₪ Académie Keimoo ₪

The Future is like a puzzle with missing pieces: difficult to read, and never, never what you think.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Yeah, I just closed my eyes and swung. ft Haruhiko Nakamura

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alexa Takeshi
♣ Université - 1ère année
avatar

Sagittaire Rat Age : 20
Adresse : Chambre universitaire n°10.
Compteur 32

KMO
                                   :

MessageSujet: Yeah, I just closed my eyes and swung. ft Haruhiko Nakamura   Jeu 12 Nov 2015 - 22:05

Académie Keimoo. Jour 1.

Lorsqu'Alexa rouvrit les yeux, il lui fallut quelques secondes pour se réveiller tout à fait. Allongée sur son lit et encore vêtue de son pyjama douillet, ses pupilles détaillèrent un instant l'endroit où elle se trouvait avant qu'une légère lueur ne s'allume au creux de ses iris, comme si elle venait de prendre vie.

- Ah.

Alexa se redressa et souffla la mèche blanche qui lui barrait le regard. Les chambres universitaires n'étaient pas aussi grandes que la sienne chez ses parents, mais au moins était-elles confortables. Un bon lit qu'elle avait garni de coussins, un tapis sobre mais doux dans lequel ses orteils s'enfonçaient, un bureau où elle avait posé toutes ses nouvelles affaires de cours, une armoire remplie à en juger par la manche de t shirt qui dépassait du tiroir de la partie commode et les étagères garnies de sa collection de livres préférés. Au moins avait-elle eu le temps de s'installer avant de s'effondrer et de dormir… Combien de temps?

La jeune femme leva le bras pour jeter un coup d'oeil à sa montre. Un long soupir s'échappa de ses lèvres. À en juger par le petit écran qui affichait des chiffres clignotants, elle avait dormi 9h d'affilés sans que rien, même l'alarme vibrante du bijoux, ne puisse la réveiller. Il était désormais 14h et elle n'était toujours pas habillée. Heureusement que ses premiers cours n'étaient que le lendemain… Malgré sa maladie, ça l'arrangerait de faire bonne impression, au moins pour la première fois. 14h… Elle avait encore tout l'après midi devant elle. Autant en profiter pour visiter un peu cette nouvelle académie.
Ce fut d'un geste plutôt dynamique qu'elle se leva de son lit pour se préparer ne mettant quelques minutes pour s'habiller, choisissant une jupe simple avec son pull préféré. Mais si, celui avec le dessin d'hérisson, sur une laine bleue… Comme ses yeux. Elle réinitialisa l'alarme de sa montre et attrapa son oreiller et ses clés avant de sortir de la chambre. Pour une fois qu'elle n'avait pas passé une demi heure à fouiller partout pour retrouver son trousseau…

Ses petits pas résonnèrent dans les couloirs alors qu'elle se laissait guider sans vraiment trop savoir où aller. Tournant un coup à droite, un coup à gauche, passant à travers trois bâtiments, elle finit par atterrir dans le hall. Ah. Là, elle se repérait un peu. La veille, elle avait passé sa journée à courir dans toute l'université pour remplir les formalités administratives de son arrivée. Donc, normalement, la porte rouge à droite c'était le secrétariat, et au bout du couloir, l'intendance, la salle des profs et… Non, l'inverse alors? Porte rouge l'intendance? Et le bureau du directeur alors? Alexa tritura son coussin en même temps que ses méninges et laissa tomber avant de se provoquer une énième migraine. Elle n'avait pas besoin de le savoir aujourd'hui de toute façon. Elle était en règle, elle avait suffisamment fait d'aller retour entre la photocopieuse et la réception et signé tout un tas de papier pour en être sûre.

Son regard fut soudainement attiré par un plan de l'université et elle s'approcha afin de mieux se repérer.
Accueil, Amphithéâtre 1, Amphithéâtre 2, Salle d'étude, Bibliothèque...
Ah. La bibliothèque. Elle n'y avait encore pas mis les pieds. Et pourtant, il paraissait qu'elle était plutôt bien fournit ! Un petit sourire s'étira sur les lèvres d'Alexa alors que sa nouvelle destination était toute trouvée. Il ne restait plus qu'à l'atteindre…

Moins de vingt minutes plus tard, la question se posait de nouveau alors qu'Alexa se tenait au milieu d'un croisement de couloir, en pleine réflexion. Fallait il tourner à droite? À gauche? Était-ce la grande porte là bas? Pourtant… Si l'on regardait par la fenêtre du couloir, on apercevait quelque chose qui ressemblait à une salle remplie d'étagère de livre… Dans le bâtiment en face ??

- Aaah… C'est pas vrai..

Alexa soupira en laissant son front s'appuyer contre la vitre. Ça lui apprendre à vouloir suivre les papillons qui butinaient les fleurs accrochées au bas des fenêtres… Bon. Relativisons. Il suffisait de faire demi-tour, retourner à l'accueil, regarder de nouveau le plan - peut-être même que le prendre en photo ne serait pas une mauvaise idée - et retrouver le chemin de la bibliothèque ! Simple comme bonjour, se dit elle en affichant de nouveau un sourire serein, se retournant dans le couloir. Trois pas et elle s'arrêta. Par où était elle arrivée déjà ?

__________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forum-actif.net/t10387-fiche-d-alexa-takeshi-en-charge-naoko
Haruhiko Nakamura
▼ Université - 3ème Année - Capitaine Basket
▼ Université - 3ème Année - Capitaine Basket
avatar

Genre : Masculin Capricorne Cochon Age : 21
Adresse : Résidence U. - RDC - Chambre 2
Compteur 199
Multicompte(s) : Arata Masuda | Populaire

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Yeah, I just closed my eyes and swung. ft Haruhiko Nakamura   Ven 20 Nov 2015 - 16:14



Son regard se porta sur la droite, puis sur la gauche. Personne ne semblait se présenter à l’horizon. Derrière le bâtiment principal, le jeune homme attendit quelques instants avant de s’engager dans un recoin de salle des machines où personne ne va jamais. Comme personne ne semblait l’avoir suivit, il put se rendre dans l’entre secrète en toute sérénité. Au dessous d’un escalier métallique désaffecté, se trouvait une petite boite de carton. Jusque là, rien de si anormal qui pouvait susciter autant de méfiance de la part du jeune homme. Et pourtant, parmi le bout de tissu qui se jonchait dans la boite, l’on pu y entendre un léger miaulement. Voilà trois semaines de cela, Haruhiko avait trouvé un petit chaton errant, loin de sa mère qu’il n’avait jamais retrouvé. Il n’avait pas eu le cœur à l’abandonner et avait décidé d’en prendre soin jusqu’à ce qu’il trouve quelqu’un qui veuille bien l’adopter. Ce n’était pas l’envie qui lui manquait personnellement, mais la résidence Universitaire n’acceptait pas les animaux. Il devait donc se résoudre à en prendre soin le temps que quelqu’un se montre désireux de l’adopter et d’en prendre soin. C’est ainsi qu’il se retrouvait, chaque jour, à venir dans ce petit coin pour nourrir le petit chat et vérifier que tout aille bien. Il se surprenait même parfois à rester plus de vingt minutes à simplement le regarder ou jouer avec lui. La petite boule de poil semblait se développer bien et grandir au fil des jours passant. Ce qui pouvait rassurer notre grand sportif.
Soudainement, un ballon vint rebondir de l’autre côté du grillage et il vit quelqu’un accourir jusqu’à ce dernier. Habitué, il se redressa et ramassa le ballon avant de tirer comme lorsqu’il devait tirer au panier et l’envier pile à l’endroit où la personne qui venait le chercher se trouvait. Satisfait, il tourna les talons pour en revenir à son nouveau compagnon. Seulement, un coup d’œil sur sa montre lui indiqua qu’il allait manquer le début des cours de l’après-midi… En trombe, il ramassa son sac qui se trouvait à côté du carton, le refermant aussi sec. D’un geste de la main il salua le petit chat pour lui dire au revoir et se dirigea jusqu’à ses cours.

Cinq minutes plus tard seulement, il se retrouva bredouille. Son cours de nutrition avait été annulé. L’intégralité de la classe semblait avoir reçu le mot puisque personne ne s’était présenté devant la salle de classe. Lorsqu’il consulta brièvement ses mails, il se rendit compte qu’effectivement… Ils étaient tous prévenus. Le clapet se referma bruyamment alors qu’il se mit à soupirer. C’était une leçon qu’il allait falloir qu’il retienne un jour où l’autre. S’investir un peu plus dans son cursus Universitaire. Il était certes avant tout là pour percer professionnellement dans le basket, mais ses études ne se résumaient pas qu’à cela. Et heureusement, dans un sens. A jouer tous les jours au basket, il craignait d’en perdre le goût. Il avait pu repérer avec le temps, les trois autres personnes en 1ere année voulant se diriger vers le basket. Il y avait également Arata qui souhaiter se classer en handball et Emitsu plutôt en football américain. Tant d’envies de carrières en une seule promotion… Les cours où il avait basket, les autres avaient des cours dans leurs spécialités. Et ainsi, toutes les années sportives se retrouvaient mélangées le temps de ce cours, suivant leurs choix opérés à la rentrée.
L’heure sur son téléphone lui fit rappeler qu’à cette heure-ci Naoko devait être en classe… Ici. A Keimoo. Une semaine seulement s’était écoulée depuis qu’il avait apprit tout ça. Et, comme un fait exprès, elle l’avait totalement prit au dépourvu. En réalité, dans les méandres des reflues d’alcool, elle avait totalement oublié les événements tumultueux s’étant déroulés à Halloween. Et de ça… Il ne savait plus qu’en penser. Etant quelqu’un de très réservé sur lui-même, il n’était pas du genre à aller se confier à quiconque… Sauf à Naoko. Mais en l’occurrence, il ne pouvait pas. Elle était le protagoniste principal de ses tourmentes… Dès lors, il ne sut plus vers qui se tourner. Un étrange vide qui l’entourait et qui lui rendait compte de la réalité. Il comptait bien trop sur Naoko dans sa vie pour que cela soit sain, autant pour lui que pour elle. Il devait apprendre à devenir quelqu’un d’indépendant, de fort. Quelqu’un sur qui elle pourrait toujours compter.

A nouveau, il soupira.

Il voulait sortir de ce cercle vicieux qui oscillait entre morosité et inquiétudes. Juste un instant, un simple et court instant, retrouver un semblant de cette part ingénue en lui. Ne se soucier que de l’instant présent. Ne plus s’inquiéter pour demain ou avoir peur de ce qu’hier a pu donner. Se ressaisir était donc une priorité. Sans ça, il ne pourrait pas prendre de décisions éclairées concernant toutes ces questions qui l’assaillaient.
Alors qu’il vagabondait sans but au milieu des couloirs, il vit à l’angle opposé une jeune fille le front apposé contre la vitre. Il ne se posa pas plus de questions que cela. A vrai dire, les couloirs étaient des lieux de vie où milles choses pouvaient se dérouler. Peut-être se sentait-elle un peu désespérée elle aussi ? Au fond de lui, l’envie de lui venir en aide naquit. Seulement, c’était trop indiscret. Trop… Malvenu. Il ne la connaissait pas. Il effaça donc cette pensée tout en continuant son chemin, passant alors quasiment juste devant elle. Il l’avait entendue soupirer. Et d’un œil discret, il continuait de l’observer afin de s’assurer que son envie puisse aboutir, éventuellement…
Ce fut confirmé, des lors que son regard se porta dans tous les sens. Quelque chose lui dit qu’elle devait s’être perdue… Peut-être était-elle au lycée et n’arrivait pas à se retrouver dans les couloirs de l’Université ?

Allez. Il prit son courage à deux mains et tenta le tout pour le tout. Si elle n’avait pas besoin d’aide, il n’aurait qu’à rebrousser chemin et continuer à vagabonder jusqu’en fin de journée où son petit boulot au Konbini l’attendrait.

- E.. Excuse-moi. Si tu cherches quelque chose, je peux peut-être t’aider ?

Après avoir posé la question, il se sentit comme le pire des imbéciles. Pour qui se prenait-il d’oser faire ainsi des interprétations ? Peut-être avait-elle juste envie d’être tranquille après tout… Et lui venait tout chambouler, comme à son habitude. Il se trouva donc plus que gêné et commença à se gratter l’arrière de la tête frénétiquement. Ses émotions se trahissaient comme à son habitude sur son visage.

- Ah ah… Désolé. Je ne voulais pas te déranger. C’était juste… Une curiosité malvenue. Tu semblais avoir besoin d’aide, alors j’ai pensé que…

Intérieurement, il se sommait à lui-même de se la fermer une bonne fois pour toute. C’était bien lui, ça. Continuer de parler dès lors qu’il se trouvait gêné et continuer de pédaler dans la choucroute encore plus.


__________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Every single days.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/MichiyoPictures http://keimoo.forum-actif.net/t10287-haruhiko-nakamura-le-ballon-dans-la-peau http://keimoo.forum-actif.net/t10292-carnet-de-bord-d-haruhiko-nakamura http://keimoo.forum-actif.net/t10343-livret-scolaire-d-haruhiko-nakamura
Alexa Takeshi
♣ Université - 1ère année
avatar

Sagittaire Rat Age : 20
Adresse : Chambre universitaire n°10.
Compteur 32

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Yeah, I just closed my eyes and swung. ft Haruhiko Nakamura   Ven 20 Nov 2015 - 18:06

Flottement.
Le temps sembla s'arrêter un instant autour d'Alexa. Son regard, lui, tournait en rond, tournait autour d'elle, tournait à lui en faire mal à la tête. Droite, gauche, tout droit? Ça y est. Elle en avait déjà une migraine. Il n'y avait presque personne dans les couloirs. Elle ignorait l'heure qu'il était exactement mais devinait assez facilement que les cours devaient être déjà commencés, ou à défaut terminés. Quelle angoisse. Le ridicule la prit au ventre et embrasa ses joues alors que quelqu'un passait à ses côtés. Du coin de l'oeil, elle l'aperçut. Grande carrure, démarche banale mais droite. Un sportif peut-être, au vu de la musculature et du sac jeté sur son épaule… ? Inutile de jouer la profiteuse, elle était bien trop peu douée pour cela. Surtout si l'on considérait que ses sens et cerveau marchaient au ralentie 70% de son temps, encore à moitié endormi d'une sommeil rêveur et anesthésiant. Tout de même, elle avait actuellement suffisamment de lucidité pour supposer qu'elle devait avoir un air étrange, plantée au milieu du couloir, un coussin entre les bras. Perdue, qui plus est.

Pire encore, son premier réflexe fut de serrer son oreiller contre elle, y enfouissant le visage jusqu'au nez, tel une petite créature au regard perdu dans le vague des longs couloirs aux murs pâles. Il ne faisait même pas beau dehors. En temps normal, Alexa aurait adoré contempler les teintes grises du ciel recouverts de nuages opaques. Elle se serait perdue dans la danse des feuilles des arbres agitées par le vent, subtilement éclairées par moment des lueurs perçantes d'un soleil froid. Elle aurait alors adoré les teintes aquarelles qui se seraient dessinées face à elle. Elle les aurait détaillées, longtemps, des ses beaux yeux bleus grand ouverts. Comme deux caméras désireuses de ne rien rater du spectacle simple mais si fascinant que la vie offrait. Et doucement, surement, elle aurait glissé inconsciemment dans ce doux sommeil qui parfois l'emportait, embarquant avec elle les couleurs du ciel pour les refléter dans ses rêves.

Mais si là, Alexa s'endormait, ce ne serait pas pour rêver d'aquarelle, mais plutôt de l'angoisse nerveuse et prenante qui resserrait ses doigts contre l'oreiller qu'elle tenait. Elle n'était pourtant pas anxieuse de nature, mais les médicaments arrivaient toujours à faire leurs effets, surtout lors de tels moments. Seule, perdue, dans un endroit qu'elle ne connaissait pas... Elle en rirait presque, tellement ça lui arrivait souvent.

- E.. Excuse-moi. Si tu cherches quelque chose, je peux peut-être t’aider ?

Sursaut. L'esprit d'Alexa cessa de vagabonder, son regard aussi. Lentement, il se fixa sur son interlocuteur alors qu'elle y mettait tout ses efforts pour ne pas le laisser s'écarquiller. Ah. Le sportif. Maintenant qu'il se tenait face à elle, elle ne s'en trouvait que plus petite encore, presque intimidée, si elle n'avait pas la tête aussi embrouillée. Lentement son esprit tentait d'assimiler ses mots. Son visage en était presque inexpressif alors que son cerveau restait concentré. Les séquelles de la noyade, difficultés de concentration. C'était dommage, on considérait souvent que la demoiselle n'était pas intéressée, pire encore, elle-même se sentait parfois comme une vrai handicapée, lorsqu'elle remarquait le temps qu'elle pouvait mettre à répondre à une simple question...

- Ah ah… Désolé. Je ne voulais pas te déranger. C’était juste… Une curiosité malvenue. Tu semblais avoir besoin d’aide, alors j’ai pensé que…

Le moment critique approchait, les secondes s'écoulaient et les rapprochaient de plus en plus du moment fatidique ou le jeune homme partirait, dès lors qu'il se mettrait à penser qu'elle ne l'écoutait même pas. C'était habituellement ce qui se passait. Alexa haussa les sourcils et son visage s'illumina soudainement alors que ses yeux restaient plantés dans le siens, comme un ultime effort de le garder face à elle, juste le temps que les mots ne sortent...

N-non … ! J'en ai besoin ! Enfin... Je crois que je me suis perdue .. !

Un rire nerveux sembla s'échapper de ses petites lèvres roses alors que ses épaules s'affaissaient. Ça y est. La pression s'échappa de son estomac, comme une bombe de justesse désamorcée... Ce qui en était presque le cas. Du moins pour elle.

__________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forum-actif.net/t10387-fiche-d-alexa-takeshi-en-charge-naoko
Haruhiko Nakamura
▼ Université - 3ème Année - Capitaine Basket
▼ Université - 3ème Année - Capitaine Basket
avatar

Genre : Masculin Capricorne Cochon Age : 21
Adresse : Résidence U. - RDC - Chambre 2
Compteur 199
Multicompte(s) : Arata Masuda | Populaire

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Yeah, I just closed my eyes and swung. ft Haruhiko Nakamura   Dim 29 Nov 2015 - 21:46



Alors qu’il pensait avoir été à nouveau un parfait imbécile voulant se mêler de tout, il fut gracié d’une réponse de la part de la jeune fille. Comme une note d’espoir apparaissant soudainement dans ses yeux. A l’avoir vu sursauter précédemment en tentant de lui adresser la parole, il commençait à se poser des questions quant au bien fondé de son action… Avait-il bien fait d’outre passer ses codes et dictâtes sociaux pour lui demander si elle avait besoin d’aide ? Il aurait pu très bien continuer son chemin sans se soucier de quoi que ce soit et lui éviter ainsi d’être importunée par sa présence.
Au plus le temps passait, au plus il avait l’impression que la situation se répétait continuellement. A vouloir trop aider les autres, il finissait par s’immiscer un peu trop dans leur bulle d’intimité et en arriver à soit les effrayer, soit les dégoûter. Il avait eu cette impression là même avec Naoko... Il avait prit pour acquis qu’elle lui disait tout, qu’il était important et quelque peu spécial à ses yeux. Son égo avait gardé cette image comme étant totalement acquise à la réalité. Tout comme lui avait pu faire, la jeune fille possédait très certainement elle aussi son jardin d’Eden. Et il ne pouvait pas lui en vouloir de mentir de manière directe ou par omission.

Le regard de la jeune fille se ralluma soudainement, comme venant de reprendre racine dans la réalité. Tout en haussant les sourcils, il vit ses deux pupilles plantées dans les siennes. Son regard avait quelque chose... D’hypnotisant. De saisissant, même. Certainement par cette couleur si particulière et bien méconnue au pays du soleil levant. Avait-elle des origines étrangères ?

- N-non ... ! J’en ai besoin ! Enfin... Je crois que je me suis perdue... !

L’expression du jeune homme s’illumina soudainement. C’était comme si soudainement une rue morne et mal éclairée se retrouvait décorée de milles lumières de noël. Sous la vision de Naoko, l’on aurait vu ses oreilles d’Inu se redresser et sa queue battre dans tous les sens, exprimant sa joie de pouvoir rendre service à quelqu’un.

- Je peux peut-être t’aider ! Enfin... Je ne connais que l’Université, par contre. Et les locaux communs aux deux établissements. Tu cherches quoi, exactement ?

En y réfléchissant bien, toutes les fois où Arata et Emitsu allaient jusqu’au lycée, il ne les suivait jamais. Simplement parce qu’il savait très bien de quoi il était question... Draguer n’était pas quelque chose qu’il arrivait à considérer. En réalité, il en était certainement incapable. Par conséquent, il n’avait jamais prit le temps d’aller du côté des bâtiments du lycée et espérait fortement que la jeune fille soit bel et bien en recherche de quelque chose dans ceux servant aux études supérieures.

- Oh, d’ailleurs. Je m’appelle Haruhiko Nakamura. Je suis en section Sport collectif, 1ere année.

A nouveau, il la gracia d’un sourire. En prenant en compte le fait qu’elle se soit perdue tout en étant dans les locaux Universitaires, Haruhiko se risqua à penser qu’il s’agissait d’une nouvelle arrivante à Keimoo. Les signes parlaient souvent d’eux même mais il ne fera pas de plan sur la comète tant qu’elle ne l’aura pas elle-même confirmé. Il attendit donc patiemment la réponse de la jeune fille, profitant pour réajuster son sac sur son épaule, commençant à tomber progressivement.
Concernant la jeune fille, il se demanda bien si son nom avait une connotation étrangère ou non, au vu de son physique plutôt atypique. Il n’avait pas décelé d’accent particulier ou de fautes de langage. Peut-être qu’il ne s’agissait que d’origines après tout.


__________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Every single days.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/MichiyoPictures http://keimoo.forum-actif.net/t10287-haruhiko-nakamura-le-ballon-dans-la-peau http://keimoo.forum-actif.net/t10292-carnet-de-bord-d-haruhiko-nakamura http://keimoo.forum-actif.net/t10343-livret-scolaire-d-haruhiko-nakamura
Alexa Takeshi
♣ Université - 1ère année
avatar

Sagittaire Rat Age : 20
Adresse : Chambre universitaire n°10.
Compteur 32

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Yeah, I just closed my eyes and swung. ft Haruhiko Nakamura   Sam 5 Déc 2015 - 17:42

- Je peux peut-être t’aider ! Enfin... Je ne connais que l’Université, par contre. Et les locaux communs aux deux établissements. Tu cherches quoi, exactement ?

Le sourire d'Alexa s'agrandit, tout comme son soulagement, et elle se détendit. Lorsqu'elle se perdait ainsi, elle pouvait avoir la mauvaise habitude de rester simplement seule dans son coin. Silencieuse et discrète. À regarder les gens lui passer devant comme si elle n'appartenait pas vraiment au même monde. Avec ses longs cheveux blancs, ses deux cristaux bleus lui servant d'yeux et un oreiller entre les bras, elle aurait presque pu être une extraterrestre. Elle l'avait été, dans son ancien lycée, à la population 99,99% japonaise. Une petite tête blonde au milieu des cheveux sombres. Un tâche presque. Alexa s'était laissée effacée dans cette marée noire. Le sourire silencieux, les siestes fréquentes, elle était restée presque invisible et solitaire. Petit flocon se posant parfois au soleil pour dormir, se laissant disparaitre lentement sous la chaleur des rayons…
"Être plus présente". C'était la résolution qu'elle comptait fermement tenir pour cette année à venir. Elle tenterait par tout les moyens de faire un effort cette voix, de ne pas se laisser trop envahir par sa maladie. La narcolepsie ne l'empêcherait pas de se faire des amis à l'université. C'était bien pour cette raison qu'elle avait ravalé son appréhension et répondu à cet inconnu. Elle ne craignait pas grand chose de toute façon, il était peut-être bien plus grand qu'elle mais il avait l'air gentil. C'était presque comme si lui aussi avait été rassuré de la voir répondre.

- Ah, c'est gentil merci… Je viens d'arriver à l'Université, je ne connais pas encore bien les couloirs… Je cherchais la… La…

Alexa se tut soudainement. Le mot. Le fichu mot lui échappait. Il était là pourtant, brûlant le bout de ses lèvres, sans vouloir en sortir. Ses yeux se plissèrent et son ventre se noua. Elle avait si bien commencé ! Pourquoi avoir un trou à ce moment là? Plus elle réfléchissait, et plus elle avait l'impression que son esprit s'embourbait, s'éteignait presque, comme une guirlande dont les ampoules lâchaient les unes après les autres. Un compte à rebours, une course aux mots qu'elle détestait. La jeune femme serra plus fort son coussin tout en regardant toujours aussi doit dans les yeux l'étudiant face à elle. Elle allait avoir l'air stupide en plus…

- Enfin, je voulais visiter…

Elle soupira intérieurement en regardant ailleurs. C'était une solution de secours qui ne lui enlevait malheureusement pas l'envie d'aller se cacher dans un coin, sous son oreiller. Loin. Elle avait beau être résolue, difficile de lutter contre tout ses symptômes. C'était une vrai machinerie infernale. Les difficultés de concentration de la narcolepsie lui faisait souvent perdre le fil des conversations et lorsqu'elle revenait à la réalité, c'était cette fois les séquelles de l'hypoxie qui lui jouaient des tours. De nouveau, elle perdait ses mots, décrochait encore et encore. Un cercle vicieux qui était rapidement venu à bout de la patience de nombreux de ses interlocuteurs. Pour peu qu'elle ne s'endorme pas… Son regard revient finalement vers lui, avec cette petit lueur suppliante au fond des yeux, comme pour se faire pardonner de sa lenteur… Mais le jeune homme n'eut pas l'air de lui en tenir compte et son air tranquille ne quitta pas son visage alors qu'il se présentait.

- Oh, d’ailleurs. Je m’appelle Haruhiko Nakamura. Je suis en section Sport collectif, 1ere année.

Elle eu même droit à un nouveau sourire, ce qui l'étonne autant que la ravie. Peut-être devrait elle simplement moins se prendre la tête finalement. Au Japon, la politesse rendait souvent les rapports un peu froid ou les rencontres difficiles. Moult fois sa grand mère paternelle lui avait recommander, pour ne pas dire ordonner, de bien se tenir et de ne pas considérer que l'on s'intéressait trop à elle. L'interlocuteur passait toujours avant. Et pourtant, Haruhiko avait été plus souple et entreprenant. Une façon d'être qui lui rappela un instant sa famille biélorusse où le contact était bien plus aisé et où les embrassades remplaçaient facilement les salutations. Du moins entre les membres des familles et les amis. Alexa lui rendit son sourire en oubliant déjà son étourderie précédente, glissant son coussin sous son bras plutôt que de le garder comme une barrière entre elle et lui.

- Haruhiko Nakamura… Je m'appelle Alexa Takeshi ! Enchantée de faire ta connaissance… Je suis ici pour le cursus de philosophie. En première année aussi.

__________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://keimoo.forum-actif.net/t10387-fiche-d-alexa-takeshi-en-charge-naoko
Haruhiko Nakamura
▼ Université - 3ème Année - Capitaine Basket
▼ Université - 3ème Année - Capitaine Basket
avatar

Genre : Masculin Capricorne Cochon Age : 21
Adresse : Résidence U. - RDC - Chambre 2
Compteur 199
Multicompte(s) : Arata Masuda | Populaire

KMO
                                   :

MessageSujet: Re: Yeah, I just closed my eyes and swung. ft Haruhiko Nakamura   Mar 23 Fév 2016 - 19:52




A quelque part, il fut content dès lors qu’elle lui répondit par un sourire. Être invasif était bien entendu la dernière de ses priorités dans ses relations avec les autres. Puis peut-être faisait-il un léger amalgame avec sa propre situation où, quelques mois plus tôt, il avait été lui aussi à la place d’un joyeux nouveau balancé dans la fosse aux lions. De la tranquillité de la douce campagne de Kumano-shi à la mouvante Keimoo, ses repères avaient été totalement renversés et chamboulés. La transition entre les études secondaires et universitaires étaient déjà un grand changement en soit, se rajoutant à une longue liste les faisant entrer peu à peu dans le monde des adultes. Et dire qu’il n’était plus si loin de sa majorité… Il avait l’impression que rien ne pouvait l’atteindre, qu’il resterait un adolescent éternellement. Mais la vie filait son train tout comme les années qui défilaient sur les calendriers. Chaque jour pour une nouvelle page arrachée.
Il reprit sa concentration sur la jeune fille, observant son hésitation pour retrouver le lieu qu’elle cherchait précédemment. A quelque part, ce côté tête-en-l’air lui plaisait bien. Il avait une attirance étrange vers les gens étourdis. Peut-être simplement car il s’y retrouvait ainsi parmi ses compères de mémoire fugitive. Le jeune homme oubliait très souvent la moitié des choses qu’il avait à retenir, si bien que son agenda était rempli de post-it divers lui rappelant de ne rien oublier. Seulement, il n’existait pas de post-it permettant de ne pas oublier de regarder son agenda… Lorsqu’il constata qu’elle ne retrouvait toujours pas le mot qu’elle cherchait, la mettant vraisemblablement mal à l’aise, il se décida à se présenter, pour lui changer les idées. Après tout, le tout n’était pas de lui faire vivre un moment malaisant mais simplement de lui rendre service et peut-être débuter une nouvelle rencontre.

- Takeshi-han*, donc ! Enchanté aussi. 1ere année… On est donc dans la même galère, ah ah ! Tu n’as pas encore commencé tes cours, du coup ?

Il s’arrêta quelques instants, afin de lui accorder le répit de répondre. Il pouvait se montrer bien trop bavard parfois et il veillait désormais à ne plus importuner les gens comme il avait pu le faire lors de ses jeunes années. Lui ayant souvent valu de mauvaises remarques et une mise à l’écart, il n’avait plus très envie de réitérer ces expériences là. La philosophie… Quelle matière étrange. Il avait accroché aux quelques cours du secondaire qu’il avait pu obtenir, rempli d’exercices intéressants. Malheureusement, il était beaucoup plus efficace à l’air libre et les jambes en exercice que derrière une feuille et un stylo durant des heures.

- Que dirais-tu de faire un petit tour ? Je pourrai te montrer les principaux endroits dans l’Université ! Peut-être que sur le chemin l’endroit que tu recherchais te reviendra.

A nouveau, il lui sourit. Une petite voix en son fort intérieur lui soufflait qu’il puisse bien offrir toute sa gentillesse à cette jeune fille. Qu’elle ne semblait pas criblée de mauvaises intensions et qu’il ne reprendrait pas un retour de bâton d’ici quelques semaines. Et quand bien même… Sa nature était d’offrir sa gentillesse. Pourquoi s’en priverait-il après tout ?  


* -han : suffixe désignant -san avec l'accent du Kansaï, d'où est originaire Haruhiko.

__________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Every single days.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/MichiyoPictures http://keimoo.forum-actif.net/t10287-haruhiko-nakamura-le-ballon-dans-la-peau http://keimoo.forum-actif.net/t10292-carnet-de-bord-d-haruhiko-nakamura http://keimoo.forum-actif.net/t10343-livret-scolaire-d-haruhiko-nakamura
 
Yeah, I just closed my eyes and swung. ft Haruhiko Nakamura
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Summer Davis - Devil behind blue eyes
» Hazel -- Behind Green Eyes .
» Myst eyes
» [Cinéma] Eyes wide shut
» Beautiful eyes, Beautiful lies... [Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
₪ Académie Keimoo ₪ :: ₪ L'académie Keimoo ₪ :: ► Université :: Hall et couloirs-
Sauter vers: