₪ Académie Keimoo ₪

The Future is like a puzzle with missing pieces: difficult to read, and never, never what you think.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Erik Thornberg

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Erik Thornberg
♥ Personnel - Concierge | Mécanicien
avatar

Genre : Masculin Sagittaire Tigre Age : 42
Adresse : Hiryuu
Compteur 242
Multicompte(s) : Cammy & Shiki

KMO
                                   :

MessageSujet: Erik Thornberg   Dim 13 Déc 2015 - 18:03

DOSSIER DU COLLABORATEUR
|| THORNBERG  Erik ||

•• Cid Highwind  ••

- FFVII

• Sexe: ♂
• Age, date et lieu de naissance : 41 ans - 10 décembre 1974 - Odense (Dk)
• Nationalité : Danoise
• Orientation sexuelle : Hétéro

• Etat civil : Marié, 1 enfant
• Langue(s) parlée(s): Danois (maternelle), suédois, anglais, allemand (maitrisées), néerlandais, japonais (correctes).
• Profession:  Concierge de l'Académie/ Mécanicien & pilote outside
• Club(s) : A voir plus tard.
► Description physique
.


• Apparence, expressions, allure, gestuelle :

Là d'où je viens, je me fonds easy dans la masse. Un peu moins ici. Ce que j'aime avec les Japonais, c'est qu'ils ne sont pas indiscrets pour deux sous. Et pourtant ils auraient bien des raisons de me dévisager ! La première, et non la moindre, je suis haut perché. A croire que notre mère la terre a particulièrement tenu à ce que je me retrouve le plus loin possible d'elle. La deuxième, et bien... comme pas mal de scandinaves, je suis blond. Un blond terne ; je ne prends pas particulièrement soin de ma tignasse, que voulez-vous ! Ca serait une perte de temps de tenter d'en faire quelque chose pour tout envoyer voler une demi-heure plus tard. Et la troisième, pour dire de me voir dans les grandes lignes, je ne suis pas vraiment filiforme. J'en suis même très loin. Dans la mesure ou je pratique du sport de manière régulière, que je porte constamment des charges lourdes, et que mes hobbies nécessitent une certaine force on pourrait croire que j'ai été taillé dans le roc. De manière générale et sans me vanter, une puissance certaine se dégage de ma personne, intimide mon entourage, et effraie parfois les demoiselles. Ainsi que des demoiseaux (ça me fait autant frissonner de dégoût que de satisfaction). Je n'ai pas l'allure d'une ballerine, si vous voyez ce que je veux dire mais j'ai pris l'habitude depuis plus de 20 ans, de me maintenir droit. Mon pas est lourd, mais j'ai une démarche militaire. Mes mains sont complètement abîmées, toutefois elles sont robustes. Je ne vais pas entrer dans les détails, hein, vous aurez bien compris, je suis musclé, garanti sans gonflette. Quant à ma gueule, et bien on s'en fiche un peu. Ma couenne est standard, j'ai des rides au front et au coin des yeux - ils sont bleus, pas de quoi en faire un fromage - une cicatrice au niveau de l'arcade gauche que je masque d'un pansement pour des raisons qui ne regardent que moi. Mon nez court a été cassé trois fois il me semble, enfin bref, un visage carré pour un mec carré.


• Tenues vestimentaires :

Je ne porte pas de fringues pour défiler sur un tapis. S'il fut un temps où la cravate était de rigueur dans ma tenue de travail, aujourd'hui il en est tout autre. Mes vêtements sont relativement amples, confortables, bon marché avec le plus de poches possibles. On m'imagine sortir d'un chantier de construction partout où je vais. Je ne respire pas vraiment l'eau de toilette, je dégage plus une odeur de tabac voire de cigare mêlé à de l'huile de moteur. Je tache et troue très rapidement mes habits, et comme je ne suis pas un as pour ce qui est de leur entretien, ils se retrouvent rapidement délavés. Cela ne me dérange aucunement. Il va de soi que les couleurs criardes n’ont rien à faire dans ma penderie, j’attire suffisamment l’attention comme ça, je laisse ça aux clowns. Gris, kaki, bleu marine, diverses nuances de marrons me siéent à ravir. Ahem. Aux pieds, je me sens à l’aise dans de bonnes vieilles rangers, mais j’avoue que de temps en temps, une simple paire de basket sans marque - j’aime pas les marques - pour aller fouler le bitume au petit matin, c’est plus pratique. Côté accessoires, on me verra assez souvent porter un masque anti-poussière sur le front, toujours à ma portée en cas de dépannage divers. Comme je porte des lentilles de contact (transparentes hein, je laisse les colorées aux gamins et midinettes) - ma vue n’est pas très bonne et les lunettes c’est relou - j’évite les désagréments avec cet access'. Et en même temps, ça m’épargne les mèches relou devant les yeux.

► Description psychologique
.


• Mentalité, attitude envers autrui, philosophie personnelle: (Soyez le plus précis possible ! )

Oh mon Dieu, j’ai tellement horreur de parler de moi. Bon, vous venez de découvrir un de mes défauts : je suis un râleur. Je bougonne, je suis grossier, vraiment très vulgaire par moment, aussi, excusez mes propos par avance. Je n’ai pas toujours été comme ça, mais je suis tombé dans une mauvaise école à l’âge de 25 ans et les traces sont indélébiles. Pourtant à la base, j’étais plutôt quelqu’un de discret, de simple, à cheval sur les règlements que je suivais à la lettre. Désormais, je me plais à les enfreindre si l’envie m’en prend. Disons que, je grogne beaucoup mais au fond, je suis toujours ce même gars qui apprécie de voir les choses se dérouler convenablement histoire d’avoir l’occasion de choper quelques sourires se dessiner par ci, par là. Je n’ai pas toujours fait les bons choix dans ma vie, j’en ai même fait de très mauvais, très graves et ça m’a couté quelques années de vie, et pas n’importe lesquelles. Je suis passé à côté de tellement de choses. Je veux les rattraper, un peu comme une pénitence. Alors, je veille au grain et pour cela, j’ai éradiqué “la haine” de mon vocabulaire. Ca m’a pris toute ces années perdues pour y parvenir, mais c’est ainsi. J’ai toujours mes sautes d’humeur, je peux facilement me mettre en colère, respirer l’impatience, l’arrogance et l’insolence mais au fond, je sais que j’ai gagné en sagesse. J’ai pris connaissance de la valeur de la vie lorsque j’ai failli perdre la mienne. Depuis, j’estime que chacune d'entre elles est précieuse, quelle qu’elle soit. C’est pourquoi je refuse de consommer la moindre chair animale. Notre planète regorge de denrées alimentaires aussi savoureuses les unes que les autres, et, bien que je sois un piètre cuisiner, j’apprécie de goûter différentes saveurs végétales. J’aime la liberté, j’aime voler de mes propres ailes, je me refuse de rester enfermé entre quatre murs. Lorsque j’atteins le ciel sur mon petit bolide, je suis au summum de la libération et pendant quelques instants, je me sens détaché de ce corps qui me maintient cloué à la terre.
Bref, je vais pas faire de la poésie non plus, oh !
Même si je n’en donne pas l’impression, je respecte beaucoup mon prochain. Je n’ai pas besoin de faire des manières et balancer de belles paroles pour le démontrer. Je ne suis de toute façon pas un beau parleur (à part peut-être avec ma femme qui sait si aisément rabaisser mon caquet, donc avec elle, je la ramène moins *sourire* ).

• Signes particuliers, manies, obsessions, phobies (etc.) :

Hum. Je suis “un peu” claustrophobe. Disons que je travaille beaucoup sur cette phobie depuis quelques temps, mais c’est un fait, vous me verrez rarement mettre les pieds dans un ascenseur (notez que ceci est un cliché). En revanche, dans un véhicule aérien, no problemo. Je sais aussi que c’est mal, mais je fume beaucoup, bien plus depuis quelques années, et il en est de même pour ma consommation d’alcool. Ceci dit, je fais des efforts, histoire de ne pas véhiculer l’image de l’alcoolo grognon de service, même si je suppose que pour ça, c’est un peu trop tard.
Il y a peut-être d’autres choses à rajouter à mon tableau de sales manies, mais je ne les ai pas toutes en tête. Surtout quand la mienne se trouve dans les nuages, littéralement parlant.

► Mémoires
.


• Journal intime [Top secret !]

J’étais flic il y a une vingtaine d’années. J’ai gravi les échelons à une vitesse faramineuse et je me suis vite retrouvé inspecteur. C’était un rêve de gosse qui se réalisait. Evidemment, il a fallu que ça dérape.

Je n’ai pas toujours été ce rude gaillard que vous pouvez croiser. J’étais un de ces péquenauds sous-vide dans son costume à éplucher des petites affaires de trafics en tout genre. Ca me bottait parce que je me sentais concerné. Mon frangin, Xander, avait le don de se fourrer dans de sales draps et ce, depuis toujours. Depuis notre enfance, j’ai toujours été derrière son dos, autant pour surveiller ses arrières que pour lui botter le cul. Alors forcément, nos rapports n’étaient pas les meilleurs. J’étais un "modèle" selon nos parents, et lui, le vilain petit canard. J’avais l’image du frère totalement banal, coincé, d’un ennui mortel ce qui n’était pas totalement faux. Lui, croquait la vie à pleine dents avec sa bande de copains casseurs. Je le jalousais, je pense. Mais au fond, je l’admirais et malgré mes airs sévères, tout ce que je voulais, c’était être aussi libre que lui. J’avais toutefois emprunté une autre voie et je m’y suis tenu pour accomplir mon rêve. Plus tard, je me suis retrouvé une paire de fois impliqué dans ses frasques et heureusement pour lui, nous nous en sommes toujours sortis. Je le couvrais à chaque fois, et je le suppliais de faire gaffe, de prendre soin de lui.
Et puis... est arrivé ce qu’il devait arriver : il a foiré sa chance et est tombé dans un traquenard. Je n’ai rien pu faire. Il purge encore sa peine actuellement, il a pris perpète’. Ce n’est pourtant pas lui qui a causé la mort de cette femme, il n’était pas au volant. Mais la justice en a décidé autrement. Cette justice de laquelle je me sentais le bras armé m’a dégouté. Alors j’ai pété un plomb et j’ai voulu la rendre moi-même. La haine m’avait envahi, je n’étais alors plus que vengeance. J’ai retrouvé facilement le vrai meurtrier de cette innocente mère de famille. Pour ça, j’ai purgé 15 ans de taule. J’aurais subi le même sort que mon frère si je n’avais pas plaidé coupable et surtout, si j’avais tué ce fils de p*te. Je suis tout de même satisfait de lui avoir fait perdre l’usage de ses jambes. Je ne devrais pas m’en réjouir. Mais lui, il est libre, je ne sais où. Ce n’est pas le cas de Xander.

Si encore je n'avais rien laissé rien derrière moi, je m’en serais foutu royal de faire de la taule. Seulement, j’étais marié, et ma femme attendait un enfant. Je n’ai pas vu grandir mon fils, sinon qu’en photos. Lorsque je suis sorti il y a un an, il était déjà presqu’un homme. Rebecka n’a jamais voulu l’emmener avec elle lors des visites et ça se comprend. Au moins, elle n’a jamais caché à notre fils la vérité et pour ça, je lui en suis infiniment reconnaissant. Elle avait de quoi demander le divorce, et elle ne l’a pas fait. Aussi, ses deux petites infidélités...ne sont que peu de choses.

A plusieurs reprises, j’ai failli être relâché pour bonne conduite. Et à chaque fois, je loupais ma chance. La première, c’était tout simplement à cause de ce gars là, qui m’avait cherché des crosses. En même temps, il avait de bonnes raisons puisque c’est moi qui l’ait envoyé derrière ces barreaux. Je lui ai donc pété la gueule. La deuxième, c’était pas de ma faute, mais le gardien a décidé que si. Il n’a pas apprécié que je lui rapelle les bases de son job. Et cette fois, c’est moi qui ai fini sur un lit d’hôpital. C’était la première fois que je voyais prisonniers et geôliers en totale complicité. Je connais mes droits et malgré les menaces, j’ai porté plainte. Ma femme n’est plus venue me voir, c’était trop risqué. Je l’ai poussé à déménager, voire, quitter le pays. Elle est donc partie au Japon, la destination de ses rêves depuis toujours, avec notre fils. Finalement, j’ai gagné mon procés, mais il a fallu me transférer. J’ai revu mon frère, pendant quelques mois, avant qu’il ne soit transféré à son tour. Depuis, je n’ai cessé d’espérer ma libération, en scrutant le ciel. Je me suis fixé un objectif : apprendre à voler, dès ma sortie. C’est ainsi que je me suis documenté, pendant des années.
J’ai encore eu l’occasion d’être libéré, mais cette fois, c’est moi qui ai refusé. Lorsque j’ai passé ce mec à tabac, j’étais alimenté par la haine, la rage. Il me fallait oublier ce sentiment, pour mon bien, celui de Rebecka, et celui de notre enfant. Je n’ai plus 20 ans, je veux profiter de la vie. J’ai assez perdu de temps.

J'ai enfin pu à nouveau goûter le parfum de la liberté. J’ai mis le cap sur le Japon voilà un an. Et j’ai appris à voler comme prévu, en même temps que le japonais. J’ai fait la connaissance de mon fils, le courant est vite passé. Je n’arrive pas à le considérer comme un gamin, tout simplement parce qu’il n’en est plus un. Ma femme l’a parfaitement élevé, et je ne pense pas me tromper en supposant qu’elle lui a toujours parlé de moi en bien. J’essaie de ne pas répéter mes anciennes erreurs en me montrant trop sévère, mais du coup, c’est à l’extérieur que je me lâche. Et lorsque quelque chose ne va pas, je sais me faire entendre.

Nous avons d’abord vécu à Hokkaido dont le climat est proche de celui de notre patrie d’origine. Nous avons déménagé parce que nous ne pouvions nous satisfaire de mes petits jobs d’appoint. Je sais bien me servir de mes mains, mais la mécanique, c’est un peu comme l’informatique : tout le monde sait en faire, inutile de demander l’aide d’un expert. Quant à la voltige, dans le nord du pays ça n’est pas forcément utile. Alors, j’ai cherché un taf qui ne nécessite pas vraiment de compétences particulières. Vu mon casier et ma nationalité, toute mon expérience professionnelle ne m’est plus d’aucune utilité. Alors j’ai entouré diverses annonces, j’ai envoyé je ne sais combien de courriers un peu partout, et puis j’ai fini par avoir quelques entretiens. Et parmi eux, celui dans cette académie de bourges, là. Je vais essayer d’y faire entrer mon môme, mais j’ai peu de chances. A moins de lui faire décrocher une bourse. Rebecka n’a pas eu de mal à trouver un petit job à mi-temps également.

Enfin quand même... le Japon. N’importe quoi. Elle aurait pu choisir les States.


• Relations proches et familiales : (qui vous a élevé / avec qui vous vivez, etc.)

Je ne vais pas vous tracer mon arbre généalogique, hein, je suis nul en dessin. Mes parents, on s’en fout hein, ce qui compte, c’est Rebecka, ma femme qui a 38 ans. Elle est caissière dans une petite supérette d’Hiryuu. Søren, son père est commissaire de police à Sønderborg, au sud du pays, à la frontière allemande. J’ai vécu là-bas dès l’âge de 12 ans. Je l’ai connu avant de connaitre sa fille. Rebecka ne m’intéressait pas au départ, mais elle par contre, avait de nombreux prétendants. Me croiriez-vous si je vous disais que c’est elle qui m’a fait du gringue ? *rire*
Notre fils Mikael a aujourd’hui 16 ans. C’est un bon gars, très brillant. Il me ressemble physiquement, mais il a le caractère de sa mère.
Alexander, mon petit frère. Il fallait que je le cite bien sûr. Il a 37 ans et purge une peine de prison pour un crime qu’il n’a pas commis. Lorsque nous nous sommes croisés dans le même pénitencier, il était à l’aise et faisait ses petits trafics. Je ne me fais plus de bile pour lui, mais ça me fait chier qu’il ne puisse plus goûter à la liberté. Je lui envoie régulièrement des cartes, et s’il ne me répond pas toujours, je sais que ça lui fait plaisir.



CARTE DU MEMBRE:
||  Cammy ||
•• Cruelty Free ••

100*100px

• Age: 34
• Localité (facultatif): Nord
• Etudes ou profession (facultatif): Fleuriste
• Comment as-tu découvert Keimoo: Je l'ai trouvé par terre... u_u

• Ton niveau de fréquence: Régulière
• Remarques, suggestions: Welcome to ZombieLand !
• Souhaites-tu un parrain ? Que nenni, mon Mahmoony
• Aimes-tu les chats ? Validé, bébé.
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forum-actif.net/t10419-erik-thornberg#228228 http://keimoo.forum-actif.net/t10575-le-saviez-vous-le-thor-tue-titre-temporaire#229780
Zakuro Fea
▼ Université - 4ème Année - Comité des Elèves
▼ Université - 4ème Année - Comité des Elèves
avatar

Genre : Masculin Lion Coq Age : 24
Adresse : 3, rue la Chance, app. 11, quartier Hiryuu
Compteur 1521
Multicompte(s) : Kami Otagame - Emmanuel Kokei

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Erik Thornberg   Dim 13 Déc 2015 - 18:33

Je suis contente de pouvoir te valider. Voilà la monnaie de la pièce rendue.
Ta fiche est concise, riche en détails sur un personnage qui est bien construit, et qui donne vraiment envie d'être rencontré, même IRL. Je te valide avec beaucoup de plaisir, et puisse t-il avoir une belle et longue vie ici. <3

• Demande de rang : Clic !
• Agence immobilière : Clic !
• Réservation d'avatar : Clic !
• Demandes de RP : Clic !

__________________________________________________

Le bleu. Tu es le ciel qui surplombe la terre, qui grise le regard des gens en quête de réponses ou d’atmosphère. Tu es l’intemporalité qui veille sur la planète, qui transcende l’existence sans pour autant la manipuler, sans pour autant se l’approprier. » K. J. M
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forum-actif.net/t9740-zakuro-fea-fiche-2-0-maj?highlight=Zakuro+Fea+2 http://keimoo.forum-actif.net/t8720-zakuro-fea
Erik Thornberg
♥ Personnel - Concierge | Mécanicien
avatar

Genre : Masculin Sagittaire Tigre Age : 42
Adresse : Hiryuu
Compteur 242
Multicompte(s) : Cammy & Shiki

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Erik Thornberg   Dim 13 Déc 2015 - 18:38

Haha, owi de la monnaie ! *la glisse dans sa tirelire petit-cochon*


Je te remercie en tout cas, ce fut prompt n_______n

__________________________________________________
Citation :
I'm a free spirit.  Either admire me from the ground, or fly with me...but don't ever try to cage me.
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forum-actif.net/t10419-erik-thornberg#228228 http://keimoo.forum-actif.net/t10575-le-saviez-vous-le-thor-tue-titre-temporaire#229780
 
Erik Thornberg
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Erik Cole vs Michael Ryder
» Bienvenue Erik!
» Erik, guerrier divin d'Eta
» Carnet de Erik Lehnsherr
» Magnéto, Magnus : Erik Lensherr [Finie]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
₪ Académie Keimoo ₪ :: ₪ Administration ₪ :: ► Les personnages :: Fiches validées :: Citoyen / Collaborateur :: Personnel :: Fiches validées-
Sauter vers: