₪ Académie Keimoo ₪

The Future is like a puzzle with missing pieces: difficult to read, and never, never what you think.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La relève (solo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hayden Yoshida
♥ Professeur de Mathématiques {Lycée}
♥ Professeur de Mathématiques {Lycée}
avatar

Vierge Dragon Age : 29
Adresse : 3 rue de la chance - Apt 22
Compteur 146
Multicompte(s) : Hisaka Rika

KMO
                                   :

MessageSujet: La relève (solo)   Lun 3 Aoû 2015 - 0:10

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Fin mai 2015

Plus d'un mois s’est écoulé depuis la rentrée des classes. Il a fallu s’habituer à de nouvelles têtes et préparer de nouveaux cours et devoirs pour toute l’année à venir. Mon rythme de vie s’est soudainement accéléré, me laissant moins de temps que je le prévoyais pour le club de natation. Aujourd’hui, ayant un peu de temps devant moi, je décide d’aller faire un tour au local, histoire de dire bonjour à toute l’équipe, les regarder nager suffira amplement pour me détendre de cette journée. Le tableau effacé, je m’apprête à quitter la salle de classe quand une élève de deuxième année s’avance vers moi avec un air timide, si ma mémoire ne me fait pas défaut, il s’agit de la lycéenne fraîchement transférée de  Tokyo. La tête baissée, elle me montre alors honteusement la correction des exercices que nous avons corrigés aujourd’hui, une feuille à carreaux pleine de ratures et de points d’interrogation. Apparemment elle est complètement perdue depuis le début du chapitre, mais n’a pas osé venir me voir pour me poser des questions avant. Je me gratte l’arrière de la tête, un peu gêné. Il est vrai que je dois remplir mes obligations en tant que professeur et l’aider à réussir ses examens, mais en même temps, lui réexpliquer les bases du raisonnement de résolution d’exercice me demanderait du temps…Exactement le temps que je m’étais gardé pour rendre visite aux nageurs. Triste coïncidence, n’est-ce pas ?

« Eh bien tu commences à poser les hypothèses… »

Malheureusement, les loisirs passent après le travail, j’imagine que je pourrai aller voir ce qu’il se passe au club de natation la semaine prochaine si un imprévu ne se présente pas de nouveau. Alors qu’il était parfaitement propre, je recommence à écrire à la craie blanche sur le tableau noir, encore humide. Elle semble suivre, prendre des notes, mais je dois avouer être celui qui a la tête un peu dans les nuages. Si mon corps est dans cette salle de classe, ma tête est plutôt sous l’eau, la respiration momentanément coupée, les muscles en action. Par habitude, je lui demande si elle me suit, elle acquiesce très rapidement en bougeant sa tête de haut en bas, les joues toujours rougies par…la chaleur de la salle et probablement la gêne de se retrouver en face à face avec un professeur sans personne autour. Sans que je m’y attende, elle m’interrompt pour me dire que c’était tout ce qu’elle avait besoin de savoir, qu’elle saura s’y retrouver avec ce que je lui ai dit  et qu’elle me recontacterai en cas de difficultés.

L’air abasourdi, je la regarde s’éloigner, prendre ses affaires en me saluant d’un geste de bras hésitants avant de quitter les lieux à la quatrième vitesse, ne me laissant guère le temps de lui adresser un au-revoir. Je ne le prends pas particulièrement mal, étant habitué à la timidité de certains élèves, et je décide de partir à mon tour après avoir éteint les lumières. J’ai un quart d’heure de retard par rapport à mes prévisions, mais je peux toujours me montrer au local, ce n’est pas comme si j’arrivais en fin de séance. Et puis même. Un sourire s’agrandit sur mon visage. Je suis sûr que Yoite ne serait pas contre prendre une petite revanche contre moi après les promesses qu’il m’a faites quand nous nous sommes affrontés en nage libre l’an passé. Depuis, nous avons évolué chacun de notre côté tout en nous revoyant occasionnellement. Pour ma part, j’ai réussi à réduire ma consommation de cigarettes de moitié en passant de six par jours à trois voire deux quand je me motive. Après avoir traversé le hall du lycée, la démarche guillerette, j’ai parcouru le chemin restant entre l’entrée du bâtiment et le vestiaire du club de natation. Je prends une grande inspiration, m’attendant à entendre la voix du jeune rebelle me donnant l’autorisation d’entrer, puis je toque la porte.

Personne ne me répond. Je retente ma chance, me disant qu’ils ne m’avaient probablement pas entendu, mais il n’y a toujours aucun signe de vie à l’intérieur. Inquiet, je pousse la porte qui s’ouvre non sans un grincement. Je balaie les alentours du regard, il n’y a personne dans le bureau du président. Derrière moi, quelques adhérents du club s’activent et se dirigent vers les bassins extérieurs, les températures étant élevées pour la fin d’un mois de mai. La mine déconfite, je sors à mon tour derrière les élèves en maillot de bain. J’arrive au niveau des plongeoirs, je pose ma main sur mon front en plissant les yeux pour mieux scruter les alentours. Il n’est probablement pas venu aujourd’hui. Peut-être a-t-il beaucoup de travail depuis la rentrée, mais à ma connaissance il n’avait jamais séché un seul entraînement, sachant qu’il est celui qui doit programmer ceux des autres. Par curiosité, je m’adresse à une fille au hasard, dont la tête semble me rappeler quelque chose.

« Excusez-moi. Auriez-vous vu Unden-san ? »

Elle semble réfléchir un instant, mais sans succès. La jeune femme finit par hausser les épaules avant de me répondre avec un sourire embarrassé.

« Vous savez. Ca fait un moment qu’on ne l’a pas vu au club. »

Mon cœur rate un battement. Un moment. A combien de temps est-ce que cela correspond ? Je n’ose pas lui demander, voyant qu’elle n’a pas l’air d’en savoir beaucoup sur le sujet et que je ne ferais que la retarder pour se jeter dans l’eau avec ses amies qui l’attendent un peu plus loin, le regard inquiet. Afin de dissiper ses doutes, je suis adresse un sourire en coin même si le cœur n’y est pas vraiment. Les mains dans les poches, je décide de me rendre au secrétariat de l’université qui devrait encore être ouvert à cette heure-ci. Je me hâte, impatient de savoir ce qui a bien pu arriver au président du club de natation. Quand le verdict tombe, cela me fait l’effet d’un piano qui me tombe sur le crâne.

« Unden…Unden Yoite vous dites ? Il n’est plus inscrit chez nous. »

Elle tourne l’écran vers moi et me montre qu’aucun résultat n’a été trouvé pour la recherche effectuée. Mon regard dévie alors sur une rubrique à gauche qui indique que le nom entré au clavier apparaît néanmoins dans plusieurs articles dont ceux écrits par le club de journalisme suite à ses faibles performances lors du tournoi d’automne 2014. Un sourire triste apparaît sur mes lèvres. Il est parti. Sans rien me dire, sans rien laisser au club de natation qu’il semblait pourtant porter dans son cœur. Que lui est-il arrivé ? Pourquoi a-t-il quitté l’académie sans rien dire ? Est-il encore à Keimoo ? J’ai tant de questions à lui poser. Je le sais impulsif, un peu enfantin, mais je sais qu’il n’aurait jamais fait ça sur un simple coup de tête. La secrétaire me dévisage, me demande si j’ai encore besoin d’aide. Je secoue brusquement la tête et la remercie plusieurs fois avant de m’éclipser dans le couloir. Un peu énervé, je sors mon téléphone de ma poche et tente de lui envoyer un message électronique. Je vous laisse imaginer ma réaction quand la seule réponse qui m’est envoyé est la suivante.

Ce contact n’existe pas. Veuillez vérifier l’adresse du destinataire.

Je ne sais pas quoi en penser. Est-ce que je dois être triste, me sentir trahi par les promesses du jeune homme ou encore être en colère après lui. En tout cas, il semblerait qu’il n’existe plus aucun moyen  de le joindre, pas à ma connaissance du coup. Après avoir cogité une dizaine de minutes dans le couloir, à la recherche de réponses à mes questions, je refais irruption dans le secrétariat. La dame sursaute en m’entendant pénétrer dans la pièce sans frapper, elle fait la moue avant de me demander qu’est-ce que je veux. Je soupire, mais je suis déterminé. Une page se tourne pour le club, au moins je ne peux pas reprocher à Yoite de me l’avoir laissé en mauvais état puisque des rénovations ont été faites récemment et qu’il s’agit apparemment du club le plus actif de l’année scolaire 2014-2015. Ce n’est pas tant que j’affectionne ce sport, mais je continue d’y aller par nostalgie je suppose, parce que cela me rappelle le temps où j’étudiais moi-même sur les bancs de l’académie Keimoo.

« Je souhaiterais prendre une fiche de candidature pour la présidence du club de natation. »

__________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Rejoignez le [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
 
La relève (solo)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» présentation Bob Solo [Validée]
» Chasse de chasseur de renards (C, solo)
» Rompre la solitude (Solo acquisition Kuchiyose)
» Arrivé a Jadielle...Mouillé...(Solo) [TERMINÉ]
» Entrainement et agrandisement avant le combat d'arêne {solo}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
₪ Académie Keimoo ₪ :: ₪ L'académie Keimoo ₪ :: ► Campus :: Complexe Académique :: Secteur sportif :: La Piscine :: Club de Natation-
Sauter vers: