cool ! Je lui fais d'ailleurs comprendre ce fait de façon plus subtile que dans mes rustres pensées quand bien même les formules de politesses figurent aux abonnés absents dans ma culture. Toutefois, elle sourit et se détend. Nous autres Danois, avons la particularité d’exprimer la politesse autrement que par les mots et de manière générale, nous sommes de bons vivants, preuves à l’appui.
L'autre dame, demoiselle plutôt, est adjointe au secrétaire général. Elle se colle un peu trop à moi, apparemment à cause de l'alcool. Et bien, quand on ne sait pas boire, on ne boit pas. Perso, je bois depuis l’âge de 14 ans, sans excés. Elle me pose alors la question de trop qui me fait étirer un sourire sardonique.

- Torunobegu-San... - pourquoi la prononciation de mon nom est à ce point compliquée pour les Japonais ? - pardonnez mon indiscrétion mais,  êtes-vous êtes marié ?
- Absolument.
- Oh...  Depuis longtemps ?
- Presque 20 ans.

J'aurais aimé apercevoir de la déception sur son visage,  mais il semblerait que le contraire soit en train de se produire. C'est quoi son problème ? Elle est nympho ou quoi ?

- Elle est jolie ? Elle s'appelle comment ?

Elle commence à me saouler avec ses questions, celle-là.

- Rebecka. Et c'est la plus belle femme du monde.

Un rire commun éclate autour de la table. La chaudasse n'a pas l'air d'apprécier cette fois. J'étire à mon tour les lèvres et y porte mon verre de whisky. A ce propos, je suis bluffé par le whisky japonais. Il est sacrément bon ! Je connaissais déjà la réputation des nippons sur ce breuvage, mais j'étais loin de m'imaginer que c'était du high-level.
Les amuses-gueule sont déposés sur la table ce qui me fait soupirer. On me propose de goûter certaines spécialités, mais je décline à chaque fois. Jusqu'à ce qu'on me demande pourquoi je ne mange rien.

- Je suis végétalien.

Et là, grande surprise : peu après qu'un collègue se soit adressé à un serveur, un plat de légumes grillés et autres petits mets à base de tofu et algues diverses vient trôner devant moi. J'éclate de rire et m'en excuse. Je suis content, vraiment.
La soirée suit son cours, je découvre des spécialités culinaires savoureuses et autant de personnalités intéressantes. Même celle de la nympho pour le coup. Les Japonais sont vraiment... Ouais,  vraiment surprenants. Mais ils ne tiennent pas l'alcool en soirée. Petits joueurs. Peu à peu, ils prennent congé, les uns après les autres. J'en raccompagne un jusqu'à l'hôtel le plus proche - j'en profite d'ailleurs pour m'en griller une - et je reviens vers les deux derniers restant qui ont décidé de s'en aller en même temps. Bon et bien, il ne reste plus que me, myself and I pour finir la soirée. Il est encore trop tôt et j'ai dit à Rebecka que je rentrerai sûrement au petit matin. faut dire aussi que j'ai bien envie de m'envoyer à nouveau ce petit whisky de tout à l'heure. Alors je me dirige vers le côté bar du resto, m'installe au comptoir et passe ma commande. Je lève mon verre à l'anorexique accoudé là, à côté, lui lance un "cheers", et laisse glisser le long de mon oesophage la chaleur épicée de ce nectar des dieux.

Hé mec... faut manger, hein.

__________________________________________________
Citation :
I'm a free spirit.  Either admire me from the ground, or fly with me...but don't ever try to cage me.


Dernière édition par Erik Thornberg le Mer 30 Déc 2015 - 22:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forum-actif.net/t10419-erik-thornberg#228228 http://keimoo.forum-actif.net/t10575-le-saviez-vous-le-thor-tue-titre-temporaire#229780
Yui Valentine
♦ Civil - Mirage | Directeur Adjoint
avatar

Genre : Masculin Capricorne Cochon Age : 33
Adresse : Quartiers Hebi
Compteur 1185
Multicompte(s) : Lei

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: ' Hygge '   Mer 23 Déc 2015 - 17:44

Cheers.

C'est gentil mais j'arrête de boire.

Je trinque quand même parce que ce soir, je suis on ne peut plus saoul. Enfin si on le pourrait, je le pourrais, mais je n'en ai plus envie. Il y a quelques jours, je rencontrais Cammy, cette fille qui me fait peur à sortir de nulle part de la nature. Je suis secoué, je suis pas serein et j'amortis les ondes de chocs en les noyant par l'alcool. Je suis parti, loin de cette ville de dingues, je suis parti -à pied, mais je suis revenu au bout de quelques jours dans les quartiers Hébi parce que je n'avais nulle part où aller. J'étais totalement minable, j'avais la résolution de partir, j'avais marché des kilomètres pendant deux jours, esprit libre que j'étais, et la seule destination qui m'attendait, c'était mes appartements congelés d'Hébi. Ma parole. La porte était grande ouverte et des choses y ont été pillé. J'ai peut être oublié de refermer la porte en partant.

Et une fois de plus, j'ai laissé le Salon aux mains de mes employés.

Théo et Eliane sont revenus entre temps.

Mais moi, j'aimerais partir.
J'ai sérieusement besoin de me quitter moi-même.



Valentine, ça pue, ce que tu penses.



Extraits de Nulle Part - (...) J'ai touché l'immortalité sans comprendre et on me l'a retiré avant que je réalise que je l'avais eue aux creux de mes mains. Je ne sais pas pas si mon discours tient la route mais il n'empêche qu'aujourd'hui, j'ai quand même la sensation d'avoir été dépouillé. J'accepte l'accident, mais dans cette collision ou peut être après, on m'a retiré un tribu dont l'essence même ne me revient pas en tête. Je ne sais pas ce que j'ai oublié mais je ne suis pas dupe: j'ai bel et bien oublié. Il y a cet énervement permanent qui agite et tourmente mes pensées, une agitation que je connaissait pas, Avant. On a tourné une page sans moi, et ma lecture se résume avec un saut de page, et pas seulement qu'une.



Il y a quelque chose qui me manipule ou qu'on ne me dit pas mais il y a trop de non-dit.

Valentine a resserré ses doigts sur le verre, si bien que les veines de ses mains sont ressorties sous la pression. Le barman est passé et il s'est vu, dans cette incision mentale, lui écraser cette connerie de verre vide sur le visage, il s'est vu faire gicler les bout de verres à travers paumes. Cet environnement est écrasant. Qu'ils aillent tous attraper la Mort. Un visage de rouquine embarrassée, des doigts qui tracent des cercles. Il a relâché le verre d'un coup et a mis les deux mains dans ses poches pour s'empêcher un accès de colère injustifiée aux yeux de l'univers et s'est tourné un instant vers son voisinage pour lever le nez de sa fureur.



Mes chutes d'esprit
Et alors, rebelote.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


L'énergie frénétique qui vient de faire trembler son corps le quitte d'un coup, trop soudainement, le laissant pantois sur sa chaise les bras ballants. Ils seraient allés roulés par terre, tellement. Les battements de son cœur tombent jusqu'à sous ses pieds et dans cette chute vertigineuse qui congèle un instant le cour hasardeux de ses réflexions, il perd un moment son éloquence, d'habitude si irréprochable. Bordeldemerde Yui.

Non mais ça c'était avant. Genre avec un grand A.

Un putain de grand A.
Qu'est-ce-qu-il-fout-là. Là, .....Ici.


Non seulement tu en perds ta parole mais en plus tu deviens vul-gaire, Va-len-tine.
Thor. Fait chié.


-.....Thor, non sans sentir sa voix finir en lambeaux.

La minable conclusion à toutes ses effervescences.
Genre le type il le course aux quatre coins de Libra jusqu'à le foutre en taule et il disparait du jour au lendemain. Comme ça. Il t'a tellement traqué que tu t'en souviens de lui, au moins. Il ne savait pas te foutre la paix, il s'impatientait pour un rien. Impossible d'avoir une conversation intelligible avec lui mais finalement tu as quand même réussi à transpercer les vues de son cerveau. Thor.

Valentine l'avait cru mort, incapable de lui tisser une transition.
Le gardien avait marqué son esprit au fer rouge. Sans doute pas par sa manière d'être non. Enfin peut être que si en fin de compte. Mais ils avaient partagé leur cerveau, un jour. Comme ça. Et Valentine avait bugué par sa vision de Psyché mais il ne l'avait plus revue.

-J'ai cru que tu étais mort.

__________________________________________________
"Je suis l'Empereur, l'empereur de rien mais Empereur quand même."

Avatar: Yui vu par Shiki
Carte de visite du Salon par Naoko Tanaka

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forum-actif.net/t9308-yui-valentine http://keimoo.forum-actif.net/t10362-valentine
Erik Thornberg
► Personnel - Concierge | Mécanicien
► Personnel - Concierge | Mécanicien
avatar

Genre : Masculin Sagittaire Tigre Age : 42
Adresse : Hiryuu
Compteur 241
Multicompte(s) : Cammy & Shiki

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: ' Hygge '   Mer 30 Déc 2015 - 22:58

IT'S CLOSE TO MIDNIGHT
something evil's lurking in the dark



Bon okay, il répond à peine, je m'en fous, je n'attends pas particulièrement de réponse. La prochaine fois, Erik, mate un peu la gueule des gens avant de vouloir partager la sympathie. Parce que Casper ne semble pas partager ton euphorie du moment.

Mais quel con ce type. Il pourrait au moins faire semblant d'être aimable. C'est même pas un Japonais, ptet un touriste ? Ou un gars qui n'a pas la joie de vivre et qui va se jeter sous les roues d'une bagnole en sortant de là, dans vingt minutes. J'ai tellement de scénarii qui débordent de mon cerveau que je pourrais easy bosser pour Canal + .  Oh ? Ah bah, il trinque quand même. Pas si con donc. Et à voir sa manière de le faire, j'en conclus rapidement qu'il n'a pas toutes les tasses dans son armoire. Un rictus se dessine sur mes traits, et je décide de l'observer au travers du miroir publicitaire situé derrière le barman. Déjà, des cheveux blancs. C'est naturel ça ? Ou alors, il nous la joue Marie-Antoinette peu avant qu'on lui coupe la tête, ou l'une des trois ptite frappes de Ca - je ne l'ai pas lu, mais j'ai vu le téléfilm - qui a tellement flippé en voyant la vraie gueule du clown que ses tifs ont blanchi d'un coup. Alors, soit une flippette, soit un fan d'IZombie. Je me demande lequel est le pire. Enfin, j'aime bien la série, c'est plutôt rigolo de voir la nana se faire des nouilles chinoises qu'elle relève de Tabasco (parce que c'est la seule chose qui a du goût semble-t-il), sans compter le petit extra : un portion de cervelle humaine qui lui offre le bonus de prendre la personnalité, les talents - ou pas - des gens assassinés à qui les bouts de tête ont un jour appartenu. Et ainsi, elle aide la police à élucider les enquêtes de leurs meurtres  en prétextant être medium. Perso, si à l'époque une nana plutôt sexy avait voulu me filer un coup de main en prétextant avoir des dons surnaturels, j'aurais tout fait pour l'envoyer dans un asile. Des médiums, sérieux ? Le jour où j'en croise un, je me raviserai ptet mais pour l'heure, c'est du chiquet pour moi.

...

Hm ? Beetlejuice a ouvert la bouche apparemment. Je tourne la tête vers lui, oubliant le miroir. Je suis parti loin là dans mes délires. J'hausse un sourcil, mon sourire se volatilise. Qu'est-ce qu'il me veut, pourquoi il me fixe ? Hey mec, prend donc une photo, ça durera plus longtemps. Je porte mon whisky aux lèvres lorsque BJ reprend la parole.

...

Okay !!! J'en tiens un bon là. Il est coooomplètement fait, lui. Et bien et bien, la soirée n'est pas encore terminée, alors autant s'amuser un peu.

- Et bah nan. Je suis increvable.

Je finis mon verre et en commande un autre.

- Ohé Barman, envoie une tisane à Mamie aussi. Faut réhydrater un peu tout ça convenablement.

Sur ce, je descends de mon tabouret et me rapproche de mon nouveau pote de soirée.

- Allez mec, fait pas cette gueule. Qu'est-ce qui te met dans cet état ?

En fait... Je pense qu'il me fait pitié.
Sérieux, ça craint d'avoir une aussi mauvaise descente.



Darkness falls across the land
The midnite hour is close at hand


__________________________________________________
Citation :
I'm a free spirit.  Either admire me from the ground, or fly with me...but don't ever try to cage me.
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forum-actif.net/t10419-erik-thornberg#228228 http://keimoo.forum-actif.net/t10575-le-saviez-vous-le-thor-tue-titre-temporaire#229780
Yui Valentine
♦ Civil - Mirage | Directeur Adjoint
avatar

Genre : Masculin Capricorne Cochon Age : 33
Adresse : Quartiers Hebi
Compteur 1185
Multicompte(s) : Lei

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: ' Hygge '   Dim 3 Jan 2016 - 18:21

Perdu dans le filtre des paroles de Thor, Valentine s’est recomposé un sourire imperceptible. Son cerveau se fractionne, range des images par séquences, trie les perceptions brouillées. Et à mesure qu’il reconstruit sur des bases trop instables se dévoile un sourire qui n’a de sens que sa dérision. Yui Valentine n’a jamais été un être euphorique et ses états alcoolisés ne le rendent que plus conscient des limites de sa propre réalité. Ses conversations mentales ne regardent que sa déraison et Cammy lui avait dit que Libra ne se trouvait pas à Hiryuu.

Bien sûr…

Bien sûr Yui.

Il a secoué lentement de la tête puis a levé les yeux vers le barman pour le saluer et rire de la tisane commandée. Il se tourne ensuite pour observer les airs compatissants de son voisin avant d’afficher à son tour un grand sourire. Malgré l’effet d’avoir reçu un coup de poing en plein dans le mile, malgré l’impression de revoir la lueur moqueuse du gardien à son égard.

-Je vous confonds très certainement. Ça ne vous est jamais arrivé ?

Si ça se trouve, il avait été renvoyé de Libra aussi. A force de traquer tous les gens, peut-être que Thémis avait fini par l’expulser ? Thor était un défendeur de la ville de Thémis, comment veux-tu.  Alors, peut être que Thor avait oublié aussi. Lueur d’espoir qui s’éteint aussitôt comme soufflée par sa conscience. Il se raccroche à ces fichus rideaux, à l’image de Cammy en Psyché, il se raccroche à des visions que lui seul détient désormais dans l’illusion vacillante de ses souvenirs. Damné dans un monde matériel de vivants.

Cammy lui avait dit que Libra ne se trouvait pas à Hiryuu. Donc n’existait pas, en tout cas pas ici. Et donc, dans l’amalgame des paradis, Valentine, tu te trouves à Libra.

-Increvable, sans aucun doute, confirme Yui en se détachant de son observation. -Vous êtes le sosie d’un…

De cette saleté de Thor.

-d’un confrère. D’un collègue disons. Non merci, pas de tisane.

C’est cela, riez, barman.

Tout aurait pu se finir sur cette note si Thor –le cerveau insiste, Thor, était parti sans vouloir jouer les psychologues bas de gamme, balançant Valentine dans un déséquilibre délicat, dans une jonction de voies où il ne sait plus, pour la première fois, quelle direction choisir.

-Vous vous êtes bien installé à Keimoo ?

Il n’a pas la prétention de connaître toute la ville mais les nouvelles têtes se remarquent dans ce quartier. Surtout lorsqu’un type du même gabarit de Thor se ramène comme ça du jour au lendemain. Tout se sait, tout se tisse, comme le barman qui doit savoir à quel verre Yui Valentine s’arrête de boire. Hormis sa pâleur morose qu’il affiche, il est un type calme dont il ne mesure pas son taux de déraison malgré l’alcool. Comme avec Judicaël Coda, dans l’autre bar de Bougu. Un correct, un sans faute, sans dépassement derrière cette apparence beaucoup trop lucide. Du self control.

–Je suis Yui Valentine.

Et il écrase ses lubies violemment en ayant envie de lui proposer une tarte à la pomme. De Rhode ou d’Amani. Chez psyché ou chez Cammy. La tentation est si forte qu’il en entend ses neurones crisser.

Il a souri.

–J’habite ici depuis… et bien longtemps.

Il suffisait pourtant de tout recommencer, de tout réécrire pour refaire les bonnes transitions. Ça ne pouvait pas être si difficile, s'il cessait de vouloir préserver cette histoire.

Yui a détourné les yeux.

-Vous ressemblez vraiment à cet ami. C’est une bien étrange impression.

Vous déstabilisez mes fondements, pseudo étranger.

__________________________________________________
"Je suis l'Empereur, l'empereur de rien mais Empereur quand même."

Avatar: Yui vu par Shiki
Carte de visite du Salon par Naoko Tanaka

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forum-actif.net/t9308-yui-valentine http://keimoo.forum-actif.net/t10362-valentine
Erik Thornberg
► Personnel - Concierge | Mécanicien
► Personnel - Concierge | Mécanicien
avatar

Genre : Masculin Sagittaire Tigre Age : 42
Adresse : Hiryuu
Compteur 241
Multicompte(s) : Cammy & Shiki

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: ' Hygge '   Jeu 7 Jan 2016 - 19:34

COME ABOARD
we're expecting you

-Sosie, hein?

Cette impression de voir une personne qui vous manque dans les yeux d'une autre, je l'ai vécu pendant presque 15 ans. Alex était partout, dans chaque pyjama de taulard, dans chaque aile du pénitencier, dans quasiment chaque cellule. J'essayais d'imaginer ce qu'il faisait, comment il voyait le ciel de son côté, et j'essayais de ne pas le voir penser à moi. L'entente n'a jamais été parfaite entre lui et moi. J'étais l'ainé responsable avec un putain de balai dans le derche, et lui...il en faisait des conneries ! Est-il possible d'être aussi débile ? Mais voilà, c'est toujours mon frangin, et même dans les yeux de mon fils, je le revois. C'est fou ce que Mikael lui ressemble physiquement ! Les mêmes yeux, le même pif... Et pourtant, il a ce caractère que j'avais à son âge. Un peu trop sérieux. Rebecka l'a élevé seule, et elle a fait ça bien. Dire qu'aujourd'hui, c'est moi qui le pousse à se décoincer. Je n'ai même rien dit lorsque je l'ai vu avec une clope au bec. Ca nous a rapprochés. Il pensait que j'allais l'engueuler mais c'est tout le contraire qui s'est produit. Alors évidemment, je lui demande de ne pas trop en abuser, et d'espacer au mieux les pauses nicotine. De toute façon, lui interdire ne servira pas à grand chose, il le ferait quand même en douce. Autant rester indulgent et sauver une complicité que je n'ai jamais eu avec mon frère.

- Hum, tu déconnes ? Jamais. De toute façon, je ne risque pas de confondre qui que ce soit ici. Suis bien trop loin de chez moi pour confondre, même si à l'académie, j'ai l'impression d'avoir atterri au pied de la tour de Babel.

Je note quand même sa façon qu'il a de me dévisager, j'apprécie le sourire - sûrement faux, on ne peut passer aussi vite d'une émotion à son opposée de cette façon - mais le rire ne me plait pas. Je sais qu'on ne se connait pas, mec, et que tu as toutes les raisons du monde de jouer les hypocrites, mais tu n'en as pas le talent. Je prends mon verre de whisky et le vide. La saveur n'est plus la même, et j'ai le bourdon. On appelle probablement ça l'empathie. Et comme j'ai pas envie de partir en bad trip, je ne relance pas de tournée. Je vais donc prendre autre chose et consulte la carte des boissons tout en écoutant ce Valentine. Tu parles d'un nom con. Yui Valentine. C'est pas un prénom de gonzesse ça, "Yui" ? Y'a pas mal d'Idols qui portent ce nom dans ce pays de fous. Sûrement un nickname, m'enfin bon... un pseudo, ça se travaille ! Peu m'importe en fait, quelle que soit son identité, j'ai décidé il y a belle lurette de laisser mes anciens réflexes d'enquêteur au placard. Mais putain quand même "Yui Valentine" ça fait limite nom d'actrice porno bridée et débridée à la fois. Calme-toi Erik, ça va aller. Tu es juste tombé sur un gay complètement allumé qui revoit en ta face le fantôme de son boyfriend, mort de ne pas avoir sû assumer une relation homo dans ce pays ou la perversion est dans toutes les pensées, les hentais, le cosplays, sans oublier les yaoi-yuri-bara...mais où les vrais pédés ne trouvent pas leur place, préfèrent se marier et engrosser une japonaise et tout ça pour donner le change. Bravo le Japon. Au moins au Danemark, l'union civile entre personnes de même sexe est possible depuis la fin des années 80. Et ouais nous avons été les premiers au monde à prôner la tolérance sur ce point !

Allons allons, maintenant qu'il se débride (oh ?) un peu, on ne va pas commencer à flipper parce qu'il hallucine, hein ? T'as voulu jouer Erik, alors maintenant tu assumes et tu réponds au monsieur-madame peroxydé.

- Ouais, je me suis installé ici avec ma femme et mon fils il y a peu. Nous habitons un petit appartement sympa d'Hiryuu. C'est pas très loin d'ici d'ailleurs. Mais quel impoli je fais, tu te présentes et pas moi.

Mon regard se pose sur mon choix de boissons. Haha, ça devrait lui faire rire tiens, moi qui lui proposait une tisane il y a deux minutes.

- Haaa ! Ca, ça me tente, j'en prenais souvent au restau' chinois, après un bon repas avec Rebecka, ça fait tellement longtemps que j'en ai carrément oublié le goût ! Hey Isaac ! Envoie par ici un thé au jasmin !

Ouais on n'est pas sur le Pacific Princess, et Papa-KungFu n'a pas vraiment la gueule d'Isaac Washington, mais la moustache est au top ! Je veux la même !
... Ou pas.

- Où j'en étais avant que Princesse Jasmine me fasse de l'oeil juste pour que je lui offre les portes de mon palais ? Ah ouais...Moi c'est Erik Thornberg. Mais je te préviens tout de suite, si c'est pour écorcher mon nom j'aimerais autant que tu m'appelles Erik. Enfin, si l'envie te prend de vouloir m'appeler.

Et arrêtes de me regarder comme ça ou je te jure que tu vas avoir droit à mon poing dans ta petite gueule de pornstar.

__________________________________________________
Citation :
I'm a free spirit.  Either admire me from the ground, or fly with me...but don't ever try to cage me.
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forum-actif.net/t10419-erik-thornberg#228228 http://keimoo.forum-actif.net/t10575-le-saviez-vous-le-thor-tue-titre-temporaire#229780
Yui Valentine
♦ Civil - Mirage | Directeur Adjoint
avatar

Genre : Masculin Capricorne Cochon Age : 33
Adresse : Quartiers Hebi
Compteur 1185
Multicompte(s) : Lei

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: ' Hygge '   Ven 8 Jan 2016 - 0:48

- Thor-...nberg. Erik. Évidemment.

Évidemment.

Valentine secoue la tête. On se joue de lui, on se paye définitivement sa tête, dans Libra, elle s'appelait pas Rébécca mais Kate. Il a l'impression de regarder la pâle copie d'une pièce de théâtre plutôt bien jouée. Non en fait, si bien jouée, et où les personnes ont juste inter-changé leur prénoms, histoire de semer la confusion générale. Minute Valentine, est ce qu'au moins tu regardes la bonne pièce ? Parce qu'avec l'odeur du jasmin maintenant, ses yeux s'assèchent, son cœur panique tout seul. S'il pouvait lire dans le cerveau de ce Thor là... Si seulement.


Ainsi, il aurait appris qu'il est des choses qui doivent rester non prononcées. Est ce que l'autre Thor s'est dit la même chose? Son seul mérite, c'est bien celui là: de ne pas aller chercher midi à quatorze heures une explication. Plus terre à terre tu meurs. Mais avec ça, il ne voit pas bien loin. Think inside the box.

Et dans le fond Valentine, c'est sans doute toi qui regarde trop loin. Think outside the box.

Va-len-tine.


Non, ce hachement des mots, c'est Mitsumasa.

- Et bien. Si je rature votre prénom vous en voudrez à mon accent français.

C'est fou les différents spectacles qui peuvent se passer, d'un tas de neurones à un autre. Princesse Jasmine... c'est lui? Est ce qu'il parle tout seul? Yui ne s'est jamais senti aussi peu concerné et ne suit pas ce revirement de bord. Si les discussions au delà des personnages pouvaient continuer ainsi, Princesse Jasmine aurait simplement répondu qu'un inexistant Thor est venu à cette inexistante princesse. Peut être qu'elles étaient comme ça dans ses conceptions les plus folles et volages, nul n'avait eu le temps d'élucider les recoins de ses neurones. Les portes de téléportation n'ont jamais existé... Jamais. Quelles portes de quel palais? Libra?!

Remets tes yeux dans leurs orbites Yui.

Ayayaye.

-Mais vous avez raison je crois que je ne vais pas vous appeler tout court, a déclaré Yui en toute sincérité.

Si Thor avait su qu'il provoquait ces élans d'honnêteté... De toutes les façons il ne l'aurait jamais cru. Et Erik. Est ce que c'est encore une autre blague? En espérant que celui ci fasse plus long feu parce qu'avec une femme et un enfant, ça laisse des séquelles dans le cerveau, une fois damné à Libr... ok. On connaît la suite.

- Vous venez également pour travailler à l'académie?

Pourquoi pas. L'école constituant 85% des vivants de la ville, dont plus de la moitié venant d'ailleurs. Avec ça le ratio est vite établi. C'est pas comme si la ville vivait d'autre chose. Dans la tête de Valentine, ça essaye de cesser de respirer ou même d'imaginer la fragrance du jasmin si bien que ça n'écoute pas vraiment ce qui se dit. Ça divague, ça va pas bien dans le crâne non, mais son air reste serein, après tout, du temps est passé. C'est peut être la seule chose qu'on lui pardonne.

Les princesses pornstars de Thor ressemblent à des Yui Valentine et les Thor-nberg de Valentine ressemblent à des Damnés au palais de Thémis. C'est... intéressant et ça en dit long sur les mentalités respectives. Cependant l'ancien psychologue scolaire a cessé de voir blanc ou noir, avec les dossiers qu'il s'est ramassé dans cette école, plus possible de s'offusquer pour un Thor qui se pâme devant sa conception de la princesse... Avec un thé au jasmin. Marié avec une femme... Est ce que c'est une femme comme les princesses de ses conceptions?

Non les princesses, c'est comme Tanaka. Elles cassent des tasses. Et après, ses airs embarrassés et son expression d'avoir envie de se cacher six pieds sous terre... Il faut la voir pour voir l'effet que ça fait. Mais Yui donnerait tout pour lui éviter le spectacle.

Dieux de la mort, emmenez moi. Sortez moi de ce théâtre.

Il ne sait pas pourquoi il a invoqué ces dieux auxquels il ne prête croyance.
Ça se prête à la situation.

-Peu importe ce fut intéressant.

Quoi? Le dialogue des auteurs ou celui que t'as eu avec Thor? C'est cela, lève toi et sors. Oui Valentine, va t'en fumer une, ça enlèvera l'odeur de ce thé.

- Je suis désolé je n'aime pas le jasmin.

Il y a en sortant de ce bar, la même mélancolie qui l'atteint comme la dernière fois, comme la dernière fois de la dernière fois. En fait, ce ne sont plus des dernières, depuis. Des ronds de fumée s'élèvent au ciel, il prend le temps de regarder l'une d'elle s'agrandir dans l'espace avant qu'il la crève en expirant la fumée droit dessus. Les discussions au delà de son niveau peinent de fait à y gagner une suite.

Et ces pas derrière est ce que c'est encore Thor qui vient l'arrêter?

__________________________________________________
"Je suis l'Empereur, l'empereur de rien mais Empereur quand même."

Avatar: Yui vu par Shiki
Carte de visite du Salon par Naoko Tanaka

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forum-actif.net/t9308-yui-valentine http://keimoo.forum-actif.net/t10362-valentine
Erik Thornberg
► Personnel - Concierge | Mécanicien
► Personnel - Concierge | Mécanicien
avatar

Genre : Masculin Sagittaire Tigre Age : 42
Adresse : Hiryuu
Compteur 241
Multicompte(s) : Cammy & Shiki

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: ' Hygge '   Jeu 25 Fév 2016 - 10:51

IT'S A DEATH-DEFYING LIFE I LEAD
I take my chances.

J'adore rigoler, ça n'a pas toujours été le cas. Et si j'avais pu ne serait-ce qu'avoir la possibilité de lire dans les pensées de Valentine, juste un court instant, celui qui vient de s'écouler, je me serais écroulé au sol. Certes, il est des choses qui doivent rester non prononcées mais parfois, elle vaudraient véritablement le coup de l'être. Dans son intérêt, Val' a bien fait de ne pas demander si je parlais de lui en évoquant Princesse Jasmine. Pas besoin des Mille et une Nuits, juste une seule, celle qui se déroule actuellement suffirait à mon bonheur. Il ne faut pas grand chose à un Danois pour se sentir heureux. C'est ça, l'art du Hygge.
En réalité, Jasmine est tout simplement la personnification du thé alléchant que je viens de commander. Jasmine/Jasmin. Quant aux portes "du palais", et bien anatomiquement parlant, toute personne normalement constituée possède un palais. Et leurs portes, ce sont simplement mes lippes. Bref, je ne suis pas particulièrement poète, surtout dans cette langue nippone qui me dépasse très souvent mais il me plait de faire des jeux de mots pour détendre l'atmosphère. Je n'y réfléchis pas vraiment ça sort tout seul. En général, personne ne les comprend, sauf ceux qui en font l'usage habilement, également. Enfin dommage, je ne rirai pas sur ce coup mais à la place, je souris à la mention de cet accent français que je n'aurais pas soupçonné. Après tout, il a prononcé mon prénom plutôt correctement. Les Français ont à mon sens, un accent de merde tout comme mes voisins les Allemands, mais aussi les Arabes ou les Espagnols. Aucune classe. Mais ce Valentine là... lui, il en a, de la classe. Mon exact opposé. Un air mystérieux à la Bruce Wayne - white version - on ne me la fait pas : ce mec est pété de thunes. Et qui boit seul. J'hésite entre une putain de déchéance, la perte d'un proche, ou des lésions psychologiques. Le fric monte au cerveau, c'est bien connu.

Cesse de le décortiquer comme une crevette Erik, tu n'es plus flic depuis longtemps alors arrête de juger sans savoir. Au lieu de ça, laisse simplement les choses se faire, sirote donc ton thé de bonne femme et réponds tout simplement aux questions. "C'est moi qui pose les questions", et bien non, tu as perdu cet avantage de merde qui t'éloignait des chemins d'une humanité simple. L'ironie remplit à présent mes paroles, je ne pensais pas mon vocabulaire japonais aussi riche. Ce taf... Sales gosses. A trop les écouter, ces fils à papa m'enseignent le langage urbain qui provoqueraient des attaques à leur mamies.

-  Elémentaire, mon cher Watson, je t'ai à peine mis sur la voie. Je suis un peu l'homme à tout faire là bas. Un concierge, mais en réalité, j'ai l'impression d'être un larbin. Mais au moins, ça suffit à nourrir ma famille. Un coup de bol de trouver un taf relativement décent quand on connait à peine la langue.

Il faut se contenter de se qu'on a sans se plaindre. Et puis, ce n'est pas si mal payé.
Je porte mon thé aux lèvres, je pousse un juron dans ma langue natale en me brûlant et bougonne sans me détacher durant quelques secondes de mon danois. Je pousse un soupir et me masse les tampes. Mes lentilles me picotent.

" Peu importe, ce fut intéressant."

What ? Je me trompe, ou il vient de m'envoyer sur les roses en me larguant un putain de vent ?

"Je suis désolé je n'aime pas le jasmin. "

Okay, ça c'est la meilleure. Ce mec a définitivement un grain dans la tête de la taille d'une courge. C'est ça, casse toi l'affreux et laisse moi seul avec la honte de ma vie. Connard.
Je porte ma tasse fumante encore une fois aux lèvres et aperçoit mon reflet derrière ce barman de Love Boat façon Keimoo. J'ai des références de ouf.
Mais...sans déconner ? Mais qu'est-ce que je fous, bordel de merde ? En plus, c'est encore brûlant et mes yeux sont rouges. J'éloigne ma tasse de chochotte d'un revers de la main. Je vieillis.

-  Fuck....  Hey Isaac, les chiottes, ça se passe où ?

Je suis le chemin et ne peux m'empêcher de siffler devant la rutilence des dépendances. Les Japonais m'épatent chaque jour un peu plus. Je mate ma gueule d'un peu plus près sur ce grand miroir lorsqu'un salaryman fait également son entrée ; il se jette illico dans un cabinet pour rendre ses tripes tandis que je lave soigneusement mes mains abîmées de partout en levant les yeux au ciel.

- Mec, quand on ne sait pas boire, on ne boit pas.

Sous la douce musique de l'autre coincé en train de gerber, je sors de ma poche un petit kit à lentilles. Je dévisse les deux bouchons puis je retire un à un mes verres de contact que je glisse dans une solution. Quelques gouttes dans les n'oeils me suffisent à pousser un petit soupir de soulagement. Putain, ce que ça fait du bien. Je les ai portées trop longtemps, j'arrache le sac là ! Comme je vois que dalle, et après avoir rangé mon kit dans un de mes nombreuses poches de mon treillis, j'extirpe d'une autre un étui à lunettes. Relou... Mais je peux pas faire autrement. Une armoire à glace avec des lunettes, c'est comme si on demandait à Ashita de mettre une cravate Harry Potter. Haha, ça craint. Mais surtout ça m'emmerde parce que je revois cette gueule de con. Ce con que j'étais hier mais qu'il me semble avoir lieu il y une éternité. Par réflexe, j'envoie mon poing cogner mon reflet se brisant aussitôt sous l'impact.

- Et merde...

Vomito sort à ce moment là et s'empresse de partir en courant. Je pousse un long soupir et emboite son pas. Je l'aperçois s'éloigner du comptoir en me montrant du doigt, et ainsi Isaac attrape son téléphone. Je soupire encore.

- Relax Max, je vais te rembourser les frais. Raccroche donc et envoie-moi une bière plutôt, il fait soif.

Je sors mon larfeuille et constate que je n'ai quasiment plus de monnaie. Fait chier, Rebecka va me tuer. Je file mes coordonnées au barman et m'engage sur l'honneur à restituer ma dette. Ca doit être les lunettes, puisqu'il accepte. Il me fait remarquer l'état de cette main qui a percuté le miroir et, gentiment, sort une trousse de premier soins. Bah merde alors. Je le remercie avec un grand sourire une fois ma main pansée.

- Ca te dérange pas que je sirote ma bière dehors ? J'vais m'en griller une petite sur le coin de la gueule, j'vais pas t'enfumer la baraque. J'laisse mes affaires. Cool.

Le pas lourd, j'm'amène une sèche aux lèvres en franchissant la porte sans parvenir, avec ma seule main de dispo à retrouver mon briquet. Mes poches, c'est comme le sac d'une femme : plus t'en as, plus t'en mets, moins tu t'y retrouves. Remontant ma paire d'yeux en plus du plat de cette paume bandée qui tient désormais la bouteille, je grommelle. Ca sent la nicotine non loin, et que vois-je là ? Batman. Ou presque. Sympa le rond. Ca démontre qu'il n'y a pas de vent. Mais on se pèle la raie.

- Dis-donc Whiteman, tu m'as lâchement laissé en plan. C'est pas sympa.

Je bougonne en portant ma bière aux lèvres. Je les pinces pour rattraper une goutte de houblon, avant qu'elle ne s'échappe jusqu'au menton.

- T'aurais pas du feu ? J'trouve pas le mien.

Je remonte encore mes lunettes. Quelles saletés ces binocles, mais bon ça picote encore.

__________________________________________________
Citation :
I'm a free spirit.  Either admire me from the ground, or fly with me...but don't ever try to cage me.
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forum-actif.net/t10419-erik-thornberg#228228 http://keimoo.forum-actif.net/t10575-le-saviez-vous-le-thor-tue-titre-temporaire#229780
Yui Valentine
♦ Civil - Mirage | Directeur Adjoint
avatar

Genre : Masculin Capricorne Cochon Age : 33
Adresse : Quartiers Hebi
Compteur 1185
Multicompte(s) : Lei

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: ' Hygge '   Dim 17 Juil 2016 - 19:18

HRP : au RP que j'ai oublié. Ou plutôt auquel je pensais fermement avoir répondu avant que ma chrono me prouve le contraire.


Dis-donc Whiteman, tu m'as lâchement laissé en plan. C'est pas sympa.
Ah... Ce soir c'est ta chance Valentine, Thor est encore à tes trousses et il n'est pas prêt de te lâcher -comme tout le temps, jusqu'à ce qu'il obtienne ce qu'il veut. Si sur Libra, c'était préserver la vie des âmes, il est peut être descendu sur Terre pour se venger des conneries et ce que Valentine lui en a fait baver, entre autres. Valentine soupire, en d'autres temps il aurait peut être eu l'énergie de sourire avec un air narquois mais définitivement, aujourd'hui n'est pas la bonne, l'alcool appuie ses élans de morosité. Rester dans le vouvoiement lui semble d'un coup plus compliqué.

- Vous... Tu voulais passer au thé, ça m'a rappelé que l'heure était grave et qu'il était temps de partir... répond Yui d'une voix des plus blasées, en lui tendant son briquet.

Il retient sa respiration une autre fois en voyant le Gardien de la ville, -l'ancien-, avec ses lunettes. Il a l'impression qu'on veut le rouer de coup dans l'estomac, ce soir. Le choc est une fois de plus, terrible. Sa main manque de poigne et il manque de faire tomber le briquet.

- Krhm. (Raclement de gorge.)

-Pourquoi est ce que le portrait craché de mes pires cauchemars est en train de me traquer ce soir, je ne sais pas ce que j'ai fais pour mériter ça.

Dans une plainte tournée en une pique ironique, Valentine ne sait plus vraiment ce qui est réel entre un ami et le pire de ses cauchemars. Par principe, jamais il n'aurait allé faire savoir à Thor qu'ils étaient amis. Pourtant c'est avec ce type qu'ils avaient piétiné sur leur passé dans un rapprochement mental qui défraie toutes les lois de la nature. Et si Thor était là aujourd'hui, il aurait pu éclairer l'identité de la fille de la fenêtre. Et si, et si.

Yui soupire.

- C'est l'effet de voir quelqu'un que tu sais mort te faire face, un jour comme ça.

Claquement de doigts.
Dans la version des faits, Thor n'est pas mort à Libra, mais Valentine. Il a cramé toutes ses chances de survie à vouloir se faire disparaître par tous les moyens. Lors de sa dernière tentative, son corps ne sera plus jamais retrouvé là bas et si aucune des âmes ne le réaliserait, Thor saurait la triste vérité de cette disparition. Ce que tout le monde ignorait pourtant c'est que Valentine serait de nouveau recraché sur Terre. La mémoire en moins, un esprit délirant en plus. Valentine fixe sa fumée s'échapper là haut pour éviter de devoir recroiser le Thornberg à lunettes, les mêmes lunettes que là bas. Ça craint tellement que ça en devient malsain.

-Tu t'es battu avec le barman ?

__________________________________________________
"Je suis l'Empereur, l'empereur de rien mais Empereur quand même."

Avatar: Yui vu par Shiki
Carte de visite du Salon par Naoko Tanaka

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forum-actif.net/t9308-yui-valentine http://keimoo.forum-actif.net/t10362-valentine
Erik Thornberg
► Personnel - Concierge | Mécanicien
► Personnel - Concierge | Mécanicien
avatar

Genre : Masculin Sagittaire Tigre Age : 42
Adresse : Hiryuu
Compteur 241
Multicompte(s) : Cammy & Shiki

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: ' Hygge '   Dim 24 Juil 2016 - 21:55

No comment -____-

DIFF’RENT STROKES
it takes, to move the world

Un peu plus tôt, une drôle d’impression m’a pris aux tripes lorsque j’ai croisé le regard de Valentine en sortant du restau. Un truc chez lui qui m’a véritablement donné l’impression qu’il avait vu un fantôme. Je me suis dit un instant qu’il fallait vraiment que je lui foute la paix, mais d’un autre côté un truc me poussait à aller plus loin. Un vieux réflexe, again. N’ayant plus la possibilité de tenir autre chose, je me suis alors juste penché vers la main de Princesse Jasmine afin qu’elle allume ma tige. Oh wait Erik, trouve une autre formulation sinon y’a un breton qui risque de se foutre de ta gueule là.

- Onee-chan, tu veux bien ? Je suis un peu handicapé là.

J’étire un sourire en coin. Je ne peux pas m’empêcher de le provoquer. C’est qu’il fait vraiment pitié à voir ce mec, là tout seul. Pendant que ma cigarette trouve la flamme de mes rêves, mon regard passe au-dessus de mes verres pour s’enquérir d’autres détails. Il ne ressemble à personne de mon entourage proche ou éloigné, que ça soit dans l’espace ou dans le temps. Définitivement, on ne se connait pas.

- «  Ce que tu as fait pour mériter ça ? » Ah bah putain, merci pour  « le cauchemar. »

Cauchemar, vraiment ? Je tends ma bibine à Valentine – partageons le breuvage de la paix houblonnée - tout en saquant sur ma clope pendue aux lèvres. Ce faisant, je regarde ma main bandée comme une momie turque.

- Oh ça, nan. C’est le barman qui a joué les infirmières Joëlle. Plus sexy tu meurs…

Je grimace en imaginant Papa Kung-fu en mini-jupe blanche. Please. Stop.

- J’ai juste vu une tronche qui ne me revenait pas dans les chiottes. Mais sa gueule de con était un peu dure.

J’étire un autre sourire. Ce mec-là est mort de toute façon. Pas si increvable que ça le Erik. J’aurais vraiment pu y rester. Mon frangin aussi d’ailleurs. Je ne cherche pas à envisager une autre issue. Le fait est que je suis en vie et que bordel de merde, j’ai envie d’en profiter, de m’éclater et j’aimerais bien que l’autre enfariné se joigne à moi dans l’euphorie. Que je lui enseigne mon Hygge natal. La vie est définitivement trop courte pour faire la gueule. M’enfin, il s’est déjà décoincé le trou d’balle : il me tutoie à son tour. Et ça, c’est une bonne chose. Je hausse les épaules tout en reluquant/surveillant cet autre gars alcoolisé là-bas qui s’approche un peu trop d’un duo de nénettes en loose-socks, un peu trop jeunes pour trainer dans ce quartier. Le Japon est une totale contradiction.

- Ce n’est pas que je te traque. Je suis juste mon intuition, c’est tout. Et mon intuition me dit que tu es le genre de mec à faire des conneries. Tu dis que je suis le portrait craché d’un mec mort. Qui sait…

Mais qu’est-ce que j’raconte bordel ? Je ne me contrôle plus ; je commence à dire n’importe quoi. Et je sais que ça n’est pas l’alcool.

-  La Mort, moi je l’emmerde. Je lui ai mis une carotte là où le soleil ne brille jamais. Tu sais, l’Homme n’est pas fait pour voler, et c’est pourquoi j’aime autant les hauteurs et que je m’envole dès que j’en ai la possibilité.

J’ai été trop longtemps terre à terre, à l’étroit dans un costard à 7000 couronnes à risquer ma vie sans y prendre le moindre plaisir. Je le faisais parce que c’était ainsi qu’il fallait faire, il parait. Pour le bien des autres ? Tu parles. En tout cas, ça a bien fait chier ma femme et quand bien même je suis toujours en vie, je suis passé à côté de trop de choses. Je tourne la tête vers Valentine et étire cette fois un sourire sincère.

-  J’ai la chance de posséder un petit autogire. Lorsque je l’ai acheté, il était en piteux état, puisqu’il avait été accidenté mais je l’ai retapé entièrement et depuis peu, il vole à nouveau. Ça m’a couté un bras et plusieurs nuits à même le sol puisque Becka me boudait… Mais ça valait quand même la peine. Et pour cause, elle a kiffé : il n’est pas bien grand, mais c’est quand même un biplace. C’est pratique : ça arrondit les fins de mois. Pense à moi le jour où tu voudras faire ton baptême de l’air.

Par contre, je ne risque pas de te faire de prix d'ami.

__________________________________________________
Citation :
I'm a free spirit.  Either admire me from the ground, or fly with me...but don't ever try to cage me.
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forum-actif.net/t10419-erik-thornberg#228228 http://keimoo.forum-actif.net/t10575-le-saviez-vous-le-thor-tue-titre-temporaire#229780
Yui Valentine
♦ Civil - Mirage | Directeur Adjoint
avatar

Genre : Masculin Capricorne Cochon Age : 33
Adresse : Quartiers Hebi
Compteur 1185
Multicompte(s) : Lei

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: ' Hygge '   Mar 9 Aoû 2016 - 21:26

Pour la fierté du Personnel, pour remonter les stats.



Valentine a attrapé la bouteille sans conviction et avec un soupir, blasé. Trop de confusions dans sa tête, ça l'épuise. L'univers se moque de sa personne et ça, ça ne devrait pas. Ce soir, trop de détails lui échappent, alors avec ce qu'il lui reste de contrôlable, il laisse passer une autre gorgée alcoolisée. Un peu plus ou un peu moins... On peut pas dire qu'à Libra, il s'est modéré. Son esprit en garde les séquelles, son corps tente de rester au la surface de la réalité, hey Valentine, ce qui ne tue pas rend plus fort. Les surnoms qu'à décidé de lui collectionner Thor finissent bien au delà de ses préoccupations, le portrait craché de ce type est en train de lui parler et c'est déjà assez compliqué d'en digérer la chose. Il lui rend la bouteille.

- Et bien carotte ou pas carotte, lorsque tu rencontreras une rousse, demande lui si elle s'appelle Psyché et tu verras bien.

Il marmonne, le Yui est au fond de sa vie.
En même temps, c'est pas difficile des rouquines il n'y en a pas des masses dans les parages. Et puis il commence à y avoir trop de personnages en même temps, un Thor pas Thor, -mais Thorn...berg, genre il se paye ma tête, l'infirmière Joëlle, la Mort et ses carottes... Attend, c'est Joëlle de Pokémon ? Est ce que c'est sérieux ...? Joëlle il connaît, Fea lui a offert une game boy pour un de ses noël, il lui semble. Même qu'il y a joué les pieds sur le bureau en attendant ses patients. Patients... ? Lesquels déjà? Il y a trop d'éléments ce soir, il est temps d'aller s'affaler comme un déchet dans son lit, ça suffit Valentine. En tout cas, les conneries il les a assez enchaîné; son retour à la terre est bien la preuve de ce qu'il a commis là bas. Là bas, les hommes ne sont pas libres, la cité de Libra porte mal son nom; là bas, les âmes sont toutes prisonnières de leur existence. On leur dit qu'elles ont droit à l'éternité mais au final elles sont toutes damnées dans cette ville. Mais bon pour en revenir au maintenant entre lui et Thor...-Berg, honnêtement c'est Thor qui a une tête à faire plus de conneries, il faut voir ce qu'il a fait à première tête qui ne lui revient pas.

Les insultes ne sont plus en mesure d'affluer intelligemment dans son cerveau et Valentine lui jette un regard de côté et secoue imperceptiblement la tête, dépité. Il s'avoue vaincu. Mais c'est pas comme s'il en avait honte pour rester franc.

- Moi j'aime bien les hauteurs. Si tes carottes tu les gardes pour toi, pourquoi pas. Thor, c'est bien, trop long de se souvenir du reste.

Il s'était levé et l'avait salué, et même saoul il savait qu'ils se reverraient d'une manière ou d'une autre, indépendamment de leur volonté. Et il avait marmonné,

-Une chance que ma femme me voit pas rentrer dans cet état, avant de souhaiter une bonne matinée à la résurrection d'un collègue de l'au delà.

__________________________________________________
"Je suis l'Empereur, l'empereur de rien mais Empereur quand même."

Avatar: Yui vu par Shiki
Carte de visite du Salon par Naoko Tanaka

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forum-actif.net/t9308-yui-valentine http://keimoo.forum-actif.net/t10362-valentine
Erik Thornberg
► Personnel - Concierge | Mécanicien
► Personnel - Concierge | Mécanicien
avatar

Genre : Masculin Sagittaire Tigre Age : 42
Adresse : Hiryuu
Compteur 241
Multicompte(s) : Cammy & Shiki

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: ' Hygge '   Mer 10 Aoû 2016 - 1:11

Si c’est que pour remonter les stats alors…. -_-

EVERYWHERE YOU LOOK, EVERYWHERE YOU GO
When you're lost out there and you're all alone
A light is waiting to carry you home.


- Et bien carotte ou pas carotte, lorsque tu rencontreras une rousse, demande lui si elle s'appelle Psyché et tu verras bien.

Je ris à cette remarque. Haha. Il est complètement timbré ce type.

- Bah, vu le nombre de fausses rouquines qui trainent … Sérieux les gamines, faut qu’elles arrêtent. Mais okay, à la prochaine poil-de-carotte que je croise, je lui demande.


En fait j’ai pas trop retenu le nom. Faut dire aussi que l’autre blafard n’articule pas des masses. Ca ne commençait pas par « psi » ou « bsi » ? Surement un prénom exotique de son pays. Mais j’ai pas compris le rapport. En fait, je crois surtout que je n’aurais pas dû lui filer ma bière. C’était la goutte d’eau qui a provoqué le raz-de-marée. Bon okay, ça n’a pas de sens, laß mich in Ruhe. Du coup, je porte à nouveau ma bière - de retour – un petit sourire arqué aux lèvres. Je lui en réserve une bien bonne pour plus tard.
Alors quoi, ça y’est, il m’attribue déjà un surnom, le maigrichon ? ‘Thor’… Haha. C’est toujours mieux que Jasmine, hein.  Je garde mes propos pour moi quelques instants, tout en continuant d’observer le type louche de tout à l’heure. Je soupire le voyant s’éloigner des deux nénettes. Tant mieux, j’avais pas envie d’intervenir avec une seule main. Quoique, je sais aussi me servir de ma tête de temps à autre.

Ouais, un ptit bon coup de boule, ça fait son petit effet aussi. Et j’ai la tête dure. Comme un mur… ou un miroir. Je tire à nouveau sur ma clope, et finis ma mousse en une gorgée. C’est quoi ces bières de fillette dans ce pays…. De la limonade. Pfff. Il se passe quelques instants sans que ni Valentine ni moi-même ne prononçons un mot, et c’est plutôt agréable. Maintenant que j’y pense, je connais du monde dans le coin, mais à part quelques collègues et les élèves… Je ne connais personne ici. L’enfariné est space, mais il est plutôt d’agréable compagnie.

- Ouais… Les carottes, c’est pas trop mon kiff en fait. Je préfère les blondes. En clopes, en bière, en femmes. D’ailleurs, si c’est pas le destin...  le deuxième prénom de ma femme, c’est Sivia, qui est un dérivé de « Sif » et qui n’est autre que… la femme de Thor justement, dans la mythologie. Enfin, c'est son père qui ma l'a dit. C'est lui qui a choisi. J'ai jamais vérifié. Je ne connais pas les mythes, mais par contre j'ai un faible pour les films et séries TV cultes.

J'ai marmonné cette dernière phrase. Valentine se lève, parle de sa femme. Ah ? Il s’éloigne. Alors, c’est fini ? Je hausse les épaules et rentre dans le resto. Chuis vraiment trop bavard lorsque je picole.

- Hey Isaac ! Oyasumi !

Je lui laisse mes coordonnées et récupère mes affaires. Je pense que ce barman  essaye de me dire son vrai nom « t’embête pas mec, toi ça sera Isaac, c’est tout ;) » . Je ressors aussitôt, non sans avoir piqué son stylo, tout en courant pour rattraper ce « Yui ». Nan, mais sérieux. Et bien, il n’est pas allé bien loin le bougre.

- Ohé, Valentine . Tu titubes.

Je passe mon bras faussement invalide par-dessus son épaule, genre bon pote de beuverie. Eh bien, je le remarque que maintenant, mais il est grand, lui aussi. Définitivement, j’ai pas envie de le lâcher.

- Tu sais que tu n’as ni l’allure ni la gueule d’un mec marié ? Vu ton gabarit, ton nom, et tes cheveux décolorés, et le fait que tu ne portes pas d’alliance – j’ai l’œil -  j’aurais parié que t’étais pédé ! Non pas que je sois contre eux hein…. Après tout, en partageant la même bière, on s’est roulé une pelle de façon indirecte ! Naaaa, j’aurais bien dit que ça aurait fait plus de femmes pour moi, mais la mienne me suffit. Toutefois…


J’attrape sa main et, tant bien que mal, malgré le bandage, je griffonne à l’intérieur de sa main mon adresse à Hiryuu.

- Si tu te sens encore [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ou que t’as envie de partager un thé aux… agrumes, à défaut de jasmin, héhé, viens toquer. Avec ta ptite femme si tu veux. Sinon, amène ta trogne à l’académie, ça me f’ra plaiz’.

Je m’éloigne à mon tour, je voudrais pas me montrer trop intrusif non plus. Je pense l’avoir assez emmerdé pour ce soir. Toutefois, je me retourne une dernière fois.

- Ah au fait, Jasmine, t’sais… J’ai un ptit frère qui aurait fait un bon Loki, casse-couilles comme il est. Mais c’est juste… Alex. D’ailleurs à ce propos…. Elle s’appelle comment ta femme ? Parce que la mienne aime bien faire des ronds de serviette personnalisés et autres bibelots dans le genre.

« J’aimerais bien qu’on se fasse des amis ici, Erik. C’est important dans une vie, n’est-ce pas ? »
« Ça viendra ‘Becka . On vient juste d’arriver. Ce ne sont pas le genre de choses qui se font en quelques jours. C’est le Japon ici, n’oublie pas. »
« Oui je sais. Mais ça me manque de ne plus recevoir de monde. »


Mais Valentine ne fait pas très Japonais. Il a parlé d’accent Français. En fait… Nous sommes voisins. Il n’y a que la mer du Nord qui sépare nos pays, au fond.

__________________________________________________
Citation :
I'm a free spirit.  Either admire me from the ground, or fly with me...but don't ever try to cage me.


Dernière édition par Erik Thornberg le Mer 10 Aoû 2016 - 22:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forum-actif.net/t10419-erik-thornberg#228228 http://keimoo.forum-actif.net/t10575-le-saviez-vous-le-thor-tue-titre-temporaire#229780
Yui Valentine
♦ Civil - Mirage | Directeur Adjoint
avatar

Genre : Masculin Capricorne Cochon Age : 33
Adresse : Quartiers Hebi
Compteur 1185
Multicompte(s) : Lei

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: ' Hygge '   Mer 10 Aoû 2016 - 21:29

Dont be stupid.  



-À une vraie rousse Thor. Pas une fausse.

Valentine perd son regard sur le type qui s'en va, heureux des deux femmes qu'il a chopé -va choper... et qui lui feront sans doute s'en sentir fier le lendemain. Quoique vu l'état des filles même Yui dans son état ne trouve pas ça glorieux. Il s'allume un autre clope et la fumée éclipse leur vue. En écoutant silencieusement ce que Thor a à lui dire il se contente de s'enfumer la gorge et les poumons.

-Ah... Il fallait qu'elle s'appelle comme ça aussi. Je le savais. Tu parles trop Thor.

Il aimerait bien Thor se taise pour une fois mais c'est peine perdue. Sivia hein...
Le pire c'est qu'il savait sans savoir. Pourquoi, mais pourquoi Valentine es tu allé fouiller dans le cerveau des autres? À ce train il va commencer à devoir reconsidérer les incarnations.

- Moi j'aime bien les brunes, lâchera-t-il.

Yui Valentine a toujours eu une préférence pour les brunes mais généraliser devient idiot. Les asiatiques ont tendance à attirer son regard, mais ce n'est pas vraiment de la science exacte. Sinon Cammy Logan est une rouquine et il faudrait être complètement aveugle pour ne pas la voir. il ne saurait dire de ce qu'il se souvient en détail sur cette fille qu'il a croisé dans les jardins des quartiers Hiryuu. Le bras de Thor sur ses épaules rajoutent soudain du poids, en plus de celui du monde qui continue de s'abattre sur lui depuis... depuis un moment en fait. Et Valentine n'a pas la foi de s'en débattre. L'image est radieuse, deux ivrognes dans la rue.

-La bague c'est que du matérialisme pour rassurer les esprits. Ma femme s'appelle Cammy Logan. Et je l'ai perdue dans un accident de voiture.

C'était ma femme dans une autre uchronie utopique. C'est désormais Psyché qui l'habite.
Il évite ce morceau là, ça sera pour un autre jour, c'est trop compliqué là de suite.

Valentine lève la main en guise de salut, main sur laquelle il retrouvera le lendemain une adresse après avoir chialé comme un misérable toute la nuit.


Extraits de Nulle Part - (...) Éjectée de l'éternité, Cammy Logan était revenue sur Terre, au même endroit où nous l'avions quittée. Habitée par une autre entité depuis son retour à Libra je ne parvenais plus à me rappelle d'elle sous cet aspect là, je ne savais pas ce qui lui est arrivé là bas. Sans avoir conscience que j'avais pu avoir changé, ces trous de mémoires qui me hantaient m'étaient insupportables.  

__________________________________________________
"Je suis l'Empereur, l'empereur de rien mais Empereur quand même."

Avatar: Yui vu par Shiki
Carte de visite du Salon par Naoko Tanaka

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forum-actif.net/t9308-yui-valentine http://keimoo.forum-actif.net/t10362-valentine
 
' Hygge '
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hygge

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
₪ Académie Keimoo ₪ :: ₪ Keimoo ville et quartiers ₪ :: ► Centre ville: Tsukuyomi Place et Palais impérial :: Les centres commerciaux :: Les restaurants-
Sauter vers: